Catégorie: ANTI-FOOTBALL

04.08.18

Permalien 16:59:42, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le Qatar ridiculise le centre de formation de Monaco russifié

Neymar est entré à la 76e minute du match dont le score était déjà acquis 4-0. Quelle honte ! Les médias institutionnels osent parler de “l’événement du jour". Tout ça pour ça. Pauvre football massacré par les économistes. Le seul point positif c’est le lien que trouve le nouvel entraîneur, Tuchel, avec le groupe du PSG. Il est beaucoup plus proches des joueurs que ne l’était Emery.

Samedi 4 août 2018
Trophée des Champions
PSG 4-0 Monaco
Buts pour le Qatar: Di Maria (33e, 90e + 2e), Nkunku (39e) et Weah (67e).

Quel parodie de match !
Ce trophée calqué sur la compétition anglaise est un match Canada Dry. En Angleterre, le match de rentrée entre le vainqueur du championnat et le vainqueur de la FA Cup est très important. La recette du match de Wembley va aux familles des blessés de guerre. En France, le match a lieu au bout du monde pour que faire tourner la match à fric.
Le football ? Absent.
Paris n’a pas eu besoin de ses stars mondialistes pour ridiculiser le centre de formation de l’ASM version russe. L’entraîneur de Monaco, Leo Jardim, a encore été dépouillé.
Depuis cinq saisons les patrons de l’ASM ont encaissé 400 M€ de bénéfices sur les ventes. De quoi acheter des tableaux car le propriétaire de l’ASM est un grand collectionneur-spéculateur. En gros, Monaco a acheté pour 400 M€ et vendu pour 800 M€. De ce côté-là, il faut dire bravo car il faut les trouver les joueurs et encore plus il faut les rendre meilleurs partis qu’arrivés. Cependant, l’ASM au lieu de se renforcer s’affaiblit chaque saison.
Ce match n’est donc pas une référence pour Paris qui a joué à la baballe devant des enfants puceaux de la performance et des croulants bons pour la casse.
Et Neymar ? Sans doute en boîte pour fêter le titre. Moins il joue, plus il gagne.
Temps de jeu du Brésilien: 14 minutes, et 100 000 € par jour, plus tout le sponsoring. Belle éthique sportive. Cruyff aurait dû, lui, être payé 100 000 € la seconde.

03.08.18

Permalien 20:25:22, Catégories: ANTI-FOOTBALL, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Neymar humilie Buffon dans une séance de dédicaces

Samedi 4 août 2018, 14 h
Trophée des Champions
Shenzhen, Chine
Monaco-PSG

La saison de L1 n’a pas commencé que le PSG a déjà connu sa première crise de nerfs. En Chine, Gianluigi Buffon était en train de signer des autographes et de faire des selfies avec des jeunes chinoises qui connaissent aussi bien le football que je suis incollable en hiéroglyphes, quand tout à coup, Neymar a débarqué dans la pièce. Immédiatement, les demoiselles se sont toutes détournées, sans exception, du portier mythique qu’elles ne connaissent absolument pas. On leur a dit que c’est une star, point. Pour elles, c’est surtout un vieux alors que le Brésilien est du niveau de Kardhasian, une icône des réseaux sociaux et tutti quanti. Le gardien italien s’est retrouvé tout seul. Il a fait une gueule d’enterrement et a quitté les lieux immédiatement. Voilà une grave faute d’organisation. Cela devait être à chacun son tour. Cela promet pour la saison à venir. Et dire que d’aucuns ont dit que Buffon recadrera Rabiot et Neymar. Tu parles ! Neymar se moque de Buffon qui est un has been pour lui. Ce déplaisant épisode est arrivé sans mise en scène du Brésilien. N’empêche c’est encore une maladresse. Le PSG n’aurait jamais pris le risque de mettre dans un même vestiaire Neymar et Ibrahimovic car Zlatan aurait fait du petit bois avec le Brésilien. Buffon va devoir se faire respecter sinon il va abîmer sa sortie de scène.
Pour ce qui est de Neymar en Chine, c’est la grande kermesse économique. Il est là pour faire tourner la machine à cash. De ce côté-là c’est très bien. Pour le reste, je me pince. Le nouvel entraîneur se demande s’il va faire jouer Neymar en Chine. L’Allemand ne prendra «aucun risque». Il se peut que Neymar «joue quelques minutes contre Monaco». Pourquoi pas quelques secondes ? Pourquoi ne donne-t-il pas que le coup d’envoi ? A 100 000 euros par jour, c’est déjà beaucoup lui demandé.
Comme Neymar n’a pas gagné la Coupe du Monde 2018. Le coach du PSG a dit : «On va l’aider à rebondir». Quelle honteuse déclaration ! C’est à Neymar à aider le PSG et non pas le contraire. Par ailleurs, on a appris que Tuchel consultait Mbappé pour le recrutement actuel. On se dirige tout droit vers un Emery bis. J’attends que l’on me prouve le contraire. Tant de millions de dépenser et si peu de rigueur.

02.08.18

Permalien 09:53:27, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Le service de com. de Neymar fait dire à sa mère que le fiston est un "guerrier"

Neymar c’est comme Martine à la plage, Martine au théâtre ou Martine à la cuisine. Les matchs de Neymar - quand il joue !- ont tous des séquences pour vidéo-gag. Même pas besoin de montage spécial. Neymar voudrait qu’on le regarde jouer sans le toucher. Il croit que le football se joue sans adversaire quand il n’insulte pas ses partenaires comme son capitaine au PSG (T. Silva) qu’il a couvert de jurons en Russie parce qu’il avait rendu un ballon volontairement à l’équipe adverse. Ce geste de fairplay n’existe pas dans le bagage médiatique du Footix brésilien. Je n’échange pas un dribble de Garrincha contre toute la carrière de Neymar.

Comme Neymar est la risée du monde depuis ses roulades comiques en Russie, son service de com. est sans dessus-dessous pour sauver la machine à cash. Nos contemporains sont si débiles qui pensent comme on leur dit de penser. Ils renvoient aux chiens qui reniflent la pisse des ses frères à quatre pattes pour pisser au même endroit qu’eux. D’ailleurs chien et l’anagramme de Chine, le terrain économique favori de la brigade financière de la poule aux œufs d’or brésilienne.
Dans un premier temps, le service de com. nous a conté fleurette en nous disant que l’équivalent d’un frère Kardhasian est digne d’Antoine de Saint-Exupéry. A savoir qu’il est dans la vibration éternelle de l’enfance et qu’il n’a pas encore appris à perdre. Beau comme un roman de Musso et M. Lévy.
A présent, on nous balance une logorrhée parait-il maternelle. Ils font tous pour sauver le produit marketing car Neymar réussit l’exploit à gagner des millions sans quasi jamais jouer, sauf contre Dijon !
Voyer un peu ce que le service com. fait dire à la Mama:
-"Plusieurs fois dans notre vie, les choses ne vont pas comme nous le voudrions, surtout nos rêves et nos désirs. En tant que mère et je pense que la plupart des autres parents deviennent également tristes quand on parle de ses enfants, surtout quand on ne les connaît pas. Les gens connaissent le nom Neymar Jr, mais la personne que tu es, peu de gens savent. Nous sommes humains et avons des défauts. Il est mon fils… Je suis ta plus grande admiratrice et avec tout mon respect, ne te bat pas avec des mots et des accusations de ceux qui n’aiment pas leur prochain. Sache qu’il y a une minorité de gens qui t’aiment et qui connaissent ton cœur. Je t’aime et je serai toujours avec toi mon fils… Mon guerrier".
Tout ça est très amusant. On n’a pas fait dire ça à la mère de Cristiano Ronaldo. Il est vrai que le Portugais, lui, est un vrai champion, et non pas seulement une vedette pour Footix. Dire que Neymar est un guerrier c’est vraiment dire ce qu’il n’est pas.
Un guerrier, c’est Ronaldo, Ramos. Faut pas confondre, l’acier avec le contreplaqué.

01.08.18

Permalien 14:46:11, Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

L’Arlésienne Neymar n’a plus besoin de jouer avec le PSG. Sa marque suffit. Neymar annonce le cataclysme du e-football

Aujourd’hui, il est plus important d’exister sur le Net que de jouer porte d’Auteuil.Même quand on le critique, on parle encore de Neymar, c’est tout bénef ! Demain les écrivains seront stars sans écrire, remarquez, ils le sont déjà vu les torchons aux premières places de meilleures ventes. Il y avait les romans de gares. Neymar lui est un joueur d’aéroports. Un homme-sandwich qui se sert du football plus qu’il ne le sert. Et les médias institutionnels sont à plat ventre devant lui alors qu’ils fracassent Rabiot, pour finalement une peccadille. En fait, Neymar annonce l’avalanche de l’e-sport qui en est encore à son balbutiement. Les prochaines stars du football seront des vedettes virtuelles. Neymar en est le signe avant-coureur. Heureusement quand le e-football sera au sommet, je serai mort. Je ne veux pas voir ça. Le e-football est l’avenir car dans ce football-là il n’y a pas de blessés. Neymar y a donc sa place, lui qui se lamente toujours d’être agressé. Neymar est un héros de football comme une star de Téléréalité. Etre connu, ça suffit. Plus besoin de prouver.

Je ne fais pas une fixette sur Neymar mais c’est le cœur de l’actualité du football, avec le transfert de Ronaldo à la Juve et la victoire de la France à la Coupe du Monde 2018. Chaque jour, on en apprend un peu plus sur Neymar et cela n’étonne plus personne. Il est le produit de notre époque qui fait la part belle au voyeurisme entretenu par la famille Kardashian, cette apologie du vide rémunéré à prix d’or, et l’ère des réseaux sociaux qui ont érigé en loi le virtuel et ses déclinaisons.
Le fait qu’il ait signé à Paris suffit à faire l’événement. Il n’a même plus besoin d’y jouer. C’est comme si en 1960, Brigitte Bardot se contentait de s’afficher dans la presse sans avoir le besoin de tourner des films. Blessé lors du championnat de L1 2017-2018, il a zappé une très grande partie de la saison. En plus, il s’est fait soigner au Brésil pour fuir l’hiver français. Il habite à Bougival, pour lui le trou du cul du monde. Vous imaginez, passer de Rio, de Barcelone à la cité où jadis vivait Tourgueniev. Ah ! ce n’est pas Neymar qui irait visiter la superbe résidence de l’écrivain à deux pas du bunker de luxe loué par le PSG pour le Brésilien.
Les réseaux sociaux ont pris tant d’importance pour les sponsors que les matchs sont annexes car un match on peut le perdre et donc cela fait mauvais effet. Pour éviter ce genre de déconvenue, Neymar ne joue même plus. Il est en permanente représentation. Depuis sa ridicule Coupe du Monde 2018, où il a été balayé par la Belgique – vous imaginez le Brésil 1970 éliminé par un pays qu’aucun brésilien ne sait situer sur une carte- il se contente de jouer au football à 5.De le promotion, encore de la promotion à tout berzingue.
En Chine, il est partout sur les murs avec un téléphone dans les mains. Dans plein de capitales c’est comme ça. Les réseaux sociaux forment une toile d’araignée pour alpaguer des gens qui ne savent pas qui est Cruyff sans parler de Garrincha ou de Piantoni. Neymar pratique un football fait pour passer au Lido en attraction entre un ballet de seins nus et un phoque qui jongle avec un ballon.
En Chine, Neymar est sur les pubs d’Oppo, une entreprise d’électroniques. Je n’en veux pas. J’aurais trop peur de me faire arnaquer sur le produit.
Il y vante aussi les télés TCL. Jamais j’en achèterai une, ayant la frayeur qu’elle me claque entre les mains juste avant un match de la Juve avec CR7.
Il est aussi l’ambassadeur en Chine de Honda. Il est vrai qu’ils ne peuvent pas prendre Lewis Hamilton, lui, la vraie star de Mercedes. Des Honda je n’en veux pas non plus. Avec Neymar, Honda = faux départs, esbroufe, clinquant mais n’avance pas. Avec Neymar, Honda va droit dans le ravin.
Grâce à Neymar qui ne joue jamais, la L1 a été acheté par CCTV, la chaine publique chinoise. On voit le cercle vicieux. Le PSG accepte toutes les crasses de Neymar du moment que ça casque derrière.
Le programme d’intoxication du PSG auprès des Chinois comporte une invitation de 30 fans qui pourront voir trois joueurs du PSG. Trois autres joueurs du PSG apprendront à d’autres fans à faire un gâteau, oui vous avez bien lu ! Et cerise sur le gâteau, 21 autres intoxiqués du PSG pourront suivre un petit entraînement avec Maxwell et un coach annexe du pays. Maxwell, qualité prix !
Dans tout ça, le football n’est nulle part. Heureusement que j’ai vu des Nice-Reims, des matchs avec Dogliani, Susic, Dahleb, Rai, d’autres au Stade du Ray, avec Loubet et Serrus. Heureusement que j’ai rêvé sur le nom de Vignal que je n’ai jamais vu jouer. Sinon, je détesterais le football. Car le football business fait vomir. Si au moins, Neymar avait la politesse d’être humble comme Zidane. Qu’il ait au moins la décence de jouer.

31.07.18

Permalien 09:24:39, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GOOOOL DO BRASIL !  

La com. de Neymar tente de justifier tout son cinéma, en Russie

Risée de la planète, y compris au Brésil, pendant la Coupe du monde à cause de tout son cirque dès qu’on le touche, Neymar tente de justifier ses roulades qui le ridiculisent sur 95 % des réseaux sociaux. Bien sûr, ce n’est pas le joueur qui est en transit au PSG qui a rédigé le moindre mot. Il a une cellule de com. qui pense et agit à sa place.
Neymar blablate dans une vidéo réalisée par… Gillette car il faut toucher de l’argent de partout. Bientôt, il sera filmé quand il ira aux WC et c’est une marque de PQ qui raquera à chaque étron qui tombe. On notait bien les allées et venues aux toilettes de Louis XV. On a le roi que l’on mérite.
Dans le blabla, le Brésilien reconnaît qu’il exagère quand il se roule parterre. C’est tellement évident qu’il ne peut que le reconnaitre, a jugé son staff médiatique. Cependant, ils ne peuvent pas s’empêcher de dire. «La vérité est que je souffre sur le terrain». Il faudrait lui donner la vidéo de la chute du Belge Philippe Gilbert tombé dans la descente du col du Portet-d’Aspect. Le coureur du Tour de France s’est fracturé la rotule gauche. Son genou a presque triplé de volume. Sans se plaindre, le champion est remonté sur son vélo et a roulé 60 kilomètres ! Gilbert a fait un tout droit dans un virage puis est tombé dans un ravin… Une chute de 5 m dans la rocaille. Il a atterri dans les pierres, sur le dos. Voilà de la vraie souffrance, si loin du cinéma.
La chute de la déclaration de Neymar dépasse l’endentement : «Quand je pars sans donner d’interviews, ce n’est pas parce que je veux juste les lauriers de la victoire. C’est parce que je n’ai pas encore appris à vous décevoir. Quand je suis impoli, ce n’est pas parce que je suis un enfant gâté. C’est parce que je n’ai pas appris comment être frustré». Houlala, on dirait du Roland Barthes !
Et de poursuivre : «En moi il y a encore un garçon. Parfois il enchante le monde, parfois il agace tout le monde. Je me bats pour garder ce garçon en vie à l’intérieur de moi, mais pas sur le terrain. Vous pouvez penser que je tombe trop, mais la vérité est que je ne suis pas tombé, je me suis effondré [lors de l’élimination du Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde]. Cela fait plus mal que n’importe quel pas sur une cheville opérée». Ils évoquent l’enfance mais les simagrées de Neymar c’est le contraire de l’enfance, de la fraîcheur. Il ne s’agit que de calculs, de plan média. Ce qui l’énerve c’est qu’il voulait gagner la Coupe du Monde 2018 afin d’avoir le Ballon d’or 2018. Comme l’héroïne du conte de notre jeunesse, il a cassé son pot de lait: adieu veaux, vaches ! Adieu Ballon d’Or, World Cup ! Son rêve a été réalisé –pour l’instant à moitié, par son partenaire du PSG : “Kiki” Mbappé.
Et pour finir : «Seuls ceux qui tombent peuvent se relever. Vous pouvez continuer à me lancer des pierres. Ou lâcher ces pierres et m’aider à rester debout. Quand je suis debout, tout le Brésil est debout avec moi».
Il se compare au Brésil, rien que ça. N’est pas Pelé qui veut.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Septembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software