Jacques Augendre et Paul Fournel ont applaudi Jean Hatzfeld, Grand Prix de littérature sportive

10.12.11

Jacques Augendre et Paul Fournel ont applaudi Jean Hatzfeld, Grand Prix de littérature sportive

La 64ème édition du Grand Prix de littérature sportive s’est tenue mardi 10 décembre 2011 au C.N.O.S.F. à Paris. Les récompenses ont été remises par Benoit Heimermann, Président de l’Association des Ecrivains Sportifs et de Jean-Paul Mazot, Secrétaire Général.

Le Palmarès 2011
-Grand Prix: Jean HATZFELD – « Où en est la nuit ? » (Editions Gallimard)
-Prix de techniques et de pédagogie sportives (Prix Marie-Thérèse EYQUEM): Quitterie LANTA, Muriel HEQUET, Vincent LEMAÎTRE : « La Recré des cavaliers » (Amphora)
-Prix de l’image (Prix LACOSTE): Jacques VERDIER : « Rugby dautrefois » (Flammarion) et Jean-Christophe COLLIN : « La Confrérie des gros » (L’Équipe)
-Prix du document (Prix CNOSF): Benjamin PICHERY, François LYONNET : « Regards sur le sport » (Le Pommier-Insep)
-Prix du commentateur sportif (Prix Bernard DESTREMEAU): Jacques MONCLAR
-Prix de la carrière (Prix Louis NUCERA): Henri GARCIA

Etait présent, entre autres, Jacques Augendre. Homme remarquable, le journaliste-écrivain est discret à une époque où il faut clamer soi-même sur les toits que l’on a du génie. Outre son talent de plume et son aisance d’orateur, il a une mémoire phénoménale. Parler avec lui est un enchantement de chaque instant. Il passe d’hier à aujourd’hui comme on saute à la marelle. Né le 28 avril 1925 à Paris (17e arrondissement), il suit son premier Tour de France en 1949. Une Grande Boucle d’anthologie remportée par le campionissimo Fausto Coppi. Sa passion du cyclisme lui vient de son papa, Philippe Augendre, ancien coureur cycliste.
Voici la liste des principaux journaux dans lesquels a signé Jacques Augendre: Témoignage chrétien, L’Équipe, Le Monde, Le Midi libre, Miroir du cyclisme, Miroir Sprint, Le Cycle. Il est plus proche de Victor Peroni que d’Antoine Blondin, dans le sens qu’il sert d’abord l’information avant de servir un style. Cependant quand on sait lire, on perçoit un très grand humanisme chez Augendre et un amour de la langue française qu’il honore le mieux, ennemi de la désinvolture et du relâchement. Notre époque est stupide au point de tendre le micro à des gens complétement sans intérêt alors que des trésors de la trempe de Jacques Augendre sont parmi nous.
Je l’a bien sûr marqué à la culotte au cours de la remise des Prix 2011. Quel bonheur de parler avec lui ! Il écoute autant qu’il parle. Un vrai ping-pong verbal. J’ai retrouvé auprès de lui la gymnastique intellectuelle que je pratiquais avec Louis Nucéra: passer sans cesse d’un sujet à l’autre sans jamais lasser son interlocuteur. Je vous rapporte la plus belle histoire qu’il a eu la gentillesse de me raconter. Un jour, il dit à Louis Bobet:
-"J’ai un article assez long à écrire sur vous. Comment fait-on ? C’est urgent…”
Louison Bobet lui promet de le joindre à 16 h.
A l’heure dite, précisèment, le champion cycliste l’appelle au téléphone.
Jacques Augendre le questionne et à la fin de l’interview téléphonique, Louison Bobet dit à son interlocuteur:
-"Etes-vous sûr d’avoir assez de matières pour écrire votre article ?”
Jacques Augendre m’a raconté ce moment inoubliable des années 1950. Il avait l’oeil humide:
-"Plus jamais personne ne m’a montré une telle attention…”
Présent à la remise des Prix, il y avait aussi Paul Fournel, membre éminent de l’OULIPO si cher à Perec et Queneau.
La république des lettres est pleine de prétentieux. Fournel n’en fait pas partie. Nous avons parlé de Louis Nucéra:
“Comme il nous manque! Pour me consoler, je me dis qu’il a eu une belle mort…” Comme celle des chevaliers sans armure, avec un vélo à la place d’un cheval. C’est une lance en forme de voiture qui l’a transpercé. Moi aussi parfois j’imagine que Louis a fait peut-être exprès de tourner sans regarder… A force de ne plus voir un ami si cher mort d’une manière atroce tout nous passe par la tête. Actuellement, Paul Fournel écrit un livre sur Jacques Anquetil, l’un des héros de sa jeunesse, à paraître au Seuil. Le titre ? Anquetil tout seul. Le temps du livre, il va vivre ce qu’a vécu l’ami de Blondin. Mon père et moi avons toujours été pour Anquetil. Nous n’étions pas pour Poupou. Avec mon père on aimait plus gagner qu’être premier. Gagner c’est plus amusant.
La soirée a fini par un verre de l’amitié. Cela coulait de source.

A lire: Anquetil-Poulidor, un divorce français, de Jacques Augendre. Bernard Pascuito éditeur, 2008.

L’Association des Ecrivains Sportifs (AES) est née le 17 juillet 1931. Tristan Bernard fit beaucoup pour unir le sport et la littérature qui n’ont rien de contradictoire. Jean Giraudoux assura la première présidence. Un poste qu’occupèrent ensuite Paul Vialar, Marcel Berger, Bernard Destremeau et Monique Berlioux. Hommes et femmes de bonne volonté perpétuèrent l’idée première en distinguant Frison-Roche, Gibeau, Nucéra, Lalanne, Tillinac, Fournel, Echenoz…
Le site de l’Association des Ecrivains Sportifs : http://www.ecrivains-sportifs.fr

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: commeletempspasse [Visiteur] Email
Mr Morlino ,
Avez vous croisé :
JACQUES PERRET
TRITAN BERNARD
RENE FALLET
JEAN CAU
ANTOINE BLONDIN
Et tant d'autres ?
PermalinkPermalien 10.12.11 @ 12:12
Commentaire de: Sylvie Augendre [Visiteur] Email
Ce que vous dites sur Jacques Augendre est émouvant, mais tellement vrai et juste ! Vous avez raison, il est trop modeste et discret et gagnerait à être plus connu du grand public.

Merci pour ce bel hommage.
Sylvie Augendre
PermalinkPermalien 12.12.11 @ 14:07

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software