Catégorie: BALLES NEUVES

18.12.14

La galaxie des "Saigneurs du sport" et autres bad boys panthéonisés par Pascal Paillardet

Il y a ceux qui ont servi le football comme Best et ceux qui s’en servent comme tant d’intermittents du talent.

Pascal Paillardet doit être remercié rien que pour avoir mis à l’honneur Claudio Gentile, le défenseur italien champion du monde 1982. L’auteur l’a rangé dans la catégorie: “Faucheurs, débroussailleurs et tondeuses à gazon". On voit que Pascal Paillardet ne manque pas d’humour. Et de connaissance car sans Gentile, le football n’aurait pas ses acteurs de l’ombre qui sont indispensables aux équipes qui veulent gagner quelque chose. Gentile c’est le soldat inconnu dans toute sa splendeur. Blessé, il pouvait se relever et dézinguer encore une compagnie d’artilleurs. Tout ça pour vous dire que c’était le genre de gars qui savait ce que veut dire professionnalisme et amour du maillot. Ce joueur me fascinait par son charisme: dur sur l’homme, fier, courageux, intelligent, grand lecteur de jeu, un mur en béton coulissant. Quand je le voyais j’étais fier d’avoir des origines italiennes alors que lui en avait des libyennes.
Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains met en lumière des seconds rôles du sport et d’anciennes gloires, de tous les sports, pas que du football, c’est ce qui fait sa grande originalité : Tonya Harding (la puncheuse du patinage), Gavin Henson (le “Beckham du rugby gallois), Jody Cundy ("cycliste amputé de la jambe droite à l’âge de trois ans"), Bodin Issara (champion de badminton)… Il y a aussi des stars comme Lance Armstrong que tout le monde a mis plus bas que terre alors qu’il s’est dopé comme Coppi et Anquetil. On sait que dans les autres sports ce n’est pas non plus très clean. Pourquoi Anquetil a pu dire “mes fesses sont des écumoires” tant il se piquait sans qu’on retire son nom du palmarès ? Parce qu’il était Français. Et la “bomba’ (amphétamines) de Coppi ? Armstrong a fait passer le dopage à l’ère moderne. Le dopage fait partie du cyclisme comme la mort de la vie.
Etes-vous prêt à vous doper pour gagner le Tour ? Moi, non. Les champions sont des êtres à part. Je respecte infiniment Armstrong qui est revenu de la mort: il avait des métastases dans le cerveau! Il avait le droit de prendre des médicaments. Quand il était en course, on le lui permettait. Il a été contrôlé tant de fois sur la route du Tour et on l’a toujours laissé repartir le lendemain matin. Pourquoi ne l’a-t-on pas pincé dès sa première victoire dans la Grande Boucle ? Dès qu’il a arrêté sa carrière, on l’a “assassiné". Je me demande comment cet orgueilleux fait-il pour vivre alors qu’on lui a tout retiré ? Lui, drogué ? Non, c’est Maradona qui se droguait. Armstrong a juste utilisé la médicalisation comme tous les grands cyclistes de l’Histoire. On n’a pas inventé l’expression “charger la mule” pour rien. Et les premiers règlements du Tour de France stipulaient que les apports médicaux étaient à la charge des coureurs. Lance Armstrong a un mental d’exception. Je ne suis pas dupe de l’hypocrisie: quand on a des cas de dopage positif en L1 et L2 on n’inquiète pas les joueurs, on dit qu’il s’agissait de “contrôles expérimentaux". Un champion du monde de football français s’est fait pincer mais on a parlé de “vice de forme” dans la procédure. Ainsi de suite.
Le très bel album de Pascal Paillardet est celui d’une passion. Le jeune Paillardet reste un blessé de Séville. Il n’a jamais oublié la charge de Schumacher (Harald) sur Battiston lors de la 1/2 finale de la Coupe du Monde 1982. Ce soir-là, la France de Platini-Giresse-Tigana était la plus belle équipe de la terre. Il ne suffit pas d’être bon pour gagner, la preuve en reste la défaite des Français aux tirs au but de France 3-3 RFA. Les Allemands étaient plus violents, c’est tout.
Pascal Paillardet propose une prose où il entremêle très bien les faits, le récit journalistique, les propos recueillis les plus significatifs et les annotations personnelles. Sa galaxie comporte Maradona, Best et Cantona, trois noms qui brillent encore dans le cerveau de ceux qui connaissent vraiment le jeu. Quand je vois jouer Ribéry et Nani, je pense à Magnusson et à Waddle tant je n’embête! Aujourd’hui on paie des Solex au prix d’une Ferrari. Les joueurs au football quelconque ont de la chance de vivre en 2014. Je préfère un tâcheron comme Stiles, ex MU. Là on était en présence d’un vrai footballeur, pas une invention médiatique. Il y a des joueurs au grand palmarès qui ne m’ont jamais fait vibrer, par exemple Henry. Sa retraite ne me fait ni chaud ni froid. C’est un grand homme d’affaires. Chapeau ! Il a gagné des titres en équipe de France grâce à Zidane et au Barça grâce à Messi. A Arsenal ? Deux championnats en 8 saisons. Cantona n’a pas établi de record de buts mais il a gagné 5 championnats anglais avec deux clubs différents entre 1992 et 1997. Henry est un joueur de football simple messieurs. Cantona était un vrai footballeur collectif, il faisait jouer les autres. Pour en revenir au livre de Pascal Paillardet, on remarque l’absence de “Titi". Même sa main contre l’Irlande ne l’a pas fait entrer dans les Bad Boys. On ne se rappelle même plus de sa présence dans le bus de la honte 2010 ni de sa visite en catimini chez Sarkozy. Ce n’est pas un hasard s’il devient consultant en Angleterre. Là-bas on lui donne beaucoup d’argent parce que le football anglais est diffusé dans le monde entier tandis que la L1 est du niveau du championnat albanais. Vous enlevez Ibrahimovic au PSG, il reste qui ? Berbatov à Monaco. Ces deux joueurs sont à la retraite. Ils sont en France pour ramasser encore un peu de monnaie dans un championnat sans pression. Vous croyiez qu’il y a de la pression à la Turbie à part celle des jets d’eau pour arroser la pelouse ? La pression de la Turbie c’est quoi pour Berbatov qui a joué à MU ?
Cet album anti langue de bois est un hymne au sport qui n’a rien à voir avec les commentaires insipides à 90 % des chroniqueurs habituels.
Un constat: tous les athlètes du livre de Pascal Paillardet déraillaient parfois mais on se souvient d’eux. Leur train finissait par arriver. Les autres se sont perdus en route. On les a oubliés.

-Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains, de Pascal Paillardet. Huginn & Muninn, 216 p., 39,95 €

01.12.14

Permalink 08:59:57, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Après le désastre de la France en finale de la Coupe Davis 2014, offrant le titre de Champion du monde à la Suisse, sans se battre (hormis Monfils), Y. Noah est prêt à revenir

En 1983, je voulais gagner avec Noah.
En 2014, je ne voulais pas perdre avec cette France battue d’avance au niveau mental.
Suisse-France, ce fut la grâce et la pesanteur.
Le style de Federer est plein de poésie lyrique. Aussi beau qu’un aphorisme de Chamfort ou de Cioran.
Il joue de la raquette comme Hendrix jouait de la guitare.
Le samedi en double, et le dimanche en simple, Federer a fait gicler de sa raquette une pluie de points absolument magiques, merveilleux. J’espère le voir jouer encore longtemps sur un court.
Le maître absolu du tennis a 33 ans. Jamais je ne pensais voir un joueur de ce niveau. C’est un McEnroe qui joue sans gaspiller son influx. Beau à voir jouer, beau à entendre parler. Les politiciens devraient s’inspirer de lui et prendre des cours d’élégance.

-"Si je m’y mets, ça ne va pas rigoler. Si demain j’ai les cinq joueurs devant moi [Tsonga, Gasquet, Monfils, Simon et Benneteau], qui me disent “Yann on y va!", là c’est chaud, (…) mais si il y en a un qui hésite, même pas en rêve, ça ne m’intéresse même pas, je ne veux même pas en parler, sinon ça serait intéressant. Ce que je sais c’est que je suis le mec qui a le plus grand palmarès en France depuis longtemps, depuis 50 ans, et les mecs ils ne t’appellent jamais, c’est quand même intéressant ! Et je ne parle pas que des joueurs… Il faut aussi saluer la grande performance des Suisses. “

Un speaker de la radio s’est moqué de Noah en disant: “Vous venez d’entendre l’humilité de Noah". Voilà une remarque typiquement française. Premièrement, elle est faite par quelqu’un qui couche dans les médias, ce n’est rien de le dire, qui couche même avec les médias. Deuxièmement, on a toujours préféré en France la losermania à la Poulidor, au tempérament de feu d’Anquetil.
Si quelqu’un peut être arrogant, prétentieux, fier, tout ce que l’on voudra, en tennis en France, c’est bien Noah.
Quand il parle comme il vient de le faire c’est pour secouer le cocotier des ambitions françaises.
Lors de la finale de la Coupe Davis France-Suisse (3-1) la France est allé dans le mur.
La préparation fut désastreuse. On sait que le match se gagne pour beaucoup dans la préparation. Là, ce fut la faillite française. Moi, même Français, j’étais pour la Suisse ! Roger Federer est l’un des plus dix meilleurs sportifs de l’Histoire, comme Ali, comme Pelé. Les médias français ont fait croire aux Français que la France allait gagner: grotesque! Il fallait ne rien dire, se taire et jouer le mieux possible, au lieu de se répandre, raconter n’importe quoi, prétexter des blessures de dernier moment. Sans paroles, au moins nous aurions pu espérer des actes, la révolte des braves. Au lieu de ça, on a vu une façon de diriger la France qui s’apparent au néant. Tout le groupe de la France 2014 dégageait le charisme de l’actuel locataire de l’Elysée, à savoir l’apologie du vide. Sur le court, Monfils a été le seul à la hauteur, d’ailleurs il a battu Federer en simple.

Dernier Français vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem, en 1983, à Roland-Garros, Yannick Noah, fut le capitaine de l’équipe de France de tennis victorieuse de la Coupe Davis 1991 et 1996. Montrant la voie à Guy Forget qui a aussi gagné la Coupe Davis comme capitaine en 2001.
En tennis, Noah mérite le respect. Si des Français avait brillé depuis lui, il ne pourrait pas dire ce qu’il vient de dire.
Noah est donc le dernier Français vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem, en 1983. Cela fait 31 ans !
Avant lui, il faut quasiment remonter à la préhistoire du tennis: Marcel Bernard vainqueur à Roland Garros en… 1946. Avec Noah capitaine, on n’aurait pas vu de pleurnicherie sur le podium de 2014.
En finale 2014, les Français ont eu un langage corporelle désastreux. Même lors de la remise de la Coupe Davis aux Suisses, ils n’ont pas applaudi leurs vainqueurs, c’est signé ! “Ne pas saluer nos vainqueurs ne rajoutent rien à notre performance” m’a dit Jean Snella.
Moi, devant mon poste, j’étais hyper joyeux de voir Federer et ses amis soulever le trophée. Le sport avait gagné. Federer a gérer la pression de main de maître.
Les connaisseurs de sport étaient avec la Suisse, pour la Suisse, car les Suisses ont su faire partager leur tennis.
Partager, Noah sait le faire. Il n’est pas chanteur pour rien.

NOTA BENE:
Arnaud Di Pasquale, DTN, a ainsi commenté les déclarations de Noah:

-"Il se trouve que la Fédération française de tennis a reconduit Arnaud Clément. Les joueurs ont été consultés et se sont prononcés à l’unanimité en faveur de la reconduction d’Arnaud, avis qu’a validé le bureau fédéral. Je connais et j’apprécie énormément Yannick Noah. Est-ce une manière de toquer à la porte ? Je suis ravi en tout cas de l’intérêt qu’il porte à l’équipe de France, même si je ne partage pas son analyse du fiasco. Une collaboration n’est pas à exclure, il nous faut réfléchir à quelle forme elle pourrait prendre.”

Il n’y a qu’en France qu’on voit ça. En Italie, Monsieur Prandelli, loin d’être ridicule, a quitté la sélection italienne dès qu’elle a été éliminée de la Coupe du Monde 2014 de football.

23.11.14

Permalink 19:27:46, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

La Suisse de Federer sur le toit du monde

Finale Coupe Davis
Dimanche 23 novembre 2014
3e journée
Suisse 3-1 France
Federer - Gasquet (6-4, 6-2, 6-2)

Le Français n’a pas fait un pli contre le Suisse.
La messe a vite était dite.
Ce duo Suisse était magnifique, est magnifique.
Roger Federer est au Zenith du sport.
Il a du style comme les écrivains dignes d’intérêt. Ou les musiciens. Ou les grands hommes de la vie civile. On peut être inconnu est avoir beaucoup de classe. J’en connais plein.
Un jour, Federer a cassé sa raquette. Le soir même il décida de ne plus manifester sa joie ou sa colère avant la dernière balle du match, c’est ainsi qu’il est devenu un winner.
Quand la Suisse a soulevé la Coupe Davis, aucun Français n’a applaudi. Je parle des joueurs sur le podium.
Je vous laisse juge.
Comment les médias ont-ils pu faire croire que la France allait gagner ?
Pourquoi surtout ?
Pour que les ignorants regardent le match à la télévision, pour ne pas dévaloriser les spots publicitaires.
La Suisse a gagne. C’est tout, sauf une surprise.
Les Français ont été inexistant, à part Monfils.
La France est dans le ruisseau et pas qu’en Tennis.
Vous avez vu ce qui se passe dans les médias anglais ce week-end ?
Quand je vois cette hypermédiatisation, la France perd plus qu’une Coupe Davis.

22.11.14

Permalink 18:15:35, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Tous pour Roger Federer, l'un des plus grands sportifs de tous les temps. Depuis Noah, la France n'a eu aucun grand champion de tennis

Toute la semaine d’avant-match, Roger Federer a pulvérisé la préparation mentale de la France en disant qu’il était souffrant et lors de la compétition c’est Tsonga qui flanche ! J’ai noté que les matchs se déroulaient sur terre battue. Tout le monde sait que ce n’est pas la surface préférée de Federer… Les Français n’ont rien compris: croyez-vous que Federer joue pour l’argent ? Non, il joue pour gagner. C’est l’un des plus grands sportifs de tous les temps. Et je suis de tout cœur avec lui. Je veux le voir brandir le trophée qui lui manque. Ce champion est hors normes. En duo, il a joué avec un maillot où n’était pas marqué SUISSE dans son dos.

Finale de la Coupe Davis 2014, 2e journée
France 1-2 Suisse
La Suisse a remporté le double, samedi 22 novembre 2014
(6-3, 7-5, 6-4)
Roger Federer a mis des points de toute beauté, en montant au filet.
Federer c’est la grâce faite homme, un divin mélange de McEnroe-Edberg.
La paire Gasquet - Benneteau a été balayée par le duo suisse Federer et Wawrinka, à Lille.
Dans les tribunes il y avait le président de la République français avec l’écharpe des supporters. N’est pas Nelson Mandela qui veut. Pendant ce temps son ex maitresse continue de ridiculiser la France dans la presse. Comme si la Coupe Davis ne suffisait pas !
Les Français se sont inclinés en trois manches devant leurs adversaires qui mènent deux victoires à une.
Les Bleus n’ont pas été à la hauteur à l’image de Tsonga qui a déclaré forfait avant le match laissant sa place. Il a eu les chocottes, dit-on.
C’est très amusant: les médias attendaient de voir K.O. Federer le dos en compote et c’est Tsonga qui n’a pas joué. A mourir de rire.
La hiérarchie est respectée: les Suisses sont supérieurs.
La victoire finale de la suisse est programmée, sauf accident la Suisse a déjà gagné et à l’extérieur en plus.
Roger Federer a servi pour le gain du match. Il a été majestueux.
C’est l’un de mes héros: Cerdan est mort, Cantona et Giggs ne jouent plus. Il me reste Federer.
Je pourrais traverser l’océan à la nage pour le voir jouer.
Il est digne, humble et plein de classe. Tout ce que j’aime.
Son coéquipier aussi. Les médias français ont essayé de les séparer par une histoire sans fondement cela n’a pas marché. Non, la femme de Federer n’est pas Yoko Ono !
Federer et Wawrinka c’est la grâce et l’acier.
J’attendais le match Federer-Tsonga: le Suisse va-t-il dérouler devant Tsonga ou Tsonga va-t-il se réveiller ?
On ne verra pas le match Federer-Tsonga car le Français ne jouera.
Et dire qu’on se moque de l’équipe de France de football !
Ils sont où les grands tennismen français. Aucun Français n’a gagné Roland Garros depuis Noah en 1983. Le dernier grand est donc Noah. Depuis lui, rien.
On attendait la paire Gasquet-Tsonga et on a eu Gasquet-Benneteau.
Faillite mentale de Tsonga ? Défaillance physique ?
Pour l’instant, Tsonga a dit que le public français ne l’avait pas assez soutenu lors de son match perdu lors de l’ouverture de la finale.
Gasquet peut-il battre Federer ? Gasquet, je le vois comme un Henri Leconte. Capable du pire comme du meilleur. Un exploit est possible. Restera alors encore un match décisif…
Pour qu’un sportif soit aimé, il doit faire vibrer.
A vous de jouer messieurs !

Permalink 15:24:56, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Finale de la Coupe Davis 2014: Suisse contre Suisse

Les médias sont 100 % pour la France et souhaitent que Roger Federer soit blessé pour que la France gagne. Ecoeurant ! Et d’aucuns osent me dire que je soutiens aveuglément Man United et l’OGCNice !

Finale de la Coupe Davis 2014
21-23 Novembre, 2014.

On vieillit. Les matchs ont lieu au stade Pierre Mauroy qui fut le premier ministre de Mitterrand en 1981. A Nice, la bibliothèque s’appelle du nom de mon ami, Louis Nucéra.

Revenons au terrain.
Les médias ne parlent plus que la Coupe Davis.

Ce sport de riches a même attiré le président français en exercice qui avait pourtant dit qu’il ne les aimait pas, les riches. Aujourd’hui, il a nommé un banquier aux finances. Tout cela est grotesque.
Lors de cette finale, tous les joueurs Suisses et Français habitent tous en Suisse.

Jo-Wilfried Tsonga qui perd contre Stanislas Wawrinka, c’est un habitant de Suisse qui perd contre un Suisse.
Les deux joueurs habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre.
80 % des tennismen français de haut niveau adorent le canton de Genève.
Gilles Simon et Richard Gasquet ? Neuchâtel.
Gaël Monfils ? Trélex.
Jo-Wilfried Tsonga ? La Rippe.
Julien Benneteau et l’actuel sélectionneur de l’équipe de France de Coupe Davis Arnaud Clément ? Genève. toute l’équipe de France de Coupe Davis.
On peut citer aussi l’ancien capitaine et sélectionneur Guy Forget.
Et les retraités Arnaud Boetsch, Marion Bartoli et Amélie Mauresmo, capitaine de l’équipe de Fed Cup.
Dans ce match, je suis pour Roger Federer. Suisse pour Suisse autant être pour un vrai Suisse, accessoirement le plus grand joueur de tennis de tous les temps.
Pourquoi les tennismen français habitent-ils la Suisse ?
Pour le climat !

:: Page suivante >>

Décembre 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software