Catégorie: ANTI-FOOTBALL

15.01.18

Permalien 11:30:18, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

L'arbitre Tony Chapron aurait-il expulsé Neymar ou Messi ?

Hier, le Marseillais Evra a frappé un supporter de l’OM. Aujourd’hui, un arbitre qui s’est cru agressé par un joueur, a réagi de manière violente. Calmos !

Dimanche 14 janvier 2018
20e journée de L1
FC Nantes 0-1 PSG
But pour les visiteurs: Di Maria (12e)

En fin de match, alors qu’une action se déroulait normalement, le Nantais Diego Carlos a fait tomber l’arbitre de manière totalement involontaire, le heurtant par derrière. Mécontent d’avoir été touché, M. Tony Chapron tout en se relevant, fit un croche-patte au joueur nantais, pris en flagrant délit d’une réaction instinctive, signe de sa très mauvaise humeur. D’évidence, l’arbitre a très mal accepté de tomber et peut-être même a-t-il cru qu’il fut tamponné de manière délibérée ?
Dans le feu de l’action, l’arbitre adressa un carton jaune à Diego Carlos qui fut expulsé puisqu’il avait déjà été averti à la 29e minute du match.
Tout cela est grotesque.
Diego Carlos n’a pas fait exprès. C’est un fait de jeu, totalement imprévu.
L’arbitre a eu une très mauvaise réaction, et il est à parier qu’il n’aurait absolument pas réagi de la sorte si c’était Neymar ou Messi qui l’avait fait chuter malencontreusement.
Dans le match, par ailleurs, l’égalisation nantaise a été refusée à juste titre: le buteur de la tête (Sala) n’était pas hors-jeu mais ses deux partenaires (Diego Carlos et Pallois), oui. Les deux Canaris, en position de hors-jeu, ont gêné le gardien parisien (Areola): sa lecture du mouvement n’a pas pu se faire sereinement. L’annulation du but est justifiée puisque les deux joueurs ont participé à l’action de façon litigieuse.
En résumé, Paris a mérité sa victoire.
Dans le même temps, le Real Madrid est en train de manger son pain noir.
Il faudra un très grand Real pour battre Paris actuellement au-dessus du lot.
La tendance a changé: le balancier est largement favorable à Paris.

NOTA BENE: Futur retraité du sifflet, M. Tony Capron s’est excusé auprès du joueur et a reconnu que le second carton jaune suivi de l’expulsion est une mauvaise interprétation. Devant ce constat à posteriori, il a retiré les sanctions. Diego Carlos pourra donc jouer le prochain match. Voilà une très bonne décision rétroactive de l’arbitre qui veut éteindre le feu. M. Capron a été convoqué pour passer devant la commission des arbitres afin d’expliquer pourquoi il a réagi de manière si agressive sans analyser la situation. A mes yeux, l’incident est clos: on a beaucoup parlé de M. Capron alors qu’on ne dit pas un mot sur les arbitres amateurs insultés chaque week-end. Sans arbitre, pas de football.

13.01.18

Neymar fait de la pub pour son sponsor au mépris du corps arbitral

Neymar a mis sa chaussure sur la tête comme Charlie Chaplin jongle avec le globe terrestre dans Le Dictateur. Métaphore de la domination. Le ballon de Chaplin a éclaté. Et celui de Neymar ?

Lors du 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue 2018, Neymar a marqué un penalty lors d’Amiens-PSG (0-2) puis a célébré le but en mettant sa chaussure sur le front.
Cette figure a plusieurs interprétations:
1/ Pub pour son sponsor, comme le faisait Bolt
2/ Il nargue ses adversaires (et ses partenaires, genre je suis le plus fort et surtout plus fort que Cavani), du style venait me cirer les pompes
3/ Il se moque des arbitres
Concernant les arbitres, il réclame que l’on protège les artistes. Cela va contre l’équité. Tout le monde doit être protégé. Lui comme les autres.
Florian Maurice a pris jadis un carton jaune quand il s’est déchaussé volontairement en plein match.
On peut perdre ses crampons dans une action ou demander à les changer mais on ne doit pas narguer le public en se déchaussant volontairement. C’est comme retirer le maillot ou fêter un but au grillage.
Les arbitres n’ont pas sanctionné Neymar.
Le Brésilien fait ce qu’il veut quand il veut.
La L1 est une cours de récréation pour Neymar.
Le football donnera son verdict en C1 et pas qu’en 8e.
Le football est plus grand que Neymar.
Neymar est très loin de Pelé, Garrincha, Tostao, Gerson, Socrates, Zico, Ronaldo 1er, Ronaldinho… La liste est longue. Neymar est un bon joueur de l’Histoire brésilienne mais en aucun cas le plus grand.
Neymar ne m’a impressionné qu’une fois: lors de Barça-PSG où il fit chuter le PSG sur trois actions en fin de match.
Depuis, il vit sur sa réputation. Les médias font le reste.

08.01.18

Permalien 14:12:05, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Blaise Matuidi attaqué par les racistes italiens

“Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît", disait Michel Audiard. Ce week-end de janvier 2018, on a pu en apercevoir en Italie. Triste spectacle.
Blaise Matuidi a été victime d’insultes racistes samedi 6 janvier 2018 lors de Cagliari (16e)-Juventus Turin (2e) (0-1, but de Bernardeschi, 74e) en championnat d’Italie. Il a signalé le coin des abrutis à l’arbitre qui est resté de marbre, à l’approche de la 40e minute. L’international français très énervé- ce qui est rarissime chez lui- a été calmé par ses coéquipiers Paulo Dybala et Mehdi Benatia. Quelques minutes plus tard, il a été averti pour un tacle dangereux au milieu de terrain. Dingue !

-«Aujourd’hui j’ai fait l’expérience du racisme lors du match. Des personnes faibles essaient d’intimider avec de la haine. Je ne suis pas un homme de haine et je ne peux qu’être désolé pour ceux qui donnent le mauvais exemple», a confié Matuidi, à la fin du match. «Le football est un moyen de répandre l’égalité, la passion et l’inspiration et c’est pour cela que je suis là.», a-t-il ajouté avec maestria.

L’ancien joueur du PSG a déjà été victime de faits similaires, fin décembre 2017, lors du déplacement de la Juventus à Vérone (Hellas V.), club sanctionné, entre autres, de 20 000€ d’amende. Le racisme est la marque des imbéciles. Ils sévissent dans les rues comme dans les stades.
L’Italie- pour ne parler que de ce pays- se distingue hélas ! aussi par son racisme. On sait que Mario Balotelli a eu beaucoup de mal à intégrer l’équipe nationale A d’Italie. Encore aujourd’hui, on se demande pourquoi le Niçois n’est plus sélectionné alors qu’il est en pleine forme. L’Italie a préféré ne pas se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 sans lui plutôt que d’y aller avec lui !

Pour ce qui est de Matuidi, il faut rappeler que d’innombrables joueurs sont hués par les racistes des stades italiens. De Ben Barek à Vieira. Après la Coupe du Monde 1938, il y a eu un Italie-France qui se déroula avec des attaques racistes du public contre Ben Barek. De nombreux spectateurs italiens n’admettaient pas qu’un Noir joue pour la France. Ces ignares, ces incultes, ces crétins ne savaient même pas reconnaître l’immense talent de Ben Barek dont Pelé a dit qu’il fut “la première perle noire du football". Le capitaine des Bleus d’alors, Mattler prit la défense de son coéquipier et fit des gestes hostiles au public raciste.
On voit que depuis 1938, rien n’a changé en Italie. Combattre la connerie ? “Vaste programme", disait le général de Gaulle. Vaste programme mais il faut s’y atteler, chaque jour et tous le temps. Pas de tolérance avec l’intolérance !

14.11.17

Permalien 00:59:38, Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Un Buffon et des bouffons: l'Italie (sans Balotelli) victime d'un accident industriel devant des meubles IKEA qui l'éliminent de la Coupe du Monde 2018

“Le temps est un tyran” a dit le légendaire gardien Buffon, l’un des plus grands goals de l’Histoire. Avec Chiellini, il est le seul à épargner du naufrage. Leurs coéquipiers ne se remettront sans doute pas de cette élimination. Il faut repartir avec de vrais footballeurs et laisser à la maison les fausses vedettes. Absent du match, Verratti n’a pas les épaules assez larges pour être un Pirlo qui aurait dû attendre avant d’annoncer sa retraite, quelques heures avant ce barrage retour.

Mardi 13 novembre 2017
Match retour de barrage pour la qualification de la Coupe du Monde 2018.
Italie 0-0 Suède

Voici la composition italienne de départ:
Buffon- Chiellini, Bonucci, Barzagli- Darmian, Bernardeshi, Jorginho, Parolo, Candreva- Gabbiandini, Immobile.
Remplaçants: Florentin, Belotti, El Shaarawy.
Sélectionneur: Giampiero Ventura

Des noms à retenir: il s’agit de joueurs qui sont les premiers italiens à ne pas réussir à qualifier leur pays qui a participé à toutes les Coupes du Monde depuis 1962.
L’Italie quatre fois championne du monde sera la grande absente de Russie, avec les Pays-Bas.
Ce groupe d’Italiens ne méritait pas de participer à la prochaine Coupe du Monde.
Qu’ils aient disputé les barrages, rien d’anormal puisqu’ils étaient dans le groupe de l’Espagne. La France n’aurait pas fait mieux. Entre parenthèses, la France a perdu en Suède, comme l’Italie. Qui sait si la France serait sortie gagnante d’un France-Suède retour au SDF ?
Les Italiens retenus pas le sélectionneur - le désormais pestiféré G. Ventura- ont été incapables de marquer un but en 3 heures ! Pas d’esprit tranchant, rien que des besogneux maladroits. Il fallait sélectionner Mario Balotelli et il le méritait amplement. Aucun attaquant de la Squadra actuelle n’a son talent. Balotelli aurait pu qualifier son pays parce qu’il peut faire la décision sur un geste de grande classe.
Il n’y a rien à regretter: ces joueurs italiens n’ont aucune créativité; pas un seul artiste, à part leur gardien, le valeureux Buffon 40 ans qui aurait voulu disputer une 6e Coupe du Monde. Ses partenaires ne l’ont pas aidé: ils ne le pouvaient pas car ils n’ont aucun sens du but, des tacherons. Ce match fut le triste jubilé de Buffon.
Les Italiens ne manqueront pas en Russie: ils sont trop quelconques.
Cet assemblage de transalpins ne sait pas quoi faire du ballon.
Il faut féliciter le groupe de Suédois.
Pas une grosse équipe mais elle à quelques bons joueurs. Ils ont été suffisamment intelligents pour comprendre que ces Italies n’avaient rien dans le ventre. A San Siro, on a vu des gravures de mode, des coiffures, des looks mais rien de spirituel.
Une certitude: le football n’est pas truqué. Sinon, la FIFA aurait fait gagner l’Italie.
Maintenant, les Italiens sont en crise. Ils vont subir toutes les moqueries.
Un football imbécile ne peut pas se qualifier pour un tournoi majeur.
Wasa a battu la pizza !

11.11.17

Permalien 17:08:47, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Deschamps déroule le tapis bleu à Griezmann. Fekir va-t-il être sacrifié en Allemagne ?

Vendredi 10 novembre 2017
Match amical, kermesse commerciale
France 2-0 Pays de Galles
Buts pour l’EDF: Griezmann (18e), Giroud (71e)

Didier Deschamps a titularisé Griezmann contre les Pays-Bas et bien sûr la France a gagné.
Le match a permis à la nouvelle icône commercial de marquer. Tous les sponsors sont contents.
Niveau football, qu’a-t-on vu ?
Griezmann fait toujours pareil. Il récupère le ballon, le donne en retrait et fonce devant avec l’espoir qu’on le lui redonne. Avec Tolissso cela a fait une fois bingo !
Youpi! Tralala ! Vive la France !
La France est redevenue championne du monde des matchs amicaux et Griezmann Ballon d’or des matchs en bois.
Fekir, lui, n’a eu droit qu’à 27 minutes. La messe était déjà dite. Le tempo du match avait été donné. Il n’a eu droit qu’aux restes du repas. Il n’a pas pu s’exprimer car quand on rentre à ce moment-là cela veut dire que le sélectionneur n’a pas du tout confiance en vous.
Je suis quasi certain que Fekir va être aligné en Allemagne.
Imaginons que la France perde en Allemagne. Ensuite, les médias diront : vous voyez Fekir est moins bon que Griezmann.
La France a toujours brillé avec un grand stratège: Kopa, Platini et Zidane.
Fekir a plein de ballon dans les jambes. Il respire le football.
Griezmann a un football trop limité pour avoir la carrure d’un leader.
Après les crashs de Benzema, Ben Arfa, va-t-on assister à celui de Fekir ?
Et si Fekir jouait en Allemagne pour donner un concerto ! J’en rêve !

:: Page suivante >>

Janvier 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software