Catégorie: GOOOOL DO BRASIL !

04.12.16

Permalien 23:52:30, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Contre Toulouse, le leader Nice plie le match à la 26e mn

Dimanche 4 décembre 2016
OGCNice 3-0 Toulouse
Buts : Plea (23e), Belhanda (26e), Seri (65e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Seri (Koziello 77e), Cyprien, Walter - Eysseric (Marcel 77e), Plea (Donis 83e), Belhanda.
Manager: Lucien Favre

Toulouse FC : Lafont - Michelin, Yago, Musavu-King, Amian - Sylla, Somalia, Sangaré (Bodiger 56e) - Durmaz (Edouard 46e), Toivonen (Sirieix 78e), Braithwaite ©.

Classement
1 OGC Nice 39 pts 16 m/ 12 3 1/ 30 10/ + 20
2 AS Monaco 36 16/ 11 3 2/ 49 16/ + 33
3 Paris 35 16/ 11 2 3/ 30 11/ + 19
4 Stade Rennais 27 16/ 8 3 5/ 18 19/ - 1

Dans une semaine Nice viendra à Paris sans aucune pression néfaste car les Aiglons ont 4 points d’avance sur les Parisiens.
Contre le Téfécé, Nice a maitrisé de bout en bout.
Deux louches de caviar de Dante ont amené les deux premiers buts niçois.
Le troisième est un bijou niçois qui semble venir de la Catalogne. Attention ! Lucien Favre est un très grand animateur de Cruyff.
Désormais, il y a deux L1, une à trois jusqu’au PSG et une autre à partir de Rennes.
Nice a très bien conduit son match.
Le manager Favre s’adapte à tout.
Tout le Gym s’acclimate à toutes les configurations des adversaires.

02.12.16

Permalien 11:46:57, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Un album chez Solar sur les "60 ans de Ballon d'Or, footballeurs de légende"

Le 13 décembre 2016, on remettra le Ballon d’Or 2016 à Cristiano Ronaldo, c’est un secret de Polichinelle, même si on tente régulièrement de le salir, comme la récente affaire fiscale concernant ses droits à l’image. Si Messi et Neymar du Barça sont condamnés alors CR7 doit l’être aussi, ben voyons…
Tout le monde sait que le Portugais, couvert de trophées 2016, les plus grands (Euro avec le Portugal, C1 avec le Real Madrid) est loin devant, intouchable. Avec quatre Ballons d’Or, il se rapproche de Lionel Messi, le joueur de Catalogne en collectionne déjà cinq. Tous les deux sont de la même génération, un peu comme au temps de Platini et Maradona. Si dans la classe politique, le personnel se dégrade, pas en football qui génère toujours d’authentiques champions.
Un bel album présente tous les gagnants du trophée depuis sa création en 1956.
Le trophée, le plus grand à titre individuel, a été créé par France Football, sous l’impulsion des superbes journalistes Gabriel Hanot (ancien international, immense personnalité du football), Jacques Ferran, Jacques Goddet et Jacques de Ryswick (dont je conserve pieusement les ouvrages). A sa création, la récompense est réservée aux joueurs européens.
En 1995, le mode d’éligibilité est modifié: chaque footballeur jouant dans un club européen peut obtenir le Ballon d’Or, à l’exemple du Libérien George Weah.
En 2007, l’attribution devient générale est récompense le meilleur joueur du monde, quelle que soit sa nationalité et quel que soit le club au sein duquel il évolue, en Europe et ailleurs. Aujourd’hui, Pelé et Maradona l’auraient donc aisément si…
Il est donc logique que France Football publie chez Solar une rétrospective globale du trophée.
On y voit des photographies de sa réserve de la caserne d’Ali Baba de presse-sports. J’ai déjà eu l’occasion de regarder la collection alors dans de gros albums près du Palace, faubourg Montmartre. Quel choc pour moi d’aller dans ces locaux mythiques où je croisais Max Urbini et Gérard Edelstein !
L’album s’ouvre sur Stanley Matthews et se referme sur Messi et Ronaldo. Le joueur anglais semble être le grand-père de l’Argentin et du Portugais. Le look a changé terriblement. Il faut dire que Matthews a joué très tard en professionnel.
L’ensemble fourmille de chiffres en tous genres: nombre de buts, classement de chaque Ballon d’Or avec les dauphins mais l’on ne se souvient que des lauréats.
Il y a aussi des entretiens avec les Ballons d’Or extirpés des archives du magazine France Football.
L’album permet de voir l’évolution du look, de la prise de paroles.
Ce livre est un très bon gardien de la mémoire.

-60 ans de Ballon d’Or, footballeurs de légende. Collectif France Football. Préface de Jean-Pierre Papin. Solar, 175 p.,24,90 €

30.11.16

Lista dos Jogadores de Chapocoense e journalistas brasileiros mortos

Tous ces amis morts, des amis qu’on ne connaissait pas, des amis si proches.

Lista dos Jogadores da Chapocoense e journalistas brasileiros mortos. *
En hommage au Brésil, j’ai conservé leur langue.

C’est la quatrième tragédie aérienne qui frappe des footballeurs:
en 1949, l’équipe du Torino est décimée
en 1958, Manchester United…
en 1993, la sélection nationale de Zambie

*Liste des joueurs de Chapocoense et des journalistes brésiliens morts dans le crash d’avion en Colombie le 29 novembre 2016. Ils se rendaient à la finale sud-américaine de ce qui correspond en Europe à la finale de l’Europa League.

11.11.16

Le Brésil étrille l'Argentine de Messi si loin de Maradona

Messi n’est plus qu’une planche à tatouages. Di Maria, inexistant. Les Argentins s’éloignent de la Russie. Cristiano Ronaldo, lui, n’a pas de tatouage car on ne met pas de décalcomanie sur une Ferrari. Et surtout parce qu’il donne régulièrement son sang dans des centres de transfusion ce qui lui interdit le tatouage.

Jeudi 10 novembre 2016
Qualifications pour la Coupe du Monde 2018, Zone AmSud
Estádio do Mineirão, em Belo Horizonte
53.490 spectateurs
Brésil 3-0 Argentine
Buts pour les Auriverde: Philippe Coutinho, (24e), Neymar (45e), Paulinho (59e)

Brésil: Alisson, Daniel Alves, Marquinhos, Miranda (Thiago Silva), Marcelo; Fernandinho, Paulinho, Renato Augusto, Neymar, Philippe Coutinho (Douglas Costa); Gabriel Jesus (Firmino)
Sélectionneur: Tite

Argentine: Sergio Romero, Pablo Zabaleta, Nicolás Otamendi, Funes Mori, Emmanuel Más; Javier Mascherano, Enzo Peréz (Sergio Agüero), Lucas Biglia, Angel Dí Maria (Correa); Lionel Messi, Gonzalo Higuaín
Sélectionneur: Edgardo Bauza

Autres résultats de la 11ème journée:
Colombie 0-0 Chili
Uruguay 2-1 Équateur
Paraguay 1-4 Pérou
Venezuela 5-0 Bolivie

Classement:
1 Brésil 24 pts 11m / 7 3 1/ 26 9 + 17
2 Uruguay 23 11/ 7 2 2/ 23 8 + 15
3 Colombie 18 11/ 5 3 3/ 15 12 + 3
4 Équateur 17 11/ 5 2 4/ 19 16 + 3
5 Chili 17 11/ 5 2 4/ 18 16 + 2
6 Argentine 16 11/ 4 4 3/ 11 12 - 1
7 Paraguay 15 11/ 4 3 4/ 11 16 - 5
8 Pérou 14 11/ 4 2 5/ 18 18 0
9 Venezuela 5 11/ 1 2 8/ 14 26 - 12
10 Bolivie 4 11/ 1 1 9/ 9 31 - 22

Le Brésil a mis une belle petite rouste à l’Argentine dans le clásico, le pays de Pelé (1er) et l’Uruguay (2e), qui a dominé l’Équateur, sont sur la bonne voie pour s’octroyer deux des quatre places directes de la Zone Amérique du Sud pour la Coupe du Monde 2018 disputée en Russie.
Le Brésil a largement battu l’Argentine pour enchaîner cinq victoires de suite.
Finalement, Lionel Messi aurait dû rester sur sa position quand il avait dit ne plus vouloir jouer pour l’Albiceleste, qui en est à quatre matches sans victoire. Les sponsors lui ont demandé de revenir mais il n’arrive pas à faire gagner l’Argentine. Messi n’est pas Maradona. Messi n’est même par C. Ronaldo qui lui a fait gagner un titre au Portugal: l’Euro 2016.

-"Nous avons joué bien en-dessous de nos possibilités, ils nous ont dominés dans tous les secteurs. Quand une équipe n’est pas bien, un but encaissé suffit à la faire s’écrouler. Il n’y a pas un bouton qui permet de se remettre en selle. On s’est mis dans cette situation, c’est à nous d’en sortir", a confié courageusement Javier Mascherano.
Deux ans après sa terrible déroute (7-1) en demi-finales du Mondial 2014, disputé à la maison, le Brésil est remonté sur la pelouse du stade Mineirao de Belo Horizonte pour chasser les démons.
Messi n’a pas su faire vivre le ballon alors que son partenaire au FC Barcelone, Neymar a offert un caviar et a marqué son 50e but en 74 sélections, à seulement 24 ans !
Neymar est en route pour égaler puis battre record de Pelé (77 buts).
Si Messi ne va pas disputer la World Cup en Russie, il sera complétement ridicule.
Il l’est déjà avec tous ses tatouages et ses cheveux peroxydés.
Il ressemble a un poussin oxygéné.
Il a toujours été complexé par rapport à CR7.
Messi n’a pas compris que sa simplicité et son humilité étaient ses meilleurs atouts dans un monde frelaté qui est pollué par les bobos, le bling-bling et autres snobinards. CR7, lui est à part car il a du talent. Messi aussi, mais au lieu de se faire tatouer entièrement tout le bas d’une jambe comme si c’était une chaussette, il devrait se concentrer sur le ballon. La bataille du look avec CR7 il ne la gagnera jamais.

08.10.16

Pelé & Maradona: les deux plus grands footballeurs de tous les temps

Pelé parle avec derrière lui, les parents de Maradona,

En 2016, les deux monuments vivants se sont rencontrés à Paris.
Auparavant, ils s’étaient vus comme dans la vidéo ci-dessus.
Les deux joueurs sont les plus grands dans leur domaine.
Pelé est le footballeur qui a rendu mondialement populaire le football.
Il y a avant et après Pelé.
Depuis qu’on l’a vu en 1958 en Suède on ne l’a plus jamais oublié.
Maradona est arrivé vingt ans plus tard.
Ils ont été au Zénith du football.
Intelligents, techniques, ils avaient tout.
Deux talents individuels, deux talents collectifs.
Capables de faire marquer ou de marquer.
Beaux à voir.
Derrière eux, il y a Di Stefano, Puskas, Cruyff, Platini, Ronaldo 1er, Zidane, C. Ronaldo, Messi…
Si Pogba a été transféré pour plus de 100 M€, il faut savoir que Maradona vaudrait alors 100 milliards d’euros voire plus. Pelé aussi.
Cela fait du bien de voir ensemble Pelé et Maradona. C’est comme si l’on voyait discuter Diderot et Voltaire à la terrasse d’un café.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software