Catégorie: LA MAISON BLANCHE

03.03.20

Le lumineux Real Madrid a éteint Messi et le Barça

Dimanche 1er mars
26e journée de Liga
Real Madrid 2-0 Barcelone
Buts pour la Maison Blanche: Vinicius (71e), Marino Diaz (90e + 2)

Classement
1er Real Madrid 56 pts, 26 m, 16/8/2 48/17 + 31
2e Barcelone 55 pts, 26 m, 17/4/5 62/ 31 + 31

Le match était de toute beauté. Au même moment se déroulait l’affligeant Lyon-St Etienne (2-0). La comparaison prouva que la L1 n’est plus qu’un centre de formation. En France, le match était insipide. En Espagne, le jeu était partout.
Le Real a offert un grand spectacle.
Dès le début: l’hymne du club, les chants. ADMIRABLE.
Ensuite le match avec le Barça très faible. Messi grotesque: il ignora de Jong deux fois très bien placé, à 0-0. Il fit exprès de ne pas lui donner la balle. Il avait très bien vu que le jeune néerlandais était en bonne position. Messi voulait briller, seul. Ensuite, il manifesta de la mauvaise humeur vis-à-vis de Griezmann qui se comporte en petit garçon. On sent que le Français a peur de Messi, orphelin de Suarez(blessé) et de Neymar (qui se lamente au PSG).
En seconde mi-temps, le collectif du Real s’est mis en route. Fantastique ! Cette équipe ressemble à Zidane: du jeu, du jeu, et encore du jeu. L’esprit de conquête était partout.
Il faudra encore compter avec le Real cette saison.
Ce maillot blanc est vraiment très superbe. Les Madrilènes jouent tout en blanc: maillot, short, chaussettes. Une tenue historique, culte.
Là j’ai réalisé que c’était le plus beau maillot du monde.
Le plus grand club du monde.
C. Ronaldo était dans les tribunes. Il s’est régalé.

16.12.19

Dormund-PSG et Real-City en 8e de C1 2020

Calendrier des huitièmes de finale de la Ligue des Champions 2019-2020:

Matchs Aller les 18-19-25-26 février 2020, à 21 h:

Le 18/02/20, Borussia Dortmund - PSG
Le 18/02/20, Atletico Madrid- Liverpool

Le 19/02/20, Atalanta Bergame- Valence
Le 19/02/20, Tottenham - Leipzig

Le 25/02/20, Chelsea - Bayern Munich
Le 25/02/20, Naples - FC Barcelone

Le 26/02/20, Real Madrid - Manchester City
Le 26/02/20, Lyon - Juventus Turin

Matchs Retour les 10-11-17-18 mars 2020

Paris n’aurait pas la partie facile à l’extérieur même si cette année l’équipe de Lucien Favre n’a pas le rendement régulier. Cela sera à quitte ou double, mais si Paris joue avec le cigare, le PSG souffrira même au Parc des Princes. Ce match c’est du 50-50. Attention d’ici mars, il peut se passer beaucoup d’événements, blessures comprises.

Lyon-Juve ? La bande à C. Ronaldo est favorite à 99 %, d’autant plus que Depay est out !

Il a de superbes affiches:

Atletico Madrid- Liverpool
Chelsea - Bayern Munich
Naples - FC Barcelone
Real Madrid - Manchester City

Les favoris pour le titre 2020 sont la Juve, Liverpool, le Barça et Man City qui mise tout sur la C1 car les Citizens sont déjà éliminés de la course pour remporter la Premier League.

Le Real est vieillissant mais attention au club mythique qui ne renonce jamais.

02.10.19

Permalink 23:41:56, Catégories: FORZA ITALIA !, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Cristiano Ronaldo porte à 128 buts son record en C1

Les trois buts de la Juve.

Mardi 1er octobre 2019
2e journée de phases de groupe de C1 2020
Juventus Turin 3-0 Bayer Leverkusen
Buts pour la Juve: Higuain (17e), Bernardeschi (62e), C. Ronaldo (89e)

Le nouveau but en C1 aigné par Cristiano Ronaldo permet au Portugais de réaliser de nouvelles prouesses, notamment:
-128 buts en C1
-plus grand nombre de victoires dans la compétition (102)
-14 saisons consécutives en C1 avec au moins un but marqué (14)

Pendant ce temps le Real Madrid est en crise, à l’image du gardien Courtois, incapable de s’adapter au Real, tout comme Eden Hazard qui n’est plus qu’une ombre. Les deux joueurs ne sont pas compatibles avec la Liga. La pression est trop forte. Jouer au Real cela revient à disputer une finale de Coupe du Monde chaque journée.
Sans CR7, le Real n’avance plus en C1.
Un Ronaldo leur manque et tout est dépeuplé.
Modric, Ballon d’or 2018, n’avance plus. Le trophée lui coupe les jambes. La preuve n’est plus à démontrer qu’il ne le méritait pas. Il a été récompensé pour avoir perdu (!) la finale de la Coupe du Monde 2018 contre la France. Le football se venge. Le football se venge toujours. C’est pour cela que ce sport reste le plus suivi.

18.09.19

Le PSG sans Neymar Bling Bling étrille le Real Madrid avec un Hazard nullissime

Le poids de l’Histoire ne fait pas tout. Au lieu d’être transcendés par leur maillot, les joueurs du Real ont été liquéfiés par leur manque d’intensité. Leur milieu de terrain était un Sahara sans oasis.

Mercredi 18 septembre 2019
Ligue des Champions 2020
Phase de groupes, 1ere journée
PSG 3-0 Real Madrid

Après le match
Paris a balayé le Real comme si c’était une équipe de National !
Paris sans ses vedettes -Neymar et Mbappé- joue bien mieux collectivement.
Les deux locomotives médiatiques sont des mangeurs de ballons.
Leonardo a durci l’entrejeu avec succès.
Cependant, il faut attendre les 8es pour voir ce que Paris a dans le ventre.
Neymar et Mbappé risquent de casser l’union de cette équipe.
Ils n’entrent pas dans le moule. Ils veulent que les autres jouent pour eux.
On sait qu’ils n’ont qu’un but: quitter le PSG.
Les autres, non. Ils veulent démontrer qu’ils sont très bons avec le PSG.
En face, il n’y avait que des fantômes. Pauvre Hazard. En signant au Real, il a perdu tout son football. Il fait peine à voir. On dirait un clone, un clown.
Il n’avance plus. N’a plus de vista. Bon à Chelsea, nul au Real. On dirait Ozil à Arsenal.
Bale ? Le Gallois a toujours cet étrange regard ? Il ne respire pas la joie de vivre.
Il a marqué, mais sa main a contrôlé le ballon !
La VAR change la donne du football: le Real a vu un but refusé à 2-0. Si 2-1 cela relançait l’équipe de Zidane qui a raté son intersaison. Il a recruté des joueurs de 4e zone. Hazard ne lui donne rien. Le gardien Courtois est une passoire. Navas doit rigoler. Il a bien raison.
Ce match n’est pas un match de référence: ce Real est trop mauvais.
Di Maria s’est amusé comme dans une cours de récréation: un doublé sans forcer.
Zidane va faire des cauchemars: il est revenu au Real mais l’équipe ressemble à un groupe de retraités qui errent dans l’aéroport, à la recherche de leur avion pour Ibiza qu’ils ont raté en raison de leurs valises trop lourdes à porter. Une valise pleine de trophées. Ils représentent plus le passé que l’avenir. Benzema ? Il a joué mais ce ne fut qu’un acte de présence. Il aurait pu resté dans le bus porte d’Auteuil, tant sa présence n’a servi à rien. Nada !

Avant le match
La campagne européenne du PSG commence par la réception du recordman de C1: 13 !
Paris affiche lui 0 C1.
Le Real Madrid est un des trois plus grands clubs séculaires du monde. Niveau prestige.
Le PSG est un club récent. Né dans les années 1970, il a pris de l’ampleur sur le plan économique avec le Qatar qui a fait venir Neymar pour l’image car le communication est une donnée très importante dans le sport moderne.Contre le Real, il ne joue pas: suspendu pour insultes envers l’UEFA
Le Real lui joue… sans C. Ronaldo parti à la Juventus Turin.
Les Madrilènes ne se sont pas encore remis du départ du super champion portugais. Ils n’en parlent jamais mais ne pensent qu’à ça !
Des rigolos ont dit en août 2018: “La page Ronaldo est déjà tournée". Faux, totalement faux.
Benzema qui a les clés du camion va devoir assuré en C1. C’est l’un des meilleurs attaquants du monde. Il a une très mauvaise image alors qu’il ne reçoit pour ainsi dire jamais de carton jaune. Il prend des coups et n’en rend jamais. Il a bien su prendre la succession de CR7 mais pas de manière constante. Benzema est très intelligent. Il n’est jamais rentré en rivalité avec C. Ronaldo. Benzema lit très bien le jeu. Ses autres qualités: rapide, explosif, adroit. Ultra collectif mais sans CR7, il erre souvent sur le terrain.
Eden Hazard lui aussi doit s’imposer au Real et vite. Ce qui n’est pour l’instant pas le cas du tout. Son temps d’acclimatation est trop long.
Le Real vient à Paris pour gagner. C’est l’ADN du club.
Paris a dans sa cage, Navas, l’ancien gardien du Real. Il a été remplacé par Courtois.
Ce match dans le match des gardiens va être très intéressant.
Navas est sous-coté. Courtois est surcoté.
Nota Bene: Modric blessé ne joue pas avec le Real. Jamais il n’aurait dû avoir le Ballon d’or 2018. C’est un joueur talentueux mais très loin du niveau de Messi et de CR7. De plus, il a été récompensé parce qu’il a perdu la Coupe du Monde 2018 gagné par Griezmann et Varane !

14.08.19

Telenovela Neymar «Kadarshian» : parti pour rester (?), il fallait l’opérer pour le guérir et non pas le soigner

Lors de sa seconde grave blessure, au début de 2019, Neymar se blesse tout seul. C’est dire la fragilité de sa cheville. Comme en plus, elles sont enflées par son manque d’humilité, imaginez les dégâts. Le souvenir que j’ai de Puskas est plus grand que tous les matchs à venir de Neymar dont le football est à celui de Di Stefano ce que les chansons de Grand Corps Malade sont à celles de Jacques Brel. D’un côté l’éphémère, l’air du temps, de l’autre l’universalité, l’authenticité. Le talent contre la mode. Neymar est un joueur Copacabana comme il y en a tant au Brésil. Il sait jongler mais rien à voir avec la grâce technique de Gerson, Tostao et Rivelino. Ne parlons pas de Pelé, on ne compare pas une mobylette avec une Bonneville ! D’aucuns voudraient le voir capitaine du PSG. Un capitaine c’est Dante: un joueur capable de s’élever dans les airs, au cours des arrêts de jeu, afin de donner un grand coup de casque pour faire gagner l’OGCNice. Le jour où Neymar fait ça, les poules auront des dents au sein des favelas. Neymar n’a fait qu’un grand match: Barça-PSG (6-1) en 8e retour de C1, le 3 mars 2017. A part ça, rien. Ou trois dribbles pour des gens qui confondent ballon et football.

Neymar ce n’est pas le pied ! Ce n’est pas le pied, et il ne sait plus sur quel pied danser. Il risque à présent de jouer comme un pied. On n’en finirait plus et cela lui fait une belle jambe, tatouée bien sûr. Tout l’été, son nom a occupé le PAF. C’est bon signe : cela voulait dire qu’il n’y avait rien dans l’actualité. D’aucuns disent que c’est très bien que le public l’a insulté lors de la première journée de championnat au Parc des Princes, ainsi on a parlé de la L1 et du PSG dans le monde entier. L’éthique n’existe plus. Seul domine le “dieu argent", selon le mot de Leconte de lisle.
Allons à l’essentiel : Neymar n’a jamais voulu venir au PSG. Comme il est plus doué qu’intelligent, il a avalé la pilule : «Tu verras le niveau est si faible en France que tu vas pouvoir gagner la C1 et le Ballon d’or». Il y a cru alors que la C1 n’a rien à voir avec la L1… C’était sans compter sur les défenseurs. Il a été blessé, genre Payet qui charge C. Ronaldo en finale de l’Euro.
Accumulant blessure sur blessure : il ne joue plus et ne peut plus jouer. Il a été même été blessé lors de Brésil-Qatar par un joueur du Qatar, son employeur ! Et en Chine, il a été blessé à l’entraînement ! Neymar n’est plus qu’un joueur en porcelaine.
En hiver 2018, fissure du 5e métatarsien. Les médecins brésiliens des Auriverde décident du protocole pour l’opération.
Le 23 janvier 2019, il se blesse- tout seul en se tordant le pied- à nouveau dans la même région du pied. Le professeur Gérard Saillant, de renommée mondiale, et le docteur Eric Rolland(PSG) estiment que Neymar a mal été opéré par les médecins brésiliens qui lui ont mis une vis trop courte lors de l’ostéosynthèse, c’est-à-dire le raccordement de deux petits os.
Les médecins français étaient favorables à une seconde opération pour retirer la vis et regreffer. Indisponibilité du joueur ? Six mois. Sans cette deuxième opération pour rectifier la bévue, la rechute est inévitable.
Si Neymar avait été réopéré selon le vœu du protocole français, il serait actuellement en état de rejouer. Comme ce ne fut pas le cas, l’épée de Damoclès est sur lui. Au moindre contact rugueux, il va quitter de nouveau le terrain, claudiquant.
L’autre facteur très important est son désert affectif : il vit loin de son fils, et c’est un célibataire qui a du mal à se projeter dans une nouvelle rencontre car ce n’est plus qu’une marionnette médiatique. L’homme n’est plus perceptible.
Il est obligé de changer d’air, pour se reconstruire loin de Bougival, sa cage avec des barreaux dorés. S’il reste à Paris, il va devoir marquer 3 buts par match pour faire oublier qu’il préfère le Barça au PSG. Et s’il ne dit pas qu’il voudrait aussi jouer au Real Madrid - si Barcelone renonce à lui- ce n’est que pour ne pas heurter les Socios catalans.
S’il part au Real Madrid, Zidane va devoir avaler une couleuvre.
S’il retourne au Barça, il y a embouteillage en attaque.
S’il reste au PSG, il sera souvent à l’infirmerie.

:: Page suivante >>

Avril 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software