Catégorie: CRUYFFEMENT

05.03.19

Permalien 23:43:51, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR, CRUYFFEMENT  

Les héritiers de Cruyff pulvérisent le Real chez lui !

Depuis les années 1970, les Pays-Bas sont une nation reine du football mondial.

Mardi 5 mars 2019
8e retour de C1. Aller (1-2)
Real Madrid 1-4 Ajax Amsterdam
But pour le Real: Marco Asensio (70e)
Buts pour l’Ajax: Hakim Ziyech (7e), David Neres (18e), Dušan Tadić (62e), Lasse Schöne (72e)

C’est fait ! Le Real est en fin de cycle. Le départ de C. Ronaldo a transformé le Real en vaisseau fantôme.
Ronaldo réclamait plus d’argent car il faisait gagner le club. Il avait 100 % raison !
Le Barça, lui, conserve Messi coûte que coûte.
Le Real a tout perdu. Triple tenant du titre, il sort en 8e par la petite porte, écrasé par une bande de jeunes hyper talentueux, publicité vivante de l’école Cruyff, conduite par Rinus Michels, soit le football total.
Au Real, Benzema avec le brassard n’est pas un leader.
Varane, archi nul sans Ramos.
Tout le Real doit faire table rase, dégager Bale et Modric, au bout du rouleau. Modric est écrasé par le Ballon d’or qu’il ne méritait pas.
L’Ajax est en 1/4 de finale. Le football a gagné !

[Post dédié à J. Neekens]

22.02.19

Permalien 08:11:30, Catégories: GRAND MONSIEUR, CRUYFFEMENT  

Hatem Ben Caviar, un slalom et puis Rennes est qualifié !

Mercredi 21 février 2019
16e finale Europa League
Betis Séville 1-3 Rennes
Buts pour Rennes: Bensebaïni (22e, Hunou (30e), Niang (90e +4)
Buts pour Séville: Lo Celso (41e)

Mal en point suite son nul à domicile à l’aller (3-3), Rennes s’est imposé à Séville face au Betis (1-3) pour empocher sa place en huitièmes de finale européens, du jamais vu dans son histoire.
-"On ira à Séville pour jouer notre football, tant pis si on prend un 5-0 !” avait dit Ben Arfa après le 3-3 à Rennes. Les footix - ils se reconnaîtront- lui sont tombés dessus pour déverser leur incompétence notoire, un vice impuni.
Ben Arfa a été la clef de voute du succès en Espagne.
Il a été calme, a bien distribué le jeu: décalage sur le 2e but et traversée du terrain sur le 3e but pour une offrande à Niang. Ben Arfa pourrait s’appeler Hatem Ben Caviar.
Sa percée en fin de match est signée: on le voit partir et on sait qu’il va aller au bout. Il efface tous les adversaires comme s’il était une gomme humaine.
Ben Arfa est l’un des meilleurs footballeurs en activité. Je parle au niveau mondial.
Il n’a pas droit au même traitement que Griezmann ou Mbappé.
Les chouchous des médias peuvent dire et faire n’importe quoi, ils sont intouchables.
Ben Arfa, lui, est interdit d’équipe de France.
Malgré cette injustice, il ne se plaint jamais.
A la fin du match, il a déclaré être content pour le club.
Pas un mot sur son récital. La grande classe jusqu’au bout.
Sa juvénilité va lui permettre de nous régaler encore plusieurs années.
On parle plus des béquilles de Neymar que des jambes magiques de Ben Arfa.
Le pied n’est qu’un instrument, l’artiste c’est le cerveau.
Ben Arfa est un très grand artiste.
A Rennes, comme à Nice, il est dans le rôle du grand-frère. Un rôle qu’il assume très bien.
A Paris, il a été brimé par des gens à genoux devant Neymar qui joue 5 mois par an.

PS: en son honneur, je crée une nouvelle catégorie: CRUYFFEMENT. L’intégreront les virtuoses aux gestes techniques lumineux.

Mars 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software