Ronaldo, Messi et la Juve en pleine forme. Le MU de van Gaal toujours muet avec trois défaites de suite

Plus on s’approche de la fin de saison moins MU joue bien alors que cela devrait être le contraire ! Van Gaal il sert à quoi ? Les fans de MU sont de plus en plus nombreux à trouver que le Batave a tout pour réussir mais loin de MU. La charnière centrale de MU Smalling-McNair est un spectacle tragique. Inapte pour la Premier League. Depuis que Carrick - blessé bêtement contre Man City alors qu’il aurait fallu le ménager en fin de match assuré d’être gagné- ne joue plus, MU a perdu trois fois d’affilée et encaissé 5 buts pour n’en marquer aucun. Il est possible que les joueurs de MU étaient traumatisés lors du match car ils venaient d’apprendre que notre ami Rio Ferdinand avait perdu sa femme Rebecca morte du cancer. Le stade a hurlé le nom de Ferdinand avant le match comme on hurle à la mort. Triste jour. Accablante nouvelle. Il est pénible de savoir Ferdinand, Vidic, Fletcher et Evra loin de MU. C’est ce qui restera de l’ère van Gaal: les historiques forcés d’aller voir ailleurs.

*Classement des buteurs en Espagne

1 Ronaldo Cristiano/ Real Madrid 42 buts en 32 matchs. Moyenne 1.31
2 Messi Lionel/ FC Barcelone 40 buts en 35 matchs. Moyenne 1.14

Messi a marqué deux buts et Ronaldo lui a répondu par un nouveau triplé ! Et face à ce duo constant, des votants ont osé placé 3e meilleur joueur au monde Ribéry, l’intermittent du spectacle.
A trois journée de la fin de la Liga, Barcelone est leader avec 87 points devant le Real Madrid à deux points. Les deux clubs ont déjà inscrit 105 buts en championnat, oui 210 buts à deux.

*En Italie, la Juventus Turin a été sacrée championne d’Italie. Nouveau titre pour Pirlo et Evra… qui salue tous ses détracteurs !

*En Angleterre, Manchester United a perdu a domicile contre West Brom, un club qui se bat(tait) pour éviter la relégation (0-1). Je n’ai pas regardé le match, volontairement. Le gardien adverse a fait un beau match mais les Red Devils ont été maladroits au point de rater un penalty par van Persie, un autre célèbre intermittent du spectacle. C’est la troisième défaite de suite de MU. Je n’ai qu’un vœu: voir le départ de Louis van Gaal. A West Brom, un homme était content: notre ami D. Fletcher que le Batave a renvoyé d’Old Trafford. Fletcher a plus fait pour MU que le Batave ne fera jamais. Le coach qui ressemble à un faux allemand a bien de la chance que Liverpool ne tourne pas rond. Les trois premiers sont qualifiés pour la C1 2016 et le 4e a le droit aux barrages. A venir Chelsea-Liverpool et MU-Arsenal. MU n’a marqué aucun but en trois matchs, c’est bien la peine d’avoir Rooney, van Persie, Di Maria, Falcao. Pendant ce temps Chicharito flambe au Real. Van Gaal connait aussi bien MU que je suis spécialiste de l’art étrusque.

Classement en Angleterre
1 Chelsea 80 points 34 matchs: + 41
2 Manchester City 67 34/ + 34
3 Arsenal 67 33/ + 31
4 Manchester United 65 35/ + 24
5 Liverpool 61 35/ + 11

* En Allemagne, le Bayern Munich a perdu à l’extérieur mais ce n’est pas grave. Les Bavarois ont beaucoup d’avance et leur place de leader n’est pas menacée.

* En France, les co leaders Lyon et le PSG (avec un match de retard) sont au coude à coude. Concernant la relégation, Lens est déjà en L2. Il est où le plus meilleur public de France, truc de journaleux ? Il ne sert à pas grand chose. Tous les stades de L1 ont le meilleur public de France. A trois journées de la fin, Nice (13e,42 points, 1-1 contre Caen) est à 5 points du premier relégable, Evian: “Les 42 points ? Cette année, ça va se jouer à un peu plus haut, il va falloir batailler jusqu’à la fin, et on ne va rien lâcher” a confié le coach niçois, Claude Puel. Le dernier match à Nice sera contre Lens.

Aurevoir chère Madame Patachou (1918-2015)

Les chanteurs de rap peuvent aller se rhabiller. Ont-ils donné l’équivalent de Bal chez Temporel d’Hardellet mis en musique par Guy Béart ? Les revendications ne pèsent pas lourds devant la poésie. Hurler dans une démocratie c’est facile.

Chanteuse, actrice, accoucheuse de talent, maman de Pierre Billon, elle a eu une vie totalement accomplie.
Chaque fois que je la voyais, je me disais: c’est ça une femme.
Elle incarnait la féminité dans toute sa splendeur avec le côté mec qui authentifie la personnalité. (La réciproque est valable of course)
Elle chantait aussi bien qu’elle jouait.
Elle savait absolument tout faire.
Quand elle parlait, elle dégageait une assurance inouïe. Elle avait le mental dont rêve les sportifs.
Si la France était dirigée par une personnalité de sa dimension nous n’en serions pas là.
Elle fut et restera l’une des plus grandes montmartroises du XXe siècle. Et elle a bien fait de quitter la Butte qui est de plus en plus défigurée par des magasins de fringues- excepté le versant du Lapin Agile de mon ami Yves Mathieu qui fait figure de dernier Mohican.

Une journée avec Tabucchi (Quai Voltaire) Un hommage par quatre de ses amis

02.05.15 | par morlino | Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR

Antonia Tabucchi (1943-2012) pensait que Pessoa fut le meilleur poète européen du XXe siècle. A mon avis, Pessoa est le meilleur poète de tous les temps. Il est impossible d’aller au-delà de l’œuvre de l’auteur du Livre de l’intranquillité qui a écrit sous différentes identités de manière vertigineuse.

Voici un hymne à l’amitié par un quatuor orphelin du magistral Toscan qu’il faut traiter en hétéronyme de Fernando Pessoa. Tous les témoignages (Paolo di Paolo, Dacia Maraini, Romana Petri, Ugo Riccarelli) soulignent la ressemblance entre Antonio Tabucchi et Fernando Pessoa. Le Toscan avait fini par devenir le sosie du Portugais. Mieux qu’un sosie : la survivance. Bien sûr, les lunettes et la moustache renvoyaient à l’auteur du Bureau de tabacs mais il y avait l’âme en plus. Antonio Tabucchi ne cultivait pas la ressemblance avec son écrivain fétiche, elle est venue naturellement favorisée par une communauté d’esprit : même tendresse qui se fracasse contre l’incroyable cruelle bêtise des hommes qui abordent la vie sans jamais la capter, même finesse d’analyse, même intelligence, même sensibilité donc. Il faut savoir que Tabucchi a écrit sur Pessoa directement en portugais pour être en osmose avec lui (Requiem, 1992). Si les deux écrivains s’étaient rencontrés, je reste persuadé qu’ils n’auraient pas beaucoup parlé, sauf par la communication muette. Quand on a tant de points en commun, le silence est de rigueur. J’avais un avantage sensoriel sur Tabbuchi par rapport à Pessoa: tout simplement parce que j’étais amis avec Philippe Soupault qui fut lié à Pessoa. J’étais l’homme qui a vu l’ours qui a vu l’ours.
Tous les intervenants présents dans le livre évoquent la cigarette de Tabucchi, celle qui devait l’emporter. Pourquoi fumait-il autant ? La première fois que je l’ai vu- grâce à son ami traducteur Bernard Comment- il mettait chaque fois un petit bout de plastic en guise de filtre supplémentaire. Je lui ai dit que cela était dérisoire au niveau efficacité sur la santé. Je sais de quoi je parle, je suis fils de buraliste, d’où mon attrait pour Le Bureau de tabacs, et Les Méfaits du tabac de Tchékhov, sans parler du tabac chez Italo Svevo. Face à Antonio Tabbuchi, j’ai vu aussi James Joyce. Tabucchi était imbibé de littérature. Il fut un grand combattant de l’Italie prétentieuse de Berlusconi. Une Italie vulgaire qui n’a rien à voir avec celle qui a donné 35 % au patrimoine culturel mondial. Il parlait parfaitement la langue de Molière, comme celle de Dante et de Pessoa. Il devait parler aussi celle de Shakespeare. Ses livres ont tous une dimension mystique, métaphysique sans jamais appuyer sur rien. Quand un personnage marche dans les livres de Tabucchi, son esprit est toujours à l’air libre, humant le présent enveloppé des réminiscences de nos prédécesseurs. Il marchait au présent articulé par le passé. L’avenir ? Une science-fiction pour mythomanes. L’avenir il ne le tolérait que dans les matchs de football. Avoir la balle au pied savoir où et à qui la donner, et surtout comment la donner, ou alors la recevoir en se démarquant le mieux possible. Il espérait que les politiciens en fassent de même avec les concitoyens. Tel n’était pas le cas, alors il se réfugiait dans un manuscrit, avançant dans le texte comme Roberto Baggio avec le ballon. Il aimait les mots, la littérature, sa femme, sa famille, ses amis, l’Italie… Il haïssait les imposteurs qui institutionnalisent le mensonge. Un jour, sans prévenir personne, il s’est rasé la moustache. Ce fut comme si Charlie Chaplin déposait sa canne. Tabucchi sans moustache, sans lunette ou l’adieu à Pessoa ? Tabucchi était un hétéronyme de Pessoa. On l’avait connu avec moustache. On ne l’a pas assez connu sans moustache.

-Une journée avec Tabucchi, Paolo di Paolo, Dacia Maraini, Romana Petri, Ugo Riccarelli. Traduit de l’italien par Romane Lafore. Quai Voltaire, 140 p., 14,40 €

Des livres pour les enfants, de 7 à 77 ans bien sûr, par Modiano/Zehrfuss, Prévert/Duhême, Hennerolles/Bonini et René/Truong. (Gallimard, Grasset, Bulles de savon)

01.05.15 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, VAN GOGH FOR EVER

“Dépêchons-nous de manger sur l’herbe avant que l’herbe ne mange sur nous.” (Jacques Prévert)

Dans Un pedigree (2005), Patrick Modiano se compare à un chien, ce qui fit sursauter ses lecteurs peu habitués à l’entendre parler de cette façon, et surtout à le voir écrire comme ça, du moins publier sur ce ton-là. Dans Une aventure de Choura (1986), “petit” album réédité à la faveur du Prix Goncourt 2014, Patrick Modiano donne du grain à moudre à ces biographes. De fait, il s’agit des aventures d’un labrador blanc aux yeux bleus qui s’ennuie chez ses maîtres. De là à y voir un autoportrait de l’écrivain il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement. On voit Choura à l’école, dans le bain en train de lire, au cinéma, et on le retrouve même dans la ville Rose, celle que je regardais tout le temps quand je remontais à mobylette vers le cap de Nice par la basse Corniche. C’est là que Choura devient le secrétaire d’une baronne qui avait pour ami un certain Porfirio Rubirosa. La dolce vita est si régnante que le chien finit par faire du ski nautique. La couverture est frappée d’une pastille Modiano Prix Nobel 2014. Ce qui ajoute à la cocasserie pour les lecteurs non-initiés à l’univers de Modiano et de sa femme, Dominique Zherfuss qui a un trait qui renvoie à la fois à l’écriture cinématographique de Jacques Tati et à celle d’Alain Resnais. Ce livre est un cadeau pour les lecteurs de Modiano qui peuvent se délecter à relever des indices qu’ils pourraient rattacher à l’œuvre romanesque de l’auteur de Dora Broder.

Lu par Jacques Bonnafé dont la voix est sur le CD vendu avec l’album illustré par Jacqueline Duhême, L’opéra de la lune de Jacques Prévert nous met en présence d’un garçon qui préfère la pureté de la lune à la terre pleine de guerres. L’ensemble est mis en musique par Denis Levaillant. Une pure merveille comme tout ce que nous a donné Prévert, l’un des plus authentiques poètes de la littérature française, tous siècles confondus. Un livre à lire et à relire. Beau mariage entre texte, dessins, musique et voix.

Un matin, un beau matin bien sûr, Vladimir prend son appareil photo et arrive à capter une femme invisible. Le miracle survint peut-être parce qu’il utilisait un boitier à l’ancienne avec des pellicules 400 Asa loin du numérique. C’est alors qu’il a appuyé sur le déclencheur pour prendre la photo d’un paysage sans présence humaine qu’il a vu apparaître sa déesse, une fois l’œil collé au viseur de son Leica, la Rolls Royce des photographes. Une brune, robe rouge. A-t-il pris la femme invisible ? Il a hâte de développer la pellicule pour voir… Voilà comment Cécile Hennerolles démarre sa belle histoire de Vladimir et Clémence illustré avec un côté rétro par Sandrine Bonini. Rétro pas désuet.

L’album grand format Peintres qui êtes-vous ? proposé par le duo magique formé par Jean René et Marcelino Truong nous permet un face à face avec 18 maîtres dont chaque portrait pleine page nous sautent aux yeux de manière magistrale. Très bonne idée de proposer une nouvelle version d’autoportraits hyper connus. Cet album restera comme l’un des plus beaux de 2015. Il fait aimer la peinture. C’est l’essentiel quand on s’attaque à un tel projet. Ici les auteurs dépassent leurs ambitions. Ils voulaient du beau, ils ont obtenu de l’excellence.

-Une aventure de Choura, de Patrick Modiano et Dominique Zehrfuss. Gallimard/ Jeunesse, 45 p., 5,50 €. A lire aussi : Une fiancée pour Choura, 45 p., 5,50 €
-L’Opéra de la lune, de Jacques Prévert et Jacqueline Duhême. Gallimard/ Jeunesse, 35 p., 22,50 €
-Vladimir et Clémence, de Cécile Hennerolles et Sandrine Bonini. Grasset Jeunesse, 76 p., 14 €
-Peintres qui êtes-vous ? de Jean René et Marcelino Truong. Bulles de savon, 44 p., 18,95 €

Rugby à charges, de Pierre Ballester. (La Martinière) Soit un pavé dans la mare.

30.04.15 | par morlino | Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV, LA REVUE DE STRESS

Jadis les rugbymen n’avaient pas le physique de déménageurs survitaminés.

Dans les années 1950, Albert Camus, le célèbre gardien de but du RUA, disait que le rugby était un sport de droite à l’inverse du football, sport de gauche. Il disait cela parce que le rugby a été inventé par des étudiants, fils de riches, tandis que le football était le fief des ouvriers, donc des pauvres. Depuis tout a bien changé mais le rugby n’en est pas pour autant devenu un sport de gauche.
Question: Y-a-t-il du dopage dans le rugby?
-"Oui, depuis longtemps.”
La réponse est de Pierre Ballester dans son livre sur les bas-fonds du rugby.
Si vous voulez garder l’image Epinal du rugby n’ouvrez pas ce document sur les pharmacies des clubs de rugby sinon vous pourrez présenter le concours pour devenir pharmacien tant il y a de noms de produits illicites cités.
Je n’ai jamais cru une seconde aux valeurs du rugby dont on nous parle sans cesse: gentleman, honnêteté, courage, morale et patati-patata. Rien que du pipeau. Comme si tous les autres sports n’étaient que mensonge, saloperie, voyoucratie. A ma connaissance c’est bien un ex capitaine du XV de France qui a tué la mère de ses deux enfants. Alors qu’on balaye un peu devant sa porte avant de donner des leçons de savoir vivre.
Quand vous parlez de dopage dans le rugby, les anciens montent en première ligne: ce mec dit n’importe quoi, qu’il nous le prouve !
Et on entend aussi: ce bouquin c’est pour faire de la tune, le fric rien que le fric.
Des gens qui se servent du rugby n’aiment pas qu’on serve le rugby.
En football dès que l’on parle de dopage, on répond: non! il s’agit de médicalisation.
On a vu que l’Affaire de le Juventus Turin a été étouffée dans l’œuf. Pas touche aux icônes sacrées !
En rugby, il se passera la même chose: l’omerta va tout recouvrir.
Le livre de Pierre Ballester est un coup d’épée dans l’eau. Les gens de pouvoir vont le minimiser au maximum.
Les éclaboussures sécheront vite. Les auteurs de ce genre de livre sont toujours désignés par les hostiles comme des balances. C’est pourquoi on en voit si peu en librairie où ils sont vite marginalisés. Bref, on aime le sport pour le vanter pas pour le salir. Les révélations deviennent vite des dénonciations.
Les gros musclés vont pouvoir continuer à s’affronter sous les caméras de plus en plus nombreuses.
Le dopage tout le monde le sait n’existe que dans le cyclisme ! Plus on désigne les cyclistes moins on regarde ailleurs.
Le rugby est beau lorsqu’il il est vu par les yeux de Nimier et Blondin. Quant à la télé, elle est toujours orpheline de Roger Couderc.
Moi, j’aimais le rugby des Boniface, des Spanghero, d’Albadejo. Pas celui des mecs à poil sur les calendriers.
J’aime les sportifs, les vrais de vrais. Pas les bombeurs de cul. C’est l’âme qui compte, pas la longueur de sa bite qu’ils cachent en plus comme sur les bouquins de femmes à poil des années 1950 qui avaient le sexe bouché par les correcteurs d’imprimeries.

-Rugby à charges, de Pierre Ballester. La Martinière, 294 p., 19 €

:: Page suivante >>

Le blog de Bernard Morlino

| Suivante >

Mai 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

powered by b2evolution free blog software