La France a été battue par l'Espagne toujours aussi forte

29.03.17 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BARCA ES MES QUE UN CLUB, LA MAISON BLANCHE

Mardu 28 mars 2017
Match amical
France 0-2 Espagne
Buts pour l’Espagne: Silva (69e pen.), Deulofeu (78e)

Equipes de départ:

France: Lloris/ Kursawa, Umtiti, Koscielny, Jallet/ Rabiot, Kanté, Tolisso/ Griezmann, Gameiro, Mbappé.

Espagne: De Gea/ Carvajal, Ramos, Piqué, Jordi Alba/ Busquets, Koke, Isco, Iniesta/ Pedro, Morata.

La France a été battu dans tous les domaines, notamment dans l’animation.
La vidéo a changé la donne. La France a ouvert le score mais le but fut refusé pour un hors jeu. Ensuite, l’Espagne a marqué sur penalty. Et enfin, l’Espagne l’a emporté mais il a fallu la vidéo pour valider le but. La vidéo a été d’un bon apport.
La France a fait trop de turn over. L’Espagne avait plus de bouteille, plus d’automatisme.
La victoire est logique.
La France de Deschamps est bien pâle.
Comme je l’ai dit maintes et maintes fois, la France a perdu en finale de l’Euro 2016 au SDF.
Ce qui reste un résultat néfaste mais en France le spectacle doit continuer.

Contre le Luxembourg, ça passe. Contre l’Espagne, ça casse mais c’était amical.
Tolisso, Rabiot et Gamerio n’ont pas montré grand chose.
Bakayoko entré en cours est passé à côté de son match, occasionnant l’ouverture du score.
Koscielny a provoqué le penalty: un de plus !
Aucun Bleu ne s’est distingué, à commencer par Griezmann, quelconque. Il est pourtant l’icône des médias et de la FFF.
Les absents doivent se rassurer: Matuidi, Varane, Pogba, Evra et Payet auront encore leur mot à dire avec Deschamps puisque sans eux la France a perdu. Benzema aussi ferait du bien à l’attaque bleue. Et Ben Arfa aussi !
Le décalage entre la France et l’Espagne est aussi logique que cela qui s’est produit entre le PSG et Barcelone.
Le football espagnol en club et en sélection est supérieur au football français.
C’est une évidente.
La France n’a pas manifesté de joie à jouer ensemble. On n’a pas senti un groupe. Le meilleur ce fut peut-être Hugo Lloris et il en a pris deux !
La France est à sa place: loin de l’Espagne qui collectionne les C1 en clubs quand la France n’a que celle de l’OM (1993)

Ben Arfa toujours marginalisé après le 6-1 encaissé au Barça. Y a-t-il un pilote au PSG ?

Samedi 1er avril 2017
Finale de la Coupe de la Ligue, à Lyon
Monaco-PSG
L’éphémère entraîneur du PSG 2016-2017 nous fait croire que Hatem Arfa n’a pas le niveau pour jouer au PSG ce qui signifie qu’il ne sait pas jouer en L1, lui qui a remis l’OGCN sur les hauteurs de la L1 avec Claude Puel. En fait, il faut rappeler un fait historique: Emery n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016, alors comment voulez-vous qu’il réussisse à faire en Espagne avec le PSG ce qu’il n’a pas réussi avec Séville ?
Les frasques d’Aurier, Ibrahimovic qui fait entrer ses enfants sur le terrain en plein match au mépris de l’arbitre et de l’équipe adverse (et du public!), le départ précipité de David Luiz, les arrivées ratées des recrues estivales, la râclée historique au Barça, Ben Arfa, outrageusement ostracisé, joueur perdu sans entraîneur, y a-t-il un pilote dans l’avion du PSG ?
Le PSG joue gros à Lyon après sa déroute en C1.
1er avril ? Nouvelle farce du PSG d’Emery ?
Alors que Monaco est en 1/4 de la C1, soit l’une des plus performantes équipes d’Europe, le PSG a reçu une gifle historique à Barcelone, 6-1. Une vraie honte. Un non professionnalisme certifié après avoir gagné pourtant 4-0 en 8e aller à Paris. L’accident est-ce le 6-1 ou… le 4-0 ?
Le match retour en Espagne a révélé une non préparation mentale face à l’événement capital.
Les joueurs étaient tous à la dérive. Ils ont attaqué le match, le cigare aux lèvres.
L’entraîneur pendant ce temps priait sur son banc, écrasé par le poids de l’événement.
A 5-1, il s’en remettait à Dieu pendant que Barcelone passait à l’assaut final.
Le PSG était dans le rôle du taureau a achevé. Neymar a fini le travail en 7 minutes. Neymar, que Paris recrutait dans ses rêves, est devenu le cauchemar du PSG.
Ensuite, on a eu droit à ce genre d’explications:
1/ Les joueurs n’ont pas respecté les consignes de leur entraîneur.
2/ Rabiot a joué blessé.
Vraiment de quoi rire. Tout cela n’est pas sérieux.
P. Guardiola a de son côté déclaré après l’élimination de Man City à Monaco: “Je n’ai pas su motiver mes joueurs pour qu’ils se battent. Une mi-temps de combat ça ne suffit pas.” Voilà un entraîneur qui assume ses responsabilités.
Luis Enrique, celui du Barça, a remis sa démission après le 4-0 encaissé à Paris.
Unai Emery, lui, a déclaré après la cuisante défaite 6-1, que son équipe était en train d’apprendre le haut niveau.
A la mi-temps, en Espagne, il a dit à ses joueurs qu’il avait plus d’expérience qu’eux, même s’il n’avait évolué qu’en L2. Est-ce un discours à tenir ? Non, ce fut des propos avant l’envoi à l’abattoir du Camp Nou.
Emery est un entraîneur d’Europe League qu’il a remporté trois fois mais il n’a aucune expérience de la C1 qui est d’un niveau supérieur.
L’ancien joueur de L2 est très à l’aise en Europe League, la L2 européenne.
Paris était bien plus compétitif avec Leonardo, Ancelotti et Blanc.
Quand on dit posséder une F1 on ne la confie pas à un conducteur de Solex.
Qui va vouloir entraîner Paris ?
Un entraîneur du niveau d’Emery pour se faire une notoriété ? Possible.
Un entraîneur sur le déclin qui va chercher à se relancer ? Fort probable.
Une vieille gloire pour le dernier tour de piste ? Non, elles vont faire fortune en Chine.
Une vraie star du management ? Impossible. Les vraies stars veulent entraîner un vrai grand club comme le Barça, le Real, le Bayern, la Juve ou Man United.
Le PSG est un jeune club sans C1. Un club sans C1 ne peut pas prétendre au haut du panier.
Pendant cette trêve internationale, Ben Arfa a fait vibrer la toile avec un message vidéo pour dire qu’il aime le PSG. Il s’exprime devant l’eau, symbole de l’amour. Le dernier romantique du football parle et marche comme Rimbaud voulait écrire en marchant. Avant Barcelone, Ben Arfa est le seul joueur du PSG à dire: “Je n’ai pas peur". Après, il fut le seul à consoler ses coéquipiers. Paris en a pris 6 contre le Barça sans Ben Arfa et l’entraîneur du PSG laisse encore Ben Arfa sur le banc.
D’aucuns disent qu’il faut sanctionner Ben Arfa pour avoir fait parler de lui loin du terrain.
Il est vrai que c’est plus grave que ce qu’ont fait Aurier -insulte dirigée contre Blanc- et Ibarhimovic, insulte contre la France.
Paris est un club qui semble n’avoir pas de directeur, pas de directeur sportif, pas d’entraîneur.
Le club français pulvérisé par Barcelone a tout d’une auberge espagnole.
Prochain entraîneur du PSG ? Pourquoi pas Luis Enrique, le bourreau du PSD d’Emery.

Bien parti pour un 5e Ballon d'or, C. Ronaldo atteint les 70 buts avec le Portugal

26.03.17 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Mental, physique, technique, CR7 a tout. Ceux qui le critiquent se mettraient à genoux s’il signait pour jouer dans leur club. De surcroît, il est très abordable et ne refuse pas un autographe à quelqu’un qui attend des heures sa venue, comme tel joueur français qui ose se comparer à lui. Le seul joueur actuel qui peut se considérer “star du football” c’est lui. En France, les internationaux qui se comparent à lui ressemblent à des gosses. Quand on voit CR7, on voit un homme, pas un gamin.

Qualification Coupe du Monde 2018
Samedi 25 mars 2017
Portugal 3-0 Hongrie
Buts pour le Portugal: A. Silva (31e), C. Ronaldo (36e, 65e)

Avec une passe décisive et un doublé, C. Ronaldo a encore été le héros du Portugal.
Et dire que des abrutis doutent de son talent !
Ce garçon plane sur le football: depuis 2007, il est toujours sur le podium du Ballon d’or, sauf en 2010 (6e). 4 fois premier, et 5 fois deuxième !
Ils sont où les Français de ce niveau ?
Toujours là. Il évite les blessures, sauf devant la France. “Attentat ?”
C. Ronaldo vient de porter à 70 son nombre de buts avec son équipe nationale.
Lui ne dit pas comme tel Français: je ne veux plus jouer pour mon pays…
Il est vrai que C. Ronaldo n’a pas un pois chiche en guise de cerveau.
Sa rage est belle à voir. De la grinta à en revendre.
Sa passion est intacte. Il a une hygiène de vie au-delà de ce que l’on peut espérer d’un champion.
Il a envoyé sur les roses les instances de la FIFA et de l’UEFA. Pour le Ballon d’or, Blatter était pour Messi, et Platini a dit qu’il voterait Ribéry.
C. Ronaldo n’a pas tué le football en lui, rien à voir avec Beckham qui n’était plus qu’un mannequin dérisoire avec ses slips et ses tatouages.
CR7 s’impose en pleine époque Messi.
Explosif, collectif, buteur, capitaine hors du commun, leader sur et en dehors du terrain, businessman, grand communiquant, généreux, intelligent, bel athlète… Quel est son défaut ?
Le quadruple Ballon d’Or atteint la barre des 70 buts en 137 sélections.
Qui fait mieux ?
Les gazettes annoncent qu’il est le joueur le mieux payé de la planète.
Rien de plus logique.
Quand on voit ce qu’empochent des joueurs qui n’ont pas 50 % de son talent et qui en plus sont des intermittents de l’exploit, on se réjouit pour CR7.
CR7 a un aéroport qui porte son nom et il a ouvert un musée pour y mettre ses trophées afin de faire profiter les amateurs de football, que dis-je, les connaisseurs.
CR7 n’est pas qu’une image, comme la plupart de ses imitateurs, lui c’est un vrai grand champion, sur le pont 365 jours par an. Un ennemi de la fainéantise.

Constat et non pas polémique: la Fédération française de football a osé faire jouer le premier match des Bleus depuis la mort de Raymond Kopa sans porter son deuil au Luxembourg (1)

25.03.17 | par morlino | Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR

Vista, grande technique, intelligence de jeu, constance 365 jours par an, bon partout (sauf de la tête), c’était Raymond Kopa (1931-2017).

Qualification pour la Coupe du Monde 2018
Samedi 25 mars 2017
Luxembourg 1-3 France
But pour le Luxembourg: Joachim (34e pen.)
Buts pour la France: Giroud (28e, 77e), Griezmann (37e pen.)

Match dont il ne reste déjà rien. Le staff des Bleus a noté le mauvais terrain, le petit stade vétuste, une ambiance très années 1930. Une sortie chez les ploucs, quoi ! Des ploucs qui n’ont pas été ridicules. Giroud a été le seul à les féliciter. Décidément un garçon très bien ce Giroud.
Les notes des Bleus
Lloris (5). S’en sort plutôt bien devant au moins une alerte chaude.
Sidibé (5) : Il est sorti blessé, visiblement aux côtes et a été remplacé par Jallet (62e)
Koscielny (5) : Un match sans forcer
Umtiti (5) : Au petit trop
Mendy (6) : A distribué un centre décisif pour la tête de Giroud (77e).
Kanté (7) : Belle activité
Matuidi (5) : A provoqué un penalty. Remplacé par Rabiot (83e)
Dembélé (6): De belles passes mais n’a pas joué à 60% de son potentiel.
Griezmann (3) : Inexistant.
Payet (1) : Il faut lui donner quelques VHS de Platini pour qu’il voit un vrai tireur de coups francs. Sinon il peut regarder ceux de C. Ronaldo sur YouTube. D’aucuns ont dit qu’en l’absence d’Evra, Payet était un “patron". (Un patron transparent en 1/2 et en finale de l’Euro 2016 où il blessa C. Ronaldo). Remplacé par Mbappé (78e).
Giroud (8) : Dans un contexte où on lui a remis Benzema sur la route - et aussi Lacazette-, il a répondu sur le terrain. De surcroît, à la fin du match il a parlé de travail et d’humilité. Les deux mots-clefs.

Deschamps (7): Il a eu raison de sélectionner Giroud, auteur de deux buts. Benzema aurait pu en mettre autant ou trois ou zéro. On ne le saura jamais. Si avant le match on a parlé beaucoup de Benzema c’est sans doute parce que Zidane a donné son feu vert à Benzema pour aller parler à Dugarry, consultant et très proche de Zidane. Merci Zizou ! Deschamps a dit que le retour de Benzema: “Ce n’est pas le sujet". Tant que Giroud marque, il a raison.

De ce match, je retiens surtout ce qui suit. Et c’est un constat, un triste constat. Rien à voir avec la polémique.
Raymond Kopa avait raison quand il m’a dit:
-"On m’oubliera mais pas Justo Fontaine car il a marqué 13 buts lors de la Coupe du Monde 1958″.
Mort le 3 mars 2017, à 85 ans, le premier très grand joueur français n’a pas eu droit à un digne hommage posthume: les Bleus n’ont pas porté son deuil au cours de leur premier match depuis sa disparition. En Italie, Angleterre, Allemagne ou Espagne, les dirigeants ont beaucoup plus de mémoire car ils connaissent mieux le football.
La France est habituée au manquement du devoir de mémoire.
Qu’on ne vienne pas ensuite se plaindre que les jeunes ne respectent plus rien
.
Payet a fait son caprice pour quitter West Ham, club dans lequel il était sous contrat, et pourtant il est en équipe de France. Cela veut dire que les joueurs ont pris le pouvoir. Il suffit de voir ce que fait Aurier au PSG: la liste de ses frasques est si longue que je ne peux même pas la commencer.
Et dire que si les joueurs font ce qu’ils veulent c’est grâce à Kopa qui a œuvré pour le contrat à temps et non plus à vie. Il avait dit: “Les joueurs sont des esclaves".
Kopa n’a pas été honoré alors qu’il y a beaucoup à dire, notamment souligner qu’il était bien intégré, lui le descendant de Polonais.
Finalement le fait de ne pas saluer Kopa s’explique.
A la fin de sa carrière internationale, la FFF n’a plus voulu de lui, et l’a exclu des Bleus car le sélectionneur des Bleus estima qu’il jouait moins bien. Pendant ce temps, Kopa, sans rien dire à personne, essayait de sauver son fils des griffes du cancer, en vain. Ensuite, ce fut lui qui refusa d’être convoqué.
En 1958, avant la Coupe du Monde, la presse française n’avait pas voulu de lui en équipe de France parce qu’il évoluait au Real Madrid. On l’accusait d’avoir déserté Reims pour faire fortune en Espagne. Les médias disaient: “Il prend la place à quelqu’un…". Sous entendu à un Français pur sucre qui joue en L1…
Kopa a inspiré ma jeunesse, ma vie.
Il ne m’a jamais déçu.
Les icônes actuels françaises ne lui arrivent pas à la cheville.
Il ne faut pas être surpris par la désinvolture des footballeurs actuels puisque le mauvais exemple vient d’en haut.
Le seul qui a eu un mot plein de respect sur Kopa ce fut K. Mbappé. Pas étonnant, c’est celui qui manifeste le plus d’élégance.
Le 25 mars 2017, Antoine Griezmann a fait la Une de L’Equipe.
C’est le nouveau produit de l’EDF.
A 26 ans, il n’a rien gagné à part la L 2 espagnole 2010 avec la Real Sociedad et la Supercoupe d’Espagne 2014 avec l’Atlético Madrid. C’est maigrichon pour une “star".
Au même âge, Kopa avait remporté trois championnats et une C1.
C’est Giroud qu’il fallait mettre en Une, le matin du match. Giroud est désormais l’un des dix meilleurs buteurs de l’Histoire des Bleus depuis un siècle. C’est donc Giroud le leader en attaque et absolument pas Griezmann.

Palmarès de Raymond Kopa

Reims
L1 1953, 1955, 1960 et 1962
Coupe latine 1953
L2 1966

Real Madrid
Liga 1957 et 1958
Champions league 1957, 1958 et 1959
Coupe latine 1957

France, 45 sélections (18 buts)
3e à la Coupe du Monde 1958

Ballon d’or 1958

(1) Le 27 mars 2017, la FFF a annoncé :"Mardi 28 mars 2017, avant le match amical France-Espagne, le coup d’envoi sera précédé d’une minute d’applaudissements en la mémoire de Raymond Kopa et de l’ancien vice-président de la FFF, Jean Verbeke".

1000e match pour, Gianluigi Buffon, le plus grand gardien de son époque

25.03.17 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR

Gianluigi Buffon, né le 28 janvier 1978 à Carrare en Toscane, a fêté son 1000e match professionnel contre l’Albanie (2-0), vendredi 24 mars 2017. Le grand gardien a commencé sa carrière pro en novembre 1995.
“Bel aboutissement. La seule chose que je peux dire avec certitude, c’est qu’il n’y en aura pas 1000 de plus ensuite", a dit Buffon, âgé de 39 ans, qui ne peut toujours pas parler de retraite.
Pour avoir une si impressionnante longévité, il faut une hygiène de vie exceptionnelle.
Des plaisantins pronostiquent sa baisse de forme depuis six ans !
Le gardien italien a disputé son premier match professionnel à 17 ans.
Il a joué 220 matches avec Parme, 612 avec la Juventus Turin et 168 avec son équipe nationale.
Le portier historique devrait avec la Squadra Azzurra disputer sa sixième Coupe du Monde (2018) en Russie.
“Gigi” n’a connu que deux échecs importants: ces défaites en finale des Ligues des champions 2003 et 2015. Une compétition qui curieusement manque à son palmarès.
Buffon a un charisme qui saute aux yeux.
Il a charme fou. Pourrait être acteur. Un regard perçant. Une attitude de gagnant. Il est toujours positif. Peut rire ou avoir un visage agressif.
Un grand très grand Monsieur.
Il est toujours resté en Italie, refusant les ponts d’or de l’étranger.
Je suis fier d’avoir du sang Italien comme lui.
En Italie, le football est un art à part entière par un truc “où 22 cons tapent dans un ballon", comme on dit en France.

Parcours
1984-1986 Canaletto
1986-1990 Perticata
1990-1991 Bonascola
1991-1995 Parme AC
1995-2001 Parme AC
2001 Juventus

La Nazionale
1993-1994 -16 ans 3 sélections
1995 -17 ans 3
1994-1995 -18 ans 3
1995-1997 espoirs 11
1997 Olympique 4
1997 Italie fanion 168

Palmarès
Coupe du monde 2006
Championnat d’Europe Espoirs 1996

Parme AC
Coupe UEFA 1999
Coupe d’Italie 1999
Supercoupe d’Italie 1999

Juventus
Champion d’Italie 2002, 2003, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016
Champion d’Italie de Serie B 2007
Coupe d’Italie 2015 et 2016
Supercoupe d’Italie 2002, 2003, 2012, 2013 et 2015.

:: Page suivante >>

Le blog de Bernard Morlino

| Suivante >

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

powered by b2evolution free blog software