Archives pour: Juillet 2010, 30

30.07.10

Balmont et Rémy dans les 16 premiers présélectionnés par Laurent Blanc

La surprise de Blanc: Charles N’Zogbia un des artisans lors de la victoire contre Arsenal… Quel délice pour un proche de Mau United comme “Lolo” et moi…

Stéphane Ruffier (Monaco)
Nicolas Douchez (Rennes)
Mathieu Debuchy (Lille), Adil Rami (Lille), Rio Mavuba (Lille), Florent Balmont (Lille), Yohan Cabaye (Lille)
Aly Cissokho (Lyon), Bafetimbi Gomis (Lyon), Jimmy Briand (Lyon)
Charles N’Zogbia (Wigan)
Philippe Mexès (AS Rome), Jérémy Menez (AS Rome)
Jérémy Mathieu (FC Valence)
Moussa Sissoko (Toulouse)
Loïc Rémy (Nice)

Je suis en phase avec Blanc, ce qui me change de l’autre enclume.
Voici ce que j’écrivais, il y a plus d’un mois:

22 Juin 2010
L’idéal serait de voir Laurent Blanc ne sélectionner que des footballeurs de L1
Written by morlino
Published on Juin 22nd, 2010 @ 12:40:30, using 589 mots
Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD

Permalien 14:36:26, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Métaphore du bus de la honte des Bleus, un bus coule à pic dans la Seine. Dans celui-ci, il n'y a pas de victimes...

Le 29 juillet 2010, un bus est tombé dans la Seine près de la Tour Eiffel… Il était vide, aussi vide que le vide intellectuel des Bleus en Afsud…

Permalien 09:49:47, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BECKENBAUEREMENT  

Franck Ribéry n'a tué personne

France-Espagne 2006 (3-1). L’égalisation de Ribéry lança sa carrière internationale. On a attend que le Bavarois se reconcentre sur le football. Il a des qualités et non pas que des défauts. Jouer au Bayern Munich n’est pas donné à n’importe qui.

Didier Deschamps a tout dit et très bien dit:
“Sexe, argent et football. Il y a tout pour attirer la presse…”
Voilà son commentaire sur “l’affaire de moeurs” dans laquelle est mouillé Ribéry.
Dans la tonne d’articles sur la sitcom de l’été- avec l’affaire Bettencourt- je n’ai jamais lu que Ribéry était une victime.
S’il était latéral à Saint-Quentin, il n’y aurait pas eu une ligne sur lui et la jeune fille.
Il a été piégé par un tepu. Elle n’avait pas 18 ans au moment des faits.
On ne demande pas la CI d’une gonzesse quand on tire un coup.
Ribéry n’a pas violé son éphémère partenaire.
Elle était consentante.
Aujourd’hui on voit des canards titrés: “Ribéry à confesse"…
Cela ne me fait même pas sourire.
Dans le milieu de la chanson- pour ne parler que de lui- il se passe des choses mille fois plus olé olé.
Blanc a dit qu’il sélectionnerait Ribéry s’il estimait devoir le faire.
Le nouveau sélectionneur ne partage absolument pas les états d’ame des servantes présidentielles.
Ribéry est tombé dans un piège. C’est tout.
Et si Benzema, il y a. Lui aussi.
Par ailleurs, on apprend, qu’au Brésil, le goal de Flamengo aurait fait flinguer une de ses maîtresses parce qu’elle n’avait pas avorté d’un bébé qu’il ne voulait pas.
J’ai même lu que le corps de l’assassinée “aurait été découpé et donné à des chiens".
Le “aurait été” est de plus en plus à la mode dans la presse institutionnelle.
Avec des “aurait été” on peut en écrire des trucs.
Dans le fait-divers atroce du Brésil la toile de fond est: sexe, sang et football.
Lâchons Ribéry. Des mecs qui vont aux putes, il y en a des millions par jour.

Permalien 08:46:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Emportez Bob Dylan et Philippe Labro dans votre poche

Ce sarcophage de près de 400 pages relate le passage de la chrysalide Robert Zimmerman au papillon Bob Dylan : «J’ai mis un temps à répondre quand on m’adressait la parole.» Né en 1941 dans le Midwest, le chantre du folk a révolutionné la chanson, la musique au même titre que les Beatles et Jimi Hendrix. Ce n’est pas parce qu’il n’est pas mort d’une overdose qu’il faut faire comme s’il n’était qu’un chanteur de variétés parmi d’autres. Il y a Bob Dylan et puis il y a ceux qui font carrière comme on vend des voitures ou des aspirateurs. Quand les génies deviennent vieux on trouve qu’ils ne sont finalement pas si géniaux que ça. Quand on jette un œil dans cette anthologie d’intelligence on est frappé par la conscience de Dylan qui traverse son temps sans rien laisser de côté. Soyons heureux d’être son contemporain. John Lennon n’est plus là. Le discret George Harrison nous a quittés. Reste Bob Dylan grand lecteur de Dylan Thomas dont je n’ai pas oublié le mot: « Qui es-tu voyeur d’ombres ? » Il s’agit de Bob Dylan, sacré déchiffreur de l’invisible. Lire Dylan c’est passer un long moment avec un copain. Comme le temps passe vite quand on est bien ensemble.

-Chroniques, de Bob Dylan, Folio, 393 p., 7,10 €

********
Cette plongée dans le monde moderne, qui fabrique en quantité égale autant de solitude que de cynisme et d’imposture, met en scène un trio: Maria, belle plante californienne sans véritable racine, Caroline, Parisienne sans encrage non plus, et Marcus Marcus, animateur de télévision aussi mégalomane que superficiel. On se croirait dans “Tournée Manège” mais plus on avance dans le récit plus on se dit que ces personnages là sont plus près des héros de Tchekhov que des émissions de Guy Lux. Tout ce que l’on regarde comme des réussites sociales ne sont en fait que des échecs cuisants. Derrière la façade, il y a encore du fond de teint. Les masques cachent des masques à l’infini. C’est l’époque des ratés plein au as. Les tas d’or ne garantissent pas l’amour à perpétuité. La prose de Labro est aussi distinguée que lui. C’est un écrivain de bonne compagnie. Il a du tact et un grand savoir vivre. Sa première des politesses : ne pas lasser le lecteur. On le remercie.

-Les Gens, de Philippe Labro, Folio, 412 p, 6,60 €

Juillet 2010
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software