Catégorie: HENDRIXEMENT

28.03.16

Les trois C1 (1971,1972,1973) du virtuose Johan CRUYFF avec son orchestre de l'Ajax Amsterdam

Il y a une chorégraphie Cruyff comme il y a une chorégraphie Garrincha ou Zidane. La conduite de balle de Cruyff est fascinante: elle n’a rien à envier à Messi. Le pied n’est qu’un cerveau: l’artiste c’est le cerveau. Hélas! en France, on préfère entendre des philosophes bidons plutôt que d’écouter des vraies personnalités. Le talent de Cruyff est indiscutable, à l’inverse de tant d’imposteurs du PAF. Vous savez ce que je dis aux universitaires illisibles qui haïssent le football parce que ce sport est populaire ? Le football a fait jouer en équipe de France le guyano-sénégalais Raoul Diagne en 1931. La société civile est toujours à la traîne.

Je partage l’avis de Bill Shankly, mythique entraîneur de Liverpool: “Le football n’est pas une question de vie ou de mort, c’est bien plus que cela".
La mort de Johan Cruyff est vivement ressentie dans le monde entier par tout ce qui savent que le football est un art majeur.
Hélas! les commentateurs ne s’appellent pas Blondin, Hemingway, Kerouac ou Camus.
Les courses de Johan Cruyff, ses accélérations, sa façon de bouger, de lever la tête, sa dextérité, son élégance, tout ça faisait partie d’une vive intelligence de jeu.
Il avait la grâce comme Gérard Philipe, Fausto Coppi, Jacques Anquetil, Ayrton Senna, John Lennon et Bob Dylan.
Cruyff se servait des pieds avec une adresse manuelle.
Oui, il avait une force inouïe dans les pieds.
J’aimais même sa façon de célébrer les buts- sprinter puis sauter en l’air en fendant l’espace avec son bras droit- et aussi son regard et sa voix.
Le charisme de Cruyff n’est plus à démontrer.
Il suffit de le regarder. Il a un look Cruff. Son regard qui voit loin, comme Buster Keaton. Sa façon de mettre ses mains dans les poches quand il porte le costume.
On la souvent comparé à un lévrier, en raison de sa vitesse. Sa façon nerveuse de tirer sur la cigarette qui lui a rongé les poumons et le cœur. “Chaque cigarette est un clou pour mon cercueil” disait grosso modo Humphrey Bogart. Le tabac est un faux remède à l’angoisse. Gainsbourg le savait. Cruyff aussi.
Quand on regarde une photo de Cruyff avec ses amis de l’Ajax on croit voir les Doors ou les Pink Floyd.
Ajax des années fait partie des équipes majeures avec la Wunderteam autrichienne 1930, le Onze d’Or de la Hongrie 1950, le Real Madrid 1960, le Brésil 1970, l’Inter 1960, l’AC Milan 1990 et Barcelone 2000.
Puskas, Cruyff, Eusebio, Best et Di Stephano. Des noms qui contiennent tout un monde merveilleux.

-Finale de la Champions League, 2 juin 1971
Stade Wembley Stadium, Londres
83 000 spectateurs
Ajax Amsterdam 2-0 Panathinaïkos
Buts pour l’Ajax: Van Dijk (5e), Kapsís (87e csc)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy ; Johan Neeskens, Barry Hulshoff, Velibor Vasović, Wim Suurbier ; Nico Rijnders (46e Horst Blankenburg), Gerrie Mühren ; Sjaak Swart (46e Arie Haan), Johan Cruyff, Dick van Dijk, Piet Keizer
Entraîneur : Rinus Michels

-Finale de la Champions League, 31 mai 1972
Feyenoord Stadion, Rotterdam
61 354 spectateurs
Ajax Amsterdam 2-0 Inter Milan
Buts pour l’Ajax: Cruyff (47e et 78e)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy; Wim Suurbier, Barry Hulshoff, Horst Blankenburg, Ruud Krol; Johan Neeskens, Arie Haan, Gerrie Mühren; Sjaak Swart, Johan Cruyff, Piet Keizer ©
Entraîneur: Stefan Kovacs

-Finale de la Champions League, 30 mai 1973
Stadion Crvena Zvezda, Belgrade
89 484 spectateurs
Ajax Amsterdam 1–0 Juventus
But pour l’Ajax: Rep (4e)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy; Wim Suurbier, Ruud Krol, Johan Neeskens, Gerrie Mühren; Piet Keizer, Horst Blankenburg, Barry Hulshoff, Johan Cruyff ©, Arie Haan, Johnny Rep
Entraineur: Stefan Kovacs

PS: à voir le document sur Cruyff (en trois volets) réalisé par la télé du Barça:
https://www.youtube.com/watch?v=oWW06dSg-Gs&ebc=ANyPxKo2T8Wku7vLLUSxnmxeI0f1-nZnpKkyv3U4lR6D8OMZ68H-hC4r6R7hE1ZBxluIdrPjORkhzbGivvb0h8F7S-3fuoqKyg

Permalink 01:09:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Nous sommes tous des Bruxellois

La parole fulgurante de Philippe Soupault:

“Ceux qui préfèrent la mort des autres à leur propre vie.”

Eclair de génie hélas! toujours d’actualité.

25.03.16

Le Suèdois Jan Olsson rend un bouleversant hommage au "Cruyff turn", le dribble demi-tour

Il avait la grâce. Les autres souvent la crasse. Avec lui pas de sextape, ni mauviette qui fait un match tous les six mois ou je ne sais quelle actualité grotesque. Ce n’est pas le football qui a perdu Cruyff mais le monde entier. On sent un vide laissé par le virtuose. Le monde avec lui ou sans lui ce n’est pas le même monde, surtout en 2016 avec tous les décérébrés qui assassinent de partout. Aujourd’hui, Iniesta-Messi. Hier, Neeskens-Cruyff. Iniesta est plus important que Messi dans le football actuel du Barça. Le football est un art majeur. Cruyff m’a autant apporté que Camus ou Hendrix. Ceux qui méprise le football sont des ignorants. Il y a football et football.

Dans Le Times(1), le Suédois Jan Olsson a rendu hommage a Johan Cruyff qui l’a feinté avec le fameux dribble demi-tour lors la Coupe du monde 1974.
Olsson précise que Cruyff était son idole:
-«Il m’a donné le moment dont je suis le plus fier, ma petite part d’histoire, une raison pour que les gens retiennent mon nom. Je chérirais toujours ce jour où 20.000 fans néerlandais se sont foutus de ma gueule !»
Le «Cruyff Turn » est aussi célèbre que la feinte de corps de Garrincha ou que le flip-flap de Ronaldinho.
-«A chaque fois, quand on voit le dribble, mes amis, ma famille et moi on se marre. Je n’avais aucune chance d’attraper le ballon. C’était le meilleur joueur du monde. J’étais censé faire quoi pour l’arrêter ? »
Olsson a toujours perdu contre Cruyff:
-«Johan Cruyff était un gentleman. A la fin du match, on se serrait la main. On n’a jamais échangé de mots négatifs, même après le dribble. C’était quelque chose de spécial pour moi de le connaître. C’était mon idole. Il sera toujours dans mon cœur.»

PS: El último Partido, 40 años de Johan Cruyff
Magnifique documentaire de 2014, sur les années de Cruyff au Barça 1974-2014 avec Cruyff, Del Bosque, Xavi, Guardiola, le ténor José Carreras et Jordi Cruyff:
https://youtu.be/1JI4KvIZBXo

(1) http://www.thetimes.co.uk/tto/sport/football/article4721211.ece

Nota Bene: dans un match amical insipide la France a gagné aux Pays-Bas 2-3. Payet a eu droit à 94 mn tandis que Ben Arfa fut sorti à la mi-temps d’un sinistre Angleterre-France. Deux poids deux mesures.

[Post dédié aux phares baudelairiens Garrincha, Puskas, Best, Eusebio et Di Stefano]

24.03.16

Dieu Johan Cruyff (1947-2016)

Il avait du style, un très grand style.
J’étais Cruyff quand il jouait.
Je l’aimais sans jamais l’avoir vu de visu.
Son intelligence me parvenait tout le temps.
Cruyff était un chevalier. Authentique héros à l’air libre.
Il galopait, s’arrêtait, dribblait et redémarrait.
Cheveux au vent, Napoléon au pont d’Arcole.
Il peuplait les rêves et ne faisait pas rêver le peuple.
L’Ajax et le Barça c’est de l’Histoire.
Saint-Etienne rien que de la nostalgie.
Des joueurs sont intelligents ou doués, il était les deux à la fois.
En interview, il était aussi brillant que sur le terrain.
Un as du verbe. Le ballon en est un aussi.
“Etre premier à quoi cela sert sinon on n’éprouve aucun plaisir.”
“Avant de faire une erreur ne l’as fait pas…”
“Le bord du trottoir peut te blesser ou devenir un partenaire.”
Je ne fais aucune différence entre Mozart, Camus, Pessoa, Miles Davis et Cruyff. Tous sont des artistes prodigieux dans leur domaine. Tous rendent la vie plus belle.
Cruyff avait un temps d’avance et quand on a un temps d’avance, on est toujours triste et seul.
Un Rimbaud du football.

Les cinq plus grands footballeurs de l’Histoire:
Pelé
Maradona
Di Stephano
Puskas
Cruyff

Parcours du joueur Cruyff
1959-1973 Ajax Amsterdam
1973-1978 FC Barcelone
1979-1980 Los Angeles Aztecs
1980-1981 Washington Diplomats
1981 Levante
1981-1983 Ajax Amsterdam
1983-1984 Feyenoord

1966-1977 Pays-Bas 48 sélections (33 buts)
1976 Catalogne

Palmarès du joueur Cruyff
Ajax
8 Championnats: 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973, 1982 et 1983.
5 Coupes des Pays-Bas: 1967, 1970, 1971, 1972 et 1983.
3 C1 : 1971, 1972 et 1973.
Coupe intercontinentale : 1972.
Supercoupe d’Europe : 1973

FC Barcelone
Championnat : 1974.
Coupe d’Espagne : 1978.

Feyenoord
Championnat : 1984.
Coupe des Pays-Bas : 1984.

Pays-Bas
Coupe du Monde : Finaliste 1974. (1)
Championnat d’Europe : Demi-finaliste 1976.

Parcours de l’entraîneur Cruyff
1985-1988 : Ajax Amsterdam
1988-1996 : FC Barcelone
2009-2013 : Catalogne

Palmarès de l’entraîneur Cruyff:
FC Barcelone
C1 : 1992.
Coupe des coupes : 1989.
Supercoupe d’Europe : 1992.
4 Championnats d’Espagne : 1991, 1992, 1993 et 1994.
Coupe d’Espagne : 1990.
3 Supercoupes d’Espagne : 1991, 1992 et 1994.

Ajax
Championnat : 1985.
2 Coupes des Pays-Bas : 1986 et 1987.
Coupe des coupes : 1987.

(1) Cruyff incarnait le jeu. Cela lui a été fatal contre l’Allemagne de Beckenbauer. En finale de la Coupe du Monde 1974 après avoir mené d’emblée sur un penalty obtenu illico presto par Cruyff et transformé par son ami Neeskens, les Oranges mécaniques ont péché par orgueil en jouant avec le cigare. Berti Vogts, sublime chien de garde, a marqué Cruyff à la culotte qu’on n’a plus vu. C’est ainsi que l’Allemagne a une fois de plus gagné (2-1).

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 24 mars 2016:
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-24032016-158755

23.03.16

On tue le "grand public" parce que ceux qui gouvernent sont intouchables

Léo Ferré nous avait avertis. Piqûre de rappel. Le pouvoir dont il parle c’est le poison des politiciens sans envergure et des illuminés que les démocraties osent appeler “Monsieur” (sic) quand elles parviennent à les arrêter.

Avant-hier, on tuait Henri IV.
Hier, on tuait Kennedy.
Comme on n’a plus besoin de supprimer les responsables politiques, qui sont surprotégés, on flingue le peuple.
Les “puissants” se planquent dans des voitures blindées payées.
On nous tue et nos “responsables” se demandent si les criminels doivent ou pas subir la perpétuité réelle en prison.
L’attentat pour les politicards est un risque du métier. Ils ont tous fait pour le limiter au maximum au détriment de la sécurité de la population.
La peine de mort n’existe plus mais les assassins ne cessent pas de nous l’infliger.
Ils sont où ceux qui ont supprimé le contrôle aux frontières ?
Si on a retiré ce filtre indispensable pourquoi alors rétablir des contrôles à l’entrée des stades ?
Nous le peuple sommes désignés de “grand public” autrement dit rien du tout.
La police se trompe de cible: au lieu de chasser l’automobiliste en règle, en ne prenant aucun risque, elle ferait mieux de pouchasser les assassins programmés qui entrent en Europe comme dans un moulin.
La France doit interdire dans l’espace public tous les signes religieux, tous sans aucune exception.
L’athéisme est le premier parti de France.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Mai 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software