Archives pour: Avril 2012, 03

03.04.12

Permalien 18:22:39, Catégories: LITS ET RATURES  

A partir du 20 avril 2012: "Romans, récits, nouvelles", Drieu La Rochelle (Pléiade, Gallimard)

Voici ce que j’ai écrit dans:
http://www.servicelitteraire.fr/service-litteraire.htm
à l’occasion de l’entrée des romans de Pierre Drieu La Rochelle dans La Pléiade, chez Gallimard. La polémique sera au rendez-vous: pour ou contre ? Par son suicide, Drieu s’est lui-même condamné. Après avoir déjà publié son Journal (1939-1945)- qui comporte plusieurs passages d’une grande bassesse - Gallimard publie une partie de l’oeuvre romanesque qui mérite qu’on s’y arrête. Une partie de Drieu m’écoeure mais je n’arrive pas à le détester totalement car on ne peut pas classer la période de l’Occupation en deux parties, avec les bons et les méchants. A la Libération, beaucoup d’écrivains se sont confectionnés une panoplie littéraire sur mesure. Loin d’être un héros, comme le trop injustement méconnu Jean Prévost, Drieu n’a pas cessé de nous livrer toutes ses contradictions. C’est néanmoins le contraire d’un imposteur. Désespéré chronique. Excessif en tout.

“Qu’on soit pour ou contre, l’entrée de Pierre Drieu La Rochelle (1893-1945) dans La Pléiade est un événement. Bien sûr, il s’agit du romancier, cet académicien du malheur. Les écrits antisémites de l’ancien pronazi sont absents de l’édition papier Bible. Ses errements politiques font encore ombrage à son œuvre. Ici, je tente un portrait de Drieu et je ne parle pas de son oeuvre romanesque alors que d’habitude je me m’en tiens pour l’essentiel au livre, mais je tiens à être juste envers Drieu. Je m’attends à ce qu’on écrive encore pas mal d’âneries à son sujet.
Et si les éditions Gallimard avaient une dette envers Drieu ? En effet, l’écrivain dirigea la NRF lors de l’épisode le plus noir de la célèbre institution, entre décembre 1940 et le printemps 1943. La présence de Drieu dans les locaux de la rue Sébastien-Bottin permit à Gaston Gallimard de faire tourner la boutique alors qu’auparavant il fut question de nommer un administrateur allemand. Le 21 juin 1940, Drieu écrit dans son Journal: “Quant à la NRF, elle va ramper à mes pieds. Cet amas de Juifs, de pédérastes, de surréalistes timides, de pions francs-maçons va se convulser misérablement". Six mois plus tard, il publiait le premier numéro de la revue où ne pouvait plus signer Benjamin Crémieux qui mourra à Buchenwald : le chroniqueur régulier de chez Gallimard n’avait jamais été un fervent de Drieu qui voyait dans l’hitlérisme un rempart pour lutter contre «les ravages que déchaîneraient un conflit final sur le sol de l’Europe entre l’Amérique et la Russie ». Le 1er janvier 1943, Drieu, directeur-gérant de la NRF, écrit dans la revue : «Je n’ai vu d’autres recours que dans le génie de Hitler». Tâche à la fois débile et indélébile. Sous son règne le sigle NRF signifiait Nouvelle Revue Fasciste… Comme il croyait que l’Allemagne nazie était en train de construire les Etats-Unis d’Europe, il misa sur la case du nazisme. Jusqu’à sa mort, Drieu ne cessa pas d’être un foyer de contradictions, égaré dans tous les courants politiques possibles, disant tout et son contraire.
A l’inverse de Gaston Gallimard qui ne fit pas la Première Guerre mondiale, Drieu est un ancien soldat de la boucherie de 1914-1918. «Si Drieu et moi n’avions pas été traumatisés par la guerre, il est évident que nous aurions consacré tout notre temps à écrire des romans au lieu de nous épuiser à trouver des solutions politiques» m’a dit son ami Emmanuel Berl avec la sincérité qui le caractérisait. Quand je l’ai questionné sur Drieu sous l’Occupation, il me confia sans l’ombre d’une hésitation : «C’est lui qui sauva la NRF ! Sans Drieu, l’empire Gallimard risquait de s’effondrer pour toujours». L’audience culturelle de la NRF était si grande que tout Paris répétait une phrase attribuée à l’ambassadeur allemand Otto Abetz : «Il y a trois puissances en France : le communisme, les grandes banques et la NRF ». La revue faisait la pluie et le beau temps dans le monde littéraire depuis sa création en 1909, sous l’impulsion d’André Gide. Drieu fut pris entre deux feux : d’un côté Gaston Gallimard avait besoin de lui pour maintenir vivante la NRF; de l’autre Otto Abetz se servait de Drieu pour diffuser la peste nazie par le biais d’une diffusion de prestige. Aux différents sommaires de la revue collaborationniste, on note les présences de : Jouhandeau, Chardonne, Ramon Fernandez, Morand, Léautaud … mais aussi de Giono, Aymé, Audiberti, Armand Robin, Henri Thomas et Fargue. Drieu fit cette remarque : «Je suis loin de croire que « Fontaine » et « Poésie 41, 42 » aient présenté des sommaires plus importants que les nôtres. (…) Toute une nouvelle génération de poètes s’est levée dans la NRF (…) Certains m’ont reproché de faire de la politique dans la revue. J’aime mieux ceux qui me haïssent pour y avoir fait une certaine politique». Présent dans la livraison de la NRF de février 1941, Paul Eluard fut, à la Libération, sans pitié pour le perdant.
Eternel insatisfait, Drieu ne se réjouit pas longtemps de prendre la place de Jean Paulhan : « La revue, la collaboration, tout cela m’embête (…) Je suis excédé par le rôle qui me faut tenir jusqu’au bout. J’ai souvent envie de me suicider tout de suite », note-t-il dans son Journal, le 17 décembre 1942. Le mois suivant, il tente un examen de conscience : « Ai-je eu tort, ai-je eu raison de me lancer dans cette petite entreprise ? J’ai certes eu tort à l’égard de moi-même (…) Le propre d’un écrivain est d’écrire et non de s’occuper de l’écriture des autres». Berl avait bien raison de dire qu’ils avaient été détournés de l’essentiel en raison de l’actualité qui devenait trop vite de l’Histoire. La NRF cessa de paraître en juin 1943 alors que Drieu s’en était déjà détournée deux mois auparavant.
La décision de pouvoir lire la prose de Drieu dans la plus prestigieuse collection Gallimard n’a pas été prise à la légère: dans un passé pas si lointain dès qu’on évoquait la pléiadisation possible de l’auteur de « Rêveuse bourgeoisie », on se ravisait aussitôt afin de ne pas heurter, par exemple, la susceptibilité d’Hervé Bazin qui espérait voir son œuvre connaître les honneurs de La Pléiade. Avec le temps, on finit par récompenser celui qui porta un temps à bout de bras la maison Gallimard. A la fin de la guerre, les écrivains du bon côté frappèrent d’interdiction la NRF mais ne réclamèrent aucune sanction contre son éditeur qui pouvait toujours éditer leurs livres. Le Comité National des Ecrivains, composé à majorité de communistes, dressa une liste noire où figurait Drieu qui se suicida le 15 mars 1945, après deux tentatives ratées: «Ma mort est un sacrifice librement consenti qui m’évitera quelques salissures, certaines faiblesses ». Berl et Malraux avaient essayé de le localiser pour l’aider, en vain. Gaston Gallimard assista aux obsèques, à Neuilly, alors que Drieu ne le souhaitait pas. L’éditeur savait ce qu’il devait au disparu sans connaître ce que confia beaucoup plus tard le lieutenant Gerhard Heller, chargé de la censure dans la France occupée: «Drieu m’a demandé de veiller à ce qu’il n’arrive jamais rien à Malraux, Paulhan, Gaston Gallimard et Aragon… » Quand la demande ne fut pas respectée, Drieu intervint pour faire libérer Jean Paulhan. Proférer des horreurs sur sa première femme, Colette Jéramec, ne l’empêcha pas de l’extirper de Drancy. Drieu n’a pas pris soin de ses proches pour plaider ensuite le double jeu. Persuadé de finir en prison ou d’être condamné à la peine capitale, le samouraï de la NRF se supprima. Sa mort violente et celle de Brasillach (fusillé) permirent à Céline, Chardonne et Jouhandeau de mourir dans leur lit.”

-Romans, récits, nouvelles
De Pierre Drieu La Rochelle
Sous la direction de Jean-François Louette, avec Julien Hervier, Hélène Baty-Delalande et Nathalie Piégay-Gros
La Pléiade, Gallimard, 1936 p., 65, 50 € jusqu’au 31/08/2012, puis 72, 50 €. MISE EN VENTE le 20 AVRIL 2012

La TVA sur le livre est une mesure anti culturelle

En 2012, on a droit à la variante: Quand j’entends le mot livre, je sors ma TVA !

Depuis le 1er avril 2012, la TVA sur le livre est passée officiellement de 5,5 % à 7 %.
Juste avant les élections présidentielles. Cela signe cette séquence présidentielle où la culture est un gros mot.
Il est vrai que lorsqu’on nomme un animateur télé rue de Valois, il n’y a rien à espèrer. On est très loin d’André Malraux (De Gaulle), Jacques Duhamel (Pompidou), Michel Guy (VGE) et Jack Lang (Mitterrand). Hormis ces quatre noms, je n’en vois pas d’autres. Je rajoute Jean-Philippe Lecat (VGE) qui- avec Jean-Pierre Rémy- a nommé Antoine Vitez à Chaillot, juste avant l’arrivée de François Mitterrand à l’Elysée.
François Hollande a promis de revenir à une taxe de 5,5 % s’il est élu président de la République, car le livre doit être considéré comme “un bien de première nécessité". Qu’on respecte un peu le souvenir de François Mitterrand, cela ne fait pas de mal. On est passé d’un bibliophile à un collectionneur de montres qui ne lit pas s’il n’y a rien à colorier. Lire ? Cela ne rapporte pas d’argent, ça !
Les libraires devraient refuser d’obtempérer. Un bon citoyen transgresse les mauvaises lois.
La FNAC teste à présent des ventes de micro électro-ménager tant les lecteurs ne viennent plus dans les boutiques où il est vrai qu’on a toujours l’impression de déranger le personnel à l’inverse de chez Darty qui va peut-être demain vendre la Pléiade…
Entre 2003 et 2010, les librairies ont vu leur chiffre d’affaires reculer de 5,4 %.
Il reste 4 000 points de vente de livres en France.
La hausse de la TVA va faire baisser des rideaux, d’autant plus que les libraires ont une faible marge.
Antoine Gallimard voudrait le même régime qu’en Angleterre où la TVA sur le livre est à 0 % quand clle de la tablette numérique est à 17%.

Permalien 12:28:47, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United qui rit, Man City qui pleure

Si vous n’aimez pas Manchester United vous vous privez de beaucoup de moments de grand bonheur. Heureusement que je ne suis jamais le troupeau de moutons sous la coupe des dictateurs du goût ou plutôt du mauvais goût. Juste avant la fin du match, King Ferguson a levé le poing pour dire aux supporters: “C’est bon, les gars, on a le 20e championnat !” Lui qui estimait que le record de 18 titres de Liverpool était quasi inabordable… Quel parcours ! La Premier League est plus importante que la C1 en Angleterre où il faut absolument être maître dans le pays. Man U occupe toujours le sommet car King Ferguson est le manager le plus intelligent. Il suffit de voir ses joueurs qui ajustent sans cesse leurs passes au lieu de jouer n’importe comment. A Blackburn, MU a été besogneux car King Ferguson a longtemps insisté avec un onze déséquilibré. Dès qu’il a fait les retouches nécessaires, Valencia et Young ont dynamité Blackburn. Alors on a vu le public autochtone quitter le stade. C’est cela Man U, un groupe qui trouve presque toujours des solutions. Cette équipe joue avec des footballeurs qui ont un cerveau à la différence d’autres clubs. A Blackburn, le gardien De Gea a été énorme à 0-0, Paul Scholes a bien marché sur l’homme, et Valencia/ Young ont mis leur signature en bas de la feuille de match. Du travail bien fait.

Les supporters de Man City voient le titre leur échapper car les Citizens n’assurent pas du tout en mars-avril là où MANCHESTER UNITED a fait le plein de points. C’est au printemps qu’il faut lâcher les chevaux, et non pas au début du championnat. Les Citizens ont fait la grave erreur d’attendre le derby mancunien du 30 avril… oubliant tous les matchs d’avant contre les morts de faim de Premier League. Les rivaux de MU sont totalement obnubilés par le face à face direct avec MU et ne se concentrent pas sur les affiches dites plus faciles en apparence.

31e JOURNEE DE PREMIER LEAGUE
*Manchester City 3-3 Sunderland
Buts pour les Citizens: Balotelli (43epen., 85e), Kolarov (86e)
Buts pour les visiteurs: Larsson (31e, 55e), Bendtner (45e)

*Blackburn 0-2 MANCHESTER UNITED
Buts pour les Red Devils: Valencia (81e), Young (85e)

Tant d’imposteurs occupent des postes importants que cela fait plaisir de voir des hommes à la bonne place comme Sir Ferguson à Manchester United… Quel contraste avec le monde politique gorgé de voyous ! Lors de la dernière journée de Premier League, MU a encore mis un peu plus la distance avec les Citizens à cinq points derrière.
Les joueurs de Roberto Mancini se sont encore cagués dessus.(Je ne suis pas du Sud pour rien) Faut qu’ils appellent Beckham, le VRP de slips…
En trois matchs, ils viennent de perdre 7 points !
Impossible de devenir champion à ce rythme.
En revanche, Man U ne cesse pas de gagner: cinq victoires en cinq matchs dont trois à l’extérieur.
Man City vient de rater le mois de mars où Man United a fait un sans faute.

En Mars/ Avril 2012, MAN UNITED a gagné 15 points sur 15…
04 Mar Tottenham 1-3 MAN U
11 Mar MAN U 2-0 West Bromwich Albion
18 Mar Wolverhampton 0-5 MAN U
26 Mar MAN U 1-0 Fulham
02 Avr Blackburn 0-2 MAN U

En Mars 2012, Man City n’a pris que 8 points sur 15…
03 Mar Man City 2-0 Bolton Wanderers
11 Mar Swansea City 1-0 Man City
21 Mar Man City 2-1 Chelsea
24 Mar Stoke City 1-1 Man City
31 Mar Man City 3-3 Sunderland

Classement:
1 MANCHESTER UNITED 76 points 31 matchs/ + 49
2 Manchester City 71 pts 31/ + 50
3 Arsenal 58 pts 31/ + 21
4 Tottenham Hotspur 55 pts 30/ + 18
5 Chelsea 53 pts 31/ + 17
6 Newcastle United 50 pts 30/ + 2

La prochaine journée va être du pur délice pour Man United qui joue avant les Citizens. Quand Man City entrera sur la pelouse d’Arsenal, les Red Devils auront sans doute huit points d’avance. Rira bien qui rira le dernier:
Dimanche 8 avril - 32e Journée
Manchester United-Queens Park Rangers (14 h 30)
Arsenal-Manchester City (17h)

La réponse de Paul Scholes aux attaques de l'ancien capitaine d'Arsenal recyclé à Man City

10 victoires et un seul nul, en 11 matchs joués. Telle est la reponse de Paul Scholes.
Vous avez-vu Sir Alex Ferguson boitillé ? Il ressemble de plus en plus au capitaine Crochet.
Comme il était content quand Valencia et Young ont marqué ! Valencia a fait sauter la serrure et Young a marqué alors qu’il venait d’entrer sur le terrain. Voilà ce qui s’appelle être un grand entraîneur. Patrick Vieira (Man City) s’est essayé à l’art de la petite phrase. Il a pris ses risques dans un domaine où excelle bien sûr King Ferguson. La prochaine fois Vieira devra tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Cela lui évitera de dire des âneries. Qui verra Vieira ! Il ferait mieux de s’occuper des Citizens, surtout de ceux en provenance d’Arsenal: les loosers Nasri, Kolo Touré et Clichy. Ils ont importé la poisse d’Arsenal dans le vestiaires des Citizens… Le néo citizen Vieira a donc plaisanté sur Paul Scholes, en disant que si Man U l’avait fait revenir cela n’était pas bon signe. Il aurait vraiment mieux de se taire. Regardez un peu le parcours de “Scholesy” depuis son retour. Scholes ce n’est pas une poupée de cristal comme Nasri. Scholes c’est un vrai footballeur, pas une invention de Canal plus. Il est où le palmarès de Nasri ? A part un gros compte en banque, Nasri n’a pas gagné le moindre trophée en club. Le Marseillais est bien représentatif de sa génération: moins il gagne de trophées, plus il touche de l’argent, à l’image de Yoann Gourcuff, la plus grande désillusion du football français contemporain. Ribéry, lui, au moins joue dans un vrai grand club (Bayern Munich). Seul Karim Benzema assume vraiment son rôle de vedette du football français. Au Real Madrid, il a fait de gros progrès avec Mourinho. Heureusement qu’il est parti de Lyon où croupi LLoris.

Voici tous les matchs de MU en Premier League depuis le retour de Paul Scholes au milieu de terrain:
14 janvier 2012/ Man U 3-0 Bolton: Scholes a ouvert le score à la 45e minute
22 janvier/ Arsenal 1-2 Man U: entre en cours de jeu
31 janvier/ Man U 2-0 Stoke City: titulaire. Man U devient premier exaequo, avec Man City
5 février/ Chelsea 3-3 Man U: entre en cours de jeu
11 février/ Man U 2-1 Liverpool: titulaire
26 février/ Norwich 1-2 Man U: titulaire. Scholes a ouvert le score à la 7e minute
4 mars/ Tottenham 1-3 Man U: titulaire
11 mars/ Man U 2-0 West Brom: titulaire. Man U est seul leader de Premier League avec 1 point d’avance
18 mars/ Wolves 0-5 Man U. Titulaire. Man U est leader avec 4 points d’avance
26 mars/ Man U 1-0 Fulham: entre en cours de jeu. Man U est leader avec 3 points d’avance
2 avril/ Blackburn 0-2 Man U: titulaire. Man U est leader avec 5 points d’avance

soit 10 victoires et un match nul. 27 buts pour, 7 contre.

Paul Scholes a aussi joué quatre autres matchs: 2 en FA Cup et 2 en C1

Podium des joueurs qui ont le plus joué à Man U:
1: Ryan Giggs, 905 matchs, 163 buts, série en cours
2: Bobby Charlton, 758 matchs, 249 buts, série terminée
3: Paul Scholes, 691 matchs, 152 buts, série en cours

Paul Scholes est né dans le Grand Manchester, à Salford, le 16 novembre 1974.
Il a signé à Man U, le 8 juillet 1991
Il a débuté dans l’équipe fanion le 21 septembre 1994

Palmarès à Man U:
2 Champions League 1999, 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Coupe du Monde des clubs 2008
10 Premier League 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011
3 FA Cup 1996, 1999, 2004
2 Carling Cup 2009, 2010
5 Community Shield 1996, 1997, 2003, 2008, 2010

[Post dédié à Cristiano Ronaldo]

Permalien 07:54:36, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

CHAMPI20NS ! Le rouleau compresseur Manchester United a cinq points d'avance sur Man City

Soir de deuil en Angleterre. Tous les ennemis de Man United tirent une tronche d’enterrement. Eh! oui, les Ferguson Babes sont sur la trajectoire gagnante de mars-avril quand Man City est rentré dans le rang. Si Arsenal bat Man City, les Red Devils devraient avoir huits point d’avance après leur prochaine victoire qur QPR. Je suis à fond pour Arsenal (!). Au fait, les Gunners sont à 18 points de Man U. Rira bien qui rira le dernier. Depuis 1993, les fans de MU sont au paradis sur terre. Je n’aimerais pas être fan de Liverpool. Un natif de 20 ans de Liverpool n’a jamais vu la ville des Beatles gagner le championnat…

2 Avril 2012
Blackburn 0-2 MANCHESTER UNITED
Buts pour les Red Devils: Valencia (81e ), Young (85e)

Classement de la Premier League :
1er MANCHESTER UNITED 76 points 31 matchs/ + 49
2 Manchester City 71 pts 31/ + 50
3 Arsenal 58 pts 31/ + 21
4 Tottenham 58 pts 31/ + 20
5 Chelsea 53 pts 31/ + 17
6 Newcastle United 53 pts 31/ + 4

Sir Alex Ferguson a aligné un 4-3-3 novateur mais il s’est entêté une mi-temps pour admettre qu’il s’était trompé. En effet, pendant 45 minutes et plus, MU n’a joué que sur le côté droit. C’était trop répétitif. Il manquait Young à gauche. De surcroît, Rooney jouait beaucoup trop bas. Il fallait rééquilibrer. Quand Ferguson a enfin décidé de faire les changements idoines, MU s’est mis a jouer de manière plus variée et on a fini par gagner le match en cinq minutes alors que tout était bouché auparavant. Comme Blackburn avait tiré le rideau, Valencia a eu l’intelligence de frapper au but dans un angle fermé. Bingo ! Ensuite Young a fini le travail. A 0-2, la messe était dite. Celle de la Premier League aussi, à 95% MAN UNITED est champion 2012. MU c’est un bloc collectif, à l’inverse de Man City, puzzle de mercenaires pas très intelligents. Ce soir des millions de fans d’équipes adversaires font la gueule. Ils vont devoir encore assister à la remise du trophée de la Premier League à Man U… Je pense à Vieira, Nasri, Kolo Touré et Clichy. Ils ont quitté Arsenal pour gagner… Mort de rire !

Man United
De Gea/ (10) A 0-0 a fait des plusieurs arrêts décisifs
Evra © (7) A bien occupé le couloir gauche en l’absence de Young pendant 80 minutes
Evans (6) Appliqué mais sans tonicité
Ferdinand (7) Le Ministre de la défense a assuré
Rafael/ (8) Très bon
Jones. (6) Pas assez rayonnant. Puis (63e) Giggs (8) A tout de suite apporté sa créativité
Carrick (5) Quand il joue mal, il est vraiment très mauvais
Scholes/ (6) N’a joué que dans le registre rugueux. Puis (79e) Young (10) Eblouissant en peu de temps
Rooney (8) N’a joué à son niveau qu’une mi-temps
Chicharito. (5) Mauvaise lecture de jeu. Puis (60e) Welbeck (6) A accompli le travail ingrat de peser sur la défense
Valencia (10) A eu le mérite d’ouvrir le score de manière grandiose

Sur le banc: Amos, Smalling, Park, Pogba

Manager: King Ferguson (10) A eu l’honnêteté de reconnaître ses mauvais choix avant de revenir à un onze plus conforme avec les joueurs en forme du moment. Bravo ! Merci Monsieur de nous donner tant de plaisir.

MANCHESTER UNITED EST SUR SA LANCEE POUR REMPORTER LA PREMIER LEAGUE 2012

Le calendrier de Man City n’est pas facile avec trois matchs sur cinq à l’EXTERIEUR dont un à Arsenal:
08 Avr Arsenal-Man City
14 Avr Norwich City-Man City
22 Avr Wolves-Man City

A l’inverse, UNITED jouera trois fois sur cinq à Old Trafford avant d’aller à Man City:
08 Avr MAN U - Queens Park Rangers
15 Avr MAN U-Aston Villa
22 Avr MAN U-Everton

Tous les matchs des Manchester d’ici la fin du championnat:
08 Avr MAN U Queens Park Rangers, 14 h 30
08 Avr Arsenal-Man City

11 Avr Wigan Athletic-MAN U, 20 h 45
11 Avr 2012 Man City-West Brom

15 Avr MAN U-Aston Villa 17 h
14 Avr Norwich City-Man City

22 Avr MAN U-Everton, 13 h 30
22 Avr Wolves-Man City

30 Avr Manchester City-MAN U, 21 h

05 Mai Newcastle United-Man City
06 Mai MAN U-Swansea City, 15 h

13 Mai Sunderland-MAN U
13 Mai Man City-QPR

[Post dédié à Darren Fletcher]

Permalien 07:32:13, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Alex Ferguson: "Antonio Valencia va nous faire gagner le championnat !"

Man United a toujours eu de grands ailiers: Best, Kanchelskis, Giggs, C. Ronaldo, Nani, Valencia, Young…

Patrick Vieira a chambré Man United parce que Paul Scholes est revenu sur la pelouse… Il s’est bien gardé de vanter la classe d’Antonio Valencia. Le milieu offensif ou ailier droit est un jouer extraordianire qui dribble avec la même fougue que Garrincha. Il fait des bonds et s’engage à fond la surface ou sur l’aile. C’est un joueur essentiel. Ce printemps 2012, il est en plein boum. Sir Ferguson a le chic pour faire signer des joueurs qu’il sait capable de se fondre dans son groupe. Sir Ferguson est un entraîneur totalement conscient de la complémentarité entre ses différents joeurs. Young-Rooney-Chicharito-Welbeck-Valencia-Giggs-Scholes-Carrick-Ferdinand-Evans-Evra-De Gea sont tous faits pour jouer ensemble. Nani lui s’est mis hors jeu tout seul. Il va devoir être très humble pour retrouver une place de titulaire. Valencia lui est supérieur dans la dynamique collective. Valencia a très peu de déchets. Nani a davantage de “folie” mais il n’arrive plus à jouer déstressé.
J’adore Valencia. Sa demarche arquée, ses jambes en acier trempé, sa conduite de balle tonique, sa science du centre, sa cheville élastique, sa force de pénétration. C’est un ailier à l’ancienne. Immense transfert. Son visage d’Indien échappé d’un western ne me laisse pas insensible. On dirait que Cochise joue avec nous.

Luis Antonio Valencia Mosquera
Né le 4 août 1985 (26 ans) à Nueva Loja (Équateur)

Parcours
1999-2001/ Caribe Junior
2001-2005/ El Nacional
2005-2008/ Villarreal CF
2006/ → Recreativo de Huelva
2006-2008/ → Wigan Athletic
2008-2009/ Wigan Athletic
2009/ Manchester United

Palmarès
Champion d’Équateur 2005, El Nacional
Champion d’Angleterre 2011, Man United
Carling Cup 2010
Community Shield 2010

PS: Arsenal-Manchester City, la semaine prochaine. A ne manquer sous aucun prétexte. Comment vont se comporter Vieira (staff des Citizens),Kolo Touré, Nasri et Clichy, tous des anciens Gunners ?

PS’: Sir Ferguson a raison: Valencia a trouvé la faille dans la muraille de Blackburn pour marquer le premier but du 2-0.

Avril 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software