Archives pour: Octobre 2011

31.10.11

Permalien 20:00:29, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Red Devil Chicharito est un buteur de surface de vérité

Chicharito vient de marquer à Everton son 24e but en 33 matchs pour MU. Un but qui vaut 3 points. Pas courant comme performance.

Arrivé, il y a une saison à Manchester United, le Mexicain Javier Hernandez s’est adapté à la Premier League en un temps record. Le Sud-Américain a même dû se fondre dans la vie européenne qui plus est insulaire.
Le fait de parler l’anglais lui a facilité la vie car il a pu parler à tout le monde sans le moindre problème.
De nature extravertie, le jeune homme s’est fait aimer de tous, et à Man U l’ambiance est familiale, des secrétaires en passant par les financiers, via les jardiniers et les joueurs. Il n’y a pas qu’à Montpellier que l’on peut parler de l’esprit de famille.
En 33 matchs dont 23 comme remplaçants, “Chicharito” a marqué 24 buts sous le maillot de Man United.
Beaucoup d’observateurs ont remarqué qu’il n’a marqué aucun but hors de la surface.
On faisait le même reproche à Ruud van Nistelrooy qui a inscrit 150 buts en 200 rencontres (dont 19 entrées en cours de matchs).
Javier Hernandez:
-"Je n’accorde pas d’importance à la manière dont je marque. Pour moi, l’important c’est juste de marquer pour Manchester United. Je crois que pour les fans aussi !”
Il a fallu attendre 138 matches pour voir le Néerlandais de MU marquer de l’extérieur de la surface (lors de la victoire 3-1 à Charlton en 2005)… Combien de temps faudra-t-il attendre pour que Chicharito marque hors de la surface de vérité ?
Qu’importe la manière pourvu qu’on est l’ivresse. J’aimerais bien que des Aiglons fassent comme lui!
Le Mexicain est un chasseur de but qui aime mettre le feu dans la défense. Pour arriver à ses fins, il fait d’innombrables appels dans la défense adverse, pour créer des brèches.
S’il part à la limite du hors-jeu - quand il y parvient- c’est pour filer à fond vers la cage.
Il est rarement en position hors de la surface, à l’affût d’une balle qui traîne, comme le faisait Paul Scholes. Ce rôle-là doit désormais être occupé par Anderson ou Cleverley.
Buteur décisif samedi à Everton, le Mexicain de 23 ans n’a aucune raison de paniquer pour cette histoire de but hors de la surface.
L’important c’est de marquer. Chicharito est un joueur explosif craint par tous les défenseurs.
Est-il tracassé par ce manque de buts hors de la surface ?
-"Non, pas du tout mais on ne sait jamais. La raison pour laquelle je n’ai pas encore marqué hors de la surface vient des instructions que me donne Sir Alex Ferguson… Mon job, c’est de jouer très haut, sur le dernier défenseur. Pour être honnête, je ne me soucie pas de la manière dont je marque. Un but c’est un but!”

Permalien 14:26:28, Catégories: GRAND MONSIEUR  

La mort du buteur hongrois Florian Albert, Ballon d'Or 1967

Voici un grand match de Florian Albert qui porte le numéro 9. Hongrie 3-1 Brésil lors de la Coupe du Monde 1966. Les Magyars sortent le Brésil au premier tour. La sélection Hongroise sera éliminée en 1/4 de finale (1-2) par l’U.R.S.S.

Suite à un pontage coronarien, le grand footballeur Florian Albert vient de mourir, le 31 octobre 2011,à Budapest.
Il était né le 15 septembre 1941 à Hercegszántó (Hongrie).
Ce buteur de 70 ans a fait tout son parcours professionnel dans le même club: Ferencváros TC, entre 1958 et 1974.
En 351 matchs, il a inscrit 256 buts. C’est dire sont talent.
Aujourd’hui, il jouerait au Real Madrid ou en Angleterre.
Il avait une très grande vista confirmée par une immense capacité à faire le bon geste au bon moment.
Très élégant, il bénéficiait d’une impeccable coordination de gestes.
Avec Puskas, il reste l’un des plus joueurs de son pays qui domina le football dans les années 1950.

Palmarès
Coupe d’Europe des villes de foires 1965 (Ferencváros TC)
4 Championnats de Hongrie 1963, 1964, 1967 et 1968
3 Coupes de Hongrie 1958, 1972 et 1974
Ballon d’Or 1967 devant Bobby Charlton(Manchester United) et Jimmy Johnstone(Celtic Glasgow)
Meilleur buteur du Championnat de Hongrie : 1960 (27 buts), 1961 (21 buts) et 1965 (27 buts)
Troisième à l’EURO 1964 (Hongrie).
Médaille de bronze Jeux olympiques 1960
A disputé la Coupe du monde 1962 et la Coupe du monde 1966.
75 sélections, 32 buts (Hongrie)

[Post dédié à la famille de Florian Albert]

Permalien 13:10:53, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Avec 3 Ballons d'Or, Messi va rejoindre Cruyff, Platini et van Basten

Le tout dernier triplé de Messi contre Majorque a eu lieu le 29 octobre 2011. Après son penalty, il annonce à la caméra qu’il va en claquer trois ! Je dis ça alors que sans doute, il signifia: “Cela faisait trois matchs que je me marquais pas…” D’aucuns le lui ont reproché. Pas moi.

Le Ballon d’Or 2011 sera attribué à Lio Messi. Il ne peut en être autrement tant l’Argentin est seul dans sa catégorie. Cristiano Ronaldo l’unique footballeur à pouvoir lui contester l’hégémonie ne gagne pas assez de trophées pour empêcher de règner le joueur du Barça.
Le Portugais a beaucoup perdu depuis qu’il ne joue plus à Man United même s’il reste un grand buteur et un passeur très honorable. Derrière Messi et Ronaldo, il y a Rooney, Ozil, Iniesta, Xavi, Nani, Silva, van Persie, Chicharito, Di Natale, Gomez, Higuain… En France, on ne peut citer que Lloris et Benzema.
Contre Majorque, Messi a démontré l’étendue de sa classe sur les trois buts.
Le penalty ? Grande concentration. Le 2e but ? Art du jeu sans ballon. 3e but ? Art de l’appel. Les trois fois, il a choisi de mettre le ballon hors de portée du goal, ce qui est une premier des soucis pour les buteurs. Sur le penalty, il a frappé aussi avec la volonté de placer le ballon loin du gardien. Dans beaucoup trop de cas, on voit les joueurs uniquement reprendre le ballon et tirer n’importe où car ils sont stressés lors de la frappe. Serein, Messi, lui, prend un temps supersonique pour lire la trajectoire de la balle et mettre le pied comme il faut. (Il l’ouvre à bon escient.) Sa technique lui permet de conclure. Il sait parfaitement comment frapper la sphére. Pour toutes ces raisons, Messi est le meilleur footballeur en activité. Il sera sans doute le premier football de l’Histoire à remporter quatre Ballons d’or. Pour cela, il devra attendre encore un an. Pour l’instant, il va recevoir le 3e…

3 Ballon d’Or: Johan Cruyff (1971, 1973 et 1974), Michel Platini (1983, 1984 et 1985) et Marco van Basten (1988, 1989 et 1992)
3 Ballons d’Or à la suite: Michel Platini

Ce qui est bien avec Messi c’est que le Ballon d’Or est toujours justifié.
A la limite, qu’importe le palmarès avec lui.
Son talent est au-dessus de tous les autres.
Jadis ce ne fut pas évident.
Il est vraiment incroyable que Puskas et Paolo Maldini n’aient jamais eu le Ballon d’Or. Certes Puskas a été au sommet quand la récompense inventée en 1956 n’existait pas.
Des lauréats n’honorent pas le trophée.
Cannavaro (2006) ? Tapez son nom sur You Tube est vous assisterez à ses exploits avec… une perfusion !
Rivaldo (1999)? Le joueur du Barça le méritait moins que Beckham auteur d’un triplé historique avec Man United, dont la C1.

Permalien 00:15:04, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Femmes au sommet, et Maurice Herzog (Arthaud)

Maurice Herzog ou l’art de tout dire sans rien dire. Volà un homme public pudique, en tout cas dans ce qu’il nous propose dans les médias.

L’alpiniste Reinhold Messmer rend hommage à ses consœurs en exploit. Il était tout indiquer pour ce travail puisqu’il a réalisé en solitaire l’ascension de l’Everest. Il a gravi aussi 14 sommets de plus de 8000 mètres. Il n’est pas simplement spécialiste en montagnes : il aussi prouvé des dons à l’horizontale lors de sa traversée du désert de Gobi à pied. Avec un beau brin de plume il aime racontait ses aventures. Cette fois, il raconte celles des autres et de préférence accomplies par des dames. Pour lui, la meilleure alpiniste du monde fut longtemps Alison Hargreaves (1963 - 1995) première femme à gravir l’Everest en solitaire, sans oxygène. La Britannique a également gravi en solitaire toutes les grandes faces nord des Alpes en une seule saison. Elle est morte en 1995 sur le K2, sommet du massif du Karakoram (ou Karakorum) situé sur la frontière sino-pakistanaise. Actuellement, il a beaucoup de respect pour l’Italienne Nives Meroi qui est devenue la première femme à avoir vaincu dix sommets de plus de 8 000 mètres. « En couple, Nives est son époux gravirent de nombreux sommets avec la même humilité.» On est humble soi-même quand on lit tout ce qu’on accompli Angelica Rainer, Lynn Hill, Hettie Dyhrenfurth, Junlo Tabei sans oublier Catherine Destivelle. Reinhold Messmer nous donne un livre qui n’est pas bien sûr destiné aux femmes. Il est même indiqué aux hommes. Recommandé devrais-je écrire.
Toujours chez le même éditeur (Arthaud, bien sûr de la famille de la grande Florence qui vient d’avoir une grosse frayeur en mer), Catherine de Baecque publie un livre sur Maurice Herzog, le survivant de l’Annapurna. Agé de 92 ans, l’ancien secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports du général de Gaulle est un homme de classe qui a beaucoup servi le sport que l’on associait trop aux tas de muscles sans cerveau. Il a fait partie des Français qui sont arrivés pour la première fois au sommet d’une montagne de plus de 8 000 m (Annapurna, le 3 juin 1950). L’expédition était composée de Louis Lachenal, Gaston Rébuffat, Lionel Terray, Marcel Ichac, Jean Couzy, Marcel Schatz, Jacques Oudot (médecin), Francis de Noyelle (agent de liaison) et de Adjiba (Sherpa). La biographie nous dit tout des exploits, de la vie politique et de la vie privée, version officielle.
L’ancien résistant est un monument du sport français comme Frison-Roche, les d’Oriola (Hippisme et Judo), Killy, Anquetil, Cerdan, Kopa, Georges Carpentier, Bouin, Mimoun, Pérec… Il faut se souvenir que Maurice Herzog a connu de très grandes souffrances physiques dans sa vie. «Les conséquences de son audace et de sa détermination sont terribles et irréversibles. Le perte d’une partie de ses doigts et de ses orteils handicape Maurice à jamais » écrit la biographe qui ne nous épargne rien des greffes et des longues hospitalisations du héros moderne. A son retour de l’Annapurna, ses pieds et des mains amputés n’étaient plus que des plaies infectées. Sans transfusions il serait mort ! Au cours de l’expédition, un aigle attiré par le sang voulut attaquer le blessé… Maurice Herzog, les membres gelés, avait demandé à ses amis de l’abandonner pour ne pas les handicaper. Lionel Terray refusa catégoriquement ! Terray était lui-même aveuglé par une ophtalmie. Ils sont rares les champions français qui provoquent encore un livre sur leur exploits, soixante ans après sa réalisation. Maurice Herzog est un trésor national selon la tradition japonaise.

-Femmes au sommet
De Reinhold Messner
Traduit de l’allemand par Claire Boulard
Artaud, 238 p., 19, 90 €
-Maurice Herzog
De Catherine de Baecque
Arthaud, 393 p., 21,90 €

PS daté du 3 juillet 2012. Je viens de lire Un héros de Félicité Herzog, à paraître chez Grasset à le 22 d’août 2012. La fille du ministre règle ses comptes sans aucun ménagement.

30.10.11

Permalien 18:05:17, Catégories: LITS ET RATURES  

"Adieu Alexandrie" et "Alibis", d'André Aciman (Flammmarion)

La chanson de Claude François était très appréciée par Gilles Deleuze…

Les deux nouveaux livres d’André Aciman sont des ouvrages que leur auteur a porté toute sa vie. Ou plutôt depuis qu’il a quitté l’Alexandrie, en 1965, à l’âge de 14 ans. L’enfance est la saison des promptes soudures et des cicatrisations rapides. C’est Victor Hugo qui nous l’a dit. André Aciman illustre cette axiome de l’auteur des Misérables avec beaucoup de maîtrise mais sans la dimension besogneuse qui rend souvent poussif ce genre de littérature. Dans Adieu Alexandrie nous sommes les témoins d’une fresque familiale qui finit par nous absorber tant les personnages sont attachants dont l’oncle Vili, à la fois marchand, soldat et espion. Il y a aussi les deux grands-mères, et la tante, réfugiée allemande qui prétend que les Juifs «perdent au moins deux fois dans leur vie». On peut quitter sa terre et y rester attaché toute son existence. André Aciman le sait mieux que personne. Et il nous le fait savoir avec une science des dialogues.
Alibi(s) vient du latin signifiant « ailleurs». André Aciman lui donne aussi le sens « d’autrefois ». C’est-à-dire autre part. La nostalgie parvient à rendre réelles des visions totalement imaginaires. L’enfance perdue à jamais semble parfois plus belle qu’elle ne fut. L’auteur nous entraîne dans une valse de voyages : Italie, France, Etats-Unis. On passe des allées d’un cimetière juif d’Alexandrie à un carrefour de la 72e rue de New York. Il nous fait même atterrir chez Proust à Illiers-Combray. Les exilés font en fait du surplace quand il font le tour de la terre. Où qu’ils aillent, ils cherchent un coin qui leur rappelle le mur de la maison natale. Ou l’arbre contre lequel, il s’appuyait pour embrasser le premier amour de leur vie. Il y a des gens qui veulent rentrer chez eux, alors qu’il ne reste plus rien. Et surtout pas leur père pour les engueuler un petit peu.

-Adieu Alexandrie
d’André Aciman
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Bernard Turle
Flammarion, 393 p., 20 €
-Alibis
d’André Aciman
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laurent Bury et Claire-Marie Cléry
Flammarion, 288 p., 20 €

Permalien 14:33:28, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les compos des équipes: Nice va essayer de vaincre Sochaux deux fois de suite

Rétro sur Nice 4-5 Sochaux de la saison 1970-1971. Nous retrouvons l’ancien panneau d’affichage. Le maillot à dominante bleu. Les Aiglons qui ont fait l’essentielle de la saison étaient: Marchetti/ Cauvin, Chorda, Isnard, Serrus, Quittet, Eriksson, Goyvaerts, Roger Jouve, Latour, Léandri, Milutinovic, Arghirudis, Conil, Fiorini, Kaltenbrunner et Lions. Beaucoup d’entre eux sur la pelouse. Essayez de les reconnaître…

Dimanche 30 octobre, 17h. L 1, 12e journée.
Nice - Sochaux

Environ 8.000 spectateurs. Météo: 17°

Les 11 de départs:

Nice : Ospina - Clerc, Civelli ©, Pejcinovic, Monzon - Coulibaly, Hellebuyck, Abriel - Mounier, Pentecôte, Mouloungui
Remplaçants : Mabiala, Gomis, Diakité, Sablé, Palun, Guie Guie, Ospina

Sochaux : Richert © – Corchia, Perquis, Peybernes, Sauget – Anin, Boudebouz, Martin, Poujol – Maïga, Butin
Remplaçants : Mikari, Camara, Roudet, Nogueira, Privat, Bakambu, Cros

Mon édito sur http://www.ogcnice.com/accueil.php

“Le show devant Sochaux
Hasard du calendrier, nous sommes amenés à jouer en championnat contre le même adversaire que nous avons rencontré en Coupe de la Ligue (8e, 2-1). Et deux fois au Ray entre le 26 et le 30 octobre ! Dès le coup de sifflet final de notre premier face à face, nous nous sommes concentrés illico sur le prochain duel afin de ne pas perdre de vue que les deux confrontations se déroulent dans des compétitions distinctes. Bien sûr, il n’est jamais aisé de croiser la route d’un même club sur un délai aussi court. D’un autre côté, on peut penser l’inverse car on a vu les forces et les faiblesses de chacun. Partons du principe qu’il faut oublier le résultat du match de mercredi. Les certitudes sont à combattre pour toujours restés neuf au coup d’envoi d’un match. Certes avec le poids de l’expérience.
Lors de la 11e journée, les Sochaliens ont dû se résoudre au partage des points dans leur stade lors des ultimes secondes de Sochaux-Evian-TG (1-1). Dans leur esprit, ils devraient avoir 15 points au lieu de 13. Ils ont donc l’ambition de récupérer leur dû au besoin chez un autre adversaire et qui plus est à l’extérieur. Quant à nous, nous ne sommes pas parvenus à ramener quelque chose de Nancy qui était lanterne rouge. C’est rageant d’autant plus que nous avons relancé notre «bête noire» alors que nous étions invaincus depuis trois rencontres. Pas de place à la gamberge. Objectif la gagne.
Il est évident que notre salut passe par un maximum de points engranger au Ray. C’est chez nous que nous devons amasser le plus de sécurité afin d’aller grappiller ensuite ce qui peut l’être loin de notre pelouse fétiche. Comme beaucoup de clubs dans notre zone n’ont pas brillé le week-end dernier nous avons la chance de pouvoir accomplir au cours de la 12e journée ce que nous ne sommes pas parvenus à réaliser au terme de la 11e, à savoir mettre plus de distance entre les places des candidats à la descente en L2 et celles du milieu de tableau. Avec 13 points au compteur on dépassera même les Sochaliens qui ne l’entendent pas de cette oreille.
Notre désir est de ne plus attendre d’être pousser dans les cordes pour réagir. Beaucoup de clubs se tiennent dans un mouchoir de poche entre la 20e et la 14e place. Il est temps de se donner de l’oxygène pour ne plus vivre dans le stress permanent. Il n’y a qu’une solution : les trois points du match et basta ! Si les visiteurs savent que nous n’avons pas la meilleure attaque de L1, eux ont la pire défense (1)… Issa Nissa !”

(1) Avant le début de cette 12e journée…

Résultats:
Paris-SG 4-2 Caen
Montpellier 2-0 Nancy
Brest 3-1 Lorient
Evian TG 3-1 Auxerre
Dijon 2-3 Marseille
AC Ajaccio 0-2 Bordeaux
Lyon 2-0 Saint-Etienne

A venir:
17h Toulouse - Rennes/ Nice - Sochaux
21h Valenciennes - Lille

Classement temporaire
1 Paris-SG 29 points + 15
2 Montpellier 26/ + 12
3 Lyon 23/ + 7
4 Lille 22/ + 9
………………..
11 Sochaux 13/ -6
12 Brest 12/ 0
13 Auxerre 12/ -1
14 Evian TG 12/ -3
15 Bordeaux 12/ -4
16 Dijon 11/ -12
17 Nice 10/ 0
18 Valenciennes 9/ -1
19 Nancy 8/ -7
20 AC Ajaccio 7/ -14

Au mieux Nice peut se retrouver 11e. Au pire, 18e…

Historique des 45 Nice-Sochaux depuis le début du football professionnel en France:
Victoires de Nice: 29
Matchs nuls: 7
Défaites de Nice: 9
Buts pour Nice: 102
Buts contre Nice: 57
(De manière étonnante, il y a sur You Tube plein de vidéos sur d’anciens Nice-Sochaux]

[Post dédié à Francis Isnard]

PS: Nice 1-1 Sochaux. A cause de ce nul, Nice n’avance pas. Les Aiglons auraient dû largement remporter ce match mais le portier sochalien est loin d’être un médiocre. Il a tout arrêté. Nice a tiré plusieurs fois mais à chaque fois le ballon n’était pas placé hors de portée du gardien visiteur, hélas ! Le Gym n’a pas pu se donner de l’air avant d’aller à Marseille.

Permalien 10:48:16, Catégories: ANQUETILLEMENT  

Arsenal-Manchester City et Chelsea- Liverpool en 1/4 de la Carling Cup

Il est désormais possible de voir en 1/2 de finale de la Carling Cup: Man U-Arsenal ou Man U-Man City…

Voici le tirage complet des 1/4 de finale de la Carling Cup 2011-2012 :

Arsenal-Manchester City
Chelsea-Liverpool
Manchester United-Crystal Palace
Cardiff-Blackburn

Les matchs se dérouleront les 29 et 30 novembre 2011

Il y a donc deux grandes affiches.
Les Gunners reçoivent l’épouvantail de ce début de saison: Man City que nombre d’observateurs voient déjà champion d’Angleterre.
Chelsea vont devoir gagner les Reds, l’ancien club de Torres qui n’avance plus depuis qu’il joue à Londres.
Man United a un tirage favorable mais l’arrogance est à bannir.

Permalien 01:13:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

PRESENCE DE GEORGES BRASSENS

Magnifique interview qui semble nous revenir de l’au-delà. La voix, les yeux, la présence de Georges Brassens nous parviennent toujours. Il est évident que ce principe d’interview est beaucoup mieux que ce que propose la télé actuelle. Ici pas de public pour faire tapisserie. Rien de superflu. Il faut dire que Georges Brassens ne triche pas dans ses réponses. Il joue franc jeu tout en chauffant les cordes de sa guitare. La journaliste fait remarquablement bien ce qu’elle doit faire. On est loin de ces animateurs télés qui se considèrent plus stars que l’artiste qu’ils interrogent ! Je félicite donc cette dame que je ne connais pas mais qui faisait bien son métier, même très bien. Il faut agir comme elle. Prendre un peu de temps à quelqu’un sans le voler. Il faut donner pour recevoir. Et surtout se tenir à l’écart de la basse promotion.

Georges Brassens, né à Sète dans l’Hérault le 22 octobre 1921
et mort à Saint-Gély-du-Fesc, le 29 octobre 1981.

Hier, 28 octobre un blablateur patenté a déclaré à la radio:
“Y’en a marre de Brassens. Pour Trenet on n’en fait pas autant !”
Coup de gueule complétement idiot.
On se fait remarquer comme l’on peut.
Trenet est mort, il y a dix ans. A peine dix ans…
Trenet, Ferré, Brassens, Brel sont des phares qui éclaireront toujours.
Brassens connaissait tout le répertoire de Trenet. Les deux artistes s’aimaient beaucoup.

[Post dédié à mes amis Louis Nucéra et Alphonse Boudard, deux amis de Georges Brassens.]

Manchester United n'est pas en crise et Arsenal n'est plus en crise

29 October 2011, Goodison Park
Everton 0-1 Manchester United
Buts pour MU: Hernandez (19e)
Nombre de spectateurs: 35 494

Man U n’aura été en crise qu’une mi-temps, celui qui l’a vu perdre 1-6 à domicile contre Man City. C’est déjà une vieille histoire. Après une qualification pour les 1/4 de finale de la Carling Cup, les Red Devils sont allés gagner à Everton ce qui n’est jamais aisé. Sir Ferguson est devenu raisonnable. Il a aligné un 4-3-3, avec chacun à son place et surtout avec Park, Fletcher et Chicharito qui a encoré marqué un but décisif.
Je n’ai pas vu le match car Canal Moins ne l’a pas diffusé. Les préposés au sport de la chaîne payante croient que je me suis abonné pour voir Lorient-Caen…

Manchester United
De Gea/
Evra, Vidic, Evans, Jones/
Park, Fletcher. Cleverley, puis (56e) Nani/
Rooney, Welbeck, puis (72e )Valencia, Hernandez, puis (68e) Berbatov

Remplaçants: Lindegaard, Ferdinand, Owen, Fabio

Coach: Sir Ferguson

************************************

Chelsea 3-5 Arsenal
Buts pour Chelsea: Lampard (14e), Terry (45e), Mata (80e)
Buts pour Arsenal: van Persie (36e, 85e, 90e), André Santos (49e), Walcott (55e)

Evolution du score:
Chelsea 1- 0 Arsenal, Lampard
Chelsea 2-0 Arsenal, Terry
Chelsea 2-1 Arsenal, van Persie (Arsenal)
Chelsea 2-2 Arsenal, André Santos (Arsenal)
Chelsea 2-3 Arsenal, Walcott (Arsenal)
Chelsea 3-3 Arsenal, Mata
Chelsea 3-4 Arsenal, van Persie (Arsenal)
Chelsea 3-5 Arsenal, van Persie (Arsenal)

Arsenal a gagné à Chelsea, ce qui a dû faire gagner de l’argent à pas mal de fans des Gunners, à l’inverse des bookmarkers. Très bon et beau résultat. Van Persie vole de ses propres ailes. Il est désormais la star d’Arsenal où Nasri et Fabregas sont rangés au rayon des souvenirs. Ce résultat va donner un gros moral à Arsenal. Arsène Wenger a claironné sa joie. On le comprend: il était en manque d’exploit. Il y a peu, le coach a dit que Chamakh était victime de la concurrence. Heureusement que les clubs n’ont pas plusieurs entraîneurs sur le banc car Wenger y aurait fait plusieurs longs séjours ces dernières années. Je trouve que l’analyse de son match victorieux est disproportionnée par rapport à celle des jours de défaites. Un peu d’humilité serait bienvenue. De l’autre côté, Chelsea et son entraîneur portugais (André Villas Boas), qu’on nous monte au sommet, peuvent aller se rhabiller. Torres ? Totalement transparent. Joueur surcôté. On dirait un cheval sans cavalier. Chanceux à Marseille où ils ont gagné 0-1, les Gunners vont recevoir l’OM pour le match retour de C1. Ils sont du coup favoris à 80 %. Les grands clubs ne meurent jamais dit-on. Arsenal illustre bien dicton. Il est bon de rappeler que la Premier League n’en est qu’à sa 10e journée. Ceux qui avaient enterré Arsenal ne connaissent rien au foot. Arsène Wenger pense comme moi et il l’a dit en propos plus diplomatiques.

Je n’ai pas vu le match d’Arsenal.
Quand Canal Moins ne diffuse pas Man U, je fais la grève du téléspectateur.

Résultats:
West Bromwich Albion 0-2 Liverpool
Manchester City 3-1 Wolverhampton
Norwich City 3-3 Blackburn
Sunderland 2-2 Aston Villa
Swansea City 3-1 Bolton
Wigan 0-2 Fulham

Classement:
1 Manchester City 28 points 10 matchs/ 9 1 0/ 36 8/ + 28
2 Manchester United 23 10/ 7 2 1/ 27 12/ + 15
3 Chelsea 19 10/ 6 1 3/ 23 15/ + 8
4 Newcastle United 19 9/ 5 4 0/ 12 6/ + 6
5 Liverpool 18 10/ 5 3 2/ 14 10/ + 4
6 Tottenham Hotspur 16 8/ 5 1 2/ 15 13/ + 2
7 Arsenal 16 10/ 5 1 4/ 20 21/ -1

Classement des buteurs:
1 Van Persie Robin/ Arsenal 10 buts, 10 matchs
2 Agüero Sergio Manchester City 9 buts, 9
- Dzeko Edin Manchester City 9 buts, 8
- Rooney Wayne Manchester United 9 buts, 9 a

Robert Lamoureux (1920-2011). Plus de 50 ans à faire rire les Français

Robert Lamoureux fut la coqueluche des Français dans les années 1950.
Il fut l’un des premiers comiques à se produire seul en scène pour raconter des histoires, ouvrant la voie à Fernand Raynaud et Raymond Devos. Et tous les autres.
Il n’était jamais vulgaire, à l’inverse de tant d’autres.
Au cinéma son rôle dans Papa, maman, la bonne et moi (Le Chanois, 1954) l’a rendu encore plus populaire.
Il irradié la bonne humeur, la joie de vivre.
Il est monté sur scène entre 1949 et 2002. Quel parcours !
Sa voix reste présente. Ce qui est rare.
Une voix aigüe, éraillée, percutante, rapide, pleine d’intelligence. Un être malin, facétieux. Toujours prêt à déconner.
Le parti d’en rire pour ne pas pleurer sachant comment on va tous finir.
On avait toujours plaisir à le voir.
Il portait si bien son nom qui rime avec joyeux.
Il a passé sa vie à faire rire. Merci, monsieur.
Il faisait partie de la génération de mes parents.
Il n’a jamais donné une image diminuée par les ans. Elégant jusqu’au bout.

29.10.11

Pour lui, d'Annick Geille (Fayard)

Daniel Filippachi a donné le tempo aux années 1960. Bien sûr tout ça fut écrit sur du vent. Pour le côté dur, il collectionne les plus grandes oeuvres surréalistes. Le grand patron de presse sait très bien faire la différence entre l’esbroufe et les vrais talents comme Soupault, Breton, Aragon. Les dadaïstes des années 1921 furent d’authentiques réfractaires. Les chanteurs yéyés n’ont été que des produits de masse. Anncik Geille dresse le catalogue de la jeunesse d’après-guerre, du blouson noire au K7 en passant par le vinyl et le scoubidou, sur fond d’histoire d’amour ultra platonique.

Voilà le dixième livre d’Annick Geille et non des moindres. Après son hymne à Françoise Sagan (Un amour de Sagan), voici une ode à Daniel Filipacchi (Pour lui). Une fois de plus le terme roman ne convient pas à cet ouvrage. Soit c’est un récit, soit c’est un roman. Et tout le monde sait que l’un et l’autre se chevauchent sans cesse. Même les autobiographies sont des romans. Surtout, suis-je tenté d’écrire. Bon, prenons le livre d’abord dans son ensemble. C’est un gros pavé qui présente sur la couverture le logo du magazine Lui mais avec un L minuscule. Le livre aurait pu s’appeler : “LUI & ELLE". On y voit aussi des jambes habillées d’une femme. Le fait qu’elles soient habillées est signe de pudeur. Annick Geille- une dame de coeur- fait souffler le vent de la jeunesse, ce qui est remarquable car le temps qu’elle évoque est dorénavant si loin. C’est dire que la vie n’a pas gommé sa fraîcheur d’âme. L’originalité de ses confessions à cœur ouvert tient dans le parti pris de mettre en dénominateur commun des phrases issues du passé qui remontent à la surface du récit. Ces phrases d’avant-hier sonnent si justes qu’elles nous projettent auprès de quelqu’un qui ne trichent pas avec ses sentiments. On est en face d’Arnolphe qui ne voit pas qu’il est en présence d’Agnès qui tient aussi de la Nina de La Mouette, tant elle rêve devant celui qui est pour elle le génie des génies. Pour ce qui est de la captation de l’air du temps et de la façon de concevoir la presse, il s’agit assurément d’un homme de génie. Si l’on ajoute la dimension du commerçant, de l’industriel et du collectionneur de tout ce qui touche au surréalisme nous tenons-là un esprit à la pointe de son temps, nul ne peut en douter. Et si on précise que ce propriétaire de grands titres fuit les médias nous sommes à n’en plus douter chez l’un des plus grands français de l’époque. Il avait de qui tenir : son père Henri Filipacchi est à l’origine de la collection de La Pléiade et du Livre de poche, ce qui prouve une large ouverture de compas. Peu lui chaud d’être invité tout le dimanche à la télé sur un canapé rouge. S’il veut il s’achète une chaîne télé rien que pour lui.
Daniel Filipacchi jouit de la renommée sans en subir les désagréments. Du moins, il en évite une tonne. Ce n’est pas un petit marquis qui avait besoin de reconnaissance. Il a tracé son chemin, en visionnaire médiatique. Son premier exploit fut Salut les Copains, ce journal que tous les jeunes des années 1960 s’arrachaient après avoir abandonné Mickey magazine. Il y avait en plus l’émission de radio. A cette époque, Daniel Filipacchi aurait pu déclencher n’importe quel mouvement de foule, à l’exemple d’Orson Welles. Il n’en a pas abusé. Daniel Filipacchi est dans la peau d’un photographe mise à pied par le patron de Paris Match… qu’il racheta ensuite! Anick Geille attend auprès de Citizen Filipacchi avec la même attente qu’éprouva Odette proche de Swann. L’amour peut naître de l’indifférence… Daniel Filipacchi c’est le Howard Hughes français sans le côté frime et tragique. Pour vivre heureux vivons cachés. On ne sait pas s’il vit heureux. Il vit caché c’est déjà ça et plutôt bon signe. Annick Geille n’a pas été la Lana Turner de Filipacchi fils. On peut s’en réjouir, vu les drames qui ont émaillé la vie de l’actrice mariée 7 fois. 7 fois de trop. Le livre d’Annick Geille est un kaléidoscope qui va des années Yéyé à la mort de Miles Davis. Nous sommes à la fois dans Bel-Ami, Gatsby et Truman Capote. L’histoire d’une ruche avec une abeille qui ne parvient pas à trouver sa place. Cependant, elle a dirigé Play Boy comme s’il s’agissait des Temps Modernes alors que Sartre a dirigé Les Temps Modernes comme si c’était Play Boy

-Pour lui
Annick Geille
Fayard, 490 p., 24 €

Permalien 08:05:55, Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La vocation, de Cesare De Marchi (Actes-Sud)

Il y a du Tchekhov dans ce roman tant on y voit l’autopsie d’une vie ratée, en ce sens que le héros ne parvient pas à se réaliser dans son domaine de prédilection. Ainsi le trentenaire Luigi Martinotti est obligé de travailler dans un fast-food alors qu’il est passionné d’Histoire. Totalement désargenté, il ne parvient pas à poursuivre ses études et se retrouve dans l’obligation d’être facteur, gardien de parking, commis dans une librairie avant de se fixer dans l’emploi de cuistot bas de gamme. Là où beaucoup de romanciers auraient escamoté le travail du personnage principal, Cesare De Marchi, lui, nous fait la description ultra précise du quotidien de Martinotti que l’on voit à l’œuvre devant sa friteuse pleine d’huile réutilisée. On arrive même à inhaler la puanteur des lieux tant l’auteur ne nous épargne rien. Il faut dire que huit heures par jour à faire cuire des frites cela tient de l’esclavage moderne. Le soir, l’historien refoulé est si crevé qu’il n’arrive pas bien sûr à lire ou écrire. Une double activité qu’il parvient à honorer le matin. (J’ouvre une parenthèse pour saluer la mémoire de mon ami André Cane, maçon de métier, devenu le plus grand historien du littoral de la Riviera grâce à ses travaux effectués à la fin de ses journées débutées à 5h 30. Chaque jour, après avoir participé à la construction de maisons à Beaulieu-sur-Mer ou au Cap-Ferrat, il analysait les archives que la Côte d’Azur. Chapeau !)
Quand le spécialiste des frites n’était pas à son travail, il se passionnait pour Attila et Charles XII de Suède. Tout cela lui laissait peu se temps pour sa vie privée auprès d’Antonella. Deux rencontres l’aident à vivre : une avec le grand historien de 80 ans Ruggero Romano ; l’autre avec un professeur de philosophie, Giuseppe, atteint de dystrophie musculaire. Hélas a leur mort, ces deux maîtres laissent l’autodidacte dans la situation d’un orphelin. Ne restent que les clients de la pizzeria qui ne le voient que sous l’aspect d’un banal employé. Les deux personnes qui le voyaient dans la peau de sa vraie personnalité disparaissent quasiment coup sur coup. Romano cinq mois après leur rencontre, et Giuseppe, lui, met fin à ses jours. Ce climat de fin du monde conduit Luigi droit vers la dépression. On le retrouve emberlificoté dans une histoire de rapt. Les conséquences sont cruelles puisqu’on l’interne dans un asile de fous, en fait le dépotoir des gens qui ne savent pas tricher pour s’insérer dans la société. La page 242 contient toutes les douleurs de Luigi. En effet, un médecin lui dit: «Depuis plus de quinze ans, vous vous occupez d’histoire… mais votre nom ne figure pas sur Internet…Vous dites, vous affirmez ! Et moi, je devrais croire…» Atroce incompréhension entre un homme bien installé dans un rôle et un autre trop tendre pour enfiler une panoplie sociale.

-La vocation
De Cesare De Marchi
Traduit de l’italien par Marguerite Pozzoli
Actes-Sud, 320 p., 23 €

28.10.11

Permalien 08:38:00, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Cleverley et Vidic, O.K. pendant que Berbatov et Owen piaffent d'impatience...

A Everton, on devrait enregistrer le retour de Tom Cleverley dans les rangs de MU. Le jeune homme avait très bien débuté la saison sans souffrir de la charge sur ses épaules qui ont bien supporté le poids du remplacement de Paul Scholes. Vidic devrait aussi faire son retour. Les fans de MU attendent une victoire pour effacer la cuisante défaite contre City. Comme je le dis tout le temps, MU ne peut pas gagner tous ses matchs aussi quand les Red Devils perdent cela permet un mini “break” pour repartir dans une séquence favorable.

Pour le match du rachat à Everton, les Red Devils ont les crocs.
Certes la rencontre a lieu à l’extérieur et l’envie de vaincre des joueurs de MU peut paraître irrévencieuse par rapport à Everton, cependant la claque 1-6 contre Man City à Old Trafford ne saurait faire partie des pertes et profits. Manchester U a un rang à tenir, et perdre sur un tel score est lamentable.
La victoire 0-3 en 8e de la Carling Cup fut le service minimum. La qualification se déroula contre un club de D 4.
Le rachat passe par une victoire en Premier League avec en plus la manière.
Tom Cleverley et Nemanja Vidic ont prouvé leur aptitude en Coupe de la Ligue, après avoir raté le derby pour cause de convalescence prolongée. Tous les deux seront en lice pour les places de titulaire à Everton.
Park pourrait être aligné en milieu de terrain.
Dimitar Berbatov et Michael Owen ont appuyé leurs revendications après avoir marqué chacun un but en Carling cup. Dans la hiérarchie, Welbeck devrait passer après les deux aînés, surtout après son match raté contre City où il erra comme une âme en peine. On ne peut pas fermer les yeux sur les carences du jeune Red Devil alors qu’on ne pardonne rien au Bulgare. En Coupe de la Ligue, Berbatov a souvent marché quand les autres sprintaient… Une façon de manifester son mécontentement ? J’ai moi-même accordé peu de crédit à Owen du fait de son passage à Liverpool. Finalement, il doit aussi pouvoir jouer, d’autant plus que son comportement est irréprochable, si loin de l’arrogance de Tevez.
Par ailleurs, Jonny Evans revient de suspension.
Je propose ce onze pour Everton-Man U, 29 octobre, 13 h:
De Gea, Lindegaard ou Amos (aucun n’a convaincu définitivement)/
Evra, Jones, Vidic, Fabio/
Giggs, Fletcher, Park, Cleverley, Nani/
Rooney
Remplaçants: Smalling, Evans, Valencia, Young, Carrick, Berbatov, Chicharito.

27.10.11

Permalien 13:58:30, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Poésie de la pensée, de George Steiner (Gallimard)

Chez George Steiner je retrouve ce mélange de culture, d’intelligence et de sensibilité que je trouvais auprès d’Emmanuel Berl

Comme toujours avec George Steiner on se confronte à un esprit étincelant.
Etincelant de culture et d’esprit.
Sa pertinence dans les analyses n’est plus à louer. Il sait partager son savoir même si nous croulons sous une pluie de références qui font mal à la tête si on n’en connaît aucune. Son nouvel essai s’applique à démontrer que les philosophes sont aussi des poètes. Ce dont je doute, contrairement à lui. Les philosophes veulent la plupart du temps que l’on pense comme eux alors qu’un poète, jamais. Et surtout un philosophe écrit avec des idées alors que le poète use essentiellement de mots. Si l’association poésie/prose et musique n’est plus à prouver, l’union musique-philosophie n’est pas évidente. Y aurait-il une musique de la pensée ? Sans doute, mais pour celle couchée sur papier par les philosophes, ou présentée sous cet angle, ce n’est pas évident. Si Sartre était musicien, il jouait souvent faux… Marx ? Il n’a même pas prévu les syndicats !
Le brillant essai de Steiner s’intéresse beaucoup à Heidegger que je ne lis jamais. Je n’ai rien à faire de la pensée d’un écrivain qui prit sa carte du parti nazi, expliquant ensuite qu’il a fait cela pour faire manger sa famille. Sans être obligé de devenir un héros, on a connu meilleure conscience politique. « Je voudrais noter les interactions, les rivalités entre poète, romancier, dramaturge d’un côté, le penseur déclaré de l’autre », confie George Steiner de la manière la plus sincère. Après cette phrase de la préface, je me suis rendu à l’index des noms cités pour y voir si Gaston Bachelard était présent dans le volume. Il n’y est pas alors que ses écrits sur le feu et Lautréamont auraient pu aller dans le sens des recherches de l’essayiste. En revanche, Edith Piaf traverse son récit : « Y a-t-il meilleure expression des derniers mouvements de la Phénoménologie que le rien de rien d’Edith Piaf, une double négation que Hegel eût appréciée ? » Au fil de la lecture de cet essai, à l’évocation de Jorge Luis Borges, m’est revenu ce mot de l’Argentin emmagasiné lors de l’un de ses entretiens dont j’étais très friand de son vivant: « Même le livre le plus médiocre recèle une belle phrase». Ce qui laisse de l’espoir au plus pitoyable des écrivassiers. Au plan de la restitution de la culture, Steiner est assez proche de Borges. En ce sens que les écouter est un perpétuel enchantement.
« Montaigne procède par sauts et bonds digressifs (…) Tout Nietzsche, tout Wittgenstein est fragment (…) Héraclite (…) est la première icône de la solitude méditative… » Là on comprend la démonstration de Steiner qui rappelle ce mot de Benedetto Croce : « La phrase est indivisible (…) Et les catégories grammaticales qui la désarment sont des abstractions ajoutées à la réalité ». On referme le livre de Steiner avec la sensation d’avoir passé un long moment à discuter avec un ami. Discuter et surtout pas bavarder. On sait désormais que des oiseaux chantent sur les barbelés. Je note cela puisque même dans les pires régimes, on peut continuer à penser. C’est la leçon de cet ouvrage qui heureusement ne prend pas en compte les gloires médiatiques qui encombrent les rayons des librairies et hélas aussi le cerveau des plus dociles des lecteurs. Pour ma part les philosophes actuels sont illisibles car ils n’écrivent pas à l’oreille. Le livre de Steiner se termine par « Non . Une syllabe chargée d’une promesse de création». A ma connaissance, Sartre l’avait déjà dit : « Penser c’est dire non ». Comme quoi, il n’a pas écrit que des erreurs d’appréciation. En librairie depuis le 27 octobre 2011, Poésie de la pensée est indispensable à qui aime le mouvement de la pensée. Depuis la disparition de Vladimir Jankelevitch, George Steiner en est la meilleure illustration.

-Poésie de la pensée
De George Steiner
Traduit de l’anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat
Gallimard (NRF Essais), 304 p., 20 €

Patrick Vieira: "Les Red Devils Paul Scholes et Roy Keane sont les deux meilleurs joueurs que j'ai rencontrés".

Mieux vaut tard que jamais: si aucun médias français ne daignent interroger Patrick Vieira pour ne pas nuire à l’image d’Arsenal, vous pouvez toujours voir et écouter Patrick Vieira répondre aux internautes.

Il est vraiment incroyable de savoir que Patrick Vieira soit dans le staff de Manchester City quand on sait qu’il a joué plus de 400 matchs sous le maillot d’Arsenal dont il fut le capitaine de 2002 à 2005.
L’ex milieu de terrain des Gunners fut un relayeur de premier plan respecté de tous. Il a remporté 3 Premier League et 3 FA CUP avec Arsenal… C’est dire qu’il s’agit d’un champion !
Pourquoi a-t-il quitté Arsenal en 1995 ?
Pour essayer de remporter la C1 car avec les Gunners c’était impossible.
Henry, parti pour la même raison, a réussi lui à la remporter. Il faut dire qu’à Barcelone, Messi et Iniesta lui ont donné un grand coup de main !
Si on observe bien, Vieira a encore joué 5 ans- certes souvent blessé- après avoir quitté Wenger. Peut-être qu’avec lui, Arsenal aurait gagné des titres supplémentaires… Toujours est-il que depuis son départ de Londres, Arsenal pédale dans la choucroute.
Pendant qu’il était en Italie, on a souvent entendu: “Vieira reviendra un jour à Arsenal. C’est un joueur emblématique…”
Ce discours ne fut que du blabla: le 14 juillet 2011, à l’âge de 35 ans, Vieira mit un terme à sa carrière de footballeur professionnel et devint responsable du développement de Manchester City, en Angleterre ainsi qu’à l’étranger.
Superbe promotion! Ilsuffit de le regarder: il respire le bonheur.
Arsenal a déja subi des conséquences de la reconversion de Vieira. En effet, il a attiré à City, Clichy et Nasri qui vont cette saison 2011-2012 sûrement remporter un trophée national ou européen, tant leur club est sur la voie du succès quand Arsenal est dans le ventre mou alors que son entraîneur est en place depuis 15 ans.
C’est avec un très grand plaisir que je note que “Pat” cite Scholes et Keane quand on lui demande qui sont les joueurs qui ont été ses plus coriaces adversaires.
Il prouve ici que c’était vraiment un immense compétiteur car il s’est souvent engueulé avec Keane.
Concernant Scholes, je note aussi que Vieira ne fait aucune réserve alors que Wenger lui, oui.
Vieira sait très bien que Scholes et Roy étaient sur le terrain pour briser le jeu du club d’en face. (Soit ce qu’il faisait avec Arsenal…)
Wenger le sait aussi mais il ne dit pas. Il aime mieux que l’on dise que “Arsenal a un beau jeu".
Un beau jeu ? Arsenal a décroché la dernière place du classement fair-play 2011.
En 2012 ? Arsenal est encore dernier au fair-play. C’est donc une fabrique de cartons jaunes et rouges.
Bien que je sois farouchement pour Man United, je salue Vieira dans ses nouvelles fonctions.
Désormais, c’est un Mancunien. D’en face, mais Mancunien quand même.

PARCOURS DE PATRICK VIEIRA, né le 23 juin 1976, à Dakar, Sénégal:

1984-1986/ FC Trappes, amateur
1986-1991/ FC Drouais
1991-1993/ Tours FC
1993-1995/ AS Cannes, professionnel
1995-1996/ Milan AC
1996-2005/ Arsenal 406 matchs, 34 buts
2005-2006/ Juventus Turin
2006-2010/ Inter Milan
2010-2011/ Manchester City

PALMARES:

AS Cannes
Coupe Gambardella 1995

Milan AC
Champion d’Italie 1996

Arsenal
3 Championnats d’Angleterre 1998, 2002 et 2004
3 Coupes d’Angleterre 1998, 2002 et 2005
3 Community Shield 1998, 1999 et 2002

Inter Milan
3 Championnats d’Italie 2007, 2008, 2009 et 2010
Supercoupe d’Italie 2006

Manchester City
Coupe d’Angleterre 2011

En sélection:
Coupe du monde 1998
Vice champion du Coupe du monde 2006
Championnat d’Europe des nations 2000
Coupe des confédérations 2001
107 sélections (6 buts) en Equipe de France (1997-2010)

Permalien 11:11:43, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Coupe de la Ligue: Nice - Dijon en quarts de finale

Dans L’Equipe du 27 octobre 2011 il n’y aucun compte rendu de Nice-Sochaux (2-1) excepté la feuille de match. Quand Nice gagne cela ne les intéresse pas. Cette édition comporte quatre pleine pages de publicité dont l’une avec celui que Zidane appelait “l’autre". Ce dernier vante une marque de télé. C’est de la contre pub car si ces appareils marchent aussi bien que l’EDF du temps de “l’autre” ils tomberont souvent en panne. Je n’achète pas L’Equipe pour me prendre quatre pubs en pleine tête alors que je voulais lire un compte-rendu sur le Gym. Je vais donc à nouveau faire l’économie d’un euro par jour…

Nice, Stade du Ray, 6 432 spectateurs
OGC Nice 2-1 FC Sochaux, 8e de finale de la Coupe de la Ligue
Buts pourle Gym: Pentecôte (38e, 56e)
But pour Sochaux: Camara (80e)

Olympique Gymnaste Club de Nice:
Fernandez/
Mabiala, Civelli ©, Pejcinovic, Clerc/
Diakité, Coulibaly/
Dja Djedje, Hellebuyck (puis Abriel, 79è), Mounier (puis Mouloungui, 69è)/
Pentecôte (puis Guie Guie, 71è)

Entraîneur: Roy assisté de Marsiglia

1er but niçois: lancé à la limite du hors-jeu par Diakité, l’attaquant Pentecôte élimine le gardien sochalien d’un crochet et pousse le ballon au fond des filets.

2e but niçois: sur une passe de Mabiala, Coulibaly centre depuis la droite. Le gardien visiteur rate son dégagement en renvoyant le ballon sur Pentecôte qui reprend du droit sans contrôle. But !

Déclaration d’Eric Roy après le match:
Xavier Pentecôte a inscrit un doublé, cela fait plaisir…
-Oui c’est important pour lui, il ouvre son compteur avec le Gym. Il est important d’avoir des attaquants en confiance. Il a fait un match plein, avec de l’intelligence dans son placement et ses déplacements.

Déjà en 1/4 de finale, cela commence à être intéressant…
-Bien sûr. Pour l’instant on va mettre ça de côté jusqu’en janvier et on sait que l’on aura un match intéressant quoiqu’il arrive. On aura l’opportunité d’aller dans le dernier carré.

Dimanche il y a encore Nice - Sochaux…
-C’est mieux d’avoir gagné le premier match. Cela ne donne néanmoins aucune garantie. Les deux équipes présenteront un visage différent, même si j’aimerais évidemment que le même schéma se reproduise. Ce sera une autre aventure.”

1/4 de finale, mardi 10 ou mercredi 11 janvier 201:
Le Mans - Lorient
Nice - Dijon
Lyon - Lille
Caen - Marseille

Voir la suite des infos sur http://www.ogcnice.com/accueil.php un des sites les plus clairs de L1.

[Post dédié à Maurice Serrus]

Permalien 11:03:59, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Juninho pourrait encore offrir 12 points par an à Lyon...

Voici un bel entretien avec Juninho qui dit qu’il aurait souhaité continuer sa carrière à Lyon.
Mettant de côté un instant son humilité, il reconnaît que ses coups francs offraient 12 points à Lyon.
C’est la stricte vérité: ses coups de passes ont fait souvent la différence.
Je reste persuadé qu’avec Juninho Lyon aurait gagné d’autres titres de champion de France depuis 2008.
En Angleterre, Giggs n’a pas été tranféré par Sir Ferguson qui fait appel à lui de temps en temps, au rang de locomotive d’un groupe.
Par pur égoïsme, je regrette le départ de Junihno car je regardais presque tous ses matchs.
Le placement, l’art de l’esquive, les passes de Juninho sont un régal visuel.
C’est un technicien complet, à part l’explosité d’un Ronaldihno.
Junihno est l’un des meilleurs footballeurs de l’Histoire de la L1.
Je le classe dans le Top 10 des plus grands joueurs de L1 depuis 1932.
Il avait à la fois, la classe et le palmarès.
En 2011-2012, Juninho pourrait encore jouer une bonne vingtaine de matchs en L1.
C’est mon avis et je le partage…
Juninho ne craint pas la comparaison avec Gourcuff.

Juninho est né le 30 janvier 1975, à Recife (Brésil)
Palmarès:

Sport Club do Recife
Champion de l’État du Pernambouc 1994

CR Vasco da Gama
Copa Libertadores 1998
Copa Mercosul 2000
Champion du Brésil 1997 et 2000
Tournoi Rio - São Paulo 1999
Champion de l’État de Rio de Janeiro 1998
Coupe Rio 1998, 1999, 2001
Coupe Guanabara 1998, 2000

Olympique lyonnais
Champion de France 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008
Coupe de France 2008
Trophée des Champions 2002, 2003, 2004, 2005, 2006 et 2007
Peace Cup 2007

Al Gharrafa Doha
Champion du Qatar 2010
Coupe crown prince de Qatar 2010 et 2011

Équipe du Brésil
Coupe des Confédérations 2005

Les qualifiés pour les 1/4 de finale de la Carling Cup

Il y a des équipes en L1 qui n’ont pas autant de supporters que le club de Division IV éliminé par Man U en 8e…

Voici les qualifiés pour les 1/4 de finale de la Coupe de Ligue 2011-2012, par ordre alphabétique:

Arsenal
Blackburn Rovers
Cardiff
Chelsea
Crystal Palace
Liverpool
Manchester City
MANCHESTER UNITED

Le tirage des 1/4 aura lieu samedi 29 octobre 2010

26.10.11

Permalien 15:38:19, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Le temps mord, de Doris Lessing (Flammarion)

Des journalistes anglais ont attendu Mme Doris Lessing pour lui annoncer qu’elle avait été désignée Prix Nobel de Littérature 2007. Images merveilleuses d’une dame qui vient de faire son marché. L’acte d’écrire et le fait de recevoir le Nobel cela n’a absolument rien à voir. Et elle nous le prouve par l’image. Merci. Il existe encore des écrivains-écrivains. Et elle en fait partie.

Née le 22 octobre 1919 à Kermanshah (Iran), Doris Lessing vient de fêter ses 92 ans. Suis-je impoli de signaler son âge ? Non, si l’on réfère au Japon. Pour moi, Madame Doris Lessing est un trésor mondial de la littérature. Il suffit de lire l’anthologie éditée par Flammarion pour rencontrer la finesse d’un très bel esprit qui s’exprime de manière forte et simple. De prime abord, cet ensemble de textes ressemble à une auberge espagnole tant on passe du coq à l’âne- ici de Tolstoï aux chats- mais dès que l’on s’engouffre dans ce palace du langage on est face à un feu d’artifices de sensibilité, issu bien sûr d’une même personne d’où l’unité entre tous les textes qui a première vue semblent hétéroclites. Saluons la remarquable traduction de Philippe Giraudon. Traduire c’est respecter.
Je vous conseille d’ouvrir d’emblée l’ouvrage à la page 175. Vous y trouverez la préface pour l’Annuaire des écrivains et artistes 2003. Doris Lessing compare ses débuts avec l’époque actuelle sous le diktat de l’idiot-visuel… Jadis vouloir écrire «signifiait qu’on allait faire l’apprentissage d’un métier difficile, qui s’apprenait en lisant un grand nombre des chefs d’œuvre de la littérature». Et aujourd’hui ? Les aspirants écrivains réclament «les lumières de la ville, une grosse avance, des pris et le plus de promotion». Doris Lessing rejoint Julien Gracq qui disait : «Si écrivain c’est ça, je n’en suis plus un !» Comme le nombre de médias est toujours croissant, désormais on met en avant des récits de camés, de femmes battues, d’alcooliques, de mal-baisées, de sadiques, de salauds mais cela n’a rien à voir avec la littérature. La profusion d’appareils photos jetables n’a pas donné un seul Cartier-Bresson. Maintenant on dit : «Combien a-t-il vendu de bouquin ?» Les journaux ne répondent plus à la question : «Comment écrit-t-elle ?» Plus personne ne s’attarde à ce qui passe pour un obstacle à la vente.
De Tolstoï, Doris Lessing rappelle qu’il cria «La mort n’existe ! La mort n’existe pas !» lors du décès de l’un de ses fils qu’il aimait tant. Ce petit garçon n’était pas le seul enfant perdu par le couple Tolstoï, en deuil de quatre enfants sur treize. De Goethe, elle souligne qu’il disait tout juste savoir lire, au terme de sa longue vie. Des Etats-Unis, elle note un excès de patriotisme depuis le sinistre «11 septembre». De Stendhal, elle comprend les souffrances de son enfance. Tout le livre de Doris Lessing est une invitation à la lecture. Des autres écrivains. C’est le signe d’une grande générosité. Evidemment, plus elle parle des autres, plus elle parle d’elle-même. Il ne faut pas croire qu’elle dit sans cesse amen à tout ce qu’elle voit ou lit. Aux personnes qui vantent l’indépendance des chats, elle répond que les félins domestiques restent collés à la vitre des fenêtres pour guetter l’arrivée de leur maître. La chasse aux lieux communs est l’une des spécialités de Doris Lessing. Lire l’auteur de Vaincue par la brousse (1950) en 2011, ce n’est pas tendance. C’est bien pour cela qu’il faut la lire ! Le temps mord ? Non, c’est elle qui mord le temps.

-Le temps mord
De Doris Lessing
Traduit de l’anglais par Philippe Giraudon
Flammarion, 324 p., 20 €

Permalien 09:16:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Ecrire est une enfance, de Philippe Delerm (Albin Michel)

Il y a bière et bière. Dans les troquets gorgés de fans de MU on en écluse un bon paquet sans faire de différence entre la première et la dernière.

En 1975, la NRF de Marcel Arland avait fait un numéro spécial sur Les Journaux intimez, faisant appel de prestigieux contributeurs : Berl, Guilloux, Salacrou, Marc Bernard, Inoesco, Cioran, Perros… En 2011, Philippe Delerm nous livre presque le même ouvrage mais à lui tout seul ou plutôt avec son moi et plein de je. Ce livre c’est son En lisant, en écrivant de Julien Gracq. Le premier mot qui vient quand on pense à Philippe Delerm ? La discrétion. Et puis tout de suite derrière la distinction. Cet homme tranche avec le milieu littéraire dont il ne fait pas partie, soucieux de son indépendance d’esprit. Delerm n’est pas l’un de ces messieurs-je sais-tout que l’on invite à la télé dès que les habitants d’un pays descendent dans la rue. Il refuse la publicité extra littéraire. Lui ce qu’il aime c’est être invité à une manifestation sportive car il appartient à la grande tradition des écrivains sportifs qui va de Camus à Nucéra et Hureaux, via Blondin et Jacques Perret. Quant à son élégance, elle est évidente. Il a le charisme d’un Bergson qui enseignerait au Havre et non pas au Collège de France. Pour l’incarner à l’écran, Victor Francen aurait fait l’affaire de manière impeccable. Delerm est authentique dans un monde de produits manufacturés. A propos de Normandie, il a la lucidité d’écrire que les journalistes qui viennent le voir chez lui l’enferment immédiatement dans la carte postale avec une «pomme et des vrais vaches». Ces mêmes plumitifs sont moins sectaires quand ils parlent d’un grand reporter de la Brasserie Lipp, à Paris.
On est toujours content d’ouvrir un nouveau Delerm. On éprouvait la même joie à écouter le dernier disque de Jean Ferrat. L’humilité non feinte fait du bien. Le succès en librairie n’a pas changé Philippe Delerm qui n’a pas troqué sa bicyclette contre une Lamborghini. Le style ressembla à l’homme: simple et sans pédantisme. Avant de publier La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (1997), il avait déjà une œuvre. Quand il a commencé à écrire ce best-seller inimaginable lors de son écriture, il voulait le plus naturellement du monde coucher par écrit les sensations éprouvées quand on a les espadrilles mouillées. Ensuite, il enchaîna avec d’autres infimes plaisirs comme celui de porter à ses lèvres une bonne mousse. Dans Ecrire est une enfance, il a plongé dans ses premiers contacts avec les livres. Il a d’abord été sensible à la présentation des volumes dans différentes collections. Leur aspect physique lui sauta aux yeux. La forme avant le fond. « La lecture n’est pas une écriture, mais une rencontre ». A force de lire, il est passé à l’acte d’écrire comme on franchit le Rubicon. Elevé dans des écoles parce que ses parents étaient institutrice et instituteur, il a gardé «le goût de la mélancolie et celui du bonheur». Delerm sait qu’écrire est la plus façon d’occuper la solitude. Comme peindre ou jouer d’un instrument. Que l’on soit musicien ou ébéniste. Ou maçon.
Adolescent, Delerm s’attribue le « regard vague et farouche de James Dean ». Il se connaît bien pour se comparer au visage sur le poster à côté de son lit. Adulte, il a conservé sa rébellion, mine de rien. Il n’est pas né celui qui lui fera faire quelque chose qu’il n’aime pas accomplir. La vraie liberté c’est plus de dire non que de tout essayer les yeux fermés. Page 89, Philippe Delerm nous confie que ses parents ont eu la douleur de perdre une fille, Michèle… Le futur écrivain serait-il né sans la mort de cette sœur qu’il n’a pas connu ? « Aimé(…) Attendu. Consolateur. C’est une chance et un rôle donné à l’avance. » D’aucuns ne s’en remettent pas. Tel Vincent van Gogh qui eut toute sa vie l’impression de traîner un cadavre, d’être la survivance d’un autre, disparu trop tôt. Dans la peau d’un survivant abusif, Delerm aime toujours ce et ceux qu’il aime. A commencer bien sûr par sa femme Martine et leur fils Vincent. Tous ont du talent. Ecriture, dessin, chanson et musique. Chez les Delerm on est désormais artiste de père et mère en fils. Et c’est Philippe Delerm qui a ouvert la voie. Avant on l’était aussi mais sans besoin de créer de manière professionnelle. La rêverie est le dénominateur commun de la famille Delerm.

-Ecrire est une enfance
De Philippe Delerm
Albin Michel, 198 p., 15 €

-Le caractère de la Bruyère
De Philipe Delerm avec des images de Martine Delerm
Albin Michel. (En librairie à partir du 3 novembre 2011)

Permalien 00:20:42, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United chasse les vautours qui planaient au-dessus de son 8e de finale de la Carling Cup

Le beau but de Valencia

Carling Cup, 8e
Aldershot 0-3 Man United
Buts pour MU: Berbatov (15e), Owen (41e), Valencia (47e)
7 044 spectateurs

Man U s’est qualifié pour les 1/4 de finale de la Carling Cup 2012 face à une équipe de 4e division, à l’extérieur devant un public peu nombreux.
Les vautours attirés par le sang de Man U-Man City (1-6) ont plané sur Aldershot-Man U avant de plier bagage quinze minutes après le début du match. Dés que Berbatov a inscrit le premier but des Red Devils, les charognards sont partis vers d’autres cieux. Berbatov… Le Bulgare, complétement déconsidéré par Sir Ferguson qui lui préfére Welbeck, a répondu présent. L’Ecossais ferait bien de s’en souvenir. Idem pour Valencia. Depuis le début de saison, “Fergie” n’a d’yeux que pour Young.
Quand Sir Ferguson fait jouer les joueurs à leur bonne place (Jones, Valencia), quand Vidic est sur la pelouse, ainsi que Park, MU ne claudique plus.
Certes, l’adversaire était modeste mais après le cataclysme du week-end dernier rien n’était simple.
Il faudra attendre le 29 octobre (13 h) et le retour en Premier League pour savoir ce que les joueurs de MU ont vraiment dans leurs tripes.
Everton n’a pas de chance. Ce club va recevoir Man United pour le rachat des Red Devils.
En principe, Everton devrait être balayé.
Si tel n’est pas le cas, les Vautours seront de retour et pourront faire des têtes piquées !

Man United:

Amos/
Fabio, Vidic, Jones, Fryers, puis(70e) M. Keane/
Valencia, Cleverley, puis (60e) Pogba, Park, Diouf, puis (70e) Morrison/
Berbatov, Owen
Sur le banc: De Gea, Cole, Vermijl, W. Keane

coach: Sir Ferguson a réussi son turn over

PS: pas de notes car je n’ai pas vu le match. Je refuse de m’abonner à Citron…

25.10.11

Permalien 11:59:37, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

La reconversion réussie de Patrick Vieira, directeur du développement de Manchester City

Première visite de Samir Nasri dans les locaux de Man City. Il y croise Patrick Vieira, l’un des principaux acteurs de la venue de l’ex Petit Prince du Vélodrome. Vieira fait beaucoup du bien à City et donc du mal aux rivaux dont Arsenal et Man United.

Tous ceux qui ont vu Man United-Man City (1-6) à la télévision ont aperçu Patrick Vieira dans l’une des tribunes d’Old Trafford. Il était comme toujours d’une très grande élégance. J’ai toujours été frappé par la grâce de ces mouvements. Il donne une impression de ralenti. Sauf sur le terrain où il était un mélange de serpent et de loup. Serpent par sa façon de se frayer un chemin; loup, en raison de ses morsures sur l’adversaire. Vieira savait marcher sur l’homme. Ce n’est pas la menace des cartons qui lui faisait peur.
Aujourd’hui, il est directeur du développement de Manchester City.
C’est énorme de le savoir occuper un tel poste à la concurrence quand on sait qu’il fut le capitaine historique d’Arsenal à la plus grande période du club, avant 2005.
Depuis qu’il a quitté Arsenal, Arsène Wenger n’a plus rien gagné à part de l’argent.
Voir Patrick Vieira à Manchester City, cela revient à voir rancesco Totti à la Lazio ou Ryan Giggs à Man City !
C’est inconcevable. Pour moi, cela tient de l’accident industriel.
Non seulement Vieira aurait fait un ambassadeur de premier plan au sein d’Arsenal, mais en plus son départ a fait très mal aux Gunners puisqu’il a attiré à City deux Gunners: Gaël Clichy et Samir Nasri.
Après le carton des Citizens qui ont ridiculisé les Red Devils sur la terre des exploits de B. Charlton, Best et Cantona, le Citizen de l’ombre, Patrick Vieira, a confié:
-"Quand on a marqué le premier but ça nous a libérés. Champion ? Je ne sais pas encore, mais ce qui est sûr, c’est qu’on est prétendant. Ce match nous donne beaucoup d’espoir, en tout cas. On va vraiment savourer, et on ne sait pas jusqu’où on va aller.”
Sages paroles.
Je trouve incroyable qu’aucun média français n’accorde un grand article aux nouvelles fonctions de Patrick Vieira.
J’y vois là un moyen de protéger Arsenal car 99% de la presse sert la soupe les yeux fermés à Arsenal.

Permalien 11:26:39, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

L'Ex Gunner Gaël Clichy est heureux d'être "dans un club qui veut tout gagner"

En signant à Man City, Gaël Clichy a coupé le cordon ombilical avec Arsenal. Vu son match du 23 octobre 2011, il mérite de nouveau d’aller en équipe de France, tant il a muselé Nani qui n’a pas touché un ballon.

-"Je voulais aller dans un club avec de la concurrence, qui joue pour tout gagner.” (Le Parisien, 25 octobre 2011, page 17)
Le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien joueur d’Arsenal n’y va pas de main morte quand il évoque sa période Arsène Wenger, sans cracher pour autant dans la soupe.
En message décrypté cela veut dire:
-A Arsenal, j’étais peinard. Sûr d’avoir ma place de titulaire si je n’étais pas blessé et quel que fût mon niveau. A Arsenal tu n’es pas obligé de gagner le titre à chaque saison du moment que tu sois dans les trois premiers -voire quatre- du classement, ce qui suffit pour disputer la Champions League suivante…
Il y a peu, sur RTL, Wenger a expliqué que Arsenal et Man City avaient les mêmes ambitions. Et que si Clichy et Nasri avaient choisi de partir c’est pour l’argent.
Clichy ne partage pas cet avis. Et moi non plus.
D’ailleurs Arsenal en a pris 8 à Old Trafford contre Man United qui s’est fait corriger… 1-6 par Man City !
Man City a les moyens de remporter la Premier League 2012. Pas Arsenal.
Et peut-être plus Man U, si Sir Ferguson rate encore sa composition de départ.

Les Terribles, de Raphaël Sorin (Finitude)

Mon ami Philippe Soupault, cofondateur du surréalisme, parle de sa jeunesse et de Jacques Vaché, l’un des “Terribles” de Raphaël Sorin.

L’éditeur Raphaël Sorin aime les beaux livres bien édités, c’est-à-dire que l’enveloppe compte pour lui autant que la lettre qu’elle contient. Aussi, au lieu de publier ses propres ouvrages chez ses employeurs, il va voir ailleurs propulsé par ce doux air de nostalgie qu’offrent encore quelques maisons au travail très soigné. Ainsi, il a publié au Temps qu’il fait (Parisiennes, 1992) et à L’Echoppe (Pop Art 68, 1996). Aujourd’hui, il a élu domicile chez Finitude (Produits d’entretiens, 2005, et 21 irréductibles, 2009). Toujours fidèle à Finitude, il a eu la joie de voir son nouveau livre (Les Terribles) imprimé sur papier jonquille (20 exemplaires dont 5 hors-commerce). Ce tirage de tête nous transporte dans une ère disparue, celui du papier “Japon". Les autres volumes sont tout aussi splendides d’autant qu’ils sont enrichis d’une bonne douzaine de vidéogrammes d’Alain Le Saux, inspiré par le cinéma noir & blanc.
Les Terribles contiennent une nouvelle série de «produits d’entretiens» si cher à Raphaël Sorin. Les produits d’entretiens sont les écrivains et cinéastes qui nourrissent spirituellement l’éditeur-écrivain. Question artistes, il n’est dupe de rien. Il sait très bien qui est qui. Et comment ça marche ou ne marche pas. On lui doit le succès médiatique de Michel Houellebecq. Il a commencé par faire mousser la bande d’une revue hyper intello. Les journalistes ont mordu à l’hameçon, de peur de rater le nouveau phénomène éditorial genre les Surréalistes ou les Hussards. Il n’en était rien : il ne s’agissait que de donner l’illusion d’un nouveau courant littéraire. Bingo ! On a oublié tous ceux de la photo sauf Houellebecq. Ce n’est pas déjà pas si mal. Si on se fie à cet exemple, on peut dire que Raphaël Sorin fait la pluie et le beau temps dans l’édition. Il lui arrive d’être un très grand météorologue surtout quand il prédit une pluie torrentielle de bouquins de Houellebecq sur la France et ailleurs.
En marge de son métier d’éditeur, Raphaël sait que beaucoup de ses écrivains préférés n’ont eu que des ventes modestes, sauf les auteurs de polars qu’il affectionne. Ce n’est pas lui qui ignore que tout succès est un malentendu. Refusant catégoriquement de coucher par écrit ses souvenirs- comme si l’on pouvait coucher avec des souvenirs !- il aime mieux réunir ses chroniques d’antan qui toutes donn(ai)ent envie au lecteur de devenir plus intelligent et plus sensible aux contacts de stylistes de haut parage. Les Terribles forment une association de réfractaires de premier ordre. On a une impression de vitesse lors de la lecture de Sorin. Il a écrit vite, pour François Bott ("Le Monde"), “Le Matin de Paris", “Globe” et “Les Nouvelles Littéraires". On lit vite. C’est toujours intelligent. Il a le troisième oeil. Rien à voir avec les travaux universitaires encombrés de références qui noient les faits importants.
Il y a Jacques Vaché, le phare breton d’André … Breton. Vaché était un grand déchiré que se moquait de la gloire. La came fut sa maîtresse et elle eut le dernier mot. Il y a Arthur Cravan, le poète-boxeur ou le contraire, qui aimait vendre sa revue Maintenant dans une voiture quatre saisons comme si c’était du citron ou du persil. Il y a Pozner qui lui aussi a échappé aux « historiens de la littérature ». Parmi les valeurs reconnues de tous, il y a Chandler, Stephen King, Léo Malet, S. Burroughs et Arletty qui parle de Céline, ça vaut l’os. On sent que Sorin a censuré la grande comédienne qui pouvait lâcher les chevaux ! C’est Pierre Monnier qui lui permit d’accéder auprés d’Arletty. L’éditeur et caricaturiste Pierre Monnier (Editions Chambriand) réédita Céline quand il était dans la mouise totale. Le patron de presse Paul Lévy ("Aux Ecoutes") tendit aussi la main à Céline après guerre.
La galerie de portraits forme une barrière de protection. Elle empêche la médiocrité d’arriver jusqu’aux méninges de Raphaël Sorin qui nous donne le mode d’emploi pour fréquenter les grandes pointures de la culture. La vraie celle qui élève l’esprit.

-Les Terribles
De Raphaël Sorin
Finitude, 173 p., 16 €

Permalien 00:26:48, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Manchester United 19-2 Manchester City

Après l’indiscutable succès de Man City chez son voisin Man United (1-6), l’entraîneur italien des Citizens, Roberto Mancini, a dit: “Nous n’avons gagné que trois points. Ce qui serait grand c’est de remporter le championnat". Sages paroles.


Man United a remporté 19 championnats d’Angleterre quand Man City n’en a gagné que 2…

Les 19 championnats d’Angleterre de Man U:
1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011.

Les 2 championnats d’Angleterre de Man City: 1937, 1968

24.10.11

Permalien 18:33:51, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Vidic renonce à la Serbie et Chicharito a resigné jusqu'en 2016

Le Serbe a décidé de se concentrer sur Man United et uniquement sur son club. Après le 1-6 encaissé à Old Trafford, sans Vidic, il fallait une grande information.

Comme toujours après un trés mauvais résultats ou la perte d’un titre, Manchester United annonce de grandes décisions concernant l’avenir du club.
D’abord Nemanja Vidic a confié qu’il mettait un terme à sa carrière international après 56 sélections et deux buts:
-"Après beaucoup de pensées et le coeur lourd, j’ai décidé que le moment est bon pour moi de me retirer du football international. Je sens, après 10 ans de matchs internationaux, qu’il faut que je laisse la place aux joueurs plus jeunes. Je tiens à remercier tous les dirigeants, entraîneurs et équipiers avec qui j’ai joués. J’ai toujours été très fier de jouer pour la Serbie et je veux leur souhaiter bonne chance dans les tournois à venir.”
Il est évident que l’on ne peut s’empêcher de penser que Sir Alex Ferguson lui a peut-être dit:
-"C’est Man United qui te paie et très cher. Tu ne peux plus risquer de te blesser avec ton pays. Tu as vu ce que ton absence nous a coûté… un 1-6 contre City et à la maison en plus ! Maintenant tu dois nous donner 100 % de ton temps. Tu ne gagneras jamais la Coupe du monde avec la Serbie. En revanche, tu peux encore remporter la Premier League avec Man U !”
Certes un international en activité n’a pas le droit de refuser la sélection. Cependant on a vu beaucoup de joueurs dire adieu à la sélection national pour éviter la blessure: je pense à Paul Scholes.

*****

Autre signe fort: Javier Hernandez a signé un nouveau contrat de cinq ans pour rester à Old Trafford jusqu’à la fin de la saison 2015/16.
Chicharito, 23 ans, est passé de Chivas de Guadalajara (Mexique) à Man United en Juillet 2010.
D’emblée, il a eu un grand impact, marquant lors de ses débuts dans le Community Shield contre Chelsea. Il a continué de beaucoup apporter au cours de 55 apparitions sous le maillot de la Red Army, marquant 23 buts.
Sir Alex Ferguson a déclaré:
-"Le dernier joueur a avoir eu une grande importance immédiate fut Ole Gunnar Solskjaer. Le talent de Chicharito pour créer un espace dans la surface et sa capacité de finition, en font un buteur naturel. Hors du terrain, c’est un plaisir de chaque instant. Il travaille très for. C’est un membre très populaire du club. Les fans l’adorent. “

Déclaration de Chicharito:
-"Jouer pour Manchester United est un rêve permanent pour moi. Je ne m’attendais pas à m’adapter dès ma première année. Je suis ravi d’engager mon avenir à United. Gagner un titre et disputer la finale de Ligue des Champions a été fantastique. Je suis impatient d’aider mes coéquipiers pour tenter de gagner de nouveaux trophées pour notre grand club.”

Le Real Madrid n’est pas prêt “d’acheter” Chicharito pour le faire jouer avec C. Ronaldo. Le buteur vient de resigner un nouveau contrat avec Man U.

Permalien 00:08:35, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le 23 janvier 1926, Man United avait déjà perdu 1-6 contre Man City à Old Trafford

Man United 1-6 Man City. La pire défaite de l’ère Ferguson. Il faut remonter en 1926 pour voir Man U encaisser un tel carton à domicile et aussi devant les Citizens! En 2011, David Silva a été le grand artisan de la victoire de Man City à Old Trafford . Il a été grandiose dans le placement, la distribution, l’aisance technique, la vista, l’autorité, l’intelligence, la volonté. Je voulais du football. Avec lui, j’en ai vu. Sur le match United-City (1-6), l’Espagnol (25 ans) mérite le Ballon d’or tant il fut un fantastique chef d’orchestre. Son toucher de balle est un enchantement.

Voici les déclarations des entraîneurs après le match. Souvenons-nous que Sir Alex est le coach le plus titré de l’Histoire du football (série en cours):

Sir Alex Ferguson:
-"Notre attitude a été suicidaire. A dix contre onze, nous avons continué à attaquer. Cela s’est terminé par une humiliation. Nous aurions dû nous dire avant : ça suffit… C’est le pire résultat de mon histoire. Je n’en reviens pas de ce score… Cette humiliation aura un impact. Elle va provoquer une réaction. Généralement, on montre notre force, notamment à l’extérieur, lors de la deuxième partie de saison. Nous allons revenir.”

Roberto Mancini:
-"Balotelli a montré ce dimanche qu’on pouvait le considérer comme l’un des cinq meilleurs joueurs du monde. Je suis content d’avoir gagné là où peu d’équipes arrivent à le faire mais la saison est longue. Cela reste 3 points, et il ne faut pas oublier l’expulsion d’Evans, même si notre confiance peut grandir après cette victoire. Les joueurs d’United ont continué à attaquer, alors qu’ils étaient à dix. Ils se battent toujours, ils veulent toujours gagner. United est toujours meilleur que nous à l’heure actuelle. Pour changer cela, nous devons gagner le titre. Là, ce sera un grand jour.”

La déclaration de Darren Fletcher, le seul Red Devil qui n’a pas coulé face à City:
-"Nous savons la peine qu’éprouvent nos fans face à la défaite d’une telle ampleur. Nous savons ce qu’ils vont endurer lundi matin quand ils vont aller au travail. Nous, les joueurs, sommes dans la même souffrance…”

PS: le dernier 1-6 encaissé par MU remonte au 23 janvier 1926 à Old Trafford contre… Man City !

Voici l’équipe des Red Devils de ce funeste match:
Alf Steward/
Tommy Jones, Jack Silcock, Ray Bennion/
Clarrie Hilditch, Frank Mann/
Joe Spence, Christopher Taylor, Frank McPherson, Clat Rennox, Enry Thomas

48 657 personnes se trouvaient dans les Tribunes d’O.T.
Clat Rennox sauva l’honneur en toute fin de match.
Les buteurs de City furent Roberts (2), Austin (2), Johnson et Hicks
La saison 1925-1926 MU finit 9e avec 44 points et City, 21e avec 35 points.

PS’: le 12 février 1955, Man U a aussi pris une correction contre les Citizens à Old Trafford… 0-5 !
Les buteurs du match furent: Hart, Fagan (2) et Hayes (2)
Voici l’équipe de MU, le jour de cette autre défaite mémorable:
Bert Traumann/
Jimmy Meadowns, Roy Little, Ken Barnes/
Dave Ewing, Roay Paul/
Paddy Fagan, Joe Hayes, Don Revie, Johnny Hart, Roy Clarke
Il y avait 47 914 spectateurs dans O.T.
La saison 1954-1955, MU finit 5e avec 47 points et City 7e avec 46 points.
L’entraîneur de MU était Matt Busby.

Sources: The Pride of Manchester, a history of Manchester derby matches
de Steve Cawley et Gary James
Published by ACL Color Print & Polar Publishing (UK) Ltd. 1991

23.10.11

Permalien 23:16:06, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Man City a été la peau de banane redoutée par Sir Ferguson

Après le 8-2 infligé à Arsenal, Man U s’est pris dans la tronche un 1-6 signé par les Citizens. Je ne regarderai jamais le résumé du match de ce dimanche noir du 23 octobre 2011. Aucune images. Rien. Une fois cela m’a suffi. Les commentateurs vont s’en donner à coeur joie: ce n’est pas chaque semaine que l’on peut matraquer Man U. Cette défaite peut-être un bienfait. Il faut positiver. Je ne vois pas MU se liquéfier jusqu’à la fin de saison. Et je ne pense pas les Citizens vont être aussi bien inspirés pendant toute la saison. Faut tout de même reconnaître qu’ils forment un sacré groupe. Quand on songe que Tevez a été éjecté !

Quand Man United a battu Arsenal 8-1, Sir Ferguson a dit quelques jours après:
-"Là on se marre bien mais je me demande bien d’où va venir la peau de banane…”
Elle est arrivée le 23 octobre 2011 avec la venue des Citizens.
Une sacrée claque !
Bien sûr, il vaut mieux perdre 1-6 contre Man City à Old Trafford et gagner la Premier League 2012, le 13 mai prochain.
Il n’est pas interdit de perdre à la maison. L’inconcevable c’est d’en prendre 6 dans la musette!
Est-ce qu’un club qui se prend une telle correction peut gagner la Premier League et la Champions League ?
La réponse est non. En tout cas les ambitions sont revues à la baisse.
Certes en Angleterre, les scores sont parfois effrayants.
Cependant un club du statut de Man U ne peut pas perdre sur un tel score humiliant, qui plus est lors du derby mancunien disputé chez soi.
Ferguson n’a pas bougé. Il ressemblait plus à W.C. Fields qu’à Beckett.
La famille Glazer était en tribune. Le mieux c’est qu’elle reste aux Etats-Unis. Comme porte-poisse, les frères Glazer sont des champions !
Regardons l’équipe proposée par Sir Alex:
De Gea/
Evra, Evans, Ferdinand, Smalling/
Young, Fletcher, Anderson (Jones), Nani (Chicharito)/
Welbeck, Rooney
Remplaçants: Lindegaard, Fabio, Park, Valencia, Berbatov
Le gardien ?
Peut-on confier la cage à un gosse de 20 ans qui oublie de passer à la caisse d’un supermarché quand il a mangé une barre chocolatée en rayon ? La réponse est non. Bon contre Liverpool, il a regardé passer le ballon devant sa cage pendant tout MU-City (1-6)
Il est temps que Vidic revienne, et que Rafael ou un autre occupe le poste de latéral.
Au milieu, Park et Carrick ont fait défaut. Nani et Young sont incapables de défendre. D’habitude quand Sir Ferguson reçoit des gros bras, il joue avec un 4-5-1…
Devant ? Welbeck peut retourner jouer au jardin d’enfants. Il fait peur, oui, mais aux fans de Man United !
Coach ? Pourquoi Sir Alex n’a pas bronché. Il semblait collé à son siège. Tout le monde a vu que Welbeck était dans un jour sans.
Man City ce 23 octobre semblait invincible.
Depuis la finale de la C1 2011 contre Barcelone, aucune équipe n’avait bougé autant Man U.
C’est facile à dire après mais j’estime que la bonne équipe qu’il fallait aligner contre les Citizens était la suivante:
De Gea/
Evra, Ferdinand, Jones, Fabio/
Giggs, Park, Fletcher, Anderson, Carrick/
Rooney

Permalien 17:43:42, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man City a arsenalisé Man United 1-6 à Old Trafford

Les Citizens ont écrasé Manchester U de manière magistrale. 1-6 ? Le score aurait pu être encore plus large. On dit bravo à tout le club de Man City. Les Red Devils ont réalisé le pire match de l’ère Ferguson. Du jamais vu !

Manchester United 1-6 Manchester City
Buts pour les Citizens: Balotelli (22e, 60e), Agüero (69e), Dzeko (89′, 90e), Silva (90e)
Buts pour les Red Devils: Fletcher (81e)

Humiliés ! Ridiculisés !
Voilà ce que l’on peut dire quand on a vu le match.
Les joueurs de Manchester United ont été dominés dans tous les secteurs.
Il n’y a rien à sauvé. Rien de rien.
En face, Silva a été divin. Match parfait.
Heureusement que ce match n’intervient qu’à la 9e journée de la Premier League 2012.
Si nous étions en mars, le championnat serait plié.
Là, Man U a tout le temps de se ressaisir.
Que s’est-il passé ?
Man City était dans un état de grâce. A chaque attaque, il pouvait marquer un but.
De l’autre côté, ce fut le néant incarné par Welbeck. Le choix de ce jeune joueur a hancicapé d’emblée MU car le natif de Manchester n’a jamais pesé sur la défense adverse. Chicharito lui est supérieur en tout.
Ensuite, au rayon milieu de terrain, il y avait trop de créateurs (Young et Nani) et pas assez de maçons.
Sir Ferguson a mésestimé Man City qui méritait d’avoir en face un milieu à 5 avec trois récupérateurs dont Park.
C’est facile à dire après… cependant il est évident que Sir Ferguson a raté complétement son onze de départ.
La défense rouge a pris l’eau de tous les côtés. Ferdinand a joué en baron. Evans en junior. Smalling n’est pas un latéral de métier. Evra était impuissant. Le goal De Gea un pantin désarticulé.
Si personne ne récupère les ballons et si personne ne sait organiser le jeu, il devient difficile de jouer au football.
L’inspiration, le talent, la spontanéité, l’élégance, la force, tout était du côté des Citizens.
Même à 1-3, Man U n’a pas été capable de sonner la révolte.
Ce fut un match 100 % en faveur des Citizens qui se sont promenés à Old Trafford.
Man U ressemblait à Arsenal. Ses joueurs étaient en desous de tout.
Il n’y a rien à sauver.
Tous les ennemis de Man U sont heureux.
On est cependant loin de l’issue du championnat.
L’important c’est d’être leader au terme de la dernière journée de championnat.
Après l’expulsion d’Evans à la 47e minute, MU a encaissé 5 buts…

**Man U:
De Gea/ (0) Rien à sauver de sa prestation
Evra (1) Il était sur le radeau de la Méduse
Evans. (0) Expulsé à la 47e mn, à 0-1. Son tirage de l’adversaire par le bras est l’acte d’un désespéré
Ferdinand (0) Il est temps qu’il aille en retraite
Smalling/ (0) A force de ne pas jouer à sa place, il perd tout son football
Young (-2) Du grand n’importe quoi
Fletcher (4) Le seul rescapé du Titanic
Anderson (1) Trop désordonné. Puis (66e) Jones (0) D’aucune utilité
Nani/ (-5) Une girouette dans le vent. Puis (66e) Chicharito. A 0-2, sa vitesse n’a servi à rien. Trop tard
Welbeck (-10) Avec lui sur le terrain MU a joué à 10 puis à 9 après l’expulsion d’Evans
Rooney (-5) A joué milieu défensif à cause du schéma tactique de Sir Ferguson

Remplaçants: Lindegaard, Fabio, Park, Valencia, Berbatov

Coach: Sir Ferguson. (-10) Un coaching à la Wenger des mauvais jours. Un onze raté totalement. Aucune inspiration pour rectifier le tir.

**Man City:
Hart, Richards, Kompany, Lescott, Clichy, Barry, Yaya, Milner, Silva, Aguero, Balotelli

Remplaçants: Pantilimon, Kolo, Zabaleta, Kolarov, De Jong, Nasri, Dzeko

Coach: Mancini
Les voisins de City sont à féliciter dans leur ensemble. Chapeau les gars !

Classement:
1 Manchester City 25 points + 26
2 Manchester United 20 + 14
3 Chelsea 19 + 11
4 Newcastle United 19 + 6
5 Liverpool 15 + 2
6 Tottenham Hotspur 13 + 1
7 Arsenal 13 -3

Permalien 13:58:15, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Les compos de Man United-Man City, 13 h 30

Enfin du football, enfin de la vie. Enfin de la beauté. Enfin de l’art vivant.

**Man U:
De Gea/
Evra
Evans
Ferdinand
Smalling/
Young
Fletcher
Anderson
Nani/
Welbeck
Rooney

Remplaçants: Lindegaard, Fabio, Jones, Park, Valencia, Chicharito, Berbatov

Coach: Sir Ferguson

**Man City:
Hart, Richards, Kompany, Lescott, Clichy, Barry, Yaya, Milner, Silva, Aguero, Balotelli

Remplaçants: Pantilimon, Kolo, Zabaleta, Kolarov, De Jong, Nasri, Dzeko

Coach: Mancini

Higuain et C.Ronaldo répondent aux voyants-aveugles français

Il n’y a pas que Barcelone en Liga. Le Real Madrid avec Ozil, Kaka, C. Ronaldo, Di Maria et Higuain forme une équipe assez effrayante au niveau des talents individuels. Les médias français ne voient que Benzema dans la constellation de stars. En 2011, Benzema est un bon joueur mais pas un très grand joueur.

Málaga 0 - 4 Real Madrid
Buts pour la Maison Blanche: Higuaín (11e), Cristiano Ronaldo (23e, 28e, 38e)

Beaucoup de journaleux français n’ont d’yeux que pour Benzema.
Ils feraient bien d’acheter du collyre.
Je pense à ce correspondant permanent qui aboie plus qu’il ne parle pour toujours nous servir que Benzema est titulaire au Real Madrid.
Quand Benzema a signé au Real, il a dit que Mourinho avait décidé de faire jouer le Français en pointe.
Faux! Désinformation totale.
Dernièrement comme Mourinho a fait jouer Benzema contre Lyon, il nous a expliqué que le Portugais préférait Benzema parce que le Français savait jouer dans de petits périmètres et que surtout Ronaldo s’entendait mieux avec Benzema qu’avec Higuain.
Faux et faux ! Désinformation sur toute la ligne.
Si le Portugais a fait jouer Benzema contre Lyon c’est que l’OL = nullité française.
Contre Malaga, Mourinho a aligné d’emblée ses deux titulaires: Ronaldo et Higuain qui ont marqué 4 buts !
Je pense aussi à Christophe Dugarry qui a cassé du sucre que Ronaldo pendant tout Real Madrid-Lyon (4-0).
Il a en plus dit qu’il ne captait pas pourquoi Ronaldo jouait tout le temps les matchs en entier.
Ronaldo est un compétiteur qui veut marquer plus de buts que Messi. Il ne faut pas avoir fait Polythechnique pour comprendre une chose aussi simple.
Il est vrai que lorsqu’on a passé son temps à cirer le banc de Barcelone et de l’AC Milan on ne joue pas dans la même catégorie que Higuain, Messi et Ronaldo.
D’aucuns ont dit encore: “Pour Mourinho, C.Ronaldo est un titulaire indiscutable. Il n’en démord pas…”
Mieux vaut en rire.
Vive Ronaldo ! Vive Higuain! Vive le Real Madrid !

Après le nul du Barça au Camp Nou contre Séville (0-0) voici le classement de la Liga:

1 Real Madrid 19 points 8 matchs/ 6 1 1/ 28 6/ + 22
2 FC Barcelone 18 8/ 5 3 0/ 26 4/ + 22
3 Levante 17 7/ 5 2 0/ 11 3/ + 8
4 FC Séville 16 8/ 4 4 0/ 8 4/ + 4
5 Valence CF 14 7/ 4 2 1/ 10 7/ + 3

Permalien 00:53:56, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL  

Comme l'an passé, Arsenal est dernier au classement fair-play

Arsenal est bon dernier au classement fair-play. C’est une tradition chez les Gunners. Bien sûr ce bilan n’est jamais signalé dans L’Equipe (version papier), ni sur TF1 et ni sur Canal Moins…

Pour Arsenal, les saisons se suivent et se ressemblent.
Les Gunners sont derniers au classement fair-play.
La saison 2010-2011, ils ont fini dernier.
Cela veut dire que Arsenal pratique le jeu le plus violent d’Anglerre et donc le plus laid alors qu’en France, les médias au garde à vous ne cessent pas de dire que Arsenal “joue très bien” et “qu’il est plus important de bien jouer que de gagner". Enfin, vous connaissez ce genre de fadaises.

Classement fair-play de l’actuel Premier League

1 Manchester City 8 cartons jaune 0 carton rouge
2 Manchester United 10 0
3 Tottenham Hotspur 11 0
4 Swansea City 11 0
5 West Bromwich Albion 14 0
6 Stoke City 16 0
7 Fulham 18 0
8 Newcastle United 18
9 Wolverhampton 19 0
10 Everton 14 1
11 Chelsea 17 1
12 Aston Villa 19 1
13Wigan Athletic 19 1
14 Sunderland 20 1
15 Blackburn Rovers 20 1
16 Norwich City 9 2
17 Queens Park Rangers 14 2
18 Bolton Wanderers 16 2
19 Liverpool 17 2
20 Arsenal 20 cartons jaunes 3 cartons rouges

22.10.11

Permalien 17:33:56, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

The Red Army et le peuple rouge n'ont pas peur des Citizens

Plus que quelques heures avant Man United-Man City, le 23 octobre à 14 h 30.

Alors que le XV de France va disputer la finale de la Coupe du Monde de rugby le 23 octobre contre les All Blacks- chapeau! mieux que les footballeurs- j’attends le derby mancunien entre United et City. Quelle chance ont les habitants de Manchester ! C’est comme si demain les Niçois allaient voir au Ray OGCNice-Cavigal. Une utopie totale en L1 ! Il faut donc se transporter en Premier League pour vivre des matchs aussi beaux. (Espérons car parfois on ne voit rien…) Quelle belle affiche! Surtout depuis que Liverpool et Chelsea ont baissé de niveau. Chelsea reste le rival N° 1 de Man U. Ne parlons pas d’Arsenal. Les Gunners ? On dirait qu’ils viennent de changer d’entraîneur tant l’équipe est en lambeaux. Comment se fait-il qu’un manager qui est en poste depuis 15 ans n’ait pas anticipé un telle catastrophe sportive ? N’est pas Ferguson qui veut. Quand l’Ecossais perd Cantona, Beckham, Keane, van Nistelrooy, Cristiano Ronaldo ou Scholes, il sait rebondir, lui.
J’entends et lis dans les médias français que les Citizens sont favoris…
Je n’en crois pas mes yeux ni mes oreilles.
Les Citizens peuvent gagner à Old Trafford mais en aucun cas ils ne sont favoris.
Personne n’est favori à Old Trafford, sauf les locaux, c’est-à-dire les Red Devils.
Aucun joueur de MU n’a peur des Citizens.
Aucun fan de MU ne craint City.
On ne vas pas claquer des dents devant Nasri.

Les 6 derniers derbys:

United 3-1 City, janvier 2010
City 0-1 United, avril 2010
City 0-0 United, novembrer 2010
United 2-1 City, février 2011
City 1-0 United, avril 2011
City 2-3 United, août 2011 (Wembley)

Mini classement sur les derbys:

1 er Man United 13 points 6 matchs/ 4 victoires 1 nul 1 défaite/ 9 buts pour, 5 contre/ + 4
2 Man City 4 points 6 matchs/ 1 victoire 1 nul 4 défaites/ 5 buts pour, 9 contre/ - 4

Classement de la Premier League:

Classement actuel Premier League:
1 Manchester City 22 pts, 8 matchs/ 7 1 0 /27 6 / +21
2 Manchester United 20 pts, 8 m/6 2 0/ 20 9/ + 19
3 Chelsea 19 pts, 8 m/ 6 1 1/ 20 9/ + 11

Pronostic:
United 4-2 City

Comparons le palmarès des deux clubs sans parler des titres en L2. Man City est très loin de MU…

Palmarès Man United:
Coupe du monde des clubs 2008.
Coupe intercontinentale 1999.
Supercoupe de l’UEFA 1991
Ligue des champions 1968, 1999, 2008
Coupe des coupes 1991
Championnat d’Angleterre 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011.
Coupe d’Angleterre 1909, 1948, 1963, 1977, 1983, 1985, 1990, 1994, 1996, 1999, 2004.
Coupe de la ligue Vainqueur : 1992, 2006, 2009, 2010.
Community Shield (19) 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1983, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011(Titres partagés : 1965, 1967, 1977, 1990)

Palmarès Man City:
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1970
Championnat d’Angleterre 1937, 1968
Coupe d’Angleterre 1904, 1934, 1956, 1969, 2011
Coupe de la Ligue 1970, 1976
Community Shield 1937, 1968, 1972

Permalien 15:10:57, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Si la mort n'avait pas si bon goût, Brassens aurait 90 ans

Chanson historique. Georges Brassens n’est mort que pour l’état civil. Il vivra en moi jusqu’à mon dernier souffle de vie. C’est le Bob Dylan français. Des chansons qui vrillent le coeur et l’âme. Des chansons coups de poing. Un des plus grands écrivains de son temps.

Georges Brassens est né à Sète le 22 octobre 1921…
Il est mort à Saint-Gély-du-Fesc, le 29 octobre 1981.
Nous fêtons- non nous pleurons !- les 30 ans de sa mort.
Aujourd’hui, il devrait avoir 90 ans.
Et les célébrer avec Devos, Nucéra, Boudard, Fallet, Ventura et Béart.
Seul Guy Béart est vivant. On s’en réjouit tous les jours.

Mercredi soir, le match Marseille/Arsenal (0-1) a réuni un peu moins de 5 millions de téléspectateurs (19% PDA)

M6: La France a un Incroyable talent a séduit 4,2 millions de personnes (16,8% PDA)

France 2: Brassens, la mauvaise réputation a retenu 4 millions de personnes (15,1% PDA) dont moi.

France 3: Des racines et des ailes consacré à la ville d’Albi a été suivi par 3,9 millions de personnes(14,7% PDA)

A voir:
**Dimanche 23 octobre 2011, En bateau avec Georges Brassens, Planète+Thalassa, documentaire de Rémi Sautet, 52 mn. Inédit. 20 h 40. (Rediffusions 28 oct. 12 h/ 29 oct. 22 h 40/ 30 oct. 15 h 30/ 3 nov. 12 h/ 6 nov. 15 h 45 et 8 nov 12 h.)
**Lundi 24 octobre, Brassens et nous, France 3, documentaire de Nicolas Maupied et Didier Varrod, 110 mn. Inédit. 20 h 35. (Rediffusion 25 octobre 2 h 15)
Dans la nuit de mardi 25 à mercredi 26 octobre, Brassens et la Jeanne, France 3, documentaire de Delphine Deloget. 04 h. C’est quoi cette heure !

Couac visuel: Gourcuff salue Kaka au lieu d'Ederson...

Une ancienne publicité avec Kaka et Gourcuff

A la 67e minute de Real Madrid-Lyon (4-0), Rémi Garde a fait sortir Yoann Gourcuff remplacé par Ederson. Il faut dire que les deux joueurs sont deux grandes déceptions, à cause de blessures et de petit mental. Pendant que Lloris a confirmé sa classe à Lyon, Ederson, ex partenaire de l’OGCNice, a perdu son rayonnement. Idem pour Gourcuff. Depuis que l’ex Bordelais ne joue plus sous les ordres de Laurent Blanc à Bordeaux, il est devenu un joueur quelconque.
Quand Gourcuff quitte le terrain alors que les Lyonnais perdent déjà 3-0, le Français salue Kaka et non pas… Ederson ! C’est la première fois que je vois cela. Je ne l’ai pas vu d’ailleurs. Je découvre ça dans L’Equipe Magazine du 22 octobre 2011, page 64. Le jour du match j’ai regardé un téléfilm sur Georges Brassens diffusé par France 2. C’était beaucoup mieux que cet insipide Real Madrid à sens unique, faute d’adversaires de qualité.
Ce comportement signifie:
1/ Je dis bonjour à Kaka car j’ai joué avec lui à l’AC Milan.
2/ Au point de vue d’un supporter cela veut dire: j’en n’ai rien à foutre d’Ederson et de Lyon, moi je suis star dans la catégorie du Ballon d’or 2007. Assistant à la scène, le Lyonnais Michel Bastos écarquilla les yeux en grand. Il n’en revenait pas. Pour lui, Gourcuff donna l’impression d’être remplacé par Kaka et non pas par Ederdon.
Notons que Bastos et Ederson sont des Brésiliens comme Kaka…
Tout ça pour vous dire que ce football-là me fait vomir.
Je veux bien que les joueurs soient humains mais il ne faut pas trop exagèrer non plus.
Cet accolade de Gourcuff intervint en plein match. Kaka n’y est pour rien car son club menait déjà 3-0.
Gourcuff s’est comporté en touriste et non en compétiteur.
Il aurait dû saluer Ederson et rien que son remplaçant car ils étaient en train d’exercer leur métier qui plus en C1 et sous les caméras de télévision.
Gourcuff n’est pas plus Lyonnais que moi. Il touche sa paie. C’est tout.
J’ai lu dans France Football (21 octobre 2011) que Mourinho “a considéré que les caractéristiques de Benzema seraient mieux adaptées au contexte de celles de Higuain” pour affronter Lyon.
Faux archi faux. Le Portugais sachant que Lyon était d’une grande faiblesse a laissé un peu au repos Higuain- tout le début de match- pour donner du temps de jeu au Français.
Contrairement à ce qu’écrit le fan de Benzema, il n’y a pas de “lobbying pro-Higuain".
Sachant que Higuain aurait pu aussi jouer en équipe de France, Benzema peut s’estimer heureux que le franco-argentin ait choisi de jouer pour l’Argentin et non pas pour la France sinon l’ex Gone ne serait pas non plus titulaire en EDF au poste d’attaquant axial.

20.10.11

Permalien 17:10:40, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Rock'n'roll, la discothéque idéale, de Philippe Manoeuvre (Albin Michel)

MC5 est prèsent dans l’indispensable livre culte de Philippe Manoeuvre. A acheter ou à se faire offrir sans plus attendre.

Avec Philippe à la manoeuvre, on se régale.
Il est avec Yves Bigot, celui qui parle le mieux de musique contemporaine.
Manoeuvre dans le genre enflammé à l’oral et hyper concentré à l’écrit.
Bigot est plus dans le pur et dur. Il aime le foot, aussi. (Phiphi, je ne sais pas.)
Voici donc le volume 2 de la discothéque idéale du Rock’n'roll.
Sur la couverture, on peut lire: “101 disques à écouter avant la fin du monde".
La photo choisie n’est pas celle d’un groupe ou d’un chanteur/euse.
L’image montre des albums sur leur tranche. Chez nous, ils sont rangés de la même façon. On dirait un code barre psychédélique. C’est plus beau que les CD.
Jadis les pochettes étaient très importantes. Les emballages des CD à de rares exceptions ne sont pas travaillés.
Tous les albums des Beatles ou des Pink Floyd sont majestueux. Il y a toujours une idée forte.
Donc autrefois, on attendait la sortie d’un 33 avec une double excitation pour le son et l’image.
Aujourd’hui les clips font moins rêver que les pochettes.
Dans le volume, on trouve la reproduction des emballages sacrés sur une page avec en face tout ce qu’en pense Manoeuvre. De l’album et de ou des artistes.
Cet ouvrage est indispensable pour tous ceux qui aiment la musique qui a fait ce que nous sommes: des réfractaires irréductibles. Que l’on soit dans la société ou pas.
La musique m’a ouvert la tête avant les mots.
Quand j’ai entendu Hendrix, ce fut un choc, le même que celui éprouvé par Philippe Soupault au contact de la prose de Lautréamont.
Il y a un avant et un après Hendrix.
Les fringues et la musique de Jimi Hendrix sont encore en avance sur nous.
Rien ne fait démoder chez lui.
“Mon son contre les sons” pourrait être son épitaphe.
Ils ont tous là: Dylan, Mayall et Clapton, Chuck Berry, Cream, Talking Heads, Genesis, Grateful Dead, Miles Davis, Iron Maiden, The Pogues, Nico, Jethro Tull, Stevie Wonder, Michael Jackson, Bowie, Blondie, Winehouse…
Les amateurs moins pointus découvriront sans doute: Devo, Hole, Smashing Pumpkins, The Sonics…
Il n’y a pas Eric Burdon (Les Animals). Ni les Small Faces. Peut-être sont-ils dans le volume 1 ?
En ouverture, il y a une interview de Manoeuvre par Isabelle Chelley.
Philippe nous apprend que la discothéque est évolutive, jamais fermée.
On le voit aussi encastré parmi ses CD, genre collé au mur des lamentations du rock.
Ca sent le service de presse ! (Non, je déconne…)
Philippe Manoeuvre écrit très bien. Il pourrait être délirant avec un langage hyper branché.
On est loin de ça. Il est direct et donc naturel.
Il donne des infos avec plein de souvenirs personnels. C’est un ami qui nous écrit, nous parle, nous tient compagnie.
Ses textes tiennent la route. Ils sonnent justes.
Plein de journaleux se sont exprimés pour marquer leur territoire dans des rubriques.
Il n’en reste rien. Trop fabriqué. Trop événementiel.
Manoeuvre rejoint à l’écrit les grands noms dont il parle sans cesse depuis son adolescence.
Philippe c’est Tintin qui rend la copie.
Il aurait toujours 17 ans même à 71 ans.
Seul le corps lui rappelera son âge.
L’esprit jamais. Son cerveau est le sarcophage de notre jeunesse. C’est l’Antoine Doinel de la sicmu.
Il suffit de le lire pour voir Aladin sortir.
Qui se souvient de Syd Barrett (6 janvier 1946–7 juillet 2006) à part Manoeuvre ?
Barrett fut un cofondateur des Pink Flyod avant d’en être éjecté parce qu’il était incontrôlable.
Il a fini coupé du monde, entre Alceste et Robinson Crusoé.
Manoeuvre, lui, n’a pas coupé les ponts.
Le passeur en chef les prend même, pour nous aider à encore mieux nous rapprocher des gens que l’on aime.

-Rock’n'roll, la discothéque idéale (tome 2)
de Philippe Manoeuvre
Albin Michel
224 p., 25 €

Permalien 14:53:55, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Rappel: Man United-Man City, le 23 octobre à 14 h 30

Cela fait longtemps que l’on n’a pas vu un grand match anglais. Man U-Arsenal (8-2) ? Non, là c’était massacre à la tronçonneuse vu l’affligeant niveau de l’équipe entraînée par Arsène Wenger. Liverpool-Man U (1-1) ? Non, un nul vraiment nul. Man U - Chelsea (3-1) ? Oui, sans doute mais cela remonte au 17 septembre. De son côté, Man City a mis quelques beaux cartons. Espèrons que les Red Devils et les Citizens joueront un vrai match anglais, à savoir de l’engagement avec du jeu.

Grosse attente autour du derby car les deux clubs de Manchester occupent les premières places de la Premier League.
Certes nous sommes en début de saison mais cela fait toujours plaisir de savoir qu’une ville domine ainsi le football anglais.
En France, il n’y a aucun derby officiel.
Pour qu’un match s’appelle derby il faut que deux clubs d’une même ville se rencontrent.
Tel n’est pas le cas de Saint-Etienne-Lyon ou de Nice-Monaco…

Classement actuel Premier League:
1 Manchester City 22 pts, 8 matchs/ 7 1 0 /27 6 / +21
2 Manchester United 20 pts, 8 m/6 2 0/ 20 9/ + 19
3 Chelsea 19 pts, 8 m/ 6 1 1/ 20 9/ + 11

Permalien 14:38:52, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Les quinze matchs invaincus de Laurent Blanc

Le but en or de Laurent Blanc contre le Paraguay, au cours de la Coupe du Monde 1998.

On parle souvent du beau jeu au détriment des résultats.
Ainsi Arsenal joue toujours bien, disent-ils, mais ne gagne rien depuis 2005.
Le sport pro qui perd n’a aucun intérêt.
On vient de voir que le XV de France s’est qualifié pour la finale de la Coupe du Monde de rugby sans jouer bien.
En 1998, l’équipe de France avec Blanc et sous les commandes de Jacquet n’a pas passé les tours avec le brio d’un Brésil 1970. Et pourtant, les Bleus sont allés jusqu’au bout: champion du monde 1998.
Regardons la réalité des chiffres du “Président", Lolo pour les intimes:

Si les deux premiers matchs de l’ère Blanc se sont soldés par deux défaites:
1:11 août 2010 - Norvège 2-1 France/ Amical
2: 3 sept 2010 - France 0-1 Biélorussie/ Qualification Championnat d’Europe 2012

les quinze suivants se sont terminés par une victoire ou un match nul:

3: 7 sept 2010 - Bosnie-Herzégovine 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
4: 9 oct 2010 - France 2-0 Roumanie/ Qualification Championnat d’Europe
5: 12 oct 2010 - France 2-0 Luxembourg/ Qualification Championnat d’Europe
6: 17 novem 2010 - Angleterre 1-2 France/ Amical
7: 9 fév 2011 - France 1-0 Brésil/ Amical
8: 25 mars 2011 - Luxembourg 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
9: 29 mars 2011 - France 0-0 Croatie/ Amical
10: 3 juin 2011 - Biélorussie 1-1 France/ Qualification Championnat d’Europe
11: 6 juin 2011 - Ukraine 1-4 France/ Amical
12: 9 juin 2011 - Pologne 0-1 France/ Amical
13: 10 août 2011 - France 1-1 Chili/ Amical
14: 2 sept 2011 - Albanie 1-2 France/ Qualification Championnant d’Europe
15: 6 sept 2011 - Roumanie 0-0 France / Qualification Championnat d’Europe
16: 7 sept 2011 - France 3-0 Albanie/ Qualification Championnat d’Europe
17: 11 octobre - France 1-1 Bosnie-Herzégovine/ Qualification Championnat d’Europe

10 victoires des Bleus et 5 matchs nuls.

Entre les deux matchs du 9 juin et du 10 août 2011, Laurent Blanc a eu la douleur de perdre son père, Gilbert Blanc, ancien footballeur qui lui a transmis la passion du football. Il a été frappé par le deuil justs après les basses attaques qu’il a subies à propos des quotas. Jamais Laurent Blanc n’a dit qu’il avait perdu son papa. En effet, pour nous c’est son père, pour lui c’est son papa. Cette attitude nous change avec la médiatique demande en mariage de qui vous savez.
Laurent Blanc a tout notre respect.
Nous connaissons ses qualités d’hommes. Nous l’avons vu jouer pendant des années.
On peut compter sur lui.
Laurent Blanc est 100 % légitime dans son poste de sélectionneur national.
A lire, svp:
http://www.midilibre.fr/2011/06/18/laurent-blanc-perd-son-pere,338554.php

Georges Brassens joue mieux que Marseille et Arsenal

Grâce à Michel Polac, les deux amis René Fallet et Georges Brassens parlent de leur passion commune pour la littérature. La télévision peut être intelligente. La preuve par l’image et le son.

Lorsque les caméras ont montré Arsène Wenger assis sur le banc des visiteurs, au vélodrome, c’était comme si l’Alsacien avait tout d’un coup rétrogradé en L1. Quelle horreur ! Le stade de l’OM en travaux n’a pas le bel aspect des stades anglais. C’est le moins que je puisse dire ! On ne compare pas les palaces et les taudis. Heureusement pour Wenger, il n’était que de passage dans la L1, ce quart monde du football pro. Une vraie corvée ce match de C1. Vivement la Premier League !
J’avais choisi de regarder Marseille-Arsenal en direct car je ne supporte pas le football en play-back.
Je pensais voir le téléfilm sur Georges Brassens, diffusé sur France 2, plus tard sur Replay. Le film étant déjà tourné, il pouvait encore attendre un peu.
Même si je savais que Marseille-Arsenal ne serait pas un grand match, j’espérais avoir une bonne surprise, genre le réveil de Marseille.
Dès la 3e minute, j’ai vu Song descendre Rémy. Le fameux beau jeu d’Arsenal… Je vous rappelle que l’an passé, Arsenal a fini dernier au classement fair-play tant cette équipe donne le mauvais exemple: à savoir des coups et encore des coups. Le nombre de cartons jaunes et rouges parle pour moi.
Vu le spectacle affligeant proposé par les deux équipes, je commençais à me demander si je n’allais pas partir du côté de chez Georges Brassens. A la 13e minute, un Gunner fit main dans la surface. On verra qu’un Marseillais aussi plus tard. Aucun penalty ne fut sifflé.
A La 15e minute, Santos descendit Valbuena. J’en avais assez vu, et j’ai mis le cap sur La Mauvaise réputation, titre du téléfilm consacré à l’arrivée de Brassens dans la capitale pendant la guerre jusqu’à ses débuts chez Patachou au début des années 1950.
Arsenal ne fait pas le poids face à Brassens. Ne parlons pas de Marseille: on ne tire pas sur une ambulance, pour reprendre le mot de Françoise Giroud. Arsenal n’est plus qu’un groupe économique. Il faut que le club dispute la C1 et qu’il vende plus chers les joueurs achetés. Voilà l’important. Le football n’est plus qu’un prétexte. D’ailleurs, on ne voit plus de football quand on voit jouer Arsenal. C’est lent, sans aucune intelligence. C’est la mort du jeu. Si on veut se dégoûtait du football, il suffit de regarder jouer Arsenal.
Changeant de chaîne, j’ai tout de suite était séduit pas Stéphane Rideau qui a proposé un Brassens ouvert sur les autres et réfractaire sans aucune concession. Le comédien disons est un mélange de Patrick Dewaere et Gérard Lanvin, à la fois doux et costaud. Entier. Le réalisateur (Gérard Marx) et le scénariste (Eric Kristy) ont très bien compris que Brassens se moquait complétement de l’argent - juste le nécessaire lui suffisait- et ne fut pas malheureux de vivre dans l’inconfort chez Jeanne Le Bonnec et Marcel Planche où il vivait à la fois dans l’amour, l’amitié et l’admiration mutuelle. Jeanne savait qui était Brassens: elle n’avait pas besoin du succès, du public, et donc de la reconnaissance.
Au cours de ce téléfilm, on a vu le monde poétique de Brassens qui vivait à fond le réel mais toujours avec les yeux d’un homme neuf, pas abîmé par le commerce des hommes. Il recherchait l’amour et l’amitié quand d’autres recherchent l’argent et la respectabilité. Brassens aimait surtout mettre des mots sur ce qu’il avait dans les tripes, le coeur et le cerveau.
Il fait partie de ma vie. Qu’il soit mort me désole parce qu’il ne vit plus. Et non pas parce que je ne peux pas le voir.
Une fois que j’ai dit ça, je précise qu’il est plus vivant que nombre de faux artistes qui chantent à la télé alors que leur âme est déjà morte, pourrie, bouffée par les vers de la fausse renommée.
Dans le téléfilm, il y a un grand moment d’émotion lorsque Brassens chante quelques chansons au chansonnier Grello. Superbe !
Marie-Anne Chazel est magnifique dans le rôle de Jeanne. Elle parvient à ne plus avoir d’âge. ELle est complétement aimable. Une force de caractère incroyable. Une vraie femme. Un vrai être humain, comme Georges Brassens. Bruno Lochet est aussi parfait dans Marcel. Cet homme n’avait pas un gramme de mauvais dans le sang. Il aimait Georges comme un frère. Au sein du duo Jeanne et Marcel, Brassens trouva vraiment l’amour et l’amitié. J’aime mieux le couple Jeanne-Marcel que le duo Sartre-Beauvoir. Les vrais modernes se furent Jeanne et Marcel. Sartre et Beauvoir n’étaient que des grands bourgeois de la vie médiatique des lettres.
Quand le téléfilm est arrivé à son terme, j’ai fait la vaisselle en pensant à Brassens, Jeanne et Marcel.
La radio a annoncé le résultat de Marseille-Arsenal: 0-1… “Arsenal a marqué dans les arrêts de jeu", a dit le speacker.
Deschamps est furax, paraît-il. Wenger ? Il a dû sûrement aller parler au micro de Canal Moins. Dire sans doute qu’une victoire ça met en confiance, ainsi de suite.
J’ai bien fait de choisir Brassens. Arsenal et Marseille n’ont rien à m’apporter. C’est le football en décrépitude.
Mieux vaut voir quelques actions de Messi en différé. Là au moins, il y a du beau jeu. Du vrai beau jeu.
Dans le téléfilm, on voit Brassens traiter de “gros con” un nazi quand il était au STO en Allemagne.
Ce fut un pur plaisir de le voir agir de la sorte. Il ne faut jamais accepter le pouvoir des tyrans, d’autant plus ceux que l’on démasque sous des traits plus flatteurs.
J’ai fini la soirée avec la video sublime qui fait revivre l’amitié qui unissait Brassens et Fallet.
Le vrai tombeau des morts c’est le coeur des vivants. On attribue cette citation à Hugo mais j’opte plutôt pour Tacite.

19.10.11

Ce soir à 20 h 45 nous sommes tous Marseillais !

Voici la seule coupe que Arsenal arrive à gagner depuis 2005: celle du gazon… On sait que les Gunners sans Seaman, Dixon, Keown, Adams, Winterburn, Petit et Vieira sont à la ramasse. L’équipe de déménageurs céda la place au magasin de porcelaine tenu par Fabregas et Nasri qui n’ont jamais réussi à faire aussi bien que leurs prédécesseurs. Fabregas et Nasri n’ont fait que prendre à Arsenal, sans jamais rien donner. Avec eux, les vitrines du club sont restées comme elles étaient avant leur passage chez les Gunners. Tant de dynamite pour une si petite mèche. Arsenal a des canons mais la poudre laisse souvent à désirer.

Marseille-Arsenal, 20 h 45

Marseille peut gagner ce match ou Arsenal, mais Marseille et Arsenal ne gagneront pas la C1. Ni Lyon, ni Lille. Les favoris sont Barcelone, Manchester United et le Real Madrid. Les canards français font croire que Lyon, Lille, Marseille et Arsenal peuvent aller loin en C1 uniquement pour vendre leur salade. Dit-on que Lorient peut remporter la L1? A propos de Lorient, vous avez vu Yoann Gourcuff contre le Real Madrid ? Il est à porter aux rayons des disparus du football. C’est triste. Tant de promesses… Je l’ai entendu dire qu’il espérait que ses coéquipiers comprennent sa façon de jouer. On eût dit Henri Leconte au micro après sa défaite en finale de Roland Garros…

Groupe F
1 Marseille 6 points 2 matchs/ + 4
2 Arsenal 4 pts 2 m./ + 1
3 Dortmund 1 pt 2 m./ - 3
4 Olympiacos 0 pt 2 m./ - 2

Sur le site d’Arsenal, Arsène Wenger déclare:
-"L’adversité me rend fort". On ne dirait pas car depuis 2005, Arsenal est dans le ravin sportif.
-"Quand un jeune manager me demande des conseils tout ce que je peux dire c’est: « il faut survivre aux déceptions ». Ce discours est défaitiste. J’aime mieux la pugnacité de Ferguson et d’Onesta, mes deux entraîneurs de référence.
-"C’est fini maintenant, les propriétaires ne sont pas les mêmes". Voilà des mots pour faire oublier sa condamnation du système Tapie qu’il n’a d’ailleurs jamais bien expliquée.
- “J’aime Marseille. C’est une ville de football réel. Je suis heureux d’y retourner". Le Strasbourgois est aussi Marseillais que je suis Alsacien. C’est le match de l’introverti contre l’extraverti.
C’est la première fois que je suis Marseillais à 100 % - sur ce match- depuis l’époque Skoblar, Magnusson et Loubet.
J’espère que Arsenal ne sera pas la sardine qui bouche le Vieux Port.
Les commentateurs français sont très embêtés. Alors qu’ils sont d’habitude à 300 % pour Arsenal, ils doivent revoir leurs commmentaires à la baisse puisqu’en face il y a un club français !
Les deux clubs sont moribonds au niveau du classement en championnat.
Qui va vouloir se refaire une santé par le biais de la C1 ?
Arsenal ? Il arrive souvent aux Gunners de jouer mieux à l’extérieur tant l’Emirates Stadium est un stade maudit.
Marseille ? Les Marseillais ont la possibilité de mettre Arsenal à 5 points. Il ne faut pas rater cette occasion.
Il est question aussi du match Deschamps-Wenger.
L’un est désormais un ambassadeur d’Arsenal: qu’importe les résultats, l’important c’est l’image; l’autre est un l’un des champions du monde les plus titrés de l’Histoire du football français.
Les Gunners n’ont plus de dépositaire du jeu au milieu de terrain.
La défense ? Une vraie catastrophe avec entre autres Koscielny et Djourou qui n’auraient même pas leur place en équipe réserve de Man United.
Arsenal ne fait peur à personne sauf à ses fans. A part van Persie, il n’y a rien devant.
Si Marseille ne gagne pas ce match, cela voudra dire que les Phocéens sont vraiment en crise, surtout quand on sait que cette saison Arsenal est hanté par le 8-2 encaissé à Old Trafford.

Permalien 10:26:09, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Hommage à notre ami Georges Brassens sur France 2

Le 19 octobre, soir de Marseille-Arsenal - quel dommage!- France 2 a choisi de diffuser le téléfilm La mauvaise réputation, soit un hommage au Georges Brassens de la première époque à Paris, celle où il habitait chez Jeanne. La fiction est-elle bien ? Je ne l’ai pas vue mais c’est toujours agréable que l’on parle des gens que l’on estime.
On se rappelle d’avoir eu un téléfilm sur Albert Camus et un autre sur Boris Vian.
La fête à l’esprit et à l’intelligence cela ne fait pas de mal.
Cela nous change ses crétineries que l’on entend à longueur de journée.
L’acteur qui incarne Brassens (Stéphane Rideau) fait passer beaucoup d’humanité. La même que celle du chanteur.

Durée : 90min (20H35- 22H05)
Réalisation : Gérard Marx (2011)
Scénario : Eric Kristy
Distribution : Stéphane Rideau (Georges Brassens), Marie-Anne Chazel (Jeanne Le Bonnec), Bruno Lochet (Marcel Planche), Lorella Cravotta (Elvira Brassens), Didier Pain (Louis Brassens), Noémie Elbaz (Simone Brassens), Pierre Boulanger (Loulou Bestiou), Julie Voisin (Colette), Vincent Jouan (Alphonse Bonnafé).

Tarif syndical: Lyon en prend quatre à Madrid

Mourinho a laissé au repos Higuain la plus grande partie du match. Benzema, remplaçant de luxe, a bien joué: buteur et passeur. Face à un Lyon d’une très grande faiblesse mais ce n’est pas grave: Rémi Garde est de l’école Wenger: l’important c’est de participer, qu’importe le résultat final. Lyon et Arsenal ne gagneront pas la C1 2012. Quand on entend les commentaires TV de ceux qui sont payés pour radoter on ne saisit qu’une chose: ils veulent que le club français gagne uniquement pour le taux d’écoute.

“Pronostic ?
Real Madrid 5-1 Lyon”

Résultat final?
Real Madrid 4-0 Lyon
Buts pour le Real Madrid: K. Benzema (19e) S. Khedira (47e) H. Lloris (55e csc) Sergio Ramos (81e)

Bon j’ai fait une petite erreur mais cela revient au même puisque le Real a battu Lyon, 4-0.
Mourinho a pris Lyon pour ce qu’il est: c’est-à-dire pas grand chose.
Au début du match, il a laissé sur le banc Kaka et Higuain.
Le remplaçant Benzema a tiré son épingle du jeu: un bon match.
Il doit bien se marrer. Depuis qu’il a quitté Lyon, le club de son enfance ne gagne plus rien.
Le Real Madrid a joué un bon petit match d’entraînement.
Les Madrilènes ont trois joyaux: Ozil, Kaka et R. Ronaldo.
Aux commentaires de Canal Moins un ancien joueur surcoté, qui a ciré le banc à Milan et à Barcelone, n’a pas cessé de critiquer Ronaldo.
Je ne m’éternise pas là-dessus. Quelle légitimité a un joueur qui doit toute sa carrière internationale à Zidane ?
Tout le monde sait que cet ex chouchou de Jacquet ne servait qu’à tenir compagnie au Ballon d’or 1998.
Il n’a laissé aucun souvenir dans notre mémoire. Pas l’ombre d’une exploit. Rien de rien. Il est bien à sa place, avec un micro à la main.
Karim Benzema a expliqué qu’il était très soutenu par Zidane.
C’est une très bonne nouvelle.
Lors d’une remise des trophées sur Canal Moins, il n’avait pas eu un regard pour Zidane.
L’actuel joueur du Real n’avait parlé que d’un rappeur…
Les temps changent et c’est tant mieux.

Ligue des Champions

Naples 1-1 Bayern Munich
Manchester City 2-1 Villarreal
CSKA Moscou 3-0 Trabzonspor
Lille 0-1 Inter Milan
Otelul Galati 0-2 Manchester United
FC Bâle 0-2 Benfica
Real Madrid 4-0 Lyon
Dinamo Zagreb 0-2 Ajax Amsterdam

Groupe D
1 Real Madrid 9 points 3 matchs/ + 8
2 Ajax Amsterdam 4 pts 3 m./ - 1
3 Lyon 4 pts 3 m./ - 2
4 Zagreb 0 pt 3 m./ - 5

18.10.11

Permalien 23:53:53, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Rooney fait le travail pour Manchester United

Otelul Galati 0-2 Manchester United
W. Rooney (64e sp) W. Rooney (90e +2 sp)

Le premier penalty de Rooney. Le Red Devil est toujours aussi magique. Un as parmi les as.

Etant certain que MU gagnerait ce match, j’ai regardé Real Madrid-Lyon (4-0).
N’ayant que deux yeux, je n’ai pas vu le match des Red Devils.
Je peux enfin regarder le Real sans éprouver de la nostalgie vis-à-vis de Ronaldo.
J’accepte à présent qu’il joue à Madrid.
Le gros match à venir c’est Man U-Man City du prochain week-end.(23 octobre, 14 h 30)
En Roumanie, Vidic a été expulsé.
Ce n’est pas grave.

Man United
Lindegaard/ Fabio (Jones), Smalling, Vidic, Evra/ Valencia(Evans), Anderson, Carrick/ Nani, Rooney, Chicharito
Remplaçants: De Gea, Fletcher, Owen, Berbatov et Welbeck

Groupe C
1 Benfica 7 points 3 matchs/ + 3
2 Man United 5 pts 3 m/ + 2
3 Bâle 4 pts 3 m/ - 1
4 Otelul 0 pt 3 m/ - 4

Permalien 16:21:46, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

100 % pour le Real Madrid de Cristino Ronaldo toujours frappé du délit de belle gueule

C. Ronaldo mérite notre respect. Ce joueur d’exception est victime du délit de belle gueule ! C’est un compétiteur merveilleux. Il a tout donné à Man U qui le lui a bien rendu. A prèsent, il désire réussir aussi bien en Espagne qu’à Manchester. Ce n’est pas évident. Que ferait Messi à Arsenal ? Rien ne dit qu’il y réussirait… C. Ronaldo a une façon de jouer qui n’appartient qu’à lui. Buteur et passeur, il a encore beaucoup à nous donner. Son mental est en acier. J’ai toujours plaisir à le voir. Aucun Lyonnais n’a son charisme. Fermez les yeux, et imaginez un instant qu’il soit votre fils, frère ou meilleur ami… Dans ce cas-là, votre discours hostile ne serait plus le même. Ronaldo II respire le football. C’est ça qui est beau aussi.

Real Madrid-Lyon, C1, 20 h 45

Même si je suis Français, lors des Real Madrid-Lyon, je suis 100 % Madrilène!
Il ne faut pas me demander d’être toute la semaine pour mon club natal - Nice- sauf quand Lyon joue en C1.
C’est impossible ! Et le 19 octobre, je serai 100 % pour Marseille lors de OM-Arsenal.
Comme amateur de football j’aime Nice- si j’étais né à Dunkerque, je serais pour Dunkerque- Manchester United, le Real Madrid, Barcelone et l’AC Milan. Plus le Brésil, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne, l’Argentine… et la France quand elle le mérite.
J’espère que C. Ronaldo va nous sortir un gros match.
La presse française ne cesse pas de le mettre plus bas que terre.
On parle de lui comme s’il était un Paris Hilton du football.
La presse se trompe: la Paris Hilton du foot c’est David Beckham !
Le joueur anglais va peut-être venir en France. A ce moment-là, on va voir que tous les journalistes seront à genoux devant “Becks". On a vu le meilleur Beckham à Man United. Depuis c’est un homme-sandwich. C’est pourquoi Ferguson n’en voulait plus. Beckham est un bon joueur de couloir, un bon tireur de coups de pied arrêté. Point.
C. Ronaldo est l’un des 20 meilleurs joueurs de l’Histoire du football depuis 100 ans.
Il a été éblouissant à Man United car il a bien écouté Sir Alex Ferguson qui est un grand formateur.
Quand C. Ronaldo et Beckham ont quitté Man United, ils avaient gagné chacun la C1 et je ne parle pas de la Premier League.
Quand Fabregas et Nasri ont quitté Arsenal, ils n’ont rien gagné du tout, sauf de l’argent. C’est bien pour cela qu’ils sont partis. A Arsenal, on ne gagne plus rien. Voilà pourquoi je ne supporte pas d’entendre sans cesse ce discours cireur de pompes dès que l’on parle de l’ex entraîneur de Nancy qui est tombé en L2 avec le technicien strasbourgeois.
Arsenal c’est 0 pointé à côté de Man U, club aux quatre Ballons d’Or.
Contre Lyon, j’espère que le Real Madrid va dynamiter Llooris. Que le Niçois ne m’en veuille pas mais je ne comprends ce qu’il fait à l’OL quand De Gea, 20 ans, est à MU.
Ronaldo II sait marquer et faire marquer.
Kaka est un virtuose.
Higuain un serial-buteur.
Je n’ai d’yeux que pour eux.
J’aime les clubs qui peuplent les rêves. Là c’est du sport.
Je ne supporte pas les clubs qui font rêver le peuple. Là ce n’est rien qu’une machine à fric.
Vive le Real Madrid ! Le club de Di Stefano, de Puskas, de Gento, de Kopa et de Zidane…

PS: je vais avoir du mal à suivre Otelul Galati-Man United qui se déroule à la même heure que Real-OL.

Permalien 15:42:38, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

L'ex joueur de Lyon, Juninho, gagne 240 euros par mois au Brésil

Lyon c’est Combin, Maison, Di Nallo, Aubour, Lacombe et Juninho. En France, on liquide les légendes dès que l’on croit qu’elles sont au bout du rouleau. Je suis opposé à ce genre de comportement. Juninho est un monument de l’OL. A ce titre, il aurait dû être conservé dans l’effectif, comme Ryan Giggs à Manchester United

L’ancien meneur de jeu de Lyon ne gagne plus que 240 euros par mois au Vasco de Gama.
Cela fait donc un salaire de 60 euros par semaine.
Cela paraît incroyable. C’est tout à son honneur.
Il a quitté Lyon à 34 ans.
On se demande bien pourquoi. A 38 ans, Ryan Giggs joue toujours à Manchester United et surtout il est dans les vestiaires où son rôle est capital.
Juninho ferait encore aujourd’hui le plus grand bien à Lyon où il a marqué 100 buts.
Ce joueur merveilleux débloquait les matchs d’un coup franc magistral.
Lors d’une saison, il a flingué l’OGCNice à lui tout seul quand les Aiglons semblaient avoir le match à leur portée. D’un maître tir, il a amorcé le triomphe de l’OL au Ray. Il a fait ça sur tous les terrains de France.
Aujourd’hui, il est retourné au Brésil.
“Je ne suis plus le Juninho d’il y a 10 ans” dit-il le plus sincèrement du monde.
Il faut remarquer une chose évidente: depuis son départ, Lyon n’a plus rien gagné.
Sans Juninho, Lyon s’est arsenalisé. Le club joue mais ne gagne plus rien. La méthode Wenger, quoi !
Le nouvel entraîneur de Lyon, Rémy Garde, est d’ailleurs un ex gunner… Va-t-il imiter son maître d’outre Manche ?
Je reste persuadé que Lyon avec Juninho dans le vestiaire et parfois sur le terrain serait plus fort que sans lui.
En France, on ne respecte pas les anciens joueurs, sauf les champions du monde 1998 qui sont tous des produits économiques.


Juninho est né le 30 janvier 1975
à Recife (Brésil)

Parcours
1992-1995/ Sport Recife
1995-2001/ Vasco da Gama
2001-2009/ Olympique lyonnais
2009-2011/ Al Gharrafa Doha
2011- Vasco da Gama

Palmarès rien qu’avec Lyon
7 Championnats de France 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008
Coupe de France 2008
Trophée des Champions 2002, 2003, 2004, 2005, 2006 et 2007

video:youtube:8Z4KgiEjXpM]
Voici un bel entretien avec Juninho qui dit qu’il aurait souhaité continuer sa carrière à Lyon.
Mettant de côté un instant son humilité, il reconnaît que ses coups francs offraient 12 points à Lyon.
C’est la stricte vérité: ses coups de passes ont fait souvent la différence.
Je reste persuadé qu’avec Juninho Lyon aurait gagné d’autres titres de champion de France depuis 2008.
En Angleterre, Giggs n’a pas été tranféré par Sir Ferguson qui fait appel à lui de temps en temps, au rang de locomotive d’un groupe.
Par pur égoïsme, je regrette le départ de Junihno car je regardais presque tous ses matchs.
Le placement, l’art de l’esquive, les passes de Juninho sont un régal visuel.
C’est un technicien complet, à part l’explosité d’un Ronaldihno.
Junihno est l’un des meilleurs footballeurs de l’Histoire de la L1.
Je le classe dans le Top 10 des plus grands joueurs de L1 depuis 1932.
Il avait à la fois, la classe et le palmarès.
En 2011-2012, Juninho pourrait encore jouer une bonne vingtaine de matchs en L1.
C’est mon avis et je le partage…
Juninho ne craint pas la comparaison avec Gourcuff.

Juninho est né le 30 janvier 1975, à Recife (Brésil)
Palmarès:

Sport Club do Recife
Champion de l’État du Pernambouc 1994

CR Vasco da Gama
Copa Libertadores 1998
Copa Mercosul 2000
Champion du Brésil 1997 et 2000
Tournoi Rio - São Paulo 1999
Champion de l’État de Rio de Janeiro 1998
Coupe Rio 1998, 1999, 2001
Coupe Guanabara 1998, 2000

Olympique lyonnais
Champion de France 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008
Coupe de France 2008
Trophée des Champions 2002, 2003, 2004, 2005, 2006 et 2007
Peace Cup 2007

Al Gharrafa Doha
Champion du Qatar 2010
Coupe crown prince de Qatar 2010 et 2011

Équipe du Brésil
Coupe des Confédérations 2005

Permalien 14:55:44, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

David De Gea... muchas gracias contre Liverpool !

Le jeune portier de Manchester United a déjà fait taire toutes les critiques qui venaient des journaux de Londres où sont basées toutes les rédactions importantes.
Ferguson est passé d’un goal de 40 ans (Van der Sar) à un gamin de 20 ans !
Et le club s’appelle Manchester United. En L1 cela ferait une affaire d’état si un gosse gardait la cage d’un club fanion. C’est si rare chez nous.
A Liverpool (1-1), De Gea a été héroïque, repoussant tout ou presque. Il n’a cédé que sur coup franc parce que Giggs est sorti du mur de la Red Army.
Chicharito a marqué le but égalisateur en 12 minutes chrono mais De Gea a tenu la baraque pendant 90 minutes et plus. Les tabloïds ont essayé de briser le jeune espagnol parce qu’il a eu une étourderie dans un magasin où il a oublié de payer un bonbon. Cela a fait les gros titres ! Vous vous rendez compte il a été filmé, ainsi de suite.
Ferguson lui a expliqué qu’un joueur de Man U devait être irréprochable sur le terrain et hors du stade.
De Gea a compris.
Ce jeune homme est le futur gardien de la Roja dès que Iker Cassilas aura passé la main.

Soutien total à Jafar Panahi victime de la censure

Grand amateur de football, Jafar Panahi a réalisé Hors Jeu en signes de solidarité avec les femmes. Le cinéaste entremêle toujours le fond et la forme. Il a un oeil perçant.

En juin 2009, le cinéaste iranien Jafar Panahi (1941) participa à des manifestations de l’opposition dans la rue.
Dans la foulée, il fut arrêté puis libéré.
En février 2010, son pays lui interdit de se rendre au festival de Berlin alors qu’il était l’invité d’honneur.
Arrêté le 1er mars 2010 avec sa femme, sa fille et 15 autres personnes, il est retenu dans la prison d’Evin pendant le Festival de Cannes alors qu’il devait faire partie du jury officiel.
Le 18 mai 2010, le cinéaste entame une grève de la faim.
Le 25 mai 2010, il est libéré sous caution.
En décembre 2010, il est condamné à six ans de prison avec interdiction de réaliser des films et de quitter le pays pendant vingt ans.
Accusation ? “Pour activités contre la sécurité nationale et propagande contre le régime". C’est-à-dire qu’il juste un opposant politique.
En octobre 2011, la condamnation est confirmée en appel.
Jafa Panahi (51 ans) est un artiste très courageux. On le savait d’après ses films. On le sait en voyant ce qu’il a risqué.
Il a toujours refusé l’exil: “Que je le veuille ou non, je suis devenu un symbole. Si je partais, tout le sens de mon travail serait perdu".
Soutien total à Jafar Panahi. Lui c’est nous.

Fimographie
1995 : Le Ballon blanc
1997 : Le Miroir
2000 : Le Cercle
2003 : Sang et or
2006 : Hors Jeu
2011 : Ceci n’est pas un film

Distinctions

1995 : Caméra d’or au Festival de Cannes
1997 : Léopard d’or au Festival international de Locarno
2000 : Lion d’or à la Mostra de Venise
2003 : Prix du Jury - Un Certain Regard au Festival de Cannes
2006 : Ours d’argent au Festival de Berlin
2011 : Carrosse d’Or au Festival de Cannes, le prix de la Société des réalisateurs de films

[Post dédié à toutes les victimes de la censure, y compris en démocratie…]

Combien Lyon va-t-il encaisser de buts à Madrid ?

Karim Benzema croyait peut-être jouer contre son ancien club, mais Gonzalo Higuain fait un retour phénoménal à la pointe de l’attaque du Real Madrid avec 3 triplés en trois matchs. Oui, neuf buts ! Les plumitifs et aboyeurs dans la TSF qui présentaient Benzema comme le nouvel G. Müller sont tous aux abonnés absents… Silence radio !

18 octobre 2011
Real Madrid-Lyon, 20 h 45

Kaka, Di Maria, C. Ronaldo et Higuain vont sortir la grosse artillerie pour prendre les trois points chez eux alors que je pensais voir les Lyonnais recevoir les Madrilènes. C’est le contraire et cela tombe mal pour l’O.L. car le Real est en pleine bourre. Benzema devrait être sur le banc peut-être avec Ozil puisque Kaka semble être redevenu le Kaka de l’AC Milan après tant de désillusions.
En Liga, les Madrilènes ont marqué 24 buts en 7 matchs pour 6 encaissés. Cela fait une moyenne de trois buts par matchs.
En L1, Lyon a inscrit 17 buts en 10 matchs pour 10 encaissés.
On sait que Lyon réussit souvent bien face au Real.
Cependant cette saison, on peut se demander combien le Real Madrid va-t-il marquer de buts dans ce premier match entre les deux clubs, sachant que Kaka est enfin de retour pour offrir du caviar à Ronaldo et Higuain…

Classement du Groupe D/
1 Real Madrid 6 points 2 matchs/ 2 0 0/ 4 0/ + 4
2 Olympique Lyonnais 4 points 2 matchs/ 1 1 0/ 2 0/ + 2

Pronostic ?
Real Madrid 5-1 Lyon

17.10.11

Permalien 23:07:26, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Voici l'unique Coupe d'Arsenal depuis 2005 ...

Depuis 2005, la seule Coupe qui existe à Arsenal c’est celle du gazon du stade des Gunners…

Avez-vous écouté l’interview entre Lizarazu et Wenger sur RTL ce 17 janvier 2011 ? Un festival de complaisances.
Tout ce que l’on connaît: le recrutement au mercato a été bon, Nasri est parti à Man City pour l’argent car Arsenal veut autant gagner le championnat que les Citizens, Arsenal est bien géré dans une économie à la dérive, les journaux ont des “munitions” (sic)…
Les deux amis- Wenger et Lizarazu- sont rémunérés par TF1.
La complicité entre les deux est si évidente que “Liza” a expliqué que Arsenal et le Bayern Munich avait le même mode de gestion dans le domaine financier.
Pour faire plaisir à “Liza", le coach d’Arsenal vient parfois sur RTL.
Il fait un peu de com. toujours quand Arsenal gagne. Il n’est pas venu chez “Liza” après le 8-2 encaissé à Old Trafford.
Pour lancer son émission, Lizarazu a reçu ses amis les plus prestigieux de 1998, Zidane en tête. C’est bien logique. Les consultants servent à ça, à l’heure d’internet: puiser dans leur carnet d’adresses. Plus personne ne veut aller dans une émission libre et indépendante.
“Liza” a-t-il déjà interviewé Sir Ferguson ? Rooney ? Giggs ?
A ma connaissance, il n’a jamais interrogé non plus Patrice Evra. Pouah! un gars de Man U. Man U qui a empêché le Bayern Munich de gagner la C1 1999… que “Liza” n’a pas joué. Je me souviens de lui, à la fin du match, en train de consoler ses partenaires tous K.O. Il portait le costume. (Est-il blessé ou suspendu ? Je ne sais plus. Je n’aime pas assez le Bayern pour retenir une pareille anecdote.)
Ceux qui supportent Arsenal méritent la médaille de la patience: le club ne sait plus gagner depuis 2005 mais chut! Arsenal a des finances saines…
Quand j’avais 10 ans, je n’ai jamais dit : “Papa! Papa ! Nice a des finances saines. Comme le comptable est fort!” Je me moque complétement des finances d’Arsenal.
Je ne regarde que la pelouse. Et je ne vois aucune coupe sur celle de l’Emirates Stadium, à part la coupe du gazon !

PS: je plains van Persie. Il est obligé de rester à Arsenal qui a perdu Fabregas, Nasri… Cette saison, le Néerlandais joue pour accrocher la 4e place. C’est très excitant ! Dans l’interview sur RTL, Arsène Wenger a dit qu’un professionnel va au plus offrant. Vous savez comment cela s’appelle ceux ou celles qui font ça ? Il y a des exceptions: Totti et Giggs…

Permalien 22:54:58, Catégories: LITS ET RATURES  

L'apothicaire, de Henri Loevenbruck (Flammarion)

Quand on a aimé Le Nom de la rose, on ne peut manquer le nouveau livre de Henri Loevenbruck qui est à la fois auteur, chanteur et compositeur. Il faut du souffle pour tomber un roman fleuve de près de 700 pages. Ce n’est pas donné à tout le monde. C’est comme s’il s’agissait d’un film en Dolby Stéréo, Panavision, tout le tralala. Pour tourner un tel long métrage, il faut au moins 500 personnes. Je ne vous dis pas l’argent… La littérature est merveilleuse aussi pour sa simplicité. Du papier, des mots, et hop ! le rêve est enclenchée. Voilà pourquoi la littérature est une Reine incontestée. Il suffit d’une panne de courant pour que le cinéma perde sa magie. Une fois imprimé, le livre a une vie autonome. Les mots remplacent les décors. Avec trois frappes on peut écrire : « Cent mille chats » et voir aussitôt une image cérébrale pleine de 100 000 matous ! On l’a compris : il n’y a pas deux sortes de littérature. Celle à grand spectacle, genre Les Trois Mousquetaires, et celle intimiste, style du Cioran. Non, il n’y a que deux livres possibles: les bons et les mauvais. Le livre de Loevenbruck est un immense labyrinthe dans lequel on se perd avec délice. Un jour, Andreas Saint-Loup dit l’Apothicaire découvre chez lui une pièce qu’il n’avait jamais vue. Pas une pièce de monnaie. Une pièce d’habitation… En route, pour l’aventure. Embarquement pour mystère. L’intrigue à facettes variables a pour toile de fond Paris au XIVème siècle. L’auteur a passé plus de trois ans à chercher la documentation et deux ans d’écriture… Il y a du rythme. De l’émotion. Une saga à l’ancienne.

-L’Apothicaire
De Henri Loevenbruck
Flammarion, 695 p., 22 €

http://www.henriloevenbruck.com/
http://fr.akamusic.com/henri72

Permalien 10:08:28, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Salut amical à Georges Moustaki, monument vivant de la chanson française

Pour raison de santé, Georges Moustaki renonce à se produire sur scène. C’est comme si un oiseau ne pouvait plus siffler, voire voler.

Dans La Croix, le grand chanteur a accordé une déchirante interview. Grand par le talent, grand par la sympathie, grand par l’authenticité:
http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Musique/Georges-Moustaki-La-maladie-a-fait-naitre-de-nouvelles-nostalgies-_NG_-2011-10-13-722781

“Georges Moustaki, comment allez-vous ?
-Ma maladie est donnée comme irréversible. Elle touche toutes les régions du corps et de l’esprit et me rend définitivement incapable de chanter. Je ne peux plus faire de sport, pratiquer le tennis de table qui fut mon exercice quotidien pendant quarante ans. Je m’exprime avec peine, mes muscles ont fondu. Je précède la question suivante : ça ne me manque pas.”

Charles Aznavour, Guy Béart et Georges Moustaki sont les trois derniers géants de la grande Histoire de la chanson française qui comprend Charles Trenet, Georges Brassens, Léo Ferré, Jacques Brel, Claude Nougaro, Gilbert Bécaud, Barbara, Bobby Lapointe, Jean Ferrat…

Permalien 07:26:56, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Wayne Rooney victime de sa réputation de "caractériel"

Avant le tirage au sort de l’Euro 2012, l’Angleterre sait qu’elle sera privée de Wayne Rooney. Le buteur de Manchester United, exclu face au Monténégro lors des matchs de qualifications, a écopé de trois matchs de suspension qui correspondent avec les trois premiers de l’Euro à venir. Mieux vaut qu’il manque à l’équipe aux Trois lions qu’à celle des Red Devils.
Buteur, passeur, meneur de jeu, attaquant et défenseur, le joueur de Man U est au sommet de son art. Son geste contre le joueur du Monténégro existe même s’il n’est pas bien grave. C’est un geste de mauvaise humeur, pour se venger de la charge de son adversaire… Cela n’a rien à voir avec un tacle par derrière qui met en danger le physique d’autrui. On se souvient que le Gunner Gallas fit de même contre Nani. Il n’avait pas été aussi durement sanctionné. Le geste de Rooney ne signifie en rien qu’il est “caractériel” comme on le dit, à droite, à gauche. Rooeny a du caractère, ça oui ! Et tant mieux!
Trois matchs de suspension est une sanction bien trop lourde.
Voici la liste des remplaçants pour la place d’attaquant:
Andy Carroll, Peter Crouch, Jermaine Defoe, Danny Welbeck et Daniel Sturridge… Aucun n’a la classe de Wayne Rooney.

Permalien 07:14:31, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, EN MARGE  

Thierry Henry voit encore rouge dans un football d'opérette

La nouvelle expulsion de Thierry Henry. Il joue à l’auto-tamponneuse. Après une friction avec un joueur, il va lui taper dedans ensuite, style “oh! pardon, je ne l’ai pas vu…” Le score du match ? Reportez-vous, svp, aux gazettes habituelles, svp. Je déteste le football Canada Dry. Aux Etats-Unis, même les cartons rouges sont dérisoires.

IL s’agit de sa deuxième expulsion de la saison.
La dernière fois, il avait tapoté un peu trop fort la nuque d’un adversaire, genre: allez! mon coco tu es OK…
Ce championnat US c’est vraiment du n’importe quoi.
Enfin, cela permet à l’ex Gunner de ramasser encore un maximun d’argent.
C’est étonnant comme Henry met beaucoup d’intensité là où cela ne vaut pas la peine.
On a l’impression qu’il est tellement au-dessus du soccer.
On dirait qu’il fait cadeau à l’Amérique du Nord de sa présence.
Au lieu d’être le Ryan Giggs d’Arsenal, Thierry Henry fait des ménages haut de gamme aux Etats-Unis

16.10.11

Permalien 08:10:31, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Retour triomphal de Gonzalo Higuan: 3 triplés en 3 matchs

Voici le premier but du nouveau triplé de Gonzalo Higuain. Il au terme d’un beau mouvement amorcé par Marcelo et poursuivi par Ronaldo II. Le Portugais donne un caviar à l’Argentin qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans la cage. C’est la réponse du Ballon d’Or 2008 à tous les ignares qui lisent trop la presse institutionnelle. Ronaldo est un joueur ultra collectif. Messi rate aussi des actions. Le football est une somme d’échecs traversée par des fulgurances. Quand Ronaldo a vu que Higuain a marqué, il a appelé son adversaire, genre: “Alors, on dit: Merci qui ?” Marcelo pourrait dire la même chose. Ronaldo est un très grand champion. Il m’a toujours impressionné même lorsqu’il était inconnu au plan international. Messi me plait aussi. Tout comme Higuain. Benzema est un bon joueur mais il n’est pas atteint le rang des très bons joueurs, comme eux l’ont atteint.

Les médias français ont encore tout faux. Surtout le supporter de Benzema qui signe dans L’Equipe et qui parle sur RMC pour toujours cirer les pompes à Benzema, en cassant au passage Higuain. Dès que le fan laisse la place dans le quotidien, un confrère (Guy Roger) rétablit l’équilibre. Ainsi le 15 octobre 2011, on a pu lire:
“Un Higuain se relève toujours", dixit Jorge Higuain, le papa de Gonzalo.
Bien parlé ! Dans l’article court mais très bien mené, Nicolas Higuain, le frère aîné nous dit que son frèrot à un “mental surnaturel” qui remonte sans doute à la méningite qui a failli le tuer quand le futur attaquant n’avait que deux mois.
En France, depuis presque un an, on n’a pas cessé de répéter que Karim Benzema était devenu titulaire à la place du franco-Argentin mais ses thuriféraires se sont bien gardés de préciser que le remarquable buteur était blessé depuis 9 mois, suite à une hernie discale, après opération comprise. Le joueur a donc eu une longue convalescence.
A peine de retour, il claque 9 buts en 3 matchs sous forme de 3 triplés !
Benzema et Higuain sont deux joueurs qui n’ont rien à voir.
Benzema est beaucoup moins un chasseur de buts que son principal rival. Higuain est plus vif et joue mieux sans ballon grâce à d’incessants appels. Il a une meilleure assise au sol.
A noter aussi le jeu collectif de Ronaldo qui se fait massacrer dans les médias internationaux parce que le Portugal n’est pas qualifié d’office pour l’Euro 2012. Ronaldo est bien sûr un joueur collectif: il l’a démontré à Manchester U.
Et Messi, il fait quoi avec l’Argentine?
Les médias traitent Messi comme un frère mais il considère Ronaldo comme l’amant de leur femme !
Ronaldo a tout réussi à Man United et maintenant, il tente de faire la même chose avec le Real. Ce n’est pas facile de s’imposer dans le football anglo-saxon quand on est un gars du Sud.
Messi lui a tout réussi avec le Barça où il est toujours… Que ferait-il s’il jouait à Chelsea ? Peut-être a-t-il besoin du football cocooning du Barça ?

Real Madrid 4-1 Betis Séville, 15 octobre 2011: triplé de Gonzalo Higuain

Real Madrid 4-0 Espanyol Barcelone, 2 octobre: triplé de G. Higuain

Argentine 4-1 Chili, 7 octobre: triplé de G. Higuain

[Post dédié aux vrais supporters du Real Madrid dont je suis. En tant que Français j’apprécie autant le Real que le Barça, mais je penche nettement pour le Real. Un peu comme je préfére Keaton à Chaplin, étant certain d’être en face de deux géants. Un grand Real c’est beau. Le football mondial a besoin d’un Real avec un jeu attractif.]

Permalien 07:36:30, Catégories: THE RED DEVILS, BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Grâce à Chicharito, Man U arrache le nul à Anfield (1-1) devant 500 millions de téléspectateurs

Liverpool n’a rêvé que 12 minutes, le temps que Chicharito égalise ! Les Reds ont ouvert le score sur un coup franc provoqué par Ferdinand. Au moment du tir de Gerrard, Giggs provoque une fissure dans le mur… On ne lui en veut pas.

Liverpool 1-1 Manchester United
But pour les Reds: Gerrard 68e
But pour MU: Chicharito 80e

Grosso modo, le match a accouché d’une souris.
Man U a fait match nul à Anfield.
C’est une très bonne opération. MU ne va pas gagner tout le temps.
Cette fois, Ferguson a fait rentrer ses buteurs en fin de match pour remporter le match mais hélas, MU avait déjà encaissé un but.

Manchester:
De Gea/ (9) Des arrêts remarquables. A évité la défaite.
Evra © (8) “Increvable”
Ferdinand (7) Beaucoup de présence.
Evans (6) Moins percutant que Vidic
Smalling/ (5) Pas trop à l’aise
Giggs (6). Jadis il était incapable de jouer dans un tel match à l’extérieur
Fletcher (7) Le soldat est de retour
Jones/ A joué à une place inhabituelle toujours avec un coeur “gros comme ça". Puis (76e) Chicharito. (8) A peine entré, il marque !
Welbeck (6) Bien turbulent.
Young. (4) Son match le plus quelconque de la saison. Puis (72e) Nani (6) Pas très à l’aise. C’est un diésel
Park. (6). Le récupérateur a assuré… Puis (72e) Rooney (5) Pas terrible

Remplaçants: Lindegaard, Anderson, Carrick, Valencia
Coach: Ferguson (8) A presque réussi le 0-1. Son idée était de maintenir le 0-0 le plus tard possible avant de tenter le 1-0. Hélas, les Reds avaient déjà marqué sur coup franc… Donc ce fut 1-1 au lieu de 0-1.

Classement actuel Premier League:
1 Manchester City 22 pts, 8 matchs/ 7 1 0 /27 6 / +21
2 Manchester United 20 pts, 8 m/6 2 0/ 20 9/ + 19
3 Chelsea 19 pts, 8 m/ 6 1 1/ 20 9/ + 11

Permalien 00:53:52, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Au Ray, Nice s'impose largement face à Bordeaux

Les fumigènes vont sans doute occasionner une amende au Gym. Sur le premier but, il y avait une petite “minine” comme dit l’autre…

Nice, Stade du Ray
OGC Nice 3-0 Girondins de Bordeaux
9.269 spectateurs
Buts pour le Gym: Mouloungui (11e), Hellebuyck (35e), Clerc (65e)

Nice : Ospina - Clerc, Civelli ©, Pejcinovic, Monzon - Coulibaly, Hellebuyck, Abriel (puis Dja Djedje, 61e) Meriem (puis Palun, 62e) - Guie Guie (puis Pentecôte, 85e), Mouloungui

Bordeaux : Carrasso - Savic, Sané, Ciani, Trémoulinas - Krychowiak, Plasil ©, Maurice-Belay (Bellion, 84e) - Gouffran (Ben Khalfallah, 46e), Modeste (Saivet, 46e), Diabaté

Mon éditorial: http://www.ogcnice.com/accueil.php
” Sept + Bordeaux = 10 points…
Après chaque séquence internationale, on a le sentiment de partir dans l’inconnu car le fait de mettre la L1 en sommeille brouille un peu les cartes. On ne sait plus qui est en forme ou pas. On a envie de dire : « Bon ! Balle au centre au repart à zéro…» En vérité, nous allons vivre la 10e journée. C’est-à-dire que nous en sommes déjà au quart de la saison ! Au mois de mai prochain, on aura tous oublié cet arrêt du championnat pour laisser la place aux sélections nationales. Alors, inutile de dire que ce Nice-Bordeaux est de la plus haute importance, comme toutes les autres affiches d’ailleurs. Dans le football moderne, on ne peut plus se permettre d’aborder une rencontre à la légère. Il y a trop d’équipes qui sont proches les unes des autres.
Au coup d’envoi, les deux clubs sont dans la même situation : ils peinent à trouver la bonne carburation. Contre toute attente, dirons-nous. Lors de la 9e journée, Bordeaux menait 2-0 à domicile avant d’être rejoint sur le fil pour un 2-2 face à Montpellier. Les Aiglons, eux, sont parvenus à ramener un point de Caen (1-1). Disons que nous avons fini le match dans le Calvados sur une note positive qui aurait pu être encore plus sonnante. Notre groupe a démontré des qualités de solidarité.
Le football est toujours en quête de démonstration. Il faut tout le temps se mobiliser pour réactiver l’envie d’aller vers l’avant. C’est pourquoi nous ne nous lasserons jamais d’aimer ce sport. Aucun match ne ressemble à un autre. Le fait de jouer à 21 h nous permet de connaître les résultats des rencontres de 19 h. Aussi, afin d’éviter que l’écart entre le bas du tableau et le ventre mou ne se creuse, il convient de ne pas baisser la garde à la maison. Le gain de la rencontre contre Bordeaux permettra au Gym de mettre les Girondins à deux points de nous. C’est l’enjeu de la partie qui s’annonce âpre car Bordeaux a plus du double de notre budget. En déficit de victoires, nos visiteurs ont besoin de se rassurer, eux-mêmes ainsi que leurs fans qui s’impatientent.
Inutile de vous dire que les Aiglons n’ont nullement l’intention de servir de punching-ball. L’heure de faire des cadeaux n’est pas d’actualité. Les Nice-Bordeaux sont des matchs tendus très attendus. Les deux clubs ont écrit la plus belle finale de l’histoire de la Coupe de France, en 1952, lors de la victoire du Gym, par 5-3… Tout supporter est un monstre d’égoïsme. On vient au Ray pour voir l’OGCNice gagner sur n’importe quel score. Issa Nissa !”

15.10.11

Permalien 13:12:05, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

A Anfield, Sir Ferguson aligne un 4-3-3 totalement inédit !

Cela valait la peine d’attendre la reprise de la Premier League.
Le championnat repart avec une affiche de rêve-réel: Liverpool-Man United, 15 octobre 2011, 13 h 45.

Incroyable “Fergie” !
Il aligne un Man U totalement relooké !
Un 4-3-3 jamais vu !
Je suis persuadé que Ferguson protège Nani, Chicharito et Rooney car au début cela va être un combat de rue.

Manchester:
De Gea/
Evra, Ferdinand, Evans, Smalling/
Giggs, Fletcher, Jones/
Welbeck, Young, Park

Remplaçants: Lindegaard, Anderson, Carrick, Nani, Valencia, Chicharito, Rooney
Coach: Ferguson

En face, Dalglish présente un 4-5-1 !
Quel match avant le match !

Liverpool:
Reina, Kelly, Enrique, Carragher, Skrtel/
Lucas, Adam, Gerrard, Downing, Kuyt/
Suarez

Remplaçants: Robinson, Bellamy, Henderson, Spearing, Domi, Agger Carroll
Coach: Dalglish

Pronostic:
Liverpool 1-2 Man United

Permalien 00:16:50, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Liverpool contre les Red Devils à 13 h 45

Reds - Man U, 15 octobre 2011 (13 h45) Rendez-vous au sommet avec deux grands personnages de l’Histoire du football: Kenny Dalglish reçoit Sir Ferguson. A ne rater sous aucun prétexte.

Les dernières confrontations:

Manchester United 1-4 Liverpool, mars 2009
Reds 2-0 Man U, octobre 2009
Man U 2-1 Reds, mars 2010
Man U 3-2 Reds, septembre 2010
Man U 1-0 Reds, janvier 2011
Reds 3-1 Man U, mars 2011

Mini classement sur les 6 derniers duels:

1er Liverpool, 9 points, 6 matchs/ 3 victoires, 0 nul, 3 défaites/ 12 buts pour, 8 contre/ + 4
2e Manchester U, 9 pts, 6 m./ 3 vict., 0 nul, 3 déf./ 8 buts pour, 12 contre/ - 4

14.10.11

Permalien 18:42:35, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson lance un appel au calme avant le choc Liverpool-Man United

Même si Liverpool ne gagne pas le titre national depuis 20 ans- à cause de Man U, Arsenal et Chelsea- la rivalité reste intense. En cette veille de Liverpool-Manchester United, Sir Alex Ferguson s’est exprimé sur l’affiche du 15 octobre, 13 h 45 :
- Liverpool-MU c’est toujours le match de la saison. Les deux clubs sont les plus titrés du pays. L’Histoire des deux villes et deux clubs est interactive. C’est une situation très spéciale. Même si MU-Man City est le vrai derby, les matchs contre Liverpool reste le sommet. Pour moi, c’est le match de l’année chaque saison.[Et donc pas Arsenal-MU…] C’est notre déplacement le plus marquant. Maintenant qu’il y a Dalglish cela devient encore plus important. Les deux clubs ont besoin l’un de l’autre. Il y a une chose que je n’apprécie pas du tout: il s’agit des chants à propos de la catastrophe de Munich et de celle de Hillsborough. Les supporters des deux camps ont tort de plaisanter sur de tels drames. Sans Liverpool et Man U, la Premier League ne serait pas la Premier League. L’histoire des deux clubs doivent être respectés. Ce match est toujours d’une grande intensité. Les fans doivent s’en réjouir".
Voilà qui est un appel au calme.
Ferguson demande aux deux clans de supporters de ne pas créer de bagarres.
A l’heure qu’il est on sait que Tom Cleverley n’est pas remis.
Evans devrait jouer car Vidic est un peu juste pour faire son retour dans un match aussi chaud que celui de la Mersey.
Le match a lieu à 13 h 45 soit 12 h 45, afin d’éviter les débordements liés à l’alcool.
A 21 h, cela serait de la boxe…

Classement
1 Manchester United 19 points 7 matchs/ 6 1 0/ 24 5/ + 19
2 Manchester City 19 7/ 6 1 0/ 23 5/ + 18
3 Chelsea 16 7/ 5 1 1/ 17 8/ + 9
4 Newcastle United 15 7/ 4 3 0/ 9 4/ + 5
5 Liverpool 13 7/ 4 1 2/ 10 8/ + 2
6 Tottenham Hotspur 12 6/ 4 0 2/ 11 10/ + 1
……………………………………
15 Arsenal 7 7/ 2 1 4/ 10 16/ -6

Permalien 18:42:03, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Poèsie complète, de Charles Baudelaire (éditionspoint2)

L’anthologie qui contient Les Fleurs du mal, Les Epaves et Le Spleen de Paris est présentée de manière inhabituelle, selon le concept inventé par l’imprimeur et éditeur néerlandais : Jongbloed. Les éditions “Point Deux” ont l’exclusivité. Quand on prend le livre entres ses mains, on ne l’ouvre pas comme d’habitude. Il faut mettre la tranche en haut et ouvrir le volume comme s’il s’agissait d’un tapis qu’on déroule. La lecture est pratique mais si le livre était édité de façon traditionnelle cela ne serait pas un obstacle. Toujours est-il que lire Baudelaire est toujours un grand moment et qu’il ne faut surtout pas s’en priver.

-Poésie complète
Baudelaire
www.editionspoint2.com
768 p., 9, 90 €

Permalien 11:46:47, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

"Arsenal, la spirale infernale. Où s'arrêtera la chute?"

Arsenal ne fait qu’imiter Man United mais sans parvenir aux mêmes résultats. Cette saison le manager d’Arsenal a peut-être enfin compris qu’il fallait refaire jouer des Anglais.

“Quinzièmes de Premier League, les Gunners d’Arsène Wenger ne font plus peur à personne.
En Premier League, Arsenal affiche un parcours de rélégable.
L’Alsacien doit faire face à la crise la plus grave depuis son arrivée au poste de manager, il y a 15 ans.
Arsenal est aujourd’hui le dernier des clubs londoniens de Premier League.
Un gouffre le sépare des deux mastodontes de Manchester, United et City.
Un mercato mal géré.
Saison après saison, l’infirmerie d’Arsenal est surpeuplée.
Arsenal ne joue plus comme Arsenal.
Certains joueurs ne confirment pas leurs promesses.
C’est le plus mauvais départ des Gunners en championnat depuis 58 ans.
Avec 16 buts encaissés, c’est la 18e défense de PL.
Avec 17 cartons jaunes, Arsenal est l’épuipe la plus sanctionnée de PL.
7… C’et le nombre de points pris par Arsenal sur 7 matchs….
51… Le nombre de buts encaissés par Arsenal sur coups de pied arrêtés depuis août 2009. Un record en PL.”

Croyez-vous me lire ?
Non, il s’agit d’un papier dans L’Equipe du 14 octobre 2011.
Le quotidien consacre une page à Arsenal, sans titre de Une… C’est comme s’il en parlait sans s’en vanter.
J’ai déjà dit tout ça, il y a des années.
En 2011, Arsenal a vendu trois titulaires: Clichy, Fabregas et Nasri.
Qu’on ne soit pas surpris par ce qui arrive ensuite.

Permalien 05:50:52, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

L'Eire peut disputer les barrages de l'Euro grâce à un main...

L’arroseur arrosé… Après avoir critiqué Henry d’avoir fait main, les Irlandais font la même chose, deux ans après…

L’Eire a arraché une la possibilité de disputer les barrages face à l’Arménie (2-1) alors que les Irlandais ont bénéficié de l’expulsion du portier arménien, pour faute hors de la surface devant Cox qui s’aida du bras pour contrôler le ballon, exactement contre Henry lors d’un célébrissime match qui priva définitivement l’Eire de pouvoir participer à la Coupe du monde 2010.
Deux ans après la main de “Titi” Henry, nous avons encore assisté à une double erreur d’arbitrage:
-L’attaquant irlandais Simon Cox a bien contrôlé le ballon du bras.
-Son tir a été stoppé par la poitrine de Roman Berezowski et non pas par la main. Donc le portier arménien, sorti hors de sa surface, ne méritait pas l’expulsion.
L’arbitre espagnol sanctionna la main imaginaire et oublia celle de Cox…

13.10.11

Les Reds reçoivent les Red Devils, le 15 octobre à 13 h 45

Il est temps que la Premier League recommence. Qu’a-t-on vu depuis son interruption ? France-Albanie (3-0) ? Bof, match survendu dans les médias. France-Bosnie (1-1)? A part le jeu des visiteurs, on n’a rien vu. Liverpool- MU et MU - Man City, voilà deux vraies affiches et non pas du football de série B.

* 15 Octobre 2011/ Premier League
Liverpool - MANCHESTER UNITED, 13 h 45

** 18 Octobre 2011/ Champions League
Otelul Galati - MANCHESTER UNITED, 20 h 45

*** 23 Octobre 2011/ Premier League
United V Man City 14 h 30

Classement
1 Manchester United 19 points 7 matchs/ 6 1 0/ 24 5/ + 19
2 Manchester City 19 7/ 6 1 0/ 23 5/ + 18
3 Chelsea 16 7/ 5 1 1/ 17 8/ + 9
4 Newcastle United 15 7/ 4 3 0/ 9 4/ + 5
5 Liverpool 13 7/ 4 1 2/ 10 8/ + 2
6 Tottenham Hotspur 12 6/ 4 0 2/ 11 10/ + 1
……………………………………
15 Arsenal 7 7/ 2 1 4/ 10 16/ -6
16 Sunderland 6 7/ 1 3 3/ 9 8/ + 1
17 West Bromwich Albion 5 7/ 1 2 4/ 5 10/ -5
18 Wigan Athletic 5 7/ 1 2 4/ 5 11/ -6
19 Blackburn Rovers 4 7/ 1 1 5/ 8 17/ -9
20 Bolton Wanderers 3 7/ 1 0 6/ 9 21/ -12

8e journée, 15 octobre
Liverpool-Manchester United, 13 h 45
Stoke City-Fulham, 16 h
Wigan-Bolton
Queens Park Rangers-Blackburn
Norwich City-Swansea City
Manchester City-Aston Villa
Chelsea-Everton

8e journée, 16 octobre
West Bromwich Albion-Wolverhampton, 13h
Arsenal-Sunderland, 14 h 30
Newcastle-Tottenham, 17 h

Permalien 07:58:54, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Mémoire de l'inachevée, de Grisélidis Real (Verticales); Grisélidis courtisane, de Jean-Luc Henning (Verticales)

Prostituée artiste ou catin révolutionnaire, elle fut une sacrée réfractaire. Ecrivain, à coup sûr. Ecrivain. Pas “écrivaine” comme on écrit dans ELLE. En 2011, la vedette actuelle de ce journal va dans tous les médias pour nous dire qu’à un moment elle ne forniquait plus… (pour reprendre un verbe cher à Albert Camus). Quelle différence !

D’habitude ce genre de témoignage est écrit par un « nègre ». Ensuite, on voit l’éphémère vedette parler ici ou là avant de retomber dans l’anonymat le plus total. Concernant Grisélidis Réal (1929-2005) nous sommes très loin de ce commerce. Mémoires de l’inachevé est un livre plein de larmes, de sang, de sueur. Et de sperme, aussi. Cette putain, au sens propre, et beaucoup plus respectable que les putains, au sens figuré, qui tapinent sur nos écrans télés, dans les journaux et au fond de nos transistors. Ou encore dans leur logement avec un seul client qui n’est autre que leur mari.
Grisélidis Real est un écrivain pour la simple raison qu’elle a du style. C’est net et ça claque. Voilà quelqu’un d’authentique. Un cœur énorme. La glace entre et nous est brisée. Et on ne se coupe pas. Surtout pas d’elle. On a tout de suite plus d’estime pour cette dame que pour ces icônes du féminisme qui furent à la vérité des garces de la plus belle espèce. Comme celle qui porta la décoration de sa soeur. Hyper intelligente. Hyper sensible. La biographie de Real Grisélidis- comme Real Madrid- est très impressionnante mais sa façon d’écrire tout autant. On est loin des rigolos qui croient être Michaux parce qu’ils sniffent de la coke comme on va faire du ski à Avoriaz. Je vous conseille d’acheter au plus vite ces deux livres Celui de Grisélidis Real semble écrit à la fois par Paul Léautaud et Marie Dormoy. Celui de son biographe est de la même tenue. Grandeur, devrais-je écrire.
Pute sans mac, Grisélidis est une femme pleine d’amour, tarifié et ultra poétique. Elle tapinait pour élever ses quatre enfants. Elle a croisé d’innombrables hommes de tous horizons,de toutes races qu’elle a épinglés dans un répertoire où l’on voit la face cachée des hôtes de passage, pour ne pas dire la fesse cachée des zobs. Elle a eu des amitiés solides avec les écrivains Maurice Chappaz, Jacques Vallet et Jean-Luc Henning, son biographe talentueux. Sans oublier l’éditeur André Balland. Elle a appris sur le tas. Un tas qui parfois faisait 100 kilos. Elle parle de ses clients avec une dimension hautement morale.
Elle adora mettre au monde ses enfants: «Cette joie d’accoucher est merveilleuse». Beaucoup de mères sont incapables de prononcer de telles paroles. Tout n’était pas rose: elle a échappé souvent à la démence des clients. Cette femme, qui dessinait aussi, était une très grande dame. Si loin de ces actrices insupportables qui viennent nous vomir leur suffisance devant les caméras. «La poésie est une voix sacrée.» (p. 39) Prison, sanatorium, elle a tout connu. Elle composait ses phrases comme on fait des colliers. Pour faire un bon collier, il faut des perles. Et aussi un bon fil pour les réunir. Ici, il s’appelle Grisélidis Real. «Quand bien même je deviendrais un écrivain célèbre, je resterai toujours du côté des maudits. » (page 237) Grisélidis aimait se définir parfois sous l’angle d’une courtisane. Cela renvoie au mot de Baudelaire pour définir une actrice: “Entre la putain et la courtisane". Un jour qu’elle signait plein de livres sur un stand, elle s’arrêta et dit à son éditeur: “Tu te rends compte tout le fric que tu me fais perdre !” C’était une provocatrice en chef. Une vraie vivante. Douce et forte.

-Mémoires de l’inachevée (1954-1993)
De Grisélidis Réal
Textes rassemblés et présentés par Yves Pagès en collaboration avec Jeanne Guyon
Verticales, 380 p., 22, 90 €

-Grisélidis courtisane
De Jean-Luc Henning
Verticales, 220 p., 21 €
A lire aussi en Folio/Gallimard : Le noir est une couleur
[Le livre de Jean-Luc Henning comporte de superbes interviews croisées entre le biographe et Grisélidis Real]

[Post dédié à Pierre]

12.10.11

Permalien 23:00:18, Catégories: LITS ET RATURES  

Le livre qui rend heureux, d'Arthur Dreyfus (Flammarion)

Ce livre est conçu comme un jeu de piste avec plein de jeux de mots et jeux d’esprit. C’est un ouvrage ludique pour redonner le goût de vivre à ceux qui l’ont peut-être perdu. Il a un côté auberge espagnole car on y trouve aussi bien Viviane Romance qui disait à François Chalais : “Pour moi, la réussite, dans la vie, c’est de ne plus être seule". La comédienne était victime des rôles qu’elle interprétait. A force de jouer des femmes de « mauvaise vie », les gens la prenaient pour une garce de premier calibre. Le volume s’ouvre sur une mise en garde à la jeunesse. Il ne faut pas qu’elle écoute trop la presse qui ne cesse pas de décourager tel ou tel débutant, à grands coups de chômage ou de conditions précaires. La vie a toujours été un combat sinon ce n’est pas amusant. Les gosses de riches sont souvent les moins passionnants. Ils n’ont que le frigo à ouvrir. On peut être inintéressant de père en fils. Présentée sous une dominante orange- pas toujours commode à lire- la prose d’Arthur Dreyfus mérite le détour.
Ce n’est pas tous les jours que l’on s’amuse à lire un livre rien que par le fait de sa présentation qui nécessite une gymnastique visuelle. Page 83, on y jette un esclave à l’eau parce qu’il ne cesse pas de gémir, prétextant qu’il a peur de la noyade une fois que le bateau quittera les amarres. Remonté à la surface, il ne dit plus un mot, ayant retrouvé son calme. Pourquoi ? Tout simplement, il a vu la différence entre être à l’eau ou en sécurité sur le bateau. Arthur Dreyfus nous démontre, mine de rien, que « la vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie » , selon le mot d’André Malraux. Il a des visions digne de François Truffaut : « La cadence des talons des hôtesses ». Il est sage comme Montaigne : « Une interprétation est toujours erronée ». Il accepte la cerise sur le gâteau, et le gâteau sous la cerise.

-Le livre qui rend heureux
D’Arthur Dreyfus
Illustrations de François-Xavier Goby
Maquettte de Brieux Dupont
Flammarion, 228 p., 12 €

Permalien 19:04:29, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Les joueurs de Manchester United qualifiés pour l'Euro 2012

L’Euro 2012 c’est bien beau mais avant il faut que MU joue et gagne si possible la Premier League. Voire la C1. Pas gagner pour la gloriole, gagner pour bien exercer son art. Je sais déjà que les joueurs arriveront complétement carbonisés à l’Euro, surtout ceux des grands clubs. Je suis partisan de faire passer le club avant la sélection. La club c’est la vie de tous les jours.

Voici les résultats des qualifications Euro 2012, de mardi 11 Octobre 2011, concernant les joueurs de Manchester United.

France 1-1 Bosnie-Herzégovine
Espagne 3-1 Ecosse
Danemark 2-1 Portugal
Italie 3-0 Irlande du Nord
Slovénie 1-0 Serbie

Liste des Red Devils qualifiés pour l’Euro 2012:

Rooney, Young, Ferdinand, Jones + autres: ANGLETERRE
Evra: FRANCE (Evra a joué avec beaucoup de caractère. Son poids mental a beaucoup compté.)
Lindegaard: LINDEGAARD

Red Devils obligés de disputer les barrages, en novembre:

Nani: PORTUGAL
Gibson: REPUBLIQUE d’IRLANDE

Le match nul de la France est le seul match positif pour les Red Devils engagés.
Trois Red Devils ne feront pas l’Euro 2012:
Vidic (Serbie)
Fletcher (Ecosse)
Oliver Norwood (Irlande du Nord)

Pays qualifiés:
Pologne, Ukraine: pays organisateurs
Espagne, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Angleterre, Russie, Grèce, Suède, France, Danemark

Barragistes:
Portugal, Croatie, Bosnie-Hzezégovine, Eire, République tchèque, Turquie, Estonie, Monténégro.

Les Combattants de l’ombre sur Arte à 20 h 40

Reportage sur le tournage du documentaire historique qui fait date dans l’Histoire de la télé. La télévision peut-être grande. L’album “Les Combattants de l’ombre” est aussi un événeùent considérable dans l’édition. A se procurer sans la moindre hésitation. Un livre plein de larmes, de sang et de sueur.

Vous me direz : encore un livre sur la Seconde Guerre Mondiale !
C’est exact mais tout est dans la présentation. Cette fois, elle est simple et fort bien documentée avec surtout les témoignages de plusieurs Résistants européens contre le nazisme. Ils ont au nombre de quatre-vingt. Leurs déclarations sont inédites. On y trouve bien sûr le célébrissime Stéphane Hessel, dont la liberté de ton dérange tant de monde- Robert Maloubier, Henriette Hanotte, Themis Marinos et Ettore Serafino… Ils sont Allemand -il n’y en a qu’un en fait : Hans Heisel considéré comme un traître à la fin de la guerre dans «mon propre pays»- Belges, Biélorusses, Croates, Danois, Français, Anglais, Grecs, Italiens, Lituanien, Norvégiens, Néerlandais, Polonais, Russe, Serbe et Slovène… Si vous pouvez sortir de chez vous sans voir un nazi dans la rue c’est grâce à eux, entre autres courageux.
Ce remarquable album est l’indispensable complément de la série de documentaires diffusés sur Arte, en octobre 2011. Au fil des pages, on voit l’avancée nazie jusqu’à sa capitulation. Entre les deux, l’horreur des camps de la mort. “Le XXe siècle sera le siècle classique de la guerre” avait anticipé Nietzsche. Qu’est ce que la France Libre ? “Une France qui ne capitule pas, ne pactise pas avec l’ennemi, ne collabore pas.” Elle fut incarnée par le général de Gaulle. Cela fait du bien d’entendre ça en 2011. C’est toujours d’actualité… En juillet 1940, la France Libre gaulliste ne comporte que 7 000 hommes dont René Cassin- un Niçois de cœur- Pierre Messmer, Jean Simon… Le 2 août suivant, le premier résistant (De Gaulle) fut condamné à mort par Vichy. Pour « désertion et mise au service d’une puissance étrangère ». Vraiment les Vichystes ne reculaient devant rien : accuser de Gaulle d’être proche des étrangers alors qu’eux-mêmes s’étaient vautrés dans les bras des nazis !vLa toile d’araignée des Résistants français se mit en place peu à peu avec Jean Moulin, Henri Frenay, Betty Albrecht, Emmanuel d’Astier de la Vigerie, Christian Pineau et Albert Gazier.
Au plan de l’iconographie, ce très grand ouvrage est extraordinaire tant les photos nous sautent aux yeux. On dirait que nous feuilletons l’hebdo de la semaine car la qualité technique des tirages est fantastique. Le texte est à la hauteur de ce que l’on voit. Il y a même la reproduction d’objets qui semblent sortir des pages en raison de la qualité d’impression. Qui a ce volume dans les mains ne peut plus s’en séparer. On apprend, on découvre, on revoit, on a peur, on applaudit, on veut retenir, on dit merci, on insulte, on rit, on pleure… On admire, on déteste. On voit des lâches et des héros. La misère humaine, le courage. La Résistance.

-Les Combattants de l’ombre
Bernard George, Ambre Rouvière, Olivier Wierviorka
Albin Michel/Arte Editions/ DMPA, 272 p., 29 €

Télévision : 12,19 et 26 octobre, à 20 h 40 sur Arte. Réalisation de Bernard George.
Et aussi une édition vidéo bilingue par Arte : français - allemand. Sous-titres français pour sourds et malentendants. 3 DVD accompagnés d’un livret de 40 pages présentant les témoins et les grandes articulations de la série.

http://www.cineteve.com/les-combattants-de-l-ombre/
http://www.arte.tv/fr/3885730.html

Permalien 01:16:55, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Pas d'accident industriel au SDF: la France se qualifie pour l'Euro 2012

Les matchs de qualifications pour l’Euro 2012:

France 1-1 Bosnie-Herzégovine
Slovénie 1-0 Serbie
Italie 3-0 Irlande du Nord
Lituanie 1-4 République tchèque
Espagne 3-1 Ecosse
Suède 3-2 Pays-Bas
Suisse 2-0 Montenegro
Danemark 2-1 Portugal
Norvège 3-1 Chypre
Bulgarie 0-1 Pays de Galles
Albanie 1-1 Roumanie
Moldavie 4-0 Saint-Marin
Hongrie 0-0 Finlande
Macédoine 1-1 Slovaquie
Russie 6-0 Andorre
Eire 2-1 Arménie
Allemagne 3-1 Belgique
Turquie 1-0 Azerbaïdjan
Croatie 2-0 Lettonie
Malte 0-2 Israël
Géorgie 1-2 Grèce
Kazakhstan 0-0 Autriche

La SUEDE, la GRECE et la FRANCE sont qualifiées.
Le PORTUGAL va devoir passer par les barrages.

PS: lors des commentaires sur TF1, Arsène Wenger, sauf erreur de ma part, n’a pas prononcé une seule fois le nom de Patrice Evra que j’ai trouvé très bon, dans son rôle. Quand le manager commente les Bleus, il a réponse à tout. Pourquoi ne fait-il pas la même chose à Arsenal depuis 2005 ?

11.10.11

Permalien 12:20:21, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Real Madrid et Mourinho veulent recruter Chicharito (Manchester United)

Le Real Mourinho… veut piquer Chicharito à Ferguson United. Le peuple rouge s’y oppose fermement. La Red Army a besoin de son jeune lieutenant. Le Mexicain sait ce qu’il doit à Man United. Malgrè le manège de Mourinho, il devrait rester à MU. Benzema est trop lent pour jouer au Real Madrid. Chicharito lui a la vitesse supersonique dans ses deux jambes. C’est le footballeur le plus véloce actuellement. Le Gunner Walcott court vite mais hélas pour Arsenal, sans ballon. Chicharito, lui, est “speed” mais avec le ballon…

Les médias français sont sans cesse entrain de faire l’article de Benzema mais José Mourinho ne jure que par Javier Hernandez dit Chicharito ! En effet, il souhaite recruter le Mexicain qu’on lui avait conseillé mais Sir Ferguson fut plus rapide pour recruter le jeune homme qui est un Ballon d’Or en puissance, ce que n’a jamais été F. Ribéry. Tous les managers européens ont été K.0 quand ils ont vu la première saison de Chicharito en Europe. Il a été tout simplement exceptionnel. Il a même marqué le but du titre 2011 face à Chelsea, tuant le match d’entrée de jeu.
Ce garçon a tout: talentueux, courageux et hyper intelligent. De surcroît, il est très sympathique. Le fait de parler anglais lui a permis de s’adapter illico. Il a toujours le sourire à l’inverse de Cristiano Ronaldo qui se protège avec de la fausse suffisance (Ronaldo est aussi un garçon merveilleux dans le privé). Chicharito n’a pas encore un contrat sur lui dans chaque match, comme Ronaldo… On a vu, il y a peu A. Cole descendre cependant le Mexicain. (C’est l’école Arsenal… dont le manager se permet d’émettre des réserves sur Scholes.)
Les dirigeants du Real Madrid sont décidés à mettre le paquet sur Javier Hernandez à l’occasion des prochains marchés des transferts. Benzema a beaucoup de souci à se faire car Chicharito serait titulaire bien sûr. Afin de convaincre les dirigeants des Red Devils, le président Florentino Perez a déjà fait savoir qu’il peut aligner 35 M€ quand bon leur semble.
Sir Ferguson a fait savoir à sa direction qu’il est hors de question de mettre sur le marché Chicharito qu’il a recruté contre … 7 M€ ! On ne vend pas un attaquant-buteur de ce calibre qui est loin d’avoir atteint son sommet. Les années à venir vont être grandes, très grandes. Rooney et Chicharito sont comme deux frères complémentaires.
Le manager écossais va tout faire pour prolonger la nouvelle étoile d’Old Trafford dont le contrat expire en juin 2014. Le salaire de Chicharito a déjà été revu à la hausse. Il va l’être encore: aujourd’hui, il perçoit 115 000 euros par mois quand Rooney touche 250 000 euros par semaine. D’ici peu, le Mexicain va toucher 345 000 euros chaque mois. C’est le prix pour qu’il reste à Man U. Chicharito n’est pas encore parti, croyez-moi. Je suis certain qu’il réussirait au Real Madrid. Le maillot des Madrilènes lui irait bien. Cependant, il doit encore au moins jouer 3 ans avec MU. A ce moment-là, le Real devra faire un chèque d’au moins 100 M€. C’est mon avis et je le partage. Je ne vois pas pourquoi MU devra vendre Chicharito car MU a besoin du Mexicain et des deux Anglais, Rooney et Welbeck. Les saisons sont longues. On ne trouve pas un Chicharito à tous les coins de stade. Vive Chicharito ! Vive le Mexique !

Permalien 09:16:44, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Hugo Lloris est le premier Niçois capitaine de l'équipe de France

L’Aiglon exilé à Lyon est un homme chat. Il n’a toujours aucune ligne à son palmarès ce qui est incroyable vu son exceptionnel niveau de jeu. Pourquoi reste-t-il à Lyon alors qu’il pourrait jouer chez un grand d’Europe, en Angleterre, Italie, Allemagne ou Espagne ? Vu son caractère sans fioriture, il ferait un bon gardien en Bundesliga.

Il n’y a pas si longtemps l’équipe de France a fait 0-0 en Roumanie grâce à Hugo LLoris.
Qu’il se retrouve capitaine des Bleus est une bonne chose. De sa place, il voit tout. Et c’est Lyon qui porte Lyon à bout de bras depuis des années.
Lloris est comme Laurent Blanc. Tous les deux ne sont pas du genre à pérorer dans les micros pour nous raconter des conneries. Il s’agit d’homme de terrain. Ils sont aussi absolument pas prétentieux.
C’est la première fois qu’un joueur de l’OGCNice est capitaine de l’équipe de France.
Quoi ? Vous me dites qu’il joue à Lyon…
C’est vrai mais cela fait partie de la vie des professionnels de s’exiler au plan des clubs.
Quand je lis dans un compte-rendu:
“Le gardien lyonnais Lloris…", je me marre bien.
Il est autant Lyonnais que je suis Russe.
Lloris est un joueur de l’OGCNice parti gagner sa vie ailleurs.
Hugo Lloris est né le 26 décembre 1986 à Nice et il restera toujours Niçois.
C’est un Nissart si éloigné de l’image qu’entretiennent les médias autour de Nice. Genre salade niçoise, carnaval, ratatouille….
Quand on parle de Paris, dit-on “la ville des emplois fictifs dont l’ancien maire évite la justice sous prétexte qu’il a la mémoire défaillante” ?
Quand on parle des pharmaciens dit-on qu’ils nous vendent des produits qui nous tuent parfois plus qu’ils ne nous soignent ?
Il faudra rechercher les autres Niçois qui ont joué en EDF.
Je n’en vois pas d’autres.
Des joueurs de l’OGCNice qui ont évolué sous le maillot bleu il y en a plein: Bonifaci, Loubet, Huck, Baratelli… mais des natifs de Nice, je n’en vois pas, à part Lloris. (1)

(1) un internaute visiteur (Philippe) nous signale amicalement que Baratelli est aussi natif de Nice. Il a raison. Je pensais qu’il avait vu le jour en Corse. Bravo et merci. Y a-t-il d’autres natifs de la Nice en EDF ? Et l’ami Siou me signale aussi Letizi, bien sûr.

Permalien 07:10:38, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Cézanne, de Michel Hoog: Cézanne et Paris, de Denis Coutagne (Découvertes/ Gallimard

Il voulait que personne ne lui mette le grappin dessus afin que rien ne l’entrave dans sa passion pour la peinture. Cézanne reste l’un de nos plus grands peintres. Il y a un avant et un après Cézanne. En 2011 beaucoup de peintres veulent sans doute révolutionner la peinture en signant des oeuvres incompréhensibles alors que le natif d’Aix-en-Provence, lui, a peint des pommes, ses proches et la Montagne Sainte-Victoire. Dans la célèbre collection Découvertes/Gallimard reparaît le volume Cézanne signé par Michel Hoog, décédé en 2000. L’ancien conservateur en chef du Musée de l’Orangerie nous a donné un ouvrage qui contient la vie et l’œuvre du peintre, l’ensemble étant présenté avec beaucoup d’élégance. On y lit des extraits de lettres de Cézanne qui prouvent sa forte personnalité : « Je me souviens parfaitement des bords, autrefois si pittoresques, du rivage de l’Estaque. Malheureusement ce qu’on appelle le progrès n’est qu’une invasion des bipèdes qui n’ont de cesse qu’ils n’aient tout transformé en odieux quais avec des becs de gaz et –ce qui est pis encore- avec l’éclairage électrique. En quel temps vivons-nous ! » Que dirait-il aujourd’hui… Il lui faudrait aller en Corse pour trouver des coins encore sauvages et surtout sans les traces des touristes qui ne sont pas tous respectueux et donc respectables. Cézanne est le père spirituel de Picasso et Matisse. Dommage qu’il ne soit pas devenu aussi âgé que Claude Monet. Cela nous a privés de quelques chefs-d’œuvre.
Dans Cézanne et Paris, Denis Coutagne montre que l’Aixois savait aussi bien peindre la capitale et sa proche banlieue que sa Provence natale. On le retrouve à Auvers-sur-Oise, lieu si cher à Vincent van Gogh. C’est l’époque où il peint La Maison du pendu (1873), avec pente et raidillon tout en transparence bien qu’il y ait beaucoup de matière. Le livre a des pages qui se déplient parfois en quatre. Cet hors série de la collection Découvertes contient huit modules que l’on regarde avec délectation. L’ouvrage paraît à l’occasion de l’Exposition Cézanne et Paris, au Musée du Luxembourg (Paris), du 12 octobre 2011 au 26 février 2012.

-Cézanne, « puissant et solitaire »
De Michel Hoog
Découvertes / Gallimard, 176 p., 14, 30 €

-Cézanne et Paris
De Denis Coutagne
Hors série Découvertes/Gallimard, 8,40 €

10.10.11

Permalien 23:02:04, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Alors que le football est en veilleuse, Ryan Giggs est lauréat du Golden Foot 2011

Ryan Giggs est l’un des plus grands football de tous les temps. Il a la fois le talent et le palmarès. Sir Alex Ferguson n’est pas fou: il ne s’est jamais séparé de Scholes et de Giggs. Avec eux, il s’est installé sur le toit du monde. Seul Barcelone arrive à suivre le train d’enfer de Man United. J’attends avec impatience Liverpool-Manchester et me désintéresse totalement de France-Bosnie. D’un côté, le football de haute compétition. De l’autre, le football industriel. En gros, il faut que la France aille à l’Euro 2012 parce que les télés, les radios, les sponsors ont besoin de faire tourner la boutique.

Pendant cette séquence internationale qui n’en finit plus, il faut bien occuper son temps.
On se demande pourquoi le monde du football s’interrompt quand les équipes nationales jouent.
Je suis pour que cela continue. Cet arrêt est totalement morbide.
Les championnats devraient continuer avec le reste des joueurs qui ne sont pas convoqués pour jouer avec leur pays. Cela pimenterait la saison, croyez-moi.
A force d’interrompre la Premier League, je passe à autre chose.
Man U a bien de la chance de rencontrer dans la foulée Liverpool et Man City, sinon j’aurais zappé cette saison.
Attendre France-Albanie, très peu pour moi. Maintenant, il faut attendre France-Bosnie. Quelle réjouissance !
Et après demain France-Malte ? France-Andorre ?
Donc le Prince Albert qui s’ennuie avec Monaco dans les bas-fonds de la L2 et Ryan Giggs qui n’est plus international Gallois se sont rencontrés. Le premier à remis le Golden Foot au second.
Le Golden Foot est un prix annuel honorant des footballeurs âgés de 29 ans ou plus qui “se distinguent par leurs résultats sportifs (en tant que simple joueur et avec son équipe), en tenant compte de leur personnalité et de l’estime des instances du football et du public.”
Giggs a été nommé lauréat Golden Foot suite à un nombre record de votes enregistrés sur le site de la compétition. Dans le cadre de son prix, le Gallois a droit à un moule permanent de ses empreintes sur la Promenade des Champions à Monte Carlo. Cette célébration de style hollywoodien met en vedette les plus grands noms de l’Histoire contemporaine.
En 2011, Giggs a eu pour rivaux David Beckham, Gianluigi Buffon (Juventus et Italie), Didier Drogba (Chelsea et Côte-d’Ivoire), Samuel Eto’o (Cameroun et du FC Anzhi Makhachkala), Iker Casillas (Real Madrid et Espagne), Javier Zanetti (Inter Milan & Argentine), Carles Puyol (Barcelone & Espagne), Raul (Schalke & Espagne) et Xavi (Barcelone & Espagne).
Les précédents lauréats ont été Francesco Totti (2010), Alessandro Del Piero (2007), Roberto Baggio (2003), Ronaldinho (2009), Roberto Carlos (2008), Ronaldo (2006), Shevchenko (2005) et Pavel Nedved (2004).
Ryan Giggs avait déjà été nominé cinq fois avant de gagner cette année.
Quand le Prince Albert l’a félicité, Ryan Giggs a rendu hommage à Sir Alex Ferguson qui est son manaager depuis 20 ans. Cela fait plus de deux décennies que tous les deux sont au sommet du football avec Manchester United.
-"Sir Alex est un homme dur mais très juste. Il exige beaucoup de ses joueurs comme il le fait de lui-même. Qui peut contester qu’il est le plus efficace manager de son temps ? C’est génial de le voir tous les matins depuis mes débuts. C’est un grand honneur de remporter un tel prix et d’avoir mes empreintes à côté de certains des plus grands joueurs. J’ai eu la chance de jouer avec de sacrés joueurs sous l’ordre d’un géant du coaching dans l’un des meilleurs clubs au monde. Pour le moment je suis à 100 % dans mon activité. Je n’ai pas du tout la tête à ma retraite. Quand on me demande si j’ai bientôt fini, je réponds “fini quoi ?” (rires). Quand le rideau tombera, je dirai: “Quoi ? Dejà fini ! Faut m’arrêter ? En tout cas, j’ai une carrière fantastique et je ne l’échangerait contre rien au monde".
Merci à Ryan Giggs. Grâce à lui, on ne vieillit pas. Les journalistes qui épiaient son portable qu’ils avaient mis sur écoute avec la complicité de policiers ripoux ne sont pas parvenus à briser la carrière du joueur le plus titré de l’Histoire du football depuis 100 ans.
Longue vie à SIR RYAN GIGGS qui est un BALLON D’OR éternel.

Ryan Giggs a remporté 33 TROPHEES MAJEURS !

Le Red Devil est né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles)
Ailier ou Milieu de terrain
A signé à MU le 9 juillet 1990
1er match pro, le 2 mars 1991 contre Everton, à Old Trafford

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
12 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
3 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009
8 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011
884 matchs, 161 buts à Manchester United
64 matchs, 12 buts avec le Pays de Galles

Permalien 07:22:05, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Marcel Pagnol, l'album d'une vie, de Nicolas Pagnol (Flammarion)

On signale toujours que Marcel Pagnol est de l’Académie française comme s’il devait toujours en être reconnaissant, même au-delà de la mort. C’est plutôt la vielle dame du quai Conti qui est honorée par l’ancienne présence de son hôte de prestige. Sous la coupole siègent tant de non écrivains qu’il est important de se souvenir que jadis un véritable auteur y siégea.
Avec ses histoires de comptoir et de Pastis, l’enfant né « sous le Garlaban » touche les Américains imbibées de Coca. Qui fait mieux ! Pagnol n’a pas touché les gens avec des histoires de bistouquettes. Les chattes de ses livres miaulent au lieu de mouiller. Pagnol a démontré que ses souvenirs au son de cigales ont des échos jusqu’au bout du monde. Sa langue pleine d’accent a été traduite par une bonne trentaine de langues. Son petit-fils, Nicolas a puisé dans le patrimoine légué par son illustre grand-père pour nous faire découvrir plein de documents inédits.(1) On les feuillete avec émotion, exactement comme s’il s’agissait de l’album photos de notre propre famille.
L’ouvrage est découpée en sept séquences majeures qui passent en revue l’enfance, l’aventure cinématographique, l’écrivain qui met de l’ordre dans ses souvenirs… Créateur absolu, Pagnol fut un touche-à-tout comme Jean Cocteau et Boris Vian. De leur vivant, on leur reproche de se disperser et dès qu’ils meurent on vante leur éclectisme. Le Méridional se passionnait pour les Lettres, le théâtre, le cinéma, la presse, la physique et les mathématiques. Le volume historique sur Pagnol nous fait découvrir les pages manuscrites où il nota les faits saillants de ses premières années. Sublime écriture. C’était bien un fils d’instituteur. Quelle régularité ! Quelle clarté !
On est ému de voir la galerie des ancêtres et d’apprendre que Marcel Pagnol conserva toute sa vie la massette de son grand-père paternel, André, maître tailleur de pierre. L’objet précieux servait de presse-papier au pieux petit-fils qui savait d’où il venait. Marcel savait que les arbres ont des racines et plus elles sont solides mieux c’est. On retombe avec plaisir sur la photo scolaire de 1909, époque béni du Lycée Thiers qui a vu uni comme deux doigts de la main, Pagnol et Cohen. Oui, Marcel et Albert étaient dans la même classe. Deux de nos meilleurs écrivains. Le premier écrit : La Gloire de mon père, et le second, Le livre de ma mère. Cela fait beaucoup de chefs-d’œuvre au mètre carré.
Les cahiers de brouillon de Pagnol révèlent bien peu de ratures. Une splendide lettre à Pagnol sénior retient notre attention. Celle écrite la veille de la générale de Topaze, en 1928. Le fiston a le trac et le fait qu’il en soit déjà à sa troisième pièce ne le rassure pas beaucoup bien qu’il était mis en confiance par le succès de Topaze qui séduisit les Allemands et les Soviétiques. “Cher Papa (…) je tremble tout de même, et me donne un mal de chien. Quel métier !” Bien sûr l’inévitable Jules Raimu est très présent dans l’album pour notre plus grand plaisir. Cet homme était l’acteur préféré d’Orson Welles. Cela suffit à dire son génie. Les photos de famille avec Jacqueline Pagnol ne ressemblent en rien à celle des Kennedy. Chez les Pagnol on reste naturel, sans rien concéder à la campagne de presse avec des relents de commerçants qui veulent séduire un électorat. Page 124, nous lisons comme par-dessus l’épaule de Pagnol quand il annonce au directeur de la distribution des films Marcel Pagnol sa décision de vendre la maison de films qui porte son nom : «Je suis maintenant forcé de choisir entre une carrière de chef d’industrie et une carrière d’écrivain. Je désire me retirer des affaires. (…) Mon principal souci a été de sauvegarder les intérêts de tous mes collaborateurs, et je l’ai fait autant qu’il m’a été possible».
Page 66-67 figure la lettre de Marcel qui annonce la mort de son frère Paul à leur propre père. Il y met les formes pour soulager la souffrance du papa: « J’ai refusé l’autopsie qui ne le ressusciterait pas». Cette missive est la plus bouleversante de l’album. En 1954, la mort frappera de nouveau là où n’aurait pas dû : Marcel et Jacqueline Pagnol ont la douleur de perdre leur petite fille Estelle, 3 ans. « Le bonheur de ces dix années d’après-guerre venait ce prendre fin » écrit le petit-fils. L’imagination de Pagnol était si féconde et pluridisciplinaire qu’il invita aussi la Topazette, une voiture futuriste pour le peuple qui hélas! resta au stade de prototype. Il mis également au point un «boulon indéboulonnable». L’album s’achève sur la construction d’un bateau que confectionna Pagnol pour son fils Frédéric.
On referme le volume en douceur. Le petit-fils donne une dimension éternelle à son grand-mère en n’accordant aucune place à sa mort. Il a raison, Pagnol n’est pas mort. Son vrai tombeau, c’est notre cœur. On ne le voit plus. On ne peut plus le joindre. Il ne donne plus signe de vie, mais il est bien plus vivant que beaucoup de nos contemporains que l’on croise dans la rue sans même les regarder. Et ne parlons pas des donneurs de leçons qui occupent les écrans de télés.

-Marcel Pagnol, l’album d’une vie
De Nicolas Pagnol
Flammarion, 224 p., 29, 90 €

(1) le livre est en vente à partir du 12 octobre 2011. Page 121 et 123, il s’agit de Julien Carette et non pas de Pierre Blanchard. L’auteur des légendes est si jeune qu’il a pu confondre. Cela ne nuit pas au remarquable ensemble. L’important reste que Carette et Blanchard soient présents dans le livre.

09.10.11

Permalien 10:16:20, Catégories: LITS ET RATURES  

Les milles et une vies, de Ludovic Souliman (Albin Michel)

Ludovic Souliman est un conteur comme ceux de jadis qui servaient de livres vivants.

Livre 100 % positif, Les mille et une vies est à mettre entre toutes les mains.
D’emblée, on comprend la proximité avec les contes des Milles et une nuits… Dans sa préface, Henri Gougaud nous dit que l’auteur (Ludovic Souliman) aime l’amour et le peuple, ces deux mots font ricaner les puissants parce qu’ils ont ont une connotation naïve de nos jours. On peut y rajouter, la gentillesse qui elle aussi est péjorative dans la bouche des dictateurs de la démocratie cadenassée par les régents de la communication. Gougaud dit encore que Souliman a la main tendue. C’est vrai, mais il a surtout aussi l’oreille tendue. Sa faculté d’écoute est hors du commun.
Voilà un homme qui recueille la parole de l’autre comme si elle était toujours sacrée. Et il a raison. Ce qu’il nous ramène de ces pérégrinations en banlieue a une force extrême. De la haute poésie quotidienne. Je n’en veux pour preuve que le témoignage de Thérèse (63 ans) qui fait tous les jours le tour du monde rien qu’en prenant l’escalier de son immeuble, sans doute un HLM. Elle y croise «un Portugais, un Kabyle, des Polonais, des Turcs et même des Noirs, des Congolais». Sans parler de la famille chinoise. Ce qui est triste c’est qu’elle parle à l’imparfait. Elle dit qu’avant «c’était un monde en paix(…) C’étaient des ouvriers ». Le présent n’a pas toujours l’élégance de respecter la passé surtout quand il avait de bonnes idées. Des gens de la trempe de Thérèse sont le ciment de notre société. On ne la verra jamais à la télévision, hélas !
Ancien employé de l’EDF, Ludovic Souliman est un conteur de premier plan. Il aime les gens et ne cesse pas d’arpenter ce que l’on nomme banlieues, cités, zones urbaines sensibles… Rachid (20ans) nous raconte l’histoire de son père qui a vu les horreurs de la guerre d’Algérie. Au lieu de basculer dans la haine, il a choisi la sagesse. Le fils comprend l’attitude paternelle: «La parole c’est comme une arme, elle peut tuer des gens et elle peut t’aider et aider les autres». Kadidja (53 ans) condamne cette société qui a fabriqué des écrans entre la banlieue et la ville. Sa mère «tremble quand elle sort (…) parce que ça va faire cinquante ans qu’elle habite ici et qu’elle ne sait pas parler français, à part bonjour, merci…» Il est évident que pas ses yeux, sa maman parle l’unique langue mondiale : l’Humanisme avec un grand H.
Page 57, Jean-Pierre (56 ans) confesse : «Les Bretons, en France, c’était un peu les travailleurs émigrés de l’époque ». Il parle des années 1950-1960. Et que dire des Italiens, dans les années 1930. On les appelait «Macaronis ». A Longwy, Michel (37 ans) est un ultra-lucide : il sait que les usines qui ont fermées sont toujours ouvertes dans la tête des anciens ouvriers sans ressources: «Les stigmates de la sidérurgie sont restées dans la mémoire». Sélim (59 ans) s’en prend aux amalgames : «Les attentats à la télé ce n’est pas l’Islam. C’est des terroristes…»
Le livre de Ludovic Souliman est une tour de Babel littéraire. Il y fait bon vivre. C’est un livre d’espoir qui fait tomber tous les lieux communs. Il aurait pu s’appeler : «Liberté, égalité, fraternité». On n’a jamais trouvé plus beau slogan. Il faut l’appliquer, c’est tout.

-Les mille et une vies, récits et cotes des gens de banlieues
De Ludovic Souliman
Préface de Henri Gougaud
Albin Michel, 334 p., 20 €

A voir: http://www.ludovicsouliman.com/

08.10.11

Permalien 22:54:44, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

La France de Laurent Blanc est invaincue depuis 1 an

Attention à Safec Susic. Ce n’est pas un sélectionneur banal.

L’Angleterre est devenue le septième pays qualifié pour la phase finale de l’UEFA EURO 2012.
Le Portugal, la Russie et la Grèce sont bien partis pour la rejoindre.
La France et la Bosnie-Herzégovine dispute une vraie finale, le 11 octobre au Stade de France.
La Pologne, l’Ukraine -le deux pays organisateurs- l’Espagne -tenant du titre- l’Allemagne, les Pays-Bas, et l’Italie étaient déjà qualifiés avant les matches du 7 octobre.
Les neuf vainqueurs de groupe rejoignent les deux pays organisateurs, tout comme le meilleur deuxième. Les huit autres dauphins devront se départager lors des barrages dont le tirage au sort aura lieu jeudi 13 octobre.
La France est en bonne position mais les visiteurs qui arrivent au SDF sont entraînés par un homme remarquable: Safet Sucic. J’allais au stade rien que pour lui. Bas baissés, il avait une classe insolente.
Laurent Blanc est en mesure de réussir son pari: relever la France qui était dans le ruisseau à cause de “l’autre", selon le mot ravageur de Zinedine Zidane.
Laurent parle football, rien que football, lui.

Depuis un an, la France de Blanc est invaincue:

3: 7 sept 2010 - Bosnie-Herzégovine 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
4: 9 oct 2010 - France 2-0 Roumanie/ Qualification Championnat d’Europe
5: 12 oct 2010 - France 2-0 Luxembourg/ Qualification Championnat d’Europe
6: 17 novem 2010 - Angleterre 1-2 France/ Amical
7: 9 fév 2011 - France 1-0 Brésil/ Amical
8: 25 mars 2011 - Luxembourg 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
9: 29 mars 2011 - France 0-0 Croatie/ Amical
10: 3 juin 2011 - Biélorussie 1-1 France/ Qualification Championnat d’Europe
11: 6 juin 2011 - Ukraine 1-4 France/ Amical
12: 9 juin 2011 - Pologne 0-1 France/ Amical
13: 10 août 2011 - France 1-1 Chili/ Amical
14: 2 sept 2011 - Albanie 1-2 France/ Qualification Championnant d’Europe
15: 6 sept 2011 - Roumanie 0-0 France / Qualification Championnat d’Europe
16: 7 oct 2011 - France 3-0 Albanie/ Qualification Championnat d’Europe

Classement du Groupe D:
1 France 20 points 9 matchs/ + 11
2 Bosnie-Herzégovine 19 pts 9 mtachs/ + 9
3 Roumamie 13 pts 9 matchs/ + 4
4 Biéolrussie 13 pts 10 matchs/ + 1
5 Albanie 8 pts 9 matchs/ - 7
6 Luxembourg 4 pts 10 matchs/ - 18

Matchs à venir 11 octobre, 21 h:
France- Bosnie-Herzégovine
Albanie - Roumanie

Permalien 12:05:38, Catégories: BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

Le XV de France est en demi-finale de la Coupe du Monde, et l 'usage de la vidéo ridiculise le monde du football

Quand il était sélectionneur, Michel Platini, était pour l’usage de la vidéo. Devenu président de l’UEFA, il est contre. Lors de France-Angleterre ce 8 octobre 2011, le rugby a démontré que ce sport vit avec son temps. Au niveau de l’usage de la technologie au service de la vérité, le football est à la remorque du rugby. Si un jour la France du football perd la Coupe du Monde sur une erreur d’arbitrage, je rigolerai cinq minutes…

Quart de f. Coupe du monde de rugby 2011
France 19-12 Angleterre

Voilà un score qui reflète la grandeur du match. C’est l’équivalent d’un 3-1 en football. Genre match serré avec une équipe qui finit par abdiquer devant plus fort que soit, sur un seul match bien sûr.
Battre l’Angleterre n’est jamais facile.
Dans n’importe quel sport.
Aussi les Français doivent être félicités.
Ils ont fait le match qu’il fallait au bon moment.
La réponse aux critiques est venu du terrain.
Attention, pas le temps de s’enflammer.
Les Gallois arrivent derrière.
Cependant, il faut dire chapeau au XV de France. L’équipe avait une âme ce 8 octobre 2011.
Les Tricolores ont livré une première mi-temps héroïques et ils ont bien résisté en seconde mi-temps.
Les instances internationales du rugby ont donné une leçon d’intelligence dans leur combat pour la vérité avec l’usage de la vidéo. Sur l’ultime essai du match, il a fallu faire usage de la vidéo.
Quelle démonstration !
Fantastique. La vérité a été respectée.
Blatter et Platini devraient avoir honte.
La FIFA et l’UEFA, le board, ce que vous voulez vivent comme à l’âge de pierre à l’heure de l’image numérique.
Les dirigeants du football sont des rétrogrades.
Etre contre la vidéo c’est être pour le mensonge, la fausseté, la tricherie.
Les images diffusées par la télé pour savoir s’il y avait essai anglais ou pas furent un grand moment cinématographique. Le ralenti sous toutes les coutures ce fut du cubisme à l’état pur.
Du grand art !

Permalien 08:26:48, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Ferguson met la pression sur les Red Devils en se moquant des Reds

Que pèse un France-Albanie (3-0) contre un Liverpool-Manchester United ? Pas grand chose. J’attends les deux prochains matchs de Man U pour voir du football. Le match des Bleus c’est de la bibine: du football petit pied. Peuvent gagner 10-1 ou perdre 1-2. Cela me fait ni chaud ni froid. A part LLoris, aucun joueur tricolore ne m’intéresse vraiment, et cela n’a rien avoir avec le fait qu’il soit Niçois. Evra en Bleu est loin de l’Evra en Rouge. L’EDF c’est les vacances à côté de MU ! J’estime que les joueurs du stratège Safet Susic (Bosnie) - ex roi du Parc des Princes- sont en mesure de s’imposer à Paris, vu le niveau de l’EDF.

Sir Ferguson a raison. Ce n’est pas parce que nous sommes dans un séquence internationale que nous devons tirer le rideau sur la Premier League.
En vue du duel Liverpool-Manchester (15 septembre, 13 h45), le manager met gentiment la pression sur ses joueurs pour les maintienir dans la compétition.
Sir Alex a mis au défi ses joueurs d’afficher contre les Reds, à Anfield, la même détermination qu’ils démontrent à Old Trafford.
“Fergie” n’en peut plus de voir perdre son équipe à chaque déplacement dans le chaudron de Liverpool.
Les trois derniers matches de MU à Anfield se sont soldés par autant de défaites.
Mais à tout bien réfléchir, l’Ecossais aime mieux perdre à Liverpool. Car cela ne les a jamais empêchés de remporter le championnat en fin de saison alors que Liverpool n’a plus remporté le titre national depuis… 20 ans !
L’essentiel est la victoire finale et non pas le choc Reds-Red Devils.

Les trois derniers matches de MU à Anfield :
6/3/2011 - Liverpool 3-1 Man United
25/10/2009 - Liverpool 2 -0 Man United
13/9/2008 - Liverpool 2 - 1 Man United

Les deux gros matchs de MU à venir:
15-10-2011: Liverpool – United, 13 h 45
23-10-2011: Man United – Man City, 14 h 30

Avant de retourner surveiller l’entraînement des joueurs qui ne sont pas en sélection: Ferguson en a remis une couche:
-"Nous avons été mauvais à Liverpool ces dernières saisons. Notre bilan récent n’est pas terrible. Une fois ou deux, ils nous ont surclassés. L’ambiance joue toujours un rôle. Bien sûr, chaque fois qu’on va jouer là-bas, c’est comme le match du siècle. Mais il faudra faire mieux que ces dernières saisons, et mon groupe actuel en est capable. C’est un duel au sommet qui perdure depuis longtemps. Je pense que cela est lié à la rivalité ancestrale entre les deux clubs. Je persiste malgré tout à penser qu’il vaut mieux finir en tête du classement en mai que de se focaliser sur une éventuelle défaite à Anfield. Bien sûr, cela ne signifie pas que je me fiche du résultat. Loin de là. Ce n’est jamais agréable de perdre contre Liverpool. Mais à tout prendre, je préfère gagner le championnat…”

Permalien 00:03:42, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L'Angleterre se qualifie pour l'Euro 2012

Wayne Rooney a été expulsé mais il s’est qualifié pour l’Euro 2012 avec l’Angleterre.

Matchs pour se qualifier à Euro 2012:

France 3-0 Albanie
Bosnie-Herzégovine 5-0 Luxembourg
Andorre 0-2 Eire
Montenegro 2-2 Angleterre
Portugal 5-2 Islance
Belgique 4-1 Kazakhstan
Irlande du Nord 1-2 Estonie
Serbie 1-1 Italie
Grèce 2-0 Croatie
Pays de Galles 2-0 Suisse
République tchèque 0-2 Espagne
Turquie 1-3 Allemagne
Roumanie 2-2 Biélorussie
Pays-Bas 1-0 Moldavie
Chypre 1-4 Danemark
Slovaquie 0-1 Russie
Lettonie 2-0 Malte
Finlande 1-2 Suède
Azerbaïdjan 1-4 Autriche
Arménie 4-1 Macédoine

07.10.11

Permalien 19:15:17, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Chamakh astique le banc des remplaçants à Arsenal

Un collector d’Arsenal. Une vraie merveille.

Avec ses 34 minutes au compteur 2010-2011 sous le maillot des Gunners, et avec un but, Marouane Chamakh est sur la voie de garage à Arsenal, malgré l’avalanche de blessés.
L’Emirates Stadium est le théâtre des cauchemars pour le Marocain qui ne s’impose pas parmi Robin Van Persie, Andrei Arshavin, Theo Walcott, voire Gervinho arrivé de Lille pour une place de titulaire.
Quelle désillusion!
Chamakh semble avoir le parcours de Gabriel Obertan à Man United.
Il y avait beaucoup d’espoir sur les deux ex Bordelais, mais MU a un niveau de jeu trop élevé pour Obertan.
Sir Ferguson a expliqué à son joueur qu’il devait aller tenter sa chance ailleurs. Depuis, Obertan a signé à Newcastle.
Est-ce que Chamakh va connaître le même sort ? C’est possible.
Avant qu’il ne signe à Arsenal, le Marocain ne jurait que par Wenger.
Que s’est-il passé ? La Premier League est sans doute trop athlétique pour lui.
Il se fait trop bouger par les défenseurs.
A 26 ans, l’ex Girondin n’avait pas fait l’objet d’une indemnité de transfert pour les Gunners.
Tout le monde était content, sauf Bordeaux.
Un an après, Chamakh n’est pas titulaire et même plus du tout remplaçant officiel. Il fait des bouts de match. On le lance en plus sur la pelouse quand la situation est catastrophique.
A l’arrivée de Chamakh, Wenger avait dit:
-«C’est un joueur que l’on adore et que l’on suit depuis longtemps. Je sais qu’il va nous apporter beaucoup de qualité».
Le 8 mai 2010, l’attaquant déclarait, euphorique : «Arsenal, c’est un club formidable. Je l’adore depuis longtemps, je vais réaliser mon rêve. Son jeu va bien me correspondre. J’aime la Premier League depuis tout petit. J’espère que j’y prendrai beaucoup de plaisir et que je me sentirai aussi bien qu’aux Girondins.»
On eût dit Gignac qui arrive à Marseille…
A Bordeaux, l’international marocain jouait très bien, mobile, vif et complet.
Il n’a pas pu perdre ses qualités en traversant la Manche.
Sa contribution au règne de Bordeaux sous l’ère Blanc était reconnu de tous.
Le football de Londres n’a rien à voir avec celui de Bordeaux.
A Londres, il faut d’abord résister aux charges adverses avant de pouvoir jouer.
L’éclaircie pourrait venir du PSG qui cherche un attaquant mais il est vrai que le PSG a tellement d’argent que toutes les heures on y annonce David Beckham (Los Angeles Galaxy), Kaka (Real Madrid), Carlos Tevez (Manchester City), Marek Hamsik (Naples) ou Dimitar Berbatov (Manchester United). Alors pourquoi pas le Gunner qui traîne sa misère à Arsenal. Une misère dorée, et même argentée…

Permalien 19:08:33, Catégories: LITS ET RATURES  

Le Prix Nobel de Littérature au... Castor Astral

Tomas Tranströmer dans le texte.

LE PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE 2011 VIENT D’ÊTRE ATTRIBUÉ À UN POÈTE SUÉDOIS : TOMAS TRANSTRÖMER.
L’intégralité de son œuvre est éditée en France par LE CASTOR ASTRAL.
Cette maison d’édition est récompensée.
Il faut du courage pour éditer des POETES en 2011.
Beaucoup de grands éditeurs- comme on dit- n’éditent que les classiques.
Je salue Jean-Yves Reuzeau, l’un des cofondateurs du Castor Astral.
Sa persévérance est récompensée.

Baltiques et autres poèmes , anthologie 1966 - 1989, éd. Le Castor Astral -
Les Écrits des Forges, 1989, trad. Jacques Outin, préface de Kjell Espmark
Baltiques. Œuvres complètes - Poèmes 1954-2004, éd. Gallimard, 2004
La Grande Énigme (Den stora gatan), Le Castor Astral, 2004
Poèmes courts (Korta dikter), 2002, Le Castor Astral, 2004
Les souvenirs m’observent, Le Castor Astral, 2004

Permalien 10:59:40, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Ricky Van Wolfswinkel dans le collimateur de Sir Ferguson

Le néo international néerlandais Ricky van Wolfswinkel (1m 85) est né le 27 janvier 1989. Il a été formé dans le club de sa ville natale: Woudenberg.

Le manager de Manchester United est de plus en plus séduit par un jeune joueur qui évolue au Sporting de Lisbonne: il s’agit de l’attaquant néerlandais Ricky Van Wolfswinkel, 22 ans et tout son talent. Il fait penser à un mélange de Ole Gunnar Solskjaer et Muller (l’actuel buteur du Bayern Munich). C’est un joueur en finesse et nons pas en force. Après Cristiano Ronaldo et Nani, Manchester United, il se peut que ce chasseur de buts vienne renforcer le rang des attaquants mancuniens. La mise à prix est de 13 M€. L’ancien joueur du FC Utrecht est la révélation du championnat portugais avec six buts en sept matches.

Permalien 07:52:53, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Si la France de Nasri a peur de l'Albanie elle doit jouer au curling

La France est 12e au classement FIFA et l’Albanie, 71e…

Un maillot a une histoire.
Celui des Bleus n’est pas la pire.
On a eu Kopa, Piantoni, Fontaine, Platini, Papin, Cantona, Zidane…
Si la France de Nasri a peur de l’Albanie, notre sélection est vraiment souffrante.
On ne devrait même pas parler de France-Albanie tant c’est une affiche secondaire même si elle représente l’avant-dernière marche d’une possible participation des Bleus à l’Euro 2012.
C’est comme si l’on battait du tambour pour annoncer en 32e f. de la Coupe de France, PSG-ASPTT Montmartre.
Les médias nous font croire qu’il s’agit quasiment d’une 1/2 f. de Coupe du Monde contre le Brésil.
Cela devrait faire deux lignes dans la presse.
La diffusion télé de ce match ne s’impose vraiment pas.
Le football n’est plus qu’une kermesse commerciale.
Vivement que la Premier League recommence.
Mieux vaut faire autre chose que d’attendre des affiches aussi plates.

En 3 confrontations, l’équipe de France a remporté 3 victoires contre 0 pour l’équipe d’Albanie.

Mini Classement indicatif entre les Français et les Albanais:
1 France 9 points, 3 matchs/ 3 victoires, 0 nul, O défaite/ 8 buts pour, 1 contre/ + 7
2 Albanie 0 pt, 3 m/ 0 victoire, 0 nul, 3 défaites/ 1 but pour, 8 contre/ - 7

-17 novembre 1990 Albanie 0-1 France. Qualifications pour l’Euro 1992
-30 mars 1991 France 5-0 Albanie. Qualifications pour l’Euro 1992
-2 septembre 2011 Albanie 1-2 France.Qualifications pour l’Euro 2012
-7 octobre 2011 France-Albanie. Qualifications pour l’Euro 2012

Petit dictionnaire des vraies fausses citations, de Paul Desalmand et Yves Stalloni (Albin Michel)

L’Appel du 18 juin 1940 n’a pas été enregistré. Il n’existe aucun enregistrement du premier message lancé depuis Londres par le général De Gaulle. D’autres messages ont été enregistrées mais pas celui-ci.

Dans la désormais célèbre collection « Le magasin des curiosités » voici une nouvelle livraison toujours aussi instructive et attractive. Il n’y a pas un jour où la radio on n’entend pas quelqu’un faire un effet de manches avec une citation d’untel attribuée à un autre. Cela valait bien la peine ! Souvent une citation qui passe la rampe du temps finit par n’avoir plus d’auteur. Après Le dictionnaire des citations malmenées, le duo Desalmand-Stalloni, ces Lagarde & Michard de la citation, nous offre une nouvelle version de leur quête de la vérité historique. « On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur. » Pour la plupart des gens qui connaissent cette phrase, elle est d’Alphonse Allais. Eh bien, non ! La citation est issue du cerveau de l’humoriste Commerson (« Si l’on construisait actuellement des villes, on les bâtirait à la campagne, l’air y serait plus frais. » (1851) Et l’axiome proviendrait même de Pierre Leroux qui a écrit en 1848 : «(…) puisque vous aimez tant la paix des champs, il faut bâtir les villes à la campagne ».
On le voit, le travail de précisions de nos deux limiers littéraires est un travail de longue haleine : il ne consiste pas à interroger Google ou Yahoo. Il a y encore plus étonnant : « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! » est attribué à Lamartine. (1820) Le hic c’est que nous pouvons lire : « Un seul être me manque et tout est dépeuplé » dans l’œuvre du poète Nicolas-Germain Léonard (1744-1793). Lamartine question plagiat n’avait pas froid aux yeux : son « O temps ! suspends ton vol… » (1820) est directement issu de : « O Temps, suspends ton vol, respecte ma jeunesse… », signé par Antoine-Léonard Thomas (1732-1785). On tombe aussi sur : « On ne naît pas homme, on le devient » d’Erasme qui renvoie à : « On ne naît pas femme : on le devient » de Simone de Beauvoir. J’ai toujours trouvé stupide cette phrase du Castor. Il n’est pas plus aisé d’être un homme que d’être une femme. Cette façon de voir les choses du point de vue féministe est aussi incongrue que la position machiste. Les deux auteurs du dictionnaire rappellent avec intelligence que dans la phrase d’Erasme, homme = être humain. Ce qui rejoint mon point de vue.
Pour ce qui est de : « La France a perdu une bataille ! Mais elle n’a pas perdu la guerre !», on la retrouve souvent à tort dans des livres d’Histoire qui l’a mettent dans la bouche du général de Gaulle lors d’Appel du 18 juin 1940. Il n’est est rien ! Cette phrase historique n’apparut que quelques semaines après la fameuse allocution “en tête d’une affiche placardée à mille exemplaires sur les murs de Londres” à partir du début août 1940. L’Appel du 18 juin 1940 a été prononcé dans le désert. Presque personne ne l’a entendu. Quand beaucoup d’affabulateurs prétendent l’avoir écouté sur leur TSF, Daniel Cordier, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Yves Guéna et Stéphane Hessel, eux, ne l’ont pas entendu. Il s’agit ni plus ni moins de quatre héros de la France Libre qui pourtant auraient dû être au parfum. Il faut savoir en plus que le message du général n’a pas été enregistré et que le manuscrit a disparu… Le Desalmand-Stalloni nous rend beaucoup moins ignares. On les remercie.

-Petit dictionnaire des vraies fausses citations
De Paul Desalmand et Yves Stalloni
Albin Michel, 220 p, 10 €

06.10.11

Permalien 12:24:27, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Ecrits sur les peintres, de Robert Desnos (Champs/arts/ Flammarion)

Allain Leprest (1), Jean Ferrat, Louis Aragon, Robert Desnos… Que sont nos amis devenus ?

Voici réédités les textes de Robert Desnos consacrés à la peinture. Une première édition avait vu le jour en 1984 avec une préface de Bernard Noël. On retrouve avec plaisir ces écrits qui vont de 1922 à 1944. La nouvelle livraison est augmentée de cinq nouveaux textes sur Rembrandt, les faussaires, Man Ray, Kiki et Labisse. Les plus jeunes d’entre nous ne connaissent peut-être pas le surréaliste de la seconde vague. Celle qui vient après la première formée par Soupault, Breton, Aragon, Eluard et Théodore Fraenkel qui devint la légataire universel à la mort du poète dans le camp de Terezin, au terme de sa déportation. Desnos n’écrit pas comme des critiques qui tournent en rond pour ne rien dire. Chez lui, rien de pédant ou d’élitiste. Il parle avec des mots simples de tous les jours. Il n’y a aucune barrière à franchir avant de comprendre où il veut en venir. Je ne savais pas si bien dire. J’ai fait le test de prendre le libre au hasard pour voir si ça tient le coup de partout. (Je fais toujours ça…) Page 180 : «Maintenant tournez la page, la frontière est franchie, la barrière tombée. Picasso lui-même vous ouvre les portes de la vie» . (1923) Page 133 : « Le poète est un loup pour la poésie. Il la combat, la vainc et la déchire à pleines dents et à longues griffes. Il s’en nourrit. » (1930) Page 82: « Peintre, écrivain, Picabia a tout sacrifié à la vie. Inconstant comme elle, il ne compte plus les séparations et ces matins où l’esprit se retrouve lavé de tout le passé. » (1926) Même si vous n’êtes pas féru de peinture, ce livre est à tenir entre vos mains tant il contient la fraîcheur d’âme de Robert Desnos. Quand on écrit de manière limpide, la prose résiste au temps. C’est comme une source éternelle.

-Ecrits sur les peintres
De Robert Desnos
Edition revue et complétée par Marie-Claire Dumas, Jacques Fraenkel et Cécile Ritzenthaler
Préface de Marie-Claire Dumas.
Champs/arts/Flammarion, 286 p., 9 €

(1) Extrait de La Chance aux chansons, de Pascal Sevran, Gérard Marchadier, André Bernard… Comme quoi cette émission avait toute sa place à la télé.

Permalien 07:38:53, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Jack London, photographe, de Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam (Phébus)

Jack London (1876-1916). L’Américain a vécu tant de choses en 40 ans qu’on n’en fera jamais le tour complètement. Il y aura toujours quelque chose à découvrir chez lui. Il y a deux sortes d’écrivains : les ermites du genre Paul Léautaud pour qui les voyages n’étaient qu’un prétexte pour vérifier les cartes postales, et les grands voyageurs qui bougent sans cesse trop certains d’être de futurs morts. Jack London appartient à la seconde catégorie. Il a vécu dix mille vies. C’est du pain béni pour les biographes : quand il n’est pas chasseur de phoques en Sibérie, il est chercheur d’or au Klondike. Marin ou vagabond, il a souvent travaillé manuellement pour gagner sa vie, tout en étant journaliste et écrivain. Ce fut un socialiste de la plus belle espèce, luttant toujours pour faire entendre la voix des plus faibles. Il a inventé toute la modernité sans le savoir : il fut à lui tout seul, la Beat Génération et le mouvement hippie. Beaucoup de jeunes d’aujourd’hui et de demain qui croient être à la pointe de la mode ne sont que des ringards face à lui. Aujourd’hui, grâce à un trio d’amateurs érudits, nous découvrons une nouvelle facette du génial auteur de Martin Eden: la photographie. Ce n’est pas l’unique écrivain à se passionner pour la photographie. On pense tout d’abord à Zola qui lui resta cependant un simple amateur de souvenirs des siens. Depuis Auguste Rodin, on sait que «l’œil est un simple Kodak, l’artiste c’est le cerveau». Jack London a réalisé pas moins de 12 000 clichés.
C’est un photographe qui regarde et montre. La plupart du temps, il célèbre les gens qu’il immortalise. Il faut l’imaginer avec son Kodamatic à soufflet, arpentant les rues de Londres pour y côtoyer le “Peuple d’en bas". On le sent toujours proches des gens qui crèvent la fin. Les misérables formeront son unique horizon. C’est le contraire de Jacques-Henri Lartigue ! « Une esclave de l’East End » en 1902 ressemble à une Cendrillon du XXe siècle naissant. Dans le quartier juif, il capte une foule d’enfants qui annonce la façon de cadrer si chère à William Klein, genre une multitude de visages sur toute la surface de l’image. Jack London ne s’économisait pas physiquement. On s’en aperçoit lorsqu’il couvre la guerre russo-japonaise, en 1904. Il fait tant de photos au péril de sa vie qu’au Japon des officiers le jetèrent en prison car ils prirent conscience que son appareil photo était une sorte d’arme. Celle d’un humaniste.
Les tirages proposés dans l’édition sont remarquables, hyper contrastés. Jack London ne vole jamais l’âme de ses sujets. On sent qu’il a parlé avec eux avant de les figer sur la pellicule. Par exemple, le vieux tailleur de pipes, à Séoul, et le jeune coiffeur manchou. En 1906, il est à San Francisco au moment du tremblement de terre. Au milieu des décombres, il photographie les ruines de l’Hôtel de Ville et les rues dévastées. En mer, il photographie le Cap Horn en 1912 et les marins escaladant la grande voile. Deux ans plus tard, il photographie des prisonniers à Veracruz, au Mexique. C’est un miracle que ces photos nous parviennent. Il a fallu que Jack London prennent soin des pellicules pour qu’elles arrivent jusqu’à nous. Son œuvre photographique n’est pas anecdotique. L’ouvrage comporte plusieurs portraits de l’écrivain-photographe. Une très belle tête avec le regard direct qui ne triche pas.

-Jack London, photographe
Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam
Traduit de l’américain par Joseph Antoine
Préface de Noël Mauberret
Phébus, 278 p., 39 €

Permalien 05:12:32, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Bon rétablissement au Gunner Bacary Sagna (28 ans)

Gravement blessé lors de Tottenham 2-1 Arsenal, à la 66e minute dans un choc avec Benoît Assou-Ekotto, le latéral droit d’Arsenal Bacary Sagna est resté allongé plusieurs minutes sur la pelouse de White Hart Lane avant d’être évacué sur une civière. L’a-t-on blessé ou s’est-il blessé en retombant sur le panneau de pub? Où les deux ? Il va rester éloigné des terrains pendant trois mois.

Arrivé à Arsenal en 2007, Bacary Sagna a subi ce 4 octobre un geste opératoire pour soigner son péroné droit fracturé lors du match contre les Spurs. En raison du diagnostic, le latéral devait subir une intervention au plus vite.
L’acte de chirurgie s’est déroulé comme prévu. Il n’y a pas eu de complication par rapport au diagnostic initial. Bacary sera hors des terrains pendant une période minimale de trois mois.
C’est un comble qu’il soit blessé. D’habitude, les défenseurs blessent leurs adveraires…
Bacary Sagna est un défenseur ultra correct. Ce n’est pas un broyeur de chevilles.
Il a un très bon esprit. Il ne se force pas contre nature.
Nous lui souhaitons bon rétablissement, et nous espèrons le voir reporter au plus vite le maillot des Gunners.
Bacary Sagna reste fidèle à Arsenal et à Wenger quand beaucoup de joueurs ont quitté le navire pour aller au plus offrant: A.Cole, Clichy et Nasri (tous mieux payés à Man City). Sagna a la reconnaissance du ventre.

Palmarès de B. Sagna:
Coupe de France 2005(Auxerre)

Avec Arsenal, rien.

Déclaration d’Arsène Wenger juste après la fin du match:
-"Je crois qu’il a été poussé assez fort par Assou-Ekotto et je ne suis pas sûr de ce qui lui est arrivé. Il est peut-être mal retombé. Il a tout de suite demandé à être remplacé".

05.10.11

Permalien 16:45:52, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Wenger renonce déjà à combattre pour le titre de la Première League 2012

Arsenal a un début de saison hyper compliqué. Sur les 7 matchs disputés, le club a déjà dû affronter et perdre devant Man U et Liverpool, avec en plus un gros derby contre le Spurs. Perdu aussi… Qui rate son mercato rate sa saison. C’est d’une logique absolue. La mayonnaise ne prend pas en Premier League avec les nouveaux gunners. Heureusement que la C1 leur sourit davantage. On pourrait même voir Man U ne pas se qualifier pour les 8e de finale à l’inverse des Gunners. Qui sait ? Le football est captivant pour ce genre de rebondissements. Ci-dessous, les supporters de Tottenham dans le temple des Spurs. On voit surtout des adultes. Il n’y a pas ce côté guerrier avec les fanions et cie. Ici, on vient pour son club et pour le football. Il y a de la gravité.

Et maintenant qu’Arsenal perd en jouant mal, on dit quoi ?
Jadis le manager français disait qu’on pouvait perdre si on jouait bien.
En gros que jouer bien était une philosophie comme une autre.
Je suis totalement opposé à cette façon de penser.
Quand la France de Platini jouait bien sans gagner cela a donné France-RFA 1982…
Quand la France de Platini jouait bien en gagnant cela a donné l’EURO 1984.
Ne parlons pas de la France de Zidane 1998.
Donc le football pro c’est un sport qui a une obligation de résultats, sinon il s’appelle le football de plage.
Des footballeurs qui ont des salaires astronomiques et qui ont les pieds carrés cela s’appellent des joueurs de petite envergure. Ils ressemblent à ces chanteurs qui chantent en play-back.
Sur le site officiel d’Arsenal, la manager français renonce à la conquête du titre de champion d’Angleterre 2012 alors que nous sommes à la 7e journée ! Il faut dire que les Gunners n’ont pris que 7 points sur 21…
Quand un journaliste lui demande ce qu’il pense de la course en tête pour le titre national, il répond:
“Je ne pense pas de la sorte. Je dis que nous devons rester en contact avec ceux qui jouent la qualification pour la Champions League 2012-2013 [Soit ce que je vous disais hier!]. Il faut être réaliste, nous sommes à 12 points de Man United et Man City…”
Voilà ce qui s’appelle ne plus jouer le titre, et surtout à le reconnaître publiquement sans le dire ouvertement.
Arsenal n’est pas dans une bonne passe, avec sa floppée de mauvais résultats et de blessés. Les deux sont liés.
L’infirmerie est pleine. Celle de MU est pleine aussi.
En ce début d’octobre, Arsenal est sa place.
Le club paie sa politique d’achat et de revente de joueurs pour avoir une balance favorable sur le plateau des ventes. Cela s’appelle du commerce. Le football de haut niveau demande une plus grande exigence de résultats. Et il faut aussi savoir choisir entre Chamakh et Chicharito.
L’Emirates Stadium est une sorte de music-hall. Le public vient applaudir les chanteurs mais ils n’écoutent pas les paroles.
Wenger ne fait pas ce qu’il veut à Arsenal.
Il n’a pas autant de pouvoir que Ferguson à Manchester United. Loin de là !
Wenger s’accroche à son poste, c’est noble. Il est très loin de ce leader du PS qui a claqué la porte parce que le FN l’avait taclé à la gorge! Ferguson, lui, reste, persiste et signe.
Hélas, il n’a pas su retoucher son équipe comme le fait Ferguson au fil du temps.
Quand Ferguson perd Scholes, l’Ecossais va puiser dans son centre de formation d’où il nous sort un Cleverley, actuellement blessé, à cause du boucher K. Davies. Sans Cleverley, il récupère Fletcher ou Carrick. On le voit, Ferguson sait faire le mélange entre les tauliers, les jeunes et les joueurs de club.
Le plus gros manque de Wenger c’est sa difficulté à gérer la pression qu’il n’avait pas à Cannes, Nancy et Monaco. Il ne l’a pas plus à Arsenal qui n’est ni Man U ni Liverpool.
Dés qu’il n’a pas remplacé les grands anciens qui l’ont fait gagner, son Arsenal sans cadre a échoué.
Les Wenger Babes à Arsenal sont une illusion. Les Busby Babes et les Ferguson Babes à Man U sont une réalité.

Permalien 10:04:57, Catégories: THE RED DEVILS, BECKENBAUEREMENT, ANTI-FOOTBALL  

Nouvelle révélation de dopage: la RFA avaient trois dopés dans son équipe en finale de la World Cup 1966

Le dopage en football est lent à se faire connaître: entre 1966 et 2011, 45 ans se sont passés.

Avec le temps, les rumeurs deviennent parfois réalité.
Le journal allemand Der Spiegel vient d’entrer en possession d’une lettre datant du 29 novembre 1966 dans laquelle Yugoslav Mihailo Andrejevic, responsable du staff médical de la FIFA, informe Max Danz (président de la fédération des sports ouest-allemands) que trois joueurs de la sélection allemande alignés en finale ont été contrôlés positifs à l’éphédrine. Reste à savoir qui ? La défaite de l’Allemagne, que d’aucuns contestent encore suite à un but litigieux, tourne finalement à la manifestation d’une certaine forme de justice.

En 1954, le dopage des joueurs allemands avait déjà été mis en lumière par le Hongrois Ferenc Puskas qui trouva très excités ses rivaux lors de la finale de la Coupe du Monde que les Magyars ont fini par perdre 2-3. La victoire des Allemands était une véritable surprise car le “Onze d’or” hongrois avait balayé la RFA au premier tour sur le score de 8 à 3 ! Le lendemain de la finale, la plupart des joueurs allemands eurent une jaunisse. Beaucoup plus tard, une étude publiée hier par l’Université de Leipzig révèla que les joueurs de la RFA étaient dopés. Les internationaux allemands avaient cru recevoir des injections de vitamine C alors qu’ils reçurent en fait des piqûres de méthamphétamine. Soit la dope que les nazis donnaient aux soldats lors de la Seconde Guerre mondiale.

La liste n’est pas close puisque Franz Beckenbauer, capitaine de l’équipe de football d’Allemagne championne du monde en 1974 et vainqueur à trois reprises d’affilée, de 1974 à 1976, de la Coupe d’Europe des clubs champions avec le Bayern Munich, révéla en 1977 dans le magazine ouest-allemand Stern qu’il utilisait son propre sang pour augmenter sa résistance : “J’avais une méthode particulière pour demeurer au top niveau : l’injection de mon propre sang. Ainsi, plusieurs fois par mois, mon ami Manfred Koehnlechner me faisait une prise de sang à un bras pour injecter ce même sang dans une fesse. De cette façon, le nombre des globules blancs, et surtout celui des globules rouges, se multipliait pour accroître ma forme". On voit que ces confidences-là n’ont en rien abîmé l’image de l’icône qui reste intouchable.

Quant à Harald Schumacher, il n’y alla pas par quatre chemins: avouant être dopé à la Coupe du Monde 1982. On se souvient de son agression sur Patrick Battiston en lui fracturant la mâchoire, sous les yeux de l’arbitre fan de la RFA ! On sait que cette 1/2 finale historique se termina par la victoire des Allemands survoltés, lors de la séance des tirs au but alors que les Français avaient méne 3-1 au cours des prolongations. Les deux buts coup sur coup de Marius Trésor et d’Alain Giresse ne servirent à rien. Longtemps après ce match, le gardien allemand avoua s’être dopé pour jouer RFA-France (3-3). On se souvient qu’il resta indifférent à la souffrance de Battiston, évacué inconscient sur une civière. Platini, capitaine admirable, lui donna la main jusqu’au bord de la touche. Les grands médias ont vite passé sous silence les aveux de Schumacher. On le fit passer pour un original.

On voit que la RDA n’avait pas le monopole du dopage. Il ne s’agit là que des premiers résultats: l’Université de Leipzig ne rendant son rapport complet qu’en 2012…

En 1990, la FIFA fit croire que seul Maradona se dopait dans le foot. Les dirigeants se sont servis de l’Argentin.
En 2010, on nous a dit que 512 tests furent effectués jusqu’à la finale gagnée par l’Espagne: pas la moindre molécule prohibée ne fut détectée. Le responsable de la commission médicale – Jiri Dvorak – dénonça le coût prohibitif et l’inefficacité de la lutte antidopage dans le football: “Nous pensons que les contrôles individuels systématiques, pendant et en dehors des compétitions de football, sont réellement inefficaces. Les tests pratiqués à l’aveugle et à n’importe quel moment dans les équipes de l’élite offriraient un effet plus dissuasif…” On s’en garde bien.

En France, Jean-Jacques Eydelie est passé à table: “Avant la finale de Munich, on nous a demandé de nous aligner à la queue leu leu pour recevoir une piqûre dans le cul". Dans un éditorial du Times, Tony Cascarino précisa que ces piqûres étaient réalisées par le médecin du club phocéen dans le bas du dos, quarante-cinq à soixante minutes avant chaque match à domicile : “A ce jour, je n’ai aucune idée de ce que c’était. Le médecin du club me disait seulement que cela me donnerait une décharge d’adrénaline. Je me raccroche à l’espoir que c’était légal, même si en réalité je suis sûr à 99 % que ça ne l’était pas. […] Certains responsables du club m’avaient fait clairement comprendre que ma place dans l’équipe dépendait de ma docilité". Bien sûr aucun autre partenaire d’Eydelie et de Cascarino ne s’épanchèrent sur la question du dopage dans les rangs de l’OM vainqueur de la C1 1993. (Cascarino signa à l’OM après la victoire du club en C1)

Les cas de dopage ne manquent pas dans le football comme nous l’a prouvé le procés de la Juventus Turin qui avait une pharmacie démentielle au temps de Zidane et de Deschamps convoqués au rang de simples témoins. Zidane n’a jamais caché avoir utilisé de la créatine: “J’ai des carences de fer importantes. Il m’arrivait d’en prendre quatre à cinq fois par an". Deschamps, lui, parle de manière plus générale de “médicalisation". En octobre 2003, Johnny Hallyday confia avoir subi une transfusion sanguine afin de retrouver une pêche d’enfer: “Zinédine Zidane qui y va deux fois par an et je le comprends” lui aurait indiqué la clinique. Ni la FIFA, ni l’UEFA, ni la FFF, ni le ministère des Sports français, n’ont engagé la moindre enquête après les révélations du chanteur. Les journaux n’ont pas beaucoup insisté car le football est le sport n°1. Le foot fait vendre. Autant ne pas le salir.

En Italie, on possède des images de F.Cannavaro en train de se doper. Cela n’a pas empêché qu’on lui décerne le Ballon d’Or ! Arrivé très jeune en Europe, Ronaldo signa dans le club néerlandais du PSV Eindhoven où on le trouva un peu léger physiquement. “J’ai discuté avec des collègues néerlandais qui connaissent les gens du PSV Eindhoven", raconte le docteur Bernardino Santi. “Ronaldo était vraiment maigre et ils lui administraient des compléments, dont quelques substances anabolisantes pour l’aider à se développer […] L’addition à payer pour l’usage de stéroïdes anabolisants est à long terme : dix, quinze, vingt ans plus tard. » Dans la foulée de ces révélations, le docteur Santi fut licencié par la Confédération brésilienne de football qui l’avait chargé de la lutte antidopage. Ensuite, les articulations abîmées de l’immense champion l’ont souvent conduit à l’hôpital.

A cela faut rajouter tous les morts sur la pelouse. A chaque fois, on nous dit qu’il s’agit d’une crise cardiaque…
En France, des joueurs de L1 et L2 ont été contrôlés positifs à une substance interdite mais personne n’a divulgué le nom des footballleurs pris en flagrant délit de dopage. Les instances du football ont dit que ces contrôles étaient effectués à titre d’expérience.
En 1998, les Bleus étaient-ils dopés ? “Les analyses de sang ont révélé des anomalies sur plusieurs Bleus juste avant la Coupe du Monde 1998. On peut avoir de forts soupçons quand on connaît les clubs où certains joueurs évoluaient, notamment ceux du championnat en Italie", écrit dans son livre L’Implosion (éditions Michel Lafon),l’ancien médecin de l’équipe, Jean-Pierre Paclet. Dans un entretien au journal, le médecin précisa qu’il ne disait ce que tout le monde sait: “Je n’ai rien inventé. Avoir un taux d’hématocrite élevé ne prouvait pas qu’ils avaient pris de l’EPO. Comme il n’y avait pas de preuves, on ne les a pas embêtés".

Il n’y aura jamais de contrôle sérieux dans le football car c’est un milieu où beaucoup trop d’argent est en jeu.
Le cyclisme est le parent pauvre du sport. On lui met tout sur le dos. Les cyclistes sont pistés comme s’ils étaient des criminels. Il n’y a qu’à voir ce que l’on fait subir à Lance Amstrong et à J. Longo. Quand Daniel Bravo a parlé dopage, on ne l’a pas beaucoup invité à la radio et à la télé. Quand on menace les tennismen de contrôles soutenus, ils répondent qu’ils peuvent créer leur propre circuit professionnel si on les embête trop avec le dopage. Les pilotes de F1 disent la même chose…

04.10.11

Permalien 18:23:08, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Carlo Ancelotti et Fabio Capello admirent Sir Ferguson

S’il le voulait Sir Ferguson entraînerait le Real Madrid, Barcelone, le Bayern Munich, l’Angleterre, Le Brésil ou l’Italie, mais il restera tout le temps à Manchester United. Les équipes qui achètent des joueurs en pagaille ne pourront jamais s’offrir le plus grand entaîneur en activité qui ne va pas au plus offrant comme une vulgaire catin.

Il est rare qu’un entraîneur dise du bien d’un autre. A de rares exeptions près, comme Sir Ferguson mais plus l’Ecossais dit du bien d’Arsène Wenger plus ce dernier disparaît du haut de tableau. Le manager ne manque pas d’humour au 4e degré vis-à-vis de “Arsène Who?”
De manière plus sérieuse, Carlo Ancelotti vient de déclarer qu’il ne serait pas contre l’idée d’entraîneur Arsenal. Au passage, il a tiré un grand coup de chapeau à Sir Ferguson:
-"Plus le temps passe, plus je tombe amoureux de Ferguson. En tant que coach, il est différent. Ce n’est pas lui qui fait tout, il délègue beaucoup et s’appuie sur un excellent staff. Mais il comprend le football comme peu de monde. Avec lui, tous les joueurs s’améliorent.”

Pour fêter les 24 ans de Ferguson à la tête de Manchester United, Fabio Capello avait dit l’an passé:
-"Jamais je n’ai pensé un seul instant que c’était possible de séjourner aussi longtemps dans un club, surtout de nos jours. Sir Matt Busby est resté 24 ans dans la période d’après guerre. Aujourd’hui, notre monde est celui de la vitesse et de l’impatience. Aussi demeurer autant de temps dans un même club est une performance qui mérite l’estime de toute notre corporation. Sir Alex réalise des prouesses depuis 1986. Il est le meilleur non pas d’entre nous mais de tous les temps. Qui a remporté 11 titres de Premier League et 2 Champions League durant son règne? Personne. Sir Alex fait un énorme travail à Old Trafford: il mérite d’être reconnu comme le n°1. Chaque fois qu’il change d’équipe et donc de joueurs, il gagne toujours. Il n’a pas de période creuse: c’est admirable. Cela prouve son immense talent. Je lui souhaite encore 20 ans de bonheur au poste d’entraineur, à Manchester United, un des plus grands clubs du monde, grâce à Ferguson.”
Souvent les entraîneurs qui perdent disent que MAN U est un club qui a les moyens (alors qu’à cause de la famille Glazer le club est surendetté…) Je précise que Ferguson a fait venir C. Ronaldo en 2003 contre 18 M€ et qu’il l’a revendu 94 M€, en 2009. Qui dit fait mieux ?

Mon HIT PARADE des managers d’exception:
-HERBERT CHAPMAN, JIMMY HOGAN, VITTORIO POZZO, HELENIO HERRERA, HUGO MEISL, JOHN STEIN, RINUS MICHELS, MATT BUSBY, GUSZTAV SEBES, NEREO ROCCO, HELMUT SCHON, GIANCARLO BONIPERTI, ENZO BEARZOT, BRIAN CLOUGH, ARRIGO SACCHI, MARIO ZAGALO, MENOTTI CESAR LUIS, FABIO CAPELLO, VALERI LOBANOVSKI, MARCELLO LIPPI, GIOVANNI TRAPPATONI, ALEX FERGUSON, JOSE MOURINHO

Mon classement mondial des entraîneurs actuels:
Alex Ferguson, Vincent del Bosque, José Mourinho, Carlo Ancelotti, Ottmar Hitzfeld, Louis Van Gaal, Josep Guardiola, Luiz Felipe Scolari, Fabio Capello, Giovanni Trapattoni

Permalien 15:24:07, Catégories: LITS ET RATURES  

Le plan média de la femme qui ne forniquait jamais

Jadis Michel Audiard a tourné: Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !. Aujourd’hui, on peut d’une “auteure": Elle baise pas, mais… elle écrit !

Si vous ne savez pas qu’en ce moment une femme raconte partout qu’a un moment de sa vie, elle ne baisait plus, c’est que vous êtes sourd ou aveugle. Ne parlons pas de faire l’amour. C’est trop lui demander. Tous les médias à forte audience lui servent la soupe. Un tir groupé alors que Ali Magoudi et son remarquable livre (Un sujet français, Albin Michel) sont passés sous silence. A chaque fois, «l’écrivaine» nous sert le même potage : comme hier, elle ne baisait plus, les gens la trouvaient bizarre, ainsi de suite. D’habitude ce genre de blablas est réservé à la presse. Chaque été, cela revient à la une. C’est vendeur le refus de forniquer, selon le mot de Camus dans La Chute. Quel spectacle affligeant de voir l’intelligentsia- ou la prétendue telle- se mettre à plat ventre devant «l’auteure» dont on devine qu’elle veut vendre sa salade – de la frisée ?- comme si elle était la nouvelle Colette. Si on l’invite c’est parce qu’elle fait partie de la racaille moderne. Les lecteurs qui pensent que Goya est une chanteuse se précipitent sans doute sur ce non-livre. Celle qui a «conceptualisé» son histoire est un membre du cercle de la branchitude. Son bouquin n’est que le prétexte pour une offensive médiatique qui doit rapporter son pesant d’euros. Il n’y a pas un gramme de littérature dans la prose : seul le sujet sert d’appât. C’est de la fausse souffrance. On est loin des confidences d’Emma Santos que tout le monde a oubliée. La femme qui ne baisait plus est à Claire Brétécher ce que Bigard est à Raymond Devos. Cette «écrivaine» ressemble aux politiciens qui vont d’un plateau à l’autre pour nous endormir avec leur vieille chansonnette. Christine Angot a au moins la politesse d’avoir un style. Avant-hier, Catherine Millet nous a raconté ses 400 coups; aujourd’hui, on a droit aux bavardages d’une ex abstinence. Elle dit que cette expérience est loin derrière elle, pour paraître encore mieux dans la normalité. Sur des photos, elle a essayé de se féminiser avec un look très italienne des années 1960-1970. Le photographe a bien du talent. Il y a des filles qui s’appellent Cendrillon et d’autres que l’on nomme Cunégonde. Remède contre l’amour. Voilà qui aurait fait un beau titre.

PS: cette fois pas de citation du livre en bas de page. Je n’aime pas polluer mon blog.

19, le chiffre-clef de Manchester United: 19 titre de PL et 19 victoires de suite à Old Trafford

La fresque des 19 titres de Premier League remportés par Manchester United. Record en Angleterre. En battant Norwich à domicile lors du dernier week-end, MU a gagné son 19e match de suite à la maison.

Cette saison MU semble être l’année de tous les records.
Et lors de l’Euro 2012, les Reds Devils seront hyper présents lors de la compétition puisque Capello est disposé à présélectionner:
Smalling, Ferdinand, Jones, Cleverley, Young, Welbeck et Rooney.
Rien que ça !
Certaines gazettes ont titré: “Le Monténégro a son destin en main".
C’est un peu vite dit quand on voit le classement du Groupe G:
1er Angleterre: 17 points, 7 matchs
2e Monténégro: 11 points, 6 matchs
3e Suisse: 8 points, 6 matchs.
S’il s’impose lors de ses deux derniers matches (contre l’Anglerre et en Suisse), le Monténégro sera qualifié pour l’EURO 2012, mais pour cela, il faudra battre d’abord l’Angleterre à domicile. Un match nul à l’extérieur suffit à l’Angleterre pour s’adjuger la première place.

7 octobre : Pays de Galles - Suisse/ Monténégro - Angleterre
11 octobre : Bulgarie - Pays de Galles/ Suisse - Monténégro

La sélection anglaise retenue par Fabio Capello:
Gardiens: Scott Carson (Bursaspor), Joe Hart (Manchester City FC), David Stockdale (Ipswich Town FC).

Défenseurs: Leighton Baines (Everton FC), Gary Cahill (Bolton Wanderers FC), Ashley Cole (Chelsea FC), Phil Jagielka (Everton FC), Phil Jones (Manchester United FC), Micah Richards (Manchester City FC), John Terry (Chelsea FC), Kyle Walker (Tottenham Hotspur FC).

Milieux: Gareth Barry (Manchester City FC), Stewart Downing (Liverpool FC), Adam Johnson (Manchester City FC), Frank Lampard (Chelsea FC), James Milner (Manchester City FC), Scott Parker (Tottenham Hotspur FC), Theo Walcott (Arsenal FC), Ashley Young (Manchester United FC).

Attaquants: Darren Bent (Aston Villa FC), Andy Carroll (Liverpool FC), Wayne Rooney (Manchester United FC), Danny Welbeck (Manchester United FC), Bobby Zamora (Fulham FC).

Voici la liste des matchs des 14 Red Devils sur la scène internationale:

Jeudi 6 Octobre:
Amos (Island moins de 21 ans-ANGLETERRE moins de 21 ans)
De Gea (Croatie moins de 21 ans-ESPAGNE moins de 21 ans)

Vendredi 7 octobre:
Jones, Young, Rooney, Welbeck (Monténégro-ANGLETERRE)
Evans (IRLANDE du NORD-Estonie)
Evra (FRANCE-Albanie)
Lindegaard (Cypre-DANEMARK)
Nani (PORTUGAL-Islande)
Vidic (SERBIE-Italie): Terminator est de retour…

Samedi 8 octobre:
Fabio (Costa Rica-BRESIL)
Fletcher (Liechtenstein-ECOSSE)

Dimanche 9 octobre:
Diouf (Mauritanie-SENEGAL)

Lundi 10 octobre:
Amos (Norvège moins de 21 ans-ANGLETERRE moins de 21 ans)

Mardi 11 octobre:
Evans (Italie-IRLANDE du NORD)
Fletcher (Espagne-ECOSSE)
Lindegaard (DANEMARK-Portugal)
Nani (Danemark-PORTUGAL)
Vidic (Slovènie-SERBIE)

Mercredi 12 octobre:
Evra (FRANCE-Bosnie-Herzégovie)
Fabio (Mexique-BRESIL)
Hernandez (MEXIQUE-Brésil)
Valencia (USA-EQUATEUR)

Permalien 13:49:32, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Est-ce que la Bosnie-Herzégovine sera la nouvelle Bulgarie de Laurent Blanc ?

La France ne fait plus peur. En 2011, c’est même la France qui a peur de la Bosnie- Herzégovine! Incroyable destin. Laurent Blanc était dans l’équipe de France battue par la Bulgarie qui a empêché les Bleus d’aller aux USA 1994. Dix-huit ans après, Blanc est le sélectionneur de l’EDF dans un match à très hauts risques car les internationaux de la Bosnie-Herégovine ont tout à gagner au SDF et rien à perdre. La France doit se qualifier et eux peuvent faire un exploit. Tout sera une question mental. Il va falloir que les Bleus gèrent la pression. Cette fois, il n’y a pas “Titi” pour faire main… “Tii” formé à l’école Wenger. Je n’échange pas une seule action de Diego contre les deux carrières des Gunners. Pour moi le football c’est l’école de la vie avec la rage obligatoire pour sortir la tête de l’eau. Il faut autant d’élégance que de grinta. L’aspect tout lisse ne m’intéresse pas. Dans une église, le terrain c’est l’Autel pas le confessional. J’ai besoin qu’on mette ses tripes sur la pelouse. Le 2 octobre, un ex sélectionneur des Bleus a dit qu’il voyait Arsenal battre Tottenham, avec aplomb. Qu’on ne s’étonne pas après que le football français ne soit pas l’un des meilleurs du monde.

Voilà le match qui planera sur le Stade de France…

17 novembre 1993
Parc des Princes, Paris
48 402 spectateurs

France 1-2 Bulgarie
Buts pour la France: Cantona (32e)
Buts pour la Bulgarie: Kostadinov (37e et 90e)

France
Bernard Lama - Marcel Desailly, Alain Roche , Laurent Blanc, Emmanuel Petit - Paul Le Guen, Didier Deschamps, Frank Sauzée (80e Vincent Guérin), Reynald Pedros - Eric Cantona, Jean-Pierre Papin © (68e David Ginola)
Entraîneur : Gérard Houiller

Dix-huit ans après la non qualification de la France pour la World Cup 1994, la France est dans la situation de ne pas disputer l’EURO 2012.
En 1993, la France disait-on, devait faire une formalité de la double réception d’Israël et la Bulgarie pour aller aux Etats-Unis. Pourtant, les Bleus ont perdu les deux matchs…
Cette saison, les Bleus reçoivent deux fois aussi mais cette fois au SDF:
- vendredi 7 octobre 2011: France - Albanie, Stade de France
- mardi 11 octobre: France - Bosnie-Herzégovine, Stade de France

Voici la liste initiale de Laurent Blanc. Les joueurs barrés sont les déclarés forfaits par blessure.
Ceux incertains sont entre parenthèses…

Gardiens
CARRASSO Cédric/ Bordeaux, LLORIS Hugo/ Lyon, MANDANDA Stève/ Marseille

Défenseurs
(ABIDAL Eric/ Barcelone), EVRA Patrice/ Manchester United, KABOUL Younès/ Tottenham, (KOSCIELNY Laurent/ Arsenal), RAMI Adil/ Valence, REVEILLERE Anthony/ Lyon, SAGNA Bacary/ Arsenal

Milieux
CABAYE Yohan/ Newcastle, DIARRA Alou/ Marseille, M’VILA Yann/ Rennes, MALOUDA Florent/ Chelsea, MARTIN Marvin/ Sochaux, MATUIDI Blaise/ Paris Saint-Germain, NASRI Samir/ Manchester City, VALBUENA Mathieu/ Marseille

Attaquants
BENZEMA Karim/ Real Madrid, (GAMEIRO Kevin/ Paris-Saint-Germain), GOMIS Bafetimbi/ Lyon, MENEZ Jérémy/ Paris Saint-Germain, REMY Loïc/ Marseille, RIBERY Franck/ Bayern Munich

Les forfaits:
SAGNA: fracture du péroné. Remplacé par Mathieu Debuchy (Lille)
BENZEMA: laquage aux adducteurs
RIBERY: lésion aux deux mollets
MATUIDI: douleur face postérieure

Les incertains:
Abidal (contracture des ischio-jambiers), Koscielny (entorse à la cheville), Gameiro (inflammation)

Les nouveaux appelés:
CISSE Djibril (Lazio Rome)
MATHIEU Jérémy(Valence)

Je vois que plus personne ne conteste la présence de Patrice Evra… alors que personne ne trouve à redire sur la présence de Koscielny, l’homme aux toiles historiques sous le maillot des Gunners.

Depuis un an, la France de Blanc est invaincue:
3: 7 sept 2010 - Bosnie-Herzégovine 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
4: 9 oct 2010 - France 2-0 Roumanie/ Qualification Championnat d’Europe
5: 12 oct 2010 - France 2-0 Luxembourg/ Qualification Championnat d’Europe
6: 17 novem 2010 - Angleterre 1-2 France/ Amical
7: 9 fév 2011 - France 1-0 Brésil/ Amical
8: 25 mars 2011 - Luxembourg 0-2 France/ Qualification Championnat d’Europe
9: 29 mars 2011 - France 0-0 Croatie/ Amical
10: 3 juin 2011 - Biélorussie 1-1 France/ Qualification Championnat d’Europe
11: 6 juin 2011 - Ukraine 1-4 France/ Amical
12: 9 juin 2011 - Pologne 0-1 France/ Amical
13: 10 août 2011 - France 1-1 Chili/ Amical
14: 2 sept 2011 - Albanie 1-2 France/ Qualification Championnant d’Europe
15: 6 sept 2011 - Roumanie 0-0 France / Qualification Championnat d’Europe

Classement du Groupe D:
1 France 17 points 8 matchs/ + 8
2 Bosnie-Herzégovine 16 pts 8 mtachs/ + 4
3 Roumamie 12 pts 8 matchs/ + 4
4 Biéolrussie 12 pts 9 matchs/ + 1
5 Albanie 8 pts 8 matchs/ - 4
6 Luxembourg 4 pts 9 matchs/ - 13

Matchs à venir:
Bosnie-Herzégovine - Luxembourg (7 octobre)
Roumanie - Biélorussie (7 octobre)
Albanie - Roumanie (11 octobre)

Permalien 10:06:44, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Platini et Zidane souhaite la bienvenue à Pastore alias la Joconde...

Un journaliste a expliqué que Javier Pastore était une Joconde bis. C’est l’Italie qui a révélé le joueur mais il fait les beaux jours de la L1… Outre sa classe, El Flaco, (Le Maigre), séduit par son naturel et sa sympathie qui tranchent avec les prétentieux. Avoir des muscles ne suffit pas. Les jambes de Pastore sont aussi fines que celles de Platini à son époque. Sa joie de jouer est belle à voir. Pastore est une publicité vivante pour l’Argentine. Ce garçon n’a que 22 ans. Leonardo a fait bonne pioche. Hazard (LOSC)et Pastore (PSG) possèdent les deux plus beaux football de la L1.

Né le né le 20 juin 1989 à Córdoba, l’Argentin s’est assez vite adapté au PSG.
Il a déjà marqué 5 buts et fait 2 passes décisives alors que la L1 n’a pas encore atteint la 10e journée.
Contre, Nice, il a accéléré est obtenu un penalty.
Contre Lyon, il a encore accéléré pour marquer dans le trou de souris entre le premier poteau et Lloris jusque là déterminant sur plusieurs frappes. Le droitier a inscrit le but du gauche.
On voit que sa classe débloque les matchs.
Quand il le décide, il tente quelque chose.
C’est un pourvoyeur de lumière et de caviar. Soit un acteur d’une denrée très rare.
Longiligne, il a une bonne conduite de balle qui paraît parfois fragile car le joueur n’est pas épais.
C’est une lame qui se faufile.
Très instinctif, il joue vite et bien.
Parfois, il donne l’impression de lenteur parce qu’il conserve plus longtemps le ballon.
Il peut se mettre en position de veille pendant longtemps, comme s’il analysait la situation afin de trouver le chenin de traverses idoines.
J’ai regardé PSG-Lyon (2-2) rien que pour lui.
Le joueur a un look à l’ancienne. A savoir, un corps qui ne sent pas le muscle préfabriqué.
Le rythme est très lent par rapport à la Premier League mais lors de ce match j’ai vu pas mal de suituations de buts. Gomis a été maladroit, Lloris toujours aussi bonne s’il en a pris deux, et Pastore est plein de ballons.
Dans le jeu des comparaisons, il a aussi du J. Cruyff 1er en lui.

Platini: “Pastore me fait penser à Zidane.”

Zidane: “Pastore est le joueur qu’il fallait à Paris. Depuis le début de saison, il a démontré qu’il était intéressant dans le jeu en marquant des buts et en faisant des passes décisives. Il est bien à Paris, il faut le laisser jouer. Les supporters sont contents de le voir jouer sous les couleurs parisiennes ».

03.10.11

Permalien 14:54:21, Catégories: GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Jack Wilshere voulait que Van der Vaart soit expulsé

Après l’ouverture du score dans le derby Tottenham-Arsenal, 2-1, Van der Vaart a célébré son but auprès de ses supporters, ce qui est interdit.

Le Gunner blessé de longues semaines en a gros sur la patate.
Comme il ne peut pas défendre son club sur la pelouse, il le défend dans les médias.
Au lendemain de la quatrième défaite des Gunners en 7 journées, le milieu de terrain a dit que selon lui Van der Vaart aurait dû être renvoyé aux vestiaires après son but, au motif de célébration d’un but auprès de ses fans. Ce qui est interdit en Angleterre afin de ne pas attiser la haine des supporters adverses. Encore que cette fois, le match se déroulait à Tottenham et donc cela signifiait qu’il n’y avait de provocation vis-à-vis des autres spectateurs. Il faut préciser que le but fut marqué à la 40e mn alors que le joueur avait déjà reçu un carton jaune à la 27e mn. Cela dit, les Spurs n’ont pas volé leur match, loin de là.
Beaucoup de fans des Gunners, si présents dans les médias, n’arrêtent pas de dire que Van der Vaart a touché le ballon de la main sur le premier but. C’est faux, le ballon a touché son pectoraux et le haut de l’avant-bras. Tout ça a été exécuté dans le mouvement naturel. Le joueur n’a absolument pas remis le ballon en jeu avec sa main. Il être un tchacheur à Canal Moins pour dire faire croire à une telle sornette.
Querelle de bistrot.

02.10.11

Permalien 19:35:57, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Wenger fête ses 15 ans à Arsenal par une défaite

Kyle Walker, né le 28 mai 1990 à Sheffield. Ce fut l’homme du match. Il a droit à sa bouteille de champagne.

Tottenham-Arsenal 2-1
Buts pour Tottenham : Van der Vaart (40e), Walker (73e)
But pour Arsenal : Ramsey (52e)

Arsenal a encore perdu ! Cela devient une rengaine anglaise.
Quand on prend 16 buts en 7 matchs, on est plus près de la relégation que du titre…
Triste anniversaire pour Arsène Wenger: il fête ses 15 ans au club d’Arsenal par une défaite 2-1.
Certes moins cinglante qu’à Old Trafford où le 8-2 de Man U fait encore tâche. Et pour longtemps. Le K2R sportif n’a pas été trouvé chez les Gunners.
Le grand mérite de Wenger c’est de ne pas tomber dans la jospinade, c’est à dire fuir le bateau quand il coule.
Depuis 2005, Arsenal est une entreprise de spectacle. Le rendement sportif n’est plus primordial.
L’important ? Que la boutique tourne: on vend des appartements sur le site de l’ancien stade, on revend des joueurs plus que ce qu’ils ont coûté au départ, les droits télés, les recettes aux guichets, la vente des maillots et de toute la bimbeloterie autour de l’équipe, l’argent de la qualification de la C1, tout ça cela représente une fortune. Les résultats sportifs ne sont plus la priorité.
Imagine-t-on Barcelone ou le Real Madrid sans rien gagner pendant six saisons de suite ?
Il y aurait eu déjà deux révolutions de palais !
A Arsenal, non. Le manager a bien redressé le club.
Avant son arrivèe, Arsenal était dans le rang.
Aujourd’hui, il y est retourné, avec l’argent en plus.
Arsenal a quitté le Big Four. Va-t-il pouvoir y retourner ?
C’est le seul enjeu pour 2011-2012.
La C1 ? Pourquoi pas un beau parcours, mais en Angleterre la Premier League est plus importante au niveau prestige.
A Tottenham, on a encore vu les Gunners faire 65 passes pour arriver dans la surface adverse sans tirer…

Classement
1 Manchester United 19 points 7 matchs/ 6 1 0/ 24 5/ + 19
2 Manchester City 19 7/ 6 1 0/ 23 5/ + 18
3 Chelsea 16 7/ 5 1 1/ 17 8/ + 9
4 Newcastle United 15 7/ 4 3 0/ 9 4/ + 5
5 Liverpool 13 7/ 4 1 2/ 10 8/ + 2
6 Tottenham Hotspur 12 6/ 4 0 2/ 11 10/ + 1
……………………………………
15 Arsenal 7 7/ 2 1 4/ 10 16/ -6
16 Sunderland 6 7/ 1 3 3/ 9 8/ + 1
17 West Bromwich Albion 5 7/ 1 2 4/ 5 10/ -5
18 Wigan Athletic 5 7/ 1 2 4/ 5 11/ -6
19 Blackburn Rovers 4 7/ 1 1 5/ 8 17/ -9
20 Bolton Wanderers 3 7/ 1 0 6/ 9 21/ -12

Résultats de la 7e journée
Samedi 1er octobre:
Everton - Liverpool 0-2
Manchester United - Norwich 2-0
Blackburn - Manchester City 0-4
Wolverhampton – Newcastle 1-2
Aston Villa – Wigan 2-0
Sunderland - West Bromwich Albion 2-2

Dimanche 2 octobre:
Bolton - Chelsea 1-5
Swansea - Stoke City 2-0
Fulham - Queens Park Rangers 6-0
Tottenham - Arsenal 2-1

Permalien 12:18:55, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L' interview ratée de Sir Ferguson par Barthez (Téléfoot, TF1)

Je me réjouissais de voir l’interview de Sir Ferguson, dimanche 2 octobre, dans Téléfoot sur TF1.
Elle a été enregistrée le jour de MU-Bâle, (3-3) en C1.
Ce fut une grande déception.
La télévision c’est vraiment du commercial et rien d’autres.
Vive la presse écrite, et vive la radio !
La télé c’est très bien pour voir les matchs sans les commentaires des tchacheurs.
Pour le reste, il faut se tourner vers les autres médias.
La radio c’est très bien aussi parce que la personne peut s’exprimer sans filtre.
Et la presse écrite est formidable car elle a de la profondeur.
Imaginez qu’un journaliste de presse écrite se rende auprès de Ferguson pour en ramener trois quatre réponses du genre: “J’ai des petits-enfants…” Quand on écoutait Ferguson ce dimanche 2 octobre, on avait l’impression d’entendre celui que Zidane appelait “l’autre” ! Oui celui qui nous a gavés avec sa demande en mariage…
Le peu de j’ai su de cet interview avait été rapporté dans Le Parisien de la veille.
Le journalisme est en train de crever à cause des consultants.
Les gens de télé nous montrent réunis Barthez et Ferguson comme si c’était Line Renaud et Johnny Hallyday.
Il faut qu’un ancien goal de Manchester United se déplace à Manchester pour que l’on voit enfin une interview du manager écossais à la télé française.
Les interviews du plus grand manager en activité sont à compter sur les doigts d’une seule main, en France.
La proportion cela doit être 1 de Ferguson contre 100 de Wenger, consultant sur TF1. (Le verra-t-on lors des deux prochains des Bleus, lui qu’on ne voit plus depuis deux maths de l’EDF ?)
Devant Barthez, le manager de MAN U a raconté l’histoire du vol des hirondelles:
-"Elles voyagent toujours en groupe. Elles volent en forme de V, ce qui fait que celles qui sont devant travaillent pour les autres. Et elles alternent régulièrement… Et si une hirondelles, par accident sort du V, deux autres vont la chercher pour la ramener dans le groupe. C’est pareil dans mes équipes: le sacrifice, l’amitié, le don de son…”
La retraite ?
-"Il me reste encore trois ou quatre ans. Je me sens bien mais quand je partirai, je mettrai en place une équipe forte et jeune pour qu’elle continue de gagner avec mon successeur.”
Wenger ?
-"Si j’étais égoïste, je dirai: Virez-le! Parce que je sais que Arsenal ne sera jamais aussi fort sans lui qu’avec lui…”
A part sa philosophie de jeu basé “sur la jeunesse” on n’a rien appris. “On” c’est le commun des mortels.
On a quand même entendu qu’il avait réactivé MU avec les frères Neville, Scholes et les autres. “Des jeunes du coin".
Comme quoi, il a beaucoup d’imitateurs. Suivez mon regard du côté de Londres…
On a aussi saisi qu’il n’aimait pas prendre des joueurs pour un laps de temps très court car cela ne permet pas la fonte dans le système de la Red Army.
Cette interview télé ce fut beaucoup de bruit pour pas grand chose.
En somme, une interview people.
Si vous voulez une bonne interview de Ferguson faut retrouver celle mise au point par Erik Bielderman dans un ancien numéro de L’Equipe Magazine. Là au moins on avait à manger. Ferguson y délivrait des réponses fantastiques. Il est vrai que les questions étaient intelligentes. Journaliste, c’est un métier.

PS: On nous a annoncé que l’intégralité de l’interview Barthez/Ferguson va être mise en ligne sur http://www.tf1.fr/telefoot/. A suivre donc. Peut-être y a t-il des vraies réponses et des vraies questions ? J’ose l’espèrer: ce que l’on a vu lors de la diffusion est affligeant. Ferguson n’est pas quelqu’un d’aussi creux. Sinon MU jouerait en IVe division !
PS": je suis allé sur http://videos.tf1.fr/telefoot/exclusif-ferguson-par-barthez-6740574.html C’est la vidéo qui a été diffusée dans l’émission soit 3 minutes et des poussières. Il n’y a rien de plus. Ce déplacer à MU, déranger Ferguson pour un résultat aussi médiocre. Et surtout demander aux amateurs de football de rester devant leur poste… Vraiment honteux !

Les Combattants de l'ombre, Bernard George, Ambre Rouvière et Olivier Wieviorka ( Albin Michel, ARTE, DMPA)

Reportage sur le tournage du documentaire historique qui fait date dans l’Histoire de la télé. La télévision peut-être grande. L’album “Les Combattants de l’ombre” est aussi un événeùent considérable dans l’édition. A se procurer sans la moindre hésitation. Un livre plein de larmes, de sang et de sueur.

Vous me direz : encore un livre sur la Seconde Guerre Mondiale !
C’est exact mais tout est dans la présentation. Cette fois, elle est simple et fort bien documentée avec surtout les témoignages de plusieurs Résistants européens contre le nazisme. Ils ont au nombre de quatre-vingt. Leurs déclarations sont inédites. On y trouve bien sûr le célébrissime Stéphane Hessel, dont la liberté de ton dérange tant de monde- Robert Maloubier, Henriette Hanotte, Themis Marinos et Ettore Serafino… Ils sont Allemand -il n’y en a qu’un en fait : Hans Heisel considéré comme un traître à la fin de la guerre dans «mon propre pays»- Belges, Biélorusses, Croates, Danois, Français, Anglais, Grecs, Italiens, Lituanien, Norvégiens, Néerlandais, Polonais, Russe, Serbe et Slovène… Si vous pouvez sortir de chez vous sans voir un nazi dans la rue c’est grâce à eux, entre autres courageux.
Ce remarquable album est l’indispensable complément de la série de documentaires diffusés sur Arte, en octobre 2011. Au fil des pages, on voit l’avancée nazie jusqu’à sa capitulation. Entre les deux, l’horreur des camps de la mort. “Le XXe siècle sera le siècle classique de la guerre” avait anticipé Nietzsche. Qu’est ce que la France Libre ? “Une France qui ne capitule pas, ne pactise pas avec l’ennemi, ne collabore pas.” Elle fut incarnée par le général de Gaulle. Cela fait du bien d’entendre ça en 2011. C’est toujours d’actualité… En juillet 1940, la France Libre gaulliste ne comporte que 7 000 hommes dont René Cassin- un Niçois de cœur- Pierre Messmer, Jean Simon… Le 2 août suivant, le premier résistant (De Gaulle) fut condamné à mort par Vichy. Pour « désertion et mise au service d’une puissance étrangère ». Vraiment les Vichystes ne reculaient devant rien : accuser de Gaulle d’être proche des étrangers alors qu’eux-mêmes s’étaient vautrés dans les bras des nazis !vLa toile d’araignée des Résistants français se mit en place peu à peu avec Jean Moulin, Henri Frenay, Betty Albrecht, Emmanuel d’Astier de la Vigerie, Christian Pineau et Albert Gazier.
Au plan de l’iconographie, ce très grand ouvrage est extraordinaire tant les photos nous sautent aux yeux. On dirait que nous feuilletons l’hebdo de la semaine car la qualité technique des tirages est fantastique. Le texte est à la hauteur de ce que l’on voit. Il y a même la reproduction d’objets qui semblent sortir des pages en raison de la qualité d’impression. Qui a ce volume dans les mains ne peut plus s’en séparer. On apprend, on découvre, on revoit, on a peur, on applaudit, on veut retenir, on dit merci, on insulte, on rit, on pleure… On admire, on déteste. On voit des lâches et des héros. La misère humaine, le courage. La Résistance.

Ce travail admirable est en librairie dès le 6 octobre 2011 :
-Les Combattants de l’ombre
Bernard George, Ambre Rouvière, Olivier Wierviorka
Albin Michel/Arte Editions/ DMPA, 272 p., 29 €

Télévision : 12,19 et 26 octobre, à 20 h 40 sur Arte. Réalisation de Bernard George.
Et aussi une édition vidéo bilingue par Arte : français - allemand. Sous-titres français pour sourds et malentendants. 3 DVD accompagnés d’un livret de 40 pages présentant les témoins et les grandes articulations de la série.

http://www.cineteve.com/les-combattants-de-l-ombre/
http://www.arte.tv/fr/3885730.html

01.10.11

Permalien 19:25:02, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United prend trois points aux forceps devant Norwich

Alors que Man U ouvre le score sur un but extraordinaire, suite à une série de trois têtes sur corner de Giggs qui venait de rentrer, le préposé au micro de Canal Moins dit: “Ils ne jouent pas bien les Mancuniens…". Incroyable d’entendre ça !

Man United 2-0 Norwich City
Buts pour Man U: Anderson (68e), Welbeck (87e)

J’attendais que Ferguson fasse rentrer Giggs dans le match.
A La 63e mn, ce fut fait.
Cinq minutes, plus tard, corner… Giggs le tira. S’en suivit un jeu de têtes de la part des Red Devils. Anderson hérita de celle de Rooney. Et c’est ainsi que le Brésilien ouvrit le score grâce à sa tête coup de canon.
Merci à Ryan Giggs, il a débloqué le match.
Ce 1er octobre, avant ce premier but, nous assistions à une attaque contre défense avec de très beaux contres menés par les visiteurs, hélas pour eux stressés dans le dernier geste.
Quelques images marquantes non signalées par les deux commentateurs de Canal Moins, deux arsenalisés of course. Leur seule ambition: que MU perde. Pour moi, ils n’étaient pas sur place à Old Trafford.
Donc les images fortes:
1/ Quand Nani est sorti, il est monté en tribune prendre place dans le carré de Man U. Et il a cherché la main de Ferguson pour le saluer. L’Ecossais plongé dans le match et un peu gêné d’avoir sorti le Portugais faisait mine de ne pas voir le geste de son joueur. Puis bien sûr, il lui a tendu la main. Grand moment ! Nani a démontré qu’il était un équipier modèle. Avec un peu d’emphase.
2/ A la fin du match, Welbeck a dit tout sourire à Rooney: “Putain deux fois je t’ai fait signe et deux fois tu ne m’as pas servi… Deux fois mecs! ” Et Rooney et Welbeck sont entrés tout sourire aux vestiaires. Grands moments. C’est ça une équipe. Je vous rappelle que Welbeck est natif de Manchester United.
3/ Le stade d’Old Trafford a chanté “Oh! Ah! Cantona” à la 33 e minute. Pour dire: “Allons chercher Eric pour qu’il marque!”
Le match fut claustrophobique parce que les visisteurs repoussaient tous les assauts de la Red Army qui ne trouvait jamais le dernier geste à faire avant le venue de Giggs au coeur de l’ensemble rouge.
Ferguson avait laissé sur le banc le goal De Gea dont on dit qu’il s’est fait pincer dans un magasin alors qu’il chapardait une friandise. Histoire incroyable ! Cela me rappelle qu’en 1966 on accusa B. Moore d’avoir volé des bijoux au Mexique en 1966… C’était un faux fait divers pour nuire aux Anglais. Pour ce qui est de l’Espagnol, je n’en sais rien. Là nous sommes vraiment dans le ruisseau.
A 0-0, les visiteurs ont eu une balle de but. Occasion gaspillée.
A 1-0, les visiteurs auraient pu égaliser par un auto-goal d’Anderson mais le ballon renvoyé par le dos du Brésilien s’écrasa sur le montant pour ressortir de la cage.
Match à oublier mais c’est en gagnant ce genre de rencontre que l’on devient champion d’Angleterre en mai 2012.

Man United
Lindegaard (7) De Gea n’est pas du tout dans la peau d’un titulaire car Lindegaard est mieux qu’un remplaçant. Il a en plus la baraka des grands goals. A joué avec une casquette, face au soleil, comme les anciens gardiens
Valencia (6) Se bat toujours pour l’équipe. Et apporte beaucoup devant quand il joue derrière
Evans (5) Juste correct. Né pour jouer à cette place
Jones (6) Gros apport offensif
Evra ©(5) Toujours un coeur “gros comme ça” mais devrait mieux soigner sa dernière place quand il à la fin de son action offensive
Nani. (5) Moins à l’aise que d’habitue. Puis (63e) Giggs (9) L’ouverture du score vient de son corner
Fletcher (6) Cela fait plaisir de voir le Colonel Fletcher reprendre du galon
Anderson. (8) A peiné avant de trouver la bonne carburation. Match diesel. Puis (75e) Ferdinand (7) A sauvé un ballon hyper chaud
Park (7) Assez en dedans puis donne un caviar à Welbeck
Rooney (5) Pour un joueur de son niveau, c’est un match moyen au plan technique
Hernandez. (4) Moins tonique et trop souvent hors-jeu. Puis (64e) Welbeck (7) Un but en 26 minutes. Bravo !

Non utilisés: De Gea, Owen, Berbatov, Carrick

Manager: Ferguson (10) Grâce à sa décision de faire participer Giggs, la lumière est enfin venue.

Man City a réalisé un beau carton. Les deux clubs de Manchester font un beau mano a mano. Nasri a marqué.
On parle de l’arrivée de van Persie à City… Encore un coup de Patrick Vieira qui est au développement des Citizens ? Si le Néerlandais vient à Man City, les Citizens auraient 4 anciens Gunners: A. Cole, Clichy, Nasri et van Persie… 5 avec “Pat".

Classement
1er Manchester United 19 points 7 matchs/ 6 1 0/ 24 5/ + 19
2 Manchester City 19 7/ 6 1 0/ 23 5/ + 18
3 Newcastle United 15 7/ 4 3 0/ 9 4/ + 5

Résultats:
Everton 0-2 Liverpool
Manchester United 2-0 Norwich City
Blackburn Rovers 0-4 Manchester City
Wolverhampton 1-2 Newcastle United
Aston Villa 2-0 Wigan Athletic
Sunderland 2-2 West Bromwich Albion

Permalien 09:20:03, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Depuis un mois, Charles Aznavour enflamme l'Olympia avec sa modestie et son immense talent

Charles Aznavour est un géant du music-hall. Il est le dernier à porter le flambeau de Brassens, Trenet, Brel et Ferré. Quand on le voit et l’écoute à l’Olympia, il fait facilement 20 ans de moins.

Charles Aznavour né le 22 mai 1924, à Paris, rue Monsieur-le-Prince, chante depuis un mois à l’Olympia.
Il s’agit donc d’un événement majeur. Je n’en vois pas d’autre à sa hauteur. Quand Aznavour se présente au public, le monde s’arrête. Il n’y a rien d’autre à faire que de l’écouter. Il faut savoir ce que l’on veut. Et surtout se manifester auprès de celui ou celle que l’on aime. En amour, il n’y a que les preuves qui comptent. Le mot est de Jean Cocteau. (1)
Il y a quelque chose de complètement hors du temps dans le fait d’aller le voir en scène alors qu’il a 87 ans !
C’est en 1946 que remonte sa rencontre-clef avec Edith Piaf.
Charles Aznavour a tout vécu du 78 tours à l’iPod. Un parcours vertigineux.
Les débuts de sa carrière remonte à 1933 et si l’on tient compte du cinéma à 1936: La Guerre des gosses de Jacques Daroy, première adaptation du roman La Guerre des Boutons de Louis Pergaud.
Quand Charles Aznavour entre sur scène, on ne peut pas s’empêcher de penser qu’il est le dernier géant de la scène, celle qui nous a donné Charles Trenet (1913-2001), Jacques Brel (1929-1978), Georges Brassens(1921-1981), Léo Ferré (1916-1993), Gilbert Bécaud (1927-2001) et Jean Ferrat (1939-2010). Là nous sommes parmi les indispensables. Ils appartiennent tous à la mémoire collective.
Vendredi 29 septembre 2011, Charles Aznavour est entré sur la scène de l’Olympia à 20 h 40 pour la quitter deux heures plus tard. Sans aucun rappel. Les grands artistes ne rajoutent rien à leur spectacle. Quand c’est fini, c’est fini. Rideau !
Il a démarré par des nouvelles chansons puis il nous a dit bonsoir en quelques mots. Nous remerciant d’être venu. Dans le programme, il a mis en ouverture un texte de Bruno Coquatrix. Outre l’élégance d’avoir de la mémoire pour l’ancien maître des lieux, Charles Aznavour illustre encore et toujours ce mot du préfacier: “Charles, merci mille fois pour ton honnêteté de grand professionnel.”
Avec un simple costume et des bretelles fétiches, le chanteur de 1 m 63 (si je me trompe pas) occupe l’espace avec beaucoup de classe. Il glisse plutôt qu’il ne marche sur le plateau. Parfois il met les bras en croix, tel El Cordobés au terme d’une lutte avec un taureau.
Il nous précise entre deux titres qu’il chante des nouvelles chansons, des anciennes et puis des plus anciennes encore: “il faut chanter les nouvelles qui l’an prochain seront des anciennes…” Il y tient car c’est une façon de nous prouver qu’il n’est pas un has been radotant son répertoire de manière mécanique. En citer une en particulier ne sert à rien. Il faut leur laisser faire leur chemin dans l’âme des auditeurs.
Lucide, Aznavour c’est que si l’on connait Parlez-moi d’amour(2), on ne sait plus qui en est l’auteur…
On est toujours frappé par la qualité de sa langue.
Je veille à “écrire en bon français", nous précise-t-il.
Ses thèmes favoris sont l’amour, celui qui dure et l’éphémère.
La fin de la jeunesse avec une prédilection pour les 20 ans qui passent et ne reviennent plus.
Jamais la moindre vulgarité.
Bien sûr dès qu’il chante Désormais ou Emmenez-moi, la salle entre en transe.
Il lui serait facile de chanter 27 chansons anciennes pour provoquer une continuel tonnerre d’applaudissements.
Il préfère monter crescendo, avec raison et justesse.
Sa voix est impeccable.
Il la contrôle très bien jusqu’à quitter son fascinant légendaire brouillard vocal pour faire claquer un mot comme un coup de lasso dans l’espace.
Un petit geste de la main suffit à signifier à ses musiciens qu’il faut attaquer la chanson suivante.
Il tombe la veste dès qu’il a eu une chose plus grave à nous chanter.
Me vient à l’esprit une donnée fondamentale: Charles Aznavour n’a jamais fait de la retape avec la politique comme tant de saltimbanques qui se prennent au sérieux comme jadis le duo Montant-Signoret.
Charles Aznavour ne nous a jamais dit qui il fallait voter !
Lui s’est contenté de créer, d’écrire, de chanter et de jouer.
On capte toute sa dimension de comédien dès qu’il met sa main sur l’épaule pour faire croire qu’il danse avec une dame. Image saisissante car en fait il est seul. Ici il souligne à la fois, le couple et la solitude.
La force de sa main rejoint celles d’Edith Piaf qui savait elle aussi en jouer.
D’ailleurs, Aznavour a toujours dit qu’il s’était construit en regardant les autres pour apprendre. Ce qui est le signe de l’humilité et de l’intelligence, deux de ces qualités qui sautent aux yeux.
Le jeu des lumières du spectacle est aussi sobre que le comportement de Charles Aznavour.
A un moment, il nous explique qu’une bonne chanson c’est un texte, puis de la musique, puis la réunion des deux, puis le cheminement de l’ensemble dans nos têtes. Et il illustre tout ce qu’il dit de voix de maître.
Sa présence illumine la scène. Quand il chante à voix nue sans musique, il est encore plus exceptionnel.
Je reste persuadé que s’il chantait seul devant un micro sur pied, avec un pianiste, il serait encore plus grandiose.
On n’en est pas là. Aznavour fait un show à l’américaine, parfaitement résumé au moment de Pour faire un jam. Tout le spectacle, il marche des deux côtés de la scène, pour se montrer aux gens côté cour, côté jardin. Il s’assoit parfois sur une chaise haute.
On le voit et l’entend faire un duo avec sa fille Katia. Bel instant plein de pudeur. Aucune manifestation mielleuse.
On sait qu’il a dit: “Elle est en mission commandée pour me surveiller…”
Autre manifestation d’humour: il nous indique qu’il a des prompteurs et non plus un souffleur.
On le voit alors singer le type qui oublie son texte et se penche sur le moniteur pour s’abîmer les yeux à déchiffrer le texte. S’il se plante dans un couplet, il re reprend comme lors des répétitions. Il en devient encore plus humain.
A la fin, il nous présente ses musiciens, une douzaine. Tous ont droit à un mot gentil. Rien n’est oublié. Il n’en fait jamais trop.
De son pianiste, il dit que c’est “un musicien classique". Un honneur pour lui qui n’est ” qu’un chanteur de variétés". C’est lui qui le dit.
De son guitariste, il explique: “Les autres artistes ont trois guitaristes moi j’ai un guitariste qui a trois guitares…”
La soirée passe à la vitesse du son.
Le programme dit tout: liste des chansons dans laquelle il puise, photos de familles et des amis, hommage à l’Arménie, liste des gens qui ont chanté ses chansons, filmographie, discographie, tous les textes de ses dernières chansons, caricatures de l’artiste par Hoviv.
Au terme de son récital, il salue le public avec un bouquet de fleurs qu’il nous tend pour nous dire que nous sommes parmi ses fleurs préférées.
Il quitte la scène au pas de course. Glissant sur le sol. Aérien. Spatial. Déjà dans le cosmos.
Sur des photos d’après spectacle, on voit la fatigue sur son visage.
Pas celles des ans, non celle du boxeur qui vient de livrer un combat.
Aznavour est un Cerdan du music-hall. Il boxe d’abord avec les mots mais sans trop les faire jouer entre eux comme le faisait Claude Nougaro.
Aznavour use de mots qu’il met en scène comme un cinéaste. Il leur fait prendre le jour. Avant qu’ils ne retournent dans le dictionnaire. A chacun d’en savoir faire usage. Après avoir pris le frais, ils sont rajeunis. Merci, monsieur.
Son univers est hyper mélancolique.
Tu ne m’aimes plus est sa face sombre.
La lumineuse est perceptible dans Les plaisirs démodés.
Je ne peux pas occulter non plus qu’il appartient à la génération de mes parents disparus.
Le voir, le savoir vivant me fait un bien fou.
Charles Aznavour est plus qu’un chanteur: c’est un écrivain de premier plan.
Il fait jazzer la langue, pour reprendre un mot de Céline au sujet de Paul Morand.
Pourquoi Charles Aznavour plait-il au monde entier?
Parce qu’il est sincère.
Avec ses tripes, il incarne des sentiments à l’air libre.
Vendredi 29 septembre 2011, il y avait deux Américaines à côté de ma femme, et quatre Italiens devant nous.
Ils ne parlaient pas un mot de français.
Dire “ma femme” après un spectacle de Charles Aznavour, prend tous son sens.
L’artiste me comprendra, et vous aussi, j’espère.
“Ma femme” n’a rien de possessif.
Il s’git d’un instant de grâce qui n’en finit plus.
Il faut aimer qui nous aimons.
Le plus grand mérite d’Aznavour est de nous en faire prendre conscience.

(1) Charles Aznavour a tourné avec Jean Cocteau dans Le testament d’Orphée (1960)
(2)Parlez-moi d’amour est une chanson de Jean Lenoir autrefois interprétée par Lucienne Boyer.

Permalien 07:40:57, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Rooney et Chicharito sont de retour dans la Red Army

Il faut que les arbitres surveillent mieux les défenseurs qui chassent le Chicharito comme si c’était du gibier. Le Mexicain est si heureux et si talentueux qu’il fait des envieux dont la seule réponse est la violence. Pas touche à Chicharito ! Pas touche à Rooney ! Pas touche à Welbeck ! Dès que Chicharito a le ballon, il affole complètement les défenseurs qui doivent déjà surveiller Rooney…

Manchester United (1er, 18 points)- Norwich City (9e, 8 points) , 1er octobre 2011, 16 h

Ils seront là !
Sir Ferguson a rassuré le peuple rouge: contre Norwich City, Wayne Rooney et Javier Hernandez alias Chicharito sont tous les deux de retour.
A Carrington, la manager a aussi dit que Jonny Evans sera peut-être apte à prendre sa place dans le quatuor défensif.
Auteur de neuf buts en ce début de saison, “Wazza” n’a pas joué depuis la victoire 3-1 contre Chelsea, le 18 Septembre, alors que Chicharito a été touché à une jambe morte contre Stoke, il y a une semaine.
Par contre, on ne verra pas à Old Trafford, sur la pelouse en tout cas, Nemanja Vidic, Tom Cleverley et Chris Smalling qui, lui, devrait être de retour pour Liverpool-Man U, le 15 Octobre (13 h 45)
Après le faux pas de Man U contre Bâle (3-3) en C1, les Red Devils ont hâte d’en découdre…
-"Les gens hors du club pensent que notre performance contre les Suisses a été négligente car nous avons sous-estimé nos adversaires. Ils n’ont pas tout à fait tort… Nous devons faire mieux défensivement.”
Un journaliste a demandé à “Fergie” ce qu’il pensait de l’attitude de son ancien joueur (Carlos Tevez) qui a envoyé promener l’entraîneur de Man City (Mancini) quand ce dernier demanda à son joueur de rentrer dans le match, au titre de remplaçant:
-"Nous avons tous vécu nos propres difficultés en matière de gestion et vous devez y faire face à la vitesse grand V. Ma seule certitude: le manager est la personne la plus importante d’un club.”

Ce n’est pas chaque saison que nous voyons une telle affiche. Voici les six derniers duels:
Man U 2-2 Norwich, décembre 1993
Norwich 0-2 Man U, janvier 1994
Man U 1-0 Norwich, décembre 1994
Norwich 0-2 Man U, février 1995
Man U 2-1 Norwich,août 2004
Norwich 2-0 Man U, avril 2005


Soit Man U, 4 victoires, 1 nul, 1 défaite/ 9 buts pour, 5 contre/ + 4

PS: j’utilise souvent Red Army qui existe dans tous les anciens reportages anglais sur MU. Aujourd’hui, la presse préfère Red Devils…

Permalien 07:25:42, Catégories: EN MARGE  

Connaissez-vous le Footdoubleball ?

Antoine Blondin rêvait de voir un match avec une mi-temps de rugby et une mi-temps de football.
Aujourd’hui des étudiants ukrainiens vont encore plus loin et ont inventé le football avec deux ballons !
Les «footdoubleballeurs» sont certains de rendre ainsi le football plus agréable à pratiquer et à regarder.
Demain, on pourrait aussi jouer à 25 contre 25…
La présence de deux balles sur le terrain ne laisse pas aux joueurs le temps de se disputer car il y toujours un ballon à jouer.
-"Lorsqu’un but est marqué avec un ballon, l’arbitre le ramène au centre du terrain et attend que le second ballon sorte du terrain ou qu’il soit dans les mains d’un gardien avant de donner le coup d’envoi", précise l’association Footdoubleball.
Avec deux ballons, les scores deviennent: 15-6 ou 12-15.
Les thuriféraires du foot a deux ballons disent:
-"Le football avec deux ballons offre un spectacle plus intéressant. Il faut surveiller les deux sphères, le jeu est plus riche et plus rapide.”
Les opposants:
-"Avec deux ballons, c’est deux fois plus con…”
Ce sport mérite sa place au même titre que les autres. Aux entraînements du football traditonnel, il permet de travailler les réflexes. Ce n’est pas demain la veille qu’il détrônera le football à un ballon.

Octobre 2011
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software