Catégorie: EN MARGE

25.02.20

Permalink 07:07:15, Catégories: EN MARGE, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Pierre Guyotat (1920-2020) a fini d'écrire

Document: Patrice Chéreau, quelques temps avant sa mort, lit du Pierre Guyotat qui vient de mourir le 7 février 2020. Il était né le 9 janvier 1940. Né lors de la Seconde Guerre, celui qui se disait “fictionneur” et non pas écrivain a écrit un livre phare: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967) sur la guerre d’Algérie qu’il a faite. Guyotat dépeint le monde comme un vaste bordel où la guerre est partout. Qui pourrait lui contester cette vision ? Sa biographie reste à écrire: il a déserté son milieu d’origine pour vivre comme les pauvres, à même le sol, la rue. La France l’a censuré en 1970(Eden, Eden, Eden). C’est l’anti Matzneff: chaste, il ne fait l’amour que par personnages interposés. Les livres de Matzneff sont plein de pédantisme, éructant de citations comme on rote après un repas mondain. Ceux de Guyotat détruisent la langue conventionnelle pour la réinventer. Il parle des guerres contemporaines mais aussi celles de l’Antiquité. La postérité sera attentive avec Guyotat parce qu’il a vécu une vie d’un combattant du verbe sans jamais céder à la vulgarité mercantile. Il y a les livres de Guyotat comme ceux d’Antonin Artaud. Des inclassables. Ni Flaubert, ni Céline. Assurément, Guyotat.

“Connaissez-vous Pierre Guyotat ? Oui, bravo, vous êtes un grand lecteur. Non, vous avez des excuses car il est absent du PAF. Un auteur de ce calibre n’est pas comestible. L’écrivain a publié le plus grand livre depuis L’Etranger de Camus: Tombeau pour cinq cent mille soldats (1967), inspiré par la guerre d’Algérie, par «sa» guerre d’Algérie. Un livre plein de bruit et de fureur. Un chef d’œuvre avec du sang, des larmes, de la sueur. Et du sperme en plus !
La langue de Guyotat, portée à la scène par Antoine Vitez en 1981- depuis sa mort je ne mets plus un pied au théâtre- entre en nous comme le vent qui déchire des persiennes pour les faire voler en éclats. Ce livre c’était une question de vie ou de mort pour Guyotat.
L’écrivain joue sa peau quand il écrit.
Il n’a jamais écrit pour faire “Apostrophes” ou avoir le Goncourt. Le prix Nobel de littérature redeviendrait un grand prix s’il couronnait Guyotat qui est aussi soucieux de sa gloire que moi des dates de la tournée de M’Pokora.
Il a remis le couvert avec Eden, Eden, Eden (1970), interdit sous Pompidou qui s’est couvert de honte par cette censure. Pompidou était censé aimait la littérature. Pffff…
Le monde vu comme un bordel a sans doute effrayé Pompidou parce que la presse avait mouillé, à tort, sa femme dans des partouzes.
Dans le pavé que lui consacrent les Belles Lettres, on trouve tout ce qui compose l’univers de Guyotat. On est frappé par la simplicité, la limpidité de ses réponses aux interviews, lui qui vit dans un laboratoire du langage qu’il malaxe dans tous les sens pour essorer tout ce qu’il peut contenir. La clarté de ses réponses tranche avec ses écrits qui représentent un Everest à gravir. Il est plus tendance Artaud que Simenon ou Pagnol. Il ne fait pas une œuvre comme Proust sur un sujet déterminé hyper réaliste. Lui est la matière de son œuvre, avec le corps aussi présent que l’esprit. Proust est brode la dentelle, très Vermeer. Guyotat est le Francis Bacon de la Littérature, ou Bacon est le Guyotat de la peinture. L’univers des livres de Guyotat c’est Guyotat lui-même dans l’époque qu’il traverse. Pour Guyotat, la poésie a fait son temps. La poésie écrite, pas vécue.
Lui s’exprime en prose. On ressent toujours sa mise en péril. Il écrit comme un cycliste monte ou descend le mont Ventoux. Dans le livre, il dévoile sa passion pour le Tour de France. Certains de ses livres sont fermés, parce qu’il n’écrit pas pour faire un best-seller comme tous ces auteurs de livres inutiles qui écrivent bêtement sur l’amour parce qu’ils savent que 80 % des lecteurs sont des femmes. Guyotat n’a pas cette attitude dégradante.
Lui vit la littérature comme une traversée solitaire en bateau, au milieu des vagues hautes comme un immeuble avant l’accalmie qui ne présage rien de bon.
Dans 50 ans, Pierre Guyotat sera reconnu comme le plus grand écrivain d’après-guerre. Tous les auteurs -sauf Modiano ou Bobin- qui se vendent en 2019 seront oubliés. Pour l’instant, Pierre Guyotat vit, écrit, ou plutôt, écrit, vit. La littérature de Guyotat n’est pas illisible ou aride ou hermétique. Il écrit en Guyotat. Quand on est un vrai écrivain, on écrit toujours dans une langue étrangère pour les autres. Il faut un temps d’acclimatation. Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019) fait office de décodeur.
Comment s’appelle un président de la république qui nomme un ministre ? Un mac et sa pute.
Simple, non. Et si vrai".

-Divers, textes, interventions, entretiens (1984-2019), Pierre Guyotat. Edition établie avec Briec Philippon. Les Belles Lettres, 500 p., 27 €

[Post dédié à Antoine Vitez qui m’a fait connaître Pierre Guyotat]

16.06.17

Permalink 06:46:05, Catégories: EN MARGE, BRUITS DE VESTIAIRES  

20 h Foot, Cnews. Jeudi 15 juin 2017: bilan de l'équipe de France, mercato, PSG, Mbappé...

Précision, palmarès de Griezmann en clubs:

Real Sociedad
L2 2010

Atletico Madrid
Supercope d’Espagne 2014

[Post dédié à Jacques Foix (1930-2017), Champion de France 1959 (OGCNice) et champion de France 1964 (Saint Etienne)]

17.07.16

Blog en deuil: Polémiques sur le Quinquennat ensanglanté

La religion a bon dos, on lui met tout sur le paletot. Qui a parlé de religion quand le frappadingue allemand a fracassé l’avion contre la montagne ? Après l’avion, on a eu le camion.
[La chanson d’Alain Souchon, dit tout. Chef d’œuvre absolu.]

“On leur fait rien, alors ils en profitent".
Cent fois j’ai entendu mon père dire cela à propos des délinquants.
Aujourd’hui, il vaut mieux qu’il ne soit plus là pour voir Nice ensanglantée
Le sang a coulé sur notre Promenade des Anglais, lieu sacré pour les Niçois.
Mon père est au cimetière de Caucade.
Les autorités en place sont tellement irresponsables qu’elles ont laisséle cimetière de Nice à avoir une annexe sur la Promenade où un assassin a tué 84 personnes sur deux kilomètres, plus les blessés, plus les dégâts collatéraux.
Il n’y a pas un seul Niçois au monde qui ne soit pas triste et en colère.
Triste de savoir qu’un individu innommable a supprimé la vie de 84 personnes sans parler des estropiés. En colère, de savoir qu’on lui a laissé commettre son crime de masse alors qu’il fut mis en joue au départ, hélas! avec des armes pour Pif Gadget !

“Nous souffrons de maux antérieurs à nous-mêmes” a écrit Antonin Artaud. Quand le frappadingue allemand a fracassé l’avion contre la montagne personne n’a parlé de religion.

Philippe Soupault: “Ceux qui préfèrent la mort des autres à leur propre vie". Mon ami le poète était vraiment un visionnaire. Ce vers a bientôt un siècle.

La polémique fait rage.
Cela part dans tous les sens.
D’ici peu, on va nous dire qu’on ne peut pas arrêter un terroriste avec le 49.3 !
Ceux qui ne sont pas au pouvoir disent “il fallait que… Y avait qu’à…”
Ceux qui y sont disent “on fait plus que vous qui avait réduit les forces de police…”
Et les morts ne sont pas encore enterrés
Les politicards sont des professionnels de la profession qui accusent autrui de menacer la cohésion nationale dès qu’on ne dit pas amen à leur discours démagogiques.
Faut-il dire il fait beau quand c’est le déluge ?
Chamfort nous l’a signalé: en France, le pouvoir condamne celui qui sonne le toscin mais laisse en liberté le pyromane.
On a l’impression que nos dirigeants sont des gérants de station service qui constatent le vol de la caisse sans vouloir risquer leur peau pour sauver la recette.

Le pouvoir en place critique ceux qui cassent l’unité nationale. Grotesque et si facile à dire.
Il faudrait laisser se faire tuer, sans broncher.
Doit-on tendre l’autre joue à un prochain terroriste ?

A droite on dit que cela aurait pu être évité.

Le pouvoir de gauche en place, avec un aplomb hallucinant, dit qu’il y aura d’autres attentats, que c’est loin d’être fini. Dire cette évidence cela avance en quoi ? A dire quand ça arrive: “Vous voyez, je vous l’avais dit…” Depuis 2012, on a vu. On demande de l’action, pas du commentaire. Un responsable ce n’est pas un éditorialiste. Il y a confusion des genres. En fait les politiciens n’agissent jamais sur les faits. Ils subissent. Ils n’agissent que sur leurs inférieurs dans la pyramide hiérarchique.
Je suis persuadé que si le président de la République avait fait un discours sur la Promenade des Anglais, l’assassin n’aurait pas pu ne serait-ce que mettre un orteil sur la Promenade. Des anonymes tout le monde s’en moque. Il y a des lieux plus surveillés que d’autres. Ils n’ont pas encore compris que la Promenade des Anglais est un lieu historique, aussi important que l’Avenue des Champs Elysées. Pour Paris, Nice c’est loin, presque l’Italie.

A gauche on entend aussi:
C’était imprévisible…
Le risque zéro n’existe pas.
Critiquer le gouvernement c’est manquer de respect aux victimes…

Tout ça c’est masquer la vérité, la réalité. Jamais le semi remorque n’aurait dû pouvoir faire ce qu’il a fait. C’est une faute de la sécurité. Et si on avait moins ni de police à Nice parce que ce n’est pas une ville de gauche, l’actuel personnel au pouvoir ? Ils n’avaient pu prévu assez grand. Après l’Euro, il y a eu relâchement. D’ailleurs, le Portugal avait tout juste gagné l’Euro que le gouvernement à crier victoire parce que le tournoi n’a pas connu d’attentat.

La vérité est simple.
Puisque nous sommes en guerre, il fallait des militaires armés jusqu’aux dents lors du feux d’artifices niçois qui est toujours un très grand rassemblement.
Mettre des soldats ce n’est pas faire reculer nos libertés mais nous protéger. Mieux vaut voir plein de soldats armés que ramasser 85 cadavres et des centaines de blessés. Maintenant le chagrin, la douleur est partout.

Le terrorisme si on ne pouvait pas l’arrêter la vieille de son attentat, il fallait l’empêcher de le commettre au moment où il est passé à l’action. C’est là que l’on devait intervenir. Parler de la veille ou de quinze jours avant c’est un autre problème. L’important c’est l’instant où il amorça sa course criminelle. Deux policiers lui ont tiré dessus avec des armes inappropriées. Cela fait penser à Léon Blum qui avait à De Gaulle, on a des canons mais à faible portée. Des canons pour la forme et pas pour tuer !

Les socialistes d’avant la Seconde Guerre Mondiale ne voulaient pas doter la France d’un grand armement. Emmanuel Berl, pacifiste de gauche était plus réaliste: la force plutôt que la violence. Moi aussi je suis pour la force car si vous êtes fort on ne vous attaque pas. Oui, si la force avait été en haut et tout le long de la Promenade des Anglais, le terroriste n’aurait pas pu tuer 85 personnes. Il s’est servi de notre faiblesse par tuer. Si je vois des chars d’assaut à Nice a la place des chars du Carnaval je ne vais hurler: “Nice = Pinochet ! A force de laxisme, le FN frappe à notre porte. A force de laxisme, la ville de la bataille des fleurs a été transformé en champ de guerre.

L’Elysée, Matignon, ne sont plus que des entreprises de pompes funèbres.
Cela fait longtemps que j’aurais rendu les clés.
Quand on échoue, il faut partir.
Plus de 250 morts victimes d’attentats en France.
Et on nous en promet d’autres.

La France n’est plus qu’une entreprise que cherche à s’approprier plusieurs sectes politiques du PS au FN en passant par la droite dite classique.
Les politicards au pouvoir hurlent on fait ce que l’on peut et mieux que nos prédécesseurs.
Ceux qui n’y sont plus disent qu’ils feraient mieux que ceux qui sont en place.
Et ceux qui n’y ont jamais été disent “votez pour nous et on vous sauve". Ben voyons!

Pendant cette tragi-comédie, le peuple se fait tuer.
Si vous prenez la liste des victimes sur les 250 morts, il n’y a que des gens comme vous et moi, de simples citoyens. Nous, nous n’avons pas d’armes, pas de gardes du corps payés par la collectivité.

La France lance des bombes sur des “théâtres de guerre".
Combien de civils ont-elles tuées ?

La France a été un pays colonisateur, pourquoi personne ne dit que nous en subissons aujourd’hui les conséquences ?


Nos hommes politiques ne sont que des membres du Paf, des pipoles.
Untel est avec une actrice en quête de personnages, un autre avec une musicienne qui joue parfois avec “Djauni", et encore un autre qui est marié avec une chanteuse ex cover girl. Tous semblent faire le lit de la plus célèbre fille à papa de France.

Résultat ?
Un torrent de larmes après un torrent de sang.

Nice avait déjà un imposant monuments aux morts des deux guerres.
Il va falloir en construire un deuxième.

Avant-hier, la mode c’était devenir footballeur. Ensuite, ce fut rappeur. Maintenant, c’est terroriste.

Précisions: juste après l’attentat, des médias ont dit sans aucune certitude: “Le chauffeur du camion est un Niçois…” Ensuite, ils ont continué à dire à propos des autres interpelés: “la police a arrêté d’autres Niçois…” Il y en a qui ferait mieux de se taire. Il ne suffit pas de se trouver à Nice pour être Niçois. Nous ne sommes pas là dans un match de L1 ! Ces gens-là sont autant Niçois que je suis taliban.

14.07.16

Les Bleus de l'Euro sont Euros de vivre

Voilà ce qui s’appelle marcher sur Cristiano Ronaldo. D’évidence Payet est plus fort contre l’Albanie et la Roumanie que contre l’Allemagne et le Portugal. Pourquoi a-t-il chargé de la sorte CR7, ce n’est pas son rôle ?

Cela vaut le coup d’être en équipe de France car dès que l’on est international on prend une grande plus-value, que l’on soit titulaire ou coiffeur.
Le mercato d’été 2016 s’agite dans tous les sens. Il faut parler au conditionnel comme d’habitude pour certains cas mais pas pour tous.

Les dirigeants du Real Madrid de la cellule du recrutement ont remarqué l’abattage de Moussa Sissoko(26 ans) qui ne va certainement pas faire de vieux os comme milieu de terrain à Newcastle qui joue désormais en seconde division soit en Championship. Comme quoi on peut jouer dans un club qui a totalement raté sa saison et être retenu en sélection nationale qui plus est pour disputer un Euro. Les Magpies souhaitent engranger 40 M€ en échange du départ de l’international. Sa valeur a triplé au terme du championnat d’Europe remporté par le Portugal devant la France…

De manière certaine Samuel Umtiti (22 ans)a été transféré de Lyon à Barcelone. C’était dans les tuyaux avant l’Euro, cela a été finalisé après. Loin d’être titulaire chez les Bleus, il a fallu les absences de Varane et Sakho puis le pauvre rendement de Rami cartonné pour qu’il soit intégré dans la défense centrale française contre l’Islande, l’Allemagne et le Portugal. Ce n’est pas banal comme entrée en la matière, surtout qu’il a terminé sa première série en finale de l’Euro 2016.

Autre recrue du Barcelone, Lucas Digne(22 ans). Celui qui n’était pas titulaire au PSG depuis son arrivée de Lille en 2013 a toujours été barré au PSG par Maxwell, ex joueur de Barcelone. Prêté à la Roma, il a plus joué en 2015-2016. Digne a signé au Barça pour cinq ans avec une clause libératoire de 60 M€. Le football est vraiment fou au niveau finances. Le Barça joue tant de matchs que le défenseur jouera quelques matchs. C’est un pari sur l’avenir mais Digne tout faire toutes ses preuves.

Encore plus extraordinaire ! Si un club est intéressé par Dimitri Payet (29 ans) il devra verser 58 M€ à West Ham. Le fait d’avoir brillé contre des équipes fantômes (Roumanie, Albanie), Payet a vu sa cote augmentée de manière hallucinante. Par la suite, contre de vraies grandes nations du football, l’Allemagne et le Portugal, il a disparu de la circulation, totalement éteint surtout après avoir confondu agressivité et agression contre Ronaldo.

Manchester United, à la demande de José Mourinho, aimerait récupérer son ancien espoir, Paul Pogba (23 ans), parti sur un coup de tête parce que Sir Ferguson ne l’aligna pas au milieu de terrain lors d’un match où tous les joueurs susceptibles d’y jouer étaient “out". La Juventus Turin devrait recevoir 120 M€ si le transfert se fait à MU.

N’Golo Kante(25 ans) serait dans le viseur de Chelsea. C’est fort probable car Leicester vient de recruter Nampalys Mendy, l’ex Aiglon de Nice qui peut jouer dans le même registre.

On voit qu’il fait bon jouer en équipe de France pour se faire remarquer quand ceux qui n’y sont pas ne peuvent pas montrer leurs qualités au niveau international.

11.07.16

Permalink 10:29:06, Catégories: EN MARGE, GRAND MONSIEUR, LE JARDIN D'ENFANT  

Gros plan sur la grandeur d'âme d'un jeune Portugais Mathis qui console un supporter français à la fin de l'EURO 2016

On sait maintenant que le jeune garçon se prénomme Mathis.
Certains ont pensé que c’était une mise en scène mais non la caméra a bien et même très bien filmé un élan spontané.
Le jeune garçon a simplement dit: “Je n’aime pas voir les gens pleurer. Je lui ai dit que la prochaine fois il aurait sa chance…”
C’est de loin le plus grand moment de cet euro, en tout cas filmé.
Je parle hors du terrain.
La fraternité de Mathis c’est la réponse à tous les barbares de la terre.
Mathis est déjà un grand Homme.

[Post dédié à tous les participants de cet Euro, de près et de loin]

:: Page suivante >>

Octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software