Mémoire de l'inachevée, de Grisélidis Real (Verticales); Grisélidis courtisane, de Jean-Luc Henning (Verticales)

13.10.11

Permalien 07:58:54, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Mémoire de l'inachevée, de Grisélidis Real (Verticales); Grisélidis courtisane, de Jean-Luc Henning (Verticales)

Prostituée artiste ou catin révolutionnaire, elle fut une sacrée réfractaire. Ecrivain, à coup sûr. Ecrivain. Pas “écrivaine” comme on écrit dans ELLE. En 2011, la vedette actuelle de ce journal va dans tous les médias pour nous dire qu’à un moment elle ne forniquait plus… (pour reprendre un verbe cher à Albert Camus). Quelle différence !

D’habitude ce genre de témoignage est écrit par un « nègre ». Ensuite, on voit l’éphémère vedette parler ici ou là avant de retomber dans l’anonymat le plus total. Concernant Grisélidis Réal (1929-2005) nous sommes très loin de ce commerce. Mémoires de l’inachevé est un livre plein de larmes, de sang, de sueur. Et de sperme, aussi. Cette putain, au sens propre, et beaucoup plus respectable que les putains, au sens figuré, qui tapinent sur nos écrans télés, dans les journaux et au fond de nos transistors. Ou encore dans leur logement avec un seul client qui n’est autre que leur mari.
Grisélidis Real est un écrivain pour la simple raison qu’elle a du style. C’est net et ça claque. Voilà quelqu’un d’authentique. Un cœur énorme. La glace entre et nous est brisée. Et on ne se coupe pas. Surtout pas d’elle. On a tout de suite plus d’estime pour cette dame que pour ces icônes du féminisme qui furent à la vérité des garces de la plus belle espèce. Comme celle qui porta la décoration de sa soeur. Hyper intelligente. Hyper sensible. La biographie de Real Grisélidis- comme Real Madrid- est très impressionnante mais sa façon d’écrire tout autant. On est loin des rigolos qui croient être Michaux parce qu’ils sniffent de la coke comme on va faire du ski à Avoriaz. Je vous conseille d’acheter au plus vite ces deux livres Celui de Grisélidis Real semble écrit à la fois par Paul Léautaud et Marie Dormoy. Celui de son biographe est de la même tenue. Grandeur, devrais-je écrire.
Pute sans mac, Grisélidis est une femme pleine d’amour, tarifié et ultra poétique. Elle tapinait pour élever ses quatre enfants. Elle a croisé d’innombrables hommes de tous horizons,de toutes races qu’elle a épinglés dans un répertoire où l’on voit la face cachée des hôtes de passage, pour ne pas dire la fesse cachée des zobs. Elle a eu des amitiés solides avec les écrivains Maurice Chappaz, Jacques Vallet et Jean-Luc Henning, son biographe talentueux. Sans oublier l’éditeur André Balland. Elle a appris sur le tas. Un tas qui parfois faisait 100 kilos. Elle parle de ses clients avec une dimension hautement morale.
Elle adora mettre au monde ses enfants: «Cette joie d’accoucher est merveilleuse». Beaucoup de mères sont incapables de prononcer de telles paroles. Tout n’était pas rose: elle a échappé souvent à la démence des clients. Cette femme, qui dessinait aussi, était une très grande dame. Si loin de ces actrices insupportables qui viennent nous vomir leur suffisance devant les caméras. «La poésie est une voix sacrée.» (p. 39) Prison, sanatorium, elle a tout connu. Elle composait ses phrases comme on fait des colliers. Pour faire un bon collier, il faut des perles. Et aussi un bon fil pour les réunir. Ici, il s’appelle Grisélidis Real. «Quand bien même je deviendrais un écrivain célèbre, je resterai toujours du côté des maudits. » (page 237) Grisélidis aimait se définir parfois sous l’angle d’une courtisane. Cela renvoie au mot de Baudelaire pour définir une actrice: “Entre la putain et la courtisane". Un jour qu’elle signait plein de livres sur un stand, elle s’arrêta et dit à son éditeur: “Tu te rends compte tout le fric que tu me fais perdre !” C’était une provocatrice en chef. Une vraie vivante. Douce et forte.

-Mémoires de l’inachevée (1954-1993)
De Grisélidis Réal
Textes rassemblés et présentés par Yves Pagès en collaboration avec Jeanne Guyon
Verticales, 380 p., 22, 90 €

-Grisélidis courtisane
De Jean-Luc Henning
Verticales, 220 p., 21 €
A lire aussi en Folio/Gallimard : Le noir est une couleur
[Le livre de Jean-Luc Henning comporte de superbes interviews croisées entre le biographe et Grisélidis Real]

[Post dédié à Pierre]

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: didascalie [Visiteur]
je viens de lire le noir est une couleur et je m'interroge sur ce qu'elle raconte de la vie de ses 4 enfants.

La joie d'accoucher est merveilleuse. Sans doute si on peut assurer une vie qui vaille la peine d'être vécue à ses enfants et ne pas les abandonner à des bonnes soeurs. comment ont-ils vécu cela? c'est la question que je me pose. En lisant le noir est une couleur, j'ai été frappée par le fait qu'elle ne parle pratiquement que des deux plus jeunes.Les deux ainés étant placés en foyer lorsqu'elle raconte ses mémoires dans ce livre.
Le froid, la peur, les changements de lieu continuels et ce placement chez des bonnes soeurs pour finir, ça fait froid dans le dos.
Sa vie , elle l'a choisie en grande partie, pas eux.
Bon je ne suis pas objective, l'internat chez les bonnes soeurs, je l'ai connu dans les années 55 en France alors que je n'étais pas catho. ce qu'on essayait de nous fourrer dans la tête.. J'aimerais bien savoir comment ils s'en sont tirés ses gosses.Moi aussi j'en ai quatre et je croie que si deux d'entre eux sont adoptés, c'est parce que je voulais leur éviter une enfance en miette. Est-ce qu'elle a jamais eu conscience que vendre du shit , ça peut aussi foutre des gosses en l'air.
a part ça je trouve que cette femme était merveilleusement vivante et très courageuse mais il ne faut pas en faire une mère courage.
PermalienPermalien 12.11.11 @ 20:33

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software