Catégorie: ANQUETILLEMENT

18.05.19

Yvonne & Charles, dans l’intimité du général. Jocelyn Sauvard, (Grasset) & De Gaulle, 1969, Arnaud Teyssier. (Perrin )

Guy Debord nous a bien expliqué que la politique était aussi un spectacle. D’accord, mais alors De Gaulle est un premier rôle quand les autres ne sont que des doublures lumière.

Quand le général est mort, foudroyé par une attaque, alors qu’il faisait sa traditionnelle «réussite» aux cartes, à Colombey-les-Deux-Eglises, le 9 novembre 1970, Madame Yvonne de Gaulle a pris la décision de brûler toutes les affaires intimes du général, de ses vêtements en passant par ses ustensiles de rasage jusqu’au lit taillé sur mesure, à sa grande taille. Elle a fait un autodafé avec leur correspondance amoureuse. Elle n’a gardé que les manuscrits des livres publiés. Les stylos à plume ? Offerts aux petits-enfants. Sinon, tout le reste, tout ce qui fut témoin du quotidien d’un des plus grands couples du XXe siècle- quand on songe aux associations médiatiques Aragon-Triolet et Sartre-Beauvoir quelle double déception tant elles masquèrent l’imposture !- oui, tout ce qui témoignait de leur quotidien a été brûlé, détruit, jusqu’aux tasses de leur petit-déjeuner. Catharsis ? Non, action délibérée pour éviter la salle aux enchères. Même l’alliance du général a été liquidée on ne sait où.
On sait que les de Gaulle avait fait poser un double compteur à l’Elysée afin de distinguer l’usage pour la nation et l’usage privé. Lumineux ! Le moule il est cassé : depuis Pompidou, la classe politique s’est dégradée et à tout dégradé. Sous VGE, un très bon président qui a fait de grandes réformes, la gauche a tout a fait pour le dézinguer car elle n’avait jamais été au pouvoir et qu’elle en rêvait. Les bijoux de Bokassa, une poignée de pierres dérisoires ne pèsent rien face à tous les scandales qui ont suivi jusqu’à François Hollande, le passager casqué d’un scooter qui le conduit auprès de sa maitresse. (Image décodée = misère sexuelle) Vous me direz avec raison que F. Mitterrand a fait plus fort avec un double foyer. Tout cela tranche avec la vie des De Gaulle. Durant toute son enfance, leur fils, Philippe, n’avait jamais vu le lit conjugal de ses parents. Macron, lui, paie les pots cassés depuis 1981. Niveau familial, Macron c’est l’Affaire Russier tolérée. Heureusement.
Le livre de Jocelyne Sauvard, Yvonne & Charles, dans l’intimité du général, nous remet dans le contexte d’une époque de reconstruction : de l’après-guerre à la fin des années 1960. De Gaulle c’était une éthique avec bien sûr, un sens aigu de la stratégie politique. De Gaulle n’avait pas d’attaché(e) de presse ! Ou alors ils s’appelaient André Malraux et Romain Gary. Il a lancé l’Appel 1940 pour sauver la France, même ses détracteurs sont obligés d’admettre qu’il a agi à Londres pour redonner son honneur au peuple français en souffrance, hormis les collabos. Il n’a pas écrit ce discours pour accéder à l’Elysée, même si cela ensuite fut son meilleur des atouts. Ceux qui ignorent la vie familiale des de Gaulle apprendront que le couple présidentiel avait une fille handicapée. Quand elle est morte, le général a dit : «Maintenant elle est comme les autres ». De Gaulle était le plus intelligent et le plus sensible des présidents de la Ve République. Il y a lui, et les autres. Il avait aussi un humour au-dessus du lot. Au rayon culture, songeons à André Malraux et à tous ses successeurs qui ne jouent pas dans la même division. 1968 était nécessaire mais pas besoin de le chasser. Il a eu en plus l’élégance de faire un référendum qui s’est transformé en sanction défavorable. La classe jusqu’au bout.
Arnaud Teyssier dans De Gaulle, 1969, passe au peigne fin, le retrait du général lorsqu’il a perdu le référendum sur la régionalisation qui en fait était un oui ou non sur sa personne. Ce fut non. C’est ainsi que les Français ont été reconnaissant avec celui qui s’est dressé contre le duo Pétain-Hitler plus un bon paquet de raclures made in France, et du plus bel acabit. Après moi le déluge, pensait-il, non sans raison. Lui, gouvernait le pays, quasiment seul, comme un super commerçant tient son magasin, faisant l’étalage, le réassort, la vente, l’après-vente, la comptabilité. Il n’avait pas cinquante conseillers pour lui dire de faire ceci et de ne pas faire ça. En 1969, il savait qu’il avait fait son temps et que la France avait besoin de changements, de réformes, mais sans tomber dans le chaos, la fameuse chienlit. Passer de De Gaulle à Macron, c’est une secousse tellurique mais il y a eu pire (Sarkozy et Hollande). Les seuls qui ont su être à la hauteur du rôle sont : Pompidou, VGE, Mitterrand et Chirac par intermittence. Sarkozy et Hollande, jamais. Le pire est à venir : les clans des extrémistes, de droite ou de gauche.

-Yvonne & Charles, dans l’intimité du général. Jocelyn Sauvard, Grasset, 393 p., 22 €

-De Gaulle, 1969, Arnaud Teyssier. Perrin, 304 p., 22 €

A lire aussi : Ma République-Apocryphe de Charles de Gaulle, Yves de Gaulle, l’Observatoire, 480 p., 21 €. Le petit-fils donne sa vision de son grand-père qui fut aussi celui de tous les Français, ceux qui pensaient la Patrie reconnaissante envers vous.

11.04.19

1/4 C1 2019. Une passe de Messi, un but de CR7, et puis rien.

En 2019, le jeu est mort à Man United. L’équipe est sans âme, sans leader, 80 % des joueurs sont incapables d’honorer ce sublime maillot. Une équipe de surcotés. Messi seul peut battre MU. Man United le club de Best, de Cantona est tombé bien bas. Triste à voir.

1/4 finale aller Champions League 2019 (en gras les favoris)

9 Avril
Liverpool (ANG) 2-0 Porto (POR)
Tottenham Hotspur (ANG) 1-0 Manchester City (ANG)

10 Avril
Ajax Amsterdam(Pays Bas) 1-1 Juventus (ITA)
Manchester United (ANG) 0-1 Barcelone (ESP)

Les Reds ont gagné un match minable. Guardiola a expédié le match aller en attendant le retour où il est sûr de qualifier City, à 99 % tant Tottenham est faible, et encore plus faible sans Kane, blessé. Son agresseur aurait dû prendre un carton rouge.
C. Ronaldo a marqué une sublime tête plongeante pour le Juve qui se qualifiera à Turin. Ajax trop jeune.
Messi a fait une passe digne de Cruyff sur le but contre son camp de MU. Smalling a blessé Messi, le frappant sur le nez malencontreusement. Smalling a un football indigne de MU. Un Rio Ferdinand discount. Sir Ferguson était dans un mauvais jour quand il l’a fait signer à MU. C’est le pire arrière central de l’Histoire de MU depuis 100 ans. MU doit renouveler son effectif à 80 %. Le départ de Mourinho cela ne suffit pas à guérir le club dont l’équipe n’a rien à faire en 1/4 de la C1. Paris était vraiment nul pour avoir perdu contre ce MU. Au fait, il est où Neymar ? Resté au carnaval de Rio. A sa vraie place.

1/4 Retour

16 Avril
Ajax Amsterdam(Pays Bas) - Juventus (ITA)
Barcelone (ESP) - Manchester United (ANG)

17 Avril
Liverpool (ANG) - Porto (POR)
Tottenham Hotspur (ANG) - Manchester City (ANG)

1/2 FINALE Champions League

1. Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax ou Juventus
2. Barcelone ou Manchester United - Liverpool ou Porto

Le vainqueur de Tottenham Hotspur ou Manchester City - Ajax ou Juventus) sera l’équipe qui recevra le jour de la finale à Madrid

23.12.18

Permalink 09:32:13, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

100 ans de maillot jaune, par Serge Laget (Hugo Sport)

En un clin d’œil - plusieurs en fait- tout ce que vous voulez savoir sur le maillot jaune en osant le demander !
On ne présente plus Serge Laget. La plus grande fourmi des collectionneurs qui se transforment en cigale dès qu’il faut célébrer le cyclisme en général et le Tour de France en particulier.
Tous ses classeurs, tous ses tiroirs, toutes ses armoires sont des cavernes d’Ali Baba.
Il faudrait louer tous les Drouot du monde pour épuiser sa collection.
Archiviste de haut parage, documentaliste sans rival, Serge Laget n’est pas un névrosé compulsif mais tout grandement un amoureux au grand cœur.
Si l’on critiquait encore plus fortement les champions cyclistes, plus ou moins tous suspectés d’avaler des produits illicites, quand bien sûr les skieurs sont blanc comme neige, et que par ces incessantes accusations, le public ne serait plus au rendez-vous sur les cols de la Grande Boucle, il ne resterait plus qu’un seul spectateur sur le pas “de porte de la France"- selon la si jolie formule d’Antoine Blondin- pour applaudir les as du macadam: Serge Laget.
Sa nouvelle Bible sur le vélo passe en revue l’Histoire du maillot jaune:
Quand a-t-il été inventé ?
Qui l’a porté pour la première fois ?
Quel immense champion - le chouchou de Serge Laget- ne l’a jamais porté ?
Qui l’a plus revêtu ? (Tous les porteurs sont rassemblés dans un index)
Réponses dans l’album, superbe mariage entre texte et iconographie.
Ici, les photos ne servent pas à masquer la faiblesse d’un tartinier.
Serge Laget accompagne les images comme la musique de Georges Delerue sublime les films de François Truffaut.

-100 ans de maillot jaune, Serge Laget. Préface de Jacques Marinelli. Entretien exclusif avec Bernard Hinault. Hugo Sport, 256 p., 29,95 €.

30.11.18

Paris, Dortmund, Man City, Liverpool et le Juve sont invancus en championnat

Cinq clubs des plus grands championnats européens sont invaincus depuis le début de leur compétition respective.
En Allemagne, Lucien Favre a mis le Bayern Munich (5e) à 9 pts.
En Angleterre, Guardiola (City) et Klopp (Reds) tiennent le haut du pavé devant trois clubs de Londres: Tottenham, Chelsea et Arsenal. A noter que les Gunners se portent bien avec Emery. Le départ d’Arsène Wenger n’a pas perturbé le club, à l’inverse de Man United à l’agonie sans Sir Ferguson (7e, 22 pts). Mourinho a cassé le travail de “Fergie".
En Italie, Ronaldo dynamise la Juve. Il est déjà meilleur buteur du championnat (10 buts)
En Espagne, le Barça a déjà perdu 2 fois. Le Real Madrid sans Ronaldo n’existe plus (5e avec 5 défaites en 14 matchs). Pitoyable !

Ligue 1
1 Paris, 43 pts 15 matchs/ 14 1 0/ 48 9 + 39

Bundesliga
1 Borussia Dortmund, 33 pts 13 m/ 10 3 0/ 37 13 + 24

Premier League
1 Manchester City, 38 pts 14 m/ 12 2 0/ 43 6 + 37
2 Liverpool, 36 pts 14 m/ 11 3 0/ 27 5 + 22

Serie A
1 Juventus Turin, 40 pts 14 m/ 13 1 0/ 31 8 + 23

16.08.18

Permalink 22:14:07, Catégories: ANQUETILLEMENT, CERDANEMENT, LA REVUE DE STRESS  

Yoka exclu des rings jusqu'en juin 2019. Tour d'horizon sur le dopage (Anquetil, Coppi, Armstrong, Pantani, Ullrich...)

Quand reverra-t-on de vrais grands boxeurs ?

Le boxeur Tony Yoka a été suspendu un an, jusqu’en juin 2019. Le feuilleton vient de connaître son épilogue. Cela n’a que trop duré. Les médias sont très cléments avec lui. L’athlète est devenu une icône à protéger, lui et sa femme après leurs deux succès aux derniers J.O. Ils sont beaux, jeunes et gagnants. Magnifique success-story. La presse ne pouvait rêver mieux. Si sa compagne fait le sans faute, du ring aux ors de l’Elysée, lui a brouillé son image, exclu temporairement par l’Agence française de lutte contre le dopage. Sanction confirmée par le conseil d‘état.
Que lui reproche-t-on ? D’avoir passé à l’as trois rendez-vous avec le contrôle antidopage. Explication ? Des oublis, du laisser-aller, de la négligence, un emploi du temps surchargé, une vie trépidante, de la désorganisation et tutti-quanti. Si une très faible proportion de gens peut avaler des justificatifs vaseux, une plus grande partie tombe dans la suspicion du dopage. Un sportif de haut niveau ne peut pas oublier trois contrôles. Alors on se dit : se dope-t-il ? Se dopait-il ? Etait-il dopé ? Pour mémoire, en football, un champion du monde 1998- de très faible importance dans le jeu- a été blanchi d’un contrôle antidopage positif parce que le préposé aux éprouvettes n’avait pas les diplômes requis. A mourir de rire. Vice de forme, ont-ils dit. Plutôt forme de vice ! L’affaire Festina a débuté juste avant la fin de la fin de la Coupe du Monde de football 1998 disputée en France qui remportera le trophée. D’aucuns y voient un paravent. Le Tour de France a plus été abîmé par la volonté de chasser le dopage que par le dopage lui-même. Pourquoi le football, le rugby, la F1, le tennis, le basket et la natation ne sont pas des sports traqués par les procureurs de la seringue ?
En cyclisme, les contrôles inopinés imposent aux cyclistes de toujours dire où ils se trouvent dans le monde entier. Ce qui provoque un grand empiétement sur la vie privée. On a vu où la chasse à l’Armstrong a mené l’Américain. On a vu ce qu’a enduré C. Froome sur le Tour de France 2018. En France, les autorités ne pipent mot sur Coppi et Anquetil- qui ont dit prendre des stimulants- et dans le même temps on salit des champions, surtout étrangers. Et l’on passe l’éponge sur R. Virenque, en disant «chut !» sur d’autres français qui ont chargé la mule. D’autres Français font la Une un jour puis sont passés sous silence.
Il y a gros décalage entre ce que l’on fait endurer aux cyclistes et ce que l’on fait subir aux autres sportifs. En football, tout ce qui se passait à la Juventus est tombé dans l’oubli. Circulez ! Il n’y a rien à voir. Au mieux, on parle de médicalisation. Zidane et Deschamps n’ont été entendus qu’à titre de témoins. En vélo, on laisse Armstrong s’exprimer tout en le suspectant puis en fin de carrière on l’achève. Et ceux que l’on n’achève pas s’achèvent tout seul. Pantani retrouvé mort dans une chambre d’hôtel. Quant à Jan Ullrich, il a été envoyé en psychiatrie après une nuit où il malmena une fille de tristesse.
Désormais suspendu par l’Agence Française de lutte contre le dopage, pour trois «now-shows» entre juillet 2016 et juillet 2017, Tony Yoka ne peut plus combattre officiellement jusqu’en juin 2019. Le champion olympique des poids lourds 2016 a dix mois difficiles devant lui. Il peut s’estimer heureux d’avoir été épargné par la presse : pas de gros titre en une du genre : «La chute d’un champion : de la gloire au dopage ?». Bien sûr le dopage n’est pas avéré mais comment empêcher de penser que le boxeur a évité les contrôles pour ne pas être pris en flagrant délit ? Le mal est fait. Le célèbre «pas de fumée dans feu» arrive vite sur le tapis de la vox populi.
Si le boxeur entretient une image lisse dans les journaux, cela ne cache pas les tensions avec sa Fédération depuis qu’il a été écarté de l’Insep en 2013 car on ne croyait pas en lui. Des aspects de sa communication irritent : on a l’impression que l’on vend toujours le couple des boxeurs à la manière de BHL-Dombasle. Le côté biscoteaux bling-bling du pugiliste est irritant car il n’a pas le rendement sportif de C. Ronaldo. Et que dire de tous les derniers matchs en bois contre de piètres adversaires. Le grand champion Jean-Marc Mormeck ne se laisse pas prendre au jeu de l’esbroufe : «Pour l’instant, Yoka, c’est juste du marketing. J’espère qu’il réussira, mais il n’est encore personne». Pan sur le bec ! Son image média est si forte que Tony Yoka n’a pas été lâché par les décideurs (TV et équipementier). Il est protégé par ce cordon sanitaire. Histoire de recueillir du positif sur investissement. Le hic c’est qu’en boxe, on n’est pas en littérature ou en chanson. A un moment donné, il faut mettre les gants face à de vrais combattants.
La suspension doit permettre à Yoka de bien digérer sa notoriété car il a été pris dans une tourmente. D’ici juin 2019, il lui faut s’entraîner durement. Ensuite, soit il prouve que c’est un champion, soit on dira qu’il a connu son apogée aux J.O. Il a beaucoup de pression sur ses épaules. En boxe, l’image ne suffit pas. En littérature, en chanson on peut faire illusion. Sur un ring, impossible.

:: Page suivante >>

Mai 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software