Le goût du Brésil (Mercure de France)

03.11.12

Permalink 09:23:06, Catégories: LITS ET RATURES, GOOOOL DO BRASIL !  

Le goût du Brésil (Mercure de France)

Exceptionnelles images de Garrincha, le mythique ailier brésilien. On le voit dans l’ancien Maracana, et dans d’autres scènes de son quotidien (entraînement, vestiaire, douche, chez lui). Son médecin s’exprime avec la radiographie de la jambe malade du joueur historique). Dépassez le générique et regardez svp. Grand documentaire. Il faut se rappeler que la Coupe du monde 1962 a été remportée par le Brésil, grâce surtout à Garrincha, car Pelé fut blessé dès le début de la compétition.

La jolie collection du Mercure de France- nom à jamais associé à Paul Léautaud- ne pouvait pas faire l’impasse sur le Brésil, le pays, du football, de la samba, du soleil, de la plage, des belles filles et aussi des favelas, des rapts, des travestis… Tout ce que je viens de dire n’est qu’une suite de clichés même si on ne peut pas les renier. Le Brésil est aujourd’hui une grande puissance économique. Le pays a passé la vitesse supérieure. La préposée aux choix des textes, Fabienne Gambrelle, dédie son livre à ses «deux maris». Cela commence bien. Beau coup d’envoi ! 2-0, balle au centre. On imagine qu’il s’agit de deux rencontres successives… Bien sûr c’est un clin d’oeil à Dona Flor et ses deux maris (Dona Flor e Seus Dois Maridos, le roman de Jorge Amado, qui est devenu un film grâce à Bruno Barreto (1976).
Parmi les heureux auteurs de textes élus, on remarque un absent de marque : Chico Buarque, pourtant un auteur Gallimard. Il y a des noms dont on se demande ce qu’ils font dans le sommaire tant ils n’ont aucun style et surtout pas de swing. Ne citons pas de noms. Restons aimables. Ils peuvent se reconnaître tant leur prose fait tâche dans le générique. Par contre, personne ne se plaindra- loin de là- des présences conjuguées du grand Blaise Cendrars, d’Eduardo Galeano et de Jorge Amado. On découvre des signatures qu’on ne connaissait pas. Cela nous permet de combler quelques lacunes. On lit un texte signé Pelé qu’il n’a pas bien sûr écrit. Paul Léautaud ne serait pas content de ce laisser-aller. Ce petit livre sera néanmoins à offrir à ses amis pendant la Coupe du monde de football 2014. Ils auront le temps de lire car l’équipe de France n’a pas beaucoup de chance d’y participer et si elle y va ses joueurs auront juste le temps de visiter le Corcovado avant de reprendre l’avion pour le retour.

Le goût du Brésil
Collectif
Mercure de France, 134 p., 6, 80 €

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Zola-Lampard [Visiteur] Email
J'ai toujours été admiratif à ce Lula (c'est l'un de mes chefs d’états a qui j'affectionne ) et ce qu'il a pu contribuer pour son pays
un autre grand qui arrive dans le concert des nations.
PermalinkPermalien 03.11.12 @ 11:38
Commentaire de: saga [Visiteur] Email
Commence à économiser pour te rendre au Brésil pendant la coupe du monde. On ne peut pas imaginer cette compétition sans toi sur place!
PermalinkPermalien 03.11.12 @ 15:31
Commentaire de: Zola-Lampard [Visiteur] Email
j'ai une connaissance qui va aller avec son frère
pourquoi pas , je me vois bien à Rio
par contre je me méfierai des seins
PermalinkPermalien 03.11.12 @ 16:02

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software