Catégorie: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE

12.08.18

Le campionissimo Guardiola (Man City) donne une leçon à son compatriote Emery (Arsenal), à Londres où plane l'ombre de Wenger

Les thuriféraires d’Emery devront encore patienter pour voir la “verticalité” du jeu prôné par Emery. Belle imposture ! La vérité ce n’est pas qu’il va gagner la C1, le réel c’est qu’avec des millions d’euros à ne plus savoir quoi faire, il a été incapable deux ans de suite au PSG de dépasser les 8e de C1. Pitoyable résultat pour quelqu’un qui devait révolutionner le football français ! Mieux vaut encore Deschamps. Lui au moins, il a su corriger le tir, et gagner la World Cup 2018 après le cuisant échec en finale de l’Euro 2016 au SDF.


Dimanche 12 août 2018
Première journée de Premier League
Arsenal 0-2 Manchester City
Buts pour les Citizens : Sterling (14e), Bernardo Silva (64e)

Emirates Stadium reste un stade perdant.
La bonne idée c’était d’installer Thierry Henry aux commandes d’Arsenal. Si Nice a été offert à Vieira, pourquoi Arsenal n’a pas été proposé à Henry, l’icône du club ? Manque de courage. L’homme de la situation s’appelait Henry, dommage. Et pourtant, ils lui ont fait une statue devant le stade ! Ils m’ont pas son portable ? Qu’ils m’appellent et je transmettrai !
Arsène Wenger est parti. Unai est arrivé, mais Arsenal est toujours le même club : en dents de scie. Constance, connaît pas !
Un club sans C1 n’est pas un grand club. Au mieux, un bon club. Ce qui est le cas.
Le remplacement de Wenger par Emery c’est tout bénef pour le Français car lors de sa dernière année en Liga, l’Espagnol n’a pas gagné un seul match à l’extérieur ! En Angleterre, il va souffrir. S’il commence à perdre à la maison qu’est-ce que cela va être loin du domicile.
Sur le duel hispano-espagnol, il n’y a pas photo. Au cours des 11 confrontations Guardiola-Emery, le brillantissime Guardiola a gagné 7 fois et fait 4 nuls. Emery lui reste à 0, double 0, 0 pointé. Triste statistique. La honte ne tue plus depuis longtemps. Guardiola et Emery ne font pas le même métier. Il y en a un qui sert le football et un autre qui s’en sert. Pas besoin de faire un dessin.
Encore une erreur de casting. Après le PSG, Arsenal a fait le mauvais choix. Wenger peut dormir sur ses deux oreilles. Son remplaçant ne gagnera jamais la C1 avec Arsenal. D’abord il faut qu’il se qualifie ce qui n’est pas aisé avec les deux Manchester, Liverpool, Chelsea et Tottenham. Le prochain match des Gunners se déroule à Chelsea. Encore un baptême du feu pour Emery qui va découvrir l’hostilité dans un grand stade anglais, loin du domicile. Lui qui n’aimait pas celle des stades espagnols, il va être servi.

28.07.18

Permalien 20:42:46, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LA REVUE DE STRESS  

Arsenal/ Emery pulvérise le PSG/Touchel dans un match bidon de chez bidon où Paris a encaissé 4 buts en 13 minutes

Comme on se retrouve. Unai Emery qui a atterri à Arsenal a croisé le fer avec son ancien club le PSG désormais entraîné par Touchel. Bien sûr Neymar n’était pas là, comme ses partenaires qui sont allés loin à la Coupe du Monde en Russie. Neymar a mieux à faire: il joue des matchs de football à cinq. A la fin du tournoi de Singapour, il devrait venir pour faire des selfies.

International Champions Cup
Samedi 28 juillet 2018
Arsenal 5-1 Paris Saint Germain
Buts pour Arsenal: Ozil (13e), Lacazette (67e, 70e), Holding (87e), Nketiah (90e)
Buts pour le PSG: Nkunku (59e pen)

Après le match:
Ce genre de tournoi pour faire du fric, pour appâter un public avide de selfies, est lamentable et ne sert à rien sportivement. Les équipes sont des équipes en bois et les titulaires ont tout à perdre.
Paris a pris 4 buts en 13 minutes, une honte pour son image, en plus devant son ancien coach qui doit être en lévitation. En plus, la veille, Emery a dit qu’il n’avait que des amis au PSG. Bien joué ! Cela dit, il est surtout très fort pour en mettre 5 dans des matchs qui comptent pour du beurre.
Pauvre Buffon ! Le quarantenaire de la Juve qui est venu à Paris pour gagner enfin la C1 a plus senti l’odeur du jubilé que de la Champions League. Il a encaissé un wagon de buts avant de laisser la place à Cibois qui a bu le calice jusqu’à la lie.
Et Rabiot, capitaine d’une équipe de puceaux de la gloire… Il est où celui qui ne veut pas être un suppléant des Bleus ? Dans L’Equipe, un superbe dessin de Faro l’a montré devant un fan asiatique qui le prend pour Pavard !
J’ai hâte que la L1 reprenne. PSG-Arsenal, oui un atroce match même si on est fans des Gunners car il s’agit d’un match en trompe l’oeil.
Touchel commence au PSG par trois défaites consécutives puisqu’il a déjà perdu entre autres contre le Bayern Munich.
Toute la préparation du PSG est massacrée avec l’absence des mondialistes. Ils auront en plus un programme de retour spécifique. Les jeunes du PSG se plaignent de ne pas avoir de temps de jeu est quand on leur en donne, ils ne prouvent rien.
Touchel va découvrir la L1 dans de mauvaises conditions.
En plus, il va devoir gérer Neymar la vedette des réseaux sociaux qui va cohabiter avec Mbappé champion du monde 2018 à 19 ans.
Neymar n’aura pas le Ballon d’or 2018 alors qu’il est venu à Paris pour ça.
Vivement le début du championnat. On va se régaler !

Avant le match:
Guedes et Coman refusent d’aller jouer à Arsenal entraîné par Unai Emery devenu mondialement célèbre après la raclée à Barcelone alors que le match aller fut une promenade de santé. Depuis la création de la C1 au début des années 1950, pareille débâcle c’était du jamais vu. Laurent Blanc a dû bien rigoler. Lui au moins, il arrivait aux portes de la 1/2 finale et ne se faisait pas jeter en 1/8.
Guedes veut rester en Espagne (Valence) et a fait comprendre au PSG auquel il appartient toujours qu’il n’est pas un paquet de barbaque.
Coman lui reste en Bundesliga (Bayern Munich) et ne veut pas en partir pour rejoindre un entraîneur qui priait quand Barcelone menait 5-1 contre lui.
Arsène Wenger a joué fin en défendant Emery, disant que l’ex entraîneur du Paris-Qatar Saint Germain avait été dézingué par la presse. Non ! C’est le terrain qui l’a pulvérisé. Le PSG d’Emery avec Neymar, Cavani et Mbappé n’a pas été capable de remporter la C1. C’est comme si on vous donne la F1 de Lewis Hamilton et qu’au volant du bolide vous êtes incapable de gravir la butte Montmartre au milieu d’une armada de Solex.
Wenger a été prié de quitter Arsenal mais comme par hasard celui qui l’a défendu le remplace. Bien joué ! Arsène Wenger peut dormir tranquille. Arsenal avec Emery n’est pas favori de la C1 2019, ni de la C1 2020 ni de toutes celles qui suivront.
Il est où le jeu vertical d’Emery ? Et dire qu’il avait Mbappé sous la main. Deschamps, en Russie, lui a su utiliser la verticalité en 7 matchs !
Arsenal vient d’essuyer un double échec de recrutement. Pour avoir suivi de très près le passage d’Unai Emery à Paris, les refus se comprennent. Les joueurs se parlent entre eux. On fait du football pour fêter la vie et non pas pour vivre dans le stress 24 h sur 24. Le football c’est la créativité pas l’ennui mortel.

22.05.18

Permalien 07:14:22, Catégories: LE GYM E BASTA, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Les chaises musicales: Vieira à Nice et Emery à Arsenal ?

Ah ! l’avant-match Vieira (Arsenal)-Kayne (Man United) quelle merveille ! “Pat” est annoncé à Nice si Man City le libère car les Citizens prévoient de nommer entraîneur le Français après l’ère Guardiola mais venir à Nice ne peut être que bénéfique pour Man City car Vieira va découvrir le terrain de L1, c’est toujours mieux que le championnat bidon des Etats-Unis.

Ils changent de crémerie.
Patrick Vieira est annoncé à l’OGCNice.
Très bon choix. Nice bien installée en L1 peut donner sa chance à l’ancien grand milieu de terrain. On connaît ses qualités de joueur: grinta, mental constante, solide, bon récupérateur, grand relanceur, offensif au bon moment, collectif, humble, très intelligent.
On va découvrir le coach. Comme Zidane, il s’est bien préparé à Man City et aux Etats-Unis.
Tout le monde sait qu’il aurait aimé rester à Arsenal qu’il a conduit au sommet mais A. Wenger écartait les icônes maison (Henry et Vieira).
Espérons la venue de Vieira à Nice, cela va être un nouveau souffle.
De Wenger, il en est encore question, puisqu’il va peut-être ou sûrement être remplacé à Arsenal- selon où l’on se place- par Unai Emery. Si c’est le cas, l’Espagnol aura vite rebondi. Chapeau ! Merci au PSG qui lui a permis d’être ultra médiatisé, ce qui compte le plus dans le football d’aujourd’hui.
Wenger a dit qu’il ne se mêlerait pas de nommer son successeur mais quand Emery a été annoncé partant du PSG, l’ex coach des Gunners a déclaré que son confrère a été victime des médias… Faux ! C’est le terrain qui a licencié Emery, éliminé deux fois de la C1 par Barcelone et le Real Madrid. Et deux éliminations pitoyables avec des joueurs amorphes, dérisoire puzzle désordonné.
Pour Wenger, Emery est visiblement un héros: il a gagné trois petites Coupes d’Europe quand lui a perdu trois finales !
Emery ou Wenger c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Langue de bois certifiée, pas obsédé par la victoire, haine de la pression quotidienne, forcing pour être consensuel. Beaucoup de temps consacré à soigner la communication.
Tout va continuer à Arsenal. Bonne gestion mais zéro émotion.
La conquête de la C1 ? Pas important. L’essentiel est de faire tourner la boutique. Etre dans les 4 premiers, cela suffit.
Laurent Blanc est sur le marché mais à Arsenal il fallait tout sauf un Français !
Imaginez si Vieira (ou Henry ou Blanc) gagnent la C1 dès que l’un d’eux arrive au club !
Il gagnerait en quelques mois ce que Wenger a été incapable de gagner depuis 1996.
Cela serait dramatique pour l’ex coach d’Arsenal.
A quoi cela sert-il d’enlever Wenger pour mettre Emery ?
Lucien Favre aurait été parfait à Arsenal.
Les dirigeants de Dortmund ne sont pas fous: ils ont engagé Fabre. Bravo messieurs !

08.05.18

Arsène Wenger, champion de la communication

Sir Ferguson disait souvent avec un large sourire: “Oh! oui nous sommes de grands amis jusqu’au… prochain match! “ La rivalité entre les deux se voyait à travers les disputes d’avant-match Vieira-Keane. Aujourd’hui, tout est fini. Wenger quitte Arsenal et Sir Ferguson lutte contre la mort sur son lit d’hôpital. Arsenal était devenu si fort qu’il avait pris la place de Liverpool et de Man City. Une semaine avant de tomber malade, Sir Ferguson remit un trophée d’amitié et d’admiration à Wenger et pria Mourinho de venir saluer Arsène Wenger. Là, on a vu que l’Ecossais reste encore le grand Monsieur du football anglais. Sir Ferguson a vraiment la grande classe. Sir Ferguson et Wenger ont été les deux plus grands animateurs de la Premier League de la fin du XXe et du début du XXIe. Mourinho est plus gagneur que le Français mais il est aussi le champion de la vulgarité.

Quand un joueur ou un entraîneur raccroche ou quitte un poste, on regarde son palmarès:

Palmarès de Wenger entraîneur:
AS Monaco
Division 1 1988
Coupe de France 1991

Nagoya Grampus
Coupe de l’Empereur 1995
Supercoupe du Japon 1996

Arsenal Premier
3 League Champion 1998, 2002 et 2004
7 Coupe d’Angleterre 1998, 2002, 2003, 2005, 2014, 2015 et 2017
7 Community Shield 1998, 1999, 2002, 2004, 2014, 2015 et 2017

Equipes entraînées:
1984-1987 Nancy-Lorraine
1987-1994 Monaco
1994-1996 Nagoya Grampus
1996-2018 Arsenal

Quand il arrive à Arsenal, en 1996, le club a un piètre football.
Il parvient vite à gagner le titre: dès 1998. On note que c’est juste au moment du départ de Cantona qui laisse orphelin MU.
Question titre, Arsenal avait champion pour les deux dernières fois en 1989 et 1991. C’était donc il n’y avait pas si longtemps. Le MU de Cantona-Ferguson remporta le titre en 1993, titre que MU n’avait plus gagné depuis 1967.
Ensuite, Arsenal gagna encore deux titres en 2002 et 2004. On peut dire deux sacres ravis à MU tant MU était dominateur. D’où la grande et belle rivalité entre les deux clubs, les deux managers car sans duel pas de sport possible.
Au fil des ans, Arsenal devient un grand d’Europe sans jamais gagner un titre européen. C’est le gros point noir dans le palmarès de Wenger. Aussi, on ne peut pas dire que c’est le plus grand entraîneur des Gunners. Disons qu’il est du niveau d’Herbert Chapman, capital dans le début de l’Histoire.
Comme désormais les trois premiers font la C1, Wenger restait en place car il maintenait le club sur le podium. Ce qui n’est pas aisé.
Deuxième: 1999, 2000, 2001, 2003, 2005 et 2016.
Troisième: 1997, 2008, 2010, 2012 et 2015
Finaliste de la CUP: 2001
Finaliste de la Coupe de la Ligue: 2007, 2011 et 2018.
Finaliste du Community Shield: 2003 et 2005.
Finaliste C1: 2006
Finaliste C3: 2000
Au fil du temps, la concurrence se refit une santé, et Arsenal se fait dépasser par Chelsea, Liverpool, Man City… Si bien que les Gunners n’arrivent pas à se qualifier pour la C 2018 et le C1 2019.
En définitive, le clubs est bien structuré et gagne de l’argent. Ce qui est rare.
Wenger a donc dans l’ensemble très bien travaillé.
Cependant le public veut la C1 et comme elle ne vient pas, ça gronde dans le nouveau stade fait aussi sous l’ère du Français.
Des slogans hostiles fleurissent, des fans demandent la démission de Wenger.
Pour stopper cette mauvaise publicité, il faut agir.
Cela fait 14 ans que les Gunners n’ont plus gagné le titre. Une éternité !
D’évidence, Wenger n’a pas su prendre la place de Sir Ferguson parti à la retraite en 2013. Depuis Wenger a été battu par Pellegrini, Mourinho, Ranieri, Conte et Guardiola.
En annonçant son départ, Wenger transforme l’échec en succès.
Au lieu de voir les fans dire “On ne va pas faire la C1 2019″, ils disent “Au revoir, Monsieur et merci".
Beau tour de passe passe. Quand quelqu’un part, les gens ne voient plus que le positif.
Wenger est un as de la communication. Dans ce domaine, il est largement champion du monde.
On peut se demander pourquoi, il n’est pas nommé président d’honneur d’Arsenal puisque c’est le club de sa vie.
Peut-il entraîner un autre club anglais ? Impossible sous peine de passer pour un traître.
Il serait parfait dans le rôle de sélectionneur des Bleus après Deschamps pour faire la transition avant Zidane.
Wenger pourrait entraîner un club d’Allemagne.
Sa cote énorme devrait lui permettre d’aller dans un grand club. La retraite n’a pas encore sonné.
Précision: ce n’est pas Wenger qui a relancé la Premier League mais bel et bien Eric Cantona, Sir Ferguson et donc Man United.
Man United était si dominateur dans les années 1990-2010 que tous les autres fans haïssaient MU. C’était tout, sauf MU ! Et dans ce tout, il y avait Arsenal très présent en France car Wenger travaillait pour TF1.

01.05.18

Magnifique ! Sir Ferguson réunit Mourinho et Wenger

Après tant d’années à se détester pour raison de rivalité, le temps est venu de faire la paix.
Grandeur du football anglais.
Magnifique !

:: Page suivante >>

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software