Catégorie: GOOOOL DO BRASIL !

05.10.18

Permalien 16:33:41, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

20 h Foot/ Cnews. Jeudi 4 octobre 2018

04.10.18

Permalien 00:05:56, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le nouveau Neymar fait peur à l'Europe

Mercredi 3 octobre 2018
C1, match de poules
Paris 6-1 Belgrade
Avec un triplé de Neymar rayonnant(20e, 22e, 81e), Cavani (37e), Di Maria (42e), Mbappé (70e) pour Paris
Marin (74e) pour l’Étoile Rouge de Belgrade.

Republication d’un post du 23 septembre 2018, histoire de souligner que rien n’est un hasard:

“Je me suis pas devin. J’essaie de m’exprimer à l’imparfait du subjectif, et donc de bien lire les matchs. Je maintiens: sans bien jouer au milieu de terrain, le PSG a presque gagné 2-3 à Liverpool. Une histoire de ballon perdu par Mbappé dans le temps additionnel. Les Reds ont mérité leur victoire mais Paris pouvait très bien gagner contre le cours du jeu. Cela est arrivé tant de fois.

Dimanche 23 septembre 2018
Rennes 1-3 Paris
But pour Rennes:Adrien Rabiot (11e csc)
Buts pour le PSG: Ángel Di María (45e), Thomas Meunier (61e), Eric Maxim Choupo-Moting (83e)

Il faut laisser tranquille Neymar.
A son arrivée, j’avais alerté que titrer: “Un Roi à Paris” et mettre son nom sur la Tour Eiffel c’était aller à la catastrophe.
J’appelais alors le Brésilien: Kardhasian !
Depuis, on m’imite mais ce n’est plus l’heure de dire ça.
Entre-temps, le fiasco est arrivé: blessure idiote, minable Coupe du Monde en Russie et pas en course pour le Ballon d’or.
Après mûres réflexions, Neymar a changé:
son père ne parle plus, il ne se jette plus au sol, et il adopte un profil bas.
Je n’ai pas tourné ma veste. J’observe, j’anticipe et je donne mon avis. Avant, pas après !
Donc laissons tranquille Tuchel, Neymar et le PSG.
Les deux grands rendez-vous vont arriver coup sur coup à Paris en C1, deux fois à domicile.
Je prévois deux larges victoires contre Belgrade et contre Naples.”

14.09.18

Permalien 12:16:46, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Sans Ben Arfa, Rennes perd à Nice tandis que le PSG sans Neymar a gagné les Verts

Vendredi 14 septembre 2018
Nice 2-1 Rennes
PSG 4-0 St Etienne

Après le match
Nice a livré un très bon match. La rencontre fut équilibrée. Les Rennais ont ouvert le score contre le cours du jeu, sur un but casquette.
Ensuite, Nice est bien revenu au tableau d’affichage. 1-1, puis arriva ce qui devait arriver soit 2-1 tant les Niçois furent entreprenants. Ils ont de plus tiré deux fois sur les montants.
L’usage de l’assistance vidéo est toujours aussi lamentable: il y avait deux fautes dans la surface au profit de Nice non signées: au début et à la fin du match, sans consultation de la vidéo. En revanche, Benitez a stoppé un penalty frappé par un Breton.
Nice a été collectif. Un superbe match.
A Paris, ce fut un match sans rivalité tant les Verts ont été faibles. Paris s’est promené mais attention Liverpool- le premier match de C1 à venir- ne sera une promenade de santé. Il faudra de la grinta pendant 95 minutes voire plus.

Avant le match
On parle du retour d’Hatem Ben Arfa, comme celui du Messie !
Son come back est au centre de toutes les discussions.
Ben Arfa ça fait vendre. Il est extrêmement populaire. Les fans l’adorent.
Tous ceux qui l’approchent son sous son charme.
Pourquoi ? Parce qu’il joue avec son âme.
La fluidité on l’a ou pas. Cela ne s’apprend pas dans une école de football !
La grâce ne se trouve pas en vente chez un concessionnaire de la gloire.
A présent le grand moment arrive: l’artiste va rejouer.
Et n’oublions pas qu’il n’a rien fait de répréhensible pour mériter d’être mis en quarantaine par le PSG. Rien à part d’être lui-même. Lui, ne porte pas de masque. Il ne joue pas à être quelqu’un d’autre comme tant de footballeurs.
On croit rêver: Ben Arfa et Neymar évoluent en L1.
Il n’y a pas si longtemps c’était ringard la L1 !
Dorénavant, c’est tendance: on ne sait plus où donner de la tête.
Paris a une constellation de stars: on dirait une équipe de Premier League.
Mbappé et Areola sont champions du monde !
Mbappé a choisi de rester en France pour être sûr de jouer. Un très bon choix.
Ben Arfa revient dans le jeu. C’est un événement, grâce à Rennes. Il pourrait jouer à Quevilly qu’on se régalerait. Ce joueur peut aussi bien évoluer au Real Madrid qu’à Soisy-sous-Montmorency. Il a encore beaucoup de saisons devant lui.
Comme toujours rien n’est facile.
Pour son retour en L1, il doit affronter coup sur coup Nice et Paris, ses deux anciens clubs !
Neymar, de son côté, a changé de comportement. Eliminé de la course au Ballon d’or, il a décidé de se concentrer sur le terrain. Avec l’entraîneur Tuchel, il va encore s’améliorer alors que son jeu se dégrada avec Emery qu’il dominait de la tête et des épaules.
La L1 2018-2019 promet beaucoup. Le niveau s’est considérablement élevé.

PS: à Nice, Ben Arfa devrait entrer en cours de match tandis qu’au Parc des Princes, Neymar ne jouera que s’il est bien remis de son voyage lié à la Seleção. Mbappé, lui, est suspendu.

20 h foot (Cnews), jeudi 13 septembre 2018, présenté par Pascal Praud et Julien Pasquet:
https://www.cnews.fr/emission/2018-09-13/20h-foot-du-13092018-794156

22.08.18

Neymar la vache à lait publicitaire de ses parents ?

Le quotidien brésilien Folha de Sao Paulo révèle que 85% des revenus publicitaires de Neymar junior vont à la société NR Sport, gérée par … Neymar da Silva Santos senior, son père, associé … à sa femme donc à la mère du joueur. Ce qui s’appelle avec du Nez.
Le fiston ne touche que 15% parce que le contrat remonte à ses 14 ans.
Le temps passe mais le pourcentage demeure. Celui signifie bien que le fils est la créature du père dans le rôle de Gepetto.
Bien sûr personne n’est à plaindre chez les Neymar.
Neymar est connu depuis longtemps.
Le public brésilien suit ses aventures comme si c’était un membre de la famille Kardhasian.
Le produit Neymar n’a même plus besoin de créer l’événement sur le terrain.
Après l’arrivée au PSG, l’anniversaire en boîte de nuit avec le président du PSG, la blessure par manque de coordination de gestes, la Coupe du Monde ratée, la liste est longue… voici que le fils planche à billets. Une info qui confirme, en fait.

06.08.18

Neymar en Chine, Neymar et le champagne, Neymar sur le podium (où il a failli se blesser!), Neymar et l’enceinte….

Neymar et sa cheville c’est loin d’être fini. Il est toujours ménagé par le PSG qui couve la poule aux œufs d’or. Le Brésilien n’a pas besoin de jouer, sa présence suffit à faire tourner la boutique. Au plan historique, c’est la première fois qu’un Brésilien fait tant de mal au football de terrain. Certes on a déjà essayé de nous faire prendre des vessies pour des lanternes mais jamais on avait hypermédiatisé un joueur du FC Copacabana. Des jeunes comme Neymar, il y en a plein les plages de Rio. Le football est devenu comme la littérature, la chanson et le cinéma: on formate quelqu’un à l’air du temps et hop ! les voyants-aveugles tombent dans le panneau. Il y a pire: le e-football !

Il n’y a pas si longtemps d’aucuns critiquaient Ronaldinho d’avoir une vie dissolue, et aujourd’hui le PSG est à plat ventre devant Neymar. Quelle différence de traitement. Hier, Luis Fernandez, entraîneur du PSG, mettait Ronaldihno sur le banc parce qu’il était sortie en boîte. A présent, le président du Qatar SG va en boîte avec Neymar. Les deux joueurs n’ont rien à voir: Ronaldinho était un véritable artiste quand Neymar n’est qu’une starlette de Reality Show. Le marketing Neymar a marché à fond la caisse en Chine. Les petites chinoises sont victimes de la Pavlovisation de leur cerveau. Le bourrage de crânes fonctionne à merveille. D’abord, le clan Neymar prépare l’attente : viendra, viendra pas ? Puis le produit arrive. Et les fillettes hurlent comme au temps des Beatles, sauf que dans les années 1960 les quatre gars dans le vent de Liverpool étaient des génies de la musique alors que Neymar lui doit tout à Pelé, Garrincha, Socrates et Zico. C’est comme si Zidane avait récolté les fruits de Platini sans rien gagner en retour. Neymar n’a remporté vraiment qu’un titre des J.O., vaste plaisanterie sur l’esprit amateur avec des milliardaires comme participants. Le reste, il doit tout à Messi et au Barça. Et dire qu’on a empêché Jules Ladoumègue de courir car on lui avait donné une paire de pointes !

Regardons dans le détail ce qu’a fait Neymar en Chine :
-Il a posé pour des selfies dans le cadre des contrats du sponsoring que lui a fait signer son père qui régente tout .
-Il n’a joué que 14 minutes dans le match de pacotille - pâle copie du Community Shield anglais-contre l’ASM équipe en rodage encore une fois massacrée par les dirigeants russes.
-Dans le match, il a fait deux accélérations inutiles.
-Il est tombé suite à une charge du défenseur monégasque Aholou.
-Il a arrosé de champagne l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel.
-Il a marché avec une grosse enceinte collée aux oreilles qui diffusait de la musique brésilienne.
-A la fin de la rencontre, Lo Celso l’a aspergé d’eau.
-Pour fêter le titre en bois, il est monté sur le dos d’un partenaire.
-Encerclé par trois gardes du corps, il a quitté le terrain, ovationné par le public qui à 90 % portait un maillot floqué Neymar.

Voilà l’essentiel de la production de Neymar… Karhasian dans sa déclinaison Martine fait du football.
Neymar n’avait plus rejoué avec le PSG depuis le 25 février 2018 date de sa blessure à la cheville et au pied droit contre Marseille alors que Emery – le futur ex coach- aurait dû le sortir en prévision des maths de C1 contre le Real Madrid. Neymar se blessa tout seul, à cause d’un mauvais appui. De fait, à trop sautiller pour un oui, pour un non, il sollicite bêtement son corps.
Cinq mois et demi d’absence, et Neymar n’est toujours pas remis de sa blessure au «cinquième métatarsien». En Chine, Neymar a ressenti «toujours des douleurs à sa cheville blessée» et tenez-vous bien : «il s’est fait une frayeur en se faisant mal au pied opéré» quand il est descendu podium !
Si j’ai bien compris, ses adversaires en L1 n’auront qu’à lui marcher sur le pied et hop ! les roulades vont revenir à la vitesse grand V. Cela promet un beau cirque à venir. R. A. S. Sous le maillot du PSG, il n’est pas remis mais quand il joue pour le Brésil, il court comme un lapin. Quand je vois Neymar avec le maillot du PSG, j’ai toujours l’impression qu’il porte le maillot de l’équipe adverse.

:: Page suivante >>

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software