Archives pour: Août 2012

31.08.12

Permalien 23:35:46, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Manchester United est obligé de s'expliquer sur la mise à l'écart de Rooney contre Fulham

Rooney incarne l’esprit de Man United: c’est à dire un football de très grande facture avec un mental inoxydable. Il est dans la lignée de Edwards, Best, Robson, Cantona, van Nistelrooy, C. Ronaldo, Scholes…

Depuis l’arrivée de Robin van Persie à Old Trafford et à Carrington, je me sens dans la peau de ceux qui aimaient mieux les Rolling Stones que les Beatles. D’évidence Wazza est un Stones quand RVP est plutôt un Beatles. Tout ça pour vous dire que ça gronde chez les fans de MU, je n’ai pas été le seul à détester que van Persie prenne la place de Rooney contre Fulham. Voir Rooney assis dans les tribunes a été un déchirement. C’est comme si vous faites chanter Claude François au lieu de Bob Dylan. On ne traite pas Rooney de la sorte.
Rooney c’est un gars qui se met en quatre sous le maillot des Red Devils.
Le mécontement est si important que le club a dû faire des mises au point:
Sir Ferguson a déclaré:
-"Wayne me l’a dit lui-même. Il avait besoin de quelques matchs avant d’être en mesure d’assurer le ryhtme. Je voulais voir jouer Robin van Persie à Old Trafford, même si je savais qu’il n’était pas à 100% lui non plus. Je ne pouvais pas commencer le match avec Robin et Wayne. Wayne est un peu derrière les autres joueurs en terme de condition physique. Il n’est pas avancé comme Shinji Kagawa. Ce n’était pas un choix facile parce que j’ai dû laisser de côté Rooney, un très bon joueur et un joueur qui peut marquer de buts.”
Lors du premier match de la saison, au terme de la défaite de Man U à Everton, voila ma note et mon commentaire sur
Rooney:
“Rooney (4) Pas dans le rythme.”
Donc Sir Ferguson a estimé que Wazza n’avait pas encore le niveau pour jouer.
De son côté, le chef de l’exécutif de MU, David Gill, a dit:
-"Rooney n’est certainement pas à vendre. S’il n’a pas commencé le match c’est qu’on ne peut jouer qu’à onze. Sir Alex redémarre avec un louveau groupe, c’est tout. Chaque fois que Rooney ne joue pas, le gens essayent de raconter des histoires. Je peux affirmer catégoriquement qu’il y n’a eu aucune discussion que ce soit. Il est sur un contrat à long terme avec nous. Il est très font partie intégrante de notre équipe à aller de l’avant. Rooney est un bon joueur, il a obtenu une mauvaise blessure mais il reviendra sans l’ombre d’un doute.”
Il va falloir du temps à van Persie pour s’imposer dans l’Histoire de Man U.
Pour l’instant la star de MU s’appelle Rooney.
Avec Scholes, c’est le dernier à avoir l’esprit cantonesque.
Rafael l’a aussi.
Sans cet esprit, MU ressemble à Arsenal.
Et van Persie vient d’importer des ondes d’Arsenal à Man U…

Naissance de Wayne Rooney: 24 octobre 1985, à Chavelot (FRANCE)

Parcours:
2002-2004/ Everton FC, 77 matchs (17 buts)
2004- /Manchester United 367 matchs (181 buts)

Palmarès:
Manchester United
Champion d’Angleterre 2007, 2008, 2009 et 2011
Community Shield 2007, 2008, 2010 et 2011
League Cup 2006, 2009 et 2010
Ligue des champions 2008
Coupe du monde des clubs 2008

Permalien 22:59:30, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Berbatov quitte Man U pour Fulham. Aurevoir et merci, Monsieur

Joueur hyper technique et très élégant, Dimitar Berbatov laisse un grand souvenir chez les fans de Man United. L’arrivée de van Persie chasse Berbatov qui a marqué 56buts et 159 matchs sous le maillot des Red Devils. On s’en souviendra. Quand Mikaël Silvestre a quitté Man U, j’ai dit: “Ah!bon… il jouait à M.U. ?” Ensuite, il est allé à Arsenal… Lorsque Berbatov quitte MU ce n’est pas la même émotion. On sent un grand vide. On sent le plus jamais. C’est triste, très triste. Je perçois mieux le départ de Berbatov que l’arrivée de van Persie.

C’est désormais officiel, l’attaquant Dimitar Berbatov a quitté Manchester United pour signer à Fulham.
Le Bulgare était arrivé à Old Trafford contre une forte somme.
A l’époque, il avait été reçu par Sir Alex Ferguson comme aujourd’hui van Persie, en grande pompe.
On ne peut rien reprocher à Berbatov: c’est l’un des plus grands techniciens de l’Histoire du foot.
Il fait ce qu’il veut avec un ballon, n’ayant rien à envier à Maradona ou Messi.
Les trois font courir le ballon. Aussi aujourd’hui à l’heure où les footballeurs courent comme des lapins, il était un peu à la traîne. Moi-même je l’ai parfois salement noté parce qu’il ne se battait pas comme Rooney.
Il fallait utiliser Berbatov pour se qu’il est: un joueur capable de débloquer les matchs sur une action, buteur ou passeur. Au lieu de ça, Sir Alex l’a mis dans les tribunes et il allait jusqu’à rire dans son dos.
Berbatov est un professionnel irréprochable. Il n’a jamais réclamé du temps de jeu. Pourtant il a fini co meilleur buteur de l’année avec Tevez, il n’y a pas si longtemps. C’est un équipier modèle.
On régale quand il a le ballon tant son toucher est magique.
Au lieu de faire du turn over, Sir Ferguson l’a mis sur la touche.
L’arrivée de Chicharito et l’éclosion de Danny Welbeck l’ont poussé sur le banc.
Sir Ferguson a beau jeu de dire à la presse que “Berbatov n’avait pas su s’adapter au nouveau style de jeu de Man United.” C’est assez prétentieux de dire cela. Et van Persie il s’est déjà adapté ?
-"C’est un joueur très talentueux et il apporte beaucoup, surtout à domicile. Mais notre changement de jeu ne lui a pas convenu. Nous avons commencé à jouer plus vite et les adversaires commençaient à savoir s’organiser à notre jeu. Nous avons donc dû changer notre façon de jouer et ça n’a pas convenu à Dimitar mais c’est un joueur très talentueux. En tout cas, où qu’il aille, ça se passera bien pour lui", dixit Sir Ferguson
Pour ce qui est de l’adaptation, en effet, pas de souci. Fulham a tiré le gros lot: Berbatov n’a que 31 ans. Sérieux comme il est, il a un corps de jeune homme.
Sir Ferguson dit de manière vexante que Berbatov est un joueur pour les matchs à domicile. Voilà le genre de gentillesse qu’il n’a jamais dit à propos Ryan Giggs qu’il a toujours protégé des gros matchs à l’extérieur quand le joueur débutait en Premier League. Sir Ferguson faisait faire le sale boulot à Steve Bruce et à Cantona. Son petit protégé jouait surtout à Old Trafford…

Dimitar Berbatov né le 30 janvier 1981 à Blagoevgrad (Bulgarie)
Parcours:
1998-2001/ PFC CSKA Sofia, 65 matchs, 38 buts
2001-2006/ Bayer Leverkusen, 201 matchs, 91 buts
2006-200/ Tottenham 102 matchs, 46 buts
2008-2012/ Manchester United, 149 matchs, 56 buts
2012/ Fulham FC, 1 but
Sélections en équipe nationale Années
1999-2010

Palmarès

PFC CSKA Sofia
Coupe de Bulgarie 199

Bayer Leverkusen
vice Champion d’Europe 2002

Tottenham Hotspur
League Cup 2008

Manchester United
Coupe du monde des clubs 2008
Champion d’Angleterre 2009 et 2011
Vice-champion d’Angleterre en 2010 et 2012
League Cup 2009
Community Shield 2010 et 2011

Wayne Rooney pourrait être "out" pendant deux mois

Par conscience professionnelle, Rooney s’est blessé dans les arrêts de jeu. Il a tendu la jambe de manière très risquée. Résultat: une grosse entaille à la cuisse, une opération sous anesthésie générale, et un temps très long de cicatrisation. A présent van Persie a la voie libre. MU n’avait pas besoin de van Persie. Il fallait Hazard ou Modric ou Ozil. MU a assez d’attaquants: Rooney, Chicharito, Welbeck, Berbatov, Macheda…

La convalescence de Wayne Rooney pourrait durer plus longtemps que les quatre semaines prévues.
Opéré lors du dernier samedi d’août 2012 sous anesthésie générale, l’attaquant de MU a donné une photo de lui rassurante où on le voit chez lui souriant sur son canapé. On aperçoit juste un bandage sur sa cuisse droite.
Touché dans un contact avec Hugo Rodallega lors de la rencontre entre Manchester United et Fulham (3-2), Wayne Rooney pourrait manquer les deux prochains mois de compétition car l’entaille était très profonde.
La fin du match était si chaude que Ronney a défendu à la desesperado devant Hugo Rodallega.
Le Colombien venait déjà de tirer vers la cage de De Gea quand il retenta une seconde fois de frapper sur la cage de Man U. C’est à ce moment là quand retombant sa semelle est venue entailler la cuisse de Rooney.
Bien sûr c’est involontaire même quand on revoit les images on peut se demander si le Colombien n’aurait pas pu éviter cette collision… genre j’évite le gardien comme le font les attaquants en pareille situation.
Ce qui me dérange c’est que l’attaquant des visiteurs ne vient pas aux nouvelles.
Dans un premier temps, il s’approche de Rooney puis s’en écarte.
Ensuite, il reste autour s’en rien dire. On voit qu’il n’en mène pas large.
De manière malencontreuse, il vient quand même de blesser l’attaquant de MU et de l’équipe d’Angleterre.
Je n’ai pas du tout aimer voir Rooney remplaçant.
Je le dis tout net, je place Rooney avant van Persie.
Ce n’est pas un hasard si Rooney s’est blessé. Lui, il va toujours au charbon.
Même dans les arrêts de jeu. Je le redis, MU risquait l’égalisation alors qu’il avait perdu le premier match. En cas de 3-3, MU n’aurait pris qu’un point sur 6…
MU a joué gros en fin de match contre Fulham. Et c’est Rooney qui défend comme un défenseur, et non pas van Persie.
Rooney c’est l’âme de MU. Van Persie n’est qu’un produit du mercato.
Même si van Persie marque trois buts par match sous le maillot de MU, j’estime que ce transfert va contre l’Histoire du club qui n’avait jamais engagé la vedette d’une autre club anglais, sauf lors de la venue d’Andy Cole de Newcastle.
La presse a recommencé à dire que Rooney allait quitter MU si un club mettait 40 M£ sur la table.
Wazza a publié un communiqué pour dire qu’il restait un Red Devil… Jusqu’à quand ?
Il est inadmissible pour un fan de voir Rooney sur le banc.
Sir Ferguson a déjà brisé la carrière de Berbatov va-t-il nuire à celle de Rooney ?
Pour ma part, c’est la première fois que je désapprouve totalement le coaching de Sir Ferguson depuis l’arrivée de van Persie.
Pour le premier match, il a laissé le Néerlandais sur le banc, alors que je voulais le voir débuter avec Rooney.
Pour le deuxième match, il a fait débuter van Persie sans Rooney !
Résultat: Rooney est blessé. J’y vois là une parfaite logique psychologique.
On dirait que Sir Ferguson fait passer van Persie avant les intérêts du club.
Rooney représente parfaitement l’esprit de MU: pugnace et jamais battu.
Van Persie n’est qu’une pièce rapportée. Est-ce que van Persie défend ? Non.
Seul Rooney et Welbeck défendent.
Je suis sans doute perturbé par la venue d’un Gunner dans le vestiaire de MU. Et je pense que pas mal de joueurs doivent l’être.
Il va falloir beaucoup de temps pour enfin admettre que van Persie est un Red Devil.
Pour l’instant, il reste un Gunner habillé avec le maillot de MU.
Tant que van Persie n’a pas marqué un penalty de tête (!) pour MU je le considérerai comme un joueur d’Arsène Wenger. Ce Gunner a quand même passé huit saisons à Londres.
A suivre…

30.08.12

Permalien 19:09:04, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Andres INIESTA élu meilleur joueur UEFA 2011-2012

Michel Platini s’est léché les babines quand il a découvert que Iniesta (Barcelone) avait gagné le trophée du meilleur joueur 2012. Présent sur le plateau car il figure dans le trio de tête, Messi a félicité son ami et partenaire. En revanche, C. Ronaldo a fait grise mine alors qu’il est dans le tiercé final, sans doute à la 3e place. Certes, il se sentait seul à côté de deux joueurs du Barça, mais un champion de sa trempe doit être plus sport. Iniesta en plus est un joueur d’exception. Il a enfin un trophée à sa juste valeur. Iniesta mérite chaque saison le Ballon d’Or.

Qui a marqué le but décisif contre les Pays-Bas lors de finale de la Coupe du Monde 2010 ?
Iniesta…
Qui a marqué en 1/2 de finale de C1 2009 à Londres sur passe de Messi pour qualifier le Barça en finale ?
Iniesta…
Il fallait enfin récompenser le stratège du Barça.
L’international espagnol de 28 ans fut élu aussi meilleur joueur de l’Euro 2012 qu’il a remporté avec la Roja.
Voici le classement du vote des journalistes europées. Il y avait 32 joueurs nominés au départ. L’an dernier, c’est Messi qui avait été élu pour la première édition de ce prix créé par le président de l’UEFA Michel Platini:

1er. Iniesta (ESP, Barcelone), 19 votes
2. Messi (ESP, Barcelone) et Cristiano Ronaldo (POR, Real Madrid):17 votes
4. Andrea Pirlo (ITA/Juventus)
5. Xavi Hernandez (ESP/Barcelone)
6. Iker Casillas (ESP/Real Madrid)
7. Didier Drogba (CIV/Chelsea puis au Shanghai Shenhua)
8. Petr Cech (CZE/Chelsea)
9. Falcao (COL/Atletico Madrid)
10. Mesut Ozil (GER/Real Madrid)

Le tirage au sort de la Champions League 2012-2013. Giroud retourne à Montpellier...

Denis Law a tiré le premier rang
George Weah a tiré le second rang
Ruud Gullit a tiré le troisième rang
Fabio Cannavaro (sans sa perfusion…) a tiré le quatrième rang

C’est assez équilibré. Le groupe D est le plus costaud.

A
Porto
Dynamo Kiev
PSG
Dynamo Zagreb

B
Arsenal
Schalke 04
Olympiakos
Montpellier

C
Milan
Zenith St Pétersbourg
Anderlecht
Malaga

D
Real Madrid
Manchester City
Ajax Amsterdam
Borussia Dortmund

E
Chelsea
Shakhtar Donetsk
Juventus Turin
Nordsjaelland

F
Bayern Munich
Valencia
Lille
Bate Borisov

G
Barcelone
Benfica
Sparta Moscou
Celtic Glasgow

H
Manchester United
Braga
Galatasaray
Cluj

Permalien 15:04:38, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

A Montréal (29-8-2012), Lance Armstrong a rappelé qu'il avait gagné 7 Tours de France...

Lance Armstrong lors de son discours du 29 août 2012, à Montréal au Congrès mondial sur le cancer. Quelle classe ! Les politiciens peuvent aller se rhabiller, à l’exception de B. Obama. Le Texan ferait un sacré politicien. Grande présence. Dialectique parfaite. Les gens qui méprisent le sport sont vraiment ridicules. Armstrong c’est un homme qui a vu la mort en face et qui en est revenu. On lui doit le plus grand des respects. Avoir eu le cancer et remporter ensuite 7 Tours de France… qui peut faire ça ? Jusqu’à ici personne à part lui. Le rebelle a toutes les autorités contre lui. S’il était une catin médiatique personne ne l’embêterait. Suivez mon regard…

Au début de son intervention, Lance Armstrong a déclaré:

- “Oui, j’ai gagné sept fois le Tour de France. Et pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, je vous aime!”

Bien envoyé !

Le champion est brièvement revenu sur la décision de l’Agence antidopage américaine (Usada) d’annuler l’ensemble de ses résultats depuis 1998, dont ses sept victoires en Tour de France, entre 1999 et 2005.

-"Non, non, je n’ai absolument pas peur.”

Sur son combat contre le cancer des testicules, diagnostiqué en 1996, il a souligné que sans le soutien des médecins, il n’aurait pas pu rebondir:

-"Quoi qu’en disent les gens, je n’aurais pas pu gagner le Tour de France sept fois".

Sa fondation Livestrong va verser 500.000 dollars au Congrès afin notamment de financer des traitements dans le monde.

A la fin de son intervention, le Texan invita ses fans à courir à ses côtés sur les sentiers du Mont Royal, la montagne qui s’élève au milieu de la métropole québécoise.

“C’est mon idée et c’était une idée folle", a-t-il déclaré au début de sa course de 7,5 km, au milieu d’environ un millier de personnes qui avaient répondu à son appel sur le net.

[Post dédié à Fausto Coppi et Jacques Anquetil]

Permalien 13:57:15, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Olivier, de Jérôme Garcin (Folio/Gallimard)

Ecrivain de l’intime et de l’indicible, Jérôme explore tout ce que l’on ne voit pas, ne voit plus, ne pouvons plus voir.

Jérôme Garcin ou le “survivant abusif"*. Voici l’édition de poche d’un livre signé par un frère qui sauve de l’oubli son jumeau. Sur la photo de couverture, on les voit tous les deux, à quatre ans, en mai 1960. Sur la photo, Olivier a mis son bras autour du cou de Jérôme. Olivier est très fier de poser avec son double. Il est tout sourire. Jérôme, lui, semble inquiet comme s’il se doutait déjà que le bonheur est provisoire. Pour cette édition de poche, Jérôme Garcin a rajouté une postface. C’est lui maintenant qui protège son frére. Tous les livres ont une forme de tombe mais celui-ci encore plus. Si on le regarde d’un peu loin, le nom de l’auteur devient illisible. Seul est alors perceptible le titre: «Olivier». Il ne manque plus que les dates (1956-1962) pour nous donner l’impression de surplomber une sépulture. Jérôme Garcin a atteint son objectif puisqu’il souhaite qu’on se souvienne du passage sur terre de son frère jumeau, tué par un assassin de la route. Quand on croit au pouvoir des mots, le livre est plus important qu’une tombe. D’autant que Jérôme Garcin déteste se heurter au marbre glacial des cimetières. Il a écrit «Pour Jean Prévost» (1994) sans éprouver le besoin d’aller se recueillir sur ce qu’il reste de l’écrivain fusillé par les nazis au pied du Vercors. Tacite et Garcin même combat : « Le vrai tombeau des morts c’est le cœur des vivants ». A la manière d’Emmanuel Berl dans « Présence des morts », Jérôme Garcin s’est enfermé dans sa cathédrale de papier pour sortir Olivier du néant, mais la multiplication des exemplaires d’«Olivier» souligne encore plus son absence.
Même si la littérature reste un cautère sur une jambe de bois, le perpétuel endeuillé est parti à la recherche de son double pour le sauver de l’oubli grâce à leur langue maternelle. Ce n’est pas la première fois que Garcin tend la main à un disparu: il a écrit un requiem sur son père, mort dès suite d’une chute de cheval, et un hommage à son ami François-Régis Bastide, le cofondateur du « Masque et la Plume » dont il s’occupe à présent, ce qui situe la qualité de sa fidélité quand on la mérite. Le père des jumeaux était éditeur… S’il avait été garagiste, Jérôme Garcin serait aujourd’hui mécanicien. Ecrire sur son frère fut une torture mentale car l’écrivain risquait de se lamenter sur son propre chagrin au lieu d’évoquer le disparu. Comment raconter la courte vie d’un enfant de 6 ans ? A la lecture, on ressent la colère sourde du biographe qui se heurte à l’impossibilité de retracer le parcours d’un météore. Dans «La vie trop brève d’Edwin Mulhouse », le romancier Steven Millhauser met en scène un gamin qui note tout ce que fait un copain dont il devine le destin de grand écrivain. Garcin, lui, est dans la peau d’un fossoyeur quand il souhaitait au départ être un accoucheur. Il redoute le fait d’aller parler d’Olivier à la télévision, coincé entre un comique à la mode et une cover-girl qui écrit comme on fait du ski à Gstaad. Loin de la parole du livre, on trahit sa prose.
Pas attiré par les bouquins de divertissement, Jérôme Garcin est l’un des derniers critiques que des lecteurs suivent. On connaît ses goûts : Georges Perros, Marc Bernard, Henri Calet, Raymond Guérin, Béatrix Beck, Frédéric Dard, François Nourissier, Patrick Modiano, Eric Holder … et ses dégoûts: les auteurs dépourvus de style qui n’écrivent qu’avec des idées. Soucieux de ne pas charcuter son manuscrit qui correspondrait à l’autopsie d’un médecin légiste, Jérôme Garcin nous signale, au cours du récit, qu’il n’a pas l’intention de le relire de trop prés, anticipant l’horrible palier des ultimes épreuves. Page 59, il célèbre au présent Jacqueline de Romilly, «presque aveugle». Morte depuis, il n’a pas voulu corriger le passage la concernant. Refus d’actualiser son texte avec un nouveau cadavre. Disponible en librairie, « Olivier » est à présent un livre, livre qui a fait chaud au coeur de leur mère. Grâce à la littérature, Jérôme Garcin est devenu le «père» de son jumeau. Après le deuil de son frère, il a fait celui de son livre qu’il voit renaître à présent en poche avec leur photo en plus. C’est ça être écrivain.

-Olivier
De JérômeGarcin
Folio/Gallimard, 168 p., 5,95 €

(*) Encerclé de morts, Emmanuel Berl a dit: “Je suis un survivant abusif". Je reprends son expression car je ne peux pas trouver mieux.

Permalien 10:58:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

1932-2012: le football pro en France fête ses 80 ans

Du 11 septembre 1932 au 14 mai 1933 a eu lieu le championnat de France de football 1932-1933, nommé Division Nationale, qui fut la première édition du championnat de France de football professionnel. L’Olympique lillois remporta cette édition n°1 du championnat français.
Le football pro en France est né sous l’impulsion de plusieurs dirigeants dont Gabriel Hanot (1889-1968, joueur sélectionneur, il invente tout, de la C1 au camp d’entraînement en passant par le Ballon d’Or), Emmanuel Gambardella (1888-1953, le sucesseur de Jules Rimet à la FFF) et Georges Bayrou (1883-1953, dirigeant de Sète). Trois figures considérables du football français.
Des footballeurs se sont aussi battus pour faire naître le foot pro en France, entre autres Raoul Diagne, Français qui avait des racines en Guyanne et au Sénégal. Le défenseur du Racing Club de Paris oeuvra contre son père, premier député noir à l’assemblée nationale, qui ne croyait pas que son fils allait gagner sa vie en tapant dans un ballon.
Par le passè le gardien de l’équipe de France, Chayriguès fut suspendu car il touchait de l’argent sous le manteau.
Il fallait donc créer le football pro qui donna les pleins pouvoirs aux dirigeants. Aujourd’hui, c’est le contraire. Les joueurs font ce qu’ils veulent de leur contrat qu’ils honorent ou pas pour partir ailleurs.
Deux scandales se sont produits lors de ce premier championnat.
Un match pour le moins suspect permis à Marseille de battre Lille, 7-0. Il y a eu plusieurs combats de boxe… sur la pelouse.
Dans l’autre groupe le premier, le FC Antibes, acccusé de tentative d’achat du match décisif face au SC Fives, fut déclassé et n’a donc pas disputé la finale du championnat face à Lille. Le dauphin d’Antibes, l’AS Cannes, disputa la finale le 14 mai 1933 à Colombes devant 15 000 spectateurs. Sur un terrain rendu très gras par la pluie, Lille l’emporta 4-3 devant Cannes.
Dans la chartre on lit: “Article 5. Il est strictement interdit de payer des commissions à des personnes ou des sociétés ayant rempli l’office d’intermédiaire pour l’engagement de joueur et les transferts.”
En 2012, on en est très loin !

Participants: 20 équipes

Groupe A/ Club français, Hyères FC, Olympique lillois, Olympique de Marseille, FC Mulhouse, OGC Nice, SC Nîmes, RC Paris, Excelsior AC, Roubaix, FC Sète

Groupe B/ Olympique Alès, FC Antibes, AS Cannes, SC Fives, FC Metz, SO Montpellier, CA Paris, Red Star Olympique, Stade Rennais UC, FC Sochaux

Les Lillois champions de France:
Défossé, Hochard, Meuris, Vandooren, Beaucourt, McGowan, Théry, Decottignies, Lutterlock, Barrett, Varga et Winkelhmans.

[Post dédié au goal Paul Sinibaldi, 90 ans]

29.08.12

Permalien 23:10:04, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Piqûre ... de rappel: à la Juventus Turin du temps de Zidane et Deschamps on n'absorbait pas que de l'eau claire

Lance Armstrong et le vélo servent à masquer le dopage dans le football. L’Affaire Festina a éclaté en 1998 date de la victoire de la France en Coupe du monde. Est-ce un hasard ? Le 30 avril 1999, Christophe Dugarry fut contrôlé positif à la nandrolone mais la commission antidopage ne retient pas de sanction en raison d’un vice de forme. Plus personne ne s’en souvient depuis que C+ l’a starifié. Des cas de dopage ont été décelé en L1 et L2 mais à titre préventif… et donc aucune sanction n’a été prise et aucun nom n’a été divulgué.

LIBERATION/ Le procès de la Juventus rebondit dans les pots d’EPO (29 juin 2004)
Par JOZSEF Eric
Rome de notre correspondant
“Après les innombrables stimulants, antidépresseurs et corticoïdes retrouvés dans l’infirmerie de la Juventus de Turin, l’ombre de l’EPO (érythropoïétine) plane sur la plus prestigieuse équipe italienne. Dans le cadre du procès à l’encontre de l’administrateur délégué du club, Antonio Giraudo, et du médecin, Riccardo Agricola, accusés de «fraude sportive» et d’«administration de produits dangereux pour la santé», les experts nommés par le juge Giuseppe Casalbore ont soutenu hier à l’audience que les variations des valeurs sanguines de certains joueurs ne sont pas «physiologiques et compatibles» avec l’activité sportive. En clair, entre 1994 et 1998, certains joueurs turinois auraient été soumis à des cures d’EPO. (…) Commentant un rapport d’une centaine de pages, le spécialiste en hématologie Giuseppe d’Onofrio a clairement indiqué que les données concernant l’hémoglobine de plusieurs joueurs étaient «étranges». Prenant en particulier l’exemple d’Antonio Conte et d’Alessio Tacchinardi, l’expert s’est étonné des variations sanguines : hautes en 1995 et 1996, basses au cours de la saison suivante et de nouveau en augmentation en 1997-1998. «Les variations sont si importantes qu’elles laissent supposer une stimulation massive de l’érythropoïésie (une conséquence de l’utilisation d’EPO, ndlr) ou une thérapie à base de transfusions dont on ne trouve néanmoins aucune trace dans les dossiers cliniques des joueurs», a insisté Giuseppe d’Onofrio. D’autres joueurs, dont Didier Deschamps, Angelo Di Livio ou encore Moreno Torricelli, auraient, selon les experts, reçu à plusieurs reprises des faibles dosages d’EPO.(…) Eugenio Mueller a en particulier évoqué les produits Neoton et Esofosfina, en principe utilisés pour soigner des problèmes cardiaques et pour lutter contre l’éthylisme. Ces deux médicaments auraient été injectés par intraveineuse avant et après les matchs à plusieurs joueurs dont Conte, Del Piero, Ferrara, Lombardo, Ravanelli, Baggio et Vialli. Pour Eugenio Mueller, ce recours au Neoton et à l’Esofosfina aurait eu pour objet de stimuler le «métabolisme énergetico-musculaire» des footballeurs. (…)Lors de l’enquête préliminaire, Zinedine Zidane, sous les couleurs de la Juventus à l’époque, avait admis qu’il prenait «trois grammes de créatine (produit permettant de développer la masse musculaire, ndlr) deux ou trois jours par semaine durant la préparation, et, de temps en temps, durant le championnat, entre la première et la deuxième mi-temps». Plus étonnant, il avait aussi subi «des perfusions d’un produit dont [il] ne connaît pas le nom» : «Je crois qu’il s’agit de vitamines et de sucres. Je ne sais pas si le produit s’appelle Neoton ou Esofosfina.» Zidane s’était justifié : «Les perfusions sont utiles. Sinon comment pourrais-je jouer 70 matchs par an ?» Admettant également s’injecter du Samyr (un antidépresseur), «pour éliminer la fatigue», le capitaine des Bleus avait reconnu absorber du fer : «J’ai des carences en fer importantes. Il m’arrivait d’en prendre quatre ou cinq fois par an.”

LA DEPECHE/ 4 janvier 2011
Dopage : de la Juventus à l’Espagne…
-"Qu’il est loin le temps où un petit verre de cognac juste avant le match suffisait à décrocher la lune. Le dopage dans le football existe et il peut même être organisé. Depuis le début des années 2000, les affaires de dopage se sont multipliées à une vitesse grandissante dans le monde du football, tandis que la FIFA traînait des pieds pour se soumettre aux codes de l’Agence mondiale antidopage et ce, jusqu’en 2006, quand est brandie sa menace d’exclusion des JO. La plus retentissante des affaires est évidemment « le procès de la Juventus », née d’une petite phrase de Zdenek Zeman, l’ancien entraîneur de la Roma. « Le football doit sortir des pharmacies », dit-il en 1998, déclenchant l’enquête de la justice italienne, qui aboutira en février 2002 à un procès fleuve, avec plus de 150 témoins qui défilent à la barre, dont… Zidane. La pharmacie de « la vieille dame » abritait 281 types de médicaments, soit la quantité nécessaire au fonctionnement d’un hôpital moyen ! Il faudra attendre 2004 pour connaître les premières condamnations, 2005 pour assister à la relaxe de tous les accusés, et 2006 pour voir le parquet de Turin se pourvoir en cassation. Entretemps, « l’affaire des veuves du Calcio », débutée en 1990, éclate au grand jour en 2003, révélant des cancers du foie, du colon, de la thyroïde, des leucémies ou des scléroses deux à dix fois plus élevés que dans le reste de la population ! 24000 cas de footballeurs ont été examinés par le même procureur que celui du procès de la Juventus, dont 45 concernant des joueurs décédés ! En 2005, la télévision italienne diffuse une vidéo où Fabio Cannavaro, le Ballon d’Or 2006, s’injecte un produit… qui ne figure pas sur la liste noire, juste avant la finale de la coupe de l’UEFA entre Parme et l’OM. Enfin, plus récemment, les noms des footballeurs du Real et du Barça sont chuchotés dans le dossier de l’affaire Puerto, qui a abouti à tant de scandales en cyclisme et, ces dernières semaines, en athlétisme. (…) Les voix de Vicente del Bosque, entraîneur des champions du monde, et Xavi (FC Barcelone) se sont élevées pour assurer que le football ibérique était propre, et que les contrôles régulièrement effectués le démontrent. Tout ça parce que le Dr Fuentes aurait affirmé à des médias espagnols que, s’il parlait, «l’Espagne n’aurait plus ni la coupe d’Europe remportée en 2008, ni le Mondial 2010»… Gênant.”

Permalien 17:17:34, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Equipe de France: Landreau(Lille) peut dire merci à Nice

C’est grâce à son match héroïque contre Nice (2-2) que le gardien lillois Landreau retrouve les Bleus. Merci Nice !

Didier Deschamps, nouveau sélectionneur de l’Equipe de France, a donné sa liste de joueurs retenus pour les deux premières rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 de la FIFA: Finlande - France (vendredi 7 septembre 2012, 20h30 à Helsinki) et France - Biélorussie (mardi 11 septembre 2012, 21h00, au Stade de France).

Bombardé par les Aiglons, Mickaël Landreau a tellement brillé que, présent dans les tribunes du Ray, Didier Deschamps a salué la performance du gardien de Lille qui a permis au LOSC d’arracher un 2-2 face à l’OGCNice. Faut-il féliciter Landreau ou bien critiquer les Aiglons trop maladroits ? Sur les cinq arrêts décisifs de Landreau face aux Niçois, deux furent des arrêts réflexes extraordinaires: une tête de Civelli arrêtée sur la ligne, et un coup franc détourné de Bauthéac alors que Landreau était pris à contre-pied. Landreau ne va pas prendre la place de Lloris. Il est là dans un rôle à la Charbonnier en 1998. Quelqu’un qui est certain de ne pas jouer à moins d’un cataclysme chez les gardiens. A la récupération Mavuba est là, et c’est très bien. Pour le reste, il y a des retours mais je l’ai déjà dit, Deschamps n’a pas sous la main de Kopa, de Platini ou de Zidane. Gourcuff aurait pu espèrer d’être le 10 de Deschamps mais il va falloir patienter car Yoann Gourcuff est blessé. Sur les deux matchs qui arrivent la France devrait prendre au minimum 4 points mais attention si la France n’a jamais vraiment brillé à l’extérieur dans son Histoire, la réception de la Biélorussie est délicate vu qu’on ne sait pas où en est la France.
La France est dans une période creuse. Très creuse. Les sélectionneurs se suivent et se ressemblent. Ils retiennent quasiment les mêmes joueurs. Ribéry est toujours là alors qu’il n’a marqué que 10 buts en plus de 60 sélections. C’est un centreur, de là à le monter au pinacle. Evra n’a pas le rendement en bleu qu’il a en rouge à Man U. Ainsi de suite. Je m’attends à un retour de Toulalan d’ici peu… Je n’attends rien de ce groupe alors que je ne dormais pas avant les matchs de l’époque Hidalgo-Platini. Je n’aime pas les prétentieux. Et ce groupe-là en comporte une grande cargaison. Un champion c’est quelqu’un de très fier et de trés humble, un peu comme Lloris. Dans cette nouvelle génération, ils sont fiers sans être humbles.

Gardiens
LANDREAU Mickaël/ Lille
LLORIS Hugo/ Lyon
MANDANDA Stève/ Marseille

Défenseurs
CLICHY Gaël/Manchester City
EVRA Patrice/ Manchester United
JALLET Christophe/ Paris
KOSCIELNY Laurent/ Arsenal
RAMI Adil/ Valence
REVEILLERE Anthony/ Lyon
SAKHO Mamadou/Paris
YANGAMBIWA Mapou/ Montpellier

Milieux
CABAYE Yohan/Newcastle
CAPOUE Etienne/ Toulouse
DIABY Vassiriki Abou/ Arsenal
GONALONS Maxime/ Lyon
MATUIDI Blaise/ Paris
MAVUBA Rio/ Lille
VALBUENA Mathieu/ Marseille

Attaquants
BENZEMA Karim/ Real Madrid
GIROUD Olivier/ Arsenal
GOMIS Bafetimbi/ Lyon
MENEZ Jérémy/ Paris
RIBERY Franck/ Bayern Munich

La gardienne du château de sable, de Christian Estèbe (Finitude)

Soprano, vous connaissez? C’est l’un des meilleurs chanteurs contemporains. En littérature, je classe Christian Estèbe parmi les très grands prosateurs actuels. Un de nos plus grands écrivains si loin des auteurs vedettes de la rentrée destinés aux lecteurs victimes des trusts médiatiques.

Christian Estèbe a écrit un grand livre sur sa mère et comme tous les grands livres, ça fait mal. L’ouvrage est le vrai tombeau de sa maman avec tout le magma familial. Sa mère morte, on va farfouiller chez elle : « Un carnet, des photos, des papiers serrés avec un élastique, pas de quoi organiser une vente aux enchères chez Sotheby’s ». Il n’en faut pas plus pour se rendre compte que nous lisons un véritable écrivain. On le savait déjà pour l’avoir lu auparavant, notamment son Petit exercice d’admiration (Finitude, 2007) , vibrant hommage à Marc Bernard. Le narrateur nous confie la réponse que sa mère entendait lorsqu’elle demandait les circonstances de sa naissance à sa propre mère: « Ta gueule, sale bâtarde ». Bonjour l’ambiance…
« Né de père inconnu, elle prend le nom de sa mère. Celle-ci se marie avec un homme dont je ne sais rien, sinon qu’il a un fils qui bientôt partagera la même chambre que la bâtarde, avant de partager son lit. Les hivers sont froids à Saint-Flour ». Voilà ce que l’on apprend sur la mère du narrateur qui voit ses racines comme « un troupeau perdu, de brebis égarées au milieu des loups de l’inceste ». La mère du narrateur est frappée par sa mère… Et le père du narrateur ? « Il voulait seulement ma mère comme maîtresse (…) Le cul, c’est le cinéma des pauvres », disait-il. Je vous ai prévenu : Estèbe c’est un écrivain, un vrai. Condamné à la solitude. Quand il a offert l’un de ses livres, en 1997, à l’une des sœurs, elle lui a dit : « J’ai arraché la page de dédicace pour le vendre aux puces. Tu sais quoi ? il a fallu que je le fourgue à UN euro, un euro, putain ! Personne n’en voulait de ton bouquin ». Autre phrase déchirante : « Le jour est revenu. Un jour sans ma mère qui est morte ». Magnifique parce juste. L’évidence de la réalité plus personne ne sait la nommer, sauf auteur sincère qui sait aligner les mots.
Christian Estèbe, né le 11 juillet 1953 à Montpellier, est tant obsédé par la mort de sa mère qu’il écrit : « Je ne vais pas faire comme l’écrivain Caraco qui se suicida quelques jours après la mort de sa mère.»( pages 75-76). A la vérité, Caraco (1919-1971) s’est supprimé quelques heures après la mort de son père, comme il l’avait prévu de longues dates. Il tint parole et s’exécuta. Nino Ferrer, lui, aurait choisi de suivre de près le décès de sa mère. Représentant en libraire, bouquiniste sur les marchés, animateur de revues littéraires, bibliothécaire, Christian Estèbe fait parfois des haltes dans des églises : on ne sait jamais… Un jour, on lui dit que les cendres de sa mère sont à sa disposition. Ce qu’il ne faut pas attendre ! Christian Estèbe aime Georges Perros. Il est de la même famille d’esprit. La mère de Christian Estèbe voulait qu’il soit prêtre plutôt que commercial. « Je voulais être écrivain » lui expliqua-t-il. « Et alors ce n’est pas incompatible. Je faisais bien des ménages et la pute, moi ! » Bien envoyé. En fin de volume, on lit : « Achevé d’imprimer en juin deux mille douze par l’imprimerie Floch à Mayenne, quelques jours après la fête des mères ». Chez Finitude, on fait bien les choses, fussent les plus discrètes.

-La gardienne du château de sable
De Christian Estèbe
Finitude, 202 p., 16,50 €

La mort n'a pas pris de vacances: Gilbert Prouteau (1917-2012)

Ecrivain, érudit, sportif, cinéaste… tel était Gilbert Prouteau.

J.O. Londres 1948

Oeuvres lyriques
1/ Aale Tynni (Finlande): La Renommée de Hellas
2/E. van Heerden (Afrique du Sud): Six Poèmes
3/ Gilbrt Prouteau (France): Rythmes du stade

Non, vous n’avez pas la berlue, entre 1912 et 1948, la littérature, la musique et la peinture étaient au programme des J.O. 1948.
Aujourd’hui, le CIO privilégie plus le corps que l’esprit. Dommage !
Voir un écrivain au contrôle antidopage…
La mort de ne prend jamais de vacances, on sait.
Elle vient de nous prendre coup sur coup Renaud de la Borderie (un as du journalise sport auto avec 600 Grand Prix de F1) et Gilbert Prouteau.
Les imposteurs occupent le terrain vous le savez, au détriment des vrais artistes.
Gilbert Prouteau, lui, était un authentique créateur. Un touche-à-tout comme Guitry, Cocteau et Vian.
Dans l’intelligentsia mondaine, il ne fait pas bon aimer le sport et écrire. Regardez comment a été traité Albert Camus.
Il y a trop d’inculture dans les médias institutionnels: Tristan Bernard, Jean Giraudoux, Jean Prévost ont écrit et très bien écrit sur le sport. Le PAF donne plus de place aux membres de la caste de la racaille moderne qui parlent politique, cela fait plus sérieux. Quelle imposture !
On doit beaucoup à Blondin, Jacques Perret, Yves Gibeau, Louis Nucéra, Mailer…
Avant eux, il y eu Tristan Bernard, Prévost, Giraudoux…
Aujourd’hui, beaucoup d’écrivains et journalistes- dont Benoît Heimermann- ont fait tomber le mur.
Écrivain, cinéaste et avant tout poète, le Vendéen Gilbert Prouteau fut aussi un athlète international qui participa aux Jeux Olympiques de Londres en… 1948 où il y décrocha le bronze… en littérature !

Principales œuvres:
Rythme du Stade, 1942 (poèmes, Grand prix de la littérature sportive)
Le Sexe des Anges, roman, 1952
Tout est dans la fin, 1971
Le Dernier Défi de Georges Clemenceau, 1979, biographie
La Nuit de l’île d’Aix ou le Crépuscule d’un dieu, 1985
Gilles de Rais ou la Gueule du loup, Editions du Rocher, 1992
Je te dis qu’il faut vivre, 1998, autobiographie
Monsieur l’instituteur, 2000
Les Soleils de minuit, 2003
Rabelais en Vendée, 2004
Les Orgues d’Hélène, poèmes, 2007
Le Roman de la Vendée, chronique documentaire, 2010

Films:
1953/ La Vie passionnée de Georges Clemenceau, et Victor Hugo homme de l’Ouest
1969/ Dieu a choisi Paris, avec Jean-Paul Belmondo

28.08.12

Permalien 17:12:50, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Récital de Ronaldino, 26 août 2012: le génial footballeur a marqué un nouveau but divin et tiré un corner décisif

FOCUS sur le nouveau chef d’oeuvre de Ronaldinho. Voici son but, THE but.

Serie A Brasileiro
26 août 2012
Cruzeiro 2-2 Atlético Mineiro
Buts pour Cruzeiro: Wallyson (17e), Mateus (90e +2)
Buts pour Atlético Mineiro: Leonardo Silva (45e), Ronaldinho (90e)

Un corner décisif plus un but d’anthologie. Merci Monsieur Ronaldinho.
Le Ballon d’Or 2005 reste un joueur d’exception.
On nous l’a dit fini alors qu’il demeure un pur joyaux du football.
Comment un joueur fêtard comme il disait peut-il avoir une telle condition physique ?
Ronaldinho est un Brésilien: il aime la vie et le football. Ce n’est pas un frileux de l’existence qui se cache sur la pelouse comme tant de joueurs surcotés. Il y a ceux qui font rêver le peuple et ceux qui peuplent les rêves. Je suis friand de cette seconde catégorie: celle de Ronaldinho.
J’aime mieux un virtuose qui ne s’entraîne pas à fond qu’un canasson sérieux qui n’avance pas.
Les joueurs du PSG, Nene en tête, ne lui cirent pas les chaussures.
Ronaldinho a marqué l’Histoire du football et il n’en finit pas d’être magique.
Le 26 août, il a marqué un chef d’oeuvre. Parti de son terrain, il a fait ce qu’il a voulu: coup de rein, dribbles en rupture, feintes de corps, plat du pied. La totale ! Encore, encore, encore !
Quel talent mes amis !
On en redemande. La lucidité de Ronaldinho est fascinante. Ouvrir son pied de la sorte, en fin de course… chapeau! Il n’a rien perdu. Je le trouve très bien physiquement.
Hélas, son équipe a partagé les points car ses coéquipiers de la défense, tous bouleversés par son but, se sont faits bouger en fin de match pour concéder le 2-2.
N’empêche, mis sous pression par Fluminense, qui était revenu à sa hauteur après son succès à Vasco (2-1), l’Atlético Mineiro a pris un point sur le terrain de Cruzeiro (2-2) et se retrouve de nouveau en tête du Championnat après 19 journées. L’Atlético-MG peut remercier Ronaldinho, de retour en grande forme depuis son départ de Flamengo.

Ronaldo de Assis Moreira est né le 21 mars 1980 à Porto Alegre, capitale de l’État du Rio Grande do Sul au Brésil.
Je rêve de le voir à la Coupe du monde 2016, au Brésil. Il n’aura que 34 ans.
Depuis 1999, il compte 98 sélections et 35 buts.
Ronaldinho est l’un des plus grands joueurs de l’Histoire. A la fin du match, le 26 août 2012, il n’était pas content et avait déjà oublié son chef d’oeuvre car son équipe quittait la pelouse avec un 2-2 au lieu de 1-2, à l’extérieur. On ne se refait pas: il reste un compétiteur de premier plan. Après avoir régalé l’Europe, il est retourné à la maison mais pour faire la fiesta 24h sur 24 selon le cliché médiatique.

Parcours:
1998-2001/ Grêmio
2001-2003/ Paris SG
2003-2008/ FC Barcelone
2008-2011/ Milan AC
2011-2012/ CR Flamengo
2012/ Atlético Mineiro

Classement actuel du championnat brésilien:
1 Atlético Mineiro 43 pts 18 matchs/ 13 4 1/ 33 13/ + 20
2 Fluminense 42 19/ 12 6 1/ 31 11/ + 20
3 Grêmio 37 19/ 12 1 6/ 29 16 / + 13
4 Vasco da Gama 35 19/ 10 5 4/ 25 17/ + 8

Permalien 00:13:12, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Fabian Monzon quitte l'OGCNice pour Lyon

Joueur considérable, Monzon va faire un bien énorme à Lyon qui a tiré une très bonne pioche avec l’Argentin.

Comme prévu Monzon quitte Nice pour Lyon.
A Nice, Monzon avait su se faire aimer d’emblée grâce à un mental très au-dessus de la moyenne.
Costaud, volontaire, spectaculaire, l’Argentin est un joueur qui peut jouer partout.
Nice avait fait une très belle opération avec lui.
La latéral gauche peut aussi évoluer au milieu de terrain.
A Nice, il était même buteur car très bon sur coup de pied arrêté, avec quelques ratés tolérés.
En partant du Gym, il libére une place d’extracommunautaire pour Dario Cvitanich.
A vingt-cinq ans, l’ancien joueur de Boca Juniors a signé un contrat de quatre ans avec Lyon.
L’axe Nice-Lyon marche bien avec les venues à Nice de Balmont, Clerc, Rémy, Mounier et les arrivées à Lyon de LLoris, Ederson (lui, hélas, n’y a pas réussi, suite aux blessure; désormais notre ami brésilien est à la Lazio Rome).
Dans la transaction, Lyon a cédé Jérémy Pied (23 ans) qui s’est engagé pour une durée de quatre ans avec Nice. Clément Grenier a été retiré des négociations, suite à la blessure du poissard Yoann Gourcuff qui revenait au premier plan.
-«Je remercie les supporters niçois pour leur accueil et leur soutien. Au stade ou en ville, ils ont toujours eu un petit mot gentil pour moi. Je ne les oublierai pas… » a déclaré l’internationl argentin Monzon formé à Boca Junior.
Nice a perdu un joueur de classe. Grosse perte en défense.
Espérons que Nice vient de gagner beaucoup d’aisance au milieu de terrain.
Le Ray ne veut pas faire de jeu de mots avec Pied.
On sait ce qu’on a perdu, on ne sait pas encore ce qu’on a gagné.
Pied est un Puel Babe.

27.08.12

Permalien 07:53:46, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT, GRANDE DAME  

Hommage à Gérard Courant cinéaste amoureux du vélo

Si vous vous posez des questions sur la grandeur du cyclisme, je vous invite à regarder les trois films que je vous présente alors que les médias institutionnels crachent une nouvelle fois sur Lance Armstrong. Ils n’ont d’yeux que pour Neil Armstrong. Pas moi. Des candidats pour être le premier à marcher sur la lune, il y en avait des millions. Remporter un Tour de France c’est autrement plus difficile et Lance Armstrong, lui, en a gagné sept ! Etait-ce lui ou non sur le vélo ? Si on met les Tours à la suite, cela fait disons 7 mois à gérer pour conserver la tête. Et de surcroît, il faut rajouter tous les entraînements, les préparations, les privations…
Le voyage dans le lune de Neil Armstrong ne m’a jamais fait rêver une seconde. C’est même un cauchemar de savoir que les hommes sont allés sur le lune.
Connaissez-vous Gérard Courant ?
C’est l’un des cinéastes les plus intéressants de notre époque. Un ton unique. Une bouffée d’air frais. Une enfance éternelle.
Gérard Courant a inventé le Cinématon, entre autres trouvailles cinématographiques.
C’est le dépositaire du cinématographe intelligent, héritier des Frères Lumière, de Mélies, de Keaton, de Bresson, de Tati, de Godard, de Rouch, d’Eustache, de Cassavetes, de Rozier, d’Etaix …
Au niveau du documentaire, c’est un puriste absolu. Un Georges Perec de l’image.
Il propose un rythme interdit à la télé depuis la mort de Denise Glaser: celui du temps qui passe.
En marge du cinéma, Gérard Courant est un amateur éclairé du cyclisme.
Un vrai régal. Son nom pourrait être Gérard Pédalant.
Dans les trois films ci-dessus, on le retrouve tel qu’en lui-même: sidérant de compétence et de naturel dans le premier film. Dans le deuxième, il a filmé la merveilleuse Jacqueline Anquetil, femme d’exception. Dans le troisième, il a posé la caméra au ras du visage d’Olivier Dazat, autre grand réfractaire indispensable.

[Post dédié à Christian Laborde]

Permalien 07:34:08, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Journal de l'année du désastre, de Kressmann Taylor (Autrement)

Les éditions Autrement publient un nouveau texte inédit de l’auteur du best-seller Inconnu à cette adresse, publié en 1999. Après sa retraite de l’enseignante en Pennsylvane, Kathrine Kressmann Taylor (1903-1996) a choisi de vivre à Florence qu’elle aimait tant. Il faut dire que lorsque l’on aime la culture, l’architecture, l’art, Florence est un lieu sacré. J’ai d’ailleurs noté que l’on aime soit Florence soit Venise. Le 3 novembre 1966, le déluge s’abat sur Florence, faisant déborder l’Arno de partout dès le lendemain. Présente sur les lieux, Kressmann Taylor tient le journal de cette catastrophe au milieu des Florentins aussi traumatisés qu’elle. Et quand l’eau se retira, il a fallu ensuite se confronter à toutes les dégradations. L’écrivain vivait tout près de l’opéra de Florence et du consulat des Etats-Unis comme nous l’apprend dans son instructif texte, Olivier Philipponnat. Dans ces mêmes lieux séjournèrent auparavant Tolstoï et Tchaïkovski. Ce n’est pas donné à tous d’être capable de percevoir la présence des ondes du passé. Ce qui était le cas de l’écrivain à la sensibilité à fleur de peau. L’expression est galvaudée mais pour une fois c’est vrai. Les flots dévastateurs sont comme une symbolique qui rappelle les heures du fascisme qui ont anéanti l’Europe. « Au plus fort de la crue, le débit au cœur de Florence est de 3 500 m3 par seconde », à la vitesse de 60 km/h, nous révèle Olivier Philipponnat. Les chaudières qui explosent transforment la crue en marée noire. Six mille familles sont à la rue. La décrue laisse la place à la désolation. La nourriture est bonne a jeté. Les voitures ne sont plus que des épaves. Mille cinq cents soldats et presque autant de pompiers mettent plus d’un mois à nettoyer le plus gros dans la ville. Les seuls heureux sont les prisonniers que l’on a libérés de peur qu’ils se noient. Certains sont allés cambrioler une armurerie ! Depuis sept siècles, Florence n’avait pas autant souffert. Beaucoup de tableaux du musée des Offices, et des manuscrits et des livres ont été endommagées quand ils n’ont pas été détruits. 1,3 millions de livres ont été souillés par l’eau et la boue. Le livre de Kressmann Taylor est un hymne à l’amour de Florence et des Toscans auxquels elle rend hommage, saluant leur courage et leur dignité. Depuis 1966, les témoins de l’horreur ont la gorge serrée dès que revient le début novembre de chaque année. En 1987, ils ont cru que la catastrophe allait recommencer. Le reportage écrit de Kressmann Taylor est plus fort que l’objectif d’une caméra. La pellicule n’est pas intelligente et encore moins sensible. Elle n’est qu’une photocopieuse.

-Journal de l’année du désastre
De Kressmann Taylor
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)et présenté par Olivier Philipponnat
Autrement, 221 p., 17 €

Permalien 00:15:00, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Syndrome du Matra-Racing ? Le PSG épouvantail de la L1 n'a pas toujours pas gagné...

Le 11 août, j’ai publié ce post: Le PSG du Qatar veut éviter d’être le nouveau Matra Racing
http://www.blogmorlino.com/index.php/2012/08/11/le_psg_du_qatar_veut_eviter_d_etre_le_no_1
Au bout de trois journées de championnat, le PSG n’a fait que trois matchs nuls dont deux à domicile. Pas une seule victoire. Cela fait cher le point:
PSG 2-2 Lorient/ Ajaccio 0-0 PSG/ PSG 0-0 Bordeaux
En 1982, l’industriel Jean-Luc Lagardère a décidé d’investir dans le football pour monter un second grand club à Paris derrière le Paris SG alors que beaucoup de ses proches auraient plutôt aimé le voir revenir dans la Formule 1 mais le grand patron aimait aussi beaucoup le football.
J’ai publié un livre sur l’Histoire du Racing Club de Paris, l’un de mes clubs fétiches. (1)
Quand on se plonge dans l’historique de ce club on est sous le charme avec ses joueurs de banlieue mélangés aux grands noms du football international, à commencer par le gardien Rudi Hiden et le défenseur central Gusti Jordan. Ensuite il y a eu la période Marche et Vignal. Que de bonheur ! Que de grandes heures ! Du pt Lévy au pt Dehaye que j’ai bien connu.
Jean-Luc Lagardère voulait faire revivre cette période faste.
Pour cela il a déboursé des millions dans le recrutement après la Coupe du Monde 1986: l’international uruguayen Enzo Francescoli- l’idole de Zidane- de l’international allemand Pierre Littbarski, de Thierry Tusseau, de Luis Fernandez. Il y avait aussi Bossis… Olmeta… L’entraîneur s’appelait Artur Jorge.
On ne fait pas une équipe avec un chéquier. Il faut autre chose qui ne s’achète pas mais se conquiert sur le terrain.
Hélas, la saison 1988-1989 tourne au vinaigre. Et l’aventure du Matra Lagardère s’achève dans la tristesse.
Aujourd’hui, le Racing joue en CFA.
A la 3e journée de L1, le PSG 2012-2013 est invaincu. C’est déjà ça…

(1) Bernard Morlino, Les Défis du Racing, La Manufacture, 1986

26.08.12

Permalien 16:02:44, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Les Vaincus, d'Irina Golovkina (Editions des Syrtes)

Hommage à Eisenstein, génie du cinématographe

Le pavé fait 1094 pages. Il faut du courage pour éditer ce livre, le traduire et le lire. Bravo et merci aux éditions des Syrtes. Et l’écrire aussi ! La postface est signée par Nikolaï Kirillovitch Golovkine, petite-fille de l’auteur… Qui était l’auteur ? Il s’agit de la petite-fille de Nikolaï Rimski-Korsakov, son grand-père maternel. La romancière fit des études d’art et de linguistique mais elle n’a pas pu les terminer car elle bifurqua vers la profession de technicienne en radiographie. Irina Golovkina (1904-1989) a vécu sous le tsarisme, la révolution russe, le communisme et ses ravages. Sa mort en 1989 est lourd de symbole puisque c’est à cette date que le mur de Berlin est tombé. Pour lire ce livre, il faut bien assimiler le nom des personnages : ils sont tous répertoriés au début de l’ouvrage comme dans les livres de Tolstoï. Les Vaincus est une immense fresque tragique avec toutes les explosions liées à la Russie. Bruit et fureur du côté des vaincus… Une profusion d’exilés, de persécutés avec un bouquet d’héroïnes. Il y a notamment Assia, jeune idéaliste qui s’enivre de musique. Le livre est à conseiller à ceux qui aiment vivre avec des personnages de fiction pendant très longtemps. On n’entre pas dans un tel livre si l’on n’aime pas la littérature. Ce roman a été écrit dans les années 1960. Il a été diffusé sous le manteau. Hélas l’auteur ne l’a pas vu en librairie car il n’est sortie qu’en 1992 de manière officielle. Le roman posthume évoque en long en large l’avènement de la dictature bolchévique avec une plongée dans les derniers feux d’une noblesse héroïque et d’une intelligentsia idéaliste qui tente de survivre sous le stalinisme. On suit une famille au quotidien. Les individus sont aux abois. Il y a les dénonciations à la tête du client. Le rouleau compresseur soviétique massacre tout. La lumière vient de l’amour d’une princesse… La génération née au début du XXe siècle s’en est allée, souligne Nikolaï Kirillovitch Golovkine, en hommage à sa grand-mère qui écrit : « Le monde entier était recouvert d’un voile funèbre : il en était ainsi aux yeux de Iolotchka [infirmière] (…) Les Bolcheviques avaient détruit tout ce qu’elle aimait. » Tout est dit. Rideau !

-Les Vaincus
D’Irina Golovkina
Traduit du russe par Xenia Yagello
Editions des Syrtes, 1094 p., 45 €

Pour découvrir les éditions des Syrtes http://www.editions-syrtes.fr/

Permalien 11:41:20, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Eden Hazard sur la bonne dynamique à Chesea, carton plein

La Belgique a une très grande génération, Kompany (Man City), Vermaelen (Arsenal), Van Buyten (Bayern Munich), Dembélé (Fulham), Fellaini et Mirallas (Everton), le “doyen” Simons (Nuremberg) et bien sûr Eden Hazard. Marc Wilmots a pour mission de qualifier la Belgique absente des grands tournois depuis 2002. Dix ans ça suffit !
La défense de la Belgique est actuellement supérieure à son équivalente en France.
La Belgique a un Kopa-Platini-Zidane au milieu de terrain: Eden Hazard.
La France dans ce secteur de jeu n’a plus que les yeux pour pleurer.
Tout juste arrivé à Chelsea, Eden Hazard découvre la Premier League de pied de maître.
Chelsea est actuellement leader du championnat avec 9 points sur 9.
C’est un excellent début qui permet à Chelsea de mettre Man U déjà à 6 points.
En effet, Chelsea a déjà joué trois matchs soit un de plus que ses principaux rivaux. Chelsea a eu un match avancé d’une dizaine de jours pour permettre à Chelsea de disputer la Supercoupe d’Europe face à l’Atletico Madrid le vendredi 31 août au Stade Louis II de Monaco.
Avec trois victoires, les Blues se sont faits un moral d’acier.
Eden Hazard s’est fondu dans le collectif de la maison bleue pour être ultra performant: buteur et passeur.
Ce joueur d’exception est aussi intelligent que doué, ce qui est très rare.
Cela fait plaisir de le voir si bien débuter son parcours anglo-saxon.
Ce joueur a le potentiel pour être un jour Ballon d’or.
Chelsea n’est sans doute qu’un étape: il a le mental et le talent pour jouer à Barcelone ou au Real Madrid.
Rapide, regard périphérique, adroit, il sait tout faire et bien faire.
J’estime que Sir Alex Ferguson aurait dû recruter Hazard au lieu de van Persie.
MU avait assez d’attaquants: Rooney, Chicharito, Welbeck, Berbatov, Macheda…
Penser Rooney + van Persie = plus de 70 buts dans la saison n’est pas un bon plan sur l’avenir.
Du reste, Rooney vient de se blesser. Une blessure qui résulte du stress de la concurence. Il a voulu en faire trop.
On a eu la sale impression que van Persie passait désormais avant Rooney dans l’esprit de Sir Ferguson.
C’est quoi cette hiérarchie médiatique ? Non, Rooney passe avant van Persie.
Le but de van Persie contre Fulham est bien moins important que la blessure de Rooney contre Fulham.
Un joueur en milieu de terrain comme Hazard était bien plus important pour MU.
On va voir qui de Kagawa ou Hazard va tenir la distance en Premier League.

Neil Armstrong et Lance Armstrong, deux trajectoires: du désastre lunaire à l'astre cycliste

Des trois Armstrong, il ne reste plus que Lance. Neil Armstrong ? Le voyage sur le lune ? Bof ! Malraux a dit: “Qu’importe d’aller sur la lune si c’est pour s’y suicider !” Et Berl: “Nul besoin d’aller sur la lune si le monde devient un terrain vague.” Je partage la vie de mes aînés. Les trois voyages de la lune qui me plaisent sont ceux de Jules Verne, Mélies et Hergé.

L’actualité ne cesse pas de nous faire des clins d’oeil.
1/ Des irrespectueux dégradent Lance Armstrong, vainqueur d’un Championnat du monde, du cancer et de 7 Tours de France
2/ Un animateur télé drogué notoire mort du cancer devient l’icône estivale adulée par tous les médias
3/ L’astronaute Neil Armstrong meurt

Il a de la symbolique!
Comment peut-on dire du bien d’un pipole camé mort d’un cancer et en même temps descendre en flammes un champion guéri du cancer sans cesse accusé de dopage alors qu’il se soignait simplement ?
Et voilà que Neil Armstrong meurt à son tour comme s’il était solidaire de son homonyne que l’on traîne dans la boue. Désormais, il n’y a plus qu’un Armstrong, semble-t-il nous dire. Alors, aimez-le, bande d’imbéciles !
L’ancien astronaute américain, le premier homme à avoir marché sur la Lune en 1969, est mort à l’âge de 82 ans de complications liées à une opération cardiovasculaire.
En tant que commandant de la mission Apollo 11, il était devenu à 38 ans le premier homme à fouler le sol lunaire, le 20 juillet 1969. “C’est un petit pas pour l’homme mais un pas de géant pour l’humanité", déclara-t-il.
Pour ma part, je constate qu’on n’a même pas pu faire des bijoux avec les pierres lunaires.
Les Américains ont voulu être les premiers à polluer la lune. Devancer les communistes. Tel était le seul moteur.
Tout ça à coûter des fortunes. Humainement c’est zèro.
Quand je regarde la lune, je ne pense plus qu’à la voiture qu’ils ont laissé dessus. Et au drapeau américain qui ne flotte pas.
Neil Armstrong a souillé la lune, un vrai désastre, alors que Lance Arsmtrong est un vrai soleil, un astre humain.

PS: je viens de lire ce titre dans la presse institutionnelle:"Lance Armstrong, la fin du rêve américain". Quelle sornette ! Quant à l’écrivassier qui a fait de l’argent sur le dos du très grand champion cycliste, il vient de déclarer: “Au-delà du fait qu’il se dope, il a pris en otage toute la communauté des cancéreux. En fait, c’est lui le cancer du sport.” Je vous laisse apprécier…

Permalien 08:30:50, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le "Dogue" Landreau a empêché Nice de battre Lille

Landreau va sans doute battre le record d’Ettori, celui du nombre de matchs joués en L1. Il faut le meilleur homme du match, c’est dire que Nice a dominé sur le plan des occasions franches. Le Nice de Puel a bien montré le beau de son nez. La dernière saison au Ray s’annonce bien. Il faut juste que Nice soit plus efficace dans ses temps forts et que surtout le gardien des visiteurs ne s’appelle pas Landreau… Ce match peut lui faire retrouver l’équipe de France.

Nice, Stade du Ray
OGC Nice 2-2 Lille
Buts pour les Aiglons : Pejcinovic (43e), Bauthéac (55e)
Buts pour les Dogues: Payet (36e), Sidibe (59e)

Après un début de match timoré, l’OGCNice s’est bien repris et aurait dû remporter les trois points de Nice-Lille (2-2). Le gardien lillois M. Landreau a été héroïque au moins en cinq occasions où il fut chaque fois décisif. Ses deux plus grands arrêts ont été effectués sur sa ligne debut au moment de la tête de Civelli (66e) et grâce à une manchette-réflexe sur un coup franc détourné de Bauthéac (73e). Sur cet arrêt de Bauthéac, Landreau a été exceptionnel: étant pris à contre pied, il a eu le réflexe de tendre le bras pour empêcher le but du bout des gants. Pour son dernier match de L1 avec Lille au Ray, Landreau fut gigantesque.
-"J’ai été beaucoup sollicité, c’est vrai, sans doute le plus depuis que je suis à Lille. Il y a des soirs comme ça. Un gardien doit savoir être décisif, qu’il y ait un, quatre ou cinq arrêts à faire, c’est même plus facile quand il y en a quatre ou cinq car ça rend chaud. C’est bien de prendre un point. Un point, ça peut compter. Ça ne rassure pas spécialement, et ça n’inquiète pas non plus.”
Auparavant, Landreau avait déjà fait trois parades extraordinaires en seize minutes: Bosetti (13e), Dja Djé Djé (17e) et Pejcinovic (29e)).
Présent au Ray, le sélectionneur national Didier Deschamps a confié:
-"On a vu des occasions de part et d’autres(…) Il n’est jamais évident de venir s’imposer ici.”
Dédé a toujours à l’esprit le 3-4 du Gym à Monaco alors sous les ordres de Deschamps…
Landreau a donc empêché Nice d’avoir 4 points au classement. 4 points sur 9 cela aurait été bien.
Hélas, Nice n’a pris que 2 points sur 9.
Le point positif c’est que Nice supporte les absents: Monzon et Coulibaly sont sur le départ. Ospina sans doute aussi, en tout cas, il ne joue pas.
Delle est un bon gardien, dans la tradition sans doute des grands goals niçois
Civelli et Pejcinovic reforment une belle garde nissarte
Bauthéac est une réplique copie conforme de Mounier. C’est une très bonne recrue. Etat d’esprit magnifique. Très bonne technique. Intelligent et volontaire
Meriem a donné un caviar
Bosetti est la nouvelle mascotte du Gym. Le jeune niçois fait plaisir à voir. Il a un bel enthousiasme et n’a pas peur de jouer en L1. Merci à Claude Puel de le lancer dans les grandes batailles de L1.

Nice: Delle - Palun, Pejcinovic, Civelli, Kolodziejczak - Digard ©, Anin (Meriem, 46e), Traoré - Dja Djedje (Bahoken, 61e), Bosetti (Guie Guie, 69e), Bauthéac
Entraîneur: Puel

Permalien 01:21:31, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

MU 3-2 Fulham: Wayne Rooney blessé sera indisponible pendant un mois...

Pour les fans de MU, Rien n’est plus triste que de voir Rooney blessé, fût-ce de manière involontaire par un visiteur. On sait ce que l’on doit à Rooney. C’est l’âme de l’équipe. (Cliquez sur visionner pour voir la vidéo, svp)

Barclays Premier League
25 August 2012, Old Trafford

MANCHESTER UNITED 3-2 Fulham
Buts pour MU: van Persie (10e), Kagawa (35e), Rafael (41e)
Buts pour Fulham: Duff (3e), Vidic (csc 64e)

De Gea/ (8) A part un pataqués sur le second but des visiteurs, il a été fantastique
Evra (7) Bon match
Vidic © (5) En rodage. Pas impérial du tout
Carrick (3) Pas à sa place
Rafael/ (9) Superbe, derrière et devant
Young. (7) Bon match. Bien meilleur que Nani. Puis (67e) Welbeck (6) Toujours aussi efficace dans la récupération
Kagawa. (8) Rien à voir avec Park. Kagawa est une fabrique de caviar. Puis (67e) Rooney (6) Etait en train de beaucoup apporter quand il a été blessé.
Anderson. (7) Toujours à éclipses. Peut alterner le très bon et le minable dans le même match. A une surcharge pondérale qui l’empêche d’être au top. Puis (80e) Giggs (5) Sans rayonnement
Cleverley (7) Bon dans match de milieu défensif
Valencia/(8) Du bon Antonio. Parfait joueur de club. Un homme sur qui on peut compter dès qu’il joue dans son registre
Van Persie (6). Un beau but, puis plus rien

Remplaçants: Lindegaard, Evans, Scholes, Chicharito

Ferguson (5): voir Rooney sur le banc au coup d’envoi n’est pas un bon choix. Il était très difficile de contempler Rooney et Chicharito dans les tribunes. Sir Ferguson va avoir une saison aussi difficile qu’au temps de C.Ronaldo, Rooney et Tevez. On sent qu’il veut imposer Kagawa et van Persie au détriment des anciens.

L’événement du match ce n’est pas la victoire de Man U sur des visiteurs avec un but de van Persie. Battre Fulham est une formalité qui aurait pu virer à la catastrophe sans un De Gea impeccable après une bourde avec Vidic. Non, l’événement c’est la sale blessure de Rooney qui risque de manquer pendant un mois. En effet dans un geste défensif désespéré, le brillantissime attaquant s’est ouvert le côté de la cuisse droite au contact d’un crampon de joueur adverse. Alors que c’était très chaud, Rooney s’est lancé courageusement pour faire obstacle à Rodallega Hugo. En terminant son geste, le pied du visiteur a fini sa course sur la cuisse droite de Rooney. Wazza désigna tout de suite la profonde entaille. On a vu la vilaine plaie sur la jambe du héros d’Old Trafford. Les médecins ont donné les premiers soins sur la pelouse avant que Rooney ne sorte sur la civière. Il est très triste de voir Rooney ainsi privé de terrain. Je suis persuadé que s’il avait joué dès le début du match cela ne serait pas arrivé. Entré en cours de match, Wazza a tout donné, et donc trop donné. Il est inadmissible de voir Rooney remplaçant. Le duo Kagawa-van Persie ne doit pas pousser Rooney sur le banc. Maintenant qu’il est blessé, la question ne se pose plus pendant 3 ou 4 semaines.
MU a eu deux visages a reconnu Sir Ferguson. MU a livré un match Docteur Jekyll and Hyde. Une première mi-temps bien conduite. Et une seconde mi-temps angoissante après le but contre son camp de Vidic. Au lieu de mener 4 ou 5-1, MU a vu le score revenir 3-2 et MU a évité le 3-3 grâce à un grand De Gea. “Fulham a tenté de ralentir le rythme du match. Ils ont très bien manoeuvré parce que beaucoup de joueurs ont plus de 30 ans. Après leur deuxième but, nous avons lutté… “, a reconnu SIr Ferguson. “J’ai été heureux de voir la complémentarité entre Kagawa et van Persie. C’est normal que nous essayons de les associer l’un derrière l’autre. Le rôle en soutien peut être tenu aussi par Rooney, Welbeck, Young ou Giggs… Nous avons plusieurs options", a souligné Sir Ferguson qui aura l’embarras du choix dans les semaines à venir. On dirait qu’il a voulu confectionner un important effectif en vue de blessures. Là il a vu juste, hélas !

PS: Eden Hazard a encore très bien joué avec Chelsea qui a déjà 6 points d’avance sur MU. Hazard était plus nécessaire à MU que van Persie. J’y reviendrai…

24.08.12

Permalien 14:56:55, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Lettre ouverte à Lance Armstrong

Lance Armstrong est l’un des plus grands sportifs de tous les temps. Il a gagné sept Tours de France, et personne ni rien ne pourra les effacer. Ceux qui le salissent en permanence sont des ignorants qui n’y connaissent rien en cyclisme. Aller au bout de soi-même, savent-ils ce que cela veut dire ? Outre ses capacités physiques, Lance Armstrong a une intelligence et un mental de très haut parage. On a pu les mesure à chacune de ses courses. C’est autrement plus important que son taux d’hématocrite. Est-ce que l’on fait un contrôle antidoge aux musiciens et aux politiciens ? Un canasson n’a jamais donné un pur sang. Pourquoi déclare-t-on positif Armstrong en 2012 alors qu’il n’a jamais été pris en flagrant délit au temps de sa gloire ? Ont-ils gardé l’urine de Carl Lewis ?

Cher Lance Armstrong,
Les Français étaient pour Poulidor.
J’ai toujours été pour Jacques Anquetil.
Je respectais Poulidor mais c’est Anquetil que je trouvais beau, fort. Un dieu du vélo qui a enchanté mon enfance.
Dans ses cheveux blonds, je ne voyais que des rayons de soleil.
Depuis des années vous êtes pourchassés par des ratés.
“Ils” n’ont pas supporté votre façon de faire: gagner sans un regard pour la presse.
Ce qu’ils tolèraient de Samuel Beckett, ils ne l’ont pas admis de vous.
Quand dans le football on trouve des dopés personne n’en parle. Il a des exemples très connus. Il suffit d’être un peu attentif pour savoir de qui il s’agit.
Lorsque Agassi et McEnroe parlent de dopage, “ils” font la sourde oreille.
Par contre, “ils” ne vous lâchent pas, vous le super champion du cyclisme de votre temps.
Nous sommes très nombreux à nous désolidariser de cette chasse à l’homme.
Vous êtes un grand maître du vélo sur madacam, dans la lignée de Coppi et d’Anquetil.
Ils peuvent vous retirer de sept palmarès du Tour de France, on sait très bien que vous les avez remportés.
Ce 25 août 2012 n’est absolument pas triste, ni pour vous, ni pour l’Histoire du cyclisme.
Vous avez gagné beaucoup de grandes courses dont les fameux sept Tours de France.
Lorsque l’on voit que certains très bons coureurs n’arrivent pas à en gagner un seul, on se dit que pour en gagner sept il faut vraiment être un as du vélo. Encore bravo pour avoir su vaincre tant d’épreuves nuit et jour. Remporter un Tour c’est déjà bien mais sept alors ! Cela dépasse tous les pronostics. Cela est tellement gigantesque qu’"ils” ne l’acceptent pas. J’ai toujours aimé les longues périodes de domination d’un champion. C’est là que l’on voit mieux l’art du cyclisme de haute voltige. Les duels sont surtout des produits médiatiques. Et vous, mon cher Lance Armstrong, vous avez flingué les duels dans l’oeuf. Cela non plus “ils” ne vous le pardonnent pas.
Gardez le moral. Depuis votre retraite, le Tour de France n’a toujours pas trouvé de leader digne de votre rang.
Inutile d’insister pour vous dire que je vous maintiens toute mon estime.
Je ne suis pas dupe des mendiants qui réclament des miettes de gloire.
Les chiens aboyent quand Lance Armstrong passe.

PS: je survole dans la presse de multiples hommages consacrés à un présentateur télé cocaïnomane mort du cancer. “Ils” vous en veulent aussi d’avoir vaincu le cancer. “Ils” n’ont pas accepté votre come back de la mort. Depuis “ils” pensent que vous êtes un ange maléfique. Vous leur faites peur.

[Post dédié à Michel Ohl découvreur de l’anagramme Vélo=Love]

23.08.12

Permalien 21:48:54, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Dans le RAYtroviseur (2): Yeso Amalfi en 17 matchs de D1 a donné à l'OGCNice son 1er titre de champion de France, en 1950-1951

Cette vidéo hésite entre une interview de Spaggiari et un film de Cassavetes avec Ben Gazzara. Yeso Amalfi fut un joueur hyper doué sur le terrain et aussi pour se vendre. Un pionnier dans tous les domaines. Aujourd’hui, il a 87 ans. Nous lui transmettons toute notre amitié. (A partir de 5″17 sur la vidéo, Yeso Amalfi parle de Nice)

Dans le programme de l’OGCNice de Nice-Lille (25 août, 17 h, sur C+ avec des commentaires de Stéphane GUY), je rends hommage à Yeso Amalfi qui a marqué l’OGCNice en 17 matchs de D1. Pas un de plus en championnat. Grâce à son génie créatif il a donné caviar sur caviar à Courteaux et Bengtsson:

-"Yeso Amalfi est devenu mythique en une saison !
Pas besoin de jouer 10 ans dans un club pour marquer son Histoire. La preuve vivante en est Yeso Amalfi (86 ans). Le Brésilien est à l’origine du premier titre de champion de France de Nice en 1950-1951. Il y a avant et après Amalfi. L’inter droit est tellement légendaire que sa présence rôde encore aux quatre coins du Ray. Des dizaines d’anecdotes le concernent alors qu’il n’a joué qu’une saison avec notre maillot. A son arrivée, il prend sous son aile Antoine Bonifaci, 19 ans, qui devient le stratège de l’équipe avec Amalfi. Yeso distribue des transversales de 30 m, oriente le jeu dès que Bonifaci a récupéré le ballon dans le pied des adversaires. Quand l’entraîneur estime que le Sud-Américain sèche trop les entraînements, Yeso prend un morceau de sucre et jongle 3 minutes avec avant de le gober après une chandelle : « Quand vos joueurs seront faire ça je viendrai dès 7 heures du matin ! » On voit le dandy se recoiffer en plein match. Si le ballon ne lui parvient pas, il s’allonge sur la pelouse et fait mine de prendre le soleil à l’Opéra plage. Le beau gosse avec ses fines moustaches attirait au Ray des femmes qui étaient nues sous leur manteau comme au récital de Tino Rossi. «Il avait les plus belles jambes du monde », m’a dit «Toine» Bonifaci toujours sous le charme de son ami plus de 60 ans après leur exploits au Ray. En une poignée de matchs, Amalfi a lancé la dynamique du Gym qui ensuite a vécu une décennie historique devenant le plus grand club français et européen. Ce n’était pas la Socca danse mais la Samba nissarte ! Avant 1956, la Coupe d’Europe n’existait pas mais le monde entier voulait voir les Aiglons qui faisaient vivre le ballon. Au Ray, Amalfi participait au jeu de manière intermittente mais dès qu’il se concentrait à 100%, il était intenable et distribuait le jeu pour faire basculer le score à l’avantage du Gym. Il pouvait être quelconque pendant une mi-temps et puis tout à coup délivrer du caviar à la louche. « Il faut se faire oublier pour mieux faire mal à l’adversaire », tel était son crédo. Après avoir enchanté le Ray, notre Yeso est parti au Torino. Dans l’Allianz Arena, il serait bon de baptiser une tribune «Yeso Amalfi », une façon d’y apporter l’âme du Ray…”

Yeso Amalfi est né le 6 décembre 1925 à São Paulo. Le Brésilien était un intérieur extraordinaire. Un artiste dans tous les sens du terme. Il aimait la vie, et la vie l’aimait aussi. A Nice, c’est un Dieu vivant. En 2012, on parle encore de son passage sous le maillot rouge et noir. Tout le monde sait que c’est lui qui a lancé le club dans la spirale de la victoire des années 1950. Sur la pelouse, il était génial, et en dehors aussi. Quand on voit sa carrière, on s’aperçoit qu’il fut un pionnier dans le domaine des transferts. Il se moquait complétement d’être international. Ce qui l’intéressait c’est d’être bien payé pour son art éphémère. Aujourd’hui, Amalafi jouerait à Chelsea, à Man City ou à l’AC Milan.

Parcours
1946-1948/ SE Palmeiras, Brésil
1948-1949/ Boca Juniors, Argentine
1949-1950/ Peñarol, Uruguay
1950-1951/ OGC Nice
1951-1952/ Torino FC
1952-déc. 1952/ AS Monaco
déc. 1952-1955/ RC Paris
1955-déc. 1957/ Red Star
déc. 1957-oct. 1958/ Olympique de Marseille
oct. 1958-1959/ CA Paris France

Palmarès
Champion d’Uruguay 1949/ Peñarol
Coupe d’Uruguay 1949
Champion de France 1951/ OGC Nice

[Post dédié Guy Cauvin]

Permalien 18:39:41, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

David Moyes bat de plus en plus souvent Sir Alex Ferguson qui a désigné l'Ecossais comme son éventuel successeur à Manchester United

David Moyes … Qui le connait ?

J’ai appris à le connaitre depuis que j’ai su qu’il était dans les petits papiers de Sir Ferguson qui souhaitait en faire son assistant. Cela n’a pas été conclu. Ensuite, Sir Ferguson a confié que David Moyes était son premier choix pour lui succéder au poste de coach à Manchester United, le moment venu…

Après cette déclaration de l’historique coach de MU, j’ai compris que David Moyes allait s’inscrire dans la grande tradition écossaise des coachs à Man U: Sir Matt Busby, Sir Alex Ferguson, et donc… David Moyes.

A présent, la donne a changé, me semble-t-il. « Fergie » est tellement fier qu’il doit en vouloir à son compatriote d’avoir empêché MU d’être champion 2012 lorsque Everton est venu arracher le nul à Old Trafford.

Pour les fans de Man United, David Moyes mérite le plus grand respect car il prend souvent le meilleur sur Sir Ferguson depuis quelques temps.

En 2008-2009, Everton dispute les places d’honneur derrière le Big Four Anglais tout en se qualifiant pour la finale de la FA Cup contre Chelsea après avoir éliminé entre autres Manchester United…, Aston Villa et les rivaux de Liverpool. Everton ne fera pas mieux que finaliste…

Le 20 février 2010, lors de la saison 2009-2010, Everton reçoit Man United pour corriger les Red Devils 3-1. Seul Berbatov sauve l’honneur.

En 2011-2012, Everton empêche Man United de remporter la Premier League en venant faire 4-4 à Old Trafford…

En 2012-2013, Everton bat Man United lors du match inaugural des Red Devils.

Cela commence à faire beaucoup. Il vaut mieux en effet que David Moyes travaille pour Man United.

Pour moi, c’est très simple : quand Sir Alex raccrochera les crampons, il doit désigner David Moyes comme son fils spirituel. Lors d’Everton-Man U (1-0), David Moyes a fait beaucoup avec peu tandis que Sir Alex a fait peu avec beaucoup.

PS: vous pouvez lire l’intégralité de ce post sur :

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/le-coach-david-moyes-a-la-compA-tence-pour-entraA-ner-man-united-aprA-s-sir-ferguson_26.htm

Hommage à Louis Nucéra (1928-2000) tué par un chauffard

Très difficile voire impossible d’avoir accès à une vidéo consacrée à Louis Nucéra. Cliquez sur celle-ci, cela vous renverra sur You Tube. Merci. On y voit un Louis Nucéra 100 % authentique.

La route nous a pris de grands hommes et femmes dont Albert Camus ou Roland Barthes en passant par Françoise Dorléac. Sans parler de Jim Clarke, mais là c’était en bolide de course.
James Dean conduisait à tombeau ouvert.
Camus, lui, n’était qu’un passager. Il occupait la place dont on dit qu’elle est celle du mort.
Louis Nucéra est mort sur son vélo et non pas en auto.
Il n’a pas raté un virage.
Un assassin de la route l’a tapé de plein fouet par l’arrière alors qu’il roulait.
Si j’en crois certains c’est presque l’écrivain qui avait le tort de se trouver là !
Non, Louis Nucéra roulait tranquillement avec son vélo quand un chauffard l’a frappé dans le dos. Par traîtrisse.
Alors, on me qu’il n’a pas fait exprès, le chauffard ! Comme si cela changeait quelque chose.
On va même jusqu’à me dire qu’il souffre le chauffard… sans un mot pour Louis, dans son tombeau.
Et Madame Nucéra se demande-t-on si elle souffre ? Cela fait douze ans qu’elle ne voit plus son mari.
S’ils étaient divorcés, elle serait moins triste. Quand elle veut voir son mari, il faut qu’elle aille voir son tombeau en attendant qu’il soit le sien pour n’être plus que le leur.
Nucéra mort, sa femme et ses amis n’ont jamais pu faire le deuil d’un être si intelligent mort de manière aussi absurde. Le fameux absurde dont parlait Camus.
Voilà un homme qui a passé sa vie à faire du bien, à sa femme, à ses amis, aux gens pour lesquels il travaillait, aux lecteurs qui le lisaient… et pour récompense, il a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit, au moment moment, sur la trajectoire de l’un des excités du volant qui méprisent la vie d’autrui.
Qu’un dingue du volant s’encastre dans un platine, tant pis pour lui.
Qu’un irresponsable supprime un cycliste parce qu’il roule trop vite, non, non et non.
Et quand ce cycliste s’appelle Louis Nucéra, ce n’est pas exactement n’importe qui.
Nucéra était trop humble pour se faire valoir dans notre univers du paraître.
Je témoignage que c’était un fils d’ouvrier qui a passé sa vie à lire et à écrire, au service de la littérature.
Il ne pensait qu’à la littérature, à sa femme et à ses amis.
Sur la vidéo, il parle des chats.
On aurait pu faire le même film en lui demandant de parler de Cioran, des deux frères Coppi, de Brassens, de Cerdan, de Georges Perros ou Yeso Amalfi, cela aurait été tout aussi passionnant.
Louis, on ne t’oublie pas. On fait simplement semblant de ne plus avoir de peine.

[Post dédié à François Cérésa]

Alexandre Song est le 7e Gunner transféré à Barcelone

Plus personne ne pourra critiquer le coaching d’Arsène Wenger car son équipe est régulièrement ponctionée de ses plus grands joueurs: à chaque mercato, ses dirigeants lui retirent un ou deux éléments clés qu’il essaye de remplacer vaille que vaille.
Il est impossible désormais de plaisanter sur le moindre match raté d’Arsenal quand on sait que Wenger perd ses joueurs, contre son gré. Certes, il peut recruter des footballeurs de grande qualité- genre Arteta- mais quand on perd van Persie pour récupérer Giroud on n’est pas sûr d’avoir trouvé le bon buteur. Chamakh est venu plein d’espoir à Londres mais à part cirer le banc et amasser des euros, il n’a pas fait grand chose. Et si Arsenal n’a pas gagné le titre 2012 avec Song et van Persie comment va-t-il gagner celui de 2013 sans eux ?
Désormais, les fans d’Arsenal savent qu’ils ont un beau stade, que leur club pratique un beau football et qu’il joue régulièrement en C1. C’est déjà beaucoup. Pour ce qui est du championnat, leur club cherche surtout à briller contre les grosses écuries parce que sur la longueur il n’a pas un effectif aussi solide que ceux des deux Manchester et de Chelsea. La grande informatin consiste à reconnaître qu’Arsenal est toujours devant Liverpool. Avant l’arrivée de Wenger c’était le contraire.
Donc à partir de maintenant, Wenger est incritiquable parce qu’il a perdu en moins d’un an Fabregas, Nasri, Clichy, Song et van Persie. En France, il reste intouchable parce qu’il s’est façonné une image inoxidable sur TF1. En Angleterre, les journalistes ne peuvent plus émettre la moinde réserve sur son coaching puisque ses dirigeants l’amputent de joueurs décisifs a chaque inter saison.
Depuis 12 ans, le FC Barcelone a dépensé 150 millions d’euros pour recruter sept joueurs d’Arsenal, avec plus ou de réussite au Camp Nou: Petit, Overmars, Van Bronckhorst, Hleb, Henry, Fabregas et Song, dernier en date à signer au Barça, dernier contre à peu près 20 M€. Le chiffre 7 est à l’honneur puisque Song devient du coup le 7e joueur Africain à jouer au Barça: Mendonça, Amunike, Okunowo, Eto’o, Touré et Keita. Il faut savoir que Song a la double nationalité (Cameroun, France).
Donc au mercato d’été 2012, Arsenal a laissé partir van Persie à Man United et Song à Barcelone.
On voit que Arsenal est un vrai vivier de brillants joueurs.
Si Arsenal avait réussi à remporter la C1 2006 contre Barcelone, je suis persuadé que le très talentueux Arsène Wenger aurait plus de poids dans la décision finale. De fait avec une C1 sous le bras celui qui est déjà statufié à Arsenal ne se laisserait pas dépouiller de la sorte. Après la victoire en C1 au SDF, le club se serait mis dans la spirale de la victoire, exactement comme MU l’a fait sur le plan européen après 1999. Hélas, Ronaldinho au SDF en 2006 a plus brillé que “Titi” Henry. Et l’éternel déficience de mental des Gunners revient dès lors toujours sur le tapis.
Si van Persie, laisse un grand vide en attaque, Song, lui, était la maillon fort au milieu de terrain.
Le régulier Song sait fort bien récupérer le ballon, et donc casser les attaques adversaires pour relancer les siens.
C’est un très grand marcheur sur l’homme qui dans 90% des actions parvient à ne pas basculer dans l’agression qui coûte un carton rouge. Song diffuse beaucoup d’énergie positive sur le terrain. Il va de l’avant et sait jaillir au bon moment pour dire: “Bon réveillez-vous les gars!” Avec Arsenal, souvent il avait l’énergie du désespoir puisqu’il était le dernier à y croire encore quand le résultat était hostile aux Gunners. Au Barça, il lui suffira d’être tranchant ici ou là, car autour de lui, il y a des virtuoses dans la conservation du ballon.
En tant qu’observateur d’Arsenal, je suis très content de la nouvelle destination de Song car c’est un joueur que j’ai toujours fort bien noté.
Son départ est légitime. Connaissez-vous le palmarès de Song, à ne pas confondre avec son oncle, Rigobert.
Son palmarès à Arsenal c’est le néant le plus complet et quand on sait que Nasri a déja gagné deux trophées à Man City en moins d’un an, on comprend que Song veuille aussi remporter des trophées. Avoir été finaliste de Coupe de la Ligue 2011 anglaise cela ne suffit pas.
Alexandre Song a été formé au Red Star qu’il a quitté pour le Sporting Club de Bastia quand il n’avait que 14 ans. Song fit partie d’une très grande génération bastiaise avec Michael Essien. Il a ouvert son compteur en L1 en 2004-2005, à seulement 16 ans. Dès sa première saison en pro, il joue 32 matchs en L1 !
Dans le collimateur de Wenger, Song signe ensuite à Arsenal avec ensuite un prêt à Charlton pour se familiairiser avec le football anglais. À partir de la saison 2008-2009, il devient un titulaire indiscutable des Gunners.
En 2012-2013, sa carrière est récompensée par son transfert à Barcelone. Song doit sa réussite à sa constance au haut niveau.
-"Je suis si heureux de jouer dans le meilleur club du monde. Il y a quelques semaines je devais prolonger le contrat avec Arsenal et ça a mis du temps. Quand Barcelone est arrivé, j’ai dit oui tout de suite, parce que Barcelone, ça ne se refuse pas et quand le train vient une fois dans la vie, il faut saisir l’occasion. Je suis heureux d’être ici [pour un contrat de 5 ans], c’est un plaisir pour moi de venir à Barcelone, parce que c’est un rêve, Barcelone c’est la meilleure équipe du monde avec des joueurs aussi talentueux, c’est une joie immense pour moi et ma famille. J’ai deux garçons qui adorent Lionel Messi, toute l’année ils ne parlent que de lui. Et maintenant j’ai l’opportunité et la chance de pouvoir jouer avec lui. Aujourd’hui je suis joueur de Barcelone et je vais tout faire pour pouvoir donner le meilleur possible, et j’espère que cette année on va gagner le plus de titres possible, parce que Barcelone, c’est une équipe de gagneurs, c’est une équipe de champions".

Alexandre Dimitri Song Billong
Né le 9 septembre 1987 à Douala (Cameroun)
2000-2001/ Red Star 93
2001-2006/ SC Bastia
2006-2012/ Arsenal
2012/ FC Barcelone
Cameroun 33 sélections

22.08.12

Permalien 22:32:36, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

"Dans le RAYtroviseur" à la place de l'édito du programme de l'OGCNice

Plusieurs personnes m’ont demandé pourquoi je ne faisais plus l’éditorial dans le programme de l’OGCNice.
Toute chose a une fin, dit-on.
Je signais l’éditorial depuis 2004, non stop.
Je me creusais la tête pour ne pas me répéter et pour être juste par rapport au résultat du match à jouer. Mes titres préférés c’étaient ceux du genre: “28 points + Lens= 31 points".
Je suis lié à René Marsiglia depuis des décennies.
Je connais très bien Gernot Rohr.
Fred Antonetti me lisait.
Les présidents Maurice Cohen et Gilbert Stellardo et MM. Governatori me connaissent et savaient que je suis un Nissarte à 100%.
Aujourd’hui, une page se tourne. Il est logique que le nouveau président soit en ouverture du programme.
C’est la tradition en France.
Et puis, je ne connais pas Claude Puel.
La seule chose qui m’embête c’est que je suis très superstitieux dès qu’on aborde le football. Le Gym n’est jamais descendu en L2 depuis que je signais l’édito.
Je suis plus un homme du stade du Ray. A ce titre, je signe désormais un billet appelé Dans le RAYtroviseur.
Dans le numéro Nice-Ajaccio, j’ai signé:
-"Ce stade m’a plus appris que Masséna !
Tant qu’un lieu existe, il maintient la mémoire en éveil. Souvent décrié pour sa vétusté, le Ray aura servi de machine à remonter le temps pour d’innombrables Niçois. J’ai découvert le stade au début des années 1960. J’avais moins de dix ans. Le match était en nocturne. Le cratère en fusion, mélange de lumière forte et de couleurs vives, contrastait avec la noirceur du ciel. La nuit rajoutait à la féérie. Le fait de voir des adultes jouer m’a fortement impressionné. D’habitude c’est moi qui m’amusais avec mes copains. La beauté du maillot rouge et noir, avec de longues barres parallèles alternées sur le torse des joueurs, m’a sauté aux yeux. Je ne me souviens plus du score ni du nom des visiteurs, mais j’ai gardé le parfum général. Avec mon père, nous étions assis sur les gradins, sous le panneau d’affichage manuel, situé à l’opposé de l’actuel. Pendant les arrêts de jeu, j’observais les voisins du stade regarder le match depuis le balcon de leur appartement. Comme nous étions dans les populaires, je regardais l’ancienne tribune présidentielle dont les arches blanches me plaisaient beaucoup. Les Aiglons sortaient de ses entrailles, au ras de la pelouse à l’opposé de ma place. Le fait marquant fut les débordements de Rustichelli. L’ailier avait l’habitude de jouer avec son corps derrière la ligne de touche. C’est ainsi que les Aiglons sont devenus mes héros : le blond Cornu, le goal Lamia, le sanguin Chorda, les inséparables Isnard et Serrus, la classe de Piantoni, la détermination de Maison, les frappes de Serra, la vitesse de Loubet, les reprises de volée de R. Jouve, la puissance d’Adams, l’élégance de Guillou, les chevauchées de Huck, les dribbles de Djelmas, le pied gauche de Ricort, l’état de grâce permanent de Langers…”

Maintenant, je pense à ces petits garçons ou filles qui vont aller à Allianz Riviera.
Parmi eux, il y en aura certainenemnt qui vont découvrir le football là-bas comme moi au Ray.
L’Histoire est vraiment un éternel recommencement.
Je ne suis pas nostalgique mais j’ai plus passé de temps au Ray que je ne pourrais en passer à l’Allianz Riviera.
C’est ainsi et on ne peut rien y changer.
Je reste avec mes souvenirs et je serai toujours un supporter de Nice parce que c’est la ville de ma famille.
Le Ray c’était le XXe siècle. Et nous sommes en 2012…

[Dédié à tous les supporters de l’OGCNice]

Permalien 05:18:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Avec les arrivées de Henriquez et de Büttner, Sir Ferguson prépare l'avenir de Man U et sa retraite...

Comme chaque fois qu’il sent que les fans sont tristes et touchés par la défaite de leur club favori, Sir Ferguson leur fait un grand signe.
Il y a peu, il avait annoncé la venue de Chicharito pour faire oublier une grande désillusion en C1.
Cette fois, après la défaite en lever de rideau 2012-2013, il annonce coup sur coup deux transferts comme si celui de van Persie était déjà oublié.
On ne reverra pas Man U avant le 25 août à 16 h lors de MU-Fulham, alors il faut poursuivre le dialogue avec les supporters de la Maison Rouge.
Certes, MU ne peut pas remporter toutes les rencontres mais perdre le premier match de championnat cela marque mal…
Donc le Chilien Angelo Henriquez va rejoindre United car le joueur a reçu un permis de travail qui lui permettra de jouer en Angleterre. Le jeune attaquant (18 ans) jouera ce mercredi 23 août son dernier match pour l’Universidad de Chile face à Santos. Henriquez est tout heureux de signer à United: “Mon plus grand rêve !” Songeons que ce garçon est né quand Cantona commençait son règne chez les Red Devils.
L’attaquant vient s’ajouter dans un secteur de jeu déjà bien encombré à MU…
D’évidence, Sir Ferguson prépare l’avenir de MU et dans le même temps sa propre retraite.
On murmure qu’il déposerait les armes… dans deux ans, à quasiment 74 ans. Rien n’est moins sûre.
J’estime que Sir Ferguson nous dira presque du soir au lendemain: “Je m’en vais.” Il ne va pas nous faire subir un atroce compte à rebours.
Comme je redoute ce moment ! J’ai horreur des départs et celui de Sir Alex fera très mal. Tout un monde se refermera. Nous n’en sommes pas là. Nous avons encore de grandes joies à vivre avec Sir Alex: il nous a tant et tant donné.
Autre transfert: Alexander Büttner a signé à United. Le jeune défenseur néerlandais a passé sa visite médicale, le 22 août puisqu’il a trouvé un accord avec Manchester United, avant de signer un contrat de cinq ans. Le joueur de 23 ans quitte le Vitesse Arnhem où il a disputé 119 rencontres au cours des quatre dernières saisons.
-"Alexander est l’un des meilleurs latéraux gauche d’Europe, et nous sommes ravis de l’accueillir. Cela fait un moment que nous le suivions. Il nous offre d’excellentes options à ce poste” a dit Sir Alex, songeant au flanc gauche occupé la plupart du temps par Patrice Evra.
-"Signer à Manchester United, c’est l’un des plus beaux jours de ma vie. C’est une équipe que j’admire depuis des années, et je veux maintenant vite rejoindre la pelouse afin de retrouver mes nouveaux coéquipiers pour participer au succès du club.”

Permalien 04:38:33, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dostoïevski, de Virgil Tanase (Folio Biographies/ Gallimard)

Gérard Philipe dans L’idiot de Georges Lampin (1946), d’après Dostöïevski. Le prince Mychkine est l’un des grands personnages du romancier russe. Quand Antoine Vitez a mis en scène Le Misanthrope, il a songé à Mychkine.

Déjà auteur d’un Camus et d’un Tchekhov, dans la même très attractive collection « Folio Biographies »- avec toujours des textes inédits- dirigée par Gérard de Cortanze, Virgil Tanase nous donne un Dostoïevski (1821-1881). Rien que le fait de pouvoir lire et relire cette phrase de Dostoïevski justifie ce livre : « Toute ma vie j’ai écrit à la hâte. Ce n’est pas seulement un suicide mais un meurtre. On a peur de ne pas être dans les délais, on craint de gâter et probablement on gâte. Le désespoir a chaque fois.» Cette confidence d’un jour était ancrée dans la personnalité de l’écrivain dont les manuscrits sont des chefs-d’œuvre à double titre : au plan littéraire et au plan graphique car chaque page mériterait d’être exposée en grand afin d’y lire les remords au milieu de dessins qui en disent long. L’aveu de Dostoïevski me rappelle une lettre d’Alain Cuny qui m’a dit : « Chaque création est un désastre ». Là bien sûr nous sommes chez les vrais artistes et non pas chez les faiseurs, étant entendu que Cuny joua dans Emmanuelle à des fins alimentaires. Virgil Tanase remonte le fleuve Dostoïevski : enfance pas facile, rébellion contre le pouvoir, quatre ans de bagne, censure, errance, épilepsie (à partir de 26 ans), alcool, addiction au jeu… La vie de Dostoïevski ressemble à un long parcours de souffrance. Bien sûr il a éprouvé quelques grandes joies familiales et professionnelles mais si l’on pense au dur métier d’écrire puis à la maladie, je ne vois qu’une suite drames. L’humaniste Virgil Tanase a le tact de les avoir revécus le temps de l’écriture. D’où la densité de sa prose.

-Dostoïevski
De Virgil Tanase
Folio Biographies/ Gallimard, 432 p., 9,10 €

21.08.12

Permalien 06:29:49, Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Et si Robin van Persie était une erreur de casting ?

Sur ce que j’ai vu à Everton, van Persie est toujours un joueur d’Arsenal. A aucun moment, je ne l’ai senti en osmose avec son nouveau club. Sir Ferguson s’est trompé. Il aurait dû le lancer dès le coup d’envoi. A quoi cela sert de laisser à la maison Chicharito si c’est pour mettre sur le banc van Persie ? Chaque match a son enseignement, et la défaite de MU à Everton n’est vraiment pas à l’avantage de Sir Ferguson. On lui demande d’être irréprochable. Sir Ferguson ce n’est pas l’entraîneur d’une équipe de tournoi de sixte. Il a mis la barre haut. On ne peut pas se contenter de voir une toute petite équipe de MU à Everton sans rien dire. Ce fut du football sans âme. Sans direction de jeu. Sans tonicité. Sans finesse. A l’image de Kagawa et de van Persie. Beaucoup de bruit pour pas grand chose.

En football tout va très vite.
Vu ce que j’ai vu hier à Everton, nous sommes en droit de nous poser quelques questions.
Sur le terrain, on n’a vu qu’une seule vraie équipe: Everton.
Man United s’est fait manger au milieu de terrain.
Qui avait-il dans l’entre jeu des Red Devils ?
Scholes et Cleverley, à la récupération. Ils n’ont pas été à la hauteur.
A la création, Nani et Kagawa n’ont pas donné satisfaction. Nani est un intermittent du spectacle. Il peut faire un grand show tel jour pour ensuite disparaître pendant des mois. Au départ de Ronaldo, il semblait disposer à s’affirmer mais actuellement il est aux abonnés absents.
Kagawa ? “Oh! quel grand joueur dans les 16 mètres … Oh! quel donneur de caviar…” hurlaient-ils dans le poste. Moi, je ne voyais qu’un joueur qui touchait beaucoup le ballon pour pas grand chose. Oui, on l’a beaucoup vu mais pour quelle conséquence ? Une défaite! Man U n’est pas un télé-crochet. C’est un grand music-hall !
Pourquoi van Persie n’a pas débuté le match ?
Dans les tribunes, il faisait vraiment pièce rapportée.
Sir Ferguson avait dit qu’en Angleterre, les grands clubs ne devaient pas s’arracher leur vedette respective.
Quand Cantona est parti de Man U, le staff faisait des prières pour qu’il ne revienne pas dans le football… à Liverpool !
Sir Ferguson a souvent dit qu’il aimait Gerrard mais qu’il ne le prendrait jamais par respect pour les fans de Liverpool.
Les temps ont changé. A présent, il se comporte comme les mercenaires de Chelsea ou de Man City. Il a pris le capitaine emblématique d’Arsenal !
Et tout ça pour le laisser dans les tribunes… Quand je voyais van Persie assis au milieu des remplaçants de MU, il ne faisait pas vraiment joueur de MU.
Sir Ferguson aurait dû l’aligner d’office. Dès le début du match. Ne pas le faire jouer cela veut dire: Rooney et Welbeck ont plus d’automatismes que Rooney-van Persie, mais c’est une évidence !
Les débuts sont toujours importants: ceux d’Andy Cole avaient été ratés à Old Trafford. Il lui a fallu au moins deux saisons pour s’acclimater.
Il va falloir vite lancer van Persie dans le onze de départ sinon son transfert peut vite se transformer en fiasco.
Everton était un bon test. Il a été raté à 100%.
MU-Fulham ne sera pas un bon test. Si MU perd contre Fulham cela serait la fin des haricots. L’affiche est disproportionnée. Contre Fulham même Macheda peut faire un hat-trick.
Pour l’instant, van Persie c’est un coup média. Sir Ferguson l’a plus chipé à Man City que pris parce qu’il en avait besoin.
Moi, j’aurais voulu voir débuter van Persie à Everton. Et j’aurais voulu le voir y faire gagner MU.
Il a joué peu de temps au cours duquel il a levé les bras, réclamant des ballons qui ne sont jamais venus.
J’ai ressenti un blocage dans la tête de Rooney. Comme s’il était mécontent qu’on ne parle plus que de van Persie.
Avant c’était lui le sauveur…
Lors d’Everton, on a vu surtout le travail de David Moyes.
Je suis un des ses plus grands partisans pour qu’il viennent entraîner MU lors de la prochaine passation de pouvoir.
Et j’espère que Sir Ferguson ne fasse jamais le Tour de France de trop.
Je ne brûle pas ce que j’aime. Quand j’écris je ne regarde pas le palmarès des entraîneurs. Je ne regarde que leur dernier match. Et les deux derniers Everton-Man U ont tourné à l’avantage de Moyes.
Fergie a raison: son ami est une sacrée pointure !

PS: Sir Ferguson nous a mis sur la feuille de match Scott James Wootton… Inconnu au bataillon. C’est un jeune de 21 ans. Un arrière. Ou un défenseur, dit-on aujourd’hui. Il devait y avoir une place en plus dans le bus qui venait de Manchester….

20.08.12

Permalien 23:48:52, Catégories: THE RED DEVILS  

Sans le goal De Gea Man United aurait perdu 4-0

Loin d’Old Trafford, Sir Ferguson perd de sa superbe. A Everton, il m’a fait penser à W.C. Fields.

Everton 1-0 Manchester United
But pour Everton: Marouane Fellaini (57e)
Les détracteurs de MU sont ravis. Les Red Devils ont perdu. Une défaite de MU leur fait plus plaisir qu’une victoire de leur propre club. Je voulais voir Robin van Persie mais je n’ai vu que Marouane Fellaini. Le Belge d’Everton était au four et au moulin. Il a réalisé un match exceptionnel, tout comme le portier espagnol de Man U. Sans lui les Red Devils auraient perdu non pas 1-0 mais 3 ou 4-0.
Il y a un choix que je ne comprends pas. Pourquoi ne pas avoir fait débuter van Persie au coup d’envoi ? Si cela signifait: “Ecoute Robin, il faut que tu t’habitues à notre jeu avant d’entrer dans la danse…", c’est une grave erreur de coaching. Que l’on soit à Everton, MU ou Arsenal, le football c’est le même !
La défense de MU avait deux failles: Valencia (ce n’est pas son poste) et Carrick (même remarque). Comment se fait-il que Rio Ferdinand, Phil Jones, Chris Smalling et Jonny Evans soient déjà blessés? C’est à cause de ces maudites tournées mondiales pour exposer MU comme si c’était une marque de voiture. Résultat: une défaite dès la première journée. Il n’y a pas de honte en fait car il s’agissait d’un match à l’extérieur. Tout le monde veut voir perdre MU sauf ses fans. Le speacker de Canal Moins sautait au plafond tant il était content de la défaite de MU.
Sir Ferguson doit revoir sa copie pour le prochain match à Old Trafford contre Fulham.

Man United
De Gea/ (8) A retardé longtemps la défaite de MU.
Valencia (3) L’ailier ou relayeur n’était pas à sa place.
Vidic (6) Bon retour mais il a fini carbo en fin de match, au point de se tenir au maillot d’un adversaire.
Carrick (3) Le récupérateur n’est pas un défenseur central de métier.
Evra/ (4) Pas très inspiré dans ses montées.
Nani. (2) Match minable. Puis (77e) Young. (Non noté car a peu participé au jeu)
Cleverley.(4) Pas assez technique. Puis (84e) Anderson (2) Grande désillusion. Ne tient pas ses promesses.
Scholes (3) Pas dans le bon tempo.
26 Kagawa/ (4) Un beau toucher de balle mais il a joué trop en arrière et ses passes n’ont pas été vraiment décisives, sauf une fois. Les commentateurs s’extaxiaient sur lui. Pas moi.
10 Rooney (4) Pas dans le rythme.
19 Welbeck. (4) De la bonne volonté. Rien de plus. Puis (67e) van Persie (5) A peu touché le ballon mais l’a bien touché.

Remplaçants:
Lindegaard
Rafael
Berbatov
Wootton

Coach: Sir Ferguson(3) Mauvais coaching. Le pressing d’Everton a paralysé les Red Devils qui étaient toujours impuissants dans l’avant-dernière passe et la finition. La défaite est logique. Everton est désormais la bête noire de Man United.

Permalien 20:13:06, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Alex innove avec un Man U en 4-3-3 offensif à Everton

20 août 2012
Everton-Man U
Pronostic: Everton 1-3 Man U.

Le premier onze de départ de Sir Ferguson pour 2012-2013:

De Gea/
Evra
Carrick
Vidic ©
Valencia/
Scholes
Cleverley
Nani/
Kagawa
Rooney
Welbeck

Remplaçants: Lindegaard, Rafael, Anderson, Berbatov, Young, Van Persie, Wootton

Coach: Sir Ferguson. Le coach me surprendra toujours. Il a mis Carrick en défense centrale car Ferdinand est blessé. Cela tient la route quoique nous ne somms pas à l’abri d’une toile car ce post est plus stressant que le milieu de terrain. L’ailier Valencia joue en latéral. Il a fait un écran défensif à trois dans l’entre jeu: Scholes (le régulateur), Cleverley (le fils envoyé au casse-pipe) et Nani (le centreur fou). Devant ? La nouveau kamikaze Kagawa et le guerrier altruiste Welbeck sont chargés d’ouvrir des espaces pour MONSIEUR Rooney. Sur le banc Robin van Persie attend son heure. Les places sont de plus en plus difficiles à obtenir à MU même sur le banc où il n’y a pas Jones, Smalling, Giggs et Chicharito.

Les fans de MU avaient raison: van Persie sera sur le banc de MU au coup d’envoi.
Vidic lui fait son grand retour dans la défense, avec le brassard.
Le premier match de la saison des Red Devils est attendu avec un vif plaisir.
C’est ça un grand club. On veut voir les joueurs n’ont pas pour qu’ils gagnent mais simplement pour voir flotter le maillot dans l’espace. Et mieux il est porté mieux on se porte.
On veut voir van Persie avec l’écusson de Man U sur le coeur.
Ce n’est pas pour autant que l’on oublie Rooney ou Vidic, deux monuments.
Et encore moins Giggs et Scholes. Nos deux grands champions issus du centre de formation comme le jeune Welbeck.
Avec tout leur argent qui sent le pétrole, le PSG et Man City n’ont pas le parfum de l’Histoire.
MU écrit l’écrit. Les autres sont à sa poursuite.
Arsenal a perdu le match qu’il ne fallait pas perdre: la finale de la C1 2006 contre Barcelone.
Tous ces maux viennent de là. Avec un succès, Wenger aurait été encore plus écouté.
Man United a gagné le match phare: la finale de la C1 1968 contre Benfica.
Et puis ensuite les deux finales de C1 1999 (contre le Bayern Munich) et 2008(contre Chelsea).
Les trois victoires des Red Devils en C1 ont été acquises grâce au mental des Mancuniens. Un mental en acier trempé.
Hélas, MU a perdu les deux finales de C1 2009 et 2011, les deux fois contre Barcelone. Comme quoi MU ne fait parfois pas mieux qu’Arsenal…

La numérotation des joueurs de Manchester United pour Premier League 2012/13: (1) De Gea/ (2) Rafael/ (3) Evra/ (4) Jones/ (5) Ferdinand/ (6) Evans/ (7) Valencia/ (8) Anderson/ (9) Berbatov/ (10) Rooney/ (11) Giggs/ (12) Smalling/ (13) Lindegaard/ (14) Chicharito/ (15) Vidic/ (16) Carrick/ (17) Nani/ (18) Young/ (19) Welbeck/ (20) Van Persie/ (22) Scholes/ (23) Cleverley/ (24) Fletcher/ (25) Powell/ (26) Kagawa/ (27) Macheda/ (31) Wootton/ (33) Bebe/ (34) Cole (35) Lingard (36) Vermijl (37) Brady (38) M. Keane (39) Thorpe (41) King (42) Blackett (45) Petrucci (46) Tunnicliffe/ (48) W. Keane/ (49) Veseli/ (50) Johnstone (NC)/

Permalien 18:10:32, Catégories: HENDRIXEMENT  

Mort de Scott McKenzie, le troubadour de Peace and Love

Scott McKenzie, de son vrai nom Philip Blondheim (né le 10 janvier 1939 à Jacksonville) vient de mourir le 18 août 2012, à Los Angeles. Le chanteur américain est mondialement connu pour son succès de 1967: San Francisco (Be Sure to Wear Flowers in Your Hair). Il souffrait hélas depuis de nombreuse année.
L’historique chanson San Francisco (Be Sure to Wear Flowers in Your Hair) , est l’oeuvre de John Phillips, membre de The Mamas & the Papas. Sortie en single en 1967, elle connut un succès foudroyant, se classant en tête de chaque hit parade des plus grands pays européens, dont le Royaume-Uni et la France.
Elle est devenue l’hymne du Summer of Love et du mouvement hippie, dont le coeur se trouvait dans le quartier de Haight-Ashbury, à San Francisco.
Georges Aber a adapté la chanson en français pour Johnny Hallyday en 1967 qui a toujours eu le talent de vivre de celui des autres. C’est le propre des grands interprétes. Hallyday est ni plus ni moins le Piaf version homme. Vous lui donnez l’annuaire et il vous tire des larmes. Ecoutez le chanter “Donnez-moi envie d’avoir envie…” et on en reparle.
Pour ce qui est de McKenzie il a porté la voix Peace and Love.
Il doit en être remercié.
Sa voix douce a enchanté mais 15 ans. J’ai toujours son 45 tours. Là je n’étais pas victime de la mode. C’était réellement beau.
Encore un coup d’épaule dans le dos de notre enfance qui fuit toujours un peu plus.

Permalien 16:47:08, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Everton-Man United (21h) est attendu avec ferveur par tout le Peuple Rouge

20 août 2012 (Canal+ Sport, 20 h 55)
Everton-Man United
Le match d’ouverture de MU prend une ampleur considérable.
Ce club est si énorme que des matchs anodins deviennent un événement mondial.
Exemple, le retour de Cantona lors de MU-Liverpool en 1996 fut attendu comme si c’était la finale de la Coupe du Monde. Il ne s’agissait qu’un match de championnat. C’est la force des grands clubs.
Ce 20 août, tout le monde attend de voir van Persie jouer avec le maillot des Reds.

Sondés, les fans ne voient pas van Persie débuter avec MU à Everton:

De Gea; Rafael, Carrick, Vidic, Evra; Valencia, Scholes, Cleverley, Nani; Kagawa; Rooney.
De Gea; Rafael, Carrick, Vidic, Evra; Cleverley, Scholes, Kagawa; Valencia, Rooney, Young.
De Gea; Valencia, Carrick, Vidic, Evra; Nani, Scholes, Cleverley, Young; Kagawa, Rooney.
De Gea; Rafael, Carrick, Vidic, Evra; Valencia, Kagawa, Cleverley, Nani; Rooney, Hernandez.
De Gea; Rafael, Carrick, Vidic, Evra; Valencia, Cleverley, Scholes, Nani; Rooney, Kagawa.

En ce qui me concerne, je vois Sir Ferguson lancer d’emblée van Persie:
De Gea/
Evra
Evans ou Smalling
Vidic
Rafael/ou Jones
Carrick
Scholes/
Nani ou Young
Rooney
Kagawa/ou Valencia
Van Persie

Remplaçants: Cleverley, Giggs, Welbeck, Chicharito.

Alors que le Real Madrid voudrait prêter Kaka à Man United, Sir Ferguson souhaite faire signer le jeune défenseur Alexander Büttner

“Si vous m’aviez dit la semaine dernière :"Hé! Alex tu vas jouer à Manchester United avec Robin van Persie… je vous aurais dit: “Pauvre mec! Tu es vraiment une belle ordure de me dire ça. T’es dingue ou quoi!” Pourtant, la venue du Néerlandais se précise et il y a 99 % de chance pour qu’il joue avec son illustrissime compatriote. MU est de nouveau hollandais après le passage de Ruud van Nistelrooy.

Sacré Sir Alex. Pendant que le Real Madrid aimerait lui prêter Kaka, l’Ecossais veut recruter le brillant Alexander Büttner en vue de préparer la succession de Patrice Evra sur le flanc gauche. Fabio a déçu Sir Ferguson car il a moins de fighting spirit que son jumeau Rafael qui évolue à droite.
Alexander Büttner, né le 11 février 1989 à Doetinchem, évoluait au poste de défenseur au Vitesse Arnhem.
Concernant Kaka, Sir Ferguson a des réticences concernant le niveau physique du joueur sinon il serait prêt à recruter le Brésilien qui avait fait des misères à MU quand il jouait à l’AC Milan.
Ferguson aime parfois recruter des vieux de la vieille qui en ont encore sous le capot.
On vient d’apprendre le forfait de Ferdinand pour Everton-MU, ce 20 août 2012 à 21 heures.
On sait que Ferdinand est souvent blessé. Hélas!

Mes prévisions sur le PSG et sur Robin van Persie

Peter Schmeichel pense comme moi: c’est le 4-4 entre MU et Everton qui a fait perdre le titre 2012 à son ancien club. Le mythique gardien de MU est heureux du transfert de Robin van Persie et il voit MU redevenir champion d’Angleterre en 2013. Le Danois parle avec le trophée de Premier League à côte de lui. La Coupe est splendide, bien plus belle que l’horrible trophée français de L1, un bout de ferraille avec un rond au milieu.

Début août, je vous rappelais l’épisode douloureux du Matra Racing de Jean-Luc Lagardère qui investit des millions pour récolter des clopinettes:
http://www.blogmorlino.com/index.php/2012/08/09/sir_ferguson_veut_van_persie_apres_avoir
Mes prévisions n’étaient pas stupides même si bien sûr le PSG n’est pas encore sur la pente déclinante et ne le sera peut-être pas. N’empêche alors que tout le monde disait que le PSG était champion 2013 avant même le début du championnat, les Parisiens n’ont pris que 2 points sur 6. Ce qui est vraiment lamentable, vu les sommes investies. Heureusement que les matchs ne s’achètent pas… Si le PSG a fait un nul sans but en Corse parce que Ibrahimovic ne jouait pas c’est très grave pour l’équipe qui souffre déjà de la Zlatan dépendance.

PSG 2-2 Lorient
Ajaccio 0-0 PSG
Budget du PSG: 300 M€ (illimité en fait)
Budget de Lorient: 35M€
Budget d’Ajaccio: 20 M€

Début août, je prédisais aussi la venue de Robin van Persie à Man United. D’aucuns disaient que le Néerlandais se moquait complétement de MU et qu’il voulait aller à Man City…
http://www.blogmorlino.com/?s=matra&submit=Rechercher&sentence=AND

Certains parlent sans vraiment aucun fondement. Van Persie fait passer le sportif avant tout. Il sait très bien qu’il allait être bien payé aussi à MU. La différence entre Man United et Man City c’est l’Histoire, le palmarès. De ce côté-là, Man City n’existe pas. On peut acheter un club et des joueurs mais pas l’Histoire. Man United a 100 ans d’avance sur City. Les Citizens ne pèsent pas lourds en trophées, une vraie misère tandis que les vitrines du musée de Man U brillent de mille feux. Et c’est ainsi que van Persie est venu à MU pour y remporter des titres. Sir Ferguson le voulait absolument et van Persie rêvait de jouer à MU depuis des années mais il ne le disait, c’est bien compréhensible.

Permalien 06:24:57, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Unique dans l'Histoire: Sir Alex Ferguson démarre sa 27e saison à Man United

Premier match de Manchester United en Premier League 2011-2013
20 août 2012, 21 h
Everton-Man United
Sir Alex Ferguson sait maintenir Man United dans l’élite sans couper le club de ses racines fondatrices.

Sir Ferguson est toujours l’entraîneur des Red Devils qu’il dirige depuis 1986.
C’est un exploit sans précédent.
Sir Ferguson reste à son poste de travail pour le plus grand bonheur des fans.
Equipe possible de Man United à Everton:
Gea/
Evra
Ferdinand
Vidic ou Evans
Rafael/ou Jones
Carrick
Scholes/
Nani ou Young
Rooney
Kagawa/ou Valencia
Van Persie

Remplaçants: Cleverley, Giggs, Young, Valencia, Welbeck, Chicharito.

Né le 31 décembre 1941 à Govan (Glasgow), l’Ecossais a dépassé le 1/4 de siècle à la tête de Manchester United : 27 saisons. Il incarne un savant mélange de compétence et d’enthousiasme. Fraîcheur d’âme intacte. A ce propos, la nouvelle recrue de MU, Robin van Persie, a dit que le petit garçon qui est encore en lui a dit: “Va à United!” Sir Alex n’a pas non plus tué le petit garçon qui est en lui. Il suffit de le voir sauter de joie quand MU marque. Le duo Rooney-van Persie pousse sur le banc Welbeck et Chicharito. C’est un déchirement mais on ne peut pas laisser aller tous les grands joueurs chez les rivaux. La saison est longue. Chicharito attaquant né aura sa chance. Welbeck beaucoup plus altruiste aussi. MU joue sur plusieurs tableaux.

Entre 1990 et 2011, l’Ecossais a remporté 37 trophées avec Manchester United.
A ces conquêtes majeures il faut rajouter les onze trophées glanés en Ecosse, ce qui fait 48 trophées.
A partir de 1990, il a gagné chaque année un titre avec MAN UNITED sauf en 2001-2002 et 2004-2005. Si l’on compte par années, elles sont au nombre de 5 sans un seul titre: 1995, 1998, 2002, 2005 et 2012.

Récapitulatif du palmarès de Ferguson (70 ans) à Manchester United, entre 1986 et 2012:
Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe intercontinentale 1999
2 Ligues des Champions 1999, 2008
Supercoupe de l’UEFA 1991
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1991
12 titres de Champion d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011
5 Coupe d’Angleterre 1990, 1994, 1996, 1999, 2004
4 Coupe de la Ligue 1992, 2006, 2009, 2010
10 Trophées du Community Shield 1990, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011

Autres titres avec Aberdeen FC:
3 Championnats d’Écosse 1980, 1984, 1985
4 Coupes d’Écosse 1982, 1983, 1984, 1986
League Cup écossaise 1986
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1983
Supercoupe de l’UEFA 1983

Et St Mirren FC:
Champion d’Écosse D2 1977

L'évangile du billet vert, de Larry Beinhart (FolioPolicier/ Gallimard)

Ce polar vient d’être adapté au cinéma avec Pierce Brosman sous le nom de son vrai titre : Salvation boulevard. L’auteur a vu le jour en 1947 à Woodstock, ville mondialement connu depuis le concert mythique qui reste gravé dans les mémoires avec pour temps fort Jimi Hendrix. Loin du “faites l’amour et pas la guerre", L’évangile du billet vert est une plongée dans la religion sur fond de dollars et de djihadistes. Un ancien flic alcoolique, Carl Vanderveer, devient croyant. Cela rappelle G. Bush junior qui disait avoir remplacé l’alcool par Dieu. Ce livre montre bien que les leaders religieux sont des dealers de baratins qui ne sert qu’à agrandir le cheptel de croyants comme n’importe quelle secte au monde. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont augmenté leur quota de paranos. Certains islamistes portent des Nike. Cela revient à voir les Bush en babouche.

-L’évangile du billet vert
De Larry Beinhart
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Samuel Todd
Folio Policier/ Gallimard, 424 p.

19.08.12

Permalien 08:15:37, Catégories: HENDRIXEMENT, LA REVUE DE STRESS  

Les chanteuses de Pussy Riot sont plus près de Lady Gaga que de Colette

Staline devait se méfier de Maïakovski. Poutine, lui, de trois jeunes femmes qui se font remarquer sans être de la dimension de Malraux qui dégrada la culture du Cambogde en arrachant des statues religieuses pour essayer de les vendre à Paris. On a les révoltés que l’on mérite. Ceux de Poutine sont du niveau d’un reality show de la moins bonne téloche occidentale. Les chanteuses de Pussy Riot (la révolte des chattes…) font vaguement penser aux dadaïstes des années 1916-1921- dans la forme- qui ont mis le feu aux idées reçues de leur époque pour faire souffler un vent de liberté. Le génie en moins.
Pour exister dans notre monde moderne, il faut faire scandale, alors elles l’ont déclenché. Pour ce qui est musique et chant, elles ne sont pas terribles. De là, à les mettre en camp de détention, non. Je suis contre toute forme de censure, et ne conçois que l’auto-censure, celle qu’on s’inflige à soi-même pour ne pas écrire n’importe quoi. En ce qui me concerne, j’assume tous mes écrits. Et jamais je ne me rétracte devant les puissants qui racontent n’importe quoi sous prétexte qu’ils contrôlent les médias. Je sais comment ça marche. Vive la liberté d’expression ! Je suis pour que tout le monde s’exprime, même les sans talent.

L’ancien champion du monde d’échecs, Garry Kasparov, s’est fait embarquer par le pouvoir russe parce qu’il manifestait en faveur des chanteuses du groupe punk-rock féministe russe, formé en 2011. C’est très récent. Leur cote de popularite a vite grimper en très peu de temps. Le collectif organise des performances à Moscou pour promouvoir les droits de la femme en Russie et, pour s’opposer à la campagne du premier ministre Poutine lors de l’élection présidentielle.
Les chanteuses du groupe ont toujours des masques pour permettre de se relayer, sans que l’on remarque un changement de personne.
Trois d’entre-elles ont été condamnées à deux ans de camp pour « vandalisme » et « incitation à la haine religieuse » par la justice russe, le 17 août 2012.
Elles sont accusées d’avoir profané l’autel de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou le 21 février 2012, en improvisant, encagoulées bien sûr, avec guitares et sonorisation, une « prière punk » intitulée « Marie mère de Dieu - chasse Poutine ! ». Les paroles de la chanson sont entre autres « Sainte Marie mère de Dieu, deviens féministe », « merde, merde, merde du Seigneur », « la Gay Pride est envoyée en Sibérie » et « chasse Poutine »
Cinq femmes du groupe ont participé à cette action, mais seules trois d’entre elles ont été arrêtées par la police : Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, âgées de 22, 29 et 24 ans. Elles encouraient jusqu’à sept ans de détention pour « hooliganisme ».
A l’étranger, la sentence prononcée a déclenché un mouvement de soutien. De Washington à Berlin en passant par Paris ou Bruxelles. Le Département d’Etat américain a notamment appelé à “réviser ce procès” et à “faire en sorte que la liberté d’expression soit préservée".
Yoko Ono, la veuve de John Lennon a déclaré : “Message à Ekaterina Samoutsevitch: vous avez gagné pour toutes les femmes du monde+". C’est un peu aller vite en besogne. Elles ne sont ni Colette, ni Andrea Lou Salomé. Et encore moins La Callas, Piaf ou Joan Baez. Paul McCartney et Sting ont aussi exprimé leur solidarité. Cela devient un buzz.
Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi dans un communiqué afin de rappeler que les lois des pays occidentaux prévoyaient aussi des sanctions pour les actes de hooliganisme dans les lieux de culte, prenant l’exemple de l’Allemagne où les peines peuvent aller jusqu’à trois ans de prison.
“Le président Poutine a déjà dit à plusieurs reprises aux journalistes qu’il n’avait pas le droit d’imposer son point de vue au tribunal", a déclaré le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov. Ce qu’il ne faut pas entendre !
Le Patriarcat orthodoxe russe opte pour “la clémence” envers les jeunes femmes, avec “l’espoir qu’elles renonceront à toute répétition de ce genre de sacrilège".
Les trois Pussy Riot ont dit qu’elles ne demanderaient pas la grâce à Vladimir Poutine: elles refusent de reconnaître leur culpabilité.
En Russie, il y a des faits bien plus graves que celui commis par les Pussy Riot…

Nasri et Clichy à Man City, Fabregas et Song à Barcelone, van Persie à Man United... Patrice Evra a raison; Arsenal n'est plus qu'un centre de formation pour l'Europe.

Chaque fois qu’Arsène Wenger est en passe de revenir aux premières places de la Première League, ses dirigeants lui mettent des bâtons dans les roues. Dès qu’il gravit l’échelle de la hiérarchie comme autrefois, le pouvoir exécutif d’Arsenal lui scie un barreau et parfois deux en même temps. Il faut vraiment que le coach soit très bien payé pour endurer un pareil comportement anti terrain. Jamais Sir Alex Ferguson n’accepterait une telle politique d’amasser de l’argent au détriment de la qualité. Si Sir Alex avait été pillé chaque saison jamais il n’aurait gagné autant de titres. Wenger doit se contenter de son sort sinon il irait voir ailleurs depuis longtemps. Il vaut mieux un petit chez soi- il y a son buste statufié- qu’un grand ailleurs. A Arsenal, il peut rater plusieurs matchs, ses dirigeants ne disent rien car ils savent que Wenger est dans la poisse à cause d’eux. S’il était au Real Madrid, il n’aurait pas droit à l’erreur. Wenger n’a entraîné que des équipes à faible pression (Cannes, Nancy, Monaco, Nagoya Grampus…) Un vrai plan de carrière. Je le vois parachever son parcours chez les Bleus.

Arsène Wenger conduit une vieille Jaguar qu’il a rendu compétitive au milieu des Formules 1 dernier cri. Son gros problème c’est que juste avant un Grand Prix et parfois même en pleine course ses propres dirigeants lui retirent un ou deux pneus voire carrèment une soupape. Le conducteur souffre alors toutes les peines du monde pour ne pas perdre le contrôle de son vehicule. Il se maintient bien au volant pour franchir la ligne d’arrivée aux places d’honneur. Ce qui n’est pas un mince exploit.
Le poumon d’acier des Gunners, Song, va signer à Barcelone.
L’hémorragie des talents se poursuit à Arsenal.
Chaque saison ses meilleurs éléments s’en vont.
On dirait que les dirigeants de Wenger souhaitent que le Français recrute de bons joueurs afin qu’ils deviennent très bons à Arsenal dans le seul but de les revendre pour faire des bénéfices dans la revente.
C’est ce que fait Wenger sauf quand il se plante sur Reyes ou Arshavin qui repartent de Londres moins bons qu’à leur arrivée, mais cela arrive aux meilleurs coachs, y compris à Sir Ferguson.
Patrice Evra avait 100 % raison de dire qu’Arsenal n’était plus qu’un centre de formation. (Je l’ai dit bien avant lui et cela ne m’a pas attiré que des amis…)
Regardons quelques récents transferts:
-Adébayor, Kolo Touré, Clichy et Nasri: Manchester City. On peut y joindre captain Vieira qui est dans le staff des Citizens.
-As.Cole(Chelsea)
-Henry, Fabregas et Song (Barcelone)
-van Persie (Manchester United)
On voit vraiment que ceux qui tenaient la maison partent tous.
En un an, Arsenal a perdu Clichy en défence, Song à la récupération-relance, Nasri et Fabregas à la création, et van Persie à la finition.
Cela fait beaucoup. Beaucoup trop pour espèrer gagner le championnat.
Les dirigeants d’Arsenal casse trop souvent le groupe d’Arsène Wenger. Il faut aussi rajouter William Gallas sur la liste des départs bien que là il s’agissait de résoudre des tensions de vestiaire dont on eu un aperçu lorsque Nasri (Arsenal) a refusé de serrer la main de Gallas parti à Tottenham.
Arsène Wenger a du mérite de toujours se creuser les méninges pour maintenir Arsenal dans les quatre premiers.
Actuellement plutôt au rang 3 ou 4…

Permalien 00:02:09, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson rend un nouvel hommage à Eric Cantona, le "professeur"de Giggs, Scholes, Beckham...

Concernant, le surplus d’attaquants qu’il a en 2012-2013, Sir Ferguson a déclaré:
-"Welbeck va apprendre aux côtés de van Persie, de Rooney, de Chicharito. Souvenez-vous ce qu’a fait Eric Cantona quand il était avec nous… Il a été un professeur fantastique pour Giggs, Beckham, Scholes, les Neville et Butt. C’est lui qui les a formés pour la victoire.”
De son côté, Rooney a dit:
-"C’est fantastique de me retrouver avec Robin van Persie. L’an passé, nous étions des rivaux dans la lutte du meilleur buteur de Premier League… Aujourd’hui, nous sommes partenaires. Fan-tas-ti-que ! Sir Alex est vraiment très fort.”
Après huit années chez les Gunners, van Persie vient de s’entraîner pour la première fois avec Man United, à Carrington.
C’est un événement majeur. Là on est dans le football, loin du pitoyable spectacle de Beckham qui pose en catin médiatique dans un journal féminin, rabaissant le football au niveau de dessous-la ceinture.
Van Persie a déclaré, portant fièrement ses nouvelles couleurs. (On sait qu’il jouera avec le maillot floqué du n°20.):
-"Je suis fier d’être ici et j’ai hâte d’accomplir de belles choses avec Manchester United. Tout le monde sait maintenant que je suis un amoureux du football. Je pense que ce club est idéal pour moi. Man Utd respire le football. Si vous regardez les joueurs qui sont déjà présents au club, le stade et le manager, j’ai fait mon choix à partir de ça. Lorsque je dois prendre des décisions difficiles, j’écoute toujours le petit garçon à l’intérieur de moi. J’écoute ce qu’il veut. Ce petit garçon me criait d’aller à MU. Ne croyez pas les gens qui racontent n’importe quoi à mon sujet, entre autres que Man United n’était pas mon choix numéro 1. MU, j’en rêve depuis longtemps. J’ai quitté le staff de l’Emirates Stadium à l’amiable. Qu’une chose soit claire: je ne veux pas que mes propos soient déformés. De mon côté et de celui d’Arsenal, il n’y a aucune rancœur. Mais simplement, certains éléments sont vitaux pour moi et nous n’avions plus le même avis sur l’avenir. C’est la vie. Parfois vous n’êtes pas d’accord sur certaines choses, mais maintenant je suis ici. C’est le principal et j’ai hâte de relever un grand défi, le plus grand de ma vie de footballeur.”
D’évidence, le Néerlandais en avait assez de voir partir les meilleurs gunners au fil des années… Il est vrai que jouer avec Giroud c’est moins excitant que de recevoir des ballons de la part de Rooney.

[Post dédié à Jean-Marie et à Jo]

18.08.12

Permalien 23:08:58, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le nouveau Red Devil van Persie débutera contre Everton.

L’entrée en Premier League 2012-2013 de Man United
Lundi 20 août 2012, 21 h
Everton- Man United

Sir Ferguson n’a pas encaissé de perdre le championnat à la dernière minute du dernier match de Premier League 2011-2012 au profit de Man City. Il l’a en travers la gorge, et moi aussi ! Nous sommes dans ce cas plusieurs millions au monde. Pour ne plus connaître, une pareille désillusion, Sir Ferguson s’est donné les moyens pour avoir une réaction digne de ce nom. Il a recruté du lourd: van Persie! C’est à peine croyable… Sir Ferguson a fait un grand cadeau aux fans qui ne s’attendaient pas un transfert. Qui le 1er aôut 2012 pouvait imaginez de voir ensemble Rooney-van Persie ? Personne, sauf Sir Ferguson et… van Persie.
En 2012-2013, MU a une attaque de feu. D’aucuns annoncent que Nani et Chicharito peuvent partir. Nani, personne ne veut le retenir: il est trop intermittent. Il n’a pas vraiment l’esprit des Red Devils: pas assez la culture de la gagne.
Van Persie va faire ses débuts contre Everton, le club qui a fait plus mal à MU que Man City. C’est en effet à Old Trafford contre Everton que les Red Devils ont laissé filer le titre 2012…
Il y a un gros parfum de vengeance.
Je ne suis pas Madame Soleil mais je vois une nette victoire de Man U. Un genre 1-3 avec au moins un but de van Persie. Est-ce un pronostic ou un voeu ? C’est la même chose !
Voici l’équipe que pourrait aligner Sir Ferguson à Everton, jour de la saint Bernard…:

De Gea/
Evra
Ferdinand
Vidic ou Evans
Rafael/ou Jones
Carrick
Scholes/
Nani ou Young
Rooney
Kagawa/ou Valencia
Van Persie

Remplaçants: Cleverley, Giggs, Young, Valencia, Welbeck, Chicharito.

PS: en ouvertre de championnat, Arsenal a fait 0-0 et Liverpool a perdu lourdement 3-0 à West B.A.

Bastia 41 matchs invaincus à Furiani

Jacques Tati a tourné un film sur Bastia. Cela veut dire que ce club ce n’est pas n’importe quel club.

En un seul mot: bravo !
Le sporting de Bastia est invaincu à Furiani en plus de 41 matchs.
31 victoires et 10 nuls.
Zèro défaite en 41 matchs… Fantastique.
Certes, il n’y a qu’un match en L1, celui du 18 août 2012 contre Reims (2-1). C’était le match du retour en L1 car tous les autres matchs se sont déroulés en divisions inférieures.
Bastia a du mental. Cela fait plaisir à voir.
Six points en deux matchs. Bravo !

Avec van Persie, Man United est le favori de 2012

Le meilleur entraîneur au monde, vu son palmarès, avec le meilleur buteur de l’an passé…

-"Vendre Robin van Persie à un concurrent en Premier League, c’est un point négatif, ce qu’on voulait éviter à tout prix, mais on n’a pas pu. Honnêtement, j’aurais préféré le vendre à l’étranger, au PSG par exemple, plutôt qu’à Manchester United. C’est un joueur exceptionnel, dans le sens pur du terme, je n’en ai pas vu beaucoup dans ma vie qui ont cette qualité de première touche, ce côté racé dans la technique, cette intelligence de déplacement dans les 20 derniers mètres. Malheureusement, il y a une réalité économique et la volonté du joueur (…) il n’y a pas d’autre moyen que de le laisser partir (…) c’est une autre pilule à avaler, on en a avalé d’autres, on a toujours survécu, mais il a mis 30 buts en Championnat la saison passée (…) Le point économique, c’est le seul point de satisfaction mais on ne joue pas avec l’argent sur le terrain, vous jouez avec la qualité des joueurs, perdre un joueur de cet acabit, c’est difficile. Ca va laisser plus de chances à Olivier Giroud , car quand Van Persie est là, honnêtement c’est le premier que vous mettez sur la feuille de match, puis vous mettez les autres autour, il y a un vide à combler, c’est à celui qui saura saisir sa chance” vient de déclarer Arsène Wenger.
Avec sa nouvelle recrue, Man United est le favori pour la victoire finale en championnat.
Sir Ferguson est toujours là et bien là.
MU s’est bien renforcé. On va voir si van Persie va s’améliorer encore avec Sir Alex Ferguson.
Man City n’a gagné le titre 2012 qu’au goal average.
Arsenal, quant à lui, poursuit son déclin sportif.
Le club vient de perdre successivement:
Adebayor, Kolo Touré, Clichy et Nasri (Man City)
Fabregas (Barcelone)
Van Persie (Man United)
L’an passé, van Persie et Rooney ont marqué à deux 73 buts…
Arsenal ne joue plus pour gagner le titre.
L’important pour Arsenal est de finir dans les quatre premiers afin de pouvoir disputer la C1.
Quand on va à la suite ses deux capitaines c’est très grave au niveau sportif.
Van Persie vient de dire:
-"Quand je prends dois prendre une grande décision, je pense au petit garçon que j’ai été et qui est en moi. Ce petit garçon m’a dit d’aller à Man United".
Voilà qui est bien dit.
Personnellement, je n’ai pas encore réalisé.
J’ai l’impression que ce n’est pas vrai car Ferguson avait dit qu’il ne fera jamais signer à MU un joueur emblématique d’un autre club.
Ce n’est que lors du premier officiel de RVP avec MU que je réaliserai ce transfert.

La première photo ensemble de Rooney et Van Persie à l'entraîment de Manchester United

Van Persie a très bien été accueilli par Rooney, Nani, Fletcher…

Robin van Persie: “C’est un honneur de signer pour Manchester United, a confié l’ancien Gunner sur le site de MU. J’ai hâte de marcher sur les traces de tant de grands buteurs, apporter mon expérience et aider l’équipe à lutter pour les plus grands trophées. Je suis impatient de commencer".

Sir Ale Ferguson: “Robin est un joueur de classe internationale. Son talent n’a pas besoin d’être présenté à nos supporters, puisqu’il a marqué beaucoup de buts contre nous avec son ancien club. Ses mouvements, sa finition et son habilité sont exceptionnels".

La première interview du Red Devil Robin van Persie

Voici l’ex Gunner d’Arsenal dans son nouveau rôle: attaquant de Manchester United

La signature du contrat de van Persie à Man United

Voilà la signature du contrat, version pour les journalistes… Le numéro officiel de RVP n’est pas 31 mais le n°20.

C’est un authentique choc émotionnel de voir Robin van Persie passer d’Arsenal à Manchester United.
Pour les fans d’Arsenal c’est comme si Rooney quittait Man U pour Man City ! Ce qui aurait pu se passer si MU n’avait pas revu son contrat à la hausse.
Ce transfert est le plus grand transfert du mercato.
Personne ne me fera croire qu’Ibrahimovic est venu au PSG pour une question de football. Par provocation, le Suèdois a dit que désormais le PSG était plus grand que l’AC Milan parce qu’il avait quitté Milan pour Paris. Amusant.
En revanche, RVP a quitté un club sans C1 pour un club à deux C1.
Il faut vraiment se pincer et écarquiller les yeux pour dire:
“Pas possible, van Persie va jouer avec les Red Devils…”

16.08.12

Permalien 00:44:11, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Officiel: grâce à un acccord entre Wenger et Sir Ferguson, Robin van Persie quitte Arsenal pour Manchester United

Je vous l’avais annoncé: c’est fait… Arsènal Wenger et Sir Ferguson symbolisent l’historique entente cordiale entre la France et l’Ecosse, deux pays proches au cours de l’Histoire.

C’est officiel: Robin van Persie est un Red Devil !
Le site officiel de Man United signale: “Van Persie : accord trouvé. Manchester United est ravi d’annoncer que le club a trouvé un accord avec Arsenal FC pour le transfert de Robin van Persie. Ce transfert est sujet à la visite médicale et à l’accord des conditions financières avec le joueur. Une annonce plus complète sera publiée le moment venu.”
De son côté, le site officiel d’Arsenal annonce: “Arsenal Football Club confirme que les conditions ont été convenues pour le transfert de Robin van Persie à Manchester United. Van Persie se rendra à Manchester jeudi 16 août afin de convenir des accords du contrat et effectuera un examen médical avant le transfert définitif. D’autres mises à jour vous serons donnés en temps opportun sur Arsenal.com”
Au micro de TF1, le consultant télé et désormais ancien coach de RVP a déclaré:
-«Ce soir il [Robin van Persie] est à Manchester United malheureusement pour nous. Le transfert s’est finalisé cet après-midi [15 août 2012]. Ce n’est jamais très bien de perdre des joueurs de cette qualité mais il ne lui restait qu’un an de contrat donc nous n’avons pas eu le choix. Nous avons déjà recruté puisque nous avons Giroud et Podolski qui au départ étaient destinés à pallier le départ de Van Persie. »
Le 15 août 2012 est un grand jour pour Man U qui reçoit un renfort considérable.
J’imagine que les fans des Gunners doivent être très tristes voire en colère de voir que leur meilleur buteur quitte Arsenal. Après Fabregas et Nasri c’est le 3e élément majeur qui part. C’est comme si Scholes, Valencia et Rooney avaient quitté MU. Voir autant de Gunners partir cela fait mal quand on est fans des Gunners. Faut vraiment avoir de la patience pour supporter Arsenal. Côté MU c’est le contraire. Enfin, un joueur de gros calibre au mercato d’été.
C’est le plus beau transfert de l’été car Ibrahimovic, lui, a fait un transfert financier. Le PSG ce n’est rien du tout au niveau européen. En revanche, van Persie signe dans le fameux grand club qu’il souhaitait, ce qui signifie que Arsenal est au rayon des clubs sans C1. Van Persie en avait assez de tracter l’équipe tout seul. A MU, il va pouvoir se consacrer aux buts et rien qu’aux buts avec tant de pourvoyeurs de caviar: Scholes, Nani, Rooney, Valencia, Young, Giggs… Les transferts de Fabregas, Clichy, Nasri et Van Persie donne encore plus de force au mot de Patrice Evra: “Arsenal n’est plus qu’un centre de formation…” Une chose de certaine, Wenger vient encore de faire gagner de l’argent à son club. A défaut d’engranger de nouveaux titres, ses dirigeants s’en contentent aisèment.
Bien sûr Chicharito et Welbeck vont beaucoup faire de banc. Quant à Berbatov ce n’est plus qu’un figurant.
On attend une pluie de buts du duo Rooney/van Persie.
Van Persie a choisi Man United et non pas Man City. Il a opté pour travailler avec Sir Ferguson.
Si l’on est pour Man U, il faut saluer Arsène Wenger qui a laissé passer son joueur fétiche à l’ennemi juré.
Wenger et Sir Ferguson sont d’immenses professionnels. Ils ont oeuvré dans le sens des intérêts du joueur et des clubs.
Robin van Persie voulait aller à MU. Wenger lui fait plaisir en disant oui, comme il l’avait fait avec Fabregas désireux de retourner à Barcelone.
Le montant du transfert de quatre ans est de l’ordre de 30 M€. Ce n’est pas excessif vu la qualité du joueur quand on songe que le PSG a fait signer Pastore pour 10 M€ de plus. Van Persie fait partie des joueurs confirmés. Il s’est amélioré avec Wenger à Arsenal.
Van Persie, 29 ans, évoluait depuis 2004 à Arsenal: avec les «Gunners», il a inscrit 96 buts en Championnat d’Angleterre, dont 30 en 2011-2012 où il a fini meilleur buteur de Premier League. Arsenal a donc recruté l’Allemand Lukas Podolski (Cologne) et le Français Olivier Giroud (Montpellier) pour remplacer van Persie. Giroud est appelé à faire oublier RVP. Souhaitons qu’il ne se Chamakhise pas…
Le feuilleton RVP est terminé. Place au jeu.
Grand merci à van Persie, à Wenger et à Sir Ferguson.

PS: une bonne nouvelle ne vient jamais seule. Sir Ferguson s’active à recruter l’attaquant chilien Angelo Henriquez, 18 ans. Le joueur privilégie Man United car Man City est demandeur pour l’acquérir.

15.08.12

Permalien 17:30:52, Catégories: EN MARGE, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND, LA REVUE DE STRESS  

Les ripostes de Jacquet, Cantona, Nasri, Karabatic et Onesta aux critiques de L'Equipe

Nikola Karabatic & Claude Onesta ripostent aux papelards qui ont suivi la mauvaise période des Bleus lors de l’Euro 2012. Moment de déconnade. “La table est notre outil de travail", dit la speakerine. “Maintenant on peut parler” lâche impérial Claude Onesta après la démonstation de force herculéenne de l’historique Karabatic.(Le joueur et l’entraîneur sont couverts d’or olympique et de trophées mondiaux et européens)

Le nouveau citizen, ex membre de la nurserie des Gunners, Nasri riposte à celui qui l’avait asticoqué après un match amical prépararoire de l’Euro 2012. Instant né de la rumination. (Nasri n’a rien gagné hormis la Premier League 2012)

Le légendaire Red Devil Eric Cantona- premier français à s’imposer en Angleterre- riposte à ceux qui ont titré “INDEFENDABLE” quand il s’est défendu contre un hooligan des tribunes en 1995. Réglement de compte assumé. (Le King a relancé le football anglais avec Man U qu’il a remis dans la dynamique du succès)

Aimé Jacquet riposte à celui qui l’avait traité de “brave type” juste avant la Coupe du Monde 1998. L’un des sages du football se place dans la peau d’un metteur en scène que l’on a jugé lors des répétitions (matchs amicaux) et non pas en représentations (matchs officiels). (Il est le seul coach français à avoir remporté la Coupe du Monde de football depuis 1930)

[Post dédié à Lance Armstrong]

Van Persie à Manchester United c'est très show. Rencontre au sommet Wenger-Ferguson

Robin van Persie ira à Man United, Man City ou à la Juventus Turin- voilà son ordre de préférence mais on ne le verra plus sous le maillot des Gunners. Le transfert de RVP à MU sera-t-il le plus gros coup de l’été ? Tous les fans de MU le souhaitent.

Le feuilleton Robin van Persie se poursuit. Nous ne connaissons pas pour l’instant la finalité de l’Histoire.
Restera-t-il à Arsenal ? Sans doute pas: à un an de la fin de son contrat, il va partir ailleurs comme avant lui l’ont fait Fabregas (Barcelone) et Nasri (Man City).
Du côté d’Old Trafford, il se murmure qu’Arsenal pourrait bientôt laisser filer Robin Van Persie à Manchester United. MU a fait une nouvelle offre: 22 millions de livres soit 7 de plus qu’à la première offre refusée…
Van Persie était-il plus proche de Manchester United qu’il y a quelques semaines ?
On vient d’apprendre qu’Arsenal s’intéresse à Mirallas, le buteur de l’Olympiakos… Et que RVP ne sera pas concerné par le premier match de la saison des Gunners, en Premier League.
Auteur de 38 buts la saison dernière, l’international hollandais est l’option numéro 1 en attaque pour Man U qui a fait resigner le jeune Welbeck, un joueur maison.
Le talentueux Mancunien- comme Paul Scholes- a obtenu 95 000 euros par semaine car depuis la saison dernière, il est devenu titulaire avec Rooney, renvoyant sur le banc Berbatov, Chicharito et Owen. Sir Ferguson a dit: “Cette saison tu dois nous en claquer au moins 20…” Soit quasi le double qu’en 2011-2012.
S’il compte sur Welbeck et Chicharito, Sir Alex Ferguson souhaite donc vraiment associer van Persie à Wayne Rooney.
Les deux buteurs sont-ils compatibles ?
Oui, avec Rooney en soutien, en 10 ou 9 1/2, juste derrière van Persie.
Le Néerlandais est hyper fort en premier contrôle.
J’avais du mal à concevoir Arsène Wenger donnant le feu vert à son président pour qu’il cède van Persie à son rival séculaire parce que non seulement Arsenal s’affaiblirait mais Man U s’améliorerait. Aux dernières nouvelles, les deux coachs sont entrés en contact pour mettre cartes sur table.
Toujours est-il que j’aurai un choc en voyant van Persie avec le maillot des Reds Devils.
Un choc visuel quand les fans des Gunners auront un choc affectif. Un choc ultra délicieux et inconcevable il y a peu.
Jadis, Sir Ferguson disait: “J’aime beaucoup Gerrard mais deux grands clubs anglais ne peuvent pas s’arracher leur grand joueur…”
L’Ecossais a changé d’avis puisqu’il a fait signer Owen, il y a peu. Ce fut d’ailleurs un fiasco mais il est vrai que le joueur n’était plus un Red depuis longtemps et qu’il était libre donc gratuit.
Et puis Gerrard n’est pas le grand joueur annoncé. Il n’a pas tenu ses promesses. Il est totalement “out” depuis plusieurs saisons. Incapable de faire gagner la Premier League à Liverpool.
Van Persie veut d’ailleurs quitter Arsenal parce que Arsenal ne gagne plus rien depuis 2005 et quand on a le statut de star, il faut remporter des titres.
En Angleterre, faut jouer à Chelsea ou Man City peut avoir de grandes chances de triompher. Et bien sûr à MU qui se maintient dans l’élite depuis 1993 date de son renouveau en championnat. Depuis son come back, MU n’est plus jamais rentré dans le rang. Van Persie n’est pas contre l’idée de jouer à Old Trafford. Cette fois pas avec les visiteurs.

Permalien 07:16:24, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Deschamps a haussé le ton pour en finir avec 2010/2012

Didier Dechamps a été obligé de redefinir un cadre de vie tant ce travail n’avait pas été fait. Cela revient à dire à un enfant: attention aux voitures quand tu traverses. La France n’a pas fait un pas de positif depuis la Coupe du monde 2010. Blanc avait fait venir à Clairefontaine d’anciens bleus parler aux nouveaux bleus: louable intention mais peine perdue. Comme ils gagnent beaucoup d’argent, les internationaux actuels se croient supérieurs à leurs prédécesseurs… Deschamps a intérêt a écarté tous les fauteurs de trouble sans exception sinon l’extrasportif va encore saborder le terrain.

15 août 2012, 21 h
France-Uruguay, amical (Havre)
Didier Deschamps est obligé de faire ce que ses prédécesseurs n’ont pas fait.
En effet, Domenech et Blanc n’ont pas manifesté l’autorité nécessaire quand on a vu la prise de pouvoir des joueurs de l’équipe de France qui ont refusé de participer à un entraînement en pleine Coupe du Monde 2010, tout ça pour soutenir un des leurs, et quand deux ans plus tard, à l’Euro 2012, on a vu quatre joueurs se mettre de nouveau dans le rouge, on s’est aperçu que Domenech ou Blanc c’était la même chose au niveau du laxisme. Grotesque, ridicule, affligeant. Quand dans un groupe, un seul membre dépasse la ligne continue tout le collectif est touché.
Le temps passe mais rien ne change.
Songeons que Gaël Clichy (27 ans, 15 sélections) connaît son troisième sélectionneur en EDF: Domenech, Blanc, Deschamps… C’est dire l’instabilité de l’équipe de France.
Deschamps a donc pris le taureau par les cornes:
1/ Si un joueur n’en fait qu’à sa tête, il fera sanctionner tout le groupe
2/ Une grosse amende est prévue au moindre retard: stage, entraînement, repas…
3/ Les portables ne seront utilisables que dans les chambres
4/ Les casques Ipod… sont interdits dans les lieux publics
C’est triste à dire mais Deschamps a dû prendre des décisions comme s’il avait en face de lui des enfants de maternelles.
Y-a-t-il infantilisation des joueurs ?
Non, Dechamps redonne des bases. Ce n’est pas parce que Nasri peut arriver à un match de Man City avec des écouteurs qu’il doit faire la même chose avec les Bleus de la FFF. Quand il revient à Marseille, il ne roule pas à gauche en voiture.
C’est triste d’en être encore à la case départ.
D’autre part, Deschamps a expliqué aussi qu’on ne jouait pas au football “pour s’amuser".
Il a raison. En pros, il faut gagner. Je n’ai jamais adhéré aux discours des éternels perdants qui se justifient de la sorte: “On peut aussi vouloir bien jouer…” Ce discours est celui des impuissants. Si Fabregas et Nasri (et aujourd’hui, van Persie) ont quitté Arsenal c’est justement parce qu’ils en avaient assez de “bien jouer” sans jamais ne rien gagner.
Attention, quand il jouait en EDF, version Jacquet, Deschamps avait dit: “Si vous voulez voir du beau jeu, allez chez les vétérans.” Il avait dit ça avant la victoire finale contre le Brésil en 1998.
Donc on sait que Deschamps veut d’abord la victoire, peu importe la manière. Si ça joue bien tant mieux, sinon tant pis. L’important c’est la victoire. On peut lui faire confiance, vu les trophées qu’il a amassés.
Pour ma part, il faut souhaiter que Yoann Gourcuff redevienne le grand n°10 auquel on a cru.
La France a toujours eu grand 10 dans ses temps forts: Kopa, Platini et Zidane.
Le référence reste le groupe Jacquet: une grande défense, un milieu costaud avec récupérateur(s), relayeur, créateur et si possible un ou deux finisseurs…
“Respect, humilité, plaisir". Tels sont les trois mots choisis pour Deschamps.
Je le vois s’appuyer sur Rio Mavuba qui n’aurait jamais dû être écarté par Domenech et Blanc.
Si Lille est toujours en haut de classement de la L1 c’est beaucoup grâce à lui.
L’équipe de France a besoin de joueurs consciencieux. Actuellement, il n’y a pas de génie du foot français. On n’a vu que des joueurs surcotés avoir le cigare dès qu’ils jouent en EDF.
Ces internationaux qui jouent dans de grands clubs étrangers dès qu’ils viennent en équipe de France croient qu’ils sont du niveau de Messi ou C.Ronaldo mais ils ne sont pas plus Messi et CR7 que Kopa, Platini, Zidane. Le football français actuel n’a pas de Tigana, pas de Giresse, pas de Desailly, pas de Viera, pas d’E. Petit, pas de Y. Djorkaeff. Seul le gardien Lloris est indiscutable.
Lors des J.O. on a vu plusieurs champions français hyper performants, hyper simples et hyper sympathiques.
Cela fait longtemps qu’on n’a pas vu un international du foot tricolore qui soit simplement un homme.

PS: score final: France 0-0 Uruguay. R.A.S.

14.08.12

Permalien 06:14:26, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Beckham dans ELLE ou l'apologie du vide intellectuel

“Plutôt le silence que le trottoir” (Philippe Soupault). Beckham représente la popilisation à outrance de la vie privée. Il ne cesse pas de vendre son couple. C’est une machine à détruire le football. Depuis que Sir Ferguson lui a demandé d’aller faire son cirque ailleurs, il n’a plus gagné que des broutilles, hormis le tas d’argent qu’il accumule grâce à la pub. C’est le contraire d’un champion. Il n’existe que sur le paraître, soit l’inverse de Cristiano Ronaldo qui lui est supérieur dans tous les domaines. Au Real Madrid, Beckham n’a laissé aucun souvenir à part sa place de parking. A Man United, il fut dans l’ombre de Cantona jusqu’au départ du King. Aux Etats-Unis, il amuse la galerie dans un sport là-bas confidentiel. A son rythme de sénateur, Beckham peut faire illusion sur le terrain jusqu’à 70 ans ! Quand je vois Beckham, je n’ai qu’une envie: foncer voir des matchs de handball avec Nikola Karabatic, lui c’est un vrai grand champion. Pas un mannequin bon qu’à vendre des slips. Pour Beckham, on ne peut plus être footballeur à 100% car les à-côtés comptent aussi. Bien avant moi, George Best avait dit: “Son pied gauche ne lui sert à rien, il est mauvais de la tête, il ne sait pas tacler et il ne marque pas souvent. À part ça, il est pas mal.” Moi, je suis de la tendance Giggs/Scholes, celle du football et rien que du football. Il y en a marre des danseuses qui détruisent notre sport.

L’été c’est la saison où la France se transforme en gigantesque salle d’attente, genre celles des dentistes.
A la plage, on voit partout les gens lire mais aucun d’entre eux ne lit Guerre & Paix ou Pessoa.
On dirait qu’ils se disputent la lecture du journal le plus débile.
En première ligne: Voici et ses plagiats.
ELLE y a aussi de ses sujets bateaux.
Le numéro du 3 août 2012 n’y va pas de main morte avec “Spécial test, amour, sexe, ego…” en une, illustrée avec Vanessa Paradis. Depuis que la jeune femme est publiquement séparée du père de ses enfants, on voit beaucoup son visage en une. Avant, c’était plutôt pour vivre heureux vivons cachés… Redevenue médiatiquement célibataire, il ne faut surtout pas donner l’impression qu’elle souffre. Non, il faut donner l’image de la femme moderne, libre, qui assume tout. Bon sang de bon sang, les femmes ont fait leur 1968 pour ne plus se laisser dominer par les mecs, quoi!
Page 72, je tombe sur l’illustration de ce que je viens de dire.
10 pages sur David Beckham, oui 10 pages dans ELLE !
10 pages dont 9 de photos plein cadre.
C’est le sosie de Clint Eastwood d’avant Sergio Leone mais sans film, sans rôle, sans charisme, sans talent.
On voit l’ex footballeur de couloir des Red Devils de Man United devenu marchand de slips, torse nu afficher ses tatouages. Sa peau n’est plus qu’une peau parcheminée mais sous le palimpseste, il n’y a rien.
Beckham ne connaît pas la philosophie du Laos: là-bas, on dit: “Ton corps t’a été légué par les anciens. Ne l’abîme pas: il n’est pas à toi".
Beckham reluque le viseur comme une pin-up de LUI des années 1970. Une vraie catin médiatique.
Sur sa main, il y a de tatoué “Love". Cela doit plaire aux pucelles du Japon et d’ailleurs. Il ne faut pas oublier que l’icône est aussi un métrosexuel. Beckham a une large ouverture de compas, c’est un bon produit: il plait aux enfants, aux filles, aux garçons, aux pucelles, aux femmes, aux gays… Bref à tout le monde !
On le voit sortir de l’eau, le froc trempé. Entre Tarzan et Ursula Andress, époque James Bond.
La dernière photo est comme une offrande: il offre son corps à l’objectif, en attendant mieux si affinités.
Les femmes ont vraiment gagné: voilà un homme réduit à sa plus basse expression: celle de sa bite.
Maintenant, passons au texte, oui après le sexe subliminal, voici l’apologie du vide intellectuel.
Jugez plutôt:
-"Il veut être le meilleur. “Parce que je ne fais pas les choses à moitié", explique-t-il avec un regard malicieux et un sourire d’enfant.” [Il fait naître l’instinct de protection chez les femmes. Le meilleur ? Non, le meilleur c’est Messi. Beckham cela n’a jamais été qu’un centreur et un tireur de coups de pied arrêté.]
-"David B. est aussi le meilleur quand il faut jouer les sex-symbols".[Au cas où l’on n’aurait pas compris…]
-"Son fils Cruz, 7 ans, a taekwondo trois fois par semaine; Broklyn, 13 ans, a football le mardi, le jeudi et parfois le vendredi; et Roméo, 9 ans, aussi…”
-"Les deux derniers garçons partagent la même chambre.”
-"Quand il vous explique qu’il vient de laisser tomber son portable dans les toilettes, on se dit qu’il a une vie normale".
-"L’argent ne m’a jamais intéressé.” [Sa fortune est estimée à 200 millions de livres]
-"Je suis si fier d’elle", dit-il de sa femme.
-"Il l’appelle toutes les cinq minutes…”
-"Un homme qui écoute sa femme lorsqu’elle rentre le soir…”
-"Sans cesse, D.B. répète combien la famille compte pour lui.” [Et pour nous peut-être pas!]
-"C’est une mère extraordinaire…”
Et c’est ainsi que l’on peut lire ces pages dans ELLE qui du coup devient une sorte de réplique de Mon homme à moi
Les femmes ont gagné: Beckham n’est plus qu’un homme objet. Un godmichet visuel.

Permalien 05:56:44, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Montaigne, une vérité singulière, de Jean-Yves Pouilloux (Infini/ Gallimard)

Dès les premières lignes, Jean-Yves Pouilloux se démarque des « lectures lénifiantes » de Montaigne qui « abondent » pour nous dire que Montaigne était en fait un homme de tour d’ivoire qui se protégeait de tous les maux de la société. Pouilloux nous dit au contraire que Montaigne était un lutteur qui combattait les injustices, la torture mentale et physique, la trahison, la lâcheté, en un mot la bêtise humaine et ses ravages. Dans tour d’ivoire j’ai depuis longtemps lu « d’y voir ». Clair le plus souvent. Le retrait donne de la hauteur. On peut voir de haut et être de plain-pied dans le réel. « Je propose des fantaisies informes et irrésolues, comme font ceux qui publient des questions douteuses, à débattre aux écoles : non pour établir la vérité mais pour la chercher ». (I, LVI, 317) Montaigne se posait des questions non pour apporter des réponses mais pour justement pour connaître les questions… Il était perpétuellement intérieur-extérieur comme chaque véritable écrivain. Etre dans la société pour voir ce qui s’y trafique, pour encourager les jeunes et voir ce que les imposteurs distillent comme venin, et puis retourner à la réalité : son langage par écrit pour mettre de l’ordre dans ses idées. « Dès l’instant où l’on croit savoir, où l’on s’imagine détenir la «vérité», il y a risque d’intolérance, de tyrannie, d’oppression » écrit Pouilloux. Et il y a toujours quelqu’un pour vous reprocher d’écrire. L’essayiste laisse le texte de Montaigne en vieux françois. On sent bien l’importance des livres dans la vie de Montaigne. Des livres des autres. Il aimait se confronter aux opinions, aux idées et aux doutes de ceux qui l’avaient précédé. « J’ose non seulement parler de moy, mais parler seulement de moy : je fourvoye quand j’écry d’autre chose et me dérobe à mon subject» (III, VIII, 942, c) Aux trois-quarts de son exposé, Pouilloux écrit : « Quelle voix parle dans telle ou telle phrase ? Celle de Michel de Montaigne qui s’aventurait à dire le vrai du monde et des hommes, ou celle d’un incessant enquêteur soucieux de mettre à l’épreuve de la pensée les énoncés divers (quels qu’ils soient et d’où qu’ils proviennent) ? » Je dirais les deux à la fois. Tant que Gallimard publiera des livres de ce genre, l’esprit et la littérature ne seront pas absents sur la table des nouveautés en libraire. Philippe Sollers n’a pas édité-là un livre pour la plage, ou alors pour celle qui sont à l’arrière des voitures des gens qui ne savent pas lire et se débarrassent d’un cadeau dont ils ne savent pas quoi. Jean-Yves Pouilloux passent au rayon X de son intelligence et de sa sensibilité l’œuvre de Montaigne. Peut-on être sage quand on ne connaîtra jamais rien ? Voici le message subliminal de Montaigne. Et pourtant il faut être sage.

-Montaigne, une vérité singulière
De Jean-Yves Pouilloux
L’Infini, Gallimard, 290 p., 21 €

13.08.12

Permalien 11:05:18, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

Thierry Omeyer, le monumental gardien de l'équipe de France de handball ridiculise les pantins français du football présents à l'Euro 2012

Avec Nikola Karabatic et Didier Dinart, entre autres grands champions, Omeyer est un sportif exemplaire. Nous n’avons pas de tels hommes dans l’actuel football français. Alors qu’ils ne prouvent rien du tout et massacrent le drapeau tricolore, les Bleus du football sont plus payés que les handballeurs. La méritocratie n’existe pas. On rémunère des fortunes des joueurs qui marquent des buts qui ne servent à rien. “Il faut vraiment aimer beaucoup le football pour continuer de l’aimer",dit souvent Maurice Serrus qui ne reconnaît plus le sport qu’il a servi, lui, avec une éthique irréprochable. Et ce n’est pas lui qui parle d’éthique, mais moi. Serrus n’est pas homme à se vanter.

L’hallucinant palmarès du gardien de l’équipe de France Thierry Omeyer né le 2 novembre 1976 (35 ans) Mulhouse. Il compte 242 sélections chez les Bleus!

Montpellier HB
Ligue des champions 2003
5 Championnats de France 2002, 2003, 2004, 2005 et 2006
5 Coupes de France 2001, 2002, 2003, 2005 et 2006
3 Coupes de la Ligue en 2004, 2005 et 2006

THW Kiel
3 Ligues des champions 2007, 2010, 2012
4 Championnats d’Allemagne : 2007, 2008, 2009, 2010
3 Coupes d’Allemagne 2007, 2008, 2009
3 Supercoupes d’Allemagne 2007, 2008, 2009
Super Globe 20116

Equipe de France
Médaillé d’or aux Jeux olympiques 2008
Médaillé d’or aux Jeux olympiques 2012
Médaillé d’or au Championnat du monde 2001
Médaillé de bronze au Championnat du monde 2003
Médaillé d’or au Championnat du monde 2009
Médaillé d’or au Championnat du monde 2011
Médaille d’or en Championnat d’Europe 2006
Médaille de bronze en Championnat d’Europe 2008
Médaille d’or en Championnat d’Europe 2010
Médaille de bronze au Championnat du monde espoirs 1997
Médaille de bronze aux Jeux méditerranéens 2001

Meilleur gardien de l’Euro 2006
Meilleur gardien IHF 2006
Meilleur gardien des Jeux olympiques de Pékin 2008 et des Jeux olympiques de Londres 2012
Meilleur gardien des Championnat du Monde 2001, des Championnat du Monde 2009 et des Championnat du Monde 2011
Meilleur handballeur de l’année IHF 20087
Meilleur gardien de tous les temps par un vote des internautes sur le site de l’IHF8 2010

Les handballeurs français héros des J.O. 2012:
Daouda Karaboué, Thierry Omeyer
Luc Abalo, Michaël Guigou, Guillaume Joli, Samuel Honrubia
Xavier Barachet, Jérôme Fernandez, Guillaume Gille, Nikola Karabatic, Daniel Narciss
Didier Dinart, Bertrand Gille, Cédric Sorhaindo, William Accambray
Entraîneur: Claude Onesta, Monsieur Claude Onesta !

Les J.O. de Londres sont finis, vive les J.0. du Brésil !

D’après le règlement de la charte olympique, aucun classement des pays n’est reconnu à titre officiel et le tableau des médailles n’est donné qu’à titre informatif. Ce qui compte c’est le parcours de chaque athlète en son nom prppre:

1 États-Unis 46 or 29 argent 29 bronze/ 104
2 Chine 38 27 22/ 87
3 Royaume-Uni 29 17 19/ 65
4 Russie 24 25 33/ 82
5 Corée du Sud 13 8 7/ 28
6 Allemagne 11 19 14/ 44
7 France 11 11 12/ 34
8 Italie 8 9 11/ 28
9 Hongrie 8 4 5/ 17
10 Australie 7 16 12/ 35
****************************
21 Espagne 3 10 4/ 17
22 Brésil 3 5 9/ 17
69 Portugal 0 1 0/ 1
75 Grèce 0 0 2/ 2
75 Qatar 0 0 2/ 2

12.08.12

Permalien 18:52:11, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Double championne olympique, l'équipe de France de handball est la plus grande équipe de France de tous les temps, tous sports confondus

En football, je ne vois que sir Alex Ferguson de comparable à Claude Onesta.

Les Experts du Handball et Claude Onesta sont l’honneur du sport français.
C’est le groupe le plus performant de toute l’Histoire du sport français. Non seulement ils sont intelligents mais en plus ils sont sympathiques. C’est vrai que ces qualités vont souvent ensemble. Les handballeurs soulignent encore plus la bêtise des joueurs actuels de l’équipe de France version FFF; je suis tenté d’y mettre d’élargir à tout le groupe car un collectif qui se laisse abîmer par deux ou trois imbéciles n’est vraiment pas reluisant.
Donc l’équipe de France actuelle de handball vient de prouver qu’elle n’était pas finie en conservant son titre olympique. Chapeau bas !
Les quadruples champions du monde sont désormais doubles champions olympiques depuis qu’ils viennent de battre les Suédois sur le score serré de 22-21. Les Tricolores Guigou, Barachet, Omeyer et Abalo ont été héroïques, tout comme l’ensemble du groupe de l’équipe de France.
Je le redis: honte à l’équipe de France de Laurent Blanc- qui comme celle de Raymond Domenech- a sali le sport et le football. Si j’étais enfant, je détesterai le football. Karabatic… Voilà quelqu’un de respectable. Voilà un vrai grand champion. Voilà un homme, si loin de ces Paris Hilton du rugby qui montrent leur cul dans des calendriers, authentiques catins médiatiques. De ces rugbymen on se souviendra plus de leurs fesses que de leur talent.
Je vous laisse cette génération de footballeurs et de rugbymen, au profit des handballeurs de Monsieur Claude Onesta, le plus grand entraîneur du monde, tous sports confondus, en activité. Ce coach gagne sur tous les tableaux. (Son homologue russe Vladimir Maksimov n’est pas mal non plus…)
La France du handball est la première équipe à conserver son titre aux J.O., à part l’URSS sacrée en 1988 puis en 1992 de manière unifiée.
Les Bleus du handball viennent de remporter leur sixième titre international en 17 ans.
Depuis quatre ans, la France a gagné: deux titres olympiques (2008, 2012), deux de champion du monde (2009, 2011) et un de champion d’Europe (2010).
Merci à ce groupe de sportifs français. On aime les voir.
Le gardien Omeyer est un monument. Aucun footballeur français actuel ne lui arrive aux chevilles.

Palmarès des handballeurs français

CHAMPIONNATS DU MONDE
1995 : Islande - Champion du Monde
2001 : France - Champion du Monde
2009 : Croatie - Champion du Monde
2011 : Suède - Champion du Monde

CHAMPIONNATS D’EUROPE
2006 : Suisse - Champion d’Europe
2010 : Autriche - Champion d’Europe

JEUX OLYMPIQUES
2008 : Pékin - Champion Olympique
2012 : Londres - Champion Olympique

Jean Prévost (1901-1944), écrivain, sportif et héros

Je n’ai trouvé qu’une vidéo sur Jean Prévost où on le traite de “petit maître", ce qu’il n’est pas. Je renonce à cette vidéo et j’illustre le texte d’une autre video avec des héros anonymes de la résistance, ce que voulait être Jean Prévost.

Jean Prévost, vous connaissez ? Un homme né en 1901.
Si votre réponse est non, vous allez apprendre à l’aimer.
C’est l’un des rares écrivains tués par les nazis quand tant d’autres se sont mis à genoux devant les nazis.
La liste des écrivains collabos est très longue. Celle des écrivains résistants, très courte et Jean Prévost y figure en tête de liste avec son ami Saint-Exupéry.
Jean Prévost est mort sous les balles nazis au pied du Vercors, le 1er août 1944
Secrétaire général des Amis de Jean Prévost, Emmanuel Bulteau consacre sa vie à servir la mémoire de l’écrivain.
Je lui en suis perpétuellement reconnaissant.
Invité par le CPIE et le Parc naturel régional du Vercors, Emmanauel Bulteau évoque ce week-end le sportif dans l’âme que fut Jean Prévost.
“Je serai dans le Vercors les samedi 11 et dimanche 12 août à Vassieux-en-Vercors pour la Fête du Bleu” a signalé Emmanuel Bulteau à ses amis. Voilà un Bleu qui n’a rien à voir avec ces poltrons d’internationaux français qui salissent l’équipe de France. Laurent Blanc a voulu apprendre aux ignares l’Histoire de l’équipe de France. Une initiattive qui n’a servi a rien quand on a vu le comportement abject des footballeurs français à l’Euro 2012. Je précise que le football n’est pas responsable des footballeurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur ego.
Tel n’était pas le cas de Jean Prévost qui écrivait sur le football dans Marianne, le vrai Marianne, celui d’Emmanuel Berl, en 1932-1937, pas le torchon actuel.
Emmanuel Bulteau précise:
“Athlète de l’esprit", Jean Prévost fut aussi un athlète tout court.
Le premier livre qu’il publie en 1925 n’a-t-il pas pour titre Plaisirs des sports, Essais sur le corps humain, (Gallimard) ?
Un beau sujet, neuf pour l’époque, qui parcourt toute son œuvre.
Il écrit en connaissance de cause : le futur combattant du Vercors pratiquait entre autres disciplines: la boxe, la course à pied, le rugby, l’escrime, la natation, le canoë…
Il plaida la cause du sport en humaniste, le regardant en esthète car « il tend vers la grâce et le bonheur de l’inutilité »".

Conférences au musée de la Résistance de Vassieux :
— samedi 11 août 2012 à 15 h 30
— dimanche 12 août à 11h.

Le site officiel http://www.jeanprevost.org/

Permalien 10:48:34, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Visions de Cody, de Jack Kerouac (Folio/ Gallimard)

Voici 727 pages, pas une de plus pas une de moins, pour rester en compagnie de Jack Kerouac, cet ami qu’on ne connaît que par ses livres et quelques photos. Quand on regarde ses portraits, on croit qu’ils datent d’hier ou peut-être de demain tant Kerouac est d’une modernité inépuisable. C’est magique. Il est à la fois James Dean et Ernest Hemingway. Beau gosse et intelligent. Kerouac aurait pu être acteur. Il aurait été un John Cassavetes bis. Visions de Cody est la collecte de minis croquis sur le New York des années 1950, c’est-à-dire notre préhistoire. Dans l’ouvrage, il croque ses amis pour en faire une guirlande plus chatoyante que celles de Noël. Séquences largement arrosées. Nous sommes dans la même ambiance du mythique Sur la route. Il s’agit des Champs magnétiques de Kerouc qui use de l’écriture automatique, comme en firent usage en 1919, André Breton et Philippe Soupault, sauf que Kerouac n’écrit pas tout ce qui lui passe par la tête, sans le contrôle de la raison. Lui semble tirer le fil d’une pelote, celle de l’amitié. Il se laisse guider par ce qu’il veut dire. Tout s’enchaîne. Kerouac est seule face à l’univers. Au lieu d’abdiquer, il le prend à bras le corps comme une balle de baseball. Il raconte comment nous sommes démunis à partir de l’instant où l’on sait que va tous mourir. Quand on arrive à la page 245, on lit à haute voix les dialogues entre Jack et Cody. On dirait qu’ils sont en face de nous. Les 200 pages qui suivent sont pleines de vie. Kerouac est mort jeune mais ce fut un vrai vivant. Il vivait le réel et voyait l’invisible.

-Visions de Cody
Jack Kerouac
Préface d’Allen Ginsberg
Traduit de l’américain par Brice Matthieussent
Folio/ Gallimard, 727 p., 9,10 €

Permalien 10:47:15, Catégories: LE GYM E BASTA  

Danger à l'OGCNice qui est passé de Lloris, Fanni, Balmont, Ederson, Vahirua, Koné, Rémy, Mounier à Delle, Genevois, Bauthéac, Kolodziejczak ...

Nice a mal commencé sa dernière saison au Ray. Du coup, le stress revient dans la tête.
Depuis deux saisons Nice passe son temps a éviter la relégation.
Nous sommes à peine au début du championnat que ça recommence.
La défaite à domicile contre Ajaccio n’est-elle qu’un couac passager ou Nice va se faire battre dès la semaine prochaine à Valenciennes car tout est écrit d’avance vu la faiblesse du recrutement ?
Même si on se met en tête que Nice est rodage, que Puel vient d’arriver… on ne peut pas oublier que Fulham vient de nous humilier 0-4 au Ray, juste avant de recevoir Ajaccio. 0-4 plus 0-1 cela fait 0-5. En deux matchs de suite au Ray, Nice vient d’en prendre 5 secs ! Sans même parvenir à en claquer un. Rien de plus logique qu’un supporter claque des dents.
Il faut dire que sur le papier, on ne fait plus peur à “degun” comme l’on dit à Nice. A personne, quoi !
Beaucoup de gens critiquaient le recrutement du Gym, mais il y a quelque temps, il était pas mal du tout.
Dans un premier temps, Nice a recruté des vieux briscards revanchards: Cobos, Abardonado, S. Traoré, Everson, Laslandes, Letizi… avec eux, on pouvait partir à la guerre.
Ensuite, Nice a attiré de superbes joueurs: Lloris, Fanni, Balmont, Ederson, Vahirua, Koné, Rémy, Mounier…
Ils étaient tellement bons que tous les clubs sont venus nous les piquer.
Nice était devenu quasi le réservoir des talents requinqués de la L1.
Certes, il y a eu quelques canassons mais quel est le club qui ne se trompe pas ?
On peut se tromper une voire deux fois à chaque mercato, si dans le même temps on recrute du lourd, de bons pros qui ont la grinta.
Désormais Nice est dans un nouveau temps. Fini, les vieux briscards, fini les pointures… désormais les recrues arrivent de Dijon, Tours, Metz… Cela fait rêver qui ?
Est-ce que Civelli, Pejcinovic et Digard vont tenir la maison, sans Sablé, sans Clerc ?
Où est le nouveau Echouafni ?
En 2012, le plus connu de l’équipe c’est l’entraîneur mais il ne joue pas.
Je suis né à Nice, et j’aime le Gym depuis 1959.
Dans l’effectif de Nice 2012-2013, je vois 7 joueurs du centre de formation.
Je ne savais que Nice était comme Man U qui a sorti Giggs, Beckham, les Neville, Butt, Scholes et Welbeck.
La saison se joue toujours au mercato.
Tout Nice repose sur Cvitanich presque Cvitanice… Heureux présage ?
On ne le connait ni d’Eve ni d’Adam.
Espèrons qu’il soit plus proche d’Onnis (O Nice…) que de Jankauskas.
Nice est en construction, dit-on éternellement, mais la construction concerne plutôt le stade.
Nice a plus de 100 ans et la dernière remontée date de 2002.
Il est normal que l’on soit à vif après une défaite lors du premier match de la saison joué en plus dans notre stade ! La déception est double.
L’équipe est à reconstruire a plus de 50 %. C’est un fait incontestable.
Nice va devoir à marquer des buts dans ses temps forts, sinon la L2 va tirer par le maillot.
Puel a entraîné Lille et Lyon, deux grosses écuries de L1.
Il sait jouer le titre mais comment va-t-il réagir si Nice reste dans les profondeurs de la L1 ?
A Monaco, il se mettait chiffon dans l’entrejeu pour faire jouer ses coéquipiers.
Hélas, il n’est plus joueur. Bonne chance à lui. Je souhaite qu’il réussisse à insuffler aux Aiglons la volonté de se transcender car en talent pur, il n’y a aucun artiste dans les nouveaux arrivés.
Bauthéac a l’air de Mounier mais je ne sais pas s’il a aussi la chanson.
A Nice, personne n’a le temps de s’imposer. Il faut jouer tout de suite bien.
Le jeune Modeste s’est fait siffler alors qu’il était issue du centre de formation !
Du coup, il est parti voir ailleurs.
Issa Nissa !

[Post dédié à Maurice Serrus et à Leif Ericksson]

11.08.12

Permalien 22:56:42, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Le PSG du Qatar veut éviter d'être le nouveau Matra Racing

En 1982, l’industriel Jean-Luc Lagardère a décidé d’investir dans le football pour monter un second grand club à Paris derrière le Paris SG alors que beaucoup de ses proches auraient plutôt aimé le voir revenir dans la Formule 1 mais le grand patron aimait aussi beaucoup le football.
J’ai publié un livre sur l’Histoire du Racing Club de Paris, l’un de mes clubs fétiches. (1)
Quand on se plonge dans l’historique de ce club on est sous le charme avec ses joueurs de banlieue mélangés aux grands noms du football international, à commencer par le gardien Rudi Hiden et le défenseur central Gusti Jordan. Ensuite il y a eu la période Marche et Vignal. Que de bonheur ! Que de grandes heures ! Du pt Lévy au pt Dehaye que j’ai bien connu.
Jean-Luc Lagardère voulait faire revivre cette période faste.
Pour cela il a déboursé des millions dans le recrutement après la Coupe du Monde 1986: l’international uruguayen Enzo Francescoli- l’idole de Zidane- de l’international allemand Pierre Littbarski, de Thierry Tusseau, de Luis Fernandez. Il y avait aussi Bossis… Olmeta… L’entraîneur s’appelait Artur Jorge.
On ne fait pas une équipe avec un chéquier. Il faut autre chose qui ne s’achète pas mais se conquiert sur le terrain.
Hélas, la saison 1988-1989 tourne au vinaigre. Et l’aventure du Matra Lagardère s’achève dans la tristesse.
Aujourd’hui, le Racing joue en CFA.
Le PSG avec ses “stars” vient d’éviter de justesse la défaite lors de la première journée de championnat 2012-2013 contre Lorient 2-2 au Parc des Princes. Avec Ibrahimovic dans le rôle de Francescoli puisque le Suèdois a réalisé un doublé important. Il va falloir vite se régler pour éviter la gamberge.

PS: dans les autres résultats, signalons la défaite de Nice à domicile contre Ajaccio 0-1. Les Corses ont joué 45 mn à 10 et Monzon a raté le penalty de l’égalisation. L’ère Puel demarre dans la difficulé. Jamais deux sans trois ? Cela fait deux saisons que Nice bataille toutes les journées pour se maintenir en L1. Nice a perdu Mounier, Clerc, Mouloungui, Sablé et Marsiglia, Roy dans le staff. Ospina était sur le banc. Ajaccio savait que Nice est en rodage. Il y avait trois points à prendre à Nice, et ils les ont pris.

(1) Bernard Morlino, Les Défis du Racing, La Manufacture, 1986

Permalien 16:16:50, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Ete 2012: 25 millions de chômeurs en Europe

Pendant que les vacanciers font bronzette, on sort la calculette pour compter le nombre de chômeurs en Europe.
Au dernier comptage, en Avril 2012, il y a en Europe, 25 110 000 chômeurs.
Un chiffre effrayant. Il est où le progrès social ?
Parmi ces chômeurs, il y a 5,4 millions de moin de 25 ans.
Entre 2011 et 2012, l’indication de chômage est depassé de 10 %.

Voici les taux de chômage par pays:
Espagne: 24,8 %
Grèce: 22, 5 %
Portugal: 15,4 %
Italie: 10, 8 %
France : 10, 1 %
Royaume-Uni: 8, 1 %
Suède: 7,5 %
Allemagne: 5,4 %
Pays-Bas: 5,1 %
En Espagne et en Grèce, un jeune de moins de 25 ans sur deuxne travaille pas.
Question: on va où comme ça ?

© Sources Eurostat.

Lavillénie a rejoint Mimoum, Besson et Perec au Panthéon du sport français

Le fantastique Alain Mimoun a un très fort caractère. Il est aussi totalement amoureux de la France. Cela nous change de certains sportifs français qui considèrent le maillot national avec désinvolture. Suivez mon regard…

Voici le liste des médailles d’or françaises au J.O. depuis 1896, date de la rénovation des Jeux:
1900/ Michel Théato, marathon
1920/ Joseph Guillemot/coureur
1928/ Ahmed Boughera el-Ouafi: Matathon
1948/ Micheline Ostermeeyr/ Poids et disques
1956/ Alain Minoum/ Marathon
1968/ Colette Besson/ 400 m
1976/ Guy Drut,110 m haies
1984/ Pierre Quinon, Perche:Jean Galfiono (percheà
1992/ Marie-José Perec/ 400 m et 200 m
1996/ Jean Galfione (1996)/ Perche
2012/ Renaud de la Lavillenie/ Perche

C’est peu, n’est-ce pas ?

Permalien 06:16:27, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Or à la perche: Renaud Lavillenie a été à la hauteur

Les internationaux français du football- dont beaucoup n’ont que le nom- doivent prendre exemple sur des compatriotes du calibre de Renaud Lavillenie. Ils en sont à des années lumière.

Pour le voir à l’oeuvre depuis maintenant des années, on savait que Renaud Lavillenie avait un mental d’acier.
Il vient de nous le prouver à Londres lors d’un concours à la perche dans lequel beaucoup auraient flanché mentalement. Revivons plutôt le déroulement de l’épreuve olympique 2012.
Au début du concours, Lavillenie a sauté au premier essai 5,65m, 5,75m puis 5,85m.
Dès lors, on le voyait avec la médaille d’or autour du cou.
Soudain on s’est calmé en voyant les Allemands Bjorn Otto et Raphael Holzdeppe franchir eux aussi 5,85m bien que le Français restait en tête au comptage des essais.
Le concours ne devint plus du tout une formalité quand le marsupilami Holzdeppe se mit à passer 5,91m dès son premier essai ! Soit neuf centimètres au-dessus de son record personnel avant cette finale… Faut le faire. On ne pouvait qu’admirer le champion allemand capable de se transcender le jour J.
On n’avait encore rien vu puisque son compatriote Otto franchissait également 5,91 m !
L’or prévu pour Lavillenie se transformait soudainement en bronze. C’était Renaud et le pot au lait…
Le concours devenait un sommet des Jeux Olympiques. Il fallait être à la hauteur de l’événement, et Lavillenie est allé puiser au fond de ses entrailles la force nécessaire pour aller grimper sur la plus haute marche du podium.
Après son échec au premier essai à 5,91 m, Renaud Lavillenie n’avait dès lors plus le choix que de jouer banco: il demanda qu’on monte la barre à 5,97 m !
Le champion français a d’abord échoué une fois. Il ne lui restait plus qu’une seule tentative…
Soit bronze, soit or. Lavillenie s’élança comme un Concorde sous Charles de Gaulle pour franchir 5,97 m. Haut le corps ! Il a sauté. Sans même pas effleurer la barre à 5,97 m. Il avait de la ressource le crack !
Otto et Holzdeppe ne pouvaient que s’incliner devant un champion du calibre de Lavillenie.
Le Français a répondu présent au moment où le fallait.
Seul les très grands parviennent à honorer les rendez-vous avec l’Histoire
5,97 m ! Le record olympique est aussi aussi son record de la saison.
Renaud Lavillenie rejoint au palmarès olympique Jean Galfione (Atlanta, 1996) et le regretté Pierre Quinon (Los Angeles, 1984). Le Clermontois est le troisième perchiste français qui remporte une médaille d’or olympique.
Concernant l’athlétisme, Renaud Lavillenie n’est que le 11e champion olympique français de l’Histoire.
Quand je vous disais qu’on les comptait sur les doigts des deux mains.
Cela faisait une semaine que la France avait bloqué son compteur de médailles d’or à 8 avec Florent Manaudou sur 50 m nage libre.
Lavillenie a fait passer au chiffre neuf.
Les deux prochains gros rendez-vous sont la finale olympique du Basket féminin avec France-Etats-Unis (11 août, 22 h) et la finale de handball hommes France-Suède (12 août, 16 h). Ses deux équipes de sports collectifs sont la fierté de la France. A l’inverse de Bleus de Domenech et de L. Blanc.
On peut aussi espèrer sur le 4 X 100 m hommes le 11 août à 22 h avec Pierre-Alexis Pessonneaux, Ronald Pognon, Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, sixième meilleur temps des séries (38″15).

10.08.12

Permalien 11:18:09, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Usain Bolt dézingue Carl Lewis qui le soupçonne de dopage

Carl Lewis conteste les performances d’Usain Bolt. Lewis refuse le talent d’un plus jeune que lui. Attitude écoeurante devant l’extraordinaire Usain Bolt double champion olympique du 100 et 200 m des J.O. 2008 et 2012. On dit bravo et circulez! Lewis confond Bolt avec l’Américain Justin Gatlin qui le 23 août 2006 fut suspendu huit ans de toute compétition sportive pour cause de dopage avant de voir sa peine réduite en appel à quatre ans.

Pas touche à Usain Bolt ! Ce n’est pas tous les jours qu’un nouveau grand champion rejoint ceux du passé: Owens, Cerdan, Joe Louis, Pelé, Garrincha, Coppi, Ali…
C’est grave et triste mais la polémique prend le pas sur l’exploit des Jamaïquains au 200 m des J.O. 2012 qui ont pris les trois premières places. J’en étais persuadé les Américains sont verts de rage. Les Américains ne pèsent plus rien devant Usain Bolt et ses copains.
Alors bien sûr, Carl Lewis évoque le dopage.
Le jaloux fait penser à Greg Lemond qui ne cesse pas de dire du mal de Lance Armstrong. Dés qu’un champion en fait vieillir un autre, le has been est furieux car il perd en aura et en argent !
Usain Bolt ne se laisse pas faire et a vite riposté:
-"Ecoutez, je vais dire quelque chose de désagréable au sujet de Carl Lewis. J’ai perdu tout respect pour lui, voilà. Les choses qu’il a dites à propos des athlètes jamaïquains, ses allusions au dopage, c’est vraiment rabaissant de dire des choses comme ça. Il veut seulement attirer l’attention sur lui parce que personne ne parle plus de lui. Je n’ai plus de respect pour ce type.”
Il y a quatre ans, au cours d’une interview pour The Telegraph, Lewis s’était permis d’émettre des doutes sur la “propreté” des coureurs jamaïcains, sous-entendant qu’ils avaient recours au dopage pour décrocher autant de médailles dans les grandes compétitions internationales.
Bolt n’a jamais oublié les doutes émis par Lewis.
Présent à Londres, pour commenter sur NBC, le double champion olympique du 100m (1984-1988) a de nouveau remis en cause le niveau de performances de Bolt.
Carl Lewis en veut aussi à Bolt parce que le facétieux sprinter a dit:
-"Je place Jesse Owens au-dessus de Carl Lewis. Sans hésitation! Jesse Owens, j’ai un grand respect pour lui. C’est un grand athlète. Il a fait de grandes choses pour son pays. Il a vraiment poussé à leur meilleur des athlètes.”
Il faut rappeler à Carl Lewis qu’il a la mémoire courte:
En avril 2003, l’ancien chef du programme de détection du comité olympique américain (USOC), a révélé un dossier attestant que Carl Lewis a été contrôlé positif à trois reprises à la pseudo-éphédrine, à l’éphédrine et à la phénylpropanolamine en 1988, lors des sélections américaines pour les Jeux olympiques. Le blanchiment de l’USOC a permis à Carl Lewis de participer aux JO de Séoul, de terminer deuxième du 100 m avant d’être déclaré champion olympique, dans la même discipline, à la suite du contrôle positif (aux stéroïdes anabolisants) de Ben Johnson… Le Canadien s’est fait pièger à où Carl Lewis est passé au rouge.
Pour ma part, je n’ai jamais été sensible à Carl Lewis, un athlète qui ne faisait rien partager, il restait dans sa bulle. Rien à voir avec Lance Armstrong qui lui est hostile aux journalistes à la peau d’hermine.
Carl Lewis parle de dopage ?
On ne l’entend pas dire un mot sur Florence Griffith-Joyer (1959-1998), sportive de laboratoire.
La défunte américaine est toujours détentrice des records du monde du 100 m (10″ 49) et du 200 m (21″ 34).
Ces temps sont de la pure folie !
La Jamaïquaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a décroché la médaille d’or du 100 m des J.O. 2012 en 10″ 75 et l’Américaine Allyson Felix a remporté le 200 m des J.O. 2012 en 21″88.
Allo Carl Lewis ? Il a coupé !

Permalien 09:39:53, Catégories: LITS ET RATURES  

Suite rouge, de François Boulay; L'oeil du criquet, de James Sallis; Les yeux des morts, d'Elsa Marpeau (Folio Policier/ Gallimard)

Auteur de Drive, James Sallis est aussi traducteur de Raymond Queneau aux Etats-Unis.

«L’imagination. Cette vacherie gluante des grands fonds, celle qui véhicule la lie, la crasse intime, suffit-elle à sécréter les images ?» Des images on en a des centaines dans la prose de François Boulay dont le narrateur voit des fantômes partout. Quand José croit que les pires jours vécus appartiennent au passé, tout ressurgit à la Croix-du-Veilleur, au sein d’une maison de l’arrière-pays niçois. La vie ne devient plus qu’une suite de symboles les uns plus insoutenables que les autres. Le septième livre de François Boulay satisfera les amateurs de polars plus noirs que noir. Et si les revenants se mettaient à se venger ?
-Suite rouge
De François Boulay
Folio Policier/ Gallimard, 324 p. 4, 80 €
*******************
Le roman de James Sallis est une nouvelle enquête de Lew Griffin qui fait entrechoquer lui aussi le passé et le présent. L’auteur est un adepte connu et reconnu du thriller que l’on a déjà apprécié dans Le Faucheux, Papillon de nuit, Le frelon noir, Bluebottle et Bête à bon dieuL’œil du criquet est la quatrième enquête dans l’ordre chronologique. La traduction est en partie assurée par Patrick Raynal, parigot de naissance qui a fait ses études supérieures à Nissa la Bella.
-L’œil du criquet
De James Sallis
Traduit de l’américain par Isabelle Maillet et Patrick Raynal
Folio Policier/ Gallimard, 318 p., 7,50 €
*******************
Nantes, Paris, Nanterre, Singapour… Voilà l’itinéraire de la romancière Elsa Marpeau qui a reçu le Prix Nouvel Obs Bibliobs du Roman Noir 2011, une sorte de Goncourt du genre, pour Les yeux des morts. Ceux qui éprouvent un haut le cœur rien qu’à l’idée d’aller aux urgences ne doivent pas lire ces lignes gorgées de tumeurs, de SDF, de camés, bref de paumés tous azimuts. Les autres, grands amateurs de secousses telluriques dans le quotidien le plus banal doivent se précipiter en librairie de toute urgence ou alors surfer sur le net pour trouver un vendeur de bouquins qui font frissonner. « Quelle genre de névrose ?- Erotomanie. » Je vous passe les autres joyeusetés à réveiller un cadavre dans une chambre froide.
-Les yeux des morts
D’Elsa Marpeau
Folio Policier/Gallimard, 306 p., 7,50 €

Permalien 04:58:36, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Mahiedine Mekhissi sauve l'honneur de la France en athlétisme

Après la 6e place de Christophe Lemaître sur 200 m, les athlétes français n’ont toujours pris qu’une seule médaille sur piste grâce à Mahiedine Mekhissi qui a conservé l’argent des J.O. 2008 sur 3000 m steeple. Heureusement que d’autres sports ont été mis au programme des J.O. depuis 1896, sinon la France sera quasi bredouille. Le performance de Mekhissi a donc encore plus de valeur. Ce battant sait répondre présent au moment-clé.

Bien que je déteste le classement par pays qui est contraire à l’olympisme idéal qui veut que l’on court à titre individuel, au 10 août (matin) voici celui des médailles:

1 États-Unis/ 39 25 26 = 90
2 Chine/ 37 or, 24 argent, 19 bronze = 80
3 Royaume-Uni/ 25 13 14 = 52
4 Russie/ 12 21 23 = 56
5 Corée du Sud/ 12 7 6 = 25
6 Allemagne/ 10 16 11 = 37
7 France/ 8 9 12 = 29
8 Hongrie/ 8 4 3 = 15
9 Italie/ 7 6 6 = 19
10 Australie/ 6 13 10 = 29

Comme prévu depuis que l’athlétisme est en piste… la France stagne depuis une semaine. Seul le flamboyant Mahiedine Mekhissi est à la hauteur de l’événement.
Un seul français a pour l’instant sauvé l’honneur de la France en athlétisme, le sport roi des J.O. Tous les autres ont été inventé depuis l’Antiquité.
Ce Français s’appelle Mahiedine Mekhissi. Il est doublement méritant car il a conservé sa médaille d’argent des Jeux Olympiques 2008. Sa seconde place est extrordinaire vu le niveau des vainqueurs. Il faut aussi bien sûr féliciter son entraîneur, Monsieur Farouk Madaci. A eux deux, ils rivalisent avec les superstars du 3000 steeple: les Kenyans. Mahiedine Mekhissi a un authentique mental de champion. Avant le départ, il assurait “être le seul Européen à pouvoir les battre". Ce n’est pas de la prétention mais de la lucidité maîtrisée.
-"J’aime quand il y a de l’adversité; Si t’es champion olympique quand il y a tout le monde, c’est que tu es vraiment le champion olympique. J’en fais une histoire personnelle. Moi, je suis prêt. Cette finale de 2012, c’est la guerre.”
Cet or olympique, il a essayé deux fois d’aller le chercher au cours des quatre dernières années. On le remercie. Ah! si les autres compétiteurs français engagés sur la piste pouvaient s’inspirer de lui.
Hélas, Mekhissi ne court pas seulement contre les Européens… Les Kenyan Ezekiel Kemboi (30 ans), champion olympique en 2004, double champion du monde (2009 et 2011), et Brimin Kiprop Kipruto (27 ans), vice champion olympique 2004, champion olympique 2008, sont toujours sur sa route clairsemée d’embuches dont une rivière…. Kipruto l’a privé de l’or pour 15 centièmes à Pékin.
Lors de la finale des J.O 2012, Kipruto, en tombant à 600 m de l’arrivée, a touché Mekhissi. Aussitôt le genou droit du Français se mit à dévisser. Au lieu de stopper sa course, Mekhissi, alors 4e, eut un regain de rage qui le propulsa vers la ligne d’arrivée. C’est ce qui s’appelle la grinta du champion. Dans cet instant, il faut des ressources mentales hors du commun.
Le Français entama sa remontée pour finir deuxième (8′ 19″ 08) derrière Kemboi (8′ 18″ 56) mais devant Abel Kiprop Mutai (8′19 “73), empêchant les Kenyans de faire le doublé.
-"J’ai tout donné. J’ai perdu contre le plus fort, contre une légende du Kenya. Je n’ai pas de regret", commenta le Français. Mieux on ne peut pas dire.
Aussitôt après le verdict sportif, Kemboi et Mekhissi se sont embrassés, enlacés. Superbe image de l’olympisme.
-"C’est mon ami” dit Ezekiel Kemboi, désignant Mekhissi. Le Kenyan était aux anges d’avoir récupéré son titre de 2004. Fabuleux homme !
Mekhissi est, avec Alain Mimoun, Guy Drut et Marie-José Pérec, le quatrième français à rapporter en athlétisme une médaille dans deux Jeux de suite.
Je me souviens très bien que les journalistes français en 2008 ont minimisé sa médaille d’argent, laissant planer le doute du dopage car ils n’avaient pas su voir éclore le champion…
Quand il était enfant, Mekhessi courait avec des baskets usagés qu’on lui donnait. Je ne dis pas ça pour faire pleurer Margot. C’est la stricte vérité.
Aujourd’hui, l’ex gamin de Reims est double vice-champion olympique, double champion d’Europe et troisième aux Mondiaux.
A 27 ans, il vise l’or des J.O. du Brésil 2016. Sa motivation a déjà redémarrée.

09.08.12

Permalien 22:16:13, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Triplé jamaïquain sur le 200 m des J.O. 2012

Usain Bolt est un champion du calibre de Owens, Pelé, Garricha, Coppi… Il a le pouvoir de faire rêver ses semblables et surtout de peupler leurs rêves. Quand on parvient ce niveau, on est aimé par la terre entière. Lemaître a fait ce qu’il a pu. Merci à lui. A part Mahiedine Mekhissi (Argent, 3000 m steeple), la France réalise un fiasco totale en athlétisme sur piste, alors que la fin des J.O. approche… Comme prévu, dès que la piste arrive, il n’y a plus personne.

Classement du 200 m:
1 Usain Bolt (Jamaïque)/ 19.32
2 Yohan Blake/ 19.44
3 Warren Weir/ 19.84
4 Wallace Spearmon (USA)/ 19.90
5 Churandy Martina (Pays-Bas)/ 20.00
6 Christophe Lemaitre (France)/ 20.19
7 Alex Quinonez (Equateur) 20.57
8 Anaso Jobodwana (Afsud)/ 20.69

Les médailles d’or olympique d’Usain Bolt né le 21 août 1986 dans la paroisse de Trelawny, Jamaïque:

Jeux de Pékin 2008
100 m, 9″ 69
200 m, 19″ 30
4 x 100 m, 37″ 10

Jeux de Londres 2012
100 m, 9″ 63
200 m, 19″ 32

Permalien 14:05:52, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Didier Deschamps fait le ménage avant France-Uruguay

Les débuts très timides de Didier Deschamps au poste de sélectionneur. “D.D.” ne peut pas inventer des joueurs qui n’existent pas. Le meilleur joueur de L1 de ces dernières années était… le Belge Hazard parti à Chelsea. Deschamps fait ce qu’il peut avec ce que l’on a à disposition. Le nouveau Kopa, Platini ou Zidane ne se trouve pas au coin de rue. Je suis certain qu’il va donner de grandes responsabilités à Rio Mavuba, un coeur vaillant qui se met chiffon 90 minutes et plus si besoin. Il aurait pu y joindre “Flo” Balmont afin qu’il connaisse une belle fin de carrière. Et la méritocratie ? Rudi Garcia leur confie les clés de la maison lilloise. J’attends l’arrivée de Mounier (Montpellier) dans pas longtemps.

Pour son premier match à la tête des Bleus, au poste de sélectionneur, Didier Deschamps a fait le grand ménage. Exit Hatem Ben Arfa, Philippe Mexès, Adil Rami (blessé), Yohan Cabaye (blessé), Alou Diarra, Florent Malouda et Yann Mvila. Certains sont sans doute temporairement évacués; d’autres, on verra bien. Quelqu’uns de cette liste ne mettront plus les pieds en équipe de France., me semble-t-il. A vous de les trouver… La charnière Rami-Mexès n’a rien prouvé du tout. Nasri et Ménez n’y sont pas non plus mais ils ont été suspendus après leurs “exploits” lors de l’Euro 2012.
France-Uruguay, match amical au Havre, mercredi 15 août 2012, sera donc le premier de l’ère Deschamps. Rien qu’une rencontre estivale. Un match pour occuper les médias.
L’ancien capitaine des Bleus a fait venir des nouveaux: Christophe Jallet (PSG), Raphael Varane (Real Madrid) et Etienne Capoue (Toulouse), histoire de marquer un peu son territoire. C’est avec plaisir que l’on voit le retour de Rio Mavuba (Lille). Mapou Yanga-Mbiwa, dans la liste élargie pour l’Euro 2012, tout comme Maxime Gonalons (Lyon), Dimitri Payet (Lille) ou encore Mamadou Sakho (PSG) font leur come back.
On ne demande pas aux Bleus de gagner tous les matchs 7-2. On leur demande d’être simplement des hommes, rien de plus. Et c’est beaucoup…
A part Lloris, aucun joueur n’est en position de titulaire indiscutable. Pas plus Benzema que Koscielny.
Gourcuff n’a pas été retenu mais ce n’est qu’une question de temps.

Gardiens
LLORIS/ Lyon
MANDANDA/ OM

Défenseurs
CLICHY/ Manchester City
DEBUCHY Mathieu/ Lille
EVRA/ Manchester United
JALLET Christophe/ Paris-Saint-Germain. Nouveau
KOSCIELNY/ Arsenal
SAKHO Mamadou/ Paris SG
VARANE Raphaël/Real Madrid. Nouveau
YANGA-MBIWA/ Montpellier

Milieux
CAPOUE Etienne/ Toulouse. Nouveau
GONALONS Maxime/ Lyon
MARTIN Marvin/ Lille OSC
MATUIDI/ Paris Saint-Germain F.C.
MAVUBA/ Lille
VALBUENA/ Mareille

Attaquants
BENZEMA/ Real Madrid
BRIAND / Lyon
GIROUD / Arsenal
GOMIS / Lyon
PAYET / Lille
RIBERY / Bayern Munich

Vexé et en colère, Sir Ferguson veut van Persie après avoir raté Lucas Moura

Sir Alex Ferguson espère toujours recruter van Persie, d’autant plus qu’il vient de se faire piquer Lucas Moura par le PSG. Cela d’ailleurs a un côté grotesque: le Brésilien de 19 ans nous fait croire qu’il signe au PSG parce que c’est un grand club sans nous dire qu’il va empocher 250 000 d’euros par mois ! Elles sont où les C1 de Paris ? Au bureau des rêves perdus…
Le Brésilien a préféré l’argent à l’Histoire. Entre le PSG et Manchester United, il y a autant de différence qu’entre un solex et une F1. Le PSG me fait de plus en plus penser au Matra Racing. On ne fait pas une équipe rien qu’avec des noms. Moura arrivera à Paris en janvier 2012, d’après ce qu’on annonce.
A MU, la comédie Moura, Moura pas… est finie.
Sir Ferguson a jeté l’éponge. Il n’aime pas acheter une fortune des jeunes qui n’ont rien prouvé.
Les temps ont changé: il y a peu, il pouvait recruter Cristiano Ronaldo pour 22 M€, c’était déjà beaucoup. On sait qu’ensuite, il l’a revendu quasi 100 M€ au Real Madrid. Voilà ce qui s’appelle bien travailler.
En 2012, il a proposé 35 M€ aux agents de Moura qui en ont obtenu 45 au PSG.
L’Ecossais est donc écoeuré. Les agents aiment mieux ramasser plein de flouze sur le dos d’un joueur dont ils ne connaissent pas l’avenir. Plus personne ne pense au devenir d’un jeune alors qu’il vaut mieux grandir à MU que d’essayer de faire la promo du PSG. Moura ne doit pas connaître MU… Quel erreur de choix de carrière !
-"Je trouve cela assez étonnant qu’un club puisse débourser 45 millions d’euros pour un jeune de 19 ans. Ils ont déjà signé Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic histoire d’envoyer un message. Le PSG a dû dépenser environ 190 M€ le mois dernier. Seule l’UEFA peut intervenir. Quand on débourse autant d’argent pour un jeune homme de 19 ans, on peut dire que le football a perdu la boule.” Et pan sur le bec !
Concernant van Persie, Sir AlexFergson a confié:
-"Je ne peux pas en dire davantage que la dernière fois. Nous avons formulé une offre et Arsenal essaie de faire monter les enchères avec les autres clubs. Il faut juste persévérer. J’espère que ça marchera. On fait de notre mieux mais il n’y a pas eu d’avancée pour l’instant. Je ne sais pas trop quoi en penser. Arsenal ne laisse rien filtrer. Pourquoi Arsenal se comporte-t-il ainsi avec nous ? Je n’en sais rien. Je ne sais pas ce qu’ils pensent chez les Gunners car ils ne donnent aucune indication.”
A suivre…

PS: à l’issue d’un match nul 0-0, le 8 aôut 2012, Manchester United a fini par s’incliner 2-0 face à Barcelone aux tirs au but sans prolongation, à l’Ullevi Stadium de Göteborg, lors d’une rencontre amicale.
Manchester United/ De Gea ; Valencia, Vidic (Carrick 46e), Ferdinand (Wootton 83e), Evra ; Nani, Scholes, Anderson (Powell 79e),Young ; Welbeck (Berbatov 67e), Rooney (Kagawa 46e). Non utilisés : Lindegaard, Hernandez, Macheda, Lingard, Brady, M. Keane.

Permalien 05:24:04, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Christophe Lemaître, médaille de bronze des séries ... avant la finale du 200 m

Bob Marley adorait le football et Usain Bolt aime Man United…

9 août 2012, 21 h55
Finale du 200 m des Jeux Olympiques

Tout comme Myriam Soumaré le 7 août, sur la même distance, Christophe Lemaître a dû attendre la fin des séries pour savoir s’il pourrait disputer la finale du 200 m. Auteur d’un bon départ dans la première demi-finale, le Français a souffert dans le virage avant un beau finish, selon son habitude. Etant troisième, il n’a pas eu droit à la qualification d’office réservée aux deux premiers. Voici l’ordre de sa série: le Jamaïcain Yohan Blake (20’’01), qui a relâché son effort sur la fin; l’Américain Wallace Spearmon (20’’02) et Lemaître (20’’03).
-«Je pousse bien dès le départ mais j’ai ensuite des difficultés à accélérer. J’ai vraiment eu du mal dans la sortie de virage. C’est un problème que je pensais avoir réglé à l’entraînement. Je serai en finale, c’est déjà ça mais je m’étais fixé d’autres objectifs », a confié le champion français qui récupérait son souffle.
La possibilité de médaille de bronze derrière le duo de choc de la Jamaïque, Bolt-Blake, semble soudain inaccessible. A la vérité, Lemaître a couru dans la 1/2 finale la plus rapide de ces J.O. Et comme un signe violent, il a signé le 3e temps des séries cumulées, comme si le bronze venait le narguer.
Repêché au temps, il a hérité d’un mauvais couloir en finale: le numéro 2.
Voici les 8 qualifiés pour la finale des J.O. 2012:
Yohan Blake (Jam) 20’’01, Wallace Spearmon (EU) 20’’02, Christophe Lemaitre (Fra) 20’’03, Churandy Martina (Néerlandais) 20’’17, Usain Bolt (Jam) 20’’18, Anaso Jobodwana (AfS) 20’’27, Warren Weir (Jam) 20’’28 et Alex Quinonez (Ecu) 20’’37.
Chez les femmes, Myriam Soumaré a fini 7e de la finale du 200 m féminin. Bien sortie des starting-blocks, la championne d’Europe 2010 a été spectatrice du combat entre Américaines et Jamaïcaines. Allyson Felix (21’’88) a fini première devant la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (22’’09) et sa compatriote Carmelita Jeter (22’’14). Cela faisait 20 ans que les USA n’avait pas de représentante décorée de la médaille d’or du 200 m féminin. La championne olympique en titre Veronica Campbell-Brown a échoué au pied du podium. Soumaré doit, elle, se contenter de la 7e et avant-dernière place. «J’ai tout donné, c’était une finale de très très haut niveau. Je n’ai rien à me reprocher. Je pars directement à la guerre. Je suis sortie comme si c’était la fin de la course. J’aurais dû garder des forces pour la fin. C’est une erreur de jeunesse», a déclaré la si sympathique française.
Christophe Lemaître n’a plus que quelques heures pour reprendre ses esprits.
Le 200 m masculin va être un sommet des J.O. Etre déjà qualifiée pour la finale représente une performance phénoménale. Ici nous sommes parmi les géants du sprint. Bien sûr “l’important n’est pas de participer"- d’ailleurs Pierre de Coubertin n’a écrit cette phrase, j’ai lu tous livres et discours. L’important c’est d’être sur le podium de l’une des épreuves historiques des J.O.
Christophe Lemaître va vouloir faire la course parfaite pour n’avoir aucun regret.
Il est capable de se sublimer, une nouvelle fois.

RAPPEL HISTORIQUE: lors des Jeux olympiques de 1988, à Séoul, Gilles Quenéhervé se classa sixième de la finale du 200 m en 20″ 40.

08.08.12

Permalien 16:25:15, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Michel Polac (1930-2012) a fini de lire

Michel Polac est devenu un sujet de conversation parce qu’il faisait de la télé avec un certain sens du spectacle. Au début des années Mitterrand, Droit de réponse fut un événement. On pouvait s’y exprimer en totale liberté ou du moins en apparence car la liberté en télé est toute relative. L’émision a été retirée au moment de l’achat de la chaîne par Francis Bouygues.
Est-ce que Michel Polac a servi la Littérature ?
La réponse est oui. En 1955, il a lancé Le Masque et la plume, présenté aujourd’hui par Jérôme Garcin qui a repris le flambeau de son grand ami François-Régis Bastide auquel il a consacré un livre (1). L’émission radio était née à la demande du poète Jean Tardieu. Oui, un poète. En 2012, c’est devenu un gros mot !
A la télé, il a animé Post-Scriptum qui fut remplacé par Italiques à son tour passé à la trappe pour laisser la place à Apostrophes de Bernard Pivot qui séduira un plus vaste public car le cofondateur de Lire a désintellectualisé l’univers du livre avec un grand brio. A cette époque-là, Michel Polac, lui, était plus dans la mouvance de Pierre Dumayet et Pierre Desgraupes, des littéraires purs et durs, sans aucune concession au spectacle. De son côté, Bernard Pivot sut faire parler les écrivains sans jamais qu’ils paraissent pompeux ou alors c’était de leur faute !
Quand Polac a voulu aussi quitter la sphère de l’intelligentsia, il a donné dans une émission où il fallait faire le gugusse. Droit de réponse ressemblait plus à Coucou chez nous qu’à Lectures pour tous. Polac est devenu célèbre en activant sa marionnette, soit le contraire de Monsieur Teste. Bien sûr, Michel Polac était plus cultivé que les animateurs télé de la fin du XXe siècle, tous préoccupés de la forme au détriment du fond, à l’inverse de Bernard Pivot et de Polac qui eux appartiennent à cette étroite frange de journalistes qui aime vraiment la littérature. L’hommme de télé fut aussi journaliste de presse écrite, entre autres à Arts d’André Parinaud et à L’Express.
Michel Polac est quelqu’un qui a voulu ête considéré comme un écrivain puis comme un cinéaste mais qui a fini par opter pour un média de grande audience. Un choix pour toucher le plus grand nombre.
Je conserve dans l’oreille la voix de Polac, douce et ferme à la fois.
Il savait utiliser la provocation pour faire de l’audience.
Je vous conseille de regarder la vidéo de Polac avec Witold Gombrowicz. (Gombrowicz répond aux critiques de Michel Polac, Dominique de Roux et Michel Vianey :
http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I08219055/gombrowicz-repond-aux-critiques-de-michel-polac-dominique-de-roux-et-michel-vianey.fr.html
Si je me souviens bien quand il a vu Gombrowicz, il n’a pas tout de suite pris l’ampleur de l’écrivain polonais.
Dans l’entretien, l’auteur de La Pornographie a plusieurs moments grandioses dont celui où il explique qu’un véritable artiste n’a rien à voir avec l’idée de profit:
-"Il y a un art pour lequel on est payé, et un autre pour lequel on paie".
Tout est dit. Le meilleur hommage à rendre à Michel Polac c’est de regarder cette vidéo.
Polac meurt en été comme Pierre-André Boutang (1937-2008) dont étrangement personne n’a parlé lors de sa disparition alors que Boutang a aussi beaucoup oeuvré à rendre intelligent le téléspectateur. Tout comme Max-Pol Fouchet, Claude Santelli, Jean-Marie Drot, André S. Labarthe…
Michel Polac fut une sorte de Maurice Nadaud qui a donc décidé d’agrandir son public sans pour autant tomber dans Intervilles. Il savait qu’une émission de télé, fût-ce la plus réussie, ne valait rien du tout face à un livre de bonne qualité.

(1)Son excellence, monsieur mon ami, de Jérôme Garcin, Gallimard, 2008.

Permalien 10:56:47, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

"On n'a pas fait Montpellier pour que je le donne à Ben Zouzou, Ben Zizi, Youskoff ou je ne sais qui", plaisante Louis Nicollin, dans "France Football"

Toujours entre Raimu et Falstaff, “Loulou” Nicollin est aussi bon à l’écrit qu’à l’oral. Dans n’importe quel média il est épatant de naturel. Un sacré client ! Le moule il est cassé. Dans France Football du 7 août, le pt de Montpellier nous fait rire dans presque chaque réponse. Le Bérurier du football est indispensable à la L1. S’il n’en reste qu’un, cela sera celui-là.

Extrait de l’interview de Louis Nicollin dans France Football du 7 août 2012. ©Par Arnaud Tulipier.

-"Contrairement à certains présidents, je n’ai pas toujours été en L1. J’ai connu les batailles de DH, ce n’était pas de la tarte…”
-"Des coachs, j’en ai connu qui ne disaient rien, des crêpes.”
-"Montpellier est une ville sportive, surtout pour regarder les résultats le lundi! Pas comme Nimes. Non, faut pas je parle de Nimes,après on va ncore dire que je ne bande que pour Nimes…”
-"Nimes en L1 je ne suis pas contre. Je n’ai contre les derbys… à condition de les gagne! Ils sont sympas, les Gardois. Ce sont eux qui nous sauvent: Girard, Mézy… Ils sont cons de ne pas les avoir gardés!”
-"Qu’on fasse 12 000 ou 20 000 entrées, ça ne pas changer grand chose. On ne fait pas le budget là-dessus, sinon on ne prendrait que des joueurs de Juvignac !”
-"La L1 c’est chouette… quand il y a des clubs français. Quand c’est Benfica ou je ne sais qui, je préfère regarder John Wayne à la télé…”
-"On n’a pas tout fait ça pour je donne La Paillade à Ben Zouzou, Ben Zizi, Youskoff ou je ne sais qui…”
-"Quand tu vois que le jour où Paris présente “Queue de cheval” (Ibrahimovic), l’OM reprend Ratatino (Raspentino), je me mets à la place du supporter de base, il doit crier au secours…”
-"Gignac à La Paillade c’est 25 buts dans la saison…”
-"S’ils montent en L1, les Monégasques cela va faire comme les Qataris, ça va tomber de partout, les sous…”
-"Je suis toujours pour Lyon…”
-"Les Verts ? Je ne peux pas les voir… Enfin, maintenant cela va un peu mieux. Dans mon musée, j’ai des trucs exceptionnels, les Stéphanois feraient des pipes pour les avoir. Mais le président Roger Rocher m’a fait jurer de ne jamais les redonner…”
Je vous conseille de vous procurer le numéro 3461 de FF en vente cette semaine du 7 août 2012.
Outre l’interview du pt de Montpellier sur 6 pages, on trouve aussi le supplément de 80 pages L1, encarté indispensable que j’attends chaque année avec grande impatience dès la fin du championnat. FF a cette fois bien mis en évidence aussi les championnats étrangers. Il n’y a pas si longtemps, FF ne les publiait plus. Un grand manque. Cela m’avait rendu furax. Concernant les clubs de L1 nous avons toute leur radiographie essentielle.
Dans ce numéro il y a aussi un dossier (Laurent Wetzel) de 6 pages sur les 80 ans du professionnalisme en France. Avec des portraits de Gabriel Hanot, Emmanuel Gambardella et Georges Bayrou. FF devrait faire un retour sur le passé à chaque numéro, cela servirait grandement le journal, ses lecteurs et bien sûr le football.

07.08.12

Permalien 15:20:12, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Lemaître: 3e meilleur des séries du 200 m en 20"34

Je ne pensais pas voir “de mon vivant” un tel sportif en France: immense talent + naturel 100 %. Lemaître me console de tous ces Kournikova(s) du sport français qui sont plus connus pour leur flirt avec une miss France de pacotille que pour leurs performances sportives. Usain Bolt craint plus le Français que les Américains. Une médaille de bronze de Lemaître sur 200 m vaudrait plus que n’importe quelle médaille d’or de la délégation française dans les autres disciplines (en dehors de la nataion). S’il parvint à une autre métal cela serait historique. Ils sont où les sprinters tricolores à part Lemaître ?

8 août 2012, 21 h 10
1/2 finale du 200 m
Christophe Lemaitre a réussi son entrée aux J.O. de Londres en dominant sa série du 200 mètres dans l’air frisquet du Stade olympique. Vainqueur en 20″34, le champion d’Europe de la distance s’est assuré un bon couloir pour les demi-finales de mercredi 8 aôut, signant le troisième temps de ces séries.
-"J’ai fait ce que j’avais à faire même si j’aurais préféré prendre un meilleur départ et effectuer un meilleur virage. Je gagne ma série et dans un bon temps, c’était l’objectif. Les sensations étaient bonnes, surtout dans cette dernière ligne droite même si ce n’est jamais facile de courir le matin. Le temps peut avoir un impact sur les performances, mais pas sur les places. La météo sera la même pour tout le monde.”
Le plus grand sprinter français de tous les temps a fait l’impasse sur le 100 mètres, pour se concentrer sur sa meilleure distance, a une chance de médaille derrière le duo jamaïquain, auteur des deux meilleurs temps des séries.
Qualifié lui aussi, bien sûr, Usain Bolt, a suivi la série de Christophe qu’il respecte énormément. Pour les demi-finales, seront aussi présents ses compatriotes Yohan Blake et Warren Weir.
L’athlétisme est la discipline reine des Jeux. Et le sprint, le nec plus ultra avec un parfum de l’Antique Olympie.
Il faut féliciter Christophe Lemaître d’être dans le top 5 des meilleurs sprinters de sa génération.
Avec sa fine moustache, on le croit sortie des Chariots de feu.
Certains se sont ridiculisés en voulant le formater au Paf pour faire plaisir aux régents de la communication qui usent et abusent de l’image des champions.
Ils confondent Chabal et Lemaître. Des Chabal, il y a des milliers en France. Des Lemaître, il n’y en a qu’un.
Les médias ont monté au sommet le rugbyman… qui n’a même pas été retenu pour la dernière Coupe du monde!
Faudrait pas confondre Paris Hilton et Edith Piaf.
Lemaître est un champion exceptionel. Un vrai de vrai.
“Nous le craignons car ils courent avec le coeur” disent ses rivaux.
C’est à dire que dans son regard, ils lisent la rage des morts de faim.

PS: la finale du 200 m est programmée à 21 h 55, le 9 août.

Jesse Owens a plus souffert de Roosevelt que d’Hitler

Je ne suis ni Drieu, ni Céline, ni Brasillach, ni Chardonne mais je ne permettrai à personne de dire que Hitler a demandé aux Allemands de huer Owens car c’est faux. Owens fut le héros de la foule nazie mais à son retour aux Etats-Unis, les racistes américains ont continué à maltraiter Owens ! Le pt Roosevelt ne l’a même pas reçu. Il faut raconter l’Histoire en suivant pas à pas son déroulement et ne jamais s’appuyer sur aujourd’hui pour juger hier. Ceux qui falsifient l’Histoire nous mettent en danger constant. Il n’y a pas les gentils et les méchants. Il y a la réalité des faits qui n’a rien à voir avec l’Histoire réécrite pour se donner bonne conscience.

Vous souvenez-vous du discours de Rama Yade qui a confondu Jesse Owens avec les rebelles sur le podium de 1968 dont Tommie Smith ? Elle a osé dire que Owens avait dressé son poing ganté en opposition aux nazis. Voilà comment on raconte n’importe quoi influencé par les bien pensants. Si aujourd’hui, on raconte les vrais faits de 1936 on passe pour quasi un révisionniste car la véritable Histoire ne s’est pas passée comme d’aucuns souhaiteraient qu’elle fût.
Jesse Owens a été lé héros des Jeux Olympiques de Berlin.
Nous étions en 1936. C’est facile de réécrire l’Histoire quand on connaît tout des camps de concentration.
Il y a des vérités dures à entendre comme celle qui consiste à reconnaître que c’est la police française qui a parqué les Juifs au Vélodrome d’Hiver, et comme celle qui consiste aussi à expliquer que chaque jour où Owens était devant 100 000 Allemands, il a été applaudi par 100 000 Allemands pro hitlériens. La peste nazie n’avait pas encore contaminé tous les cerveaux. Autre fait historique: Owens a même été aidé par un rival allemand (Luz Long) au concours du saut en longueur. Et les deux champions sont devenus amis sous les yeux des Allemands ravis de voir un Noir américain gagner un blanc allemand.
Et Hitler dans tout ça ? Il n’a pas fait arrêter Owens !
Ecoutons bien la suite… Owens descendant d’esclave noir à plus souffert des Etats-Unis racistes que de l’Allemagne nazie.
En effet, les Jeux Nazis l’ont fait star mondiale alors que le pt Franklin Delano Roosevelt n’a même pas reçu le champion à son retour aux pays, ce qui a toujours énormément humilié Jesse Owens. Tout comme les champions américains de 1968 qui ont combattu le racisme en manifestant aux J.O. ont été ensuite maltraités par leur pays, c’est à dire… les Etats-Unis ! Ils n’ont d’unis que le nom. Oui, ce n’est pas parce que le métis Barak Obama est président des Etats-Unis qu’il faut oublier l’immense chagrin qu’a éprouvé Owens en retournant chez lui, sans la moindre considération alors qu’il avait démontré aux nazis que les Noirs n’étaient en rien inférieurs aux Blancs. On voit ici les limites du boycott : il vaut mieux combattre surplace nos ennemis plutôt que de refuser les rencontrer.
Jesse Owens est l’un des plus grands sportifs de tous les temps. Bien plus important que Carl Lewis. Avec Pelé et Cassis Clay, alias M. Ali, Tommie Smith (et John Carlos) c’est l’un de mes phares sportifs. Et donc un très grand humaniste. Des hommes exceptionnels qui ont plus que des politiciens et autres artistes. Voilà pourquoi j’aime tant le sport. Vous remarquerez qu’il s’agit de sprinters et de boxeur [J’ai aussi une grande affection pour Joe Louis]. Pas de judoka ou de joueur de curling !
PS : Luc Dayan a le projet de produire un film sur Owens. J’espère que les scénaristes ne raconteront pas des bobards. Pourquoi aucun film de fiction n’existe sur Owens ? Tout simplement parce que les Etats-Unis se sont très mal conduits envers lui.
PS : depuis que l’athlétisme a commencé, on n’entend plus de cocorico à la radio. Les sports de second plan ont disparu. Cela s’entend. Seul Mahiedine Mekhissi a brillé en conservant sa médaille d’argent des J.O. 2008 sur 3000 m steeple. Bravo à lui. A part sur 200 m hommes et au concours de saut à la perche, la France n’a plus beaucoup de chance d’avoir de médailles sur piste. Les relais ? Faut voir…

Permalien 05:37:49, Catégories: LE GYM E BASTA  

Inconnu des Niçois, Dario Cvitanich est attendu comme le buteur providentiel

Nice attend avec impatience le compatriote de Monzon et Civelli. Les Argentins ont toujours eu la cote à Nice. On n’a jamais oublié Raphaël Santos, Maison et Dominguez. On espère que Dario Cvitanich soit de ce calibre. Et je ne suis pas le seul à penser de la sorte. Tout le stade du Ray, en un mot. A Nice, ils nous arrivent de dire: “Dites à nos attaquants de tirer à côté comme ça ils marqueront parfois…!”

Claude Puel souhaite laisser quelques jours de repos à la nouvellle recrue niçoise: « Le championnat est long, nous ne voulons pas le griller. On prendra le temps qu’il faut pour l’intégrer au mieux au collectif. » Présenté au public du Ray lors de la mitemps de Nice-Fulham, Daio Cvitanich a vite compris pourquoi on l’avait recruté: en effet, sa nouvelle équipe a perdu 0-4 contre une formation anglaise hyper réaliste face à une défense qui l’était beaucoup moins. Le premier but de Petric fut de toute beauté: un ciseau côté gauche. Le goal du Gym en a encaissé 4, cela fait beaucoup d’autant que David Ospina n’est pas blessé. Titulaire indiscutable du Gym depuis le départ de Lloris et la retraite de Letizi- désormais dans le staff- le Colombien a un bon de sortie parce qu’il ne lui reste qu’un an de contrat… Situation délicate à gérer.
Il est toujours embêtant de perdre à domicile même lors d’un match amical, d’autant que cela fait deux fois de suite après celui contre Monaco. Samedi 11 août (21h) lors de la première journée de L 1 contre Ajaccio, au stade du Ray, le Nice de Puel va connaître son baptême du feu en match officiel. A Nice, cela fait deux saisons que l’on vit dans le stress permanent. Si on pouvait se ménager un peu plus, tout le monde serait content.
On sait que depuis le départ de K. Diawara - buteur sous l’ère Rohr- Nice n’a plus eu de grands attaquants à part Rémy qui n’a pas fait long feu à Nice, et Mounier, déjà parti ailleurs.[Et il est vrai Laslandes dans le rôle du grand frère. Et Baky Koné sur l’aile…] Éric Mouloungui ? Il a fait ses valises pour aller gagner de l’argent ailleurs, vous savez celui qui a l’odeur du pétrole ou du gaz. Peut-on être nostalgique de quelqu’un qui a marqué tout juste une vingtaine de buts en 120 matchs ? Jusqu’à preuve du contraire, les meilleurs buteurs niçois sont des… défenseurs: Monzon et Civelli, deux Argentins de gros calibres.
Avant la venue de la nouvelle recrue argentine, quels étaient les attaquants du Gym version 2012-2013 ?
Xavier PENTECOTE, Romain GENEVOIS, Eric BAUTHEAC, Franck DJA DJEDJE, Abraham GUIE GUIE, Esmael GONCALVES et Alexy BOSETTI (espoir, vainqueur de la Gambardella 2012)
Cela longtemps que Nice espère un grand N°9, quelqu’un du calibre de Bjekovic.
Chaque saison Nice galère car les Aiglons ne marquent pas dans leurs phases dominantes.
Ils font trop de à toi-à moi. Personne n’est tranchant.
Nice vient d’officaliser le transfert de Dario Cvitanich, l’attaquant argentino-croate de l’Ajax Amsterdam. Sous contrat jusqu’en juin 2013 avec l’Ajax Amsterdam, le joueur offensif de 28 ans est attendu comme le Messie. L’ex-sociétaire de Boca Juniors, Argentin d’origine croate, fait rêver les supporters du Gym, en manque de buteurs en rouge et noir.

Parcours professionnel de Dario Cvitanich:
2003-2008/ Banfield
2008-2012/ Ajax Amsterdam
2010 → CF Pachuca
2011-2012 → Boca Juniors
2012/ OGCNice

06.08.12

Eddie Tolan, le grand oublié des Jeux Olympiques

On parle souvent d’Owens même si l’on falsifie l’Histoire en racontant tout et n’importe quoi sur les J.O. de 1936.
Avant Owens, il y a eu Eddie Tolan, le grand oublié de J.O.
Thomas Edward “Eddie Tolan, surnommé le “Midnight Express” a établi d’innombrables records avant Owens sur 100 m et 200 m. Il fut le premier Afro-Américain à recevoir le titre de “l’homme le plus rapide” après avoir remporté des médailles d’or dans le 100 et 200 m aux Jeux olympiques d’été de 1932 à Los Angeles.
Etrangement personne n’en parle jamais.

Voici trois grandes figures du sprint que plus personne n’évoque (1):
-Palmarès d’Eddie Tolan (1908-1967)
Jeux Olympiques 1932, Los Angeles : médaille d’or 100 m ; médaille d’or 200 m

-Palmarès de Ralph Metcalfe (1910-1978)
Jeux Olympiques 1932, Los Angeles : médaille d’argent 100 m ; médaille de bronze du 200 m
Jeux Olympiques 1936, Berlin : médaille d’or du relais 4 x 100 m ; médaille d’argent du 100 m

-Palmarès de Harisson Dillard (1923)
Jeux Olympiques 1948, Londres: médaille d’or 100 m; médaille d’or 4 x 100 m
Jeux Olympiques 1952, Helsinki: médaille d’or 110 m haies; médailles d’or 4 x 100 m

(1) Dans mon album Un siècle d’Olympisme, La Manufacture (1988), ils sont en très bonne place.

100m: doublé de Bolt et Blake devant les Américains

A voir en intégralité l’historique documentaire sur Usain Bolt: L’homme le plus rapide du monde
de Gaël Leiblang

Usain Bolt a réalisé le doublé sur 100 m.
Personne n’était parvenu à réussir cet exploit en deux J.O.: 2008 et 2012
Tout le monde dit qu’il a égalé Carl Lewis (1984-1988)… mais en 1988, Ben Johnson l’avait battu !
Lewis n’a récupéré la première place qu’après l’élimination du Canadien pour dopage.
Donc pour moi Bolt est le seul et unique sprinteur à avoir réalisé ce doublé.
Vous savez ce que je pense du dopage si vous me lisez: Carl Lewis a lui même été contrôlé positif à trois reprises à la pseudo-éphédrine, à l’éphédrine et à la phénylpropanolamine en 1988, lors des sélections américaines pour les Jeux olympiques. On a tous des affinités avec des champions et je n’ai jamais vibré aux performances de Lewis. Il y a une glace incassable entre lui et moi.
Ceux qui se réfèrent à Lewis sont les mêmes qui crachent sur Lance Armstrong tout en faisant signer des autographes à Virenque!
Un champion c’est un tout. Je trouvais Lewis très prétentieux quand Bolt est d’une sympathie non calculée.
Il faut dire que Bolt est un supporter inconditionnel de Man United, comme moi ! Il n’est pas fou ce Bolt. Ce n’est pas lui qui supporterait Arsenal. Bolt est né en 1986 date de l’arrivée à MU de Ferguson… Il a donc appris à aimer MU quand Cantona était à son apogée ! Il a tout pour me plaire ce Bolt.
Et puis rien ne me fait plus plaisir que de voir les Etats-Unis à la ramasse dans les sprints.
Le dernier champion américain syma du sprint ce fut Jesse Owens. Tous les autres sont d’une morgue insupportable.
En 9′’63 secondes, Usain Bolt a gagné son deuxième titre olympique sur 100 mètres.
Le Jamaïcain a réussi le deuxième temps de l’Histoire après son record du monde de 9′’ 58.
Bolt a devancé son compatriote Yohan Blake (9′’75), et Justin Gatlin (9′’79), vainqueur des Jeux à Athènes.
-"Je n’ai pas pris le meilleur des départs de ma carrière. Mon coach m’a dit avant la course: “Ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c’est sur la fin". Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent", a expliqué Usain Bolt.
Le quadruple champion olympique est encore en lice pour conserver ses titres sur 200 mètres et 4x100 mètres.

05.08.12

Permalien 06:32:55, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

100 m J.O.: Yohan Blake est capable de battre le record du monde

Enfin on passe aux choses sérieuses. Les médailles en chocolat des autres disciplines ne pèsent pas grand face à celles de l’athlétisme. Où sont les nouveaux Mimoun, C.Besson, Marie-Jo Perec …? Pas à Londres, c’est sûr. Dès que vient l’athlétisme le compteur de médailles de la France ne bouge quasi plus.

5 août, 22 h 50
100 m des Jeux Olympiques 2012

La Reine des courses est en vue. C’est une question d’heures. Dans la même journée aura lieu les 1/2 finales.
Chaque fois, il faut attendre quatre ans pour… moins de 10 secondes de course !
Pourquoi cette distance fascine tant ? Tout simplement parce qu’elle met en présence les hommes qui courent le plus vite au monde.
Les trois bolides humains de la Jamaïque Yohan Blake, Usain Bolt, Asafa Powell…
Je rêve de les voir aux trois premières places dans n’importe quel ordre.
Blake est mon favori: c’est la valeur montante. Il s’est calqué sur Bolt pour apprendre et le battre.
Bolt ? Soit il sera hyper concentré et va encore nous épater, soit il a perdu de sa superbe en étant hyper médiatisé et donc en perte de concentration. Il souffre aussi du dos. Il aurait du se dispenser de jouer au foot, selon les conseils de son coach…
Powell ? Il s’agira de la renaissance d’un Phénix.
Les Américains ? Ils ne devraient être que des spectateurs.
Tyson Gay, Justin Gatlin n’auront que des miettes, en principe.

PS: Depuis le 16 août 2009, à Berlin, Usain Bolt a porté le record du monde du 100 m à: 9 secondes 58

Permalien 05:39:16, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL  

La nouvelle vidéo-gag d'Arsenal

Du côté d’Arsenal, la saison part fort.
Voici la nouvelle vidéo-gag avec les Gunners: un nouveau collector.
Après celles traditionnelles des voeux qui chaque année rivalisent dans le grotesque, après celle pour une marque de voiture tout aussi incroyablement hallucinante, en voici une nouvelle sur la danse.(Là dernière fois, les Gunners avaient dansé avec des ballerines, les gars avec des Degas, quoi !) Là je reste sans voix, sans adjectif comme dirait Léon Zitrone.
Dans ce domaine, ils sont loin devant les deux Manchester(s)et Chelsea.
Il n’y a même personne pour rivaliser avec les Gunners transformés en pantins publicitaires.
Si Arsenal ne gagne plus aucun titre depuis 2005, il y en a un qui ne lui échappe jamais: celui des vidéos-gags.
Lukas Podolski, Per Mertesacker et Bacary Sagna sont de corvée et se sont pliés au commerce de promotion.
Le service de communication d’Arsenal doit préférer Benny Hill aux Marx Brothers.
On comprend mieux pourquoi van Persie veut quitter Arsenal.
Désormais Podolski est un vrai Gunner: il vient de connaître son baptême de vidéo-gag.
Il n’a encore rien vu: j’attends celui des meilleurs voeux 2013.
Plus que cinq mois à attendre pour voir l’ancien joueur de Cologne avec le bonnet rouge à pompon.

04.08.12

Permalien 15:59:52, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

"Terminator " Nemanja Vidic va-t-il renaître de ses cendres ?

Le retour sur le terrain de Vidic équivaut à une médaille d’or pour MU. En effet, le défenseur de 30 ans passés revient au jeu après son opération aux ligaments croisés du genou. C’est un grand événément! Tous les fans de MU ont hâte de revoir Vidic faire le ménage dans la surface des Red Devils. Avec lui dans les rangs de MU, les Citizens n’auraient pas gagné le titre 2012. Qui peut en douter ? Vidic a un mental en acier trempé. Jusqu’ici, il avait le corps aussi en acier. Hélas, une sale blessure nous la mis K.O. une saison !

Voici le groupe de Red Devils qui fera les derniers matchs d’avant-saison de Manchester United lors de la Tournée 2012 européenne estivale.

De Gea, Lindegaard;
Evra, Ferdinand, Jones, M Keane, Vidic;
Anderson, Carrick, Nani, Powell, Lingard, Scholes, Valencia, Young;
Berbatov, Hernandez, Kagawa, Macheda, Rooney, Welbeck.

On note la présence du Serbe Vidic qui a passé une saison blanche en 2011-2012, tout le temps aux soins.
On ne l’a pas dit assez. Malgré l’absence de Vidic, MU a terminé 1er exaequo de Premier League. Man City n’a gagné le championnat que dans les arrêts de jeu. Ce n’est pas très glorieux alors qu’on nous a vendu toute l’année les Citizens comme des épouvantails.
Cela fait du bien de penser à MU au moment des J.O. que l’on survend dans les médias français, sans doute parce qu’ils se déroulent en Angleterre. Les Français croient que c’est un peu chez eux comme lorsqu’ils parlent d’Arsenal.
Est-ce que Vidic va redevenir le grand Vidic ?
C’est la question que tout le monde se pose à MU bien sûr en disant que tout va pour le mieux possible dans le meilleur des mondes.
Cela fait un bon moment que l’on n’a d’ailleurs plus vu du grand Vidic. Même avant sa blessure ce n’était pas celui qui tenait la maison Rouge comme à ses débuts sous le maillot des Red Devils.
Sir Ferguson n’est pas du genre à laisser tomber le joueurs qui ont MU dans le sang. Ce qui est le cas du Serbe.
Vidic est né pour jouer à MU. Il y a des footballeurs qui collent exactement à la culture du club. Vidic c’est une immense volonté, une force incroyable au service de la technique. Quand on est en tribune et qu’on le voit, on sent son énergie vous donner la chair de poule. Il électrise son groupe et fait peur aux autres. C’est la marque des très grands défenseurs. Il y a du Roy Keane en lui. Et MU a toujours eu besoin de joueurs de ce type-là, tendance Schmeichel. Quand il monte sur corner dans la surface adverse, on sent qu’il peut marquer. La force mental de Vidic et de Ferdinand sont des biens précieux. Et très difficile à remplacer. En cas de guerre, je voudrais combattre dans leur garnison.
Tous mes voeux de come back au Terminator. Avec lui, contre Everton, MU n’aurait pas abandonné le match aux visiteurs, ce qui a coûté le titre à MU.
Incroyable concours de circonstances, MU commencera le championnat à … Everton !
Sacrée affiche. J’espère que les Red Devils n’ont pas la mémoire courte.
Un match nul de MU à Everton serait une défaite pour ce début de championnat.
Sir Ferguson a encore plus de 50 M€ à depenser pour le mercato d’été.
La famille Glazer l’autorise à faire encore un ou deux transferts.

La tournée d’été de MU, hors Europe
18 Juillet AmaZulu FC 0-1 Man U (Macheda, 20e)
21/ Ajax Cape Town 1-1 Man U (Bebe, 90e)
25/ Shanghai Shenhua 0-1 Man U (Kagawa, 68e)
Août 2012, en Europe
05/ Valerenga - Man U (Oslo,17h)
08/ FC Barcelone - Man U (Göteborg , 21h)
11/ Hanovre 96 - Man U (Hanovre, 21h)

Les deux premiers matchs de Premier League 2012-2013
20 aôut Everton - Man U (21h)
25 aôut Man U - Fulham (16h)

Nemanja Vidić est né le 21 octobre 1981 à Užice (Serbie)

Palmarès à Man U depuis 2006:
4 Championnats d’Angleterre: 2007, 2008, 2009 et 2011.
3 Coupes de la Ligue: 2006, 2009 et 2010.
4 Community Shield: 2007, 2008, 2010 et 2011.
Ligue des champions 2008.
Coupe du monde des clubs 2008.

[Post dédié à Richard Kurt]

Permalien 11:00:22, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Journaux intimes, de Madame de Staël à Pierre Loti. Folio/Gallimard

Pour 8,10 €, les éditions Gallimard nous ouvre un large éventail d’extraits de journaux intimes, choisis, présentés et annotés par Michel Braud. On y trouve Jules Renard, Amiel et les frères Goncourt mais aussi Benjamin Constant, Alphonse Daudet et Léon Bloy. Si on apprécie de tomber sur la présence de Marie Bashkirtseff, on l’est encore plus découvrir Marie d’Agoult, Eugénie de Guérin, Adèle Hugo, Geneviève Bréton, Henriette Dessaules et Marie Lenéru qui pour beaucoup- dont moi- forment un cercle de diaristes au féminin que je n’avais jamais lues. Le peintre Delacroix a droit à une vingtaine de pages. Tous ces écrits sont-ils un véritable « baromètre de l’âme » à un moment donné ? Qui ment, surjoue ? Qui s’arrange avec ses souvenirs ? On ne le saura jamais. Toujours est-il qu’on a l’impression d’être dans un gigantesque confessionnel de l’autobiographie avec des relents d’autofiction. Le journal intime est un art littéraire à part entière. Rousseau en est sans doute l’un des pionniers et Léautaud a perpétué la tradition de main de maître. Les deux diaristes sont absents du livre. Un choix pour laisser la place à d’autres moins célèbres. Il faut encore qu’on s’accorde sur le fait que Les Rêveries d’un promeneur solitaire et que Le Journal Littéraire sont deux journaux intimes. Ce que je crois. Marie Bashkirtseff a écrit le sien, persuadée que personne ne le lira dans un futur proche mais en espérant qu’un jour, il soit enfin lu. En quelque sorte une bouteille à la mer. « Le 3 [décembre 1834]. Rien que la date aujourd’hui », note Eugénie de Guérin qui écrivait en fin à son frère Maurice. Quand ce dernier décéda, elle poursuivit son travail qui devint un cruel miroir. Ce livre est une mine d’émotions, dans tous les registres possibles. Cet un ouvrage indispensable pour ceux qui aiment l’esprit et la littérature.

-Journaux intimes
De Madame de Staël à Pierre Loti
Folio/ Gallimard, 606 p., 8,10 €

03.08.12

Permalien 22:23:39, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Une Manaudou peut en cacher un autre: 2 champions olympique dans la famille

Le 3 août 2012
Jeux olympiques de 2012/ 50 m nage libre.

Florent Manaudou a remporté la médaille d’or 50m nage libre en 21 s 34 devant Cullen Jones et Cesar Cielo.
Florent Manaudou est né le 12 novembre 1990 à Villeurbanne.
Voilà la très belle histoire des Jeux.
En 2004 sa soeur Laure Manaudou avait remporté la médaille d’or du 400 m.
A cette époque son jeune frère était adolescent.
Deux champions olympiques dans une même famille ce n’est pas banal.
Le sport olympique doit être exercé à titre individuel. C’était écrit dans la charte initiale.
La radoteuse qui diffuse les Jeux de Londres non stop a des aboyeurs qui hurlent cocorico dès qu’un Français remporte une épreuve. Cette façon de présenter hésite entre la Foire du trône, la revue militaire et la salle des ventes. Quelle vulgarité! Et tout ça pour faire passer les messages publicitaires. Je vous le demande en quoi cela améliore la vie d’un Français de savoir qu’une jeune femme vient de gagner une médaille en judo ou au tir à l’arc ou à je ne sais quoi ? On ne peut pas s’identifier à 30 personnes en une semaine.
La course à pied, au moins, a été pratiquée par la terre entière. On sait ce que cela représente.
Si quelqu’un doit faire vibrer la France cela sera Christophe Lemaître.
Cela dit, Florent Manaudou a fait plaisir à ses parents et à nous aussi car on aime voir l’épanouissement d’une personnalité.
“I swim to win” dit-il. Bien parlé.

Londres, de Paul Morand (Folio/Gallimard)

Interview de Paul Morand par Pierre Lhoste: son oeuvre, surréalisme, Proust, Londres, les voyages… Pendant les J.O. de 2012, il est recommandé de lire Londres de Paul Morand.

Décidément l’on pourrait se contenter de ne lire que la collection de poche Folio. Les livres n’y sont pas chers et tous les domaines y sont abordés. Littérature, policier, essais, biographies… et voyages. Les dernières livraisons nous offre la possibilité de passer Quinze jours dans le désert avec Tocqueville (100 p. 4,80 €). Ce récit de 1831 a été écrit sur un bateau. On peut aussi partir En Sibérie avec Colin Thubron (480 p., 8,10 €). Ceux qui connaissent Londres – et ceux qui n’y sont pas encore allés aussi…- doivent lire « le » Londres de Paul Morand qui considérait la capitale anglaise comme la banlieue de Paris. Il était sûr que tôt ou tard, les Français pourraient s’y rendre à la vitesse grand V. Ce qui est possible aujourd’hui avec l’avion ou le train sous la Manche. Avec Venise, Londres est la ville fétiche de Morand. A Venise, il rajouta un S (Venises) pour souligner les multiples visages de la Sérénissime. Pour Londres, il n’a pas eu besoin de rajouter le pluriel. Bien sûr, il souligne l’amour des Anglais pour le sport : « Le football dure de fin août à fin mai », écrit-il en 1933 . Déjà ! « Les Anglais répondent que seuls ils ont conservé le véritable esprit sportif pour qui le sport est un exercice, un jeu, un entraînement aux vertus morales, et non un massacre de records (…) qu’enfin partout au monde, sauf chez eux, le champion a tué le sportman». Concernant le tennis, Morand souligne que le « gazon anglais protège contre la brutalité (…) que lui donne la terre battue ou la brique pilée. » Morand aime Londres car dans la même journée il peut y croiser un banquier venu de New York, un journaliste soviétique, un chasseur de fauves en provenance du Congo, et un prospecteur qui descend d’un avion du Cap-au-Caire.
La première partie du livre est sa vision de Londres en 1933, écrite à Villefranche-sur-Mer. La seconde, elle, remonte à 1962. Il trouve alors Londres changé, « en bien ». D’habitude, on pense le contraire. Pas Morand qui juge la City moins insulaire qu’avant. Jadis il avait écrit : « Londres est une ville qui intéresse l’Europe, mais que l’Europe n’intéresse pas. » Il trouve en 1962 que cette phrase n’a plus lieu d’exister… pourtant en 2012, l’Angleterre fait toujours cavalier seul au sein de l’Europe. Elle roule à toujours gauche et ne veut pas d’Euros. L’Angleterre tient à son identité comme nous à la prunelle de nos yeux. On vient de le voir pour les 60 ans de règne de la Reine Elisabeth II. Les Anglais savent que leurs Premiers ministres ne sont que de passage, à l’inverse de la Royauté. Depuis De Gaulle, la France a connu beaucoup de président de la République. La Reine, elle, est toujours en poste : bon pied, bon œil. Morand a découvert Londres en 1903, débarquant à la gare de Charing-Cross. En 1908, il assure que l’on voit peu d’étrangers dans les rues en Angleterre. Ce n’est qu’en 1913 qu’il voit la bascule dans le XXe siècle. En 1920, il fallait quatre heures pour aller de Paris à Londres. Ce n’était pas assez rapide pour Morand dont la littérature est un hymne à la vitesse. Le grand écrivain n’a pas su cependant prendre le train de l’Histoire. Ayant réintégré les Affaires étrangères en 1938, Paul Morand se trouvait, au moment de la défaite de 1940, à Londres où il occupait les fonctions de responsable de la mission de guerre économique. Il a choisi Pétain plutôt que de De Gaulle parce que lui et sa femme étaient deux mondains éloignés de la réalité du quotidien. C’est l’erreur de sa vie. Au lieu d’être un Malraux avant l’heure, il opte pour Vichy. Comme quoi on peut être intelligent et avoir le coeur sec. Entre de Gaulle qui dit au Niçois René Cassin, à Londres: la France c’est nous à présent, il a préféré celui qui disait: “Nous, Maréchal Pétain…”

-Londres
De Paul Morand
Folio/Gallimard, 506 p., 7, 50 €

Permalien 14:58:15, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Séquence anti people: le mariage d'Hugo Lloris dans le Vieux-Nice

Le talent à tous les niveaux de Lloris est apprécié à Nice depuis son plus jeune âge. On n’a pas attendu qu’il joue en équipe de France pour connaître sa valeur, hors et sur le terrain. Question équipe de France, il a pour l’instant la malchance d’être dans un groupe qui ne brille que par les écarts de conduite. Triste incessant spectacle. La FFF vient de retirer la prime de 100 000 euros aux joueurs pris en flagrant délit de bêtise à l’Euro 2012. Une goutte d’eau dans leur budget. Ils doivent bien se payer notre tête, nous les cochons de payants (prix de places, voyages, souvenirs du club, abonnements télé…)

Je pourrai ne pas en parler mais j’en parle quand même.
S’il existe en France un joueur “normal” c’est à dire bien élévé et avec une grande conscience professionnelle, il s’appelle Hugo Lloris.
Le mariage sans tambour ni trompette de Lloris est autrement plus digne que la demande en mariage de l’ex sélectionneur des Bleus (pire période de l’équipe de France) en direct à la télé au terme de l’élimination à l’Euro 2008. Il ressemble au jeu du goal: sérieux et efficace.
Souvent je signale le visage grave de Lloris.
Cette fois, il avait un large sourire, avec sa petite fille dans ses bras.
C’était en plus le jour de son mariage.
Pour se marier, Hugo Lloris a choisi Nice, et qui plus est le Vieux-Nice soit l’endroit où l’on entend le plus battre le coeur de la ville si cher à mon ami Louis Nucéra, mort le 9 août 2000. Que dis-je mort, assassiné par un chauffard de la route, ces nouveaux criminels qui transforment les autos en missiles. Un jour, quelqu’un m’a dit: “Je connais le responsable de la mort de Nucéra, il souffre…” J’ai mieux aimé ne pas répondre. Mon ami Louis, lui, n’a plus la chance de souffrir. Il est enterré dans la terre de Caucade. Si quelqu’un souffre c’est la femme de Louis car on lui a tué son mari !
Si je parle de Louis Nucéra c’est parce qu’à Nice on a tous quelque chose en nous de Louis Nucéra.
Et je vois en Hugo Lloris, les valeurs communes: un sens inné de l’amitié, un amour sans limite pour sa ville bordée par la Méditerranée sous un soleil de feu, une certaine idée du temps qui passe, un attachement à la fois à la discrétion dans sa vie privée et au taclage verbal à la moindre manifestation de l’imposture… Certes je vous dresse mon auto-portrait mais je l’élargis à mes “pays".
Un jour de signature de livres à Nice, un lecteur m’a dit:
-"Pour vous avoir lu, je sais que vous êtes né à Niçois. Seuls ceux qui sont nés sous le soleil niçois peuvent en parler si bien…”
Je pense qu’on ne pourra jamais me faire plus belle remarque.
Les gens extérieurs à Nice parlent de la ville sans la connaître.
Ils sont victimes de la presse qui bavasse, des rumeurs, des clichés, des critiques incessantes.
Nice serait la “ville des salades", du “grand carnaval permanent", du F.N., des gens qui haïssent l’étranger, des magouilles…
Quand l’affaire du Carlton à Lille dit-on que Lille est la ville des putes ?
Quand on ramasse dans le jardin d’une maison les corps d’une famille entièrement massacrée sans doute par le père depuis invisible, dit-on que Nantes est la ville des pires crimes ?
Alors qu’on laisse un peu tranquille Nice.
Nice c’est la ville qui a choisi de devenir française en 1860.
C’est une ville qui a sa propre langue, et surtout pas un dialecte comme le pensent les ignares.
C’est une ville qui a une cuisine que la plupart des pays non pas: socca, pissaladière, farcis, pan-bagnat…
Nice a absorbé une quantité incroyable d’étrangers: Italiens, Russes blancs, Arméniens, Nords-Africains…
Lloris s’est marié à Nice. En bon Nissart qu’il est.
Quand j’entends dire à son sujet: “Le Lyonnais LLoris…” ça me fait mal aux oreilles.
Il s’est marié comme Eric Cantona. A l’abri de la foire médiatique.
Pour l’instant, Lloris n’a pas encore trouvé son équipe, à part Nice qui l’a lancé.
J’aimerais qu’il connaisse l’aventure d’un grand club européen avant de revenir à Nice à 30 ans pour finir sa carrière dans l’Allianz Arena.
Tous mes voeux de bonheur au portier et à sa famille.
PS: le nom Allianz Arena ne me choque pas. Nous sommes en 2012. Je sais bien qu’on ne pouvait pas appeler Vic Nurenberg le nouveau stade. En revanche, j’aimerais que l’on retrouve à l’intérieur le nom des grands anciens: tribune Nurenberg, tribune Amalfi, allée Chorda, foyer Isnard, vestiaire Piantoni, parking Nice-Real Madrid 3-2 (1960), jardin Loubet, salle de conférence Bonifaci…

02.08.12

Permalien 15:35:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Ci-gît The Village Voice (1982-2012)

Quand un écrivain meurt on dit qu’une bibliothéque vient de brûler mais quand une librairie disparait les écrivains disent quoi ?
Il faut aller sur le blog de Pierre Assouline, pour apprendre la triste nouvelle:
la fin d’une librairie.
http://passouline.blog.lemonde.fr/2012/07/31/the-village-voice-lipad-la-tuer/
Il en va des magasins comme des êtres humains: leur enseigne finit toujours par s’éteindre.
The Village Voice meurt à 30 ans. C’est jeune. Trop jeune pour mourir.
On sait que Saint-Germain-des-Près n’est plus qu’une vaste zone industrielle pour fringues de luxe, une sorte d’avenue Montaigne bis en moins chic. Une toile d’araignée pour les gogos adeptes des apparences. Le monde intérieur n’est plus tendance alors que les Surréalistes, Philippe Soupault en tête, pensaient que le XXe siècle serait le premier siècle qui permettrait à tout le monde d’explorer son cerveau, jogging intellectuel d’habitude réservé aux artistes.
La fermeture de cette librairie consacrée aux écrivains américains et anglais a lieu juste quelques temps après la mort de Raymond Douglas «Ray» Bradbury, mort le 5 juin 2012. L’auteur américain de 90 ans était un as de l’anticipation.
Vous souvenez-vous de Fahrenheit 451 porté à l’écran par François Truffaut ?
Ce roman de science-fiction dystopique de Ray Bradbury a été publié en 1953 aux États-Unis.
C’est l’histoire de Montag, «pompier», qui est chargé de brûler toutes les œuvres écrites, sans exception. Lui et ses sbires pyromanes écument la ville à la recherche de toutes les bibliothèques pour en faire des autodafés. Le monde de Montag est un univers où posséder un livre, voire simplement lire une œuvre écrite, sont devenues des attitudes interdites. La littérature est alors hors-la-loi. Cependant, un jour Montag décide d’épargner des livres de l’incendie. Il cacher les œuvres chez lui, sans que personne ne soit au courant…
“Seule consolation : la boutique ne vendra pas des fringues mais devrait être un breakfeast place à vocation culturelle avec librairie et lieu de débats à l’étage. Manière de renouer avec les débuts : les six premières années, pour se lancer et tenir le coup, le “Village Voice” n’a-t-il pas été une librairie-salon de thé ?” écrit Pierre Assouline pour se donner du beaume au coeur après la fermeture définitive du 31 juillet 2012 d’un lieu où soufflait l’esprit qu’il aime tant.

Site officiel:
http://www.villagevoicebookshop.com/
The Village Voice
6 Rue Princesse
75006 Paris

[Post dédié à Odile Hellier]

Permalien 04:40:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Les Niçois de Fabrice Pellegrin ont déjà remporté 9 médailles aux JO 2012

Fabrice Pellegrin est un entraîneur de très grand talent. 9 médailles d’or à son actif en une seule olympiade. Bravo Monsieur. C’est autre chose que de demander sa compagne en mariage devant des millions de Français révoltés par un comportement aussi irresponsable.

Dans le bassin olympique, les Niçois continuent leur razzia! 9 médailles au compteur !
4 en or; 3 en argent et 2 en bronze.
Avec un superbe record de France à la clé (7′47″49), le relais 4x200 mètres féminin a offert à la France une belle troisième place. Derrière les Américaines (7′42″92) et les Australiennes (7′44″41), Camille Muffat, Ophélie-Cyrielle Etienne, Charlotte Bonnet et Coralie Balmy ont décroché la sixième médaille de la natation français dans ces Jeux 2012, record de Pékin d’ores et déjà égalé.
Et malgré ce triomphe, Yannick Agnel démontre qu’il a un humour au scalpel:
-"Oh là ! Attention… Faut pas se la jouer. Ce que je fais consiste à aller d’un bord à l’autre d’une piscine…”
Question tête froide, c’est un champion aussi !

Voici les médaillés olympiques niçois:

Camille MUFFAT
- Championne Olympique du 400 m NL
- Vice Championne du Olympique du 200 m NL
- Bronze au 4 x 200 m NL

Yannick AGNEL
- Champion Olympique du 200 m NL
- Champion Olympique du 4 x 100 NL
- Vice Champion Olympique du 4 x 200 NL

Clément LEFERT
- Champion Olympique du 4 x 100 NL
- Vice Champion Olympique du 4 x 200 NL

Charlotte BONNET
-Bronze 4 x 200 m NL

Les prochains rendez-vous des Niçois:

Vendredi 03 Août
Anna SANTAMANS : 50m Nage Libre – séries + ½ finale
Clément LEFERT : 4 x 100m 4 nages – séries et 100m Papillon – finale
Yannick AGNEL : 4 x 100m 4 nages – séries

Samedi 04 Août
Anna SANTAMANS : 50m Nage Libre – finale
Yannick AGNEL : 4 x 100m 4 nages – finale
Clément LEFERT : 4 x 100m 4 nages - finale

Le site officiel du club niçois:
http://www.olympicnice.com/

01.08.12

Permalien 19:27:20, Catégories: GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Depuis les retraites de Cantona et de Zidane, le football français n'a aucun grand joueur

Kopa, Piantoni, Platini, Giresse, Tigana, Papin, Cantona, Zidane… Où est le nouveau crack du ballon rond français? Nous n’avons que des intermittents du spectacle. Le futur cador est-il minine, cadet, junior ? il est sans doute né pour sa famille mais pas pour le niveau mondial.

Depuis que Cantona et Zidane ont raccroché les crampons, le football français traverse une mauvaise passe.
Quel est le meilleur joueur français en 2012 ?
Ne disons pas grand. Soyons charitable
A part Hugo Lloris, je n’en vois pas.
Le fait qu’il soit gardien signifie que notre ère de jeu est en pleine Bérézina et depuis 2006 c’est tout à fait vrai.
Le football français brille pas ses scandales:
2006: Coup de boule de Zidane qui finit sa carrière en queue de poisson
2008: le déshonneur du sélectionneur qui demande en mariage sa compagne en direct alors que la France vient de se faire éliminer de l’Euro par la petite porte
2010: le bus de la honte en Afsud
2012: quatre joueurs de l’équipe de France massacrent l’idée de groupe alors qu’un vestiaire est un lieu où doit tomber la religion, la politique et autres appartenances qui ne soient pas celles du collectif
Et je ne parle pas du SDF débordé lors de France-Algérie, de la main de “Titi” Henry contre l’Irlande, de l’escort girl qui sait construit sa notorité en écartant les jambes devant des Bleus…
Que de médiocrités !
Et tout passe comme si de rien n’était. On met du sparadrap sur une jambe de bois.
Hugo Lloris est un bon joueur mais il manque sérieusement de charisme. Cela compte autant que le talent.
Yachine était un grand joueur mais en plus, il souriait tout le temps hors du terrain. Yachine était une publicité vivante pour le football alors qu’il ne gagnait rien comme argent.
Je ne demande pas à Lloris d’être une gravure de mode. Je vois simplement qu’il ne dégage pas la joie de vivre sur le terrain. Je ne vois que concentration et stress dans ses attitudes. Parfois de la rage. Rien qui donne envie d’aller vers lui.
C’est bizarre tous ces footballeurs qui ont l’air de s’emmerder sur un terrain.
J’aime mieux Ronaldihno, Chicharito. Des sourires, quoi !
Llooris est bon mais il est toujours à Lyon. Personne d’autres n’en a voulu. Il fait penser à Landreau. Chaque année on annonçait le goal dans les plus grands clubs étrangers et il restait à Nantes.
Dans le champ, il n’y a personne.
Benzema ? La star du Real Madrid c’est Ronaldo. Benzema plait surtout à un journaliste de FF, RMC… qui ne cesse pas de le monter au sommet.
Nasri ? Non, là je plaisante…
Gourcuff ? Ce n’est plus qu’un souvenir.
Ribéry ? A part foncer tête baissé à l’aile, il fait quoi ? Des centres… Et puis après ? Aucune variation dans son jeu depuis ses 20 ans.
Le meilleur joueur français de la L1 …était un Belge ! Eden Hazard. Parti à Chelsea.
Maintenant la France médiatique est amoureuse de Zlatan Ibrahimovic… qui n’a pas encore joué un seul match en L1 avec le PSG.
Cantona a été magique à Man United, relançant le club et le football anglais.
Zidane a failli remporter deux Coupes du Monde.
Ils étaient dans la lignée de Kopa et Platini.
Qui va être le nouveau cador du football française ?
Mystère et boulle de gommme.

Aoűt 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software