28.03.20

Permalink 00:19:23, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Hommage à Georges Clemenceau (1841-1929)

Georges Clemenceau perd patience avec ceux qui le filment. Clemenceau l’anti star, l’anti plan de com. - qui ne gangrénait pas encore la politique - , l’anti esbroufe. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelait le “Tigre". Toujours prêt à rugir.

“On ne ment jamais autant
qu’avant les élections,
pendant la guerre
et
après la chasse.”

Georges Clemenceau

Le Père la Victoire avait une plume acérée, craint de tous.
C’est lui qui trouva le titre “J’accuse !” pour l’article de Zola qui prenait la défense de Dreyfus.
A l’Armistice de 1918, il a déclaré:
“La France, hier soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’Humanité, sera toujours le soldat de l’idéal".
Outre toutes ses qualités et fonctions, il fut maire de Montmartre. Lors de sa mandature, il y a ouvert un centre de prophylaxie. Il avait tous les dons, notamment celui de l’amitié qu’il cultivait avec Claude Monet.

26.03.20

Permalink 16:01:01, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mort de Michel Hidalgo (1933-2020)

La carrière de Michel Hidalgo

Palmarès:
Reims
Division 1 1955
Trophée des champions1955

Monaco
Division 1: 1961, 1963
Coupe de France: 1960, 1963
Trophée des champions1961

Sélectionneur de l’équipe de France
Euro 1984
World Cup: 4e place 1982

Parcours professionnel:
1952-1954 Le Havre
1954-1957 Stade de Reims
1957-1966 AS Monaco
1 seule sélection en équipe de France (1962)

Le trio Michel Hidalgo, Fernand Sastre (Pt de la FFF) et Michel Platini a relancé le football français international qui sommeillait depuis Batteux et Snella. On peut associer au trio Jacques Georges qui a précédé Mr Sastre à la 3 F.
Michel Hidalgo fut un bon milieu de terrain, un demi comme l’on disait.
Joueur sobre, il se fondait dans l’équipe. 100 % collectif.
Il a joué à Reims où il était très difficile d’être titulaire.
Il fut finaliste de la Ligue de Champions 1956.
A Monaco, il a mieux pu s’exprimer.
Le joueur avait une âme d’entraîneur.
En équipe de France, le sélectionneur a gagné le premier titre international de l’Histoire(Euro 1984), ouvrant la voie au futur glorieux des années 1998-2000.
Il aimait le football spectaculaire, avec Tigana, Giresse et Platini.
Platini était à la fois Piantoni et Kopa: leader technique et leader de vestiaire.
Platini avait la vision du jeu de Piantoni et de Kopa avec en plus l’aspect chef qu’avait Kopa et non pas Piantoni.
Hidalgo aurait aimé rester en poste pour la Coupe du Monde 1986 mais il céda sa place de sélectionneur à Henri Michel, “parce que je l’avais promis". Un homme de parole. C’est rare, très rare.
La mort de Raymond Kopa, en 2017, restait insurmontable tant il aimait le virtuose disparu.
Piantoni, Kopa, comme joueurs. Hidalgo, sélectionneur.
Trois hommes dans l’esprit d’Albert Batteux et Jean Snella.
Toute une époque inoubliable, ancrée au fond de notre cœur.
On leur doit tout, y compris Jacquet, Zidane et ne parlons pas de Mbappé.
Sans racines, pas d’arbre.
J’ai passé quatre heures avec Hidalgo où je l’ai passé à la torture de mes questions sans lui dire que j’étais journaliste sinon vous n’obtenez rien, d’où l’avantage de ne pas être membre attitré PAF. Cartier-Bresson ne voulait pas diffuser son portrait sinon “je ne peux travailler” disait-il.
Pourquoi avoir retiré Baratelli de la cage en 1982 ?
-Les joueurs les plus importants voulaient que je change de gardien car ils estimaient que Baratelli relâchait trop les ballons..
-Donc un sélectionneur peut abdiquer…
-Quand ils pensent tous la même chose impossible d’aller contre la majorité…
Michel Hidalgo a eu la franchise de me dire la vérité.
Un homme droit, comme aurait dit Jean Gabin.
A tel point qu’il refusa le poste de ministre des Sports, ne s’estimant pas à la hauteur.
Qui fait ça ? Personne à part lui.

23.03.20

Permalink 23:32:45, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

"Les gens qui ne sont rien" (E. Macron) sauvent la France

Emmanuel Macron, parmi les bobos grosso modo, a parlé des “gens qui ne sont rien” (sic) pour évoquer le flux d’anonymes dans les gares. Il est vrai que dans notre monde, le moindre débile d’une émission débile est une star du PAF avec plein de followers ! Dans la seconde partie de sa démonstration, il se rachète: expliquant qu’il ne faut pas oublier d’où l’on vient.

Le 23 mars 2020, il y a beaucoup de personne du corps médical atteintes par le Coronavirus.
Si les “gens qui ne sont rien” faisaient valoir leur droit de retrait, l’hécatombe redoublerait d’intensité.
Qui a vendu les masques ?
En coulisses on dit: ce n’est pas moi, c’est l’autre !
L’hydre de l’administration.
Le corps médical est sur les champs de bataille- pour reprendre le mode d’expression de Macron- mais sans arme. Comme les soldats français de 1940 qui avait le barda de 14-18.
Aujourd’hui, les “gens qui ne sont rien” sauvent la France.
Il convient de les nommer:
Les infirmiers et infirmiers. Brancardiers.
Les techniciens de surface, comme l’on dit pour une fois joliment.
Les livreurs.
Les coursiers.
Les policiers.
Les pompiers.
Les éboueurs.
Les agriculteurs.
Tous les travailleurs en grande surface.
La liste est longue.
Hier, d’aucuns frappaient les policiers, les pompiers.
Demain insulteront ils le corps médical comme ils ont frappé les policiers après les avoir applaudis lors de “Je suis Charlie” ?

22.03.20

Permalink 23:12:15, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

16 février 2020: L'Hôpital public est un trésor public

Archives de la mi février 2020: A Limoges, peu de monde dans la rue. Faut-il que les médecins “cassent du flic” pour qu’ils fassent la une, en boucle ?

Un post du 16 février 2020 suite à ma chronique sur CNews:

Mon témoignage:

Intégrale Week-end, CNews avec Julien Pasquet et Sophia Rousseau, samedi 15 février 2020:
Merci Bernard ! de la 17e minute à la 26e minute:

https://www.cnews.fr/emission/2020-02-15/integrale-week-end-2e-partie-du-15022020-927575

21.03.20

Permalink 09:09:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Antonin Artaud (1896-1948), le visionnaire

Lire Artaud c’est bien plus prenant que tous ces livres insipides d’amants et maitresses.

Le lundi 13 janvier 1947, le poète a tenu une conférence au Vieux-Colombier, à Paris, qu’il a appelé Histoire vécue d’Artaud-Momo. Le Marseillais Artaud est l’un des plus passionnant parcours d’écrivain, de créateur. II écrivait comme on se jette dans le vide. Hors normes, comme de Nerval, van Gogh ou Camille Claudel, il faisait peur aux moutons de Panurge. Philippe Soupault m’a dit que pour effrayer encore plus ceux qui disaient du mal de lui, Antonin Artaud s’amusait à sauter sur les tables des bistrots à Montparnasse. Les médecins l’ont rendu toxicomane.

On le disait marteau mais c’était un écorché vif:

-"Le problèmes sociaux ne sont rien auprès d’une certaine irritation physiologique de l’épiderme, de la peau, des os, que peu ont vue, mais qui bientôt va parler plus haut que tout, car ce n’est pas une colère de cœur, mais cette fois une colère de corps, la colère de ce grand négligé de l’histoire tant de l’homme que des animaux: le corps".

Il pronostique:
-"Peste, choléra, scorbut, variole, syphilis, famine…”

Et il ajoute:
-"Monde non mené par gouvernements, églises, rites, doctrines, systèmes, institutions, livres, journaux, facultés mais par (…) chronicités de miasmes endoctrinant depuis toujours les corps".

-"Vous n’êtes pas libres, la conscience apparente est une façade sur vous jetée par des singes, de vieux et très astucieux ouistitis. Ce n’est pas sérieux, alors tournons la page et regardons ce qui se passe (…) La façade bonne à endormir les gogos (…) Je ne suis pas un politicien".

-"Ne vous laissez jamais mettre au cercueil".

-"Je ne suis pas malade, je suis conscient", disait-il. Tarif ? Neuf ans d’internement ! “J’ai été victime d’un crime social". Et encore: “Je suis mort à Rodez sous un électrochoc".

Il récapitule:
-"9 ans d’internement, 3 ans d’emprisonnement, 2 ans d’électrochocs, 2 coups de couteau en 1916 et 1928. Cela donne à réfléchir (…) L’histoire d’un écrivain sain d’esprit et séquestré et incarcéré pendant neuf ans est sans importance, je le sais, et elle ne peut intéresser que les rares amis de mes œuvres qui ne sont pas légion".

Lors de la conférence, Artaud, très ému, ne fut pas à la hauteur alors qu’il savait très bien lire devant ses amis, d’autant plus qu’il était par ailleurs comédien. Cette fois, il lui a semblé vain de se mettre à nu en public. Il n’en avait plus la force ni l’envie. Heureusement, il avait tout mis par écrit ce qu’il voulait dire mais cela lui semblait déjà d’être du réchauffé. A quoi bon ?

PS: toutes les citations proviennent de: Œuvres complètes, tome XXVI, Antonin Artaud. Gallimard, 1994.

:: Page suivante >>

Mars 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software