Je suis déjà nostalgique de Lance Armstrong. La tristesse commence à m'envahir...

20.07.10

Permalien 23:30:42, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Je suis déjà nostalgique de Lance Armstrong. La tristesse commence à m'envahir...

Armstrong est un sportif mythique de la dimension de Coppi, Bartali, Anquetil, Fangio, Cerdan, Clay, Senna, Maradona… Ceux qui le critiquent sont des voyants aveugles.

J’ai toujours aimé Lance Armstrong.
Et pour aimer un sportif qu’on ne connaît pas il faut être en osmose avec lui.
Armstrong ne fait pas de chichis.
Miles Davis n’en faisait pas non pluq: il venait sur scène, jouait et puis il repartait. Sans mot dire.
Lance fait la même chose. Il joue du vélo comme Miles jouait de la trompette.
Si on peut toujours écouter le musicien, le septuple vainqueur du Tour de France ne pédalera plus que dans ma mémoire. Et dans celle de son ami Christian Laborde et de beaucoup plus qu’on ne le dit.
Il y a un “son” Armstrong.
Il mouline et s’arrache sans cesse.
Il est debout en danseuse.
Il est beau. Et toujours on voit l’enfant en lui.
Ses enfants mesurent-ils les qualités de leur père ?
Sa gueule de loup affamé avec les dents dehors n’est qu’un masque. Celui de la volonté.
C’est un coureur dans la mouvance de l’écrivain Henri Calet: “Ne me secouez pas, je suis plein de larmes.”
Je n’ai plus que quelques jours pour le voir exercer son art.
Ce 20 juillet, il a donné un très beau récital.
Après sa retraite, j’étais persuadé qu’il reviendrait et il est revenu.
Je lui dis un grand merci d’avoir si bien servi son sport qui est encore plus grand depuis son apport considérable.
Ne plus le revoir sur les routes du Tour cela fait mal.
Goodbye champion. See you !

PS: Alberto Contador a expliqué à l’arrivée de la 16eme étape qu’une victoire de l’ancien septuple vainqueur du Tour Lance Armstrong, qui a été devant toute la journée avant de céder au sprint (6eme), lui aurait fait plaisir : « Il devait avoir de très bonnes jambes. Il a attaqué dès le premier col, il est reparti ensuite dans le Tourmalet. Il m’a rappelé le Lance d’autrefois. S’il avait gagné l’étape, ça m’aurait fait très plaisir. » Moi, aussi. J’ai espéré que les compagnons d’échappée le laisse gagner…

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software