Catégorie: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE

16.03.19

20 h Foot, CNews (15/3/2019): les clubs français tous éliminés des Coupes d'Europe, la vidéo pour ou contre, Rabiot...

Présenté par Julien Pasquet avec Eliot Deval

14.03.19

UEFA 3-0 Rennes.

Les instances européennes ont utilisé tous les subterfuges possibles et imaginables pour avantager l’équipe londonienne. C’était couru d’avance. Arsenal devait passer, donc Arsenal est passé. Quand on maltraite Paris, des voix s’élèvent. Quand on malmène Rennes, personne ne la ramène. Deux poids, deux mesures.

Jeudi 14 mars 2019
8e retour d’Europa League
Arsenal 3-0 Rennes
Buts pour l’UEFA: Pierre-Emerick Aubameyang (5e, 72e), Ainsley Maitland-Niles (15e)

L’après-match
Rennes a complétement raté son entame de match, ne sachant pas contenir les assauts des Gunners. Cet orage était attendu. Rennes n’avait pas les parapluies et encore moins le paratonnerre.
Donc, le match a commencé à 2-0.
Il y avait la place de marquer pour Rennes mais les visiteurs n’ont pas su régner dans leur faible temps fort, si j’ose dire.
A la vérité, l’UEFA voulait que le club d’Arsenal soit qualifié en 1/4 de finale.
L’UEFA a d’abord inversé l’ordre des matchs car le tirage au sort avait désigné pour match aller Arsenal-Rennes.
Ensuite l’UEFA a retiré un match de suspension à Lacazette pour qu’il soit en mesure de jouer contre Rennes.
Et que dire des 2e et 3e buts d’Arsenal, sur deux positions de hors-jeu. Surtout le 2e.
Dans ces conditions le faux Goliath a battu le vrai David.
Ben Arfa a fait en fin de match des incursions à dimension collective mais les arbitres ont toujours sifflé hors-jeu, ce qu’ils se sont bien gardés de faire quand il s’agissait d’Arsenal.
Rennes doit se reconcentrer sur d’autres objectifs: notamment la Coupe de France. Ne pas faire à Lyon comme à Londres.

L’avant-match
Après les lamentables éliminations de Paris et de Lyon, il ne reste plus que Rennes dans les compétitions européennes.
Certes, Rennes ne joue que dans la consolante mais c’est fantastique pour le club pas habitué à évoluer à ce niveau.
Ben Arfa a remis Rennes dans la lumière comme il l’avait déjà fait avec Nice.
Ben Arfa, j’insiste encore, a un football 100 fois supérieur à celui de Mbappé.
Ben Arfa, rapide, adroit, sait dribbler en mouvement avec son regard périphérique.
Si vous retirer la puissance et la vélocité à Mbappé, son jeu est vide.
Donc, Rennes a la carte de l’honneur de la France a sauvé. Cela fait une responsabilité de plus.
Ben Arfa et ses partenaires doivent assumer cela et ne pas fuir leur responsabilité comme l’ont fait Mbappé et Fekir, des ombres sur le terrain. On attendait des leaders, on a vu des fantômes.
On attendait Ronaldo on a vu Ronaldo.
Les joueurs surcotés ont disparu: Mbappé, Fekir, Griezmann et surtout Modric, le Ballon dort 2018 !
Messi et Ronaldo, eux, sont en 1/4.
Le football a gagné !
Et Ben Arfa doit continuer à le faire gagner.
Qui est la star de Lyon ? Son président, J-M Aulas.
Qui est la star de Man United ? Man United !
Ben Arfa doit prouver que Rennes est la star de Rennes.

07.03.19

Permalien 23:46:39, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, GRAND MONSIEUR  

Au cours de l'acte 1, Rennes corrige l'Arsenal d'Emery

Les Gunners ont encore prouvé qu’ils avaient un mental de pacotille. Avec Emery comme avec Wenger, rien n’a changé. N’est pas Man United qui veut ! Rennes devra néanmoins faire attention car les Gunners ne jouent qu’à domicile, à l’image d’Emery qui lors de sa dernière année en Liga n’a pas gagné un seul match à l’extérieur ! Rennes devra laisser passer l’orage londonien du début de match et planter ici et là quelques banderilles avant de tenir la barraque en fin de rencontre. Est-ce possible ? Qui vivre verra.

Jeudi 7 mars 2018
8e aller Europa League
Rennes 3-1 Arsenal
Buts pour Rennes: Benjamin Bourigeaud (42e),Nacho Monreal (65e csc), Ismaïla Sarr (88e)
Buts pour les visiteurs: Alex Iwobi (3e)

Arsenal n’est pas Man United et ne le sera jamais !
Les Gunners ont eu beau ouvrir vite le score à Rennes, comme les Red Devils à Paris, mais Arsenal est reparti avec un 3-1 quand United a repris l’avion avec un 1-3. Chercher l’erreur. Facile à trouver, Emery est un entraîneur qui communique l’angoisse et la peur. Julien Stephan et Ole Gunnar Solskjaer (Man United) sont à l’opposé, ils savent rassurer et transcender. Emery a trois Europa League dans sa besace ? Tout ça c’est du passé trépassé. On a vu à Paris qu’il a communiqué le stress au groupe de parisiens, toujours malade du passage de l’Espagnol dans la capitale. Il faudrait purifier le vestiaire des mauvaises ondes.
A Rennes, Hatem Ben Arfa a rayonné. Electrisé le jeu. On a vu plein d’assauts de Ben Arfa. Les voyants aveugles disent qu’il garde trop le ballon, il faut les excuser, ils n’y connaissent rien. Ils préfèrent Neymar… dans les tribunes ! Ou Mbapppé qui a fanfaronné à Old Trafford: “Il ne faut pas avoir peur, on n’a pas peur, on est bon".
Ah! “bon” pour rentrer à la maison, le soir des 8es aller de C1.
Rennes a très bien joué le coup, semant la panique dans les rangs d’Arsenal.
Emery a fait des changements incompréhensibles. Il communique tant de nervosité à son groupe qu’un Gunner a été expulsé.
Le 3e but rennais est un chef d’œuvre, avec une sublime tête plongeante de Sarr. Le coup franc en deux temps de Bourigeaud est aussi magnifique.
Les Rennais doivent aller tête haute à Londres.
Arsenal n’est pas un grand club. C’est un club sans C1. Donc rien du tout au sein des cadors d’Europe. Il ne faut pas laisser rêver Arsenal et aller serein et très concentré dans son stade maudit où le club londonien n’a jamais rien gagné comme titre.
L’acte 1 place Rennes en position de favori. Pas question de prendre un 2-0 à Londres.
Ben Arfa doit sortir vainqueur de son duel avec Emery.
Ben Arfa n’est pas Messi, c’est vrai. Il fait mieux: Ben Arfa est Ben Arfa.
Son football est dix fois supérieur à celui de Mbappé qui joue tête baissée pour aller heurter le ligne de corner. Ben Arfa est un artiste. Mbappé, une vedette.

PS: le 10 mars 2019, en Premier League, Arsenal a battu Man United (2-0) sans gloire. Man U a tiré une fois sur la transversale et une autre fois sur le montant. Si en début de match, Lukaku avait mieux visé, le score de 0-1 aurait pu changer la physionomie de la rencontre. Avec des si… Lukaku ne peut pas réaliser un doublé lors de chaque match. Arsenal a “tué” le débat sur penalty. Un match pour rien ou pas grand chose, côté MU. Arsenal occupe la 4e place et MU n’est qu’à deux points des Gunners. MU a refait son retard, par rapport à l’époque Mourinho qui avait envoyé MU dans le ventre mou. La lutte pour la 4e est passionnante. Autant que pour celle de la première place car Man City et Liverpool n’ont qu’un point de différence.

26.02.19

Permalien 12:33:25, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Qui veut de Wenger et de Mourinho ?

Mourinho a détruit son image médiatique quand il a mis le doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova. Geste indigne d’un éducateur à un autre éducateur.

On a beau dire et raconter n’importe quoi, la vérité du terrain est la seule qui compte: Guardiola (Man City) a éjecté de la Premier League José Mourinho (Man United) et A. Wenger (Arsenal). Pourquoi personne ne le dit ? Peur de ne plus pouvoir faire d’interviews des deux nouveaux spécialistes des échecs ?
C’est assez tragique de voir les dits grands entraîneurs rechercher un emploi. On voit J. Mourinho jusqu’à parler de la L1 ! C’est dire la déchéance professionnelle. Quand il était dans le calcio, qui aurait pu parier un euro sur sa venue en France ? A présent, les médias font miroiter pourquoi pas l’ex «Special One» en France ? On a bien Neymar, enfin quand il est en état de jouer. Depuis que le Portugais n’est plus à Manchester United, le club s’est remis sur le droit chemin. Pas complétement mais il y a un mieux. Il faut du temps pour demourinhorisé Old Traffrod. Mourinho en L1 ? Je n’y crois pas. Cependant au sien du monde marketing, il a encore beaucoup de poids. La compétence ne compte plus, ou presque. Sa notoriété reste une valeur marchande. Il parle plusieurs langues, il est à l’aise devant les micros. Certes pas tout le temps : on l’a entendu nous expliquer, après une cuisante défaite de MU, que ce n’était pas le première échec grave, patati patata. Mourinho a oublié que MU a une culture interne propre. Il est passé complétement à côté, se rendant mal habillé à un hommage à Sir Matt Busby. C’est comme aller en slip à un rendez-vous avec Dieu ! Mourinho est actuellement dépassé par Tuchel et Favre qui ne font pas de cirque, d’esbroufe.
Et Arsène Wenger ? Malgré un grand forcing de plusieurs de ses thuriféraires (1) qui ont fait du lobbying ou du moins du forcing pour l’imposer au PSG, à grands coups d’articles qui annonçaient le renvoi d’Antero Henrique, l’ex coach des Gunners n’intégrera pas le staff parisien, en tout cas par pour l’instant. «J’entends sans arrêt les médias dire qu’Arsène Wenger va prendre le poste de directeur sportif. C’est trop ! Laisser-nous travailler. Antero fait du bon travail. Il va continuer avec nous. Il reste là.» a confié le président du PSG, Nasser Al-KhelaÎfi. Et d’enfoncer le clou : «Il n’y a pas de projet Wenger au PSG ». L’info n’a pas bien sûr été reprise par ses aficionados.
Wenger a été prié de quitter Arsenal. On sait bien qu’il était incapable de plier les voiles, après avoir pris le club dans le ruisseau pour le remettre dans l’actualité. Economiquement, Wenger a fait du très bon travail à Londres. Il n’y aucun doute là-dessus. Le club fait des bénéfices, c’est dire. Le gestionnaire est impeccable. C’est au plan sportif que cela ne va pas depuis qu’il a perdu la finale de C1 2006 au SDF. Il traîne cette défaite comme un boulet. Avec une C1 à son actif, il serait dans la cours des Ancelotti et Guardiolia. Il en est loin. L’Europe lui a tourné trois fois le dos. Dans le monde marketing, il n’est pas grillé. Il pourra continuer à ne rien dire dans les médias. Parole blanche, aussi bien sur Bein Sports que jadis sur TF1 où ses commentaires m’endormaient. Il ferait un très bon ambassadeur d’Arsenal. Si c’est son club, pourquoi ne pas y retourner ? Emery a pris sa suite sans qu’on ne remarque l’absence du Français. Le club n’est toujours pas en état de gagner le championnat anglais. La C1 pour Wenger ? Encore de la science-fiction. Leicester qui vient de limoger Claude Puel après la raclée 1-4 subie à domicile contre Crystal Palace peut-il être intéressé par Wenger ? Sans doute non, cela serait de passer du PSG à Valenciennes.
Thierry Henry a bien appris de son ancien coach. Après sa déroute à l’ASM, on ne l’entend plus. Silence radio. Quand on perd, il faut se faire rare. Quand on gagne, il faut se répandre dans les médias. Des médias qui considèrent génie un ancien marchand de chiffons qui vient de mourir. Alors comment considérer Louis Pasteur ?

DERNIERE MINUTE: (1) La preuve en est la une du seul quotidien français omnisport qui 26 février fait sa une - en tout 5 pages !- sur le sujet du directeur sportif du PSG à débarquer. C’est prendre des désirs pour la réalité. Histoire de déstabiliser celui qui est en place au profit de qui vous savez. Cinq pages de lobbying où l’on peut lire: “Le nom d’Arsène Wenger, un intime de l’émir, s’inviterait sûrement de nouveau dans les discussions". Si le pt du PSG suit le forcing de la presse, histoire de se la mettre dans la poche, il nommerait celui qui est la coqueluche des ex gamins nourris au Téléfoot de jadis très fan d’Arsenal puisque son coach était sous contrat avec TF1.

05.02.19

Permalien 00:24:00, Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Tétanisé par l'enjeu, Liverpool n'a plus que 3 points d'avance sur Man City !

Liverpool présente tous les symptômes d’un groupe qui est en train de dire adieu au titre.

Lundi 4 janvier 2019
25e journée de Premier League
West Ham 1-1 Liverpool
But pour West Ham: Antonio (28e)
But pour Liverpool: Mané (22e)

Très bon week-end pour les deux Manchester(s) qui ont gagné: United a absorbé Arsenal avant d’avaler Chelsea, d’ici peu. Et City revient au galop sur Liverpool.
City n’a fait qu’une bouchée des Gunners, laminés par Aguero auteur d’un doublé. L’entraîneur des Gunners, Emery, la doublure de Wenger, a confié être obligé de composer avec l’équipe de son prédécesseur. Quel culot ! Arsenal a massacré Ozil comme il a massacré Arshavin.
Liverpool n’a pas su tenir City à distance. Les Reds sont incapables d’assumer le rôle de leader. Ils ont peur de ne pas arriver à être champions. Ils attendent le titre depuis trois décennies. Sir Ferguson les a faits tomber de leur perchoir et ils n’arrivent plus à y remonter ! (1)
Man City va sûrement être champion. Et MU disputera la C1 2020.
Liverpool n’a pas de winners du calibre de Souness ou Dalglish.
Les Reds n’ont plus que 3 points d’avance sur City.
Kloop a Guardiola à ses trousses.

Quand Mourinho était à Man United, je vivais ce moment de l’Histoire comme si un coucou n’était pas à sa place à Old Trafford. Je me sentais dans la peau d’un cocu !
A présent, je revis. Le rêve est réenclenché. Merci au nouveau staff. Merci à sir Alex. Monsieur Ferguson est le Molière de MU. Il doit aller au bout du bout.

Classement après la 25e journée:
1er Liverpool 62 pts 25 matchs + 41
2 Man City 59 pts 25 m + 46
3 Tottenham 57 pts 25 m + 27
4 Chelsea 50 pts 25 m + 22
5 Man United 48 pts 25 m + 14
5 Arsenal 47 pts 25 + 15

(1) Quand il est arrivé à MU, en 1986, alors que Liverpool dominé le football anglais, Alex Ferguson a déclaré: “Je suis venu ici pour faire tomber ce perroquet de son putain de perchoir! “ Et il y est parvenu dès 1993 grâce au King Cantona.

:: Page suivante >>

Mars 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software