Archives pour: Novembre 2011, 29

29.11.11

Permalien 16:27:54, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

Antoine Kombouaré (PSG) est traité comme un yoyo

Amitié, respect… Voilà des mots qui n’existent plus beaucoup dans le football. Ailleurs, ils se ne sont pas non plus monnaie courante. Comment s’en étonner dans un pays où un père de famille peut tuer son fils de trois ans en le déposant dans le lave-linge avant de faire fonctionner l’essorage. Et de grâce qu’on ne vienne pas me raconter que cet homme- ou plutôt cet assassin- a souffert dans son enfance. Mon grand-père paternel était de l’assistance publique. Je ne l’ai jamais entendu une seule fois se plaindre. Au contraire, il aimait ses enfants et ses petits-enfants d’un amour infini. Mon grand-père n’a jamais vu un psychanalyste ou alors c’était un client de sa boulangerie.

Quel est le principal défaut professionnel d’Antoine Kombouaré ?
La communication, pas celle avec les joueurs. Je parle des médias.
Platini avait dit avant la Coupe du Monde 1998: “Aimé Jacquet à un problème de communication.” Sous-entendu, sinon ça va.
C’est la même chose pour Antoine Kombouaré.
Depuis que le PSG est dirigé par un fonds d’investissement du Qatar avec le directeur sportif Leonardo, l’entraîneur est sans cesse remis en questions dans la presse.
Dès l’inter saison, il a été mis en sursis.
C’est comme si on avait fait signer Jean Gabin et Alain Delon et qu’on voulait les voir tourner avec Scorsese alors qu’ils sont encore filmé par un réalisateur du journal télévisé.
Cet été, les connaisseurs du football se sont dit: “Ils n’osent pas virer Kombouaré tout de suite…”
On eût dit qu’on attendait un départ catastrophique presque souhaitable.
Il se produisit l’inverse.
N’empêche l’épée de Damoclès n’a jamais été retirée. Elle a toujours été visible au-dessus de la tête de Kombouaré qui prouve qu’il a les nerfs solides.
Il ne se passe pas un jour sans que l’on n’évoque Carlo Ancelotti pour le remplacer. L’Italien muet dans la presse a un palmarès qui parle pour lui.
Si Kombouaré avait une solide image médiatique, les médias n’oseraient pas cesse m’être en doute ses capacités d’entraîner un club qui a le fantasme de passer de petit à grand, au niveau international.
Il a fallu 100 ans pour faire le Real Madrid et Manchester United. Il ne faut pas une poignée de mois pour devenir un candidat à la victoire finale en C1.
On est allé jusqu’à faire un sondage pour savoir quel est l’entraîneur qui plait le plus aux gens pour remplacer Antoine Kombouaré. Et c’est Arsène Wenger qui est cité en premier avec 31 %, José Mourinho est deuxième avec 21 %. Ensuite viennent Didier Deschamps et Carlo Ancelotti…(L’Equipe Magazine, 26 novembre 2011, n° 1532, page 53)
Quand Arsenal en a pris 8 contre MU, aucun média français n’a écrit le lendemain que Wenger était sur le quai de débarquement. Le manager alsacien ne gagne rien depuis 2005. Il est rare de lire un article qui raconte que Steve Bruce ou Mark Hughes peuvent le remplacer. Wenger s’est construit une image en béton armé. Le fait qu’il soit entraîneur en Angleterre lui permet d’être consultant sur TF1. Il fait donc partie du bâtiment. Si Wenger était entraîneur de Lyon, il ne pourrait pas avoir la casquette de consultant sur une chaîne privée à moins de déclencher une tempête médiatique.
Comme Kombouaré n’a pas entraîné un club de Premier League, de Liga ou du Serie A, il est sans cesse brocardé.
Pour que l’on parle tout le temps du PSG on a lancé la rumeur Beckham.
C’est bon pour l’image du club que l’on parle partout du PSG grâce à la venue du marchand de slips et de saumon.
Tout ça est écrit sur du sable.
Je suis certain que Beckham ne connaît pas Kombouaré.
Quand il regardera le CV de l’actuel coach du PSG, il lira:
Palmarès:
Champion de Ligue 2 durant la saison 2005-2006 avec Valenciennes FC
Coupe de France 2010 avec le PSG
Cela va lui faire tout drôle, quoique son entraîneur aux Etats-Unis, Bruce Arena est totalement inconnu en Europe.
Est-ce que Beckham viendra au PSG ?
A défaut de C. Ronaldo, Messi ou d’Ozil, il est possible que le club de la capitale se contente d’une vieille image Panini recolorisée.
Pastore ? L’Argentin visite Paris avant de trouver mieux, si possible. C. Ronaldo vaut plus du double et il assume son rôle de mégastar. On ne demande pas à un joueur de triangle de prendre dans l’orchestre la place du virtuose.
Ménez? “C’est aux autres de courir. Moi, je suis là pour le jeu d’attaque.” (L’Equipe, 29 novembre 2011, page 3) No comment.
Lugano ? L’agent qui l’a vendu 5 M€ a du génie.
Antoine Kombouaré est comme Charles Dullin qu’on oubligerait à faire Les Grosses têtes.
Le football moderne a besoin de cirque.
Kombouaré n’en fait pas.
Jadis il conduisait une voiture de tourisme. A présent, on lui demande de tenir le volant d’une F1 mais est-on certain qu’il s’agisse bien d’une F1 ?
Il ne suffit pas de mettre du chrome et des jantes larges à une voiture de série pour que le moteur passe de 110 à 300 km/h. Surtout en France où la vitesse est limitée…

Classement général
1 Montpellier 33 pts 15 m/ 10 3 2/ 32 17/ + 15
2 Paris-SG 30 15 9 3 3 26 15 11
3 Lille 28 15 7 7 1 24 13 11
4 Rennes 28 15 8 4 3 27 19 8
5 Lyon 26 15 8 2 5 25 17 8

Classement à domicile
3e Paris-SG 18 8 6 0 2 13 6 7

Classement à l’extérieur
4e Paris-SG 12 7 3 3 1 13 9 4

[Post dédié à Charles et Jean-Luc]

THE END pour Ken Russell (1927-2011)

L’Angleterre perd encore un artiste:
le cinéaste Ken Russell (3 juillet 1927- 27 novembre 2011)
Il faisait du cinéma quasi depuis 60 ans.
Il a atteint son Zénith dans les années 1970.
1969 : Love avec Alan Bates, Oliver Reed et Glenda Jackson
Une fresque sans dessus-dessous sur fond d’imbroglio sentimental.
1970 : The Music Lovers, avec Richard Chamberlain (Piotr Ilitch Tchaïkovski) et Glenda Jackson
La vie du musicien, sa maladie, sa femme déjantée… Baroque à tous les étages.
1971 : Les Diables (The Devils) avec Oliver Reed et Vanessa Redgrave.
Sur l’affaire des démons de Loudun avec des gens d’église qui délirent à tout berzingue. Un festival d’emphase portée au paroxysme.
1975 : Tommy avec Roger Daltrey, Oliver Reed, Ann-Margret, Elton John, Eric Clapton et Tina Turner
Ce film basé sur l’opéra-rock “Tommy” des Who est très représentatif de l’époque.

Le cinéma de Ken Russell avait un côté drag-queen complétement kitsch.
Unique en son genre. Soit on joue le jeu, soit on, déteste.
J’ai joué le jeu pour les quatres films ci-dessus.
Mes deux préférées sont:
The Music Lovers est à mes yeux le meilleur fim de Ken Russell. Sa signature est dans chaque plan. Quand j’ai vu ce film je n’avais rien vécu hormis la vie de ma famille d’origine. Je me disais: “Bon sang si la vie c’est ça je vais en voir de toutes les couleurs!”
Les Diables ? Une histoire de sang et de sperme rien qu’avec des prêtres et des soeurs. D’après une histoire vraie.
Beaucoup de critiques n’ont pas cessé de flinguer Ken Russell alors que chaque créateur est totalement libre de faire ce qu’il veut.
Si l’on cherche du Robert Bresson dans les films de Russell mieux vaut être aveugle.
Ken Russell c’est la démesure, la grandiloquence, l’irrationnel, l’onirisme sans limite, le tape à l’oeil.
Il concevait le cinéma comme un vaste luna-park. Il voulait en mettre plein les yeux aux spectateurs.
En photo, il y a Cartier-Bresson et puis Pierre & Gilles. Au cinéma c’est la même chose.

Permalien 00:54:23, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le mythique Red Devil Ryan Giggs a 38 ans

Notre ami Ryan Giggs fête ses 38 ans. Il représente l’âme de Man United. Le fait qu’il ait accompli toute sa carrière à Man United prouve sa dimension humaine. La saison dernière, Sir Alex Ferguson lui a demandé de repousser l’offre de diriger la sélection galloise afin de poursuivre encore sa carrière de joueur au rythme qu’il souhaite. Les dirigeants gallois se sont alors tournés vers Gary Speed qui remplissait à merveille ses nouvelles fonctions jusqu’à ce funeste 27 novembre…

Deux jours après le suicide de son ami et compatriote Gary Speed, le Gallois Ryan Giggs fête ses 38 ans.
On connaît assez le Red Devil pour savoir que cet anniversaire-là ne se déroulera pas dans la joie.
Le spectacle doit continuer, dit le dicton.
Disons que la vie se poursuit mais sans Gary Speed. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle.

Ryan Giggs est toujours en activité et on ne voit pas pourquoi il devrait s’arrêter.
Le Gallois a remporté 33 TROPHEES MAJEURS. C’est le plus titré des joueurs au monde. Pourtant le jury du Ballon d’Or ne l’a jamais désigné meilleur joueur de l’année…

Le Red Devil Ryan Giggs est né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles)
Ailier ou Milieu de terrain
A signé à MU le 9 juillet 1990
1er match pro, le 2 mars 1991 contre Everton, à Old Trafford

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
12 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
3 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009
8 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011
887 matchs, 161 buts à Manchester United
64 matchs, 12 buts avec le Pays de Galles

Novembre 2011
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software