Catégorie: GOOOOL DO BRASIL !

31.07.18

Permalien 09:24:39, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GOOOOL DO BRASIL !  

La com. de Neymar tente de justifier tout son cinéma, en Russie

Risée de la planète, y compris au Brésil, pendant la Coupe du monde à cause de tout son cirque dès qu’on le touche, Neymar tente de justifier ses roulades qui le ridiculisent sur 95 % des réseaux sociaux. Bien sûr, ce n’est pas le joueur qui est en transit au PSG qui a rédigé le moindre mot. Il a une cellule de com. qui pense et agit à sa place.
Neymar blablate dans une vidéo réalisée par… Gillette car il faut toucher de l’argent de partout. Bientôt, il sera filmé quand il ira aux WC et c’est une marque de PQ qui raquera à chaque étron qui tombe. On notait bien les allées et venues aux toilettes de Louis XV. On a le roi que l’on mérite.
Dans le blabla, le Brésilien reconnaît qu’il exagère quand il se roule parterre. C’est tellement évident qu’il ne peut que le reconnaitre, a jugé son staff médiatique. Cependant, ils ne peuvent pas s’empêcher de dire. «La vérité est que je souffre sur le terrain». Il faudrait lui donner la vidéo de la chute du Belge Philippe Gilbert tombé dans la descente du col du Portet-d’Aspect. Le coureur du Tour de France s’est fracturé la rotule gauche. Son genou a presque triplé de volume. Sans se plaindre, le champion est remonté sur son vélo et a roulé 60 kilomètres ! Gilbert a fait un tout droit dans un virage puis est tombé dans un ravin… Une chute de 5 m dans la rocaille. Il a atterri dans les pierres, sur le dos. Voilà de la vraie souffrance, si loin du cinéma.
La chute de la déclaration de Neymar dépasse l’endentement : «Quand je pars sans donner d’interviews, ce n’est pas parce que je veux juste les lauriers de la victoire. C’est parce que je n’ai pas encore appris à vous décevoir. Quand je suis impoli, ce n’est pas parce que je suis un enfant gâté. C’est parce que je n’ai pas appris comment être frustré». Houlala, on dirait du Roland Barthes !
Et de poursuivre : «En moi il y a encore un garçon. Parfois il enchante le monde, parfois il agace tout le monde. Je me bats pour garder ce garçon en vie à l’intérieur de moi, mais pas sur le terrain. Vous pouvez penser que je tombe trop, mais la vérité est que je ne suis pas tombé, je me suis effondré [lors de l’élimination du Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde]. Cela fait plus mal que n’importe quel pas sur une cheville opérée». Ils évoquent l’enfance mais les simagrées de Neymar c’est le contraire de l’enfance, de la fraîcheur. Il ne s’agit que de calculs, de plan média. Ce qui l’énerve c’est qu’il voulait gagner la Coupe du Monde 2018 afin d’avoir le Ballon d’or 2018. Comme l’héroïne du conte de notre jeunesse, il a cassé son pot de lait: adieu veaux, vaches ! Adieu Ballon d’Or, World Cup ! Son rêve a été réalisé –pour l’instant à moitié, par son partenaire du PSG : “Kiki” Mbappé.
Et pour finir : «Seuls ceux qui tombent peuvent se relever. Vous pouvez continuer à me lancer des pierres. Ou lâcher ces pierres et m’aider à rester debout. Quand je suis debout, tout le Brésil est debout avec moi».
Il se compare au Brésil, rien que ça. N’est pas Pelé qui veut.

09.07.18

Permalien 11:36:26, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Passation de pouvoir: Messi, C. Ronaldo et Neymar s'effacent au profit de Hazard, Modric et Mbappé

1/2 de Coupe du Monde, 20 h
Belgique-France (10-7-2018)
Angleterre-Croatie (11-7-2018)

Messi n’a pas d’impact dès qu’il quitte Barcelone. Loin de sa nurserie, il est perdu. C’est le chat noir de l’Argentine.
C.Ronaldo a réussi à remporter l’Euro 2016 avec le Portugal. Son désir de trophée avec la sélection national a été assouvi. La Coupe du Monde c’était un plus, la cerise sur le gâteau. Ses détracteurs se réjouissent de ne pas lui donner le Ballon d’Or 2018 alors qu’il le mérite tant avec sa C1 2018 et ses innombrables buts.
Neymar est venu au PSG pour être le roi parce qu’au Barça, il était dans l’ombre de Messi. Mauvaise pioche ! Il se morfond à Bougival et n’aura pas le Ballon d’Or 2018 dont il rêvait. Il voulait gagner la Coupe du Monde. Il n’a gagné que la L1 et autres bricoles (pour lui, pas pour nous). Echec total dans son plan de carrière.
Le terrain a parlé. Messi, Ronaldo et Neymar ne jouent pas dans les quatre meilleurs équipes du monde actuel: France, Belgique, Croatie et Angleterre.
Les numéros de la Coupe du Monde sont pas mal de gardiens, Kanté et les as Belges, Français, Anglais et Croate.
Modric et Hazard sont connus pour leur football, pas pour la bimbeloterie des réseaux sociaux et des pubs.
Si Modric et Hazard se hissent en finale on dira comme les Anglais: “Le football revient à la maison".
D’évidence c’est dores et déjà la victoire de la Premier League. De nombreux joueurs des 1/2 évoluent en Angleterre.
Modric et Varane ont gagné la C1 2018. Si l’un d’eux remporte la Coupe du Monde 2018, il sera bien placé pour le Ballon d’Or 2018. Paradoxalement eux évoluent en Liga.

Destination Moscou (3), CNews. Dimanche 8 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-08/destination-moscou-3-du-08072018-787976

Destination Moscou (4), CNews. Dimanche 8 juillet 2018:
https://www.cnews.fr/emission/2018-07-09/destination-moscou-4-du-08072018-787991

07.07.18

Permalien 00:07:24, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

France-Belgique en 1/2 finale. Le Brésil renvoyé à la maison !

La justice du terrain est passée: Hazard reste, Neymar s’en va. Hazard incarne le talent. Meymar lui est un simple produit marketing qui se roule au sol comme les gamins capricieux. Le Belge reste dans le tournoi tandis que le Brésilien est renvoyé à Rio et non pas à Bougival qu’il déteste.

Vendredi 6 juillet 2018
1/4 de Coupe du Monde
France 2-0 Uruguay
Buts pour la France: Varane (40e), Griezmann (61e)

Belgique 2-1 Brésil
Buts pour la Belgique:Fernandinho (13e csc), Kevin De Bruyne (31e)
But pour le Brésil: Renato Augusto (76e)

Le verdict est tombé et il fait mal à l’Amsud !
Aucun pays sud-américain n’est en 1/2.
Le Brésil a été éliminé par les Belges.
Dans l’Histoire, seul les Auriverde se sont imposés en Europe dans l’édition de 1958 qui a vu les Brésiliens gagner leur premier titre mondial en Suède. A part eux aucun pays d’Amsud n’a gagné le titre suprême sur le sol européen.
60 ans après, les lointains successeurs de Pelé et Garrincha - deux as authentiques- sont tombés en 1/4 face à de somptueux belges. Très mauvaise nouvelle pour les Français. Autant je les voyais sortir les Brésiliens autant je les vois perdre contre la Belgique qui a sa meilleure équipe de tous les temps. Je suis heureux de voir Neymar évincé du tournoi. Ce joueur YouTube, imbibé de réseaux sociaux est écœurant. Il est à Pelé, Zico et Socrates ce que la littérature de Marc Lévy est à celle de Gustave Flaubert.
Heureusement que sont encore présents Eden Hazard, le virtuose belge, et l’étincelant Lucas Modric, l’animateur du jeu croate. Les artistes sont là alors que le pipole des terrains est déjà dans l’avion pour le Brésil. La place de Neymar est dans un cirque. Il fait du mal au football. Je plains les gamins qui s’identifient à ce pitoyable ectoplasme publicitaire. Le PSG lui fait beaucoup de mal en l’idolâtrant. Ce Brésil était une illusion. Le maillot jaune est trop lourd. Tant d’étoiles sur la poitrine des starlettes.
Griezmann s’en tire mieux. Des imbéciles vont diront qu’il a mal joué contre l’Uruguay. Mensonge ! Il a commandé ses partenaires de la voix et du geste pendant tout le match. Depuis Platini je n’avais pas vu ça. Griezmann n’est pas Zidane ou Platini. Griezmann est un footballeur qui se sacrifie au profit du collectif. Cependant contre l’Uruguay, il a délivré une passe décisive et marqué un but. Parfait !
Autres satisfactions:
Kanté, le poumon, le premier organisateur dès le rideau défensif, l’âme de l’équipe. Travailleur, harceleur, généreux, solidaire, essuie-glace indispensable.
Lloris ? Le Nissart nous a fait une Gordon Banks. En 1970, au Mexique, après un tir de Pelé stoppé par le goal anglais, le héros brésilien avait dit: “J’ai marqué un but mais Banks l’a arrêté !” Lloris a réalisé le même exploit.
Giroud pèse sur la défense adverse et stresse ceux qui le marquent à la culotte.
Les deux jeunes latéraux, Pavard et Hernandez, jouent comme s’ils avaient trente ans.
MBappé est toujours un ingénieur de la lumière
Varane poursuit dans son excellente vibration du Real Madrid.
Pogba très bon dans le rôle de déménageur.
J’aurais préféré en 1/2 Brésil-France plutôt que Belgique-France. Les Français vont avoir une chute dans leur mental exactement comme le Brésil qui était certain de sortir la Belgique.
Les Français devront considérer les Belges comme des joueurs plus forts qu’eux sinon ils perdront.
Le point positif c’est le retour de Matuidi. Tolisso n’a pas le niveau international.
Savourons la qualification contre l’Uruguay. C’est déjà très bien.
France-Belgique, la finale avant l’heure. Le gagnant sera à 90 % le vainqueur final.

03.07.18

Permalien 23:41:11, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !, LONDON CITY  

Tir groupé de l'Europe contre le Brésil et l'Uruguay

Le récital de Zidane contre le Brésil en 2006. La France est la bête noire du Brésil qui est le seul pays sud-américain vainqueur final en Europe (1958). Est-il capable de vaincre à nouveau sur le sol européen, 60 ans plus tard ?

Tableau des quarts de finale:

France-Uruguay, 6 juillet 16 h
Brésil-Belgique, 20 h

Suède-Angleterre, 7 juillet 16 h
Russie-Croatie, 20 h

PS: 1/8e Belgique 3-2 Japon. Menés 0-2, les Belges ont renversé la situation pour gagner en fin de temps réglementaire. Chapeau !
Les Anglais ont battu les Colombiens aux tirs au but.
Les Suédois ont éliminé les Suisses 1-0.

On pourrait voir en 1/2:
France-Brésil
Suède-Russie

Finale France-Russie ?

J’ai toujours pris au sérieux les Russes, car ils organisent la compétition, et les Suédois car ils ont empêché l’Italie de venir en Russie.

02.07.18

Permalien 18:18:13, Catégories: GOOOOL DO BRASIL !  

Un grand show de Neymar qualifie le Brésil pour le 1/4 contre le Belgique

Lundi 2 juin 2018
8e de Coupe du Monde
Brésil 2-0 Mexique
Buts: Neymar (51e), Firmino (88e)

Le Brésil a gagné grâce à Neymar.
A 80 %, on a vu le vrai Neymar et non pas le pleurnichard du PSG.
Il conserve néanmoins encore quelques roulades roublardes pour énerver l’adversaire au grand dam du sélectionneur mexicain qui l’a accusé d’être un tricheur qui donne le mauvais exemple aux jeunes.
Avec la Seleção, Neymar joue cependant sans perdre du temps dans des figures inutiles qui permettent le remplacement des adversaires.
Sous le maillot des Auriverde, il fait valoir toute son intelligence de jeu.
Sur le premier but, il a effectué un décalage dans la surface mexicaine, avec une judicieuse talonnade, et il s’est vite placé pour la conclusion. Magnifique ! Un vrai ballet tout en jaune.
Le second but ? Il a enclenché une superbe accélération pour filer vers le but adverse et marquer.
Au PSG, il devrait jouer comme ça !
Ce match très Amsud a été un sommet d’engagement.
On a vu duel sur duel.
Le Mexique a été incapable de marquer dans ses temps forts.
La remarque principale de cette Coupe du Monde ?
Les Nations qui restent jouent en équipe et non pas en sélection composée de joueurs qui ne pensent qu’à eux.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software