>>  
Didier Deschamps peut-il se passer de Ben Arfa ?
03.08.15 @ 19:11:45, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, 590 mots   French (FR)

Nice, Allianz Riviera
OGC Nice 3-2 Naples

Buts pour le Gym : Plea (8e), Seri (39e), Germain (52e)
Buts pour Napoli : Callejon (14e), Mertens (20e)
OGC Nice : Pouplin - Gomis (Albert 77e), Bodmer (Borges 77e) (cap), Le Marchand, Hult (Boscagli 60e) - Koziello (Traore 60e), N.Mendy, Seri (Benrahma 77e) - Ben Arfa (Eysseric 60e) - Germain (P.Puel 77e), Plea (A.Mendy 77e).
Naples : Gabriel (Cabral Barbosa 46e), Maggio (cap), Henrique (Chiriches 46e), Koulibaly, Ghoulam (Hysaj 46e), Allan (Inler 59e), Valdifiori (Frello Filho 46e), David Lopez, Insigne, Mertens (Gabbiadini 46e), Callejon.

La réponse est non !
Un grand rendement de Ben Arfa devra être récompensé par un retour en équipe de France.
Le milieu de terrain tricolore n’a aucun grand technicien dans l’entrejeu.
Pas l’ombre d’un artiste. Et cet artiste s’appelle Ben Arfa. A lui de jouer !
Ben Arfa peut-être l’homme-clé de l’Euro 2016. La pièce manquante c’est lui.
Il faut des duos: hier, Djorkaeff-Zidane. Aujourd’hui, Pogba-Ben Arfa. Un qui récupère pour donner à celui qui crée le mieux. La coexistence, la cohabitation c’est le signe de l’intelligence et donc des résultats. Djorkaeff avait de l’intelligence en revendre. Il ne s’est jamais mis en concurrence avec Zidane. Transmettre est l’un des plus beaux mots au monde.
Voilà un nouveau bon match de Nice dans sa préparation, en attendant la venue de Monaco pour l’ouverture du championnat. Engranger la confiance ça ne peut pas faire de mal.
Je ne peux pas vous parler du match que je n’ai pas vu. Je ne pourrais voir Nice qu’après le 17 août. Pour l’heure, je rêve sur l’équipe.
Et mon rêve principal c’est le retour de Ben Arfa en équipe de France suite à son rendement à Nice. Le gaucher est une fabrique ce caviar ambulante. Plea et Germain vont avoir de quoi faire parler la poudre.
Grand joueur de ballon, Hatem Ben Arfa va montrer aux voyants-aveugles que c’est un grand joueur de football. Quand Messi dribble cinq personnes, on hurle au génie. Quand Ben Arfa faisait la même chose à Newcastle, on disait qu’il était personnel ! Il ne faut jamais contrarier les dribbleurs. Sir Ferguson a laissé CR7 s’emmêler les pinceaux à Old Trafford. On a vu le résultat. Si on avait dit à Roberto Baggio «ne dribble pas !» on n’aurait jamais vu ses sublimes accélérations. Attention, il ne faut pas tenter des raids en solo n’importe quand n’importe comment n’importe où. Il faut sentir la situation. C’est un acte de courage et de volonté. Si c’est un simple show cela ne va pas au bout.
Ben Arfa est un joueur spectaculaire qui doit donner beaucoup plus. On n’a qu’une vie et la sienne passe par le football. Quand je vois Ribéry au Bayern Munich : joueur surcoté qui a fait son nid et comment ! Il y a des plats qui ne repassent plus. Actuellement son chemin passe par Nice. Il doit marquer son passage de manière collective pour donner la réponse sur le terrain. Pour le plus grand bien de Nice et pour le plus grand bien de Ben Arfa car les joueurs qui ont la grâce doivent s’accomplir. Rien n’est plus beau qu’un vrai talent qui s’épanouit. Pour bien jouer, il faut l’accord du mental avec le physique. Le pied n’est qu’un instrument. L’artiste c’est le cerveau.

2 commentaires | Permalink
Arsenal remporte le derby du Community Shield 2015
02.08.15 @ 21:11:07, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY, 177 mots   French (FR)

Community Shield
Arsenal 1-0 Chelsea
Buts pour les Gunners: Alex Oxlade-Chamberlain (24e)

José Mourinho a jeté sa médaille de perdant au public comme on jette un poisson mort à des dauphins pour les remercier. Geste minable.
Nouvelle polémique d’après match: pourquoi les coachs ne se sont-ils pas serrés la main ? Cela fait parler.
“Nous étions la meilleure équipe. On a davantage eu l’initiative, on a contrôlé le jeu grâce à la possession de balle", a dit Mourinho. Pourquoi alors n’a-t-il pas gagné ? Une finale doit se gagner. Bien joué n’est pas important ce jour-là.
Wenger a vaincu le signe indien lors du 14e combat contre le Portugais qui menait 13-0 !
Ouf! Il était temps. La patience est l’une des grandes qualités du Français.
Arsenal débute bien la saison, c’est dans son ADN.
Mourinho dès qu’il perd, il fait son caprice. Ce n’est pas un seigneur du fair play, on le sait.
Félicitations à Wenger qui rajoute une ligne à son palmarès.

6 commentaires | Permalink
José Mourinho et Arsène Wenger sur le ring de Wembley
01.08.15 @ 21:56:11, Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY, 481 mots   French (FR)

Dimanche 2 août 2015 (16 h Bein 1)
Community Shield à Wembley
Chelsea-Arsenal

Le résultat du Community Shield est toujours important surtout quand il s’agit d’un derby !
Les deux clubs de Londres sont des rivaux historiques.
L’intérêt supplémentaire tient au fait qu’en 13 rencontres Mourinho-Wenger, le Français n’a jamais gagné un seul match. On sait que le Portugais a plusieurs fois plaisanté sur Wenger de manière très dégradante pour Mourinho et pour Wenger car n’avoir jamais remporté la mise en 13 matchs ce n’est pas très flatteur. Mourinho est la bête noire du coach des Gunners.
Depuis que Sir Ferguson a quitté le football et donc Manchester United, Mourinho a pris le pouvoir en Premier League : il savait que sans l’Ecossais la voie était libre.
Les fans de MU en sont réduits à être spectateurs.
Le Batave à la tête de MU est décevant, ce n’est pas un winner.
Il n’est pas bon qu’à acheter des joueurs. C’est lamentable.
Et il achète en dépit du bon sens. Il fait venir le famélique Di Maria pour le laisser sur le banc. Idem pour Falcao qu’il veut alors que le joueur est blessé. Di Maria en partance pour le PSG fait le mur, MU lui donne une retenue sur salaire de plus de 500 000 euros. Grotesque la retenue, grotesque le salaire, et grotesque le “mur” bien sûr. MU est devenu une toute petite équipe.
MU ne fait plus peur aux adversaires mais aux fans de MU ! Peur car le groupe n’est plus qu’une sphère de mercenaires à l’image de leur coach. Et lui la retenue sur salaire pour incompétence c’est pour quand ?
L’âme du club a disparu.
MU imite Manchester City. C’est triste à voir.
L’enthousiasme a disparu d’Old Trafford.
Il n’y a plus de joie de vivre dans le vestiaire rouge qui n’est plus qu’un hall d’aéroport.
Quand on voit jouer MU on s’embête.

José Mourinho :
-« A sa place, je pense que je me demandeais pourquoi. Je voudrais essayer de trouver une méthode différente, trouver les raisons pour lesquelles il réussit toujours contre mon équipe. Juste ça . Je veux juste que mon club obtienne le meilleur résultat possible. Peu importe que ce soit contre Arsenal, peu importe qui est le manager. Je ne pense pas à lui jusqu’à environ deux semaines avant que je joue contre son équipe ».

Arsène Wenger :
-«Quel que soit le résultat, positif ou négatif, nous devons poursuivre notre chemin et nous concentrer sur nous-même. C’est un match important, mais nous sommes encore en préparation. Nous voulons le gagner et surtout il peut nous apporter un peu plus de confiance avant de débuter la saison. Ce ne sera pas un match amical et tant mieux.»

1 commentaire | Permalink
Galatasaray se fait démonter par Nice (0-4)
29.07.15 @ 05:28:08, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, 254 mots   French (FR)

Mardi 28 juillet 2015
Nice 4-0 Galatasaray
Buts pour les Aiglons: Ben Arfa (sp 57e), Eysseric (71e), Benrahma (73e), Maupay (79e)

OGC Nice : Hassen – G.Puel, Bodmer (cap), Le Marchand, Boscagli – Koziello, Mendy, Seri – Ben Arfa – Plea, Germain

OGC Nice (à partir de la 60e) : Hassen - Honorat, Albert, Gomis, Borges - Traoré, Eysseric, Benrahma - P.Puel, Maupay, A.Mendy

Galatasaray : Eray – Sabri, Chedjou, Balta, Telles – Podolski. Hamit Altintop, Selguk Inan, Oztekin, – Sneijder, Yilmaz,

Galatasaray en a pris 4 dans la musette avec sa collection de stars qui ont pris le Gym par dessous la jambe.
Ce Nice réalise des matchs amicaux très prometteurs à l’inverse de Lyon qui s’est pris une grosse claque à Londres, 0-6 face à Arsenal. L’oral de rattrapage contre Milan est une petite consolation.
Attention personne ne doit s’enflammer. Le football est plein de mystères.
Cependant la machine à rêver est enclenchée à Nice.
Et si les Aiglons en passaient 4 à Monaco lors du premier derby de la saison en ouverture du championnat ?
Le gaucher Ben Arfa a ouvert le score sur penalty. Montrant l’exemple.
Ensuite Nice a marqué 3 buts en 8 minutes devant une grosse équipe K.O. debout.
Des automatismes, du mouvement, de l’envie, de l’animation, du réalisme, des nouveaux qui montrent de l’ambition. Quoi demander de plus ?
L’idéal pour Nice 2016: une bonne saison, Puel prolonge et Ben Arfa fait son grand retour en équipe de France car Deschamps est obligé de le rappeler suite au rendement du gaucher à Nice.
Prochain match, Nice-Naples le 2 août.

1 commentaire | Permalink
Le journal politico-littéraire inédit de Me Maurice Garçon
27.07.15 @ 07:02:55, Catégories: LITS ET RATURES, De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRAND MONSIEUR, LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE, LA MOUETTE DE TCHEKHOV, 411 mots   French (FR)

Si vous aimez Sacha Guitry, ne lisez pas Me Maurice Garçon (1886-1967) qui fut l’avocat de l’auteur du Roman d’un tricheur. Dès que le diariste évoque le dramaturge c’est pour le démolir. Il lui trouve le défaut majeur de vouloir parader en toutes occasions et il ne se gêne pour confier que Sacha Guitry était impuissant. C’est écrit noir sur blanc. On comprend mieux pourquoi Yvonne Printemps rétorqua à Guitry : «Je ferai écrire sur la vôtre : “Enfin raide…"» quand Guitry lui dit : «Sur votre tombe, on écrira : Enfin froide…” ».
Il faut une lecture serrée des 704 pages du Journal inédit pour tomber sur la ligne consacrée au cas médical du fils de Lucien Guitry. Quand il raconte que le comédien détestait qu’on le prenne pour un Juif, Me Garçon confirme l’antisémitisme régnant. L’avocat va jusqu’à dire qu’après-guerre les Français seront tous antisémites parce que les persécutés voudront se venger. On y lit aussi un portrait très peu flatteur de Jean Zay dont les cendres viennent d’entrer au Panthéon.
Le ténor du barreau, académicien français à partir de 1946, a tenu son Journal depuis 1912. Le succès critique que vient de connaître la publication des années de la Seconde Guerre va permettre de le découvrir de manière plus complète. L’avocat a laissé quarante-trois cahiers d’écoliers quasiment sans rature. D’abord favorable à Pétain, Me Garçon refuse ensuite l’armistice prononcée à la «Téhessef» et critique le «Vieux» maréchal dont la politique collaborationniste lui fait honte. L’avocat contre «Pétainville » estime le 29 juin 1940 que depuis Londres, De Gaulle n’en finit plus de «brailler ses décisions dans un haut-parleur». Me Garçon dénonce la médiatisation alors qu’elle en était à ses balbutiements, à une époque où il fallait que le plus de monde possible soit au courant des appels du chef de la France Libre. Paradoxe des paradoxes.
Qui aime la littérature, la politique, l’esprit caustique et la langue française doit se procurer d’urgence le grand livre rouge de Me Garçon. Rouge comme la saine colère du diariste rebelle.


-Journal (1939-1945), de Maurice Garçon. Edition de Pascal Fouché et Pascale Froment. Les Belles Lettres/ Fayard, 704 p., 35 €

Laisser un commentaire | Permalink

:: Page suivante >>

WTF?
blogs
Catégories
Archives
Août 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Fonctions utilisateur

Management

Divers

Rechercher

Habillages

Flux XML

links
Crédits