Il y a 17 ans, Léo Ferré nous a hélas quittés

14.07.10

Permalien 21:22:15, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Il y a 17 ans, Léo Ferré nous a hélas quittés

“La mélancolie est un désespoir qu’a pas les moyens” a t-il écrit. Quelle lucidité ! Même au fond du trou, il se jugeait sévérement… Des êtres humains comme lui ne devraient jamais mourir. Léo Ferré reste un phare qui éclaire mes nuits pour mieux vivre la journée. Dans la France des escrocs qui parlent d’argent et jamais d’artistes, il est urgent de ne pas oublier nos grands amis de la grande chanson populaire. Ecoutez les paroles de La Mélancolie. Buvez-les. Elles sont excellentes. C’est du vécu tout ça. Cela sonne juste. Eternel merci à Léo Ferré. Mort il reste plus vivant que bon nombre de médiocres accrochés à leur micro comme Cicéron l’était à son urinal…

Léo Ferré(1916-1993) est mort le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti (Toscane).
J’avais rendez-vous avec lui à la rentrée 1993 car il devait chanter en banlieue parisienne.
L’attachée de presse n’avait dit que j’aurai le rendez-vous.
Jamais je n’avais pu interviewer Léo Ferré.
Là étant salarié, je pouvais enfin avoir le rendez-vous.
Hélas, Léo est mort.
Je ne dis pas hélas pour l’interview.
Je dis hélas parce qu’il ne vit plus.
Je l’avais rencontré dans ses chansons, c’est le plus important.
Et une fois dans les rues de Monaco où il m’avait invité à venir l’écouter à la Salle Garnier de sa ville natale.
Un grand moment: il apostropha une emperlouzé: “Eh! madame, elle est où la musique ? Elle est dans la rue, madaaaaame!”
De tous les gens de la chanson française, c’est Léo Ferré qui a créé le plus longtemps. Presque 50 ans…
J’aime les Beatles, Hendrix et Miles Davis. Brassens, Brel et Trenet, mais Ferré est celui qui m’a le plus parlé quand j’avais 17 ans.
Contrairement à Rimbaud, j’étais très sérieux à 17 ans.
Personne ne parlait alors plus juste que Léo Ferré.
C’était mon ami. Il le reste.
Son amour du français était infini.
Il arrivait à mettre le mot sur l’émotion.
Signe des grands écorchés vifs.
Immense talent.
Il m’a toujours consolé des imposteurs qui occupent la scène et les ondes.

(Post dédié à Sophie Delassein)

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software