14.08.18

A peine arrivé à la Juventus Turin, C. Ronaldo marque déjà alors que le Real Madrid sans CR7 s'est fait plumer par l'Atletico de Madrid 2-4 ! La vérité ? Le Real est en crise totale !

L’entente C.Ronaldo et Dybala fonctionne dès à présent. On sent que Ronaldo est content de jouer avec Dybala, encore une façon de se démarquer de Messi qui n’a pas voulu de son jeune compatriote dans le onze de départ de l’Argentine en Russie lors de la Coupe du Monde 2018. CR7 n’est pas venu à la Juve pour faire le malin avec son passé brillantissime. Il repart à la conquête de nouveaux titres, en immense champion qu’il est.

CR7 a l’art de se relancer. Après des débuts sensationnels à Manchester United il est parti s’épanouir au Real Madrid. Après avoir tout gagné sous le maillot de la Maison Blanche au point de rejoindre Di Stefano dans la légende, dépassant Zidane, il a choisi de se remettre en questions en Serie A, à la Juventus quand d’autres à sa place seraient partis en Chine contre un pont d’or. Lui choisit d’abord la compétition, contre l’avis de son agent. Les ennuis avec le fisc espagnol ? Ce n’est pas Ronaldo qui se charge de remplir ses déclarations de revenus.

PS: à mourir de rire, l’habituel roquet médiatique qui cire les pompes à Benzema ne cesse pas de dire que le Real à tourner la page CR7 très facilement. Aurevoir et merci ! Entendre ça… Vaste mascarade. Ils vont sentir la différence. Comme si Bale allait claquer autant de buts que CR7. Comme si Benzema allait remplacer CR7 au niveau du charisme sur le terrain pour impressionner les adversaires. Il s’agit de deux bons joueurs mais il n’est pas question de les comparer à Ronaldo, un monument du football, lui.

PS’: Supercoupe d’Europe/ Mercredi 15 août 2018 /Real Madrid 2-4 Atletico de Madrid.
Grâce notamment à Diego Costa, auteur d’un doublé, l’Atletico a battu le Real dans le derby européen pour désigner le roi d’Europe. Match honorifique mais tout de même match très important concernant l’hégémonie madrilène. Sans CR7 et sans Zidane, le Real vient de prouver qu’il n’était plus grand chose. Le club a perdu deux membres essentiels: le coach et son leader. L’aboyeur médiatique qui ne cesse pas de casser du Ronaldo 24 h sur 24, 356 jours par an, est une nouvelle ridiculisé par les faits. Le championnat va se jouer entre Barcelone, favori, et l’Atletico. Le Real est au tapis. On ne perd pas deux as sans de terribles conséquences sportives. La vérité actuelle c’est que la Maison Blanche est en crise totale! Benzena et Bale sont incapables d’être des leaders de terrain et de vestiaires. Ramos est vieillissant. Le Real a perdu deux cerveaux: CR7 et Zidane. On ne remplace pas deux personnalités d’un tel rang comme s’il s’agissait de Messieurs Dugland et Duduche. Le Real s’enfonce bel et bien dans une longue crise.

PS'’: on doit dire et écrire Real Madrid et Atletico de Madrid. A la radio et à la télé, on entend trop souvent “Real DE Madrid” et “Atletico Madrid” soit le contraire de ce qu’il faut dire.

Permalien 20:56:32, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Trois champions du Monde 2010 disent adieu à la Roja: Iniesta, Silva et Piqué

Je n’ai jamais manqué un match d’Iniesta dans la possibilité des diffusions. Un régal pour les yeux et le cœur. Jamais de plainte. Correction exemplaire. L’anti-héros par excellence, donc le vrai héros. Je donne tous les matchs de Neymar contre une seule action d’Iniesta. Le football c’est Iniesta !

Andrés Iniesta (né le 11 mai 1984, 34 ans)
2006-2018, 131 sélections, 13 buts dont celui de la finale de la Coupe du Monde 2010 (Espagne 1-0 Pays-Bas, après-prolongations)
Milieu de terrain, à la fois défensif et offensif. A mérité mille fois sa préretraite à Vissel Kobe, au Japon.
Avec Barcelone, il a remporté 4 Ligues des Champions (2006, 2009, 2011 et 2015).
Joueur d’exception, à l’activité harassante. Capable de défendre et d’attaquer. Un relayeur aux poumons d’acier et à la précision d’un laser. As du timing, machine à délivrer du caviar. L’un des plus grands joueurs de l’Histoire. Il aurait du recevoir le Ballon d’or 2010. Erreur historique de la FIFA qui l’octroyait à l’époque, de préférence à Messi.

Palmarès exceptionnel avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2002
Championnat d’Europe des moins de 16 ans 2001

David Silva (né le 8 janvier 1986, 32 ans)
2006-2018, 125 sélections, 35 buts.
Milieu offensif à Manchester City. Magnifique joueur, aussi intelligent que son compatriote Iniesta. A su se faire sa place en équipe nationale alors que régnait le duo Xavi-Iniesta. (Xavi, autre joueur féerique, a déjà pris sa retraite internationale). Silva est rapide, malin, agile. Equipier modèle. Sait marquer des buts décisifs. Un régal à voir jouer. Infatigable travailleur. Des pieds en or.

Sublime palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2004

Gérard Piqué (né le 2 février 1987, 31 ans)
2009-2008, 102 sélections, 5 buts.
Défenseur central à Barcelone.
En clubs, il a remporté 4 Ligues des Champions (2008 avec Manchester United/ 2009, 2011 et 2015 avec Barcelone.
Joueur d’excellent niveau même s’il n’a pas le rayonnement constant de Puyol (Barça) et de Ramos (Real Madrid) qui sont les deux piliers fondamentaux de la grande Roja.

Très bon palmarès avec la Roja:

Coupe du monde 2010
Championnat d’Europe 2012

12.08.18

Le campionissimo Guardiola (Man City) donne une leçon à son compatriote Emery (Arsenal), à Londres où plane l'ombre de Wenger

Les thuriféraires d’Emery devront encore patienter pour voir la “verticalité” du jeu prôné par Emery. Belle imposture ! La vérité ce n’est pas qu’il va gagner la C1, le réel c’est qu’avec des millions d’euros à ne plus savoir quoi faire, il a été incapable deux ans de suite au PSG de dépasser les 8e de C1. Pitoyable résultat pour quelqu’un qui devait révolutionner le football français ! Mieux vaut encore Deschamps. Lui au moins, il a su corriger le tir, et gagner la World Cup 2018 après le cuisant échec en finale de l’Euro 2016 au SDF.


Dimanche 12 août 2018
Première journée de Premier League
Arsenal 0-2 Manchester City
Buts pour les Citizens : Sterling (14e), Bernardo Silva (64e)

Emirates Stadium reste un stade perdant.
La bonne idée c’était d’installer Thierry Henry aux commandes d’Arsenal. Si Nice a été offert à Vieira, pourquoi Arsenal n’a pas été proposé à Henry, l’icône du club ? Manque de courage. L’homme de la situation s’appelait Henry, dommage. Et pourtant, ils lui ont fait une statue devant le stade ! Ils m’ont pas son portable ? Qu’ils m’appellent et je transmettrai !
Arsène Wenger est parti. Unai est arrivé, mais Arsenal est toujours le même club : en dents de scie. Constance, connaît pas !
Un club sans C1 n’est pas un grand club. Au mieux, un bon club. Ce qui est le cas.
Le remplacement de Wenger par Emery c’est tout bénef pour le Français car lors de sa dernière année en Liga, l’Espagnol n’a pas gagné un seul match à l’extérieur ! En Angleterre, il va souffrir. S’il commence à perdre à la maison qu’est-ce que cela va être loin du domicile.
Sur le duel hispano-espagnol, il n’y a pas photo. Au cours des 11 confrontations Guardiola-Emery, le brillantissime Guardiola a gagné 7 fois et fait 4 nuls. Emery lui reste à 0, double 0, 0 pointé. Triste statistique. La honte ne tue plus depuis longtemps. Guardiola et Emery ne font pas le même métier. Il y en a un qui sert le football et un autre qui s’en sert. Pas besoin de faire un dessin.
Encore une erreur de casting. Après le PSG, Arsenal a fait le mauvais choix. Wenger peut dormir sur ses deux oreilles. Son remplaçant ne gagnera jamais la C1 avec Arsenal. D’abord il faut qu’il se qualifie ce qui n’est pas aisé avec les deux Manchester, Liverpool, Chelsea et Tottenham. Le prochain match des Gunners se déroule à Chelsea. Encore un baptême du feu pour Emery qui va découvrir l’hostilité dans un grand stade anglais, loin du domicile. Lui qui n’aimait pas celle des stades espagnols, il va être servi.

C. Ronaldo sait se faire aimer par les tifosi de la Juve

CR7 sait parler aux fans, il n’est pas une marionnette comme Neymar qui ne fait que répéter ce que son staff de com. lui dit de dire.

Alors que Ronaldo 1er- le vrai comme disent les immondes- est hospitalisé- avec tous nos vœux de prompt rétablissement le plus tôt possible- Ronaldo II continue son opération séduction auprès des tifosi de la Juventus Turin, de la manière la plus naturelle. C. Ronaldo c’est le contraire de Neymar. Le Portugais est passé de MU au Real pour aller à la Juve, soit un niveau d’excellence, alors que Neymar a choisi la décrépitude : de Barcelone au PSG. C’est quitter Gallimard pour Harlequin !

Cristiano Ronaldo a tenu a précisé qu’il n’est pas prêt d’oublier la standing ovation des tifosi de la Juventus à l’Allianz Stadium après son exceptionnel retourné acrobatique, le 3 avril 2018 en 1/4 de finale aller de Ligue des champions sous le maillot du Real Madrid. CR7 a expliqué qu’il n’avait jamais connu un pareil salut de supporters d’un club adverse, même son retour à Old Trafford ne fut pas aussi impressionnant. Il a souligné que ce comportement des fans italiens avait contribué à pencher favorablement pour signer dans le club piémontais. On va se régaler avec CR7 et je rêve déjà d’un Juve-PSG en C1. (Je n’ai rien contre Paris sauf que le PSG est une sorte de sélection nationale du Qatar, donc la concurrence est disproportionnée).

-«C’était incroyable. J’y pense chaque jour, ça ne m’était jamais arrivé avant. En Ligue des champions, en quart de finale, vous marquez un but à l’extérieur et voyez toutes les personnes présentes dans le stade se lever et vous applaudir… C’était un sentiment incroyable. Ca m’a surpris au début. Je suis la Juve depuis longtemps et j’ai toujours bien aimé ce club, mais depuis ce moment, je l’aime encore plus. Je ne dirais pas que ça a été le facteur clé dans ma décision, mais chaque détail compte. Bien sûr, ça aide quand vous voyez que les gens vous aiment, que les supporters et que le club vous aiment, ça change complètement votre impression. Je dois tous les remercier pour leur soutien. »

PS: lors de PSG-Caen du 12 août 2018 combien de buts Neymar va-t-il marquer ? 4, 5 ou 6… Et autant de passes décisives ?

PS’: PSG 3-0 Caen. Les joueurs du Qatar se sont entraînés dans un match gagné d’avance. Quel intérêt d’aller voir ça ? Neymar a marqué au bout de 9 minutes, puis rien. Avant la fin, il est sorti. Il a toujours sa mine renfrogné. On dirait un prisonnier qui a attend sa libération. Passer du Camp Nou au Parc des Princes c’est quitter l’Olympia pour le Point Virgule.

11.08.18

Permalien 22:59:58, Catégories: LE GYM E BASTA  

Vieira débute à Nice par une défaite

Nice a perdu mais je salue la mémoire de mon ami Raymond Kopa qui serait tellement content de la victoire de Reims. Nice-Reims, voilà une affiche qui respire le football français. Quand j’ai vu Kopa la première fois, il m’a dit:
-"On va voir si vous êtes un vrai Niçois. Qui a marqué trois buts au Real Madrid lors de Nice-Real ?”
En moins d’une 1/2 seconde j’ai décoché:
-"Le Luxembourgeois Vic Nurenberg !".
Et alors Kopa (qui avait 10 Neymar dans chaque doigts de pieds) a crié dans tout le studio de maquillage de France 2:
-"C’est un vrai Niçois !”
Inoubliable !

A Nice, Allianz Riviera,
Samedi 11 août 2018
1ere journée de L1
OGC Nice 0-1 Stade de Reims
But pour les Rémois: Doumbia (2′)

OGC Nice : Cardinale - Atal, Hérelle, Dante ©, Boscagli (Makengo 82e) - Tameze, Danilo (Sacko 90e), Cyprien - Lees-Melou, Srarfi (Diaby-Fadiga 60e), Saint-Maximin.

Stade de Reims : Mendy - Métanire, Fontaine, Abdelhamid, Konan - Romao, Chavalerin - Oudin (Ndom 76e), Martin © (Cafaro 69e), Doumbia - Chavarria (Kyei 89e).

Pour la première de Patrick Vieira ce fut un bide complet !
Prendre un but dès la deuxième minute.
Nice s’est ensuite cassé les dents sur la défense rémoise qui a livré un match défensif, très L2.
Alors que Lucien Favre avait très bien relancé Benitez au détriment de Cardinale, le nouveau coach a fait machine arrière.
Combien de matchs de Benitez a vu Vieira ?
On ne désigne pas Cardinale à la vindicte populaire. On le connaît. Il peut faire lui aussi de grands matchs. Simplement cela fait mauvais effet de changer de gardien pour encaisser un pion dès l’entame du match.
Et Souquet ? Un titulaire indiscutable qui se retrouve out. Cela rappelle le loft lillois de Bielsa.
Vieira arrive à Nice et découvre les joueurs, sauf que les fans du Gym eux connaissent les joueurs. Benitez est le gardien titulaire, et Souquet est le seul latéral du niveau de Ricardo et Dalbert, les deux ex grands latéraux niçois. Donc Souquet est un titulaire en puissance, avec sa grinta et son explosivité en bout de course quand le défenseur se fait ailier. Vieira est tombé dans le panneau de celui qui veut innover pour démontrer qu’il a un truc en plus que son prédécesseur. Sur ce coup, il a deux titulaires en moins. Il faut les ajouter à la liste des départs. Cela fait beaucoup.
Dire que ses joueurs méritaient le nul cela ne rapporte aucun point.
L’an passé, Lucien Favre s’était plaint du dépouillement et du manque de recrutement.
Vieira pourrait dire la même chose.
Sans Plea et Seri, cela fait deux grands vides.
Balotelli ? Il est suspendu et a manqué cruellement au Gym.
Nice, saison de transition ? Nice retard à l’allumage ?
Vieira découvre que la L1 ce n’est pas facile du tout. Ce n’est plus la L1 de sa jeunesse.
Bonne chance à lui mais il faut recruter un défenseur central car Lemarchand est parti aussi.
Vendre des joueurs c’est bien pour les actionnaires, en recruter c’est mieux pour les supporters.
Qui vivra Vieira !

FRANCE
Marseille - Toulouse 4-0
Nantes - Monaco 1 - 3
Angers - Nimes 3 - 4
Lille - Rennes 3 - 1
Montpellier - Dijon 1 - 2
Nice - Reims 0 - 1
Saint Etienne - Guingamp 2 - 1
Lyon 2 - 0 Amiens
Bordeaux 0 -2 Strasbourg
PSG 3-0 Caen

ANGLETERRE
Newcastle - Tottenham 1 - 2
Bournemouth - Cardiff 2 - 0
Fulham - Crystal Palace 0 - 2
Huddersfield - Chelsea 0 - 3
Watford - Brighton 2 - 0
Wolves - Everton 2 - 2

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software