Catégorie: THE RED DEVILS

11.08.19

Permalink 20:03:54, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Les Red Devils écrasent 4-0 Chelsea. La renaissance des enfants de Sir Ferguson ou illusion d'optique?

Dimanche 11 août 2019
1ere journée de Premier League
Manchester United 4-0 Chelsea
Les buts de MU: Rashford (18e pen), 67e) Martial (65e), James (81e).

Manchester United: De Gea ©; Wan-Bissaka, Lindelof, Maguire, Shaw; McTominay, Pogba; Lingard (Mata 86e), Andreas (James 73e), Rashford (Greenwood 86e); Martial.
Sur le banc: Romero, Young, Tuanzebe, Matic.
Manager: Solskjaer

Chelsea: Kepa; Azpilicueta ©, Christiansen, Zouma, Emerson; Kovacic, Jorginho (Kante 73e); Mount, Barkley (Pulisic 58e), Pedro; Abraham (Giroud 66e).
Manager: Lampard

Le début du match a été poussif mais MU a joué comme à l’extérieur. Solide en défense et vif en attaque, comme au bon vieux temps des années 1993-2013. Vingt ans de paradis terrestre.
Le premier match du coach Lampard dans sa maison mère a été malchanceux: 2 frappes sur les montants.
MU a fait de gros progrès en défense: exit Smalling, exit Jones. Deux boulets laissés par Sir Ferguson qui n’avait pas toujours le choix sûr. Ces deux joueurs sont surcotés depuis des années. En un seul match Maguire s’est installé dans la défense avec l’ADN d’un Red Devil. Fier, courageux et jamais peureux. Pogba a été maladroit dans les premières mi-temps puis s’est très bien repris, rayonnant dans la récupération et les relais décisifs. Devant trois bolides.
La victoire 4-0 redonne le moral aux fans des Red Devils.
L’encadrement de MU avec des hommes de Sir Ferguson a remis le temple au centre d’Old Trafford dans l’esprit du club si cher à Matt Busby, le guide spirituel: des tauliers plus des jeunes.

03.08.19

Hazard, Rabiot, Griezmann et Pépé doivent recommencer à zéro

Pour son premier match avec la Juve, Adrien Rabiot a fait la bourde qui vous colle à la peau pendant des mois, des années sans doute, s’il ne se reprend pas. Quand on arrive dans un club, et là dans un très grand club, il faut tout remettre à zéro.

Tournoi estival
Juventus Turin 2-3 Tottenham

La planète football s’affole. Le prix des transferts vire à la démence : Lucas Hernandez de l’Atletico Madrid au Bayern Munich contre 80 M€ ! Pour moins de la moitié prix, Pavard a signé aussi en Bavière. Les internationaux français peuvent dire merci à Didier Deschamps. C’est lui qui les a tant bonifiés, question valeur marchande. Merci Dédé ! Il devrait toucher des royalties vu qu’il les a sortis de l’anonymat. La liste est longue dans la démence des transferts. Pépé passe de Lille à Arsenal non sans que les Gunners ne donnent 80 M€ aux Lillois. Le LOSC et Pépé peuvent dire merci quant à eux à Marcello Bielsa qui est allé chercher l’attaquant à Orléans. Souhaitons que le Franco-Ivoirien réussisse aussi bien à Arsenal que Drogba à Chelsea quoique les Gunners ne gagnent jamais rien d’important, avec Emery comme avec Wenger. C’est un club du foot business où le gain des trophées n’est plus important. A Arsenal, on a vu échouer Arshavin, Chamakh et Ozil, avec Wenger. Chamakh, arrivé à grand bruit à Londres, végète à présent à Cardiff. Quel gâchis !
Tous les joueurs qui ont changé de club doivent repartir à zéro sous peine d’échouer. Quand il est arrivé de Monaco à Man United, Evra a libéralement explosé lors de son premier match avec les Red Devils, une vraie toupie ne sachant plus où donner de la tête. Ensuite, il s’est bien repris pour devenir le deuxième français le plus aimé de MU après King Cantona, le dieu vivant des mancuniens rouges et non pas bleus qui le haïssent parce qu’avec lui MU gagnait tout et ne laissait rien aux autres clubs, pas même des miettes. Antoine Griezmann qui passe de l’Atletico Madrid à Barcelone n’arrive pas en terrain conquis d’avance. Il est suffisamment intelligent pour se fondre dans le moule. Il va devoir se mettre au service de Messi comme l’a fait Benzema auprès de Ronaldo au Real Madrid sinon c’est l’échec assuré.
Au Real Madrid, Eden Hazard n’a encore rien prouvé. Il a même des kilos en trop ce qui met en évidence un stress comblé par un phénomène de boulimie estivale. Il va devoir vite se reprendre car les Socios n’ont pas de patience. Arriver dans un grand club c’est un départ, pas une finalité. Par ailleurs, Zidane ne veut plus de Gareth Bale et de James Rodriguez qui sont loin d’être des médiocres. Il souhaite recruter Pogba que MU ne veut pas vendre à moins de 150 M€. Pogba sauveur du Real ? J’en doute. Le Real a un problème de gardien : pourquoi Courtois à la place de Navas ? La vérité c’est que les Madrilènes n’ont plus Ronaldo. Le Portugais portait tout le poids de l’équipe. Avec lui le Real n’a jamais perdu 3-7 contre l’Atletico. Des CR7, il n’y en a qu’un par siècle. Lui s’est adapté tout de suite à la Juventus de Turin. Ce que n’a pas encore réussi à faire Rabiot.
En France, pendant la trêve, le cinéma autour de Neymar est à son comble. Lui se moque éperdument du PSG. Il fait ce qu’il veut. Tout le monde est à ses genoux. On nous fait croire que Leonardo a remis de l’ordre dans la maison. Douce illusion. Neymar a envie de rester au PSG comme moi de vivre dans un Goulag. Maintenant la presse fait un évènement de rien : Neymar s’entraîne, Neymar rit. A quand Neymar rote ? Plus il détruit l’image du PSG plus la presse française l’encense, comme si la mariée trop laide avait peur que son mari se casse avec un autre. Neymar sous-entend, Paris n’est pas assez bien pour moi. Le PAF au lieu de s’en défendre fait tout pour lui donner raison en acceptant ses caprices de Diva mais pas tendance La Callas, plutôt une Casserola. L’intermittent du spectacle, qui en veut pour 100 000 euros par jour ? Personne au monde. Il a fait le casse du siècle au niveau salaire. A quand la prochaine blessure ? Le nœud du problème est là. En refusant l’opération, il n’est plus qu’un candidat à la blessure récurrente. Au moindre contact sur la zone délicate, la rechute est prévue. En Chine, on l’a vu traîner la jambe à la fin d’une séance d’entraînement insignifiante. En Chine, aussi, on l’a vu éviter de saluer Leonardo. Bonjour l’ambiance !

24.07.19

King Ronaldo, 34 ans et toujours étincelant

Ronaldo est devenu professionnel i y a 18 ans. Il fait exploser les compteurs: on ne compte plus ses C1 et ses Ballons d’Or. Il enchante les passionnés de football partout où il passe. Il est le coéquipier rêvé. Il est le joueur dont tous les coachs rêvent. Depuis 2003, il est au sommet grâce à sa signature à MU. Quasiment jamais blessé, toujours conquérant, tout le temps heureux de jouer, il écrit une des plus grandes pages de son sport. Sa méthode, travail acharné et ne jamais faire passer le football en seconde position dans ses priorités. Roi du marketing mais sans fragiliser son premier métier: footballeur, artiste et non pas vedette. Neymar fait le contraire: ce n’est plus qu’un ectoplasme des réseaux sociaux. Le Brésilien est comme un écrivain qui aurait le Nobel sans jamais écrire. Et l’avenir s’annonce radieux (!) à ce propos: les clubs s’arrachent les jeunes joueurs qui ont le plus de followers. Profession: star sur les réseaux sociaux. Le terrain ne compte plus. Les jeunes ne connaissent non seulement pas Chamfort ou Voltaire - parlons pas de Morand ou Rigaut- mais ils ignorent qui est Puskas et Tostao.

Il est souvent question de savoir qui est le meilleur football en activité.
Il y a Ronaldo, et puis les autres.
Messi ? Il est incapable de faire gagner un grand tournoi à l’Argentine. Qui attend son nouveau Maradona. Visiblement ce n’est pas Messi qui semble plus Espagnol qu’Argentin car il a été formé au niveau professionnel par Barcelone.
Messi ne joue bien qu’avec Barcelone qu’il n’a jamais quitté.
Neymar ? Soyons sérieux. Un joueur qui joue au PSG n’est pas un “Top player". Les stars du terrain évoluent dans les grands clubs européens. Neymar est l’équivalent de Kardashian.
Ronaldo, lui, a gagné l’Euro 2016 avec le Portugal. Qui plus est en France. En plus, il fut blessé par Payet - l’exploit de la carrière internationale de l’intermittent du spectacle- et se transforma en coach de manière hallucinante. Ronaldo gagne partout où il passe: après sa formation professionnelle avec sir Alex Ferguson, à Manchester United où il a tout gagné y compris la C1 et un Ballon d’Or, il est allé au Real Madrid pour devenir un “cannibale” au même titre que Merckx en cyclisme.
Désormais, il est en Italie, à la Juventus Turin où il est devenu le N°1 du club, 100 % au service de la Juve. Ce que ne sait pas faire Neymar qui est un individualiste patenté.
Ronaldo a donc réussi au Portugal, en Angleterre, en Espagne et en Italie.
Il ne joue que dans des clubs mythiques: Manchester United, Real Madrid et Juventus Turin.
S’il venait à Paris cela serait un enterrement de deuxième classe.
Quand en 2003, j’ai prédis un avenir radieux à CR7, on me disait:
“Ronaldo ? Le Brésilien…”
Maintenant, ils savent. Surtout ce journal qui avait titré : “Ronaldo, le vrai” pour définir le Brésilien.
Grostesque ! Les deux Ronaldo sont des grands noms du football.
On n’en dira pas autant de ceux et celles- désormais, hélas!- qui se font de la pub sur son dos. Comme disait Chateaubriand: “il y a tant de nécessiteux qu’il faut être économe de son mépris".

30.06.19

Permalink 12:01:29, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L'OGCNice version Premier League !

Nice 3-0 Barcelone. En 1973. J’avais 20 ans, j’étais dans les tribunes du Stade du Ray qui fut ma véritable université.

L’OGCNice change de propriétaire.
Grande nouvelle. Les anciens - les actuels- vont faire une grosse plus value.
Bienvenue à M. Jim Ratcliffe !
JR à Nice !
On assiste aussi au retour du duo Rivère-Fournier, les deux instigateurs de tout ça.
Nice a souvent changé de mains, espérons que cette fois est la bonne.
Attention, Nice va devoir bien travailler, comme c’est le cas depuis le retour en L1 sous Gernot Rohr.
Il faut remercier: René Marsiglia, F. Antonetti, Roger Ricort, C. Puel, L. Favre, tous les dirigeants successifs.
Nice ne doit pas tomber dans le business aveuglé comme le Qatar SG.
M. Jim Ratcliffe me fait penser à Paul Smith, même classe.
Je rappelle le palmarès du GYM, ci-dessous.
En France, on célèbre toujours Lyon, Monaco, St Etienne, Marseille, Bordeaux, il serait temps de revoir Nice en haut de l’affiche.
Ce temps semble arriver. Espérons.

Palmarès de l’OGCNICE

4 titres de Champion de France
1951 - 1952 - 1956 - 1959
3 fois vice-Champion de France
1968 / 1973 / 1976

3 Coupe de France
1952 - 1954 - 1997
1 fois finaliste 1978

2 fois 1/4 de finaliste Coupe des Clubs Champions
1957 - 1960

4 titres de champion de Division 2
1948 - 1965 - 1970 - 1994

Coupe Gambardella 2012

10.06.19

Avec la Ligue des Nations 2019, C. Ronaldo atteint les 30 trophées

C. Ronaldo est le grand favori pour le Ballon d’or 2009 ! Il n’y a que Messi pour prétendre lui ravir la première place. Mbappé et Neymar ? Je parle football pas people.

Palmarès Cristiano Ronaldo 1934

*Sporting Portugal

SuperTaça Cândido de Oliveira 2002

*Manchester United
3 Premier League: 2007, 2008, 2009

FA Cup 2004

2 Coupes de la Ligue anglaise: 2006, 2009

2 Community Shield: 2007, 2008

Ligue des champions 2008

Coupe du monde des clubs 2008

*Real Madrid

2 Liga: 2012, 2017

2 Coupes du Roi: 2011, 2014

2 Supercoupes d’Espagne: 2012, 2017

4 Ligue des champions: 2014, 2016, 2017, 2018

3 Supercoupes de l’UEFA: 2014, 2016, 2017

3 Coupes du monde des clubs: 2014, 2016, 2017

*Juventus Turin

Serie A 2019

*Equipe du Portugal

Championnat d’Europe 2016

Ligue des Nations 2019

Et aussi en plus…

5 Ballons d’or: 2008, 2013, 2014, 2016 et 2017

:: Page suivante >>

Août 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software