Que reste-t-il de la Coupe du Monde 2018 ?

20.07.18 | par morlino | Catégories: LA REVUE DE STRESS

Les derniers lampions ont été éteints.
Tout est fini. La suite dans quatre ans. Au Qatar, en hiver.
Que reste-il des matchs en Russie ?
La libellule sur la bouche de Lloris.
La fougue des japonais et des Coréens du Sud.
Le talent mal récompensé des Nigériens.
L’absence de grinta des Argentins.
La tristesse de Messi.
Le beau Portugal-Espagne.
La hargne des Russes.
Les dribbles d’Eden Hazard.
Les extérieurs du pied de Modric.
Les simagrées de Neymar.
Les adieux d’Iniesta.
L’abdication de C. Ronaldo.
L’explosivité de Mbappé.
Les arrêts à l’horizontal de Lloris.
Les appels à l’union de Pogba.
La volonté de Lucas Hernandez.
Le ballon qui tourne sur lui-même lors du tir vainqueur de Pavard.
La fausse force du Brésil.
La faiblesse du surcoté Jésus.
Les insultes de Neymar envers T. Silva parce qu’il a rendu un ballon aux adversaires.
Les beaux arrêts de plusieurs gardiens (Belgique, Mexique…)
Les larmes de l’entraineur croate qualifié pour la finale.
La joie de Deschamps à la fin de la finale.
La bonne humeur communicative des Français.
L’agression du staff allemand contre l’entraîneur suédois.
La lucidité de Griezmann à partir des 8es.
Le regard de Matuidi après avoir reçu une grosse charge.
Le rayonnement de Varane.
Le travail de fourmi et d’abeille de Kanté.
L’absence bénéfique de S. Blatter.
La joie contenue de Poutine satisfait de l’organisation russe.
L’exubérance de Macron qui s’identifiait aux Bleus.
La présence tonitruante de Maradona, le seul héros qui se comporte en supporter.
Le savoir vivre des Japonais qui ont rendu un vestiaire totalement propre.
Les regards apeurés des Anglais qui n’en revenaient pas d’aller aussi loin dans le tournoi.
Le manque d’efficacité de Chicharito.
L’absence de l’Italie et des Pays-Bas.
La tristesse des jeunes filles russes au départ des Français.
Quelques buts ici et là.
L’orage qui éclate quand la France reçoit le trophée.

L'apport de la musique chez les Bleus champions du monde 2018

19.07.18 | par morlino | Catégories: HENDRIXEMENT

L’apport de la musique dans le groupe de joueurs de l’équipe de France est frappant.
Il y a un côté festif dans les vestiaires, les déplacements.
Bien sûr la victoire rend tout beau.
En cas de défaite, il est évident que la musique aurait été moins présente.
Cependant la musique a son importance dans le tourbillon bleu.
Des mauvaises langues diront que le jeu des Français swingue moins que leur corps en dehors du terrain. Cela reste à prouver. Les Français ont eu de très belles séquences offensives même si elles se comptent sur le bout des doigts.
Les joueurs français m’ont rappelé la joie de vivre de l’orchestre de Ray Ventura au temps de Qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête ?
On dirait des musiciens de Duke Ellington.
Des sourires de partout.
Les joueurs ont eu du mal à se quitter. Sortir d’une telle aventure c’est comme une troupe de théâtre, de cinéma, de musiciens qui se séparent.
Dans le clan français, il y avait une très bonne vibration.
Deschamps a bien conçu son groupe qu’il a eu sous la main pendant 55 jours, ce qui a permis une belle osmose dans un contexte favorable, celui des victoires qui s’additionnent mais elles ne sont pas venus par hasard.
Il ne manquait personne dans ce groupe. Ceux qui n’étaient pas là se sont exclus d’eux-mêmes, en dehors des blessés et de l’incompris Hatem Ben Arfa, le mal-aimé du football français.
Pogba et Griezmann se sont mis au diapason de Kanté et non pas le contraire.
D’une manière générale, Mbappé n’a pas fait son Neymar.
Matuidi a confié que le groupe était né contre le Pérou car le match se déroula devant un public totalement acquis au Pérou.
Le groupe actuel renouvelle les images de joie.
Les Champs-Elysées ont accueilli du bonheur. Cela fait du bien après la descente du cercueil de Jean-Philippe Smet.
Le football c’est de l’actualité heureuse. Il s’oppose aux attentats.
Ceux qui disent que cette équipe de France est en fait une équipe africaine sont des ignorants bêtes et méchants.
Les internationaux français de 2018 sont les fils spirituels de Raoul Diagne et Ben Barek.
Depuis les années trente, le football français est riche d’innombrables apports aussi bien d’Europe que d’Afrique et des DOM-TOM.
Les joueurs de 2018 ne cessent pas de répéter qu’ils sont fiers d’être français alors qu’en 1998-2000 d’aucuns brandissaient d’abord leurs origines familiales.
Souhaitons que les nouveaux champions du monde engrangent d’autres titres pour rester au premier plan médiatique.
Il est temps que ceux qui vivent depuis 20 ans sur le succès de 1998 la mettent un peu en veilleuse.
Attention au retour sur terre: les Allemands attendent les Français pour montrer le 6 septembre 2018 qu’ils restent supérieurs aux nouveaux champions du monde.

Allemagne-France, 6-9-2018. Première sortie des nouveaux champions du Monde

18.07.18 | par morlino | Catégories: LA REVUE DE STRESS

Ligue des Nations
6 septembre 2018 à Munich
Allemagne-France

Comme le temps passe vite ! Il faut sans cesse se remettre au travail et ne jamais s’endormir sur ses lauriers.
La défaite à l’Euro 2016 a été le moteur de la victoire de la France en Coupe du Monde 2018. J’ai hâte de voir comment la victoire va être digérée par les Bleus auréolés du titre mondial.
Dès le 6 septembre 2018, la France va honorer son titre de champion du Monde 2018 contre les anciens champions du monde 2014 ou plutôt contre certains de leurs successeurs qui jouent actuellement pour l’Allemagne.
Il va y avoir des étincelles.
Les Allemands vont vouloir prouver que leur élimination prématurée de la Coupe du Monde 2018 ne fut qu’un accident industriel. Une Katastrof (!) survenue en phase de poule après avoir perdu contre le Mexique (0-1) et la Corée du Sud (0-2) au point de finir à la dernière place du groupe F avec pour seule satisfaction une victoire contre la Suède (2-1).
Le 6 septembre verra le premier match de la France dans la Ligue des Nations, nouvelle compétition organisée par l’UEFA qui met un terme aux inintéressants matchs amicaux. Trois jours après ce match inaugural, les Bleus recevront les Pays-Bas, dernière équipe du groupe A de la Ligue des Nations, le 9 septembre, avant la phase retour en octobre et novembre.
En plein doute, l’Allemagne, est candidate à l’organisation de l’Euro 2024, tout comme la Turquie. Depuis douze ans, aucune grande compétition n’a eu lieu outre-Rhin.
Allemagne-France du 6 septembre 2018 est une rencontre à haute intensité.
Une défaite française ferait redescendre sur terre les joueurs français si heureux depuis le 15 juillet, 19 h.
Une victoire française en Allemagne maintiendrait en crise les Allemands qui n’ont qu’une hâte: prouver qu’ils sont de retour au premier plan.
Il ne faut pas être dupe. Les Français de Deschamps ne sont pas les meilleurs joueurs du monde, à la vérité, ils n’ont gagné qu’un tournoi de 7 matchs. Après on peut vite dégringoler si on se croient trop beaux.
Le football incarne le mouvement de la vie.
Ce sport si décrié fait du bien aux gens. On vient de le voir en France.
Le football français console des attentats.
La dernière fois que les Français se sont déplacés en masse ce fut pour saluer le cercueil de Jean-Philippe Smet.
Vive le ballon rond qui ne cessera, lui, jamais de tourner.

PS: pendant un mois, la Russie a organisé la Coupe du Monde sans incident notoire. La France, elle, sur son sol, a vu des casseurs s’inviter lors de la célébration du titre mondial 2018. Laxisme habituel.

Le trombinoscope des champions du monde 2018

17.07.18 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

En 55 jours, Didier Deschamps a trouvé ses onze titulaires. Des joueurs qui ne connaissent pas la peur. Depuis des mois, j’attendais que Pogba et Griezmann se concentrent plus sur le jeu que sur twitter. Et je voulais voir des guerriers constants. J’en rêvais, ils l’ont fait. Les joueurs qui font rêver le peuple ne m’intéressent pas. Les grands joueurs, eux, peuplent les rêves. Les joueurs de Deschamps ont peuplé les miens. Merci. Je n’ai pas vu Kopa, Platini et Cantona devenir champions du Monde. Ni Cruyff. Cela m’a fait mal. Zidane et Maradona l’ont été. Ouf ! J’espère revoir des Français dont Mbappé gagner encore une ou deux Coupes du Monde. Deschamps est un joueur-entraîneur cent fois plus intelligent que doué. Adolescent, il a compris qu’il n’avait pas les moyens pour être un grand attaquant. Il a donc choisi d’être un grand destructeur de jeu adverse. Bravo ! Une grande défense c’est aussi beau qu’une grande attaque.

Lloris : le frère aîné au double visage, langue IKEA en conférence, et cash en privé.

Pavard: le grand Duduche qui fait polytechnique en sautant quatre classes.

Varane: le petit frère de Ramos vient de gagner ses galons de colonel en 7 matchs.

Umtiti: un arbre à la Desailly.

Hernandez: pit-bull assoiffé de tibias.

Matuidi: le videur de salle.

Kanté: l’essuie-glace.

Pogba: la girafe aux pieds supersoniques.

Griezmann: Peter Pan sur une étoile filante.

Giroud: un sac de sable pour la boxe.

Mbappé: une flèche empoisonnée.

Sélectionneur. Deschamps: papa-coq

A la fin, c'est la France qui a gagné !

16.07.18 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR

La joie des Français dans le vestiaire des vainqueurs

Dimanche juillet 2018
Finale de la Coupe du Monde
France 4-2 Croatie
Buts pour la France: Mario Mandžukić (18e csc), Antoine Griezmann (38e p.) Paul Pogba (59e), Kylian Mbappé (65e)
Buts pour la Croatie: Ivan Perišić (28e), Mario Mandžukić (69e)

La France de 2018 a fait aussi bien que celle de 1998. Bravo! Il fallait le faire loin de son pays.
Toute l’équipe de France est à féliciter.
Au début du match, la Croatie a impressionné mais elle s’est vite éteinte.
Le groupe Deschamps a laissé la possession de balle aux adversaires qui s’emmêlaient les pinceaux sans être vraiment dangereux.
Les Bleus ont ouvert le score avant d’être rejoint puis de bénéficier d’un pénalty grâce à l’intervention de la vidéo. Ce fut le tournant du match. La vidéo a changé la donne. Sans elle, les Français risquaient gros à 1-1. Le score, basculant vers le 2-1 en leur faveur, a changé le rapport de forces qui n’a plus bougé.
Les Français de Deschamps ont-ils un beau jeu ? Non mais la France de Platini-Hidalgo qui jouaient très bien en 1982-1986 n’a jamais dépassé les 1/2 finales.
Les Français de 1998 ne jouaient pas spécialement bien et pourtant ils ont gagné.
Deschamps est le fils spirituel de Jacquet. D’abord, une grande défense. Ensuite, on joue en contre comme l’Italie des grandes années.
En 55 jours, Deschamps a enfin composé un onze avec des titulaires assurés. Peu à peu, la sélection est devenu une équipe.
Les Nations qui avaient un leader ont été éliminées; Argentine (Messi), Brésil (Neymar), Portugal (Ronaldo), Belgique (Hazard) et Croatie (Modric).
Deschamps a fait comprendre à Pogba qu’il devait se fondre dans le collectif.
L’emblème de ces Tricolores s’appelle Kanté.
Imaginez une Ferrari sous la pluie. Si elle n’a pas d’essuie-glace vous devez la rentrer au garage.
Kanté représente l’essuie-glace qui permet d’y voir clair.
Il a été au four et au moulin pendant 7 matchs. Lors de la finale, il était sans essence, exténué. Cela n’a pas eu de fâcheuses conséquences.
Quand il était jeune, Deschamps a vu qu’il était limité dans la construction, dans la créativité au service de son équipe. Il a donc choisi de se consacrer à la destruction du jeu adverse. Son équipe de France est à son image.
L’échec en finale de l’Euro 2016 à St Denis a été le moteur de la victoire finale en Coupe du Monde 2018 à Moscou.
Les jeunes Pavard et Hernandez sont champions du monde alors qu’ils n’ont que 12 sélections. Exploit rarissime.
Avec deux étoiles, le football français confirme sa place parmi les plus grandes nations.
Les Bleus de Deschamps forment un boa qui étouffe ses agresseurs.
Sur le front de l’attaque, ils ont Mbappé qui est performant dès qu’il touche le ballon.
En septembre 2018, nous retrouverons les champions du monde dans la Ligue des Nations avec un premier match en Allemagne qui va vouloir vaincre pour démontrer qu’elles est la plus forte.
On va assister au combat entre les nouveaux et les anciens vainqueurs du tournoi mondial majeur.

:: Page suivante >>

Le blog de Bernard Morlino

| Suivante >

Juillet 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

powered by b2evolution free blog software