Dans la nuit du 27 octobre 1948, Marcel Cerdan a trouvé la mort dans un accident d'avion

29.10.09

Permalink 10:18:47, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Dans la nuit du 27 octobre 1948, Marcel Cerdan a trouvé la mort dans un accident d'avion

Les grands champions réinventent leur sport. Exemple: Marcel Cerdan. Il demeure le plus grand boxeur Français avec G. Carpentier. Cerdan fut un mythe vivant. Sa mort l’a déifié. Le jour du 60 e anniversaire de la mort de notre plus grand champion, le numéro spécial de L’Equipe n’est pas dans les kiosques…

Voici un voyage dans l’excellence. Un voyage en Noir et Blanc ou en sépia.
119 victoires et 4 défaites. Tel est le palmarès de Cerdan. Un parcours qui laisse K.O.
Après un match-exhibition à Troyes, sur un appel d’Edith Piaf, Marcel décide ne plus partir à New-York en bateau mais en avion…
Il voulait la rejoindre le plus vite possible.
Au lieu de retrouver l’amour, il a trouvé la mort.
Dans la nuit du 27 octobre 1948, le Constellation FDA-ZN s’écrasa aux Açores avec à son bord 48 passagers dont la violoniste Ginette Neveu, a-t-on l’habitude d’écrire, sans citer les autres passagers.
Jamais auparavant Air France n’avait connu le moindre incident sur la ligne Paris – New-York.
Il n’y a pas eu un seul survivant.
Cerdan est mort à 33 ans, comme une autre célèbre personne…
On continue de penser à cet homme, 60 ans après sa disparition.
Il appartient au clan fermé des sportifs mythiques.
Je ne crois pas que l’on pensera à Pantini ou à Sampras dans 60 ans comme on pense encore à Cerdan et Fausto Coppi.
Il suffit de voir ses photos dans l’album historique Cerdan Intime pour capter la dimension spirituelle du boxeur.
Il s’agit d’archives inédites confiées par le neveu de son meilleur ami, le boxeur Antoine Abad, et par Maurice Rouff, son sparring-partner pendant plus de dix ans.
La photo de couverture nous dévoile un Cerdan mélancolique à la manière de James Dean.
Le “dur” était si doux.
Maurice Rouff était lui-même un photographe amateur pourvu d’un trés bon matériel: un Rolleiflex et un Leica.
Les images jamais publiées nous montre le champion au Maroc, puis à Paris qu’il découvre en 1937.
On y voit Marcel Cerdan jouer à la pétanque, bois de Boulogne. Avec le pied sur une boule comme s’il s’agissait d’un ballon. Cerdan était d’ailleurs un très bon footballeur. Et il hésita longtemps entre le foot et la boxe.
Alors qu’on ne publie pratiquement plus de livres sur la boxe, sport en décrépitude en France, en tout cas au niveau télé, on n’en voit pratiquement plus, il est très agréable d’avoir ce livre dans les mains.
La qualité de la photogravure des reproductions est vraiment très au point. Elle permet de regarder longtemps les images, d’entrer à l’intérieur. De tout voir.
Quand on dévisage Marcel Cerdan, par exemple sur l’image arrêtée du 19 février 1944, on a l’impression que la photo a été prise… demain, tant Cerdan dégage de la modernité, dans le look.
Face à toutes les photos on est frappé par la rage de vivre de Cerdan. Dans les photos de groupe, on ne voit que lui.
Même sur image arrêtée sa présence crève la page !
Dans les instantanés de combat, on perçoit la force de ses coups et la panique de ses adversaires.
Ce n’est pas pour rien qu’on le surnommait le “bombardier…”
Dans la vie, il était trop gentil, victime de sa crédulité, de sa simplicité.
Autant il ne se méfiait de personne dans le quotidien autant sur un ring, il descendait les adversaires sans état d’âme…
Quand on voit le puncheur frapper Tony Zale, on ne se rend pas compte que Cerdan avait un petite voix.
Cerdan a pris l’avion pour aller voir Edith Piaf mais aussi pour disputer la revanche contre Jake La Motta qui l’avait battu le 16 juin 1949, pour devenir le champion du monde en titre…
Si voulez vous replonger dans les années Cerdan, il faut se procurer Cerdan Intime.
C’est un album de famille et Cerdan appartient à la notre tant il est proche de nous.
Il y avait un feu en lui.
Sa flamme nous réchauffe toujours.

CERDAN INTIME par Maurice Rouff et Franck Roubaud-Abad.
Textuel, 143 p., 39 euros

A voir sur France 5, le 22 novembre, à 22 h 30, le documentaire sur Cerdan signé par Jean-Christophe Rosé.

Anciennes publications à dénicher:

Dix ans avec Marccel Cerdan, Lucien Roupp, Editions du Scorpion, 310 p., 1948
Ma vie… mes combats, Marcel Cerdan, préface René Dunan, Bibliothèque France-Soir, 158 p, 1949
Marcel Cerdan, Jean-Claude Loiseau, Flammarion, 335 p. 1989
Les Anciens de la Boxe, Bulletin, 1990. Avec une belle photo de Maurice Rouff et Marcel Cerdan
Moi pour toi. Les lettres d’Edith Piaf et de Marcel Cerdan, J’ai lu, 157 p., 2004

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: franck roubaud abad [Visiteur] Email
bonjour monsieur Bernard Morlino,
juste pour vous dire que je trouve votre article très bien.
merci beaucoup
PermalinkPermalien 06.07.11 @ 16:37

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software