Le favori du Ballon d'or 2016, C.Ronaldo tout proche du triplé en Champions League

27.05.16 | par morlino | Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR

Samedi 28 mai 2016, 20 h 45/ beIN SPORTS 1
Finale de la Champions League
Real Madrid - Atletico Madrid

Il serait vraiment étonnant que le Real Madrid ne gagne pas C1 2016.
Ronaldo ne va pas rater l’occasion de remporter une 3e Coupe d’Europe.
Zidane est tout proche de décrocher un nouveau Graal.
Dans le futur immédiat, il deviendra sélectionneur de l’Equipe de France.
A part H. Herrera, argentin naturalisé français, aucun entraîneur français n’a remporté la C1 depuis 1956. H.H a à son palmarès les deux C1 de 1964 et 1965 avec l’Inter Milan.
Zidane est tout prêt de devenir encore plus titré avec cette C1.
Ensuite, il n’aura plus qu’à gagner l’Euro et la World Cup avec la France. Impossible n’est pas Zidane.
CR7 lui a déjà inscrit 93 buts en C1 ! 15 buts en 52 matchs avec Man United (2003-2009) et 7 buts en 74 matchs avec le Real Madrid depuis 2009. Au Real, il marque plus d’un but par match en C1. Et d’aucuns disent que ce n’est pas un grand joueur.
Ronaldo est le futur Ballon d’or 2016. Au Barça, Messi est derrière Suarez.
De plus CR7 va faire l’Euro.
Des optimistes annoncent que Griezmann peut devenir Ballon d’Or s’il gagne la finale contre CR7 et l’Euro. Sans doute, mais on n’y est pas encore.
Le Real est favori d’autant plus que l’Atletico a dégagé le tableau, éliminant Barcelone et le Bayern Munich. Cela a facilité le travail du Real pour accéder à la finale.
Une stratégie de Simeone contre le Real ?
Simeone n’a pas CR7. Il part avec un lourd handicap.
On nous vend Griezmann comme si c’était du niveau de Messi et CR7 voire Suarez et Neymar.
“L’autre” comme l’appelle Zidane penche pour une victoire de l’Atletico en tout cas on sens que celui qui a dégradé la fonction de sélectionneur en lisant un communiqué de grèves de ses joueurs en pleine Coupe du Monde- du jamais vu!- préfère Simeone à Zidane dont il n’a jamais accepté le coup de boule en 2006. Alors qu’il vante les qualités stratégiques de Simeone, celui qui voulait se marier… écrit:
-"Que Zidane essaie de faire la même chose pour voir ce que cela donne: il n’y parviendra pas, ce ne sera pas possible. Un bon entraîneur est celui qui est au bon endroit au bon moment". Donc “l’autre” n’est pas un grand entraîneur, car lire les grotesques revendications de ses joueurs ne fut pas un acte de résistance. Jamais un sélectionneur n’était tombé aussi bas dans la fonction.
Simeone est un battant mais il est inadmissible de le voir lancer un ballon sur le terrain pour annuler une attaque adverse. Cela mérite plusieurs mois d’exclusion. Parfois il est antisportif au possible comme cet entraîneur qui ceintura un adversaire pour ne pas qu’il amorce une attaque décisive.

OFFICIEL: José Mourinho, manager des Red Devils. Wenger et Guardiola vont devoir supporter le grand retour de MU

27.05.16 | par morlino | Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

Communiqué officiel du club:
http://www.manutd.com/en/News-And-Features/Football-News/2016/May/club-statement-manchester-united-confirm-jose-mourinho-as-new-manager.aspx
“Il faut oublier les trois dernières années” a dit Special One. Bien parlé !
Des années hors-sujet.
On va revoir le bras de fer entre Mourinho-Wenger, Mourinho-Guardiola.
On a besoin de voir de grands combats entre MU et Arsenal, MU-Man City.
Après la courte transition David Moyes on a compris que MU ne pouvait plus faire des plans de 5 ans comme le faisait Sir Ferguson.
Le passage Van Gaal a viré à l’imposture avec un entraîneur inséparable de son cahier où il notait on ne sait quoi.
Le Néerlandais a eu un management très amateur. La CUP 2016 ? Minimum syndical pour MU. Que d’argent gaspillé ! Que de décisions stupides, entre autres le renvoi du merveilleux Chicharito. Il faut des années pour former un tel joueur.
Avec Mourinho, on retrouve un manager gagnant et gagneur. Un vrai winner.
Certes, il est plus agité que Sir Ferguson. Fait plus de cirque que l’Ecossais mais c’est un grand coach et non pas un vulgaire aboyeur.
Avec Mourinho, on retrouve un patron capable de mettre la pression sur les arbitres. C’est important.
On retrouve un as des conférences de presse.
Concernant le terrain, Mourinho a une parfaite connaissance du jeu et des joueurs.
Mourinho n’est pas surfait comme certains coachs français qui sont à la fois entraîneurs ou sélectionneurs et consultants.
MU va retrouver son identité: fierté et force. Sureté et spectacle.
Van Gaal voulait gagner pour lui et non pour MU.
Avec Mourinho, le rêve est réenclenché.

Hatem Ben Arfa, le flambeau du beau football

27.05.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR

On se souvient même des buts que Ben Arfa n’a pas marqué. A part Pelé, on n’agit comme ça avec aucun autre joueur, même pas Messi ou CR7. La nouvelle popularité de Ben Arfa est tellement évidente qu’il aurait été au centre de toutes les conversations d’avant l’Euro. C’est souligné son nouveau statut. Il est certainement la nouvelle star du football français. Les mois qui arrivent le confirmeront. Ses années de travail dans le silence médiatique lui permettent de bien gérer son nouveau statut.

La polémique Deschamps-Cantona souligne une fois de plus que la non sélection d’Hatem Ben Arfa dans la liste des joueurs pour l’Euro est un très mauvais signal pour la jeunesse d’origine nord-africaine qui se sent marginalisé à travers le fait de voir leur idole avec le statut de réserviste. Rami vient d’être appelé mais il n’a pas la nouvelle puissance médiatique de Ben Arfa que tous les amoureux de football ont pu apprécier en L1 pendant toute la saison alors que Rami joue en Liga.
La question du racisme possible de Deschamps est incongrue et totalement déplacée.(1)
Jamais je ne suis allé sur ce terrain. J’ai simplement souligné que la non sélection de Ben Arfa faisait mal à sa communauté d’origine qui pouvait se sentir mise en marge de la société, bien sûr symboliquement. Il faut quand même pouvoir analyser les faits à une époque où l’on décortique tous les signes. Je n’ai parlé que du sentiment d’exclusion et en aucun cas de racisme. Concernant Deschamps, tout le monde sait que le Lyonnais Fekir non blessé aurait été sur la liste. Quant à Nasri et Benzema ils se sont créés leur propre mise à l’index. Lorsqu’il jouait avec Zidane, Deschamps et aussi Lizararu passaient leur temps à faire peur aux adversaires qui se montraient trop agressifs à l’égard de Zidane. Deschamps était l’un des plus grands protecteurs de Zidane. C’est une réalité historique.
Chaque sélectionneur à son noyau de joueurs: Cabaye et Sissoko sont présents alors que leur saison respective n’a pas été fastueuse.
L. Diarra et Mandanda sont de l’aventure même si l’OM a raté sa saison.
Briller dans des équipes médiocres n’est pas un handicap.
Quand Ben Arfa marque six buts à l’entraînement, on dit que ce n’est qu’un entraînement.
En 1998, on a dit que l’équipe de France été une photographie du moment: black-blanc-beur.
Ben Arfa est en forme, a fait une saison, fantastique, il peut marquer et faire marquer. Vu son ancienneté il avait plus sa place que Coman, remplaçant au Bayern Munich.
Le message à la jeunesse c’est: “Barrez-vous fissa à l’étranger!”
Il vaut mieux être remplaçant au Real Madrid que titulaire à l’OGCNICE. Voyez Varane, sans sa blessure il avait sa place bien au chaud dans la défense centrale de l’EDF.
La question se pose: Ben Arfa n’aurait-il pas mieux fait de jouer pour la Tunisie afin d’être un international incontesté sans avoir a subir les humeurs des sélectionneurs ? Mahrez lui a opté pour l’Algérie. C’est son choix, très respectable.
Ben Arfa n’a eu droit qu’à 45 minutes de jeu en Angleterre dans une EDF traumatisée par les morts victimes du terrorisme.
Ben Arfa n’affiche que des qualités: décisif, collectif, courageux, volontaire, discipliné, correct vis à vis des arbitres, compétitif, athlétique, gentil. Solidaire et non solitaire, selon le mot de Camus.
Il est dans la force de l’âge.
L’équipe de France a plus besoin de lui que lui n’a besoin des Bleus.
L’avenir nous dira si Deschamps a au raison de se passer de la classe de Ben Arfa.
L’Aiglon était tout à fait capable d’affronter la Roumanie, l’Albanie et la Suisse, autrement dit trois des moins effrayantes équipes du tournoi.
A partir de la fin du premier tour, les matchs seront beaucoup plus compliqués à vivre.

(1) Rappel historique: la FFF a toujours été en avance sur la société car depuis les sélections en EDF de Raoul Diagne puis de Ben Barek dans les années 1930, le football français a aboli le racisme dans son sein. Je ne parle pas des tribunes qui sont extérieures au football concret. On l’a bien vérifié lors de France-Algérie de 2001 avec l’envahissement du SDF par les jeunes français aux racines d’Afrique du Nord tristes de voir perdre l’Algérie. J’ai moi-même un grand attachement à l’Italie puisque j’ai du sang italien dans mes veines. Le football professionnel ne connaît que rivalité, concurrence mais pas de racisme parce que le mélange des personnalités alimente la richesse du jeu. La grandeur du football c’est l’assemblage des différences. C’est pour cela que j’aime tant le sport et le football en particulier qui m’a appris à aimer les autres. J’ai d’abord aimer le football avant d’aimer les autres arts.

Nota Bene: Rami est d’origine marocaine comme Larbi Ben Barek, la “première perle noire” comme le dit toujours Pelé.

Menaces terroristes, menaces FN, corruptions des politiques, grèves tous azimuts, bordel général en France

26.05.16 | par morlino | Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, LA REVUE DE STRESS

Les quatre Beatles restent le plus grand groupe du XXe siècle. Ils ont fait lever un soleil qui ne se couchera jamais.

L’Euro 2016 ?
Une danse sur un volcan.

[Post dédié à John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et Ringo Starr]

PS: 20 h foot du 26 mai 2016: OM 1993, Glassmann, Cantona, Deschamps, Foot féminin, Martial, Mourinho…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-26052016-165886

Merci à Monsieur Claude Puel

25.05.16 | par morlino | Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR

Claude Puel, Hatem Ben Arfa et Bruno Germain, belle trilogie niçoise qui va hanter les prochaines saisons des Aiglons.

Merci, trois fois merci.
Merci.
Merci.
Merci.
Depuis la période Jean Snella, dans les années 1970, on n’avait pas vu Nice si haut et au cours de deux saisons sur vos quatre passées à Nice. Excepté le Nice de Gernot, qui fut leader au début années 2000, Nice n’avait jamais été dans le secteur des leaders.
Lors de la saison 2015-2016, certains matchs Nice ressemblaient à ceux du FC Barcelone grâce à la fluidité de son football collectif.
Autour de Ben Arfa, Puel articula un très bel ensemble de joueurs plein de fougue.
Nice était la plus jeune équipe de l’élite européenne.
Puel est le meilleur entraîneur français en exercice. Il pourrait entraîner à l’étranger aussi bien. Le football est devenu comme le reste. Si vous êtes discret, trop bien élevé cela devient un handicap.
Merci pour tout.
Les “spécialistes” disent que le nouvel entraîneur a besoin d’une année pour faire des réglages. Cela promet.
Puel est un homme de caractère. Il n’a souvent pas besoin de parler. On lit sur son visage.
Il a réussi à Nice: l’ouverture du stade, l’éclosion de jeunes, deux fois 2e, la renaissance internationale de Ben Arfa, Nice pris au sérieux. Tout ça c’est sous son entraînement qui porte bien son nom.

:: Page suivante >>

Le blog de Bernard Morlino

| Suivante >

Mai 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

powered by b2evolution free blog software