Catégorie: SPECIAL MARADONA

11.03.20

Permalink 11:35:26, Catégories: SPECIAL MARADONA, BECKENBAUEREMENT, ANTI-FOOTBALL  

A Liverpool, un grand Atletico Madrid bat et élimine les Reds tandis que Paris sauve sa peau grâce à son pressing

Diego Simeone a dans le sang des globules rouges, blancs et des ballons. Un Argentin de la plus belle espèce. La grinta innée. Beau à voir. Depuis tant d’années. Le joueur était déjà accrocheur. L’entraîneur n’a rien perdu de son mordant qu’il sait communiquer. C’est l’anti Wenger par excellence.

Mercredi 11 mars 2020
8e C1 2020 Retour
Liverpool 2-3 Atletico Madrid
Buts pour les Reds:G. Wijnaldum (43e), Roberto Firmino (94e)
Buts pour Madrid: Marcos Llorente (97e, 105e +1), Morata (120e +1)

PSG 2-0 Borussia Dortmund
Buts pour le PSG: Neymar (28e), Juan Bernat (45e + 1)

A Paris, Dortmund a perdu.
A Liverpool, le football a gagné.

Pourquoi Paris a gagné ? Ses joueurs ont étouffé les adversaires par un pressing constant. Quand vous entourez à trois chaque “ennemi” porteur du ballon celui-ci panique et n’a plus aucune lucidité pour le transmettre. Pour jouer de la sorte, il faut que toute l’équipe se donne à fond. Les Parisiens ont répondu présent. Bravo à eux mais la route est encore longue. La C1 c’est l’enfer sur terre. Le paradis ne s’ouvre qu’à la fin de la finale.
Paris a fait le travail devant un Dortmund très peu concerné par le match et encore moins par la qualification. Lucien Favre m’a déçu. Ce n’est pas demain qu’il entrainera le Bayern Munich. Dès qu’il y a un gros match il disparait.
Neymar a fait craindre le pire au début. Ensuite, il a mis un très beau but de la tête. Une royale anticipation. A la fin, il a pleuré comme un gamin. C’est dire qu’il jouait gros. On le sent seul. Perdu sentimentalement.
Paris a joué soudé. Une manière qu’on ne lui connaissait pas à ce niveau.
A vrai dire, ils ont sorti l’équipe la plus faible. Dortmund a bien joué à la maison mais à Paris des joueurs ont été absents des débats: Witsel et Hazard bis ont été lamentables. On a vu des zombies habillés de jaune.
Paris a réussi à passer en 1/4 dans un stade vide, cela veut-il dire qu’ils avaient peur de leur public ? C’est possible, vu la communion finale avec les fans restés dehors. Une fête comme si Paris avait gagné la C1. Ils se contentent de peu. Etre dans les 8 meilleurs clubs européens. Le plus dure reste à venir. D’autres matchs à couperet. Liverpool a été viré à Liverpool, cela donne une idée de la dureté de cette compétition.
Bonne nouvelle: Marquinhos a été un très bon capitaine, hurlant tout le match pour tenir en éveil ses partenaires. Le contraire de T. Silva heureusement resté en tribune.

Le vrai exploit s’est produit à Liverpool.
Les Madrilènes ont été fantastiques.
Les Reds n’ont plus rien dans les chaussettes.
Vaincre, se qualifier chez le vainqueur sortant cela signifie beaucoup.
Les Madrilènes de Simeone sont désormais parmi les favoris.
Menés 2-0, ils sont parvenus à l’emporter 2-3. Qui est capable de faire ça, à part eux ?

Les 4 premiers qualifiés pour les 1/4 de finale:

Leipzig
Bergame
A. Madrid
Paris

Devraient se qualifier la semaine prochaine:

Bayern Munich
Juventus Turin
Manchester City ou Real Madrid
Barcelone

09.03.20

Permalink 01:39:26, Catégories: FORZA ITALIA !, SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Le chef d'oeuvre de Dybala contre l'Inter Milan

Dimanche 8 mars 2020
Juventus Turin 2-0 Inter Milan
Buts pour la Juve : Ramsay (54e) et Dybala (67e)

Le but de l’Argentin est d’une exécution exceptionnelle, du début à la fin.
Un extérieur gauche, un bijou. De haute joaillerie.
Du grand art. Ce joueur est de la trempe des 10 mythiques.
J’espère qu’il donnera une Coupe du Monde à son pays. Ce que ne sait pas faire Messi.
Messi ne fait rien pour aider Dybala. Quelle erreur ! Ronaldo fait le contraire: il l’aide à s’épanouir. Pas jaloux du tout. CR7 se comporte en père, lui.
L’Argentin est sous médiatisé en France qui est obsédée par Neymar, le champion des réseaux sociaux.
Actuellement méconnaissable, Neymar a perdu sa grâce innée, intacte chez Dybala.
Le week-end fut un grand moment avec la victoire de Nice contre Monaco, et celle de Man United contre Man City, 2-0.
La Juve s’est bien amusée dans un stade vide, désolant comme le plan Vigipirate contre une grippe.
Ils parlent d’une grippe comme si les nazis étaient de retour !
Au rayon défaite, celle du Real Madrid. Et après on dit que la Liga n’a que le Barça et le Real.

24.12.19

Permalink 13:07:04, Catégories: LITS ET RATURES, SPECIAL MARADONA, CRUYFFEMENT  

Les n°10 mythiques (Solar), Merckx (Vespini), F1 (Barbé) et les rebelles (Ewajé-Epée)

Outre mon livre (Vintage Vélo Club/ Gründ), of course, vous pouvez aussi livre ce qui suit…

-L’Odyssée du 10, gloire et déboires du meneur de jeu, Raphaël Cosmidis, Philippe Gargov, Christophe Kuchly et Julien Momont. Solar, 487 p., 17, 90 €.

Livre indispensable pour les amateurs du beau jeu, de l’esthétisme performant, celui de Pelé, Di Stefano, Puskas, Cruyff, Platini, Maradona, Zidane… A mes yeux, il y a aussi Xavi, Iniesta et Cantona qui ont réussi à éclairer le jeu sans être des 10 à l’ancienne. Les architectes sont les rois du terrain. Les acteurs décortiquent tout et bien. Schémas à l’appui. Tous ceux qui haïssent le football feraient bien de lire ce livre. Les anti-football s’apercevraient qu’il sont en fait des imbéciles, inaptes à comprendre la grandeur d’un moyen d’expression absolument grandiose car il fait appel, à l’intelligence, au physique, à la technique et à l’improvisation de haut parage. Les Anglais l’ont bien compris depuis longtemps. La France sait inventer les grandes compétitions qu’elle a du mal à gagner surtout la C1 !

-Eddy, été 1969, Jean-Paul Vespini. Presse du Belvédère, 190 p., 18 €.

Un livre pour regarder dans le rétroviseur. L’auteur remonte le fleuve de son enfance pour visiter la galerie des souvenirs précieux. Outre la charpente familiale, l’icône Merckx domine le panorama paradisiaque des pans de vie qui ont disparu à tout jamais. On y croise aussi Anquetil, Poulidor, Van Looy, que des premiers rôles. Et que dire de Stan Ockers, le héros de Merckx. Les Italiens devraient avoir honte d’avoir disqualifié le plus grand champion cycliste de tous les temps, exclu du Giro 1969. Le staff médical du Tour d’Italie a prétendu que Merckx s’était dopé. Une blague de mauvais goût. Jean-Paul Vespini a mis de l’ordre dans sa mémoire dont il nous fait partager la malle au trésor.

-1000 Grands Prix. 70 ans de Formule 1, Stéphane Barbé. Solar, 168 p., 29,90 €

Depuis 1950, la ronde de la F1 ravive la passion des amateurs de sport mécanique, et plus particulièrement de vitesse, condamnés au surplace dans leur voiture de tourisme. La vitesse tue moins que la bêtise. Et si beaucoup de pilotes de F1 sont morts en course c’est la faute aux risques du métier. Jadis, la sécurité était au niveau 0. A chaque tour de piste, on pouvait y laisser sa vie dans les années 1950-1980. Beaucoup de paramètres ont changé entre 1950 (7 GP à disputer) et 2019 (21 GP dans le championnat mondial). L’album pour les aficionados s’enchaîne dans des séquences couleurs ou N&B : des hommes et des lieux ; les 10 plus beaux circuits du monde ; les 10 GP les plus marquants, et puis les as de la pole-position, Schumacher, Hamilton, les 10 pilotes les plus emblématiques, Fangio, Clark… Les 10 écuries les plus fameuses, tous les podiums jusqu’au 1000e, celui du 14 avril 2019. La Ronde n’est pas finie, avec Stéphane Barbé qui tient le drapeau à damiers dans notre mémoire qui s’alimente dans le présent.

-Révolte ! Les rebelles du sport, Maryse Ewajé-Epée (Hugo Image), 206 p., 29,90 €

La piqûre de rappel nous met en présence de Jack Johnson, des résistants au nazisme et d’une galaxie de réfractaires de premier plan : Wilma Rudolph, et aussi les monumentaux Ali et Socrates. Un livre initiatique.

04.12.19

Le plus grand joueur du Monde c'est Pelé !

Messi n’est pas le meilleur joueur de tous les temps. Il ne faudrait pas oublier le passé. Messi et Ronaldo règnent sur leur époque et l’on verra au moment de leur retraite respective où ils se situent dans la renommée mondiale d’après Dame postérité.

Le top 5 sera difficile à atteindre, voire impossible. Pelé et Maradona sont indélogeables aux deux premières places. Mon classement comprend trois sud-américains dont deux argentins de naissance. Plus deux européens. Aucun Français ou Italien. Ni Allemand, Anglais ou Espagnol.

1er Pelé
A 17 ans, il réalise un triplé en 1/2 et un doublé en finale de Coupe du Monde 1958. Il est un acteur principal du premier succès mondial du Brésil, lavant l’affront de la défaite du Brésil au Maracana en finale de la Coupe du Monde 1950, au Maracana. Bon des deux pieds et de la tête. Buteur et meneur de jeu, il avait tout. Magnifique à voir jouer, respirant l’intelligence du jeu. C’est Pelé qui a rendu aussi important le football dans le monde entier. L’équivalent de Louis Armstrong dans le Jazz.

2e Maradona
Génial joueur aussi fort que Pelé mais il ne le dépasse pas. Maradona a porté l’Argentine sur ses épaules pour faire gagner son pays en 1986 mais le premier titre mondial fut conquis en 1978, sans lui. En 1990, il a été volé en finale de la Coupe du Monde face à l’Allemagne qui a bénéficié d’un penalty inexistant. En 1994, il revenait en grande forme mais la FIFA l’a éliminé pour une affaire de dopage totalement grotesque.

3e Di Stefano
Le stratège argentin est à l’origine de l’hégémonie du Real Madrid qu’il a mondialement rendu célèbre. Excellent technicien, passeur et buteur, c’était en plus le patron sur le terrain et dans le vestiaire. Tout passait par lui. Ainsi, il a préféré garder avec lui Puskas, tout en se séparant de Raymond Kopa qui gardait trop le ballon selon Di Stephano.

4e Puskas
Immense joueur qui a rendu historique le football en Hongrie. Il a été volé en finale 1954 où l’Allemagne a gagné contre le cours du jeu. Il ne fallait pas qu’un pays communiste gagne la Coupe du Monde. Le Major Galopant était un joueur et un homme d’exception. A Madrid, il accueillait les réfugiés politiques qui fuyait le communisme, comme lui auparavant.

5e Cruyff
A la fois grand joueur et grand entraîneur, il a révolutionné le football avec le Football-Total qu’il a imposé dans son pays natal (Pays-Bas) et dans son pays d’adoption, la Catalogne (Barcelone). Eblouissant technicien, il reste l’un des plus grands penseurs du football: une intelligence animée par la malice et la sensibilité hors normes. Jouer parfois avec trop de facilité et devenait donc suffisant par péché d’orgueil comme en finale de la Coupe du Monde, bêtement perdue contre l’Allemagne en Allemagne. Le réalisme de la RFA a fini par vaincre les artistes bataves.

23.01.19

Permalink 06:06:41, Catégories: SPECIAL MARADONA, CERDANEMENT  

1949-2019: les 70 ans de la mort de Marcel Cerdan

Emiliano Sala a perdu la vie dans un accident d’avion. La liste est longue, hélas ! Le chanteur Otis Redding et le pilote Graham Hill sont eux aussi morts dans un crash d’avion privé, en 1967 et 1975. Et comment ne pas penser aux joueurs du Torino et de Manchester United.

Marcel Cerdan, né le 22 juillet 1916 à Sidi Bel Abbès, est mort le 28 octobre 1949.
Lui a servi la boxe. D’autres s’en servent. La boxe ce n’est pas la bagarre contre les forces de l’ordre.
Tout comme le tennis ce n’est pas les sous-fifres du tennis qui se laissent corrompre pour une poignée de figues. Le tennis… Quand ses fausses stars se planquent en Suisse, les vrais losers parviennent à vendre leurs défaites.
Par un atroce destin commun avec Cerdan- et ses compagnons de voyage- Emiliano Sala est introuvable depuis qu’il a pris un avion privé pour rejoindre Cardiff, le 21 janvier 2019. Le coucou était un Piper Malibu, PA-46. L’ex Nantais n’était pas rassuré au moment du décollage, vu ce qu’il a confié à ses amis, par téléphone. Il a même confié sa “peur".
Le jeune attaquant argentin rêvait de jouer en Premier League, même dans un club mal classé pour y débuter. Il avait quitté Nantes pour ça.
Ce joueur de 28 ans sous médiatisé- qui franchit en France toutes les étapes du haut niveau- devient célèbre le jour de sa disparition.
Il dégageait la fameuse grinta argentine.
Un franc sourire.
Beau regard.

[Post dédié à Dennis Bergkamp]

:: Page suivante >>

Avril 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software