Catégorie: BLONDINEMENT A XV

28.11.20

Permalink 18:55:44, Catégories: SPECIAL MARADONA, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

L'hommage des All Blacks à Diego Armando Maradona

Samedi 28 novembre 2020
Australie
New Zelande 38-0 Argentine

25.11.20

Permalink 16:48:19, Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

Christophe Dominici a rejoint "Les Tragiques" de Christian Montaignac

Parmi d’autres météores de la galaxie sportive, Christian Montaignac rend hommage au sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963). Un suicidé de la société soviétique.

A part l’étincelant Maso (1974), Christian Montaignac est aimanté, on peut même écrire hanté, par les destins broyés avant l’heure : Etoiles fuyantes, la noblesse de maudits du sport (2004), Cœurs de loser (2008). Il est évident que Maso appartient aux sportifs qui ont la dimension de James Dean tout en restant vivant : il en va ainsi pour Eric Cantona, Jean-Pierre Rives ou Serge Blanco. Bien sûr aussi Bernard Hinault et Eddy Merckx. Et comment ne pas être touché par l’accident de Roger Rivière: tous nos rêves de le voir survoler le cyclisme sont restés au fond du ravin qui l’a brisé au sens propre et au sens figuré. Aujourd’hui Rivière coule encore dans nos veines même s’il est mort.
Cette fois, Montaignac qui est plus un enchanteur qu’un fossoyeur, ressuscite des sportifs oubliés, à l’écart de Cerdan et Coppi qui sont au Panthéon mondial. Ni le perchiste Pierre Quinon qui s’est rayé de la surface de la terre à force d’y tomber dessus, ni John Fashanu traité en pestiféré parce qu’il était “pédé"- comme disaient ceux qui lui ont rendu la vie impossible- alors qu’il serait de nos jours une icône publicitaire.
Le bel ouvrage - à tous les sens du terme- de Montaignac est le sarcophage de quarante sportifs tous partis en cours de route, et certains dans un accident d’auto, tel Steve Prefontaine, coureur sur macadam, pionnier des marathons dans les grandes cités qui font courir tout le gotha des sponsors pour caser leurs marques à virgule, trois bandes ou félin, grâce à lui et à quelques autres. En peu de mots, le narrateur sait faire apparaître les traits de caractère des défunts avec ce qu’il faut de journalisme éclairé par la grande différence qui fait l’écrivain. On retrouve Robert Enke (1977-2009) qui trouvait la vie insupportable devant la mort de son enfant. On apprend à connaître postmortem le sauteur en hauteur Yuriy Stepanov (1932-1963) et le marathonien Kokichi Tsuburaya (1940-1968) eux aussi n’ont pas laissé la mort les surprendre : ils ont devancé l’appel, volontairement. Tout comme Christophe Dominici (1972-2020) qui s’est envoyé en l’air, une mauvaise fois pour toutes. “L’ailier cet enfant perdu”, a écrit Henry de Montherlant. A la radio, on à la télévision, ils ont dit : «Retrouvé mort après une chute» ou «disparition brutale». La mort prématurée de sa sœur lui était insupportable, dit-on. Les samouraïs disent: «Si tu n’es pas digne devant la vie, sois-le devant la mort ».
Christian Montaignac est un précieux mémorialiste. Un réceptacle de la souffrance des autres. Rien n’est triste. La mémoire n’est pas une maladie honteuse. L’écrivain est un dinosaure qui n’a pas baissé la garde devant la suprématie des consultants, mode stupide. Pour un Albaladejo combien de sans vrai talent ? Qu’il est loin le temps où Platini disait : «Les joueurs passent mais les journalistes restent». Désormais c’est le contraire mais dites-moi que nous apporte le blablabla de Chabal, Domenech et autres Lizarazu. Rien de rien. Le plus grand critique littéraire fut Pascal Pia et il n’a jamais écrit un roman de sa vie. “Seul les anciens pros ont le droit de parler de football” vient de confier un champion du monde de football 2018 qui n’a pas joué une seconde de la compétition. Vous l’aurez compris lisez Montaignac et n’écoutez pas la radio. Détournez-vous aussi des livres et chroniques des histrions du sport qui signent des livres sans en avoir écrit une seule ligne.

-Les Tragiques. Ils ne sont morts qu’une fois, Christian Montaignac. Superbes illustrations de Bertrand Vivès. En exergue éditions, 290 p., 21, 50 €

23.09.20

Permalink 09:32:16, Catégories: LITS ET RATURES, BLONDINEMENT A XV  

Un cadeau idéal: Propos mêlés sur le rugby (Mille Sources)

La sagesse, la compétence et la justesse de Lucien Mias. Sa fraîcheur d’âme fait du bien à entendre à l’époque du C-19 et de l’hypermédiatisation de Neymar, produit publicitaire du Qatar. Au Japon, Lucien Mias serait un trésor national. En France, c’est un vieux monsieur oublié. Pas sur mon blog: ici c’est un géant de l’Humanité. Fier d’être son contemporain.

A l’heure où le rugby traverse une mauvaise passe avec ses plus hauts dirigeants soupçonnés de favoritisme et autres conflits d’intérêts, il est indispensable de revenir aux fameuses vraies valeurs du rugby : celles de l’amour du jeu dans une rivalité salutaire. Propos mêlés sur le rugby fait figure d’OVNI dans l’édition. Il contient le doux parfum de l’amateurisme, de la maquette à la présentation. Une sorte d’album Panini qui ressemble aux anciens albums Nestlé des bébés qui arrivent au monde. C’est une collection de textes sur le rugby par des passionnés tous azimuts : joueurs, écrivains et même un entraîneur de football (Claude Puel) féru d’ovalie.
Ce très bel ouvrage vaut 45 € mais ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres. 45 € pour se retrouver en bonne compagnie, cela vaut le coup. Ici, la star c’est Lucien Mias et non le barbu héros de YouTube. Dans ces pages, pas de Kournikova du rugby. Né le 28 septembre 1928, «Docteur Pack» va fêter ses 90 ans. Joyeux anniversaire, Monsieur ! Vous ne connaissez pas Lucien Mias, immense capitaine du XV de France ? Cela veut dire que vous êtes victimes de médias qui préfèrent dresser des couronnes à des marionnettes médiatiques plutôt que de rappeler le parcours exemplaire des vrais rugbymen. Vainqueur de deux Tournois des Cinq Nations (1954 et 1959), le champion fut un deuxième ligne inoubliable. Médecin de premier ordre, il considère les patients comme des êtres humains et non comme des numéros de Sécurité Sociale.
Dans cet album nulle trace du rugby des affairistes, rien sur le rugby des gens qui s’en servent au lieu de le servir. L’âme du jeu est dans chaque page. Les imposteurs y sont exclus ! D’eux-mêmes tant leur manque d’authenticité saute aux yeux.
Propos mêlés sur le rugby est le réceptacle des vrais héros, à l’image de Jo Maso. Pas besoin d’avoir cent sélections dans le XV de France pour marquer son sport. Le souvenir du virtuose Jo Maso courant sur le terrain est plus vivace que les dérisoires percées des joueurs professionnels actuels. Parce qu’ils gagnent beaucoup d’argent, ces derniers croient être meilleurs que leurs devanciers. C’est dire le niveau de leur intelligence.
C’était mieux avant ? Oui, c’était mieux avant. Si la médecine du cancer a fait des progrès, le rugby lui a reculé dans le domaine purement sportif. On ne voit plus que des armoires à glace. La force - ou plutôt la fausse puissance- a remplacé l’art de l’évitement. Certains joueurs de rugby ont cru bon de se déshabiller pour que l’on parle d’eux. Imaginez-vous Walter Spanghero et Pierre Albaladejo en faire autant ? Eux c’est sur le terrain qu’ils se dépouillaient !
Non seulement, il faut lire Propos mêlés sur le rugby, mais il faut l’offrir aux jeunes rugbymen et aussi à ceux qui détestent le rugby parce qu’ils ne le connaissent pas. Demande-t-on d’écrire un sonnet à qui n’a pas appris à lire ?

-Propos mêlés sur le rugby, ouvrage collectif. Sous la direction de Gilbert & Yannick Beaubatie et Anne Deplace. Editions Mille Sources, 495 p., 45 €. Pour l’achat du livre contacter : annedeplace@gmail.com

08.06.20

Lewis Hamilton ? C'est lui faut aller interroger !

Je vous parle de lui car hier L’Equipe a fait quatre pages sur un rugbyman français dont la Une sur le racisme.
Vous me permettrez de ne pas l’avoir pour exemple.
Il y a plus d’une décennie il a dit s’être fait battu en Nouvelle Zélande alors qu’il s’était blessé lui-même malencontreusement.
Quand cela est arrivé: j’ai cru quelques heures qu’on l’avait battu parce qu’il était noir.
Je le plaignais. J’étais écoeuré.
En fait, il avait trébuché. Dans quel état ? Je n’y étais pas.
Après je l’ai été aussi mais pour une autre raison.
La France a dû présenter ses excuses.
Chacun ses modèles. En rugby cela reste Maso, Rives, Spanghero, Albaladejo, les Boniface, Blanco, Sella, tant d’autres mais pas lui ni Chabal. Les Kournikova du sport très peu pour moi.
L’Equipe aurait dû aller voir Lewis Hamilton. Lui c’est un vrai champion, un vrai crack.
Lui mérite la Une et trois pages d’interviews.
Des Hamilton, il n’y en a jamais eu avant.
Hamilton a beaucoup de choses à dire. Il parle bien. Ne fait pas que de la com.
Vive Hamilton ! King Hamilton !

26.10.19

Permalink 06:57:04, Catégories: BLONDINEMENT A XV  

Angleterre-Afrique du Sud en finale de la Coupe du Monde de rugby à XV

*Samedi 26 octobre
1/2 finale Coupe du Monde rugby
Nouvelle Zélande 7-19 Angleterre
*Dimanche 27 octobre 2019
1/2 finale Coupe du Monde rugby
Pays de Galles 16–19 Afrique du Sud

Il n’y a pas eu de match tant les Anglais ont dominé les All Blacks dans tous les compartiments du jeu.
J’espère que les internationaux français ont regardé le match pour voir que ce que cela veut dire “préparer un match depuis des années".
L’équipe de la Rose n’a même pas laissé des miettes aux All Blacks.
Et en plus, ils en ont gardé sous les crampons.
Les Anglais deviennent favoris de la finale.
Dans la seconde 1/2, les Gallois méritaient plus mais ils n’ont pas su franchir la dernière marche avant la finale. L’Afrique du Sud devra enfin sortir le grand jeu pour empêcher les Anglais de soulever le trophée.

A venir:
Vendredi 1er novembre 2019
•10h. Match de la 3e place (à Tokyo) sur TF1

Samedi 2 novembre 2019
•10h. Finale (à Yokohama) sur TF1
_______________________________________________
PS: Intégrale Week-end 26 10 2019
Revue de Stress/ Merci Bernard. Au bout de dix minutes mais il n’y a pas de curseur…
https://www.cnews.fr/emission/2019-10-27/integrale-week-end-2e-partie-du-26102019-893174

:: Page suivante >>

Janvier 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software