Voyage chez Francis Gag, Colette et Copeau...avec Raymond Dumay

08.07.10

Permalien 23:21:37, Catégories: LE GYM E BASTA, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Voyage chez Francis Gag, Colette et Copeau...avec Raymond Dumay

Le grand écrivain Francis Gag qui avait la particularité de se moquer complétement de Paris. C’est un Pagnol ignoré. Tant pis pour eux ! [Son défectueux mais c’est un document…]

Qui se souvient de Raymond Dumay (1916-1999) ? Pas grand monde.
La Table Ronde a le courage de rééditer d’un coup quatre livres du romancier et historien du bien vivre qui a écrit une trentaine de livres. Nous sommes heureux de renouer avec cette littérature du voyage entre Alexandre Vialatte et Valery Larbaud. On suit ce guide inspiré qui sait approcher les gens comme s’il vivait avec eux alors qu’il ne fait que les croiser avec sa moto Terrot, son cheval d’acier. L’homme sans l’armure des idées reçues nous fait partager sa passion de l’autre et son goût de la découverte des lieux.
Nous voyageons avec l’érudit sur les routes d’Aquitaine, de Bourgogne, du Languedoc et de Provence. A Saint-Sauveur (Yonne), le berceau de Colette, il s’étonne de ne pas trouver Sido chez le libraire du coin. Dans la village de Pernand, il fait une halte chez Jacques Copeau, grand homme de théâtre et cofondateur de la NRF. Chez l‘animateur du Vieux-Colombier est nostalgique des jeunes Jouvet et Dullin qu’il fit débuter. Raymond Dumay va toujours à l’essentiel. Il est franc et direct. Sa prose est vive et vivante. On ne s’ennuie jamais tant le conteur n’aime pas faire suer ses lecteurs avec des histoires sans intérêt. Tout ce qu’il dit fait partie du sel de la vie. « La matinée était légère et superbe. Elle s’étalait sur cette basse vallée de Dordogne dont la douceur repose le regard après le pittoresque violent de Domme. » Il ne se regarde pas écrire. Il aime la littérature qu’il sert à merveille. Jamais pédant. Toujours accessible.
Qu’il soit dans les pas de Montaigne ou dans ceux d’Apollinaire, Dumay ne rate rien ni personne. Partout où il va, il met dans le mille. Arrivé à Nice, il va voir directement Francis Gag, un Nissart pur et dur. Le grand écrivain et comédien donnait deux spectacles par soir : « dans une prairie au sommet d’une colline » et dans une école primaire. Cela situe un homme. « Sans vulgarité et sans démagogie, Francis Gag a su trouver le ton qui convient pour parler au cœur et à l’esprit du peuple. » Lucide sur sa popularité, Gag disait qu’il devait tout à la radio qui diffusait les aventures de la vieille Tante qu’il inventa. Avant de quitter la Côte d’Azur, Dumay fit un détour par Villefranche-sur-Mer pour saluer Blaise Cendrars, « torse de portefaix, visage de ruffian candide. » Il le compare à Homère racontant l’Iliade. Avec Dumay, on n’en est pas loin. Ses quatre livres tombent à pic pour l’été. Quatre tomes d’un seul homme. C’est autre chose que de lire les débiles bouquins pour la plage. Gros pavés indigestes juste bâclés pour toucher un à-valoir conséquent.
Les livres de Dumay sont fins et aériens. De la finesse à chaque page. Pourquoi les lecteurs boudent-ils ce genre d’ouvrages qui divertissent et rendent meilleur ? L’intelligence n’a jamais été à la mode. La poésie encore moins. Faut en profiter. Ce n’est pas tous les jours Dumay.

-Ma route de Bourgogne, de Raymond Dumay, La Table Ronde. Quatre volumes, avec index des noms cités, d’à peu près 260 pages, entre 15 € et 16 €.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software