Catégorie: GRAND MONSIEUR

22.09.17

Permalien 10:35:46, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice 2-2 Angers et Lille 0-4 Monaco avec Bielsa sur la sellettte

Vendredi 22 septembre 2017
6e journée de L1
OGCNice 2-2 Angers
Buts pour Nice: Balotelli (39e sp.), Traoré (77e csc.)
Buts pour Angers: Pavlovic (12e), Toko-Ekambi (34e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand, Jallet - St-Maximin, Koziello (Tameze 69e), Mendy, Lees-Melou - Plea, Balotelli.

Angers SCO : Letellier - Manceau, Pavlovic, Traoré, Thomas, Andreu - Tait (Sunu 79e), Tahrat (Santamaria 51e), Mangani - Fulgini (Capelle 60e), Toko-Ekambi.

APRES MATCH
Nice s’en sort bien après la première mi-temps ratée. Les Aiglons se sont bien repris et ont presque failli vaincre à la fin.
Nice a gagné un point et n’en a absolument pas perdu deux. Il faut reconnaître que les visiteurs ont bien abordé le match à l’extérieur, qui plus est à Nice.
Nice historiquement joue toujours moins bien devant les “petits". C’est dingue ça, cette habitude au-delà des décennies.

AVANT MATCH
Nice va tout faire pour poursuivre sa belle remontée tandis que Lille va essayer de gagner contre Monaco pour éviter d’aggraver la crise qui est déjà là. L’entraineur Lillois, Bielsa, a vivement réagi face à la presse qui l’a mis sur la sellette.
On parle de la méthode Bielsa mais le football consiste à défendre et à marquer.
Je pourrais vous parler du Lyon de Génésio, du Monaco de Jardim, du Guingamp de Kombouaré, du Nice de Favre mais du PGS d’Emeri et du Lille de Bielsa voire du Marseille de Garcia c’est très difficile d’y voir clair.

Lille 0-4 Monaco
Buts pour Monaco: Jovetic (24e), Ghezzal (31e), Falcao (48e, 72e).

LILLE : Maignan - Alonso, Amadou, Ie - N’Guessan, Thiago Maia, Bissouma, Benzia (Ponce, 67e) - Luiz Araujo (Faraj, 45e), Pepe, El-Ghazi (Bahlouli, 56e).

MONACO : Benaglio - Touré, Glik, Jermerson, Jorge - Ghezzal (Lemar, 78e), Fabinho, Moutinho, Rony Lopes - Jovetic (Diakhaby, 65e), Falcao (Carillo, 84e).

Leonardo Jardim a donné une leçon de football à Marcelo Bielsa qui croit qu’il va faire une grande équipe de L1 avec des joueurs totalement inconnus et donc inexpérimentés. La L1 ce n’est pas un tournoi de sixte.
Monaco est le candidat au titre n°1. Paris n’a pas gagné d’office le championnat 2018.
La méthode Bielsa est encore restée au garage ce vendredi 22 septembre 2017. Il faudrait étudier son body langage. Il est effrayant d’enseignements. Pas besoin d’être psy.

20 h Foot, Cnews. Jeudi 21 septembre 2017: Benzema, Ben Arfa, Bielsa, Neymar, Zidane, C. Ronaldo, Griezmann...

21.09.17

Permalien 17:23:52, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

Mort de Jake LaMotta, boxeur mythique.

En ce temps-là, la boxe cela voulait dire quelque chose.
Les boxeurs n’étaient pas célèbres pour leurs tatouages mais pour leur façon de boxer.
Il était né le 10 juillet 1922 dans le Bronx à New York, déjà une sacrée adresse.
Jake LaMotta, surnommé The Raging Bull (le Taureau enragé) est mort à 95 ans, le 19 septembre 2017.
Sa vie a été portée à l’écran par Scorsese avec Robert de Niro.
Le 16 juin 1949, il remporta le championnat du monde des poids moyens contre Marcel Cerdan, à la 10e reprise.
La revanche était prévue mais Cerdan est mort dans l’accident d’avion en octobre. Il aurait dû venir en bateau mais Piaf a demandé qu’il fasse plus vite.
LaMotta était un mythe vivant.
Il n’en restait qu’un et c’était lui.

PS: A voir: Question d’honneur: Court métrage 35mm de Richard Aujard, avec Jake LaMotta, Joel, Jean Marie et Eric Cantona, Jean-Claude Bouttier, Franck et Christophe Tiozzo.

20.09.17

Un impérial Messi, un grand Griezmann et un C. Ronaldo à court de rythme

Le récital de Messi contre Eibar. Tout le registre du maestro était de sorti. EPOUSTOUFLANT !

Mardi 19 et Mercredi 20 septembre 2017
5e journée de Liga
*Real Madrid 0-1 Betis de Séville
But pour le Betis: Sanabria (90e + 4)

*Athletic Club Bilbao 1-2 Atletico Madrid
But pour l’Athletic: Raúl García (90e + 2)
Buts pour l’Atletico: Correa (55e), Carrasco (73e)

*Barcelone 6-1 Eibar
Buts pour Barcelone : Messi (20e pén., 59e, 62e, 87e), Paulinho (38e), Denis Suárez (53e)
But pour les visiteurs: Sergi Enrich (57e)

CLASSEMENT
1 Barcelone 15 pts 5 matchs + 15
2 Séville 13 5 + 6
3 Atletico de Madrid 11 5 + 6
4 Valence CF 9 5 + 6
5 Real Sociedad 9 4 + 4 9
6 Real Betis 9 5 -1
7 Real Madrid 8 5 + 4

APRES MATCH
Ronaldo est revenu mais le Real Madrid a perdu, à domicile en plus, et dans les arrêts de jeu, soit le calice jusqu’à la lie. Manque de réalisme et aussi manque de rythme pour le Portugais, forcément de mauvaise humeur. G. Bale lui est moins utile que K. Benzema, absent. Le Français vient de voir sa clause libératoire fixée à 1 milliard d’Euros. Le Real voit le Barça s’échapper avec un Messi en superforme, auteur de quatre buts ! Il adresse un grand bonjour à Neymar, parti à Paris pour gagner le Ballon d’or, pour l’instant inaccessible car le Brésilien est très loin de CR7 et de Messi. IPar ailleurs, il faut citer un grand A. Griezmann qui a fait basculer le match en faveur de son club: par une antépénultième passe décisive sur l’ouverture du score puis par une passe décisive sur le second but vainqueur. Un Griezmann dans ce registre est fantastique de générosité. Quand il n’est plus dans la com. et se consacre pleinement au terrain au sens collectif, il est très fort. Je l’ai observé tout le match: grosse activité sans ballon, coéquipier exemplaire, grande intelligence de jeu. J’espère que D. Deschamps a vu le match. Là c’est le vrai Griezmann.

AVANT MATCH
Classé 5e avec 8 points, le Real Madrid a l’occasion de se rapprocher de Barcelone, leader avec 15 points.
Suspendu 5 matchs- en tout- pour avoir bousculé un arbitre qui s’est trompé, CR7 revient en championnat.
Son exclusion a permis au Barça de prendre la tête.
Ronaldo n’a pas simulé le penalty dans le match en cause contre Barcelone. De fait Umtiti l’avait vraiment fait tomber: les images le prouvent.
Exclu, CR7 fut doublement victime de l’injustice: expulsé du match et suspendu en plus longuement ! Un match de suspension pour le carton rouge reçu (deux jaunes accumulés), plus 4 matchs de suspension pour contact physique contre l’arbitre.
Lors de la 5e journée, il revient et va encore marquer et/ou faire marquer.
C’est lui le meilleur joueur du monde, avec Messi selon le principe des vases communicants.
Neymar est encore très loin de Ronaldo. C’est pour ça qu’il veut tirer les penaltys !

19.09.17

LIGA 2016-2017: Neymar (13 buts) ou le complexe du buteur: Ronaldo (25) et Messi (37)

Aux dernières nouvelles, l’entraîneur du PSG a dit que le penalty en faveur des parisiens doit être tiré une fois sur deux par Neymar ou Cavani. C’est ce qui s’appelle ne pas prendre de décisions.
On vient d’avoir une nouvelle preuve que le PSG n’a pas d’entraîneur. Les joueurs font ce qu’ils veulent, surtout qu’il y a une forte présence brésilienne qui a les clefs du vestiaire. La dispute entre Cavani et Neymar plus Alves devant tout le monde démontre que l’entraîneur est un fantôme.
Autre exemple: Unai Emery a fait croire qu’il avait évincé Hatem Ben Arfa avant de le reprendre avec les pros, cela est une nouvelle preuve de son non management.
Concernant les chamailleries Cavani-Neymar elles étaient prévisibles et ce n’est que le début.
Neymar est venu à Paris pour avoir le Ballon d’or qui est décerné par la rédaction de France Football.
Donc il veut marquer beaucoup de buts.
Marquer, c’est sa faiblesse.
La saison 2016-2017, il n’a marqué que 13 buts en Liga, c’est indigne d’un grand attaquant.
Dans la même saison, ses partenaires Suarez (29 buts) et Messi (37 buts) en ont inscrit plus que lui. L’Argentin, très gentil, laissait parfois tirer le penalty à son jeune partenaire alors que pourtant il devait beaucoup marquer pour distancer son rival du Real Madrid: Ronaldo (25 buts).
Neymar est venu à Paris pour se débarrasser de la concurrence de Messi, Suarez et Ronaldo.
Pour lui, Cavani, ce n’est pas un adversaire pour le Ballon d’or.
Parfois il existe aussi des primes au meilleur buteur. D’où les conflits.
Cavani débarrassé d’Ibrahimovic voulait devenir le N°1 du PSG mais maintenant le club a tout donné à Neymar. Rappelez-vous, le nom du Brésilien a été écrit sur la Tour Eiffel alors qu’il n’a rien gagné avec Paris !
Le plus intelligent c’est Mbappé qui regarde ça de loin.

:: Page suivante >>

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software