La Coupe Gabriel Hanot est la plus grande compétition du monde

22.10.09

La Coupe Gabriel Hanot est la plus grande compétition du monde

Le troisième but de Milan: décalage grandiose de Ronaldinho sur Seedorf qui attire à lui toute la défense meringue. Pendant ce temps, Pato remonte pour ne pas être hors jeu.(Voilà la lucidité du champion loin des joueurs qui ne savent pas jouer sans ballon) Puis Seedorf lobe tous les arrières du Real pour donner un caviar parachuté à Pato. Pan! But! Admirable…

Et L’Equipe trouve que ce match fut “décevant” !
Sans doute de l’italophobie primaire, celle qui est répandue par “l’autre", Guy Roux et Suaudeau, hélas!
Real-Milan c’était plus que de la C1. Un match pour dire: la Serie A est plus forte que la Liga! Le foot italien est meilleur que le foot espagnol ! Cela fait cours de récréation mais il faut assumer, c’est tout. Dans la première manche de ce choc, les Milanais ont repondu présents.
Merci éternel à Gabriel Hanot qui a inventé la Champions League, en 1956. Ce visionnaire fut pionnier du foot pro, international, sélectionneur de l’EDF, inventeur des stages d’entraîneur et journaliste à L’Equipe. (Des jaloux donnent la paternité de la C1 à plusieurs journalistes. Tu parles! Non, c’est lui, il en revaît depuis tant d’années…)
53 ans après, le spécialiste de la Liga dans le journal qui appella à vivre dans un “monde normal” prétend que Real Madrid-AC Milan fut “un spectacle décevant". C’est le fan intoxiqué de Benzema qui parle ! Chaque fois qu’il l’ouvre sur RMC c’est pour minimiser la Premier League et la Serie A, sauf le jour des transferts de C. Ronaldo et de Kaka. A ce moment-là, il a clamé: “La Liga a deux Ballons d’or !” Vous voyez le niveau. Nuisible pour la grandeur du sport roi.
Real Madrid-AC Milan fut grandiose car on y a vu tout ce que le football peut donner: l’intelligence, la classe, la peur, l’art du timing, la spontanéité, la roublardise, la panique, l’art du collectif, la vista d’exception, la technique ébouissante, la domination passagère, l’écroulement psychologique, le regain d’orgueil, le jeu sans ballon, l’appel de balle, des passes en profondeur, des contres, des fautes, des erreurs, des impondérables, des éclairs de génie…
Un vrai régal.
Il faut être soit blassé, soit hermétique à la POESIE visuelle pour trouver ce match “décevant".
En plus, il s’agit d’une victoire à l’extérieur devant 80 000 fans hostiles aux visiteurs!
Hier soir, les deux plus grands clubs de l’Histoire de la C1 se sont disputés la première place européenne.
C’est comme pour chaque MU-Liverpool. Le vainqueur de ces matchs-là peuvent dire qu’ils sont number One, et qu’importe l’issue du championnat…
Le 3 novembre il ne faut pas raté le match retour, à Milan.
Peut-être sera-t-il décevant?
On ne peut pas voir tout le temps des grands matchs.
Ce n’est pas parce que le Real a perdu qu’il faut parler d’un “spectable décevant".
On ne peut pas voir tous les matchs. Hier soir, le choc de San Bernabeu était à le match phare.
La C1 de Gabriel Hanot est plus belle que la Coupe du monde de Jules Rimet (deux Français, vous avez vu…)
Si la C1 était un championnat sur toute l’année, les championnaux nationaux n’auraient quasi plus d’intérêt.
Que pèse Le Mans-Valenciennes contre Bordeaux-Bayern Munich ?
Dans ce championnats européens on aurait: AC Milan, Inter Milan, Juve, Barça, Real, Séville, MU, Arsenal, Liverpool, Chelsea, Bayern, Ajax, Eindhoven, Rangers, Celtic, Porto, Olympiakos, Kiev, CSKA Moscou, Marseille, Lyon…

Cette saison, le niveau est très relévé.
Alors que les médias boudent Ferguson, Man U est toujours là et bien là: l’Ecossais sait toujours maintenir son club dans l’excellence: trois matchs, trois victoires ! Toujours par un but d’écart. Cela suffit…
Carton plein aussi pour Chelsea, Séville et Lyon.
Se comportent bien: Bordeaux et Arsenal.
Sont décevants: Bayern, Juve, OM…
Font pitié: Atletico, Liverpool, Inter Milan, Rangers et Liège.
Marque le pas: Real.
Peut rêver à nouveau: AC Milan.
Malchanceux: Maccabi Haïfa. Le club israëlien ne mérite pas d’avoir 0 point. Ils ont le tort de ne pas marquer dans leurs temps forts. Contre eux, Buffon a été grandiose.

Nota bene: C. Ronaldo reste meilleur buteur avec 4 buts alors qu’il n’a pas joué. Dommage que S. Diawara lui ait massacré la cheville sinon dans ces dernières semaines il reprendrait le Ballon d’or 2009 à Messi qui n’est plus que l’ombre de son ombre. Messi est dix fois plus surveillé qu’avant. Plus vous êtes star plus les défenseurs vous laminent. Il n’y a qu’à voir l’impact physique affiché par les arrières en C1…

Le collectif de MU est toujours là et bien là.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software