Laurent Blanc estime que le noyau de joueurs que lui laisse Domenech "n'est même pas le pépin d'un melon"...

06.07.10

Permalien 13:26:51, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

Laurent Blanc estime que le noyau de joueurs que lui laisse Domenech "n'est même pas le pépin d'un melon"...

F.Ribéry rejouera sans doute en équipe de France de L. Blanc parce qu’ils ont le même agent et que le football français n’est plus qu’une vitrine pour sponsors. Blanc nous a parlé d’un temps qui n’existe plus en France: l’amour du maillot. Va-t-il pouvoir changer la tendance ?

Bien-sûr personne n’a demandé à Laurent Blanc s’il comptait conserver comme agent Jean-Pierre Bernès qui est aussi celui de Ribéry. On aurait pu lui poser cette question quand il a dit que les agents devront avoir une réflexion pour faire comprendre à leur joueur que l’équipe de France devait avoir une place à part dans une carrière.
Tout a commencé de manière modianesque avec un “Président” qui avoue n’être pas le plus grand orateur de France.
Ce n’est ni BHL ni R. Courbis…
Il a taclé aussi Thuram de manière indirecte, disant que des gens ont beaucoup parlé et qu’il n’avait pas l’intention de leur répondre.
Tout d’abord, Blanc a lu un texte. Parfois sa langue a fourché sur ses propres mots.
Rien de grave. L’hésitation du premier communiant.
S’il a bredouillé quelques fois, sa machoire, elle, était carnassière.
En gros, il a parlé de compétence et de plaisir.
Il a déclaré sa flamme à l’équipe de France: rien n’est trop beau pour elle.
Un club c’est bien mais la joie de jouer avec les Bleus doit redevenir essentielle car c’est du pur bonheur.
Après la lecture de son discours, il a répondu à quelques questions.
Sur les leaders du bus, il a précisé qu’il n’était pas un coupeur de tête.
Il compte sélectionner les meilleurs à leur poste.
Ceux qu’ils ne considère pas comme étant les plus brillants ne seront pas convoqués.
Donc les sanctions vont arrivées par la sélection ou non de tel ou tel joueur.
On ne peut pas mieux agir.
Certes ceux qui ont fait passer l’intérêt d’Anelka avant celui des Bleus vont se faire huer un temps par le public s’ils jouent au SDF et qu’ils y jouent très mal.
Le public- et c’est normal- va vouloir lui aussi s’exprimer au moment voulu.
D’aucuns diront que Blanc n’a pas dit grand chose.
La forme ne fut pas terrible car pas spontanée du tout.
Le fond ne donna pas lieu à sauter au plafond.
Souhaitons qu’il laisse les clowns à la maison.
On fait des révolutions pour sauver des traditions.
Blanc ne fait pas autre chose quand il refait venir à la FFF, l’intendant (H.Emile) et le chef de presse (Ph. Tournon), des hommes de 1998 que Domenech avait chassés avec le succès que l’on sait…
Il a dégagé beaucoup de calme.
Il était simple et déterminé.
On a senti qu’il était vraiment fier de son nouveau travail.
Il a évolué avec discrétion et classe.
Je ne le vois pas appeler Anelka qui n’est vraiment pas un buteur irrésistible et donc indispensable.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software