Je n'ai pas regardé Guingamp-Iles Féroé. Lors d'une promenade, le talentueux Benzema a été obligé de jouer à Jean-Paul II...

11.10.09

Permalink 10:55:49, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Je n'ai pas regardé Guingamp-Iles Féroé. Lors d'une promenade, le talentueux Benzema a été obligé de jouer à Jean-Paul II...

Images de propagande tournées par la FFF. Hier l’équipe de France n’était plus que l’équipe de Guingamp… Benzema a la gentillesse de poser avec des enfants ou de les saluer affectueusement. Il est obligé de jouer un rôle comme le Pape Jean-Paul II. Il n’y a plus rien de spontané. La bonne nouvelle de la soirée. L’avenir des Bleus c’est Karim Benzema. Quand l’horizon sera dégagé des boulets qu’il a aux pieds, il nous regalera.

J’ai regardé le match jusqu’à 2-0. Alors que les Tricolores, transformés en joueurs de Guingamp, fêtaient le but, leur sélectionneur fit semblant d’être concentré pour voir si les joueurs étaient bien en place.
Grotesque. C’est le mot. L’ex Boucher de Lyon est vraiment un mauvais comédien.
Il a surjoué le rôle de sélectionneur hermétique à l’euphorie parce qu’il pensait déjà au futur.
Le vainqueur du Tournoi Espoirs de Toulon- son seul palmarès- ne m’inspire pas confiance.
Hier, les Français ont joué contre des joueurs amateurs.
Il n’y aucune conclusion à tirer de ce match.
J’ai une incompatibilité d’humeur avec ce sélectionneur depuis la dramatique charge sur l’Autrichien Metzler (avec Jean Baeza) lors de Nice-Lyon du 12 août 1970. Au cours de ce match, les commentateurs ainsi que tous les spectateurs attribuèrent, à tort, à l’actuel sélectionneur un tacle agressif porté sur l’Autrichien Metzler.
J’étais au stade du Ray, et en fait, c’est Baeza qui commit “l’attentat” et non pas l’actuel sélectionneur de l’équipe de France.
Tout en sachant que l’auteur véritable du fameux tacle était Jean Baeza, “l’autre” (comme l’appelle Zidane) n’a pas démenti publiquement l’acte violent, car à partir de cette méprise il s’est construit une image de méchant avec sa moustache, à travers toute la France. Il exploitera l’étiquette de “joueur violent” tout au long de sa carrière, pour impressionner l’adversaire mais il n’était qu’un pitbull de pacotille.
J’ai le tort d’avoir de la mémoire et je n’ai donc pas oublié que “l’autre” a fini le sale boulot de son coéquipier.
L’internationnal autrichien, Metzler, la jambe en miettes, n’a plus jamais rejoué au football.
Alors, vous me permettrez de ne pas encourager “l’autre".
Les joueurs de l’équipe de France n’y sont pour rien.
Cependant, le cirque autour des Bleus est pitoyable.
Tout le cinéma de Guingamp a signifié que la FFF a opposé la Bretagne au reste de la France.
On a bien senti que la FFF a puni Marseille et les Parisiens, entre autres, d’avoir sifflé les Bleus.
Les fans de Guingamp ne risquaient pas de huer les Bleus. Jamais un “trou du cul du monde” n’avait vu une sélection nationale. Ils ne risquaient pas de conspuer les internationaux.
Pourquoi, ce match ne s’est-il pas déroulé à Bordeaux, la ville des champions de France ?
Se réjouir de la victoire de la France face à des amateurs, non merci.
Nous avons un incompétent à la tête des Bleus qui est en plus un délateur.
Sa façon de désigner C. Jacobsen à l’arbitre pour que le Féroïen récoltât un carton fut un instant qui m’a rappelé à la fois les années noires de la France et la cours de récréation.
Auparavant, le sélectionneur conserva le ballon dans les mains au lieu de le donner à Jacobsen. Minable attitude.
Piètre spectacle. Quand j’ai zappé, je suis tombé sur cette image.
Je n’aime pas cette équipe de France.
Au temps de Platini, j’avais l’impression de jouer avec les Bleus. J’étais malade quand la France perdait.
Ensuite, j’espérais avec “mon” Cantona puis appréciais le talent de Zidane.
Aujourd’hui, les Bleus représentent une secte.
Cette secte a fait une halte à Guingamp, à l’exclusion de la France entière.
Je n’ai pas honte de le dire: j’attends l’élimination des Bleus pour qu’on parle enfin de football.
Je souhaite ardemment un vrai sélectionneur avec Gourcuff et Benzema en pool position.
Un sélectionneur qui oeuvre pour la France et non pas pour lui.
J’aimerais voir un homme diriger des joueurs et non pas un sous-marin de la DTN égaré au milieu de vedettes.
Quand on voit ce dernier boire une boisson bleu, au point presse, avec insistance à plusieurs reprise, on se pince pour constater qu’on est dans le réel.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software