Emmanuel Petit s'attaque à son mentor Wenger

23.10.09

Emmanuel Petit s'attaque à son mentor Wenger

Ce n’est pas exactement Bob Dylan et Joan Baez…

Emmanuel rompt l’ormeta et se permet d’écorner l’image de l’intouchable manager d’Arsenal.
Comme cadeau pour les 60 ans de l’ancien coach de Nancy qui fit tomber le club en L2, il a dit:
«Les Gunners doivent gagner quelque chose cette saison ou la pression sera énorme sur les épaules d’Arsène. Quand l’entraîneur ne remporte pas de trophée pendant quatre ans, dans n’importe quel autre grand club européen, il est viré. Si Arsène continue à ne rien gagner cette année, je pense que le conseil d’administration et les actionnaires agiront, sans parler des supporteurs et de la presse. Arsène fait un travail formidable, mais maintenant il doit gagner des titres, parce que le football c’est ça». Petit a lâché les chevaux sur la B.B.C…
Petit ose froisser le mythe franchouillard.
C’est étonnant de sa part car il doit tout à l’ancien entraîneur de Monaco qui le repéra à 15 ans alors qu’il évoluait à l’ES Arques.
Wenger a non seulement lancé Petit dans le monde pro mais il l’a fait venir ensuite à Arsenal.
On voit l’importance de Wenger dans la vie de Petit. Un rôle d’autant plus grand qu’il le fit évoluer d’arrière en milieu récupérateur. C’est à ce poste qu’il s’est affirmé totalement, entre autres en Coupe du monde 1998 où il fut sensationnel.
S’il y a quelqu’un qui doit quelque chose à Wenger, c’est bien Petit.
En fait, il ne fait que dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
Wenger a développé Arsenal mais depuis 2004, il stagne à n’en plus finir.
Un surnom lui colle à la peau: “Le seul entraîneur au monde a avoir perdu trois fois en finale de Coupe d’Europe…”
Domenech perd mais reste en place.
Wenger perd mais reste aussi en poste. La grande différence c’est que Wenger a déjà gagné beaucoup de titres. Et il reste l’entraîneur français le plus brillant de sa génération.
Il faut cesser de comparer Wenger à Ferguson. Wenger fait tout comme Ferguson mais en moins bien.
Mieux vaut l’original que la copie.
Pour percevoir la valeur de Ferguson, il suffit de penser à Robert Herbin, l’un de nos grands anciens joueurs (formé au Cavigal, à Nice) et entraîneurs de Saint-Etienne. Celui-ci est né le 30 mars 1939. Le Français, qui a donc deux ans de plus que l’Ecossais, a renoncé au métier d’entraîneur il y a presque 15 ans…

Palmarès de Wenger (60 ans) à Arsenal depuis 1996 (13 ans):

3 Championnats d’Angleterre : 1998, 2002, 2004
4 Coupes d’Angleterre : 1998, 2002, 2003, 2005
4 Community Shield : 1998, 1999, 2002, 2004

Plus la poudre aux yeux pour gagner quelque chose:
3 Tournoi d’Amsterdam : 2005, 2007, 2008
2 Emirates Cup : 2007, 2009

Total: 11 titres nationaux. 0 titre européen

**************************

Palmarès de Ferguson (68 ans) à Manchester United, entre 1986 et 1999 (13 ans):

Coupe intercontinentale 1999
Ligue des Champions 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes : 1991
5 Championnats d’Angleterre : 1993, 1994, 1996, 1997, 1999
4 FA Cup : 1990, 1994, 1996, 1999,
League Cup 1992
4 Community Shield : 1993, 1994, 1996, 1997

Total: 4 titres européens et 14 titres nationaux.

Depuis 1999, Ferguson a encore gagné:

Coupe du monde FIFA des clubs 2008
Ligue des Champions 2008 .

6 Championnats d’Angleterre : 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009
FA Cup 2004
2 League Cup : 2006, 2009
3 Community Shield : 2003, 2007, 2008

PS: Outre le fait que L’Equipe magazine ne cesse pas de faire des articles élogieux sur le manager des Gunners, faut se souvenir que Wenger fut sacré Meilleur entraîneur français 2008… Si Wenger est un génie alors Ferguson est un Dieu.

Précision:

France - Bulgarie (1 - 2)
17 novembre 1993
Stade Parc des Princes, Paris
48 402 spectateurs
Buts: Cantona (32′) pour la France; Kostadinov (37′ et 90′) pour la Bulgarie.

Bernard Lama - Marcel Desailly, Alain Roche , Laurent Blanc, Emmanuel Petit - Paul Le Guen, Didier Deschamps, Frank Sauzée (80′ Vincent Guérin), Reynald Pedros - Eric Cantona, Jean-Pierre Papin (68′ David Ginola)
Entraîneur : Gérard Houiller

Petit, Desailly, Blanc, Deschamps, Lama ont pu faire 1998. Et Cantona, non… Pourquoi ? Il a marqué dans ce match et eux n’ont pas stoppé Kostadinov.

Après l’épisode Cantona-fan fasciste, les joueurs de MU ont dit à Ferguson :"Si vous renvoyez Canto, on se met en grève dès aujourd’hui…”
J’aurais aimé que les Bleus fassent la même chose…

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software