Archives pour: Juillet 2010, 22

22.07.10

Permalien 23:43:59, Catégories: EN MARGE  

Connaissez-vous Antoine Griezmann ?

Foin du passé bleu sans intérêt !
Voici la nouvelle génération qui pointe. Après GAEL KAKUTA (Chelsea), découvrons Antoine Griezmann (Real Societad). Ces deux jeunes de moins de 19 ans appartiennent au groupe des jeunes tricolores dont quelque-uns devraient devenir de superbes joueurs de France A.
Le 21 juillet, Griezmann a réalisé un doublé lors de France-Autriche (5-0).
Les autres buts furent l’oeuvre de Lacazette (deux buts aussi) et de Reale.
On devrait tous les retrouver lors du Mondial des moins de 20 ans, en Colombie, l’an prochain.
Né le 21 mars 1991, à Mâcon (Saône-et-Loire), le gaucher Griezman, milieu offensif, évolue au poste de milieu offensif à la Real Sociedad, club de deuxième division espagnole, où il a été formé en professionnel, après ses débuts à l’UF Macon.
Le 27 septembre 2009, pour sa première titularisation, il inscrit son premier but en pro. Il est sous contrat avec le club basque jusqu’en juin 2015. Il y a signé en 2005…
La Real Sociedad est remontée en première division au terme de la saison 2009-2010 en terminant à la première place du championnat de D2.

Permalien 19:57:25, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL  

Le football Canada Dry de Thierry Henry a commencé

Henry est l’exemple type des traders du football moderne. Il fait fructifier son nom comme une marque. Il n’est plus qu’une caricature de lui-même. Triste à voir. Ceci est mon adieu à Henry. D’aucuns racontent que Titi 1er la jouerait perso depuis que la FFF ne l’a pas soutenu après sa main contre l’Eire. Tu parles! Il a toujours la bonne excuse…

Depuis qu’il est aux Etats-Unis, Henry ne cesse pas d’être invité dans des talk-shows où il est traité en Paris Hilton du football. A juste titre car le retraité du football européen est allé à New York pour amasser encore plus d’argent car c’est un membre de la société bling-bling.
Les journalistes américains le traitent comme un produit exotique.
Ils le voient tel un Obama du football. Cela fait rigoler.
Les ignares de la presse américaine ne connaissent ni Ben Barek ni Trésor. Encore moins Tigana ou Lucien Cossou.
Quand on interroge Henry, les télés américaines diffusent en même temps sa main contre l’Irlande.
C’est tout ce qu’ils retiennent de sa carrière. Avec en prime, le bus de la honte.
Ils ne tiennent pas compte du reste.
Henry doit tout à Wenger, Zidane et Messi-Iniesta.
Il ne m’a jamais impressionné, le quart d’une seconde.
Le directeur général des Red Bulls a dit:
-"Nos ventes de maillot ont décollé et les connexions sur notre site internet ont explosé…”
Henry s’est définitivement beckhamisé.
On ne parle plus de buts ou d’actions de jeu, on cause maillots et connexions.
C’est un représentant du football qui me fait gerber.
Quand va-t-il poser à poil sur un calendrier?
Ses copains de L’Equipe vont profiter de sa présence aus Etats-Unis pour y aller faire des reportages aux frais de la princesse.
Henry n’est qu’un vecteur économique.
Aussi, il n’entre plus du tout dans l’esprit de mon blog.
C’est la dernière fois que je lui consacre un post.
Place à l’avenir. Je suis un homme de nostalgie mais pas du passé.
Ma mémoire a un filtre qui ne retient que les talents aussi évidents que le soleil dans le ciel.

PS: A 2 heures du matin ce 23 juillet, Henry est annoncé pour jouer New York Red Bull - Tottenham, un match bidon de chez bidon, comme Manchester U en joue aussi. Ces matchs-là me passionnent comme les livres à paraître de Van Cauwelaert. Henry va jouer sans avoir dans les jambes des entraînements dignes de ce nom. Vont-ils le laisser marquer dans cette parodie de football sans aucune pression ? C’est fort possible.
Interview de Titi 1er sur myfoxny.com :
http://majorleaguesoccer.football.fr/post/2010/07/22/L-interview-improbable-de-Thierry-Henry-!
A regarder si vous voulez rire un bon coup. Ne manquez pas les pataugas de l’ex joueur de football…

Red Bulls 1- Tottenham 2. J’ai vu juste, Henry a marqué son but ! Il le célèbre comme a son habitude: regardez ! j’suis le plus fort… [Tout semble faux. Pas de charge des arrières, aucun geste du goal, fausse joie des partenaires…] Je suis surpris qu’il n’embrasse pas l’écusson du nouveau club de sa vie ! Quelle mascarade de football ! Henry est en représentation à New YorK, comme ces divas à la voix cassée qui finissent leur carrière dans des opéras de province hantés par la présence des grands anciens. Le has been salue bien Domenech !

Permalien 19:41:18, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Pour le remercier d'avoir fait tout le travail dans le Tourmalet, Contador a laissé gagner Schleck au sommet

Quand on a demandé, au sommet du Tourmalet, s’il croyait que son fils Andy Schleck a perdu le Tour 2010, Johnny Schleck a dit: “Non… Cet enfant m’a déjà tellement surpris tant de fois… Il n’a manqué que son frère, pour les voir batailler ensemble…” Que le vélo est grand !

Le Tour de France n’a pas donné son verdict mais on a vu une belle page du Tour de France.
Dans l’ascension du Tourmalet, A.Schleck et Contador ont demarré avec personne dans leurs roues.
Schleck a tout fait en tête et a demandé plusieurs fois à Contador de prendre le relais. L’Espagnol n’a jamais voulu…
Pendant de longues minutes on a vu les duellistes se tirer la bourre de la plus belle façon.
Ce fut de la boxe paralléle.
A un moment, en bon faux ami, Contador a planté une banderille pour placer un contre foudroyant.
Schleck est revenu chercher le maillot jaune, en as qu’il est aussi.
En gros, Schleck a fait tout le boulot. Contador est monté au train.
A quelques mètres de la ligne d’arrivée, Contador a laissé Schleck gagner.
Par ce geste de grand seigneur, Contador s’est racheté de sa tentative de délestage dans la pente du Tourmalet qui n’avait pas un gramme de panache.
Schleck a mis ses poursuivants un peu plus loin au classement général.
Descendus de leur vélo, les deux héros, enveloppés de brouillard pendant toute la montée, se sont félicités mutuellement. Contador sait que le Luxembourgeois n’est pas un champion à la petite semaine. Il s’est manifesté pour lui dire: tu es un grand, c’est sûr ! Tout ça avec un clin d’oeil complice.
En principe, Contador gagnera en principe à Paris car il est supérieur au contre-la-montre.
A l’heure qu’il est, il n’a toujours pas gagné une étape sur ce Tour. Cela sera fait sans doute samedi qui arrive.
On ne va pas souhaiter une chute à Contador.
Je souhaite que la différence entre Contador et Schleck ne restera pas figée à 8 secondes.
Sinon cela voudrait dire que l’Espagnol a gagné le jour où il attaqua alors que le Luxembourgeois était victime d’un saut de chaîne.
Contador est tout en fluidité.
Andy Schleck est très élégant. Beau aussi sur sa machine.
Merci au vélo de nous donner de tels moments à vivre.
Les internationaux français du bus de la honte en Afsud sont des minus auprès des cyclistes.
Ces footballeurs-là n’aiment plus le football. Et encore moins le sport.
Ils n’aiment que leur situation économique.

Permalien 19:05:10, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Bel hommage de Pierre Daix à Elsa Triolet, le muse d'Aragon

Aragon parle ici d’Elsa. A Paris, les communistes habitaient un appartement du parc immobilier du premier ministre de la République française…Etant homme de parti, Aragon s’est plié aux ordres du PCF. Cela n’enlève pas une once à son génie littéraire. C’est un phare POETIQUE du XXe siècle.

Ancien déporté au camp de concentration de Mauthausen, Pierre Daix reconnaît qu’il doit son entrée aux Lettres françaises à sa bienfaitrice Elsa Triolet quand beaucoup d’ingrats n’aiment pas faire ce genre d’aveu, persuadé que seul le talent a tracé leur carrière. Du talent, Pierre Daix, n’en manque pas. Qui l’a entendu une fois parler gardera pour toujours sa voix dans l’oreille. Si Elsa Triolet a déclenché chez Aragon des poèmes qui sont parmi les plus beaux de notre littérature, je ne suis pas ému par ce couple. Ma préférence et mon respect va plutôt vers la sœur de Triolet, Lily Brick, la compagne de Maïakovski. Beaucoup de gens se méprennent sur la chanson Il n’y a pas d’amour heureux… Aragon n’a pas voulu dire qu’il n’était pas bien avec Triolet : il a simplement écrit cela sous le bruit des bombes, d’où l’origine du titre. Donc même si l’on est heureux, l’actualité peut briser notre rêve éveillé. Fin 1960, le couple Aragon-Triolet emménage au 58 rue de Varenne, « un immeuble classé aux monuments historiques du VIIe arrondissement ». Pierre Daix ne signale pas que cet appartement est une annexe de Matignon, soit un appartement que pourrait habiter le premier ministre ! Quoi penser des communistes qui vivent aux crochets d’un état qu’ils méprisent ? Après la mort de Triolet, Louis Aragon a réagi comme s’il avait perdu sa mère. Daix trouve extraordinaire que Triolet publie l’éloge de Soljenitsyne dans Les Lettres françaises (7 décembre 1962) à la sortie d’Une journée d’Ivan Denissovitch qui dénonce le goulag. Elle y parle du « grand désastre que l’Union soviétique a vécu pendant un quart de siècle. » Daix admire cette déclaration dans un journal financé par le PCF…
A propos d’Aragon, il dit : « Nous n’avions pas d’atomes crochus ». Daix est un honnête homme mais il faut aussi lire Jean Dutourd, surtout Les Voyageurs du Tupolev où il relate une visite de l’URSS avec Aragon et Triolet. Cet ouvrage est beaucoup plus agréable à lire car Dutourd est un écrivain qui écrit avec l’oreille : « À vingt-sept ans, je fis la connaissance d’Aragon et d’Elsa Triolet. Il s’ensuivit une amitié qui dura plus de quinze ans. Notre intimité culmina en 1957 lorsque les Aragon m’emmenèrent passer quinze jours avec eux en URSS. Ce fut pour moi un voyage extraordinaire. Je crois que par certains côtés, mon “retour d’URSS” est plus curieux et plus instructif que celui de Gide, car je n’y parle pas de politique mais je montre plutôt la manière d’être, le tempérament slave, les paysages, les moeurs, l’état des esprits et des âmes. Il ne m’a pas fallu moins de quarante-cinq ans de recul pour que tout cela se mette en place dans ma tête. » Dutourd montre surtout que le couple Aragon-Triolet circule dans une grosse voiture mise à leur disposition. En privée, ils étaient très critiques vis-à-vis du régime dont ils bénéficiaient sur place des largesses sans dénoncer ses dérives sur l’agora médiatique…

-Avec Elsa Triolet, de Pierre Daix, Gallimard, 267 p., 18,90 €
-Les Voyageurs du Tupolev, de Jean Dutourd, Plon, 120 p., 14 €

Juillet 2010
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software