Dialogues avec les montagnes, de Henry Bauchau (Actes Sud)

09.04.11

Permalien 07:32:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dialogues avec les montagnes, de Henry Bauchau (Actes Sud)

A 98 ans, Henry Bauchau publie le journal qu’il a tenu alors qu’il écrivait son roman Le régiment noir. Le texte est entrecoupé d’entretiens avec son ami le généraliste et psychiatre Robert Dreyfuss, sur ses rêves et autour des œuvres d’autres artistes, en particulier des peintres. Bauchan est imbibé de littérature, à l’égal de Charles Juliet, cet autre grand discret des lettres. La toile de fond du diariste est l’effervescence liée aux événements du mouvement soixante-huitard, des débuts à son déclin.
Le 14 juin 1968, Bauchan écrit : « Le processus de désagrégation continue en France (…) Malraux raconte que de Gaulle lui aurait dit : “J’espère revoir un jour une jeunesse française.” Il peut la voir aujourd’hui et parce qu’elle lui est politiquement hostile il est incapable de lui parler, de lui proposer une tâche à sa mesure. » Le 28 avril 1969, il note : « Très frappé par la chute de De Gaulle et par la façon dont il l’a lui-même cherchée alors que rien ne nécessitait ce référendum. Je crois que c’est une chose heureuse mais cela me touche beaucoup dans mon rapport à la France que je sens plus exposée. Ce lien, que je cache souvent entre la France et moi, est un des plus profonds de ma nature. Cependant la France n’est pas pour moi la terre paternelle, ni un héritage, c’est une image féminine et une élection du cœur. »
Né le 22 janvier 1913, à Malines, le Belge Henry Bauchau est poète, romancier, dramaturge et psychanalyste de langue française. Outre son œuvre, il est l’auteur des jours du comédien Patrick Bauchau qui n’a pas cessé de tourner depuis L’État des choses de Wim Wenders (1981) Le père comme le fils ont une exigence absolue qui contraste avec l’air du temps qui a la désinvolture pour éthique. Henry Bauchau poursuit son œuvre sur fond de mythologie sans se soucier de modes et du qu’en dira-t-on. Il va à l’essentiel, cherche plus qu’il ne trouve. C’est un chaos d’idées claires, pour reprendre un mot de Voltaire.
Henry Bauchau appartient à la galaxie des écrivains qui écrivent pour connaître les questions et surtout pas pour y répondre. Il est ouvert comme l’obturateur d’un Leica. Disons un M3 et non pas un modèle dernier cri. Il ne fait pas la prise de vue d’après la vision d’un reflex (miroir) mais d’après une prise directe sur le motif. On le croit austère alors que le 7 mars 1970, il note : « Il y a cependant un avenir en moi pour le rire et pour le sourire ». On le croit sur paroles. On n’atteint pas 98 ans si l’on ne sait pas prendre la vie du bon côté. Bauchau senior a la curiosité de visiter aussi la face obscure du monde ; ça le maintient en vie. Le 2 janvier 1970, il griffonne : « Qu’attendre de cette année ? Eh bien, avant tout, le travail. Finir mon livre. Finir le poème… » C’était il y a quarante et un ans.
Un détail très important chez Bauchau : il spécifie très souvent la météo du jour. Le peintre Pierre Bonnard était comme lui : tous ses agendas semblent avoir été écrits par un météorologue. Le 23 janvier 1971, Bauchau écrit : « Hier, anniversaire. J’ai cinquante-huit ans, ce qui ne m’a pas attristé. » Cela sonne vrai. Si vous voulez ce qui se trame dans le cerveau d’un écrivain, il est urgent de lire ce journal. « Je souffre de me sentir inutile » (25 octobre 1968). Quand un écrivain écrit un livre, il croit que son manuscrit va améliorer le monde. Douce utopie. Soyons quelques-uns à lui faire croire que c’est possible.

-Dialogues avec les montagnes
de Henry Bauchau
Actes Sud, 295 p., 23 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software