Catégorie: CERDANEMENT

30.01.17

Roger Federer sait faire partager l'émotion sportive

Mes cinq sportifs de chevet:

PELE. Il a rendu populaire le football
COPPI. Il a sublimé l’effort physique
ALI. Il a démontré que le sportif était très intelligent
CRUYFF. Il a fait comprendre que le football était un art
FEDERER. Le doux mélange en apesanteur de l’élégance et de la force

En sport, il faut d’abord gagner, sinon cela n’a aucun intérêt.
Il y a sportif et sportif.
Par exemple, un milieu défensif je lui demande d’être efficace, rien de plus.
L’élégance est souvent dans la panoplie des créateurs.
Les footballeurs de grande classe ont une gestuelle synchronisée avec leur technique.
Dans mon top 5, tous étaient beaux à voir jouer.
Trois sont hélas! morts.
Le vélo de Fausto Coppi semblait être son prolongement.
Cruyff ressemblait à un pur sang sauvage.
Pelé avait le fameux centre de gravité très près du sol, comme Maradona et Messi.
Ali dansait sur le ring.
Tous diffusaient un esthétisme.
Cinq stylistes.
Seul, Federer est encore en activité.
Je ne suis pas du tout passéiste. La preuve, j’aime Federer.
Qu’on ne me demande pas d’aimer tous les sportifs interchangeables qu’on nous vend comme des champions.

22.08.16

Pelé, Clay/Ali, Bolt sur le podium mondial des icônes du sport

Pelé (Brésil, XXe siècle) a donné ses lettres de noblesse au football, au sport.

Cassius Clay alias Mohamed Ali (Etats-Unis, XXe siècle) a été un rebelle avec la dimension d’un Mandela.

Usain Bolt (Jamaïque, XXIe siècle) incarne le sport de la plus belle des manières: intelligent, sensible, humble, travailleur acharné et plein d’humour.

Pour ce classement, il faut conjuguer la compétence, le palmarès, l’apport à leur sport, la dimension planétaire de leur portée et l’image qu’il véhicule.

Il n’y a aucun européen dans le classement.

Bolt a sorti Roger Federer (Suisse) de mon Top 3.

M. Phelps a plus de médailles olympiques que Bolt mais il n’y a rien de surprenant à ça puisqu’en natation, il y a plein d’épreuves possibles alors que le sprint est très réduit. Et puis, Phelps a la présence d’un ventilateur en position “off” quand Bolt est le soleil.
Bolt pourra devenir acteur non pas parce que c’est un métier de fainéant que tout le monde peut faire mais pour la simple raison qu’il a un charisme naturel accentué par l’admiration qu’on lui porte. Il est cinégénique cela saute aux yeux. J’espère le revoir toujours: c’est un remède à la morosité. Il est mythique de son vivant, ce qui est finalement très rare. Il est devenu plus célèbre et plus aimé que Messi ou C. Ronaldo. D’habitude seuls les footballeurs sont aimés par le maximum de gens.

20.08.16

Permalien 00:52:52, Catégories: GRANDE DAME, CERDANEMENT  

Estelle Mossely, ingénieure et championne olympique de boxe en poids légers

Estelle Mossely, née le 19 août 1992, à Créteil, boxeuse en poids légers (moins de 60 kg) est élève-ingénieure à l’école supérieure d’ingénieurs Léonard-de-Vinci. Elle est devenue la première boxeuse française championne olympique de boxe après son succès aux J.O. 2016 face à la Chinoise Yin Junhua, vendredi 19 août 2016, à Rio de Janeiro, le jour de son 24e anniversaire.
Les Jeux du Brésil sont très favorables à la délégation française qui se comporte très bien.
Jamais depuis l’après-guerre, la France n’avait réalisé une aussi bonne razzia de médailles. Certes l’absence de la Russie aide sans doute à la bonne performance.
A noter aussi la très belle médaille d’argent d’Elodie Clouvel, née le 14 janvier 1989 à Saint-Priest-en-Jarez, spécialiste du pentathlon moderne. Quand on voit Elodie Clouvel on a envie de dire à la plupart des mannequins d’aller se rhabiller !

04.06.16

Permalien 07:38:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

L'Humanité est orpheline: Muhammad Ali (Cassius Clay) est mort. Le rebelle était un Mandela du sport.

Ali était plus qu’un sportif. Le rebelle n’avait rien à voir avec ces tennismen dont le seul acte de rébellion est d’habiter en Suisse sur leur matelas d’euros. Des sponsors ont l’affligeante idée de se servir de perdants pour vanter leurs produits qui doivent être donc infâmes. Je ne suis client ni des uns ni des autres. Ali mort est plus présent que la plupart des sportifs en activité.

Le noble Art est le plus grand des sports.
Après la boxe, il n’y a que le meurtre.
Le combat aux poings reste la plus grande explication entre deux adultes.
L’apesanteur de Muhammed Ali soulageait le poids du monde de la connerie qui l’accable continuellement.
Muhammed Ali était plus qu’un boxeur, c’était un HOMME.
Lui est devenu musulman mais il n’a tué personne.
Pacifiste convaincu, il a refusé de faire la guerre du Vietnam afin de ne pas tuer des gens qu’il ne connaissait pas: «Je n’ai rien contre le Vietcong, aucun Vietnamien ne m’a jamais traité de sale nègre». Sous entendu, c’est chez moi qu’on me maltraite. Les Etats-Unis essaient alors de le briser sportivement et civilement.
Il fut l’un des plus grands boxeurs du monde.
Son jeu de jambes et son art de l’esquive n’avaient jamais été vus chez les poids lourds.
Quand il sautait à la corde c’était une danseuse de Degas.
Il fut l’un des beaux hommes du monde.
Il avait la science de la publicité et de la provocation mais il était supérieurement intelligent. L’avant-combat était mythique. Il invectivait l’adversaire avec un grand sens du show. Il avait un humour exceptionnel. Les directeurs de la com. actuel sont tous des ringards à côté de lui.
Je n’ai jamais vu Muhammed Ali est pourtant c’était l’un de mes meilleurs amis.
Il appartient à ma vie comme les Beatles, Miles Davis, la Callas, Pelé, Garrincha, Best, Cruyff, Maradona, Coppi, Cerdan, Camus, J. Moulin, Flaubert, Anquetil, Hendrix, Senna.
Passionnant à voir et à entendre, Muhammed Ali est l’un des dix plus importants personnages du XXe siècle.
Le monde est en deuil.
Quand on voit les pantins qui nous entourent.
Certains de nos contemporains devraient avoir honte de vivre.
Il est vraiment accablant de savoir que Muhammed Ali était malade depuis si longtemps.
Ali a façonné ma jeunesse.
Un leader de conscience de premier plan.
Un Mandela du sport.
Je le garde avec moi, toujours.

22.12.14

Permalien 10:58:23, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, CERDANEMENT  

Les grands boxeurs remis dans la lumière par Guy Lagorce et Sylvie Girard (Tana)

Dans la désormais célèbre collection Portraits légendaires des éditions Tana voici l’album consacré aux boxeurs.
Il est signé par l’ancien champion d’athlétisme, Guy Lagorce, devenu journaliste-écrivain ou écrivain-journaliste et par Sylvie Girard traductrice et passionnée de sports parmi les multiples cordes à son arc. (Guy Lagorce m’avait fait le grand plaisir de chroniquer mon premier livre consacré au sport, celui sur le Racing club de Paris).
La force de cette collection c’est le mariage des mots avec les photos mieux que dans le journal qui s’en vante. C’est une nouvelle fois dans le mille.
La galerie de portraits est magnifique. Enfin des images qui sont fortes comme des tableaux.
Les portraitistes anonymes de jadis avaient plus de talent que les fausses gloires de la pellicule. Les reporters d’agence, notamment ceux de Keystone, travaillaient bien et sans moteur. Il captait l’âme des boxeurs.
L’album est présenté sous la forme de cinq chapitres:

Les Légendes (Georges Carpentier, Marcel Cerdan, Muhammad Ali, Ray Sugar Robinson, Joe Louis, Rocky Marciano…)
Les Stylistes (Gene Tunney, Floyd Paterson, Ray Leonard…)
Les Puncheurs (George Foreman, Roberto Duran…)
Les Démolisseurs (Jack LaMotta, Carlos Monzon, Mike Tyson…)
Les Phénomènes (Panama Al Brown, Maw Schmeling…)

Je vous conseille de vous procurer ce livre- à un prix abordable- pour vous et/ou pour offrir.
Les Stylistes et les Phénomènes nous permettent de retrouver des champions oubliés: le playboy Gene Tunney- aussi beau que Clint Eastwood-,"la Brindille Willie Pep", “le Faucon cubain Kid Gavilan, et “Mâchoire de fer Eugène Criqui".
Tous ces champions ont écrit les grandes pages du Noble Art qui fascine tant les écrivains, les peintres, les cinéastes, les acteurs, tous les artistes en général.
Au-delà de la boxe, il n’y a plus rien, sauf le duel armé.
Les boxeurs imposent le respect.
Il y a quelques jours, on a assisté au dernier combat de Jean-Marc Mormeck. Le champion a été d’une dignité absolue. Les politiciens français actuels à côté de Mormeck ne sont que vulgarité.
Il est vraiment triste de voir que la boxe soit si mal traitée dans les médias.
La boxe ne permet pas des carrières surcotées comme il en existe dans le football.
Grand merci aux éditions Tana de permettre au duo Lagorce-Girard de remettre dans la lumière tous ces grands astres de la boxe que l’on placardise trop souvent dans les geôles de la mémoire.

-Portraits légendaires de la Boxe, par Sylvie Girard et Guy Lagorce. Tana, 168 p., 29, 95 €

[Post dédié à Arthur Cravan]

:: Page suivante >>

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software