Catégorie: ANTI-FOOTBALL

06.05.17

Pour celui qui a remplacé Laurent Blanc, le PSG avait "contrôlé le match" lors de la défaite 3-1 à Nice

La déclaration de celui qui a remplacé Laurent Blanc après le 3-1 cinglant encaissé à Nice par le PSG arrogant et hyper violent au point d’avoir deux expulsés:
-:«L’équipe a montré l’état d’esprit pour aller chercher la victoire, un match comme aujourd’hui on aurait pu le gagner. C’est vrai qu’aujourd’hui on perd trois points très importants, nous avons de moins bonnes chances pour le titre, mais nous n’avons perdu qu’une opportunité, et nous allons pousser. Mais aujourd’hui, c’est vrai que c’est dur pour nous. Si on avait marqué le premier but peut-être que le match aurait changé. On a besoin de plus de qualité dans nos attaques, mais nous avons contrôlé le match dans l’ensemble. [Dingue comme analyse !]Le deuxième but est une erreur défensive, cela peut arriver, et le troisième but, le match était fini [Faut l’entendre ça aussi ! A Barcelone à 6-1 le match aussi était fini !]».
Paris n’est plus qu’un centre de formation pour entraîneurs.
Au lieu de conserver Carlo Ancelotti, l’un des cinq plus grands managers en activité, au lieu de conserver Laurent Blanc, un champion du monde devenu un entraîneur très compétent, le PSG a engagé à la place des deux grands noms du football un coach spécialiste de l’Europe League, la coupe des perdants:
-Barcelone-Paris: 6-1. Paris éliminé de la C1 en 8e de finale.
-Nice-Paris: 3-1. Paris perd le titre 2017 de manière officielle.
Deux matchs à pression. Deux défaites.
Paris 5-0 Bastia… Voilà la confirmation de la saison parisienne: quand la pression est au niveau 0, Paris gagne. Dès qu’il y a un grand enjeu, les joueurs sont livrés à eux-mêmes.

[Post dédié à Leonardo, Carlo Ancelotti et Laurent Blanc]

05.05.17

Pour son "attentat" sur Souquet, Di Maria ne prend que deux matchs ferme

Retour sur Nice 3-1 Paris. Claude Puel puis Lucien Favre ont réveillé Nice, la Belle au Bois Dormant.

Deux poids, deux mesures.
Si Mario Balotelli avait commis un “attentat” sur un joueur du PSG, la sanction aurait été très lourde, on peut le parier sans hésiter.
L’Argentin Di Maria intermittent du spectacle, très fort contre les petites équipes, qui a commis un tacle atrocement en retard sur le latéral niçois Arnaud Souquet, qui n’avait plus le ballon, a écopé de seulement deux matches de suspension ferme, plus un avec sursis alors qu’on a vu l’ancien remplaçant à Manchester United, où il fut essuyeur de banc, s’élancer les deux semelles cramponnées décollées du sol pour toucher sa proie. Action lamentable d’un footballeur surcoté. Au minimum, Di Maria aurait dû prendre 3 matchs ferme, c’est le tarif disciplinaire en pareil cas.
Thiago Motta, quant à lui, coupable d’un coup de tête sur le défenseur niçois Paul Baysse, a été sanctionné d’une suspension de deux matches ferme. Au vu règlement disciplinaire de la FFF, les deux mauvais perdants ont bénéficié de clémence car ils pourront disputer le dernier match de la saison, en Ligue 1, et la finale de la Coupe de France, le 27 mai 2017. Les Parisiens ont commis des gestes outranciers qu’ils n’ont pas osé commettre à Barcelone pourtant à Nice ils n’ont reçu qu’une gifle tandis qu’en Espagne ce fut une fessée historique. Pour son coup volontaire sur Baysse, Thiago Motta aurait dû prendre quatre matchs ferme puisque le règlement le stipule : “bousculade volontaire, tentative coup/s)".
Et ce n’est pas tout:
Auteur d’une charge verbale- plus violente que la bousculade d’un arbitre par Leonardo-, contre l’arbitrage après la défaite du PSG à Nice (1-3), le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a été dispensé du passage devant la commission de discipline de la Ligue. De fait, le Conseil national de l’éthique (CNE) n’a pas demandé à la commission de discipline de la LFP de se saisir du dossier.
Les paroles à chaud du président du PSG:
-«Merci, Monsieur, d’avoir tué le match. Bravo, bravo !»
Puis devant la presse:
-«C’est une grosse défaite, on est déçus. Si on doit progresser, l’arbitre aussi. C’était vraiment n’importe quoi. On ne perd pas à cause de l’arbitre, je ne dis pas ça. Mais, en général, le niveau de l’arbitrage en Championnat peut s’améliorer… Et je ne parle pas que de ce match ou des exclusions.»
Comme si Nice avait gagné 3-1 grâce aux arbitres !
Le comportement des joueurs du PSG en dit sur leur rang à tenir qui est censé être donné par leur entrainement. Il est au degré zéro.
Mépriser les adversaires qui vous ont battu n’est pas la marque des grands compétiteurs.

02.05.17

Balotelli a fait une Garrincha devant des parisiens écrasés par la pression

Le lendemain de la défaite de Paris à Nice, c’était le 1er mai, jour sans presse, à part l’édition spéciale à Nice. Les Parisiens ont ainsi évité les commentaires désagréables.

Dans l’ancien Maracaña, Garrincha était le seul joueur capable de faire rire 200 000 personnes uniquement grâce à ses dribbles diaboliques.
Le dribble c’est l’art de la feinte.
Le dribble comprend une part de provocation, du genre: “Tu vois ce ballon, viens le chercher si tu en es capable…”
Dans le football actuel, les joueurs, certains jouent sont tellement suffisants, orgueilleux juste en raison de leur salaire outrancier par rapport à leur vrai niveau, qu’ils n’admettent plus d’être tourner en bourriques.
Les Parisiens sont tous venus dire à Balotelli qu’ils ne devait plus les provoquer par sa façon de les taquiner.
On a vu le capitaine de Paris monter le ton, lui qui a passé son temps à pleurer lors de la Coupe du Monde 2014, lui qui ne supporte jamais les matchs à haute pression.
Nice a fait perdre le titre à Paris. Voilà la vérité.
L’Italien a chambré les Parisiens et il a très bien fait.
Balotelli est sorti vainqueur de Nice-Paris c’est lui qui a ouvert le score.
Paris en deux matchs a été incapable de battre Nice.
On parle toujours de Garrincha.
Dans 50 ans on parlera peut-être du capitaine du PSG pour dire qu’il était au cœur de la défense qui a pris 6-1 contre Barcelone. Un score jamais vu en 8e retour de la C1 depuis 1956 ! Précision: jamais vu en 8e de C1 retour quand on gagné 4-0, à l’aller.

08.04.17

Permalien 10:04:45, Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Le derby madrilène accouche d'une souris: 1-1

31e journée de Liga
Samedi 7 avril 2017
Real Madrid 1-1 Atletico Madrid
But pour le Real: Pepe (52e)
But pour les visiteurs: Griezmann (85e)

Après le match
Je voulais voir un grand match, je n’ai rien vu.
La montagne a accouché d’une souris.
Ronaldo et Benzema, ont été transparents comme Bale.
De l’autre côté, idem pour Griezmann et Torres mais le Français a eu le mérite d’égaliser.
On sait que ce garçon est toujours enthousiaste et donc positif, prêt à tenter dans de bonnes dispositions.
Son but rapporte un point à son équipe.
Rien ne change entre les deux clubs: le Real conserve ses dix points.
Le Real et donc Zidane n’ont pas bien préparé ce match. Ils avaient tous l’air de s’ennuyer.
Et moi aussi !
Alors que le Barça aurait pu prendre la tête de la Liga grâce au goal average, les Catalans ont perdu contre Malaga.
L’Atletico reste 3e mais Séville n’est pas loin.
Résumons, le derby madrilène fut d’un niveau très faible. Lille-Nice (1-2) fut plus intéressant à suivre et pas parce que je suis Niçois.
Lorsque le Real menait 1-0 à la 84e minute, je me disais: le Real ne force pas c’est un match d’entraînement. Bonne sensation mais mauvais calcul. Le Real a perdu deux points. Griezmann quant à lui peut être content: au jeu de l’ego, il a battu ses concurrents CR7, Bale et Benzema. Comme il a plus été performant, niveau compteur, cela donne raison à Deschamps, de sélectionner Griezmann et pas Benzema. C’est la conclusion de ce match.
Alors que l’e-football gagne de plus en plus de terrain, Griezmann va avoir de plus en plus de place dans le PAF.

Avant le match
C’est quoi l’Atletico à côté du Real ?
Rien, juste son ombre.
Les médias français font croire que l’équipe de Griezmann peut battre le Real.
Mieux vaut lire ça qu’être sourd.
Griezmann perd toujours contre CR7, il n’y a qu’à voir la finale de la C1 2016 et la finale de l’Euro 2016, à Saint-Denis en plus et sans Ronaldo, blessé par Payet.
D’aucuns annoncent Griezmann au Real… Pour quoi faire ? Couper les citrons à la mi-temps pour les donner à Benzema ?
Demander des autographes à CR7 ?
Griezmann est un bon joueur mais pas un grand joueur.
Il est surcoté. 3e au Ballon d’Or 2016. Un peu comme Ribéry avant lui.
Neymar, Suarez, Ramos, Buffon, Hazard sont au-dessus de lui, beaucoup plus décisifs.
Même l’insupportable Ibrahimovic est au-dessus de Griezmann.
Le Français est un joueur twitter. Un clone de Beckham, version pub. Il est très fort pour poser avec Charlize Théron. Il mérite surtout le Ballon Dior !
L’Equipe annonce Griezmann au Real Madrid mais en 2018. Sous-entendu quand CR7 cela parti. Qu’en savent-ils ?
Ronaldo, à l’âge actuel de Griezmann, avait déjà dans sa vitrine le Ballon d’Or et la C1 avec Manchester United.
Griezmann a une bonne presse pour le marketing mais il n’a pas les épaules assez larges pour supporter la poids de leader au Real.
Au coup d’envoi, le Real est leader de la Liga avec 10 points d’avance sur l’Atletico qui pointe à la 3e place. Autrement ce derby est anecdotique.

PS: la célébration des 15 ans d’ACTUFOOT
http://www.actufoot.com/national/bernard-morlino-actufoot-cest-france-football-football-amateur/

06.04.17

Le récital de Ben Arfa: un doublé plus une passe

Mercredi 5 avril 2017
1/4 de finale Coupe de France 2017
Avranches 0-4 Paris
Buts pour le PSG: Ben Arfa (35e, 53e), Lucas (56e), Pastor (82e)

Même quand Hatem Ben Arfa joue titulaire, marque deux buts plus une passe décisive à Pastore, les médias le massacrent, disant qu’il ne s’agissait que d’une équipe de National et que s’il a joué c’est pour la simple raison que l’entraîneur du PSG voulait faire reposer Cavani.
Chacun interprète comme il le veut.
Pour ma part, je reste persuadé que la France aurait remporté l’Euro 2016 avec lui. Idem pour le PSG qui n’aurait pas pris 6-1 à Barcelone en 8e retour de C1.
Les médias adorent quand Pastore dribble mais ils condamnent Ben Arfa quand il dribble à son tour.
Ben Arfa joue pour l’équipe, quand il dribble ou pas.
Cette saison le groupe du PSG joue exactement comme si L. Blanc était encore au poste d’entraîneur. Celui qui a pris sa place semble occuper un emploi fictif tant sa façon de jouer est calquée sur celle de Blanc.
Le PSG a eu comme grands constructeurs Leonardo, Ancelotti et Blanc. On attend le prochain avec une certaine expérience.
Si le PSG avait Lucien Favre comme entraîneur, le PSG aurait pu remporter la C1 dès cette saison.
Heureusement, le maître à jouer est à l’OGCNice.

PS: la célébration des 15 ans d’ACTUFOOT
http://www.actufoot.com/national/bernard-morlino-actufoot-cest-france-football-football-amateur/

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software