EVENEMENT : Les vies d'Albert Camus (FR3), par G-M Benamou

18.01.20 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

Mercredi 22 janvier 2020
Les vies d’Albert Camus, France 3, à 21h05
documentaire de Georges-Marc Benamou

A ne pas rater ! Tout Camus, tout ce que l’on sait et tout ce qu’on ne savait pas ou plus.
Avec des images inédites de Catherine Camus, non pas la gardienne du temple mais la fille amie fidèle.
Fidèle, Camus l’était à sa façon. Il aimait plusieurs femmes à la fois.
On peut s’en étonner mais comme il est mort à 46 ans, on est content qu’il ait mené plusieurs vies en même temps.
Certes, on pense à sa femme qui n’ignorait rien. Elle en a souffert, beaucoup souffert.
Sa fille a eu l’intelligence de ne pas juger son père et de mettre au grand jour les différentes liaisons. Elle a eu le tact de le faire après la mort de sa mère.
Catherine Camus est un être un humain. On peut dire qu’elle est son père en version féminine: même visage, même lumière, même sourire, même rigueur, même dégoût des imposteurs, même poésie, même vivante.
Camus mal aimé dans son enfance ? Pas du tout. Sa mère l’adorait.
Camus était sensible au charme de différentes femmes. Ce n’est pas un défaut. Ni une qualité. Un constat.
Le document entremêle intelligemment les témoignages inédits et d’autres issus d’archives, avec des cadrages de toute beauté.
Passionnant. Captivant. Des raretés exhumées. L’intelligence à tous les étages, comme dans l’esprit de Camus.
Et que dire des images de familles. Bouleversantes, notamment les dernières. Instants de bonheur. La joie de vivre avec le trépas alors inenvisageable.
Le texte se marie très bien aux images et à la musique.
Albert Camus ? Chacun le sien.
Le mien est un compagnon de chaque jour. Un ami de chevet. J’aime Camus depuis le premier jour qu’on m’a parlé de lui. Un coup de foudre amical, amoureux. J’ai connu Berl son ami. Camus était avec nous, entre nous deux. Toujours.
Je partage avec lui, le soleil, la mer, le Midi, la littérature, le sport, l’amitié, l’exigence, la haine des prétentieux. Le fait de ne jamais vouloir perdre son temps.
Camus a mené la vie d’un combattant: journalisme, romans, essais, théâtre, sport, famille, amours, amitié, politique, lectures…
Ne ratez pas ce documentaire. On a vraiment l’impression de marcher avec Camus, d’être tout le temps avec lui, en Algérie ou en Provence, de partager une heure trente ensemble.
Camus était un écrivain comme Vian. Un artiste. Un travailleur inlassable.
Rien à voir avec les actuels marchands de salades avariées.
Georges-Marc Benamou a tout compris de son “pays” pied-noir.
Un fils spirituel.

Mort de Lolita alias Sue Lyon (1946-2019)

10.01.20 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE

le film Lolita de Stanley Kubrick d’après le roman Vladimir Nabokov de 1955 est sortie dans les salles en 1962.
Le rôle de Lolita était incarné par Sue Lyon qui vient de mourir le 26 décembre 2019 à Los Angeles, à 73 ans.
Elle avait quinze ans au moment du tournage du film.
Son rôle l’a marqué à vie, un peu comme celui de Maria Schneider dans Le dernier tango à Paris.
Sue Lyon n’a pas fait la carrière qu’on attendait d’elle.
Par un effet de collision comme l’actualité nous en réserve, elle est morte au moment de “l’affaire Matzneff” comme ils disent.
Le monde littéraire est en ébullition.
Après l’antisémitisme boomerang de Moix, voici la sexualité sur mineurs sparadrap de Matzneff.
Tous deux sont prix Renaudot.
Le prochain sera-t-il décerné à un sérial killer ?

PS: 20 h Foot, CNews, 10 janvier 2020. Invité Dominique Rocheteau:
https://www.cnews.fr/emission/2020-01-10/20h-foot-du-10012020-916292

En marge des mascarades de Pogba et d'Ibrahimovic, King Ronaldo toujours au sommet avec un nouveau triplé

08.01.20 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR

Dimanche 5 janvier 2020
Serie A, 18e journée
Juventus Turin 4-0 Cagliari
Buts pour la Juve: Ronaldo (49e, 67e pen., 82e), Higuain (81e)

En tête du Scudetto et 3e meilleur buteur du calcio avec 13 buts, C. Ronaldo (34 ans) n’en finit plus de rester au sommet du football mondial.
Lui, c’est du terrain qu’il parle.
Rien à voir avec Pogba, champion du monde des réseaux sociaux et ombre à Man United.
Rien à voir avec Ibrahimovic: le natif de Malmoë est tellement détesté par ses compatriotes que les Suédois ont démoli sa statue !
Ronaldo change de club mais ce n’est pas un mercenaire: il gagne partout et donc fait gagner.

United 1-3 City. A Old Trafford, ci-gît Man United

07.01.20 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS

Eric Cantona a mis Man United sur orbite. Les joueurs actuels cassent tout ce qu’a fait Cantona

Mardi 7 janvier 2020
Carabao CUP, 1/2 finale/ Aller
Manchester United 1-3 Manchester City
But pour MU: Rashford (70e)
Buts pour les Citizens: Bernardo (16e), Mahrez (33e), Andreas (38e csc)

Man United: De Gea, Wan-Bissaka, Jones, Lindelof, Williams, Fred, Andreas, James (Gomes 64), Lingard (Matic 45e), Rashford ©, Greenwood (Martial 81e)

Man City: Bravo, Walker, Otamendi, Fernandinho (Ce), Mendy, Rodrigo, Gundogan, Mahrez (Foden 86e), De Bruyne (Jesus 79e), Bernardo, Sterling

Est-ce des professionnels ou un troupeau de chèvres ?
On peut se le demander quand on voit jouer le MU actuel.
A part, Rashford aucun joueur de cette cuvée de MU ne mérite d’y jouer.
Depuis 2013, MU est sur le déclin. Je ne pensais pas que cela puisse arriver.
J’attendais que Moyes assume le rôle laissant vacant pour sir Ferguson. Ce ne fut pas le cas.
Inspiration ? Nulle
Talent ? Mot inconnu à Old Trafford, à part dans l’équipe adverse.
Technique ? Néant.
Courage ? Inexistant.
City est venu faire mumuse chez les voisins, en attendant le match retour à la maison.
Bernardo Silva a donné un récital: but puis passes décisives.
Inutile d’aller plus loin. MU a été ridicule, une fois de plus.
Man United n’est plus un grand club et encore moins une grande équipe.
MU n’est plus qu’un musée.
Pour voir bien jouer MU, il faut regarder YouTube !

Requiem pour Fausto Coppi mort le 2 janvier 1960

05.01.20 | par morlino | Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT

Il y a 60 ans disparaissait Coppi.
Le campionissimo est oublié, scandaleusement en France alors qu’il fut l’un des plus grands héros sportif de tous les temps.
Il avait de la classe, sur et loin du vélo.
Une présence sensationnelle.
La force et la douceur, dans un même être humain.
Il reste un modèle.
Coppi m’apporte autant que Vermeer et Pessoa. Woolf et Colette.
Quand on voit la racaille qui empeste la presse, on a envie de gerber.
Tant de lignes sur un ambassadeur de l’imposture et rien sur un homme qui diffusait la grâce.
Vive Coppi !
Vive Camus !
Ils sont bien plus perceptibles que tant de minables vivants.
En ce qui concerne le vélo: les champions français actuels n’ont pas 10% de son talent.
C’est comparer les chansons de Grand Corps Malade avec celles de Léo Ferré. L’inventeur du slam moderne en France ? Ferré !
Dire qu’il pleut quand il pleut, cela ne suffit pas.
La littérature ne se donne pas à tout le monde.
Il faut être appelé et non pas élu !

:: Page suivante >>

Le blog de Bernard Morlino

| Suivante >

Janvier 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

powered by b2evolution free blog software