Catégorie: LE GYM E BASTA

06.11.17

Permalien 17:45:15, Catégories: LE GYM E BASTA, LA REVUE DE STRESS  

Mario Balotelli peut-il encore jouer au football ?

Mario Balotelli a été exclu de Nice-Dijon (1-0) pour un tacle derrière asséné sur un adversaire qui a manifesté de grandes dispositions pour la comédie: bon pour la Victorine, dit-on à Nice.
Balotelli est toujours victime de sa réputation de bad-boy, comme ils disent.
Rouge direct pour ça ?
Il y a la lettre et l’esprit.
Il pouvait écoper d’un jaune, rien de plus.
Il n’a pas voulu faire mal. C’est le tacle d’un attaquant, donc pas un défenseur de métier.
Nice avait match gagné, grâce au penalty de Balotelli, à la 40e minute.
On connaît bien Balotelli, ce n’est pas quelqu’un qui cherche à faire mal.
C’est à se demander s’il peut encore jouer au football.
Fekir enlève son maillot, nargue les Stéphanois et plein de gens le défendent. Moi le premier.
En Angleterre, c’est interdit d’agir de la sorte, surtout à l’extérieur devant les fans opposés afin d’éviter tout mouvement de foule. Et c’est bien ancré dans la tête des joueurs. De plus, si un fan va sur le terrain, il va en prison et ne ressort libre que s’il paie 10 000 euros. Cela vous calme d’emblée !
En France, tout est permis: il suffit de voir les fumigènes. On raconte que des femmes entre dans le stade en les planquant que leur partie intime…
Ce n’est pas la première fois que le stade des Verts est envahi mais on continue à dire que l’ASSE a les meilleurs fans de L1.
Pour revenir à Balotelli, on peut comprendre sa colère: il ne subit pas le même traitement que les autres. Quand on le charge sévèrement et qu’il tombe, on le suspecte de cinéma. Et quand, il serre un peu de trop un adversaire, il est traité en ennemi public n°1.

27.10.17

Face à Nice, le talent de Cavani réduit Neymar (absent) à un gadget

Vendredi 27 octobre 2017
11e journée de L1
PSG 3-0 OGCNice
Buts : Cavani (3e, 31e), Dante (52e csc)

Paris SG : Areola - Dani Alves, Thiago Silva ©, Kimpembe, Berchiche - Rabiot (Lo Celso, 66e), Verratti, Draxler - Di Maria, Cavani (Lucas, 85e), Mbappé (Pastore, 80e)
Manager: Unai Emery

OGC Nice : Benitez - Jallet, Marlon, Dante ©, Le Marchand, Burner - Lusamba, Mendy (Tameze, 66e), Lees-Melou (Saint-Maximin, 78e) - Sneijder - Balotelli (Plea, 72e)
Manager: Lucien Favre

Il n’y a pas eu de match. Se déplacer et payer pour ça ? Une telle purge… Il faut vraiment le faire. Regarder est déjà un supplice.
Paris sans Neymar joue beaucoup car il est enfin collectif et non plus dépendant d’un joueur capricieux qui fait tout pour qu’on le regarde.
Le grand joueur du PSG c’est Cavani. Alors que le départ d’Ibrahimovic aurait dû en faire le leader, on lui a mis Neymar dans les jambes.
Il est fort possible que la présence du Brésilien soit un handicap pour le PSG. On le saura à partir des 8es en C1. Soit ça passe, soit sa casse.
Pour l’instant la Diva n’en fait qu’à sa tête.
Le constat c’est que Paris n’a pas besoin de lui. Le Barça qu’il a quitté non plus ! Sans Neymar, Messi est rayonnant, et sans Messi, Cavani l’est tout autant.
Et Nice ? Une ombre par rapport à l’an passé. Sur le match contre le PSG, Nice n’a plus de latéraux offensifs, pas de milieu et pas d’attaque.
Et Lucien Favre ? Cette mauvaise série est surprenante.
La défaite contre l’OM a grippé tout l’OGCNice qui mena 2-0 dans ce match contre les Marseillais. La remontée marseillaise a cassé la confiance nissarte.

20 h Foot, Cnews (Jeudi 26-10-2017): Neymar, PSG, Ben Arfa, Cruyff, Elvis Presley...

18.10.17

Hugo Lloris héroïque devant Benzema et Ronaldo

3e journée de phase de qualifications pour C1 2018
Real Madrid 1-1 Tottenham Hotspur
But pour le Real: C. Ronaldo (43e pen.)
But pour les Spurs: Varane (28e csc)

CR7 a frappé sur le montant assez rapidement, puis il a trouvé sur son chemin Hugo Lloris qu’il n’a pas pu battre sauf sur un magistral penalty. Là, on a pu voir la concentration de CR7, son self-control. C’est vraiment un joueur d’exception, mélange d’intelligence et d’intuition, ce qui revient au même.
Ce fut un grand match. Benzema a aussi buter sur le Niçois. Buter ? Le français est vraiment une langue pleine de surprises.
Niveau goal, Lloris est l’un des meilleurs du monde, dans les trois premiers. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas 75 tatouages qu’il faut le traiter par dessous la jambe.
A la Coupe du Monde 2018, il fera la différence comme d’habitude.
Parfois, je l’imagine dans le bus de la honte en Afsud 2010, il devait être malheureux comme les pierres. Dans ce bus, personne n’est sorti pour dire: pas d’accord. Cette unanimité de l’imbécilité ça fait peur.
Quand on a des abrutis comme chefs de file, il faut désobéir.

13.10.17

Permalien 15:29:04, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, LITS ET RATURES  

VINTAGE FOOTBALL CLUB, Bernard Morlino (Tana)

Mon nouvel album est en librairie depuis le jeudi 12 octobre 2017.
Il ne ressemble pas aux autres, je parle des miens, des précédents.
Ici, j’ai opté pour le genre encyclopédique façon Album Nestlé d’antan.
Il est composé de presque une centaine de double page qui passe en revue le football depuis disons l’après-guerre.
Une galerie de portraits (Pelé, Cruyff, Puskas, Di Stefano…) accompagne la multitude de sujets traités sans se prendre au sérieux.
Le livre est pour les 7 à 77 ans, voire plus. Je suis un Tintin qui rend la copie, à l’inverse de l’original qui n’écrit jamais d’article, ce qui fait la singularité de ce reporter et le génie de son créateur Hergé.
Y figurent les grandes équipes, les grands duels.
Tout y passe: les tireurs de coup franc, les tirs au but dramatiques, les losers, les stars, les beaux parleurs, les gauchers, ceux qui auraient dû avoir le Ballon d’or, ceux qui n’auraient pas dû l’avoir, “punchline” et cie
Je ne dis pas que c’était mieux avant car avant le ballon était lourd, les maillots désagréables à porter et les chaussures lourdes comme du plomb, surtout les jours de pluie.
Il y a une multitude de photos et une maquette attractive.
Bonne lecture, si ça vous dit.
Cerise sur le gâteau, la préface est d’Eric Cantona.

Vintage Football Club, Bernard Morlino. Préface Eric Cantona. Tana, 165 p., 24, 95 €

:: Page suivante >>

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software