«L'engagement des Irlandais allié à la tactique de Trapattoni, ça peut faire des dégâts.» ( Michel Hidalgo)

19.10.09

Permalink 17:59:43, Catégories: FORZA ITALIA !, FOOT FRANCHOUILLARD  

«L'engagement des Irlandais allié à la tactique de Trapattoni, ça peut faire des dégâts.» ( Michel Hidalgo)

Un but décisif du Gunner Henry, très important pour aller en Coupe du monde 2006.

Le dernier Eire-Italie, 2-2.

Tout est possible.
Au niveau des sélectionneurs, il n’y pas d’hésitation. D’une côté, un des plus grands entraîneurs de l’Histoire; de l’autre, un pion de la DTN.
Ce qu’il a bien avec Trapattoni c’est qu’il instaure une schéma tactique. Une trame. C’est comme dans les tableaux de CEZANNA: on voit des pommes mais il s’agit avant tout de volume.
L’Eire de Trapattoni = le mariage entre la rigueur italienne + la générosité anglo-saxonne.
La France de “l’autre"? Même lui ne le sait pas… Hidalgo ce fut une ligne magique, H.Michel a repris le flambeau, Platini avait deux monstres devant(JPP et le King), Houllier (n’a pas eu de chance), Jacquet avait Zizou et des arbres à l’arrière, Lemerre a pris la succession, Santini ce fut un “l’autre” avant la l’heure, “l’autre” c’est je-sauve-ma-peau-d’abord…
Niveau joueur, la plupart des Irlandais jouent en Premier League: Robbie Keane (Tottenham), O’Shea (Man U)… L’Eire est un collectif compact et solidaire. De son côté, la France a des vedettes qui jouent dans les plus grands clubs européens. C’est une équipe d’individualités qui ne vont pas tous dans le même sens.
Il s’agit de deux matchs de Coupe où tout peut arriver: but hors jeu accordé ou refusé, expulsion, penalty ou non, tirs sur montant, blessé inattendu, condition météo…
Robbie Keane est le buteur attitré(40 buts en 94 sélections). C’est le stratège.
La France a plusieurs joueurs qui peuvent se distinguer.
Point fort de l’Eire: fighting spirit. Les Irlandais sont près au combat physique jusqu’à la dernière seconde.
Point fort des Français: au moins trois joueurs dans un grand jour peuvent plier le match à lui seul.
Point faible: l’Eire joue le retour en France.
Point fort des Irlandais: Trapattoni ne vit que pour les matchs à pression.
Parcours de l’Eire en qualifications pour l’Afsud 2010: invaincue face à l’Italie et la Bulgarie…
Parcours de la France en qualifications: battue en Autriche, incapable de battre la Roumanie au SDF…
Le SDF: 80 000 personnes
Crocke Park: 82 000 personnes

Que dire sur “l’autre": Rien.

Que dire sur Trapattoni: “La clé avec lui, c’est que quand tout va de travers, il faut rester dans le match. Ne pas offrir de buts faciles. C’est ce que nous avons fait durant toute la campagne", explique l’arrière gauche Kevin Kilbane. La méthode de “Trap” est simple: deux milieux récupérateurs et des consignes défensives strictes qui s’appliquent à tous, notamment aux latéraux. Celui qui n’écoute pas ses consignes a de gros soucis à se faire !
Trapattoni reste sur deux mauvais souvenirs en Coupe du monde. Comme joueur en 1962, il n’avait pas pu participer à cause d’une blessure. Comme sélectionneur de l’Italie en 2002, il s’était fait sortir par la Corée du Sud en quarts de finale dans des conditions très controversées. Avec l’Irlande, il veut sa revanche.
“Certains pays se sous-estiment", dit-il. “Nous ne devons pas être arrogants, mais nous ne devons pas nous sous-estimer. Il faut montrer du coeur, de la volonté. Nous ne sommes pas brésiliens, nous ne sommes pas portugais, mais nous resterons fidèles à notre style".

Si les Français ont des états d’âmes, ils regarderont la Coupe du monde 2010, à la télévision.

David Blood, le président de la Fédération irlandaise de football, a déclaré que la France devait s’attendre combat à la vie à la mort le 14 novembre et le 18 novembre: “Personne ne voulait tomber sur nous car nous avons terminé invaincus dans notre groupe de qualification. Avec Trapattoni , on ne gagne pas en marquant beaucoup de buts mais on ne perd pas souvent non plus. Je m’attends à une bataille intense de 180 minutes. Pour nos supporteurs, c’est aussi très excitant de pouvoir revenir à Paris, au Stade de France. Ils viendront nombreux. Ils sont très bruyants mais très bien élevés. Avec Domenech et Trapattoni, il y aura une bataille de styles sur le banc de touche, a également indiqué M. Blood. La France a de très grands joueurs, comme Henry, Ribéry. Mais on a prouvé que l’on pouvait être à la hauteur des grandes équipes comme face à l’Italie. Les Irlandais sont souvent meilleurs contre les équipes plus fortes, et la France fait justement partie des meilleures nations du monde…”

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software