Catégorie: LA REVUE DE STRESS

06.01.21

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (suite et pas fin)

Dans la nouvelle affaire qui secoue l’univers du PAF entremêlant gens de presse, de l’enseignement, de la politique, du cinéma, bref de la haute - cette fois avec pour dominante la gauche caviar au goût d’oeufs de lump- il y a plein de gens qui nous donnent des leçons de morale dès qu’ils ouvrent la bouche. Qui nous disent comment la marche du monde doit aller, qui nous expliquent ce qu’il faut faire et ne pas faire, qui couchent à la télé, à la radio, qui ont des tribunes tous azimuts, qui se sont confectionnés des carrières sur mesure, qui ont des titres à n’en plus finir, qui ont occupé des postes importants, qui prétendent courir pour sauver la veuve et l’orphelin. Tous nous disent comment vivre alors qu’ils sont incapables de faire le ménage au sein de leur propre famille afin de ne pas interrompre la machine à cash. En fait, une belle série d’imposteurs, avec au milieu des enfants qui subissent les conséquences d’un carriérisme forcené. Lamentable société qui oblige à porter un masque, à agiter sa marionnette. A se camoufler derrière le paraître.
Et les membres de cette caste vont continuer à nous dire comment faire pour sauver l’Afrique alors qu’ils n’ont même pas su protéger un membre de leur famille.
Les donneurs de leçons devraient d’abord balayer devant leur porte, et même dans leurs domiciles.

16.11.20

Vive les Librairies libres ! Les commerçants sont victimes de discrimination

Les Français qu’il traita de “veaux” l’ont mis dehors du pouvoir mais pour remplacer par qui ? Un fumeur de cigarettes. Un joueur d’accordéon. Un polygame. Un buveur de Corona. Un traître. Un benêt. Et un Kennedy discount. Joli tableau. “Après lui, le déluge”. J’ai vécu 18 ans sous de Gaulle. Je vois la différence. On est passé de Cruyff à Fargeon ! De Pessoa à Marc Lévy ! De Goya à Carzou ! Parfois, je suis content que les librairies restent fermées, ainsi les mauvais livres ne se vendent pas. Ils abîment ainsi moins les cerveaux des lecteurs qui croient que Ducasse est un cuisinier.

En France, le haut du panier, l’élite, le PAF et tous les ratés de la capitale qui se croient arrivés parce qu’ils ont un emploi ronflant, parlent des commerçants avec un mépris constant. Ils ont tant l’habitude de ramper devant les gros comptes en banque planqués au Luxembourg et en Suisse, ou dans d’autres enfers fiscaux, qu’ils n’ont plus aucune notion du langage.

“Petits commerces”
“Petits commerçants”
“Commerces non essentiels”

Au mieux, on entend:
“Commerces de proximité”

Derrière ces appellations dégradantes, il y a des femmes et des hommes qui aiment leur métier, qui paient leurs impôts, qui animent les villes et les villages. Qui maintiennent la France vivante.

Quand on marche dans la France de Macron, on ne voit plus que la mort de partout. Tout est éteint, vide de présence humaine. Tous les commerces semblent des annexes de pompes funèbres.

La France de Macron c’est 300 000 SDF. Lui qui a promis un pays sans SDF dès qu’il serait élu.

La France de Macron c’est 10 millions de pauvres.

La France de Macron c’est la crise sanitaire + la crise économique.

Dans notre pays, les deux plus grands bienfaiteurs sont l’Abbé Pierre et Coluche. Cela devrait faire réfléchir les politiciens de métier, disons plutôt les carriéristes de bas étage.

A Monaco, les librairies sont ouvertes. A Nice, elles sont fermées.

Pourquoi porte-t-on des masques si nous devons rester chez nous ?

Demain, ils vont nous dire: “On vous a sauvé la vie !”

Attention ! les veaux peuvent refuser d’aller à l’abattoir.

12.11.20

Fermer les librairies françaises en 2020 est un autodafé

« Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes. »

— Heinrich Heine

Fermer les librairies en France, sous le règne du virus et du terrorisme est une décision qui renvoie au nazisme.

Sous le C-19, le gouvernement en profite pour fermer les librairies et bâillonner tous les créateurs du pays. Avec cette décision fasciste seuls peuvent parler ceux qui appartiennent au PAF et donc qui rampent devant le pouvoir médiatique. Par créateurs j’entends aussi ceux qu’on désigne “petits commerçants” que j’aime particulièrement car ma famille paternelle appartient au monde du “petit commerce” qui est en fait le plus GRAND.

09.11.20

De Gaulle (L'Appel du 18 Juin 1940) à Macron("les gens qui ne sont rien"

L’actuel locataire de l’Elysée, a été élu parce qu’il n’y avait rien contre lui. Rien ni personne. Alors, on a voté contre, et non pas pour. Le sait-il ou a-t-il la mégalomanie de croire qu’on l’a élu pour son talent de rassembleur lui qui a désuni le pays ?
Cette présidence 2017-2022 est une catastrophe pour la France. une de plus qui rallonge la déplorable série. Ne peut-on pas un jour avoir mieux que ce qui a été ?
Rien n’a été rétabli dans les hôpitaux, dans la sécurité. Les deux pièces essentielles de la Nation.
Pire, tout s’écroule de plus en plus. Lundi 9 novembre 2020, triste jour de l’anniversaire de la mort du général, son lointain, très lointain successeur est allé sur la tombe de celui qui a dit “Non” à Hitler.
La famille du général aurait dû interdire cette visite qui est une insulte à la mémoire du défunt. Il faut dire que sa tombe, sans caméra, a vu défiler un sacré cortège d’imposteurs depuis la fin 1970.
Cette visite dans le cimetière c’est comme si Plastic Bertrand allait sur le tombe de John Lennon.
Le spécialiste des discours sur les citoyens assassinés par les terroristes téléguidés par ceux qui veulent se venger du colonialisme, du massacre de Sétif et j’en passe, s’est autodétruit lorsqu’il a dit que dans les gares on croisait “ceux qui ne sont rien".

Dans sa bouche d’énarque, on sait ce que cela veut dire:
1/ Ceux qui ne gagnent pas au moins 20 000 euros par mois.
2/ Ceux qui sont inconnus des médias.
Donc cela fait des millions et des millions de gens qui se sont séparés de lui. Vraiment un piètre politicien: se couper d’autant d’électeurs… Jamais il n’aurait dit ça avant d’être élu. Visiblement, il a la mémoire courte, et surtout aucune reconnaissance envers ceux qui l’ont mis là où il est, même si son électorat sent plus la rue de la Pompe que Belleville.

Il a eu les Gilets Jaune, hostiles envers ce banquier plein de morgue. Georges Pompidou n’a jamais donné cette impression. Ils n’ont que la banque en commun. Pompidou était un fin lecteur, lui.
A présent, il a tous les “"petits commerçants” de France.
Face au président de la république en exercice, on n’a même plus envie d’avoir du respect. Cela contribuerait à renier nos valeurs qui consiste avant tout de ne jamais avoir le regard hiérarchique. La personnalité compte plus que la fonction. Hélas! la vie sociale conduit à faire le contraire, par peur de réduire son champ d’action.
Cette présidence restera celle du mépris de caste. Encore pire que celle de Sarkozy. Avec lui au moins, on savait à quoi s’en tenir. Et de sa clique aussi: inutile d’évoquer son premier ministre et son ministre de l’intérieur. La tambouille fut bonne. On peut conserver le présent de l’indicatif, car la retraite ils y ont droit. Hollande ? Lui c’est le fossoyeur en chef du pays, le remplaçant de DSK trop occupé par sa braguette.
Macron avec “ceux qui en sont rien” fait le pont avec Hollande qui nous appellent “les sans dents".
Restons en alerte, pour ne plus subir les conséquences du passage au pouvoir de ses incompétents.
Ils ont eu les faveurs du suffrage universelle car notre pays n’a plus de grand homme d’Etat. Les plus intelligents, les plus sincères, les plus sensibles se dirigent vers d’autres destins.
Il est vrai que pour se distinguer, il faut hélas! une guerre.
Paraît-il que nous sommes en guerre. Ils ne savent même pas utiliser les mots.
Ils sont surtout incapables d’assurer la sécurité du pays, abrités derrière le fameux: “On ne peut pas mettre, un policier derrière chaque habitant". N’empêche, ils en mettent plusieurs derrière chaque politicards !
Une personne suffit à semer la terreur. Pauvre France, tu es abandonnée à ton sort.
Sois tranquille, dans un silence assourdissant, nous sommes des millions à veiller sur toi.

08.11.20

Permalink 19:41:43, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Les magasins fermées par les politiciens c'est la voix ouverte aux faillites, au chômage et au suicide dans une démocratie totalitaire.

Promesse dans le vent. Le passage du locataire actuel de l’Elysée, restera celui de la décapitation, des Gilets Jeunes et de la mauvaise gestion de la crise sanitaire, pour beaucoup à cause de ses prédécesseurs. Au lieu de veiller à ce que plus personne ne dorme dans la rue, comme promis, le gouvernement pousse le peuple dans le caniveau. Rien d’étonnant quand on voit que dans notre pays la justice et la culture sont confiés à un avocat-acteur-people et à une recyclée dans le talk-show. Société du spectacle à fond. Guy Debord nous l’avait prédit. On y est. Avec le contrôle par le net, en plus. Orwell, prémonitoire, aussi. La réalité de la France en 2020: laisser-passer, couvre-feu, culture muselée, économie massacrée, terrorisme implanté, toute initiative personnelle est interdite.

Les commerçants sont à l’agonie parce que le ministère de la santé à pris le dessus sur le ministère de l’économie. C’est du jamais vu: l’économie s’est fait doubler par la médecine.
Le fait de fermer les magasins qui font le lien social de tous le pays provoque beaucoup de détresse financière et donc psychologique. Déjà qu’en temps normal, la vie de ces structures à échelle humaine, souvent familiale, est dure, songez qu’à présent elle est atroce.
On traite les marchands de vestes et de slips comme s’ils étaient des trafiquants de drogue. On les oblige à vendre des chemises, sous le manteau ! On les voit passer des tricots à travers les grilles de leur magasin. On se croirait à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l’époque du marché noir ! A la vérité nous sommes en démocratie totalitaire. On vote pour des gens qui en fait occupent le pays pour nous nuire au maximum. Ils veulent totalement nous dominer: à présent, ils forcent les commerçants à passer par le net pour tout contrôler au maximum.
Il va y avoir une vague de dépôts de bilan, une pluie de faillites, tout ça parce qu’on empêche les commerçants de travailler. La police doit sévir si les rideaux ne sont pas baissés. Ils feraient mieux d’aller coffrer les terroristes en voie de passer à l’action.
Les commerçants ont la vie dure: des charcutiers qui travaillent 70 heures par semaine pour 300 000 euros de chiffre d’affaires par an ne peuvent s’offrir qu’un smic.
Je suis né dans le commerce familial de mon père qui travaillait 112 heures par semaine, sans jamais se plaindre. Vous pensez qu’il s’agit d’une esclavage ? Pas du tout, c’était le plus heureux des hommes. Il n’a jamais eu un patron sur le dos. Il faisait tout, du sol au plafond. Livreur, magasinier, épicier, caviste, fromager, fleuriste, buraliste, droguiste, boulanger, pâtissier, barman, poissonnier, boucher, caissier, comptable… Ceux qui ont pris la décision de fermer les magasins sont des criminels économiques, des terroristes du commerce. Il tue le terreau de la France.
Un universitaire qui a appris la vie dans les livres, a dit qu’il ne fallait pas fermer “les fleuristes, les restaurants, les choses comme ça”. Les choses comme ça ? Vraiment un mépris de caste. Les gens d’en-haut traitent de ploucs les gens d’en-bas.
Après la désertification des villages, voici la désertification des villes.
Il est fort possible que les commerçants se révoltent à la manière des Gilets jaunes. Le pouvoir en place est en train de casser l’économie.
Dans une année dite normale, il y a 10 000 suicides en France. Combien en 2020 ?
Ce deuxième confinement est un fiasco total. Les rues sont pleines. Il est impossible de non vivre.
Si l’on porte des masques c’est pour nous protéger. Alors pourquoi interdire aux citoyens de flâner entre les rayons de livres d’Histoire ou de littérature quand on leur permet de se faufiler parmi les gondoles de sauce tomate et celles de lessive ?

:: Page suivante >>

Janvier 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software