>>  
Hugo Boss chez Victor Hugo. Un récit hilarant et clairvoyant sur les vigiles: "Debout-payé" de Gauz (Le Nouvel Attila)
23.09.14 @ 07:58:44, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, 507 mots   French (FR)

Ne lisez pas le livre débile à la mode, mais lisez Gauz, quelqu’un qui a quelque chose à dire et qui le dit très bien, avec ses mots à lui. Un véritable écrivain. Un livre fort, très fort, le tout avec le sourire.

Voici la très bonne surprise de la rentrée littéraire 2014, très loin de l’abêtissement général provoqué par un livre qui aurait dû être imprimé sur du P.Q.
A l’inverse, Gauz, inconnu au bataillon, fait une entrée fracassante dans le monde des lettres. A 43 ans, et tout son talent, il donne à entendre une nouvelle voix, la sienne basée sur l’observation. On a droit à un volume des Choses vues, de Victor Hugo qui est aujourd’hui moins connu qu’Hugo Boss ! Et justement, tout son récit, ou presque, se passe dans une boutique de produits cosmétiques des Champs-Elysées.
Gauz, Ivoirien, est venu en France pour étudier à l’université avant de bifurquer dans la vie active. Au fil du temps, il exerce divers métiers grâce à un appétit de vivre et une intelligence caméléon. De fait, Gauz peut se fondre dans le paysage, d’où le Debout-payé qui signifie vigile rémunéré. A la fois, jardinier, scénariste, baby-sitter, photographe, journaliste, il sait faire beaucoup de choses. Son livre nous plonge dans l’univers des « sans-papiers ». Pour survivre, le narrateur devient vigie, et donc observe tous les comportements des clients, passants, badauds, ainsi de suite. Il est dans le rôle d’un phare humain, de la sentinelle de la société. Il n’est pas tendre avec les consommateurs qui sont obsédés par les parfums et autres maquillages.
Le livre est remarquable dans sa densité. Gauz illustre à la lettre le conseil de Paul Léautaud, à savoir on ne doit écrire que sur ce que l’on connaît. Gauz nous offre un récit haut de gamme avec un humour de chaque instant. Aux heures tardives, il nous décrit la ronde des acheteurs. C’est magnifique. Il nous dévoile les tapineuses, les travestis et les femmes voilées s’échanger leurs impressions sur tel ou tel déodorant. Quand il voit le sosie d’Amy Winehouse, il y a alerte dans le magasin : la jeune femme titubant va-t-elle tester un parfum ou boire le flacon ? Bien sûr, il y a une dimension politique. Pourquoi les Noirs, “sans papiers” ou avec, sont-ils appelés à devenir vigies, agents de sécurité ?
Gauz dresse le portrait de la France des Trente glorieuses aux années chômages. Il nous décrit un Paris avec des populations de tous les horizons. Un livre plein de vie. La France actuelle dans toute sa réalité sur fond de l’ex colonisation. Un très grand récit qui vaut tous les livres illisibles de sociologie. Ici nous sommes dans la géopoétique.

-Debout-payé, de Gauz. Le nouvel Attila, 172 p., 17 €

(Merci à Mediapart pour l’interview)

2 commentaires | Permalink
La rebelle Maria Callas en 69 CD remasterisés
22.09.14 @ 17:00:40, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT, 276 mots   French (FR)

Tout Maria Callas dans un coffret 69 CD entièrement remasterisés dans les mythiques studios d’Abbey Road, là où les Beatles ont travaillé pour la postérité.
Pendant un an et demi d’excellents ingénieurs du son ont travaillé sur la voix de la divine cantatrice qui a une vie si malheureuse. Pas par sa faute mais parce que ceux qui l’approchaient l’aimer pour son art et jamais pour elle.
Des imbéciles ont prétendu que la plus grande soprano de son temps avaient la voix trop grave ou trop aiguë.
Cela revient à critiquer Maradona ou Pessoa !
La voix de La Callas est claire comme de l’eau de roche. Elle faisait sortir l’âme de sa gorge.
Une femme oiseau, tantôt aigle qui fond sur sa proie tantôt pinson perdu dans la forêt sous la pluie.
Les ingénieurs ont eu accès aux bandes d’origine des 1949 à 69 des enregistrements studio et non pas aux anciens disques.
Autant dire que les nouveaux CD disponibles laissent entendre sa voix comme jamais nous ne l’avons entendue à part en prise directe.
On est suspendu au moindre frémissement. Et on perçoit les qualités de comédienne de la diva.
Maria Callas est l’une des plus grandes dames de l’Histoire du monde depuis sa création.
Le coffret est cher mais quand on aime on…
Dire que des abrutis l’ont sifflée à Paris parce qu’elle s’est cassée la voix sur scène !
Au lieu de la consoler, ils l’ont huée. De vrais sauvages.

Maria Callas remastered
The complete Studio Recording 1949-1969
69 CD et un livre de 132 pages
Warner Classics, 199 €

Laisser un commentaire | Permalink
Depuis le départ de Sir Ferguson, Man United a déjà usé 3 coachs
22.09.14 @ 16:26:21, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS, 474 mots   French (FR)

Ah! nous étions si heureux avec Sir Ferguson !
Et dire que des ignares ont osé répéter à longueur d’années que Man United sous l’ère Ferguson “gagner sans bien jouer".
Quelle honte de dire de pareilles âneries !
Les mêmes ont dit que Patrice Evra n’était pas un grand latéral gauche.
Depuis la retraite de MU, la liste des coachs recommence à s’allonger.
Je me suis trompé moi aussi: j’ai cru que les joueurs allaient imposer Moyes mais ce ne fut pas le cas.
C’est très difficile d’entraîner MU car c’est un club qui demande la victoire à chaque match.
Arsenal perd ? Le monde entier s’en moque complétement.
Man United perd ? Des millions de fans sont tristes, la bourse s’affole.
Entraîner MU c’est aussi difficile que de diriger un pays. On ne s’improvise pas chef d’Etat. Il suffit de voir l’actuel locataire de l’Elysée pour s’en rendre compte.
Depuis le départ de Fergie, ont a déjà vu passer Moyes, Giggs et van Gaal.
Série en cours.
Depuis 1993, Sir Ferguson m’a fait vivre dans le paradis du football, du jeu, de l’intelligence, de la remise en question.
Ferguson au football c’est l’équivalent de Picasso, de Milles Davis.

Dans ma vie, j’aurais vécu 20 ans au contact d’un coach qui cultivait le merveilleux. Homme d’une rigueur absolue. C’est ça qui était beau. De l’humour mais pas de relâchement.
Aujourd’hui, on voit van Gaal jouer sans défense, sans milieu de terrain défensif, sans relayeur.
Marquer 3 buts ne sert à rien si c’est pour en prendre 5 dans la musette.
Leicester a donné une leçon de football à MU.
C’est faux de dire: “Nous avons donné le match à Leicester…” comme le dit van Gaal. Non, non et non! Leicester est allé gagner parce que van Gaal n’a aucun schéma tactique sous sa ligne d’attaque. Il n’a qu’à regarder les matchs avec Paul Scholes et M. Carrick pour comprendre l’importance de l’entre-jeu.
Van Gaal ne connaît pas MU car il ne sait pas utiliser Antonio Valencia qui lui est capable d’attaquer puis défendre ou défendre puis attaquer.
Herrera ? Il joue la fleur au fusil. C’est un enfant. Scholes, était un homme, même à 15 ans.

La liste des coachs de MU depuis la fin de la guerre:

Du 15 février 1945 au 11 août 1969 Matt Busby

Du 6 février 1958 à juin 1958 Jimmy Murphy
Du 11 août 1969 au 29 décembre 1970 Wilf McGuiness
Du 29 décembre 1970 au 8 juin 1971 Matt Busby
Du 8 juin 1971 au 19 décembre 1972 Frank O’Farrell
Du 22 décembre 1972 au 4 juillet 1977 Tommy Docherty
Du 14 juillet 1977 au 30 avril 1981 Dave Sexton
Du 9 juin 1981 au 4 novembre 1986 Ron Atkinson

Du 6 novembre 1986 au 1er juillet 2013 Sir Alex Ferguson

Du 1er juillet 2013 au 22 avril 2014 David Moyes
Du le 23 avril 2014 au 11 mai 2014 Ryan Giggs
Du 16 juillet 2014 au Louis van Gaal

Laisser un commentaire | Permalink
Van Gaal a inventé de nouveaux boulevards à Manchester !
21.09.14 @ 18:01:01, Catégories: THE RED DEVILS, 660 mots   French (FR)

21 Septembre 2014, 14 h30
Leicester City 5-3 Manchester United

Buts pour Leicester: Ulloa (17e, 83e pen), Nugent (62e pen), Cambiasso (64e), Vardy (79e)
Buts pour MU: Van Persie (13e), Di Maria (16e), Herrera (57e)

Je connais très bien Manchester mais je ne savais pas que Louis van Gaal y était venu pour y créer de nouveaux boulevards !
Les joueurs de Leicester les ont inaugurés en grande pompes.
Louis van Gaal est-il un fan ou un coach ?
Au lieu de replacer ses joueurs, il exulta quand MU marqua ses 2e et 3e buts. Grotesque !
Et ce qui devait arriver arriva: menant 0-2 à la 16e minute, MU s’est fait refroidir 1-2 à la 17e minute; et menant 1-3 à la 57e minute, MU s’est fait refroidir 2-3 sur penalty à la 62e minute, ce qui fait que MU n’a jamais pu contrôler le match.
Sur le penalty de la 62e il y a à dire: un joueur de Leicester jette au sol Rafael d’un grand coup d’épaule, sans se faire avertir, puis plonge dans la surface… sans prendre un carton jaune pour simulation ! De manière incroyable, c’est Rafael se fait sanctionner d’un penalty ! A quoi sert l’oreillette de l’arbitre. Le petit geste de Rafael n’a rien à voir avec la grossière faute du joueur de Leicester.
Bon passons, il y a plus grave. Van Gaal a fait sortir Falcao et Di Maria aux 72e et 76e minutes. Coaching de débutant! Les deux Sud-Américains n’étaient pas blessés. Apres les deux sorties de Red Devils, à 3-3, MU a perdu le match 5-3. Forcément, les deux joueurs les plus dangereux de MU étaient sur le banc. Quels cadeaux pour Leicester !
Van Gaal est-il incompétent ? Ce n’est pas la peine d’acheter des joueurs de ce calibre s’ils ne sont pas capables de jouer 90 minutes. MU n’a mis aucun récupérateur au milieu de terrain. Ce n’est pas avec quatre solistes que l’on gagne des matchs, il faut aussi des soldats. Des gars prêt à mourir pour le maillot.
Au mercato d’été, MU a perdu Evra, Vidic et Ferdinand ! Ils sont où les détracteurs d’Evra ? On ne les entend plus. Moi j’aime autant un geste défensif qu’une passe lumineuse.
Les trois grands défenseurs ont été remplacés par qui ? Personne.
La sortie d’Evans à 1-2, à la 3Oe minute a désarçonné la défense rouge.
Un coach doit penser à tout. Smalling n’est pas du niveau.
Il va falloir réintégrer Jones, Carrick et Fletcher, des gars qui savent tenir la boutique.
Marquer 3 buts à l’extérieur ne sert à rien si c’est pour en prendre 5 !
Arsenal, Chelsea, Man City et Liverpool sont heureux: le come back de MU n’est pas encore d’actualité.
La défense passoire de MU fait rire toute l’Angleterre, sauf Old Trafford.
Van Gaal, à part aligner des attaquants achetés à prix d’or, il sert à quoi ?
Le football est fantastique. Les millions ne suffisent pas.
Le football est plus fort que l’argent. Il demande une complémentarité fabuleuse.
C’est la morale de ce match. Leicester était plus harmonieux entre les lignes.

Manchester United:
De Gea/ (3) N’a servi à rien. Statique là où il aurait fallu être agile
Rafael (2) N’utilise pas assez son cerveau
Blackett (1) Match raté
Evans (6) Bon jusqu’à sa sortie sur blessure. Puis Smalling (30e) (0) C’est le 3e choix
Rojo/ (1) Aucune concentration
Blind (3) Trop de responsabilité vu son jeune âge
Herrera (2) Hyper faible dans la récupération.
Di Maria (7) Sa louche exceptionnelle n’a servi à rien, hélas ! Puis Mata (76e) (2) Trop léger physiquement
Rooney/© (3) A cessé de jouer, écoeuré par la défense rouge
Falcao (5) Bon match, avec une passe décisive, jusqu’à sa sortie incompréhensible. Puis Januzaj (72e) (O) Inexistant
van Persie (4) A part son but, semble extérieur aux événements

Sur le banc: Lindegaard, Shaw, Fletcher, Valencia
Manager: Van Gaal (1) C’est un spectateur, un supporter, rien de plus. Aucune participation active au jeu

3 commentaires | Permalink
En quatre minutes, le Red Devil Chicharito ouvre son compteur au Real Madrid par un doublé sous les yeux de Benzema sur le banc
21.09.14 @ 09:21:26, Catégories: THE RED DEVILS, FOOT FRANCHOUILLARD, EN MARGE, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR, 401 mots   French (FR)

Les 10 buts du match. Le premier but de la tête de CR7 est magnifique comme le premier de Chicharito, contrôle puis frappe en pleine lucarne. Benzema a joué une heure: le temps de donner une passe décisive et un bon ballon contré favorablement qui se transforma en seconde passe décisive.

Samedi 20 septembre 2014
Championnat d’Espagne
Deportivo de La Coruña 2-8 Real Madrid
Buts pour le Deportivo: H. Medunjanin (51e pen.), Toché (84e)
Buts pour le Real Madrid C. Ronaldo (29e, 41e, 78e), J. Rodríguez (36e), G. Bale (66e, 74e), Chicharito (88e, 90e+2)

Real Madrid : Casillas - Arbeloa, Varane, Ramos, Marcelo - Kroos, Modric puis (72e) Isco, James - Bale puis (77e) Chicharito, Ronaldo, Benzema puis (59e)Illaramendi
Sur le banc: Navas, Coentrao, Carvajal, Nacho
Manager: Carlo Ancelotti

Il n’aura fallu que 4 minutes à Chicharito pour marquer deux buts.
Il n’a joué qu’un quart d’heure. En quatre minutes, il a réalisé un doublé !
Le merveilleux Mexicain fait déjà le bonheur des Socios du Real Madrid, et il va peu à peu obliger Ancelotti à mettre Benzema sur le banc. Le Français est beaucoup trop désinvolte - pas assez impliqué- pour jouer dans un entourage aussi vif de celui de CR7, Bale. Certes Benzema a une très bonne qualité de transmission mais cela ne suffit pas.
Benzema stagne dans son jeu. J’ai vu Ronaldo franchir toutes les étapes de sa construction à Man United.
On ne devient pas l’un des deux meilleurs joueurs du monde par hasard.
Benzema, je le trouvais plus intéressant à Lyon, plus percutant, plus preneur d’initiatives à la Baggio.
A la Maison Blanche, étouffé par Ronaldo, il ramasse les miettes du Portugais.
Benzema a toujours dit qu’il aimait Ronaldo, le Brésilien. Alors pourquoi ne l’imite-t-il pas dans le un contre un où excellait le Brésilien ? Plus facile à dire qu’à faire.
Benzema est un bon joueur mais pas un grand joueur comme CR7. Chicharito, lui, maintenant doit prouver qu’il est capable de devenir un grand joueur, c’est-à-dire quelqu’un de constant.
Je maintiens: l’explosivité de Chicharito est un atout fantastique pour jouer avec Bale et CR7.
Précisons que J. Rodriguez a lui aussi marqué.
Soirée festive au Real Madrid, qui plus est à l’extérieur.

PS: à Aston Villa, le natif de Manchester Danny Welbeck a aussi marqué un but lors de la victoire des Gunners,0-3.

Laisser un commentaire | Permalink

:: Page suivante >>

WTF?
blogs
Catégories
Archives
Septembre 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Fonctions utilisateur

Management

Divers

Rechercher

Habillages

Flux XML

links
Crédits