Catégorie: GRANDE DAME

26.11.19

Permalink 10:04:27, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Femmes d’exception, Michel Klen (Favre) & Les Sorcières de la Littérature, Taisia Kitaiskaia & Katy Horan (Autrement)

En ce début du XXIe siècle, on parle beaucoup des femmes et les femmes parlent beaucoup d’elles. Il y a comme un parfum de revanche. C’est compréhensible : pendant des siècles, elles ont été étouffées, bonnes qu’à faire des enfants quand elles n’étaient pas confinées en cuisine ! Peu ont réussi à s’exprimer, sans remonter à Jeanne d’Arc et à Catherine Ségurane. Citons Mme de Sévigné, Mme du Deffand, George Sand, Marie Laurencin, Marie Curie, Virginia Woolf, Charlotte Brontë, Camille Claudel…Même chez les comédiennes, elles ne sont pas nombreuses : Madeleine et sa fille Armande Béjart, Sarah Bernhardt… avant le XXe siècle. Il faut savoir qu’autrefois - et encore aujourd’hui, si l’on se fie au comportement de certains- que les actrices étaient traitées au mieux comme des courtisanes et au pire comme des filles de joie. En ce moment on voit, non pas que la vengeance est un plat qui se mange froid mais plutôt que la souffrance est imprescriptible. Les jeunes femmes - et aussi jeunes garçons- n’ont pas oublié les Pygmalion(s) de pacotille qui furent surtout des acrobates de la braguette.
Le livre de Michel Klen présente une galerie de femmes qui se sont distinguées dans divers domaines avec une maestria incontestable. Beaucoup de gens connaissent Joséphine Baker mais qui sait qu’elle a été une très grande résistante dans le domaine de l’espionnage. De Gaulle l’appréciait énormément, et l’ancienne déesse de la «Revue Nègre» reste l’une des plus grandes dames du XXe siècle. Dans le livre de Michel Klen, il y a Simone Veil et Angélina Jolie mais aussi des héroïnes du quotidien qui gagnent à être connues : infirmières, ambulancières, militaires et beaucoup d’autres toutes recensées par Michel Klen : de Jeanne Barret, première femme à réaliser le tour du monde en bateau (1766), à Florence Arthaud qui a gagné la Route du Rhum, en passant par Marie Curie, prix Nobel (1903), et Colette Maze, la pianiste qui a fait un disque à 103 ans ! Sa chronologie des «premières» au féminin est à lire et non pas à parcourir. Chaque nom représente un destin hors normes.
Echo du livre de Michel Klen - ou le contraire- le magnifique petit- par le format- album Les sorcières de la Littérature, de Taisia Kitaiskaia, illustré par Katy Horan, rend hommage à trente écrivains de premier plan. Je n’écris jamais écrivaines, mot affreux. Dit-on «Bonjour, Mme la cafetière» quand un veut prendre un verre ? Il y a des mots au féminin qui sont affreux. Colette est bien plus écrivain que 80% de ses confrères masculins de son temps. Chaque portrait se déroule en trois étapes, aussi concises qu’efficaces. On y trouve aussi une biographie express et des conseils de lectures. Sont présentes : Virginia Woolf, Sylvia Plath, Flannery O’Connor, Anaïs Nin et aussi les moins connues Anna Akhmatova, Audre Lorde et Mirabaï. Beau, intelligent, sensible, l’album édité par les éditions Autrement - avec majuscules svp contrairement au logo officiel- est une pleine réussite. On n’arrive pas à s’en détacher. On veut toujours l’avoir sous la main, et surtout près du cœur. Des sorcières de ce calibre, on en redemande !

-Femmes d’exception, Michel Klen. Favre, 264 p., 19 €
-Les Sorcières de la Littérature, Taisia Kitaiskaia & Katy Horan. Préface de Chloé Delaume. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Cécile Roche. Autrement, 124 p., 18 €

Pour faire un bel ensemble, on peut aussi se procurer Libres comme elles, Audrey Pulvar (Points Seuil, 220 p., 9,90 €) quoique ce livre dresse un portrait hagiographique de Simone de Beauvoir occultant ses relations de pouvoir sur des étudiantes qui n’osaient pas lui dire non. C’est pourtant désormais de notoriété publique. Sans parler de son passé collaborationniste a Radio-Vichy.

10.11.19

Permalink 11:44:12, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Les Françaises remportent une très grande finale de Fed Cup 2019, guidée par une lumineuse Kristina Mladenovic

Lors du match A. Barty - K. Mladenovic pas une seule seconde, on ne s’est dit: “C’est du tennis féminin". Non, il s’agissait du tennis tout court. Du tennis de très haut niveau.

Finale de Fed Cup 2019
Week-end du 9 novembre
Lieu: Australie
France 3-2 Australie

Matchs
A. Tomljanovic (A)- K. Mladenovic (F): 1-6/ 1-6
A. Barty (A) - C. Garcia (A): 6-0/ 6-0

A. Barty - K. Mladenovic: 6-2/ 4-6/ 6-7
A. Tomljanovic - P. Parmentier (F): 6-4/ 7-5

A. Barty & S. Stosur - K. Mladenovic & C. Garcia: 4-6/ 3-6

Capitaine des Bleues: Julien Benneteau

Une éblouissante Kristina Mladenovic a contribué grandement à faire gagner la France en finale de la Fed Cup.
La championne française a remporté ses trois matchs haut la main: ses deux simples, plus le double.
Elle a d’abord donné l’avantage à la France.
Ensuite, elle a redonné l’avantage dans un match-clef. Malmenée par A. Barty, elle a su égaliser un set partout avant de s’imposer dans le tie-break de façon impériale, avec des gestes de classe devant l’actuelle numéro 1 mondial.
Et pour finir, elle a participé au match décisif, celui en double.
Sur le podium, au moment de la Marseillaise de toute beauté- chantée à l’unisson par des compatriotes transcendées par leur performance commune- la leader charismatique a éclaté en sanglots.
Magnifique de bout en bout. La grâce en mouvement.
Un très grand moment de sport français.

08.11.19

Permalink 17:20:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Voyage au bout de la vie de Mme Lucie Almansor (1912-2019)

Elle était née avant mes parents ! Je ressens le mouvement de la mer -sans jeu de mot- qui s’en va pour me plus jamais revenir.

Madame Lucie Almansor s’est éteinte vendredi 8 novembre 2019.

Elle avait 107 ans !

A la mort de son mari, Louis-Ferdinand Destouches alias Céline, le 1er juillet 1961, elle a fait graver sur la pierre tombale:

«LUCIE DESTOUCHES, NÉE ALMANSOR
1912-19..»

Désormais, nous savons:

«LUCIE DESTOUCHES, NÉE ALMANSOR
1912-2019»

Cette grande dame était extraordinaire. Non pas du fait d’être l’épouse du plus grand pamphlétaire de son temps.

Elle était extraordinaire parce qu’elle était extraordinaire.

Elle était né danseuse comme son mari était né écrivain.

Cela nous change de tous les imposteurs, d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

[Post dédié à Marc Laudelout, François Gibault, Pierre Monnier, Eugène Saccomano, Roger Nimier, Marcel Aimé, Mme Arletty, Michel Simon, Robert Le Vigan et à “Bébert".]

04.10.19

Baudelaire (M-C Natta), Alexandra David Néel (J. Chalon) et les Renoir (F. Renoir) )

Cette biographie contient la vie de l’un des plus grands vivants que la terre ait porté. Une journée de Baudelaire vaut un an de la vie d’un quidam, tant il voyait tout, ressentait tout. Une sensibilité hors du commun. Une rage d’expression de toute beauté. Un caractère atrabilaire. Fallait pas l’énerver, le bougre ! Il ne vous ratait pas. Les Fleurs du Mal ? Chef d’œuvre absolu. Baudelaire est un phare qui met des mots sur nos sentiments les plus enfouis. Son rapport à sa mère a forgé l’une des plus grandes liaisons de la littérature française. Il a aussi écrit sur les paradis artificiels qu’il a beaucoup fréquentés, sans aucun prosélytisme. Loin de faire l’apologie du H, il a prévenu «que le meilleur moyen de paralyser la jeunesse française était de lui faire fumer du haschisch». Parole prémonitoire. Lire cette biographie nous projette au XIXe siècle, notre préhistoire. Baudelaire est mort mais sa présence est dans tous ses livres, belles éditions ou poche tout abîmé. A son propos, on peut parler de génie. On prend des risques quand on lit Baudelaire car il est possible de se surprendre à dire : suis-je vivant ou déjà mort, tant je n’ai pas ressenti ce qu’il écrit ? Baudelaire, clairvoyant des clairvoyants.

-Baudelaire, Marie-Christine Natta. Perrin, 1040 p. , 16 €

La réédition de la biographie signée par Jean Chalon est l’occasion de retrouver l’aventurière d’exception. A son époque, on faisait vraiment les trajets car on ne traversait pas les mers… en avion. Le trajet comptait autant que la destination. De nos jours, il n’y a plus de trajets. On va d’un point à un autre. Alexandra David-Néel(1868-1969) a vécu plusieurs vies : anarchiste, bourgeoise, bouddhiste, chanteuse orientale, exploratrice, journaliste et écrivain. Infatigable, l’aventurière ne tenait pas en place quand elle a pu voyager. Une trépidante qui en fait l’une des plus grandes de son temps. Elle eu un vie EXTRAORDINAIRE jusqu’à 101 ans. On ne devrait parler que d’elle et on n’en entend jamais parler. Chacun ses modèles. Chapeau Madame !

-Le lumineux destin d’Alexandre David-Néel, Jean Chalon. Plon, 457 p., 24 €

Toute la saga des Renoir est dans ce volume sorte de livret de famille qui a donné une flopée d’artistes : Pierre-Auguste (peintre) et ses fils Jean (Cinéaste) & Pierre (acteur). La vie se déroule aux Collettes dans la villa de Cagnes-sur-Mer. On apprend que le patriarche, Pierre-Auguste n’aimait pas peindre avec des modèles professionnels. Il n’était pas facile de trouver des femmes qui voulaient poser nue. Ensuite, elles se faisaient maltraiter. L’arrière-petit-fils du peintre nous raconte le quotidien de la maison Renoir avec la visite de Rodin qui déjeuna à Cagnes avec Vuillard, le marchand de tableaux. Sacré tour de table ? Cela donna :
Rodin - «Maître !»
Renoir - «Maître !»

-Le Tableau amoureux, Jacques Renoir. Phébus/ Libretto, 200 p. , 8, 90 €

01.10.19

Disparition de Mme Eglal Farhi, fondatrice du New Morning. Disparition du dessinateur Pierre Le-Tan

Eglal Farhi (1922-2019), fondatrice du mythique lieu parisien le New Morning, est morte à son domicile de Neuilly à l’âge de 97 ans.
Journaliste d’origine égyptienne, la grande dame, discrète et distinguée et enthousiaste fut proche des plus grands jazzmen et d’autres musiciens tout aussi talentueux.
Sa petite salle est devenue un lieu. J’y ai vu et écouté Chet Baker, l’un de ses derniers concerts. Dans mon souvenir nous n’étions pas plus d’une quarantaine. J’avais lu l’annonce de la venue du Miles Davis blanc dans Pariscope. Je m’attendais à trouver les guichets fermés. En fait non. Quasi personne. La fille de la fondatrice du New Morning a succèdé à sa maman.

Pierre Le-Tan (1950-2019) peintre, dessinateur, décorateur et illustrateur, vient aussi de disparaître. Touche à tout dès qu’il avait un crayon à la main, il pouvait s’exprimer dans la presse, au cinéma, dans la mode et sur la couverture de livres. Il a illustré magistralement certains livres de Modiano. Son trait fait de hachures est reconnaissable d’emblée. Il y règne un apaisement. Il révèle la beauté des lieux. Dommage que son Paris n’existe que mentalement. Dans sa ville on circule sans la pollution, non pas atmosphérique mais administrative de l’actuelle direction de la capitale. Fils de peintre, il dessiner comme on respire. Ses Trois filles ont hérité de son talent, héréditaire dans leur famille.

:: Page suivante >>

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software