"Intouchables" est un bon film

14.11.11

"Intouchables" est un bon film

Pour le cinéma de la branchitude, le spectateur est de trop. A l’opposé “Intouchables” est un film comme Carné et Prévert savaient les faire. Un spectacle intelligent pour tous les publics.

Bon, bonté, gentillesse, trois mots devenus péjoratifs. Bon = con, de nos jours.
Intouchables s’oppose à ce cynisme. L’hypocrisie de nos dirigeants consiste à utiliser le mot “solidarité” alors que Fraternité fait partie de la dévise républicaine.
J’entends ici et là que ce film “réhabilite” les handicapés.
Ce n’est pas le sujet d’Intouchables qui est surtout un hymne à l’amitié entre un homme qui a tout mais ne peut plus rien faire et un homme qui n’a rien mais qui peut tout faire.
Les deux réalisateurs n’ont pas voulu faire la tête (Cluzet) et les jambes (Sy).
On croit le film optimiste mais il est de la sonorité de “Je chante” de Charles Trenet.
La chanson est entraînante. Cependant le héros s’y pend !
Dans Intouchables le paralysé (Cluzet) demande à son homme de compagnie-aide soignant(Sy) de lui couper la gorge - de tout simplement le tuer!- quand il le rase mais sans aucun pathos puisqu’ils sont en train de s’amuser à se faire une tête différente selon la forme de la moustache. Le film est une comédie-dramatique. Les deux termes sont traités.
Des critiques font s’amuser à le descendre, genre c’est un film tout-le-monde-il-est-gentil. Eh! bien oui, c’est possible qu’un homme très riche(Cluzet) fasse profiter de son opulence à un jeune sans un rond (Sy).
Ce film est un divertissement populaire dans sa meilleure expression.
C’est beaucoup mieux que cette production française onaniste dont les films prennent la tête de manière prétentieuse et surtout sans l’ombre d’un talent.
Souvent les médias vantent des films qui ne passent pas la rampe.
C’est normal: la télé produit les navets qu’elles vantent sur le petit écran.
Parfois, le film mérite le déplacemment.
Pour ce qui est des productions françaises: Polisse est un vrai film.
Et Intouchables aussi.
François Cluzet ressemble plus que jamais à Dustin Hoffman. Il joue le rôle d’un homme cloué sur un fauteuil roulant.
A ses côtés, Omar Sy joue un jeune banlieusard qui va l’assister et lui faire vivre de grandes émotions.
Cluzet est dans le rôle de l’Auguste. Et Sy dans celui du clown blanc. Duo classique.
Grande interprétation. Bon scénario. Bons dialogues qui nous rappellent que la France est le pays d’Audiard.
On dirait un film américain tant ça fuse comme un feu d’artifices.
Cette comédie est très enlevée.
On passe un grand moment. Un bon moment.
Les films sur l’amitié sont souvent grandioses quand ils sont touchés par la grâce.
Celui-ci fait penser à Macadam Cowboy tant les deux acteurs principaux sont unis.
Le film est traversé par de nombreux bonheurs cinématographiques. J’entends par là légéreté de la création authentique. Mariage du mot et de l’image. Sans insister lourdement.
Si loin de ces émissions de télé où le présentateur d’une vulgarité sans limite fait de l’audimat avec un mec qui vient nous dire qu’il frappait sa femme en lui donnant à manger de la merde ! (Je n’invente rien.)

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Mérengué [Visiteur] Email
Je l'ai vu aussi ce soir, J'y étais obligé.. car j'avais juré de ne plus voir de film francais depuis la catastrophe "Cash" avec Jean Reno.
Mais j'avoue que j'ai été vraiment surpris, c'est un excellent film.
Belle histoire et belle interprétation du duo Cluzet et Sy.
PermalienPermalien 12.11.11 @ 01:19
Commentaire de: morlino [Membre]
"Polisse" aussi. Deux beaux films français en même temps c'est rare.
PermalienPermalien 12.11.11 @ 08:57
Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
Tout à fait d'accord avec vous, et ça fait plus que plaisir que des millions de gens aille voir ce film alors qu''au même moment "Le camp des saints" ne s'est jamais autant vendu...
PermalienPermalien 14.11.11 @ 11:11
Commentaire de: morlino [Membre]
J'ai un peu revu le post. Pierre, c'est doute comme les "élites" n'aiment pas le populaire. J'ai entendu à la radio une critique inaudible de quelqu'un qui parlait des "Intouchables" comme si c'était un Bergman raté !
PermalienPermalien 14.11.11 @ 14:51
Commentaire de: pierre [Visiteur] Email
C'est vrai que c'est trés proche d'audiard, pas du tout bien pensant et percutant. Et de bons acteurs comme Omar Sy la banlieue en a un paquet, si seulement le cinéma français etait aussi avide et enthousiaste qu'eux!
PermalienPermalien 14.11.11 @ 16:19

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software