Catégorie: LA REVUE DE STRESS

12.12.17

Permalien 23:53:43, Catégories: HENDRIXEMENT, LA REVUE DE STRESS  

La réponse de Johnny Hallyday à la polémique sur ses obsèques

Voici la réponse. Jadis les talentueux Cocteau, Pagnol et Kessel étaient académiciens. Leurs successeurs ne sont que des bateleurs médiatiques parmi d’autres. Ils font toujours valoir des idées mais n’ont aucune œuvre.

La presse a toujours ghettoïsé Johnny Hallyday dont un animateur télé a cru bon de dire que “Hallyday c’était quelqu’un d’Europe 1 et de RTL", sous-entendu pas un gauchiste invité sur le service public. “Hallyday n’avait pas la parole facile” a-t-il rajouté. Oui, Hallyday était de droite comme Raymond Devos, comme les Hussards. Toute la mauvaise presse sur le chanteur vient du fait qu’il n’était pas un bien-pensant. Un fait certain: Jean-Philippe Smet pouvait se regarder dans une glace.
A sa mort, un million de personnes ont salué le passage de sa dépouille, et 15 millions ont regardé la cérémonie de ses adieux. L’enfant sans père était aimé, très aimé.
Un membre de l’intelligentsia - on a les Camus que l’on mérite - n’est pas d’accord que l’on compare Johnny à un héros mais il n’y a que lui pour croire que l’on assimile le défunt chanteur à Jean Moulin.
Par héros, il faut entendre Tintin, Lucky Luke, Zorro ou Robin des Bois.
Johnny faisait rêver et surtout combler les rêves tel un héros de fiction.
Un blablateur avec bicorne ultra médiatisé a été offusqué d’entendre des guitares dans une église mais c’est moins grave que des pédophiles dans les presbytères.
Guy Debord a déjà tout dit sur la politique spectacle. R.A.S.
Le déclencheur de tempêtes dans un verre d’eau dit encore que les fans de Johnny ne sont que des “petits blancs". C’est le même qui déclara qu’il y avait beaucoup de Noirs chez les Bleus.
Pourtant il est évident que la majeure partie des gens touchés par la mort du chanteur l’ont suivi depuis le début des années 1960. Ils ont été jeunes ensemble et à l’époque la population de la France n’était pas la même qu’aujourd’hui. Tout ce bruit ne correspond à rien de condamnable. Il a un public pour chaque artiste. La France est un millefeuille et non pas une infâme bouillie.
En dehors des techniciens de plateau, sont les ouvriers dans la salle de l’Opéra de Paris ?
Et aux obsèques de Jean D’Ormesson, il était où le peuple de banlieue ? On n’y a vu que les notables qui oeuvrent sous les ors de la République, aussi blanc comme le col de leur chemise. Quai Conti, on compte les Noirs et les Arabes sur les doigts d’une seule main.
La France est une mosaïque. Aucun artiste n’est là pour rassembler tout le pays. Il n’y a que les supermarchés qui rassemblent toute la population.
Au rayon des citations, j’ai entendu une série de n’importe quoi.
On a attribué à André Malraux ou Jean Cocteau: “Le vrai tombeau des morts c’est le cœur des vivants“. Cette fulgurance est de Tacite.
Pour commenter, le crayon sur le cercueil, on a attribué à Jean D’Ormesson une citation de Paul Morand :"Ecrire c’est enlever des mots et non pas en aligner". Pour ce qui est de la gomme, il faut citer le mot d’Igor Stravinsky: “J’ai fait toute mon œuvre avec une gomme".
“Si j’avais su que je l’aimais autant, je l’aurais aimé encore davantage” a déclaré Renaud. C’est très beau mais c’est du Frédéric Dard !
Emmanuel Berl a passé sa vie a expliqué que le pouvoir confisquait la culture alors qu’il faudrait que les loisirs permettent aux non cultivés de se cultiver. Le pouvoir a inventé le tiercé pour abrutir le peuple. Les chevaux n’ont pas pour propriétaires des habitants de HLM.
Le jour de ses obsèques- qui ressemblaient plus à ceux de J.F. Kennedy qu’à l’enterrement d’un parrain- Johnny Hallyday a mis en vedette ses fans.
On n’a vu qu’eux, et ce fut grandiose.
Ce fut l’enterrement des années 1960.
Ceux qui rient face aux fans tatoués “Johnny” sont les mêmes qui vont se prosterner dans les églises ou je ne sais quel lieu ? Il y a des coups de pied au culte qui se perdent !
Finalement les aboyeurs ultra médiatiques sur twitter font penser à Brassaï qui disait que les murs plein de graffitis étaient les “cahiers des fous".
D’aucuns se sont souvent moqués du chanteur quand il se mélangeait les pinceaux avec le langage mais sa gêne attendrissait, si loin des bavards encensés par les champions de la reptation.
Lors des obsèques du père de Jean-Philippe Smet, il n’y avait pas un chat.
Le jour des obsèques de Jean-Philippe Smet, il y a avait 1 million de gens.
Johnny Hallyday a chanté au SDF, à l’Olympia mais il a voulu pour ultime demeure un cimetière très simple qui équivaut à une sorte de Point Virgule des nécropoles. Ultime manifestation de sa simplicité qui tranche avec l’arrogance de ses détracteurs.

05.12.17

Jean d'Ormesson par Jean Ferrat

22.11.17

Larios - un Best à la française- à coeur ouvert: dopage et caisse noire à St Etienne, love story avec la femme de...

En 1986, j’ai vu Jean-François Larios de près, dans les vestiaires de l’OGCNice. Un sacré athlète, dans le genre indien, Cheyenne ou Sioux. D’évidence, le genre d’homme qui ne peut pas laisser indifférent. Entre Oswaldo Piazza (ex icône des Verts) et Marlon Brando (époque Sur les quais). Rien que ça ! Si on rajoute tout le côté sexe, drogue et rock n’roll, on se retrouve face à une sorte de George Best français, la verve naturel en moins. Best n’avait pas besoin d’un “nègre” pour faire de l’esprit.
Larios, lui, a eu pour plume Bernard Lions, journaliste à L’Equipe, fin connaisseur de l’histoire des Verts. Le footballeur joue cartes sur table, c’est sa marque de fabrique. Il dit que ce n’est pas lui qui a écrit mais il a signé des deux mains tout ce qui est écrit. Leur livre est vraiment à part dans la production du genre. Voici un pavé dans la mare ! Ses détracteurs diront qu’il crache dans la soupe pour vendre des bouquins. C’est un livre qui restera dans l’édition du football car il est très loin des bouquins écrit avec la brosse à reluire pour faire de la “com.”
Cela me surprendrait que l’on voit Larios sur tous les plateaux de télévision puisque l’omerta règne dans le football.(1) Ceux qui parlent vrai sont broyés et jetés par le système: où sont J. Glassmann et J.- J. Eydelie ? L’un a dit qu’il refusait d’être corrompu dans l’affaire VA-OM; l’autre a raconté tout les manigances de cette époque marseillaise.
Le livre de Larios n’est pas qu’une sorte de Voici avec plein d’anecdotes croustillantes. On y apprend le dopage de Larios à Saint-Etienne. Puis la caisse noire à l’ASSE. Cela fait beaucoup pour un seul homme mais cela ne fera pas de vagues dans la presse française: “Pas touche aux Verts” ! Il va y avoir un cordon sanitaire pour faire barrage à Larios, une fois de plus. On dira: Larios dit n’importe quoi, cela ne regarde que lui. Ce n’est pas demain qu’il sera consultant. Il est sur la liste des ex joueurs à éviter. A la limite, on l’accusera d’être une balance.
Ecrit de manière directe et très efficace, plus près des Tontons flingueurs que d’un long métrage de Jean-Luc Godard qui n’a pas tourné que des films de premier plan, le livre nous dévoile dans le menu détail, tout l’épisode amoureux entre Larios et “Yeux Bleus", soit Mme Michel Platini. C’est un article dans Libération qui répand la nouvelle. Oui, Libération et non pas France Dimanche, comme quoi… Petit à petit, tout le monde a tourné le dos à Larios qui n’épargne personne dans son jeu de massacre. Il y en a qui n’ont vraiment pas intérêt à ce qu’on lise ce brûlot. Pourquoi s’acharner sur Larios alors qu’on n’a pas condamné France Gall et N. Sarkozy pour des histoires de cœur similaires ? se demande Larios qui a des atouts maîtres dans ses mains. On le croit sur paroles. Tout ce qu’il dit sonne juste. Tout ce qu’il dévoile sur le dopage à l’ASSE, on le savait mais on ne l’avait jamais vu écrit noir sur blanc.
Larios a vécu comme Jim Morrison dans un univers d’hypocrites, de menteurs, d’imposteurs.
Il ne méritait pas d’être traité en “salaud public n°1″.
Ce livre ne changera pas sa situation de maudit dans le football qui fait la part belle à faux rebelles qui pullulent devant micros et caméras. Hier, les joueurs crachaient sur la presse. Aujourd’hui, les mêmes causent dans le poste pour continuer à endormir le public. Le livre ne changera rien mais il restera une pièce à convictions que l’on pourra dégainer quand on nous raconte n’importe quoi sur la saga verte. Avant c’était mieux ? Non, avant c’était pire.

(1) L’Equipe, mercredi 15 décembre 2017, a consacré deux pages au livre. Deux pages de bonnes-feuilles (extraits). Avec en plus des réacteurs d’anciens joueurs de l’ASSE qui disent: circulez, il n’y a rien à voir ! Le journal annonce la sortie du livre mais n’entre pas dans la polémique.

-J’ai joué avec le feu. Le foot, le fric, le dopage, mes amours, mes emmerdes…, Jean-François Larios. Avec la collaboration de Bernard Lions. Avec un cahier-photos. Solar, 313 p., 17,90 €

11.11.17

Permalien 17:08:47, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Deschamps déroule le tapis bleu à Griezmann. Fekir va-t-il être sacrifié en Allemagne ?

Vendredi 10 novembre 2017
Match amical, kermesse commerciale
France 2-0 Pays de Galles
Buts pour l’EDF: Griezmann (18e), Giroud (71e)

Didier Deschamps a titularisé Griezmann contre les Pays-Bas et bien sûr la France a gagné.
Le match a permis à la nouvelle icône commercial de marquer. Tous les sponsors sont contents.
Niveau football, qu’a-t-on vu ?
Griezmann fait toujours pareil. Il récupère le ballon, le donne en retrait et fonce devant avec l’espoir qu’on le lui redonne. Avec Tolissso cela a fait une fois bingo !
Youpi! Tralala ! Vive la France !
La France est redevenue championne du monde des matchs amicaux et Griezmann Ballon d’or des matchs en bois.
Fekir, lui, n’a eu droit qu’à 27 minutes. La messe était déjà dite. Le tempo du match avait été donné. Il n’a eu droit qu’aux restes du repas. Il n’a pas pu s’exprimer car quand on rentre à ce moment-là cela veut dire que le sélectionneur n’a pas du tout confiance en vous.
Je suis quasi certain que Fekir va être aligné en Allemagne.
Imaginons que la France perde en Allemagne. Ensuite, les médias diront : vous voyez Fekir est moins bon que Griezmann.
La France a toujours brillé avec un grand stratège: Kopa, Platini et Zidane.
Fekir a plein de ballon dans les jambes. Il respire le football.
Griezmann a un football trop limité pour avoir la carrure d’un leader.
Après les crashs de Benzema, Ben Arfa, va-t-on assister à celui de Fekir ?
Et si Fekir jouait en Allemagne pour donner un concerto ! J’en rêve !

10.11.17

20 h Foot (jeudi 9-11-2017): La Marseillaise, l'Equipe de France, Fekir, Griezmann...

Jeudi 2 octobre 2017
20 h foot, Cnews
Présentation: le duo Pascal Praud et Julien Pasquet
Avec Giovanni Castaldi, Florian Anselme, Tidiany M’Bo, Bernard Morlino…

La Marseillaise lors de tous les matchs ?
Grotesque ! Fausse bonne idée.
Les sportifs ne sont pas des décérébrés. Il est naturel d’aimer la France comme ses parents.
Il ne faut pas toujours regarder ce qui ne va pas. Il faut aussi regarder ce qui va bien.
Les Français aiment leur pays.
Nous ne sommes plus sous Vichy !
Après les attentats, les pouvoirs se sont servis du football pour célébrer la France avec La Marseillaise. Ce fut magnifique. Là plus personne n’a dénigré le sport.
La Marseillaise devrait être chanté sur le podium du championnat de France cyclisme. C’est évident.
Elle est chantée pour les matchs internationaux, très bien. Cela suffit.
Peut-être d’ici peu, quelqu’un dire: “Il faut chanter La Marseillaise après chaque but d’un Français car en L1 il y a trop d’étrangers…” Et puis quoi encore !
Si on impose la Marseillaise avant les matchs de L1, il faudra aussi que les députés la chantent avant chaque séance parlementaire. Les comédiens de la Comédie française devront eux aussi la chanter.
La Marseillaise, il faudrait la chanter à chaque conseil des ministres parce que les politiques se conduisent souvent plus mal que les sportifs. La liste des-pris-la-main-dans-la-confiture est trop longue à énumérer.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Mai 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software