Catégorie: LA MAISON BLANCHE

25.08.16

Le tirage au sort de la C1 2017: PSG-Arsenal, Barça-City, ASM-Spurs, Juve-Lyon...

La plus belle compétition entre clubs au monde va connaître une nouvelle grande saison: le Real Madrid favori.

Groupe A
PSG
Arsenal
FC Bâle
PFK Ludogorets

Groupe B
Benfica Lisbonne
Napoli
Dynamo Kiev
Besiktas

Groupe C
FC Barcelone
Manchester City
Borussia Mönchengladbach
Celtic Glasgow

Groupe D
Bayern Munich
Atlético de Madrid
PSV Eindhoven
FC Rostov

Groupe E
CSKA Moscou
Bayer Leverkusen
Tottenham Hotspurs
AS Monaco

Groupe F
Real Madrid
Borussia Dortmund
Sporting Portugal
Legia Varsovie

Groupe G
Leicester City
FC Porto
Club Bruges
FC Copenhague

Groupe H
Juventus de Turin
FC Séville
Olympique Lyonnais
Dinamo Zagreb

13.07.16

Permalink 00:36:49, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Avec trois C1 et un EURO, le flamboyant C. Ronaldo, est déjà Ballon d'Or 2016. Messi et Griezmann sont lâchés loin derrière lui.

Cristiano Ronaldo est sans nul doute le sportif le plus jalousé du monde. Il dérange parce qu’il est plus célèbre que tous ces acteurs, chanteurs et j’en passe qui n’ont pas le dixième de son talent dans leur moyen d’expression. J’ai assisté à l’ascension de Ronaldo depuis sa jeunesse. C’est un travailleur acharné, quelqu’un qui se remet en cause sans cesse. Comme il rayonne en plus, il rend ivre de jalousie tous les impuissants de la terre qui vivent un vie de misérable car ils n’auront jamais sa grâce qui est innée. En France, on aime Poulidor et on déteste Anquetil. Pas moi.

Des comiques, des Ouvrard du Football attribuent à Antoine Griezmann, le Ballon d’Or 2016.
C’est un souhait, un désir, une volonté, un rêve.
Regardez le palmarès de Ronaldo et celui de Griezmann.
Un journal de football qui se veut original a titré: “Le vrai Ronaldo” en parlant du Brésilien. Grotesque.
Ronaldo dérange parce qu’il a tout.
J’ai toujours placé Ronaldo au-dessus de Messi.
Depuis le 10 juillet 2016, il l’est officiellement.
Messi n’a jamais rien gagné avec l’Argentine. Et Messi traîne le lourd boulet de la justice attaché à ses deux pieds.
Ronaldo, lui, vient de gagner l’Euro 2016.
Il n’a pas pu disputer toute la finale mais il porte son pays sur ses épaules depuis des années et des années.
En 2016, CR7 a gagné la C1 et l’Euro. Inutile d’aller chercher ailleurs le lauréat du Ballon d’or 2016.
Griezmann comme Messi incarne l’image du bon copain. C. Ronaldo lui c’est l’image de l’ennemi à abattre, on a bien vu ce qu’à fait la France en début de match. Ronaldo a subi les assauts de l’adversaire comme Henry reçu un gros tampon de Cannavaro en 2006, lors de la finale de la Coupe du Monde Italie-France.
Ceux qui voit Griezmann recevoir le Ballon d’or sont des ignorants, des incompétents qui suivent le football seulement quand la France passe les tours d’un grand tournoi.
Soyons un peu sérieux, dire que Griezmann mérite le Ballon d’or cela revient à dire que Paul Préboist va jouer James Bond. Jean Dujardin cela pourrait être bien mais Sean Connery c’était parfait. Je chambre un peu. Cela fait du bien de voir un joueur comme Griezmann qui respire la simplicité, la joie de vivre. Cela nous change des visages hermétiques, fermés à double tour qui semblent nous reprocher des fautes que l’on pas commises. Comme disait Malraux à propos de Jean Moulin … Le visage de la France lors de l’Euro 2016 fut celui de Griezmann. Ecoute, jeunesse de France…
Les Français sont tombés amoureux de Griezmann parce qu’il raconte une autre Histoire que celle de Karim Benzema. Voilà une vérité qu’il faut se prendre dans les gencives !
Griezmann est très sympathique, c’est un bon joueur, renard des surfaces, sachant jouer sans ballon- ce qui ne s’apprend pas- mais il est encore au ras du sol et n’a qu’un pied sur l’échelle. Ronaldo, lui, c’est le mythe de Sisyphe en permanence. Il a réussi à s’imposer en Premier League et en Liga. Il a obtenu le Ballon d’or alors que Blatter (ex FIFA) avait appelé à voter Messi quand Platini (ex UEFA), lui, avait désigné Ribéry.
Ronaldo ne mord pas ses adversaires, n’est pas trempé dans des histoires de tapin et de sextape, n’escroque pas le fisc. En plus, il est beau, grand, jeune, intelligent, riche, célèbre, en bonne santé et il gagne ! C’est donc un homme à abattre.
La victoire à l’Euro de Ronaldo, fer de lance du Portugal, est mille fois méritée.
Il ne faut pas confondre Ronaldo avec Ibrahimovic et Beckham, deux icônes médiatiques qui n’ont jamais fait gagner leur pays.
Ronaldo vend des slips, comme Beckham, mais il est avant tout un footballeur, un compétiteur, un winner.
Cela fait dix ans que j’ai élu Ronaldo meilleur joueur de sa génération. Devant Messi. L’Argentin n’a jamais quitté la nurserie du Barça.
Ronaldo n’a jamais eu de Xavi et d’Iniesta.
Ronaldo est à présent dans les dix plus grands footballeurs de tous les temps car il a:
Talent + Durée + Palmarès.

**Palmarès d’Antoine Griezmann/ Atletico Madrid, né le 21 mars 1991 à Macon (France)

Segunda División 2010, Real Sociedad
Supercoupe d’Espagne 2014, Atlético Madrid

**Palmarès de Cristiano Ronaldo/ Real Madrid, né le 5 février 1985, Funchal (Portugal)

Manchester United
Premier League 2007, 2008, 2009
FA Cup 2004
Football League Cup 2006, 2009
FA Community Shield 2007
UEFA Champions League 2008
FIFA Club World Cup 2008

Real Madrid
Liga 2012
Copa del Rey 2011, 2014
Supercopa de España 2012
UEFA Champions League 2014, 2016
UEFA Super Cup 2014
FIFA Club World Cup 2014

Portugal, 133 sélections, 21 buts
UEFA European Championship 2016

Ballon d’Or 2008, 2013, 2014

11.07.16

Permalink 22:20:44, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Portugal champion d'Europe face à la France qui a cru gagner le titre en battant l'Allemagne en 1/2 finale...

Le Portugal a enfin gagné un trophée! A l’extérieur en plus… Cet immense pays de football l’avait toujours raté. Le pays d’Eusebio, de Figo et de Ronaldo est récompensé. La France, s’est vue trop belle. Tout le pays paradait déjà à l’image du nouveau bus de célébration des Bleus qui les attendait avec la décoration du vainqueur. Quel manque de respect ! En 2010, les Tricolores sont restés dans le bus et en 2016, ils ont fini par ne pas monter dedans…

Dimanche 10 juillet 2016
Finale de l’Euro
France 0-1 Portugal
But du Portugal dans les prolongations: Eder (109e)

Sans être Madame Soleil, j’ai écrit dans mon dernier post:

“PS: Payet va-t-il être titulaire contre le Portugal ? Il a été en dessous de tout contre l’Allemagne. Les médias le surprotègent à la différence d’autres joueurs qu’on accable à la moindre passe à l’adversaire. Et Martial pourquoi est-il aux abonnés absents ? Est-il blessé ? Tant que la France gagne certaines questions ne se posent pas.”

Puisque la France a perdu alors:
1/ Pourquoi Payet a-t-il joué contre le Portugal alors qu’il avait la légèreté d’un scaphandrier depuis deux matchs. Grosse erreur de coaching. Payet ce n’est pas Platini. Il fallait se réjouir des services rendus auparavant et ne plus insister avec lui. Le revoir sur la feuille de match n’était pas du tout une urgence. En football, comme ailleurs, il faut toujours se remettre en question. Bon mardi ne garantit pas d’être bon vendredi.
2/ Martial reste une énigme. Pourquoi l’avoir pris pour le faire jouer si peu. Il n’avait pas le destin du coiffeur. Il aurait du jouer plus, être utilisé comme joker. Est-il blessé dès le départ du stage ? Sinon sa percussion aurait dû être plus utilisée.

Lloris a fait un grand tournoi mais il n’a pas pu faire le sans faute. Ce n’est qu’un homme aussi grand soit-il.
Blessé dès le début du match, dans une action où il fut pris en tenaille par Payet et Evra, Ronaldo a vite quitté le terrain, en pleurs. J’ai apprécié de voir Didier Deschamps se lever pour venir serrer la main de Ronaldo évacué sur civière.
Au lieu d’attaquer à fond pour “tuer” le match quand le Portugal était touché, les Bleus ont semblé sonné. C’est le paradoxe !
La sortie de Ronaldo a soudé encore plus les Portugais comme lorsqu’on joue à dix après une expulsion.
Le but d’Eder est magnifique.
Auparavant, Gignac a tiré sur le montant. A 0-0, le Portugal aussi.
Sissoko a été aussi énorme que Payet fut inoffensif, ânonnant un football de cinquième zone.
Griezmann n’avait plus de jus. Pogba non plus.
Le Portugal a gagné et ce n’est pas un hold-up.
Les fanatiques des Bleus diront que la France a eu un jour de repos en moins que le Portugal depuis les 1/2 finales. Les mêmes n’ont rien dit quand dans les tours suivants, la France a eu de longues plages d’attente par rapport aux autres équipes.
La vérité c’est que depuis France-Allemagne (2-0), la France, médias compris, criait victoire de manière stupide. Il restait un match et ce match elle croyait le gagner facilement, pire elle l’avait même gagné avant de la jouer !
Quand on oublie le football, il se rappelle à vous.
L’homme du match ce fut finalement Ronaldo qui pleure, Ronaldo qui rit.
Ronaldo a suffisamment fait pour son pays dans le passé.
Pour résumer sa saison c’est très simple: il a été double vainqueur de Griezmann en finale de C1 2016 et en finale de l’Euro 2016.
Ronaldo a dores et déjà le Ballon d’Or 2016.
Le véritable homme de la finale fut le portier portugais Rui Pedro Patricio. Et s’il a brillé c’est que les Français ont cadré plusieurs tirs.
Les Bleus ont été reçus par l’actuel locataire de l’Elysée. Tout va bien. Toujours Poulidor à la place d’Anquetil. La récupération politique est écoeurante. N’est pas Nelson Mandela qui veut. Pitoyable de voir la mendicité d’un peu de gloire. En football il n’y a pas de 49.3 pour marquer des buts en force.
Moralité: le scalp de Ronaldo a été vendu bien trop tôt.
Et c’est un joueur de L1 qui a gagné l’Euro: l’unique buteur de la finale, Eder, joue à Lille.
Au plan français, il faut reconnaître que Deschamps a réinstallé une autorité avec la fin des joueurs qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. On a vu des footballeurs qui ont cassé la vitre qui les sépare du public. Des joueurs qui sourient sincèrement.
Un regret: avoir mal géré l’après France-Allemagne (2-0).
Un fait certain: pas de score bizarroïde puisque le pays organisateur a perdu. Parfois j’ai de gros doutes.
Et aussi, on football, il faut être sans pitié et savoir faire tourner son effective.
En finale, on a vu des joueurs français complétement carbonisés. Comme quoi les coiffeurs ne sont là que pour être des supporters à demeure. Rien de plus. Dommage. Un coiffeur en bonne santé physique cela peut être mieux qu’un bon joueur sans jus.
Attention! Le prochain tournoi, la Coupe du Monde 2018 se déroule en Russie. A l’extérieur ce ne sera pas la même chanson de gestes.
L’image de la France- je parle bien entendu de l’équipe de France et non pas du pays qui a les politiciens qu’il mérite- est restaurée médiatiquement. Le terrain c’est autre chose. On ne gagne pas à tous les coups.

PS: vu sur L’Equipe. fr, le 11 juillet à 11 h 20:
“Qui va gagner le prochain Ballon d’Or ?
Griezmann: 62 %
Ronaldo: 32 %
Autres: 6 %”
No comment !

08.07.16

Permalink 23:57:33, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La finale de l'Euro 2016 France-Portugal est la revanche de la finale C1 2016 entre Griezmann et Ronaldo

La finale de l’Euro 2016 France-Portugal va opposer Antoine Griezmann et Cristiano Ronaldo.
C’est la revanche de la finale de la C1 2016 remportée aux tirs au but par le Real Madrid. On se souvient que C. Ronaldo marqua le tir au but décisif, le dernier. Griezmann réussit le sien mais il rata un penalty dans le cours du jeu.
Désormais, depuis la victoire de la France en 1/2 contre l’Allemagne, les joueurs français ont pris du galon.
La victoire change tout: elle rend beau, elle rend intelligent.
Quand ils gagnent, tous les entraîneurs du monde ont raison.
La France est plus un groupe que le Portugal qui est en fait le FC Ronaldo.
La France a plusieurs joueurs clés: Lloris (un vigile haut de gamme), Sissoko (puissance et vitesse), Griezmann (renard des surfaces) et Giroud (mur humain pivotable)
C. Ronaldo et Griezmann n’ont rien à voir.
Le Portugais est depuis des années une icône mondiale sans jamais avoir commis la moindre écart. Un professionnel irréprochable. Toujours bien préparé physiquement. Compétiteur, winner, assoiffé de buts et de victoires.
Griezmann, lui, est en train de changer de statut: de bon à très bon joueur. Il va devoir confirmer et faire aussi bien en finale qu’en 1/2 finale. Il aura l’avantage du terrain, du public, de la bonne pression.
A noter que Griezmann est allé en Espagne car le football français ne croyait pas en lui. Cela rappelle le destin de Platini que l’on jugea aussi pas assez costaud du côté de Metz. L’Espagne qui sait aimer Messi, Xavi, Iniesta… a vu les qualités de Griezmann.
C. Ronaldo veut à tout prix un titre avec la sélection. Pour en terminer avec son match à distance avec Messi. L’Argentin a annoncé sa pitoyable retraite internationale comme s’il était un vieillard. La conquête de l’Euro par Ronaldo lui permettait d’avoir un quatrième Ballon d’or, soit d’égaler Messi qu’il renverra dans un salon d’antiquités. Une victoire française pourrait voir arriver Griezmann sur le podium, mais pas sur la plus haute marche à moins de faire six buts contre le Portugal.
C. Ronaldo est un adepte de la salle de musculature. Il est ivre de lui-même mais c’est un As de Cœur qui peut profiter de bons partenaires qu’il met en lumière: Nani, Renato Sanches. En défense, il y a le roc Pepe, et Bruno Alves, avec sa sublime tête d’Indien, a lui un talent considérable.
A. Griezmann est moins Robocopp mais il sait très bien rester en embuscade pour frapper là où ça fait mal.
La non sélection de Karim Benzema a libéré Griezmann, c’est une évidence.
Bientôt va se poser la question du retour de l’exclu.
Celui de Sakho est évident. Le défenseur a été scandaleusement suspecté de dopage. Cela lui a coûté sa place à l’Euro: préjudice sportif et préjudice financier.
Un vrai abus de pouvoir.

07.07.16

Fisc, fisc rage ! C.Ronaldo a la santé pendant que Messi est à la Santé

Dimanche 10 juillet 2015, 21 h
Finale de l’Euro
Portugal - Allemagne ou France

Fisc, fisc rage ! Pendant que C. Ronaldo est éclatant de santé, Messi, lui, est à la Santé. Enfin presque, en Espagne on ne va pas au violon si l’on est condamné à moins de deux ans de prison.
Le paternel de l’Argentin s’est mélangé les pinceaux dans la comptabilité du fiston qui n’y est pour rien, cela on le lui accorde volontiers. Argentin, si on enlève IN ça fait Argent
C. Ronaldo est en finale de l’Euro, il ne reste plus qu’un match pour décrocher le Graal.
Il a fait un parfait Euro, masquant son talent parfois, marquant les buts au bon moment.
Il tire son groupe vers le haut.
En début de 1/2 finale contre le Pays de Galles il a été fortement marqué à la culotte par un bourreau gallois. Constatant les faits, CR7 s’est excentré. Résultat ? Un but, plus une passe décisive. Et son bourreau rendu agneau a été remplacé par son entraîneur.
Renato Sanches, c’est le cheval. Ronaldo, le cavalier.
Sanches est à l’écoute de son idole qui l’aide a maintenir la cadence infernale imposée par sa jeunesse.
Quand Sanches accélère c’est tout le Portugal qui avance.
Ronaldo est en route vers son 4e Ballon d’Or. Cerise sur le gâteau. C’est un joueur ultra collectif. Il ne joue jamais en football simple messieurs.
L’Euro lui tend les bras.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Octobre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software