Archives pour: Septembre 2008, 27

27.09.08

Permalink 22:37:56, Catégories: LE GYM E BASTA  

NICE RECOIT UNE PLUIE DE COUPS

Letizi a bien tenu avant d’encaisser un but imparable tant il vient d’un coup de boule impossible à arrêter. Ce match aurait pu se solder par un match nul mais Rennes est une équipe qui ne cesse pas de donner des coups, de laisser traîner un pied, un bras ou une main. Ce groupe manifeste un très mauvais esprit sportif mis en place par Guy Lacombe. Une équipe d’accrocheurs qui joue sur l’homme. Nice, n’a pas su vraiment mettre en évidence ses attaquants. Ce soir, Loïc Rémy m’a désagréablement surpris par ces positions hors jeu. Je précise qu’une fois il a été coupé dans son élan de manière injuste par les arbitres. Les Aiglons ont disputé le genre de match à l’extérieur qui semble perdu d’avance. Cette rencontre confirme ce que j’ai toujours pensé. Devant Rennes et Le havre, Nice est toujours minable. Maintenant, il faut penser à Sochaux. Encore un match viril en perspective qu’il va falloir “plier” assez vite pour ne pas se mettre en situation délicate.

Permalink 18:41:35, Catégories: EN MARGE  

LA MORT DE PAUL NEWMAN NOUS FAIT VIEILLIR

Il y a des morts qui bouleversent le monde. Mort hier dès suite du cancer des poumons, Paul Newman appartient à la mémoire collective mondiale. Cet immense acteur a eu une belle vie, hormis la perte d’un fils par overdose. Ce jour-là, il a fait un grand pas vers la mort. Il quitte les siens à 83 ans. On ne voudrait pas que les acteurs de son style cessent de vivre. Il a tourné plusieurs chefs d’oeuvre: La Chatte sur un toit brulant, Le Gaucher, L’Arnaqueur, Butch Cassidy et le Kid, L’Arnaque… Epris de sport, il décroche la deuxième place des 24 heures du Mans 1979 en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935. En 1995, Paul Newman remporte aussi une victoire à l’occasion des 24 heures de Daytona. Sa passion le pousse à créer une écurie de CART. Depuis 1983, l’écurie Newman/Haas Racing est devenue l’une des plus célèbres des courses américaines avec Mario Andretti, Michael Andretti, Nigel Mansell, Cristiano da Matta et Sébastien Bourdais. Il y a trois ans, l’octogénaire a repris le volant lors des 24 heures de Daytona en compagnie de ses pilotes Sébastien Bourdais et Bruno Junqueira. Un grand MONSIEUR vient de nous quitter. Un artiste qui meurt laisse toujours un grand vide. On dit que les cimetières sont plein de gens irremplaçables. C’est vrai. Voilà pourquoi j’aime le football. Le football incarne la vie. La vie m’appelle à présent du côté de la Bretagne: ISSA NISSA !

Permalink 18:22:51, Catégories: THE RED DEVILS  

MANCHESTER n'a pas volé Bolton

Mission remplie pour Ronaldo. Il a inscrit un but sur penalty et a fait une passe décisive à son ami Rooney. Résultat: MU 2- Bolton 0. Il est sorti quand la messe fut dite. Ferguson a réussi son coatching en faisant rentrer Rooney et Scholes à la place d’Anderson et Tevez. Quand les joueurs quittent la pelouse, Ferguson quitte toujours son siège pour applaudir ceux qui sortent. J’aime le voir agir ainsi: cela veut dire beaucoup de chose. Concernant le penalty, d’aucuns diront qu’il était généreux. Je ne le pense pas. A force de pénetrer dans la surface, Ronaldo est une machine à déclencher les fautes des adversaires. C’est donc lui qui a débloqué le match car il fallait le marquer ce but! Sur l’action litigeuse, il voit sa route barrée par les jambes d’un adversaire. Certes l’adversaire n’a pas l’intention de le faucher mais en touchant le ballon, il cisaille Ronaldo! Cristiano n’a pas plongé comme Henry contre le Portugal en 2006. Cela n’a rien à voir avec Hognon lors de Lyon-Nice. A OT, le penalty peut se signer; à Gerland c’est du vol. RONALDO réussit donc à merveille son retour, en étant décisif. Quant à Ronney, il a été toujours aussi important. De manière étonnante, Rooney se comporte comme un étranger dans son propre pays. Il ne la ramène jamais. Pas prétentieux. Sur la pelouse, il y avait Neville et Scholes, avec Giggs sur le banc. J’ai vu débuter ces trois joueurs. Je les ai connu juniors et ils sont toujours à MU.

Permalink 15:31:00, Catégories: THE RED DEVILS  

On ne parle pas assez de Wayne ROONEY...

En attendant Rennes-Nice, je vais regarder Manchester United-Bolton. Je ne comprends pas comment on ne peut pas aimer le jeu des Reds. Italien d’origine, j’avoue que le foot rital ne me passionne pas sauf à de rares exceptions: le Torino des années d’après-guerre que malheureusement je n’ai pas connu, l’Inter Milan des années 1960 et le Milan AC de Sacchi. A part eux, c’est trop tactique, ce foot me rend claustro. En Espagne, j’aime bien regarder le Barça mais pas toujours. Le Real me plaît aussi selon les périodes. En France, personne à part Nice. En Angleterre, l’âme du foot est présente dans les matchs de MU. Les joueurs choisis par Ferguson sont des ajusteurs. Ils cherchent l’ouverture mais restent spontanés. D’aucuns se moquent de Gary Neville parce qu’ils le trouvent faible. C’est ignorer que cet arrière est une légende à OT. Si un homme peut se faire tuer pour Manchester U, c’est lui! Je ne vous dit rien sur Ronaldo, le footballeur le plus inspiré des années 2000. Tevez? Un taureau. Berbatov? Je ne le connais pas assez, pour l’instant il ne me plait pas. Anderson? Un grand talent en devenir? Nani? Trop inconstant. Rooney? Ah! Rooney… Le meilleur joueur du monde après Ronaldo. Rooney défend, attaque, fait des passes et marque. Il sait tout faire. Superbe mentalité. Un gagneur. Un bosseur. Un jour, à OT, je l’ai suivi du regard quasi tout le match. UN MONSTRE ! J’aime les joueurs qui vivent les matchs à fond du début à la fin.

Permalink 14:29:20, Catégories: EN MARGE  

Avez-vous lu l'interview de Sammy Traoré?

A quoi cela sert-il de publier ce qu’on lit dans l’Equipe de ce matin. Traoré démontre ses talents de langue de bois. Ce papier n’a aucun intérêt. Je l’ai lu car j’ai entendu sur Europe 1 quelqu’un dire: “Ce que dit Traoré pourrait être dit par n’importe quel autre joueur…” C’est bien vu. On y lit: “Il faut que chaque joueur fasse beaucoup d’efforts"; “Pour réussir, il [faut] être irréprochable".. Pas étonnant que les lecteurs se détournent de ce genre de lecture. Perte de temps assurée. Soit le journaliste n’a aucun talent soit le joueur nous promène en bateau. Ou peut-être les deux mon colonel! Que sera le nouveau canard de sports qui se prépare? Un METRO du ballon rond ou un Canard Enchaîné des biceps? J’ai bien peur que l’on ait droit à des dépêches améliorées. Je rappelle que Blondin n’a jamais écrit une ligne sur le dopage de Jacques Anquetil alors qu’il se biturait la tronche à côté du champion qui se piquait les fesses…

Permalink 11:27:02, Catégories: LE GYM E BASTA  

Je n'ai jamais rien compris à Rennes...

Depuis toujours, Rennes reste une énigme. Disons que je n’ai jamais perçu ce club. Autant on parler du fond de jeu, de la personnalité, de la marque de fabrique, bref de l’âme de l’OM, Monaco, St-Etienne, Nantes, Paris, Lille, Metz, Lyon, Auxerre, Lens, Nancy, Sochaux… autant Rennes ne m’évoque rien. Je peux parler ” de l’élan du Mans” mais Rennes ne m’inspire rien. Certes, elle a eu de bons joueurs mais rien de ce club ne m’a marqué. Il est vrai que le rouge et noir de leur maillot ne me plaît pas du tout ! A part des individualités, je ne peux pas dire qu’ils jouent de tel ou tel façon. Je n’ai jamais entendu en sautant au plaflond les Nice-Rennes. Idem pour les Nice-Le Havre. Je n’attends toujours au pire de ces matchs, genre: “on va perdre!” Cette fois, je m’imagine le contraire. Je nous vois gagner au stade de la Route-de-Lorient. Maintenant que l’on joue avec un vrai avant-centre cela change tout. En ce qui concerne les entraîneurs, Guy Lacombe et Fred Antonetti, j’estime qu’ils n’ont rien de comparable. Lacombe a toujours le masque de l’angoisse pendant un match où il manifeste de la fébrilité constante. De son côté, Antonetti peut crier en direction de ses joueurs, redresser leurs bretelles mais jamais sa colère ne masque la peur.

Permalink 11:05:40, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

ROTHEN AUSSI LACHE QU'EMMANUEL PETIT...

L’Equipe consacre une dizaine de pages avec couverture et éditorial sur un livre édité par…L’Equipe !(Ed. Prolongations). Il s’agit d’un bouquin de Jérôme Rothen ou plutôt sur Rothen car comme toujours dans ce cas, il a jacté sur sa vie à côté d’un porte-plume qui a mit tout ça par écrit. Chacun son métier. Comme Petit, il vend sa salade en crachant dans la soupe et plus particulièrement sur Zidane. Rothen dit que lors de l’élimination du Real par Monaco, en 1/4 de finale de la C1, Zidane lui a dit: “Relève-toi, fils de pute!” L’anecdote remonte à AVRIL 2004, soit quatre ans d’attente. Sa déclaration me rappelle le flacon d’urine de Lance Armstrong que l’on ressort avec l’avoir stocké pendant des années… Pourquoi avoir entendu si longtemps? Parce que Rothen n’était rien à l’époque, mais aujourd’hui il n’est pas grand chose non plus. Les insultes pleuvent sur les terrains. Le football n’est pas un sport de salon. Rothen n’avait qu’à jouer au curling. C’est le Beckham du riche. C’est incroyable: dans le monde du foot, dès qu’on veut vendre un livre, il faut dire du mal de Zidane. Rothen veut nous dire que Materazzi n’a pas insulté un ange? Quelle information ! Rothen doit comprendre: Zidane a fait rêver la terre entière avec un ballon tandis que lui est un joueur qui n’a jamais franchi aucune étape. Il stagne depuis ses débuts.

Permalink 10:46:05, Catégories: LE GYM E BASTA  

"EDERSON EST L'AVENIR DE LYON" dixit B. Lacombe

Bernard Lacombe ne cesse de se féliciter d’avoir engagé Ederson à Lyon: “Les matchs de haut niveau vont encore le faire progresser. C’est l’avenir du club” a déclaré hier soir, le bras droit du président Aulas. Avant de signer au Gym, Ederson fut proposé à Monaco tandis que l’Inter Milan semblait interessé. Rien ne se passa et Roger Ricort mit tout en oeuvre pour faire venir le surdoué à Nice. BiNGO ! Les supporters rouge et noir découvrirent la merveilleux brésilien qui se fit vite remarquer par un but de 40 m contre Monaco ! Le champion du monde des moins de 17 ans ne tarda pas à taper dans l’oeil de Juninho qui conseilla Lacombe d’aller voir jouer le jeune virtuose capable de marquer sur coup franc… On connait la suite. Ce soir, Juninho absent, “EDER” a une belle carte à jouer. On sait de quoi il est capable. Grâce à Loïc Rémy, le départ d’Ederson du Gym est moins douloureux. On a perdu de l’or mais on récupéré un joyaux.

Septembre 2008
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software