Catégorie: ANQUETILLEMENT

02.09.19

Permalink 15:24:39, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

A Nice, Sir Vieira s'impose déjà comme un grand coach

Dimanche 1er septembre 2049
Stade Rennais 1-2 OGC Nice
Buts pour Rennes: Lloris (25e csc) pour Rennes
Buts pour Nice: Cyprien (63e p.), Coly (90 e + 2′)

Stade Rennais FC : Mendy - Traore, Gelin, Da Silva, Morel, Maouassa (Hunou 87e) - Grenier (Léa-Siliki 75e), Camavinga, Siebatcheu (Del Castillo 75e), Bourigeaud - Niang

OGC Nice : Benitez - Burner, Pelmard, Lloris, Coly - Tameze, Cyprien, Lees-Melou - Atal (N’Soki 86e), Lusamba (Ounas 75e), Srarfi (Ganago 75e)

Classement
1 Qatar 9 pts 4 m/ 3 0 1/ 10 2 + 8
2 Stade Rennais 9 4/ 3 0 1/ 6 3 + 3
3 OGC Nice 9 4/ 3 0 1/ 7 5 + 2
4 Angers SCO 9 4/ 3 0 1/ 8 7 + 1

Pour les observateurs, Nice devait prendre une tôle à Rennes car Nice était diminué.
Merci pour le pronostic.
Nice venait d’offrir la victoire 1-2 à Marseille qui a bénéficié d’une interruption de match.
La victoire à Rennes efface la défaite contre l’OM. Bravo !
Il ne faudrait plus que Nice soit pénalisé par les tribunes.
Nice est en reconstruction. L’avenir semble radieux avec beaucoup de nouvelles énergies.
Bravo à Patrick Vieira qui devrait inspirer Thierry Henry.
Vieira s’est construit peu à peu comme entraîneur. Il a travaillé et fait aucun bruit. Henry lui est tombé dans le piège de l’hypermédiatisation.
Vieira, l’humble Vieira est déjà, mais va devenir encore plus un très grand entraîneur.
Henry a du mal à retrouver un poste.
Entraîneur est un métier très difficile: Mourinho et Wenger sont sur le carreau.
Quand vous sortez d’un échec, surtout lors de vos débuts dans la profession, les dirigeants ne sont pas pressés de vous engager.
Où sont Papin et Sagnol ?
Vieira est impressionnant. Un langage corporel de haut parage. Une main de fer dans un gant de velours.
On l’a vu à l’œuvre avec Balotelli. Il n’a pas baissé la garde. Il ne s’est pas laissé faire.

31.07.19

Permalink 08:47:45, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Nicolas Portal (40 ans): 7 Tours de France. Du niveau de Sir Ferguson et Me Onesta

Le Gersois au bel accent, polyglotte autodidacte, a un coaching qui a ses racines dans le VTT où l’important est d’unir encore plus la machine et l’homme. La vraie star du cyclisme français actuel c’est lui. Il enchaîne les victoires très haut de gamme. Il est pour la méthode douce - qui n’est pas sans autorité- et ne s’enflamme jamais avant la ligne d’arrivée définitive. Cela nous change de Thibaut Pinot qui estime que Bernal “est né avec le don de gagner le Tour de France à 22 ans” (sic, L’Equipe 30-7-2019). Impossible d’entendre ça. Non, non et non. L’éternel France de Poulidor a encore parlé ! Bernal a gagné car il a eu, lui, l’intelligence tactique d’en garder sous les pédales pour flinguer la course au bon moment. Tout le reste est littérature.

Le Français Nicolas Portal, 40 ans, est un héros de l’ombre.
C’est le contraire de Marc Madiot qui en hurlant sa joie de voir gagner l’un des siens met une pression d’enfer sur ses coureurs. On a vu le résultat avec Thibaut Pinot. Aucune blessure n’est un hasard. Il y a la peur de vaincre, ainsi de suite. Pinot a fait comme un tennisman qui est brillant à l’Open de France avant de s’écrouler en finale. Nicolas Portal est pour la méthode douce, diffusant tout le temps de la joie d’être là, cool, calme, il fait exprès d’être serein quand la pression monte. Il aime le tête à tête pour faire passer le courant entre lui et le coureur. Il dit se moquer de l’échec à venir et que pour l’instant la roue tourne dans le bon sens. Il est du niveau de Sir Ferguson et Claude Onesta. Les résultats sont là. Le grand français actuel du management c’est Nicolas Portal.

Palmarès comme coureur-gregario:
2006, Tour de France avec Oscar Pereiro

L’ancien spécialiste du VTT est obligé de mettre un terme à sa carrière à cause d’une arythmie cardique
Sa carrière de directeur sportif est tout simplement hallucinante.
Début 2011, le patron Dave Brailsford l’engage au sein de l’équipe britannique Sky où il devient directeur sportif en chef en 2013.

Palmarès comme directeur sportif:

2013, Tour de France avec Christopher Froome
2015, Tour de France avec Christopher Froome
2016, Tour de France avec Christopher Froome
2017, Tour de France avec Christopher Froome
2017, Tour d’Espagne avec Christopher Froome
2018, Giro avec Christopher Froome
2018, Tour de France avec Geraint Thomas

A partir de 2019, Nicolas Portal est directeur sportif sous pavillon Ineos:

2019, Tour de France avec Egan Bernal

En plus, Froome, 3e du Tour de France 2018 ; et Thomas, 2e du Tour de France 2019.

28.07.19

La France de Poulidor a encore de beaux jours devant elle

Il n’y a qu’en France que l’on voit ça: Bernal a gagné le Tour de France 2019 et le soir même de sa victoire, France 2 diffuse en ouverture de sa soirée un document sur Pinot qui a abandonné. Un hymne à un perdant. La France de Poulidor a encore de beaux jours devant elle. Le seul vainqueur du Tour c’est Bernal. Qu’il soit Colombien ou né à Sarcelles cela ne change rien. Le talent est international. Mention spéciale à Alaphilippe, aussi talentueux que sympathique. Sur le podium, Bernal a parlé italien et français pour dire “merci", ce que n’a jamais fait Neymar (Qu’il demande à Leonardo, lui parle un excellent français). Bernal est ému par le “petit lion” en peluche du Crédit Lyonnais. L’enfance sauvegardée face aux millions des parvenus !

C’est saisissant, les médias institutionnels sont gavés de consultants qui préfèrent les vedettes qu’ils fabriquent aux champions spontanés.
Ils n’ont à la bouche que Neymar, le plus grand intermittent du spectacle de la planète.
Et ils recouvrent de compliments Charles Leclerc qui serait «le plus grand pilote du monde». Un débutant sans victoire d’un seul Grand Prix ! Sur RMC, l’un deux a dit: “Leclerc a l’hygiène intime” (sic) de ne pas parler de son leader, Vettel. “Hygiène intime"… Incroyable cette pub caché pour Tempax !
Ils disent aussi que Bernal a volé le Tour de France à Pinot. Pffffff… Quels mauvais perdants.
Ils massacrent Sebastian Vettel qui a été 4 fois champion du monde de F1 : 2010, 2011, 2012 et 2013. Rien que ça !
Sur Leclerc, ils disent qu’il perd à cause de Ferrari comme si l’écurie italienne était une usine à tacots.
Tout ça n’est qu’une vaste plaisanterie.
En F1, le nouveau grand pilote s’appelle Verstappen. Il prendra le relais de Lewis Hamilton quand le géant anglais ira en retraite après son époustouflant règne.
Mention spéciale à Alaphilippe qui n’a pas pleuré quand il a perdu le Maillot jaune. Alaphilippe a su établir le contact avec le public. Il est aimé. Sait se faire aimer. Il sait partager ses émotions. Ce n’est pas un produit médiatique. Sa renommée il l’a gagnée sur le vélo.
Pinot a eu les larmes du perdant. Il n’a établi aucun contact avec le public. Il se planquait après les étapes. Pour l’une d’elles on comprend, il était blessé. Les cris de Marc Madiot devant sa victoire d’étape, c’était trop. Une étape ce n’est pas le Tour. Il faut rester concentré chaque seconde. La blessure de Pinot n’est pas arrivée par hasard. Il s’est retrouvé dans une position inhabituelle et il l’a mal gérée.
Bernal a pleuré les larmes du vainqueur qui réalise qu’il vient d’accomplir un exploit.
Bernal devra confirmer mais il réussit là où Quintana a échoué.
Bernal est un vrai jeune champion. Il a caché son jeu avant de passer à l’offensif au bon moment.
Les deux grands de ce Tour sont Bernal et Alaphilippe. Mention spéciale aussi à Bardet qui s’est bien repris après un jour sans.
Aimer le sport c’est aimer Bernal.
Tout le reste n’est que chauvinisme imbécile.

27.07.19

Permalink 18:53:41, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Le sacre d'Egan Bernal, l'anti-Neymar

A 22 ans, la nouvelle étoile du sport mondial est le 1er Colombien vainqueur du Tour de France créé en 1903.

Egan Bernal. Enfin un vrai jeune champion ! Grimpeur à vitesse grand V et descendeur à bloc, tutoyant les précipices.
De la race des géants.
Loin du chiqué.
Loin des prétentieux !
Sa fiancé a déclaré qu’elle était heureuse de ramener en Colombie «le petit lion jaune». Oui l’ours en peluche publicitaire de la banque sponsor de l’épreuve. Quel vent de fraicheur !
On est loin des minables arrogants qui se croient supérieurs car ils gagnent beaucoup d’argent sans jamais faire vibrer le public tellement ils n’ont pas une once de générosité et d’humilité.
Longue vie au règne de Bernal qui nous régale.
Bernal est né pour le vélo.
Il pleure et l’on pleure avec lui. Tant il partage ce qu’il vit.
Rien n’est plus beau que les rêves qui se réalisent.
Rien n’est plus beau que l’éclosion d’un talent.
Bernal a le visage des grands du cyclisme.
Affuté comme une lame d’acier. Un acrobate des cimes.
Bouleversant comme un aphorisme qui tape juste.

Palmarès du Colombien Egan Bernal, né le 13 janvier 1997

En VTT :
Champion panaméricain de cross-country juniors 2015

Sur route :
Tour de l’Avenir 2017
Champion de Colombie du Contre la montre 2018
Tour de Californie 2018
Paris-Nice 2019
Tour de Suisse 2019
Tour de France 2019

26.07.19

Permalink 18:50:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Egan Bernal casse le rêve d'Alaphilippe

Vendredi 26 juillet 2019
19e étape du Tour de France
Saint-Jean-de-Maurienne-Tignes
Pas de vainqueur

Suite à une avalanche de grêlons, la route étant devenue impraticable, l’étape a été arrêtée à plus de 20 kilomètres de l’arrivée. Du jamais vu.
La messe cependant était dite:

Nouveau classement général
1. Egan Bernal
2. Julian Alaphilippe, à 45′’
3. Geraint Thomas, à 1′03′’

Tout se dénoua dans le col de l’Iseran. Bernal décocha une attaque comme Geronimo lançait une flèche. Personne n’a pu le suivre.
Le jeune colombien de 22 ans venait d’entrer dans la mythologie du cyclisme.
Ce coureur est de la dimension des héros de jadis.
Il fait ce qu’il veut quand il veut. La classe dans le corps avec le mental qu’il faut.
Les grimpeurs sont les vrais champions du cyclisme.
Bernal en est un.
Il crève l’écran. En action ou sans rien dire. Ses yeux parlent pour lui.
Un visage qui est une sorte de Coppi peint par Le Greco.
Enfin un vrai champion et pas une baudruche à la Neymar !
Bernal a mis tout le monde hors course y compris son leader Thomas.
Alaphilippe épuisé a été héroïque et sans l’arrêt de la course, il serait descendu à tombeau ouvert.
La sagesse a voulu qu’on arrête la course. Nous ne sommes plus au temps d’Albert Londres.
Et Pinot ? Il a abandonné sur blessure musculaire. On perçoit avec lui, la difficulté d’éviter toutes les embuches jusqu’à la ligne d’arrivée sur les Champs-Elysées.
Egan Bernal devrait remporter le Tour de France 2019.
A 99,9 % c’est officiel. Un superbe vainqueur.
Ce jour inouï, on a vu des faits mémorables.
Les larmes de Pinot: son rêve de gagner le Tour fut brisé net.
La rupture physico-mentale d’Alaphilippe qui a conduit à la perte de sa place de leader. Il était en panne sèche. Grand merci à lui. Pour le don de sa personne au cyclisme.
L’élégance dans l’effort de Bernal: la signature des géants de son sport.
Bernal a éclaté en sanglots quand enfin porteur du Maillot jaune, il a réalisé qu’il réalisait son rêve de gagner la plus grande course du monde. Imaginez la joie de ses parents et du peuple colombien. Nous sommes tous des Colombiens quand on voit la beauté en action de Bernal.
Ce Tour de France devrait rendre humbles tous les sportifs prétentieux qui paradent pour des bricoles. Le Tour de France demande des efforts surhumains. Et de la stratégie: Bernal en a encore sous la pédale.
Egan Bernal est un ténor. On le voit à l’œuvre. Il a de la grâce. Elle nous saute aux yeux.
Le Tour de France 2019 est dans la grande tradition des Tours de jadis.
On ne peut pas se plaindre de l’arrêt de la course.
Les temps retenus sont ceux au sommet du L’Iseran.
Je ne veux plus voir de coureur mourir en course. Ni souffrir comme Rivière et Ocana.

:: Page suivante >>

Octobre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software