Catégorie: LA MAISON BLANCHE

18.12.14

La galaxie des "Saigneurs du sport" et autres bad boys panthéonisés par Pascal Paillardet

Il y a ceux qui ont servi le football comme Best et ceux qui s’en servent comme tant d’intermittents du talent.

Pascal Paillardet doit être remercié rien que pour avoir mis à l’honneur Claudio Gentile, le défenseur italien champion du monde 1982. L’auteur l’a rangé dans la catégorie: “Faucheurs, débroussailleurs et tondeuses à gazon". On voit que Pascal Paillardet ne manque pas d’humour. Et de connaissance car sans Gentile, le football n’aurait pas ses acteurs de l’ombre qui sont indispensables aux équipes qui veulent gagner quelque chose. Gentile c’est le soldat inconnu dans toute sa splendeur. Blessé, il pouvait se relever et dézinguer encore une compagnie d’artilleurs. Tout ça pour vous dire que c’était le genre de gars qui savait ce que veut dire professionnalisme et amour du maillot. Ce joueur me fascinait par son charisme: dur sur l’homme, fier, courageux, intelligent, grand lecteur de jeu, un mur en béton coulissant. Quand je le voyais j’étais fier d’avoir des origines italiennes alors que lui en avait des libyennes.
Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains met en lumière des seconds rôles du sport et d’anciennes gloires, de tous les sports, pas que du football, c’est ce qui fait sa grande originalité : Tonya Harding (la puncheuse du patinage), Gavin Henson (le “Beckham du rugby gallois), Jody Cundy ("cycliste amputé de la jambe droite à l’âge de trois ans"), Bodin Issara (champion de badminton)… Il y a aussi des stars comme Lance Armstrong que tout le monde a mis plus bas que terre alors qu’il s’est dopé comme Coppi et Anquetil. On sait que dans les autres sports ce n’est pas non plus très clean. Pourquoi Anquetil a pu dire “mes fesses sont des écumoires” tant il se piquait sans qu’on retire son nom du palmarès ? Parce qu’il était Français. Et la “bomba’ (amphétamines) de Coppi ? Armstrong a fait passer le dopage à l’ère moderne. Le dopage fait partie du cyclisme comme la mort de la vie.
Etes-vous prêt à vous doper pour gagner le Tour ? Moi, non. Les champions sont des êtres à part. Je respecte infiniment Armstrong qui est revenu de la mort: il avait des métastases dans le cerveau! Il avait le droit de prendre des médicaments. Quand il était en course, on le lui permettait. Il a été contrôlé tant de fois sur la route du Tour et on l’a toujours laissé repartir le lendemain matin. Pourquoi ne l’a-t-on pas pincé dès sa première victoire dans la Grande Boucle ? Dès qu’il a arrêté sa carrière, on l’a “assassiné". Je me demande comment cet orgueilleux fait-il pour vivre alors qu’on lui a tout retiré ? Lui, drogué ? Non, c’est Maradona qui se droguait. Armstrong a juste utilisé la médicalisation comme tous les grands cyclistes de l’Histoire. On n’a pas inventé l’expression “charger la mule” pour rien. Et les premiers règlements du Tour de France stipulaient que les apports médicaux étaient à la charge des coureurs. Lance Armstrong a un mental d’exception. Je ne suis pas dupe de l’hypocrisie: quand on a des cas de dopage positif en L1 et L2 on n’inquiète pas les joueurs, on dit qu’il s’agissait de “contrôles expérimentaux". Un champion du monde de football français s’est fait pincer mais on a parlé de “vice de forme” dans la procédure. Ainsi de suite.
Le très bel album de Pascal Paillardet est celui d’une passion. Le jeune Paillardet reste un blessé de Séville. Il n’a jamais oublié la charge de Schumacher (Harald) sur Battiston lors de la 1/2 finale de la Coupe du Monde 1982. Ce soir-là, la France de Platini-Giresse-Tigana était la plus belle équipe de la terre. Il ne suffit pas d’être bon pour gagner, la preuve en reste la défaite des Français aux tirs au but de France 3-3 RFA. Les Allemands étaient plus violents, c’est tout.
Pascal Paillardet propose une prose où il entremêle très bien les faits, le récit journalistique, les propos recueillis les plus significatifs et les annotations personnelles. Sa galaxie comporte Maradona, Best et Cantona, trois noms qui brillent encore dans le cerveau de ceux qui connaissent vraiment le jeu. Quand je vois jouer Ribéry et Nani, je pense à Magnusson et à Waddle tant je n’embête! Aujourd’hui on paie des Solex au prix d’une Ferrari. Les joueurs au football quelconque ont de la chance de vivre en 2014. Je préfère un tâcheron comme Stiles, ex MU. Là on était en présence d’un vrai footballeur, pas une invention médiatique. Il y a des joueurs au grand palmarès qui ne m’ont jamais fait vibrer, par exemple Henry. Sa retraite ne me fait ni chaud ni froid. C’est un grand homme d’affaires. Chapeau ! Il a gagné des titres en équipe de France grâce à Zidane et au Barça grâce à Messi. A Arsenal ? Deux championnats en 8 saisons. Cantona n’a pas établi de record de buts mais il a gagné 5 championnats anglais avec deux clubs différents entre 1992 et 1997. Henry est un joueur de football simple messieurs. Cantona était un vrai footballeur collectif, il faisait jouer les autres. Pour en revenir au livre de Pascal Paillardet, on remarque l’absence de “Titi". Même sa main contre l’Irlande ne l’a pas fait entrer dans les Bad Boys. On ne se rappelle même plus de sa présence dans le bus de la honte 2010 ni de sa visite en catimini chez Sarkozy. Ce n’est pas un hasard s’il devient consultant en Angleterre. Là-bas on lui donne beaucoup d’argent parce que le football anglais est diffusé dans le monde entier tandis que la L1 est du niveau du championnat albanais. Vous enlevez Ibrahimovic au PSG, il reste qui ? Berbatov à Monaco. Ces deux joueurs sont à la retraite. Ils sont en France pour ramasser encore un peu de monnaie dans un championnat sans pression. Vous croyiez qu’il y a de la pression à la Turbie à part celle des jets d’eau pour arroser la pelouse ? La pression de la Turbie c’est quoi pour Berbatov qui a joué à MU ?
Cet album anti langue de bois est un hymne au sport qui n’a rien à voir avec les commentaires insipides à 90 % des chroniqueurs habituels.
Un constat: tous les athlètes du livre de Pascal Paillardet déraillaient parfois mais on se souvient d’eux. Leur train finissait par arriver. Les autres se sont perdus en route. On les a oubliés.

-Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains, de Pascal Paillardet. Huginn & Muninn, 216 p., 39,95 €

13.12.14

Permalink 16:23:58, Catégories: LITS ET RATURES, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Après le Nobel de Modiano, j'attends le Ballon d'Or de C. Ronaldo

CR7 est en route pour son 3e Ballon d’Or. Ils sont où ses détracteurs ? Dans les poubelles du net. J’ai toujours aimé Ronaldo. Je célébrais son talent à Europe 1 à son arrivée à MU quand autour de la table tous lui taillaient des costards trois pièces.


Cristiano Ronaldo a déjà inscrit 25 buts en 14 matchs de championnat auxquels il faut rajouter 5 buts en Champions League, ce qui fait un total de 29 buts !

Classement des meilleurs buteurs de la Liga 2014-2015, le 13 décembre 2014:

1 Ronaldo Cristiano/ Real Madrid 25 buts 14 matchs
2 Messi Lionel/ FC Barcelone 13 buts 14 m
3 Neymar/ FC Barcelone 11 buts 13 m
4 Bacca Carlos/ Séville FC 10 buts 14 m
5 Benzema Karim/ Real Madrid 8 buts 13 m

Bon des deux pieds, de la tête, sur coup de pied arrêté, Ronaldo est l’un des 10 plus grands joueurs de l’Histoire depuis un siècle. Il se remet en questions à chaque match. Il sait aussi être passeur quand il le faut.

Histoire de rire un bon coup voici le Top 20 en nombre d’abonnés sur Twitter (10 décembre 2014):

1 Real Madrid/ Liga 13 800 000
2 FC Barcelone: Liga 13 400 000
3 Arsenal/ Premier League 4 900 000
4 Chelsea/ Premier League 4 760 000
5 Galatasaray SK/ Süper Lig 4 540 000
6 Manchester United/Premier League 3 900 000
7 Fenerbahçe SK Süper Lig/ 3 710 000
8 Liverpool/ Premier League 3 560 000
9 Milan AC/ Serie A 2 300 000
10 Manchester City Premier League 2 150 000
******************************************************
11 Paris Saint-Germain/ L1 1 760 000
16 Olympique de Marseille/ L1 1 200 000

01.12.14

OFFICIEL: Ronaldo CR7 grand favori pour un 3e Ballon d'Or (Série en cours)

Quand CR7 jouait à Man United, les médias institutionnels ont négligé CR7 qui était en pleine construction. Depuis 10 ans, CR7 répond présent chaque saison. Il n’a rien à voir avec ces faux champions français dorlotés par la presse, inutile de citer des noms. L’an passé les médias français ont fait le forcing pour que Ribéry soit le lauréat. Il est où cette année ? Les médias français n’ont pas peur du ridicule: ils ont fait croire que la France allait gagner la Coupe Davis 2014. En face, ils oubliaient qu’il y avait Roger Federer et ses coéquipiers, tous excellents. Le plus intelligent footballeur français actuel est sans doute Karim Benzema: il s’est mis au service de Ronaldo avec tout le bénéfice qu’il en a à tirer. Résultat, Benzema fait une très belle carrière au Real Madrid où sa qualité de passe est vraiment hyper performante, dans la réalisation et la lecture de jeu. Ronaldo va recevoir un 3e Ballon d’Or amplement mérité. Il n’a pas été écrasé par la récompense comme Kaka par exemple. Neuer fera un beau second. Le goal allemand est prétentieux quand CR7 est orgueilleux. Vive Ronaldo !

Lundi 1 er novembre 2014
La sélection officielle du podium pour le Ballon d’Or 2014 est connue.
Le trophée sera décerné, à l’un des trois joueurs nommés, le 12 janvier 2015.
Ronaldo est favori car c’est un attaquant, comme l’a dit de manière, à la fois, hautaine et désabusée, le portier allemand champion du monde Neuer qui regrette que l’on ne se souvienne pas des buts qu’il a… stoppés ! Pas avare d’une gentillesse, il a traité CR7 de marchands de slip, confondant avec Beckham. 3e du Ballon d’Or 2013, Ribéry a disparu des radars.

1/ Cristiano Ronaldo
2/ Lionel Messi
3/ Manuel Neuer

Le double Ballon d’Or (2008 et 2013) maintient toujours son infernal rythme statistique: meilleur buteur du Championnat d’Espagne la saison dernière (31 buts) et de l’exercice actuel (20 buts en 13 journées), CR7 est devenu au printemps 2014 le meilleur buteur de l’Histoire sur une saison de Ligue des champions (17 buts).

Pronostic pour le Ballon d’Or 2014:
1/ Ronaldo CR7 (Portugal, Real Madrid)
2/ Neuer (Allemagne, Bayern Munich)
3/ Messi (Argentine, Barcelone)

Sélection pour le meilleur entraîneur (en gras mon lauréat:

Carlo Ancelotti (Italie / Real Madrid)
Joachim Loew (Allemagne / équipe nationale allemande)
Diego Simeone (Argentine / Atlético de Madrid)

Prix Puskas, meilleur buteur:
J’ai voté Robin van Persie pour son but exceptionnel en Coupe du Monde: fantastique tête plongeante lobée

Mon onze pour 2014:
Neuer
Alba (Es), Kompany (Be), Godin (Ur), Lahm (Al)
Bale (P-Ga), Pirlo (It), Pogba (Fr), Hazard (Be)
C. Ronaldo (Po), Messi (Ar)

C.Ronaldo n’a jamais renoncé à conquérir le Ballon d’Or.
C’est la marque d’un champion. Il n’a pas abdiqué devant la forte poussée médiatique de Messi car la presse entière, sauf la portugaise, n’a pas cessé ce casser du Ronaldo disant qu’il passait son temps en boite. Un tissu de mensonges.
Au lieu de laisser le champ libre à Messi, CR7 s’est accroché au point de remporter une deuxième C1, cette fois avec le Real Madrid.
Au fil du temps, il est redevenu le numéro 1 mondial dès lors que le mental de Messi s’est effondré suite à ses déboires avec le fisc espagnol.
La voie est libre pour un 3e Ballon d’OR attribué au Portugais. C’est comme si Poulidor battait régulièrement Anquetil.
CR7 a un mental d’acier. Il n’est pas comme ce genre de faux champion qui s’est fait porter pâle quand est arrivé l’heure de croiser le fer contre Roger Federer. Aucun sportif ne joue à 100% de son physique. Il faut combler la douleur par une force mentale fantastique.
Certains disent que le gardien allemand Neuer mérite le Ballon d’Or. Je le pensais vu son impact lors de la conquête de la Coupe du Monde 2014 par l’Allemagne. Le hic c’est que Neuer est aussi prétentieux que talentueux. Il est hautain comme on est blond ou brun. De surcroît, il vient de traiter CR7 de marchand de slips. Il le confond avec Beckham !
CR7 est mon favori. Le vote est déjà fait. Le retour de forme de Messi arrive trop tard, il a été transparent pendant tout 2014. Ou presque. Jamais CR7 n’a passé une saison blanche. Sa condition physique est irréprochable depuis 10 ans. Il n’est quasi jamais à la rue.
Rien n’est aisé. Regardez Ozil. Cet immense joueur depuis qu’il est Arsenal a disparu de la circulation. CR7, lui, est passé de Man United au Real Madrid, en s’améliorant !
Ronaldo est souvent frappé du délit de belle gueule. On lui reproche d’être beau, riche et célèbre.
Ce qu’il a de fantastique chez CR7 ?
Il peut piquer un sprint de 100 m et être assez frais au bout pour faire un geste technique.
Messi ne fait jamais ça, c’est un joueur par brèves accélérations qui reste dans sa zone.
Les médias ont voulu faire de CR7 le sale beau gosse capricieux pendant qu’ils installaient Messi dans le rôle du petit frère à protéger. Cela n’a pas marché !
Au lendemain du nouveau record de buts inscrits en Ligue des champions établi par Leo Messi, Cristiano Ronaldo a répondu par un but décisif en C1. Bien servi par Karim Benzema, CR7 a permis au Real Madrid de s’imposer sur la pelouse de Bâle (1-0). Benzema a de l’influence sur le jeu offensif du Real: il marque des buts et a fait 10 passes décisives. Invaincu depuis deux mois et demi, le Real a signé en Suisse sa 15e victoire consécutive.
Après la 5e journée de C1, on connaît dix des seize équipes qui seront en course début 2015, en huitièmes de finale: le Real Madrid, l’Atletico, Arsenal, Barcelone, PSG, Dortmund, Bayern Munich, Porto, Chelsea et Shakhtar Donetsk.

Nombre de buts en C1 de Messi: 74
Nombre de buts en C1 de C. Ronaldo: 71

Messi
Meilleur buteur de l’Histoire de Barcelone: 371 buts, série en cours
Meilleur buteur de l’Histoire de Liga: 253 buts, série en cours
Meilleur buteur de l’Histoire de la C1: 74 buts, série en cours
4 Ballons d’Or: 2009, 2010, 2011, 2012
3 Souliers d’Or
3 C1
6 Liga

Ronaldo CR7
Meilleur buteur sur une saison de C1: 17 buts (2013-2014)
Meilleur buteur de l’Histoire de la sélection portugaise: 52 buts, série en cours
Corecord de triplés en Liga: 22, série en cours
2 Ballons d’Or: 2008, 2013
3 Souliers d’Or
2 C1
3 Championnats d’Angleterre avec Man United
1 Liga

04.11.14

Le Real Madrid reçoit Gerrard, le clown de Liverpool, pendant que MU est à la maison devant la télévision

Mardi 4 novembre 2014, 20 h 45/ beIN SPORTS 2
Champions League, match de poules
Real Madrid - Liverpool (1)

Où sont les joueurs de MU ?
Devant la télévision.
C’est inadmissible!
Le club est passé du toit du monde à la cave du dernier mauvais restaurant.
Moyes puis van Gaal me forcent à tromper MU avec le Real Madrid !
Le football est mort à Man United. Pour l’instant, il n’y a rien à voir.
Regarder un match de MU depuis le départ de Sir Ferguson c’est comme regarder un tableau de Bernard Buffet, il y a la mort de partout, pas un seul souffle de vie.
Les joueurs de van Gaal jouent à MU comme s’ils jouaient à QPR.
Ils portent un bout d’étoffe rouge. Ils font honte au maillot.
Van Gaal ne sait pas mettre en place un tourbillon positif.
Je suis certain que Sir Ferguson et Sir Charlton pensent comme moi. Je connais par cœur MU. Il faut d’abord être heureux à l’entraînement, et quand je vois la tête des Red Devils en 2014, ils ne respirent pas la joie de vivre. Sans gaîté au cœur, on n’obtient rien. La vie devient lourde, pesante, oppressante.
Je ne veux plus voir ce spectacle affligeant.
Cela fait des décennies que je regarde tous les matchs de MU.
Attention! Les petits mancuniens ne peuvent pas vibrer en voyant des bras cassés à Old Trafford. Attention! Les fans ont aussi peuvent prendre le droit de changer de club !
City-United (1-0)ce fut un match minable. City a gagné sans forcer.
Je veux voir du football, et non pas des cadavres habillés de rouge.
Les joueurs actuels de MU - Rooney compris- n’avancent pas, ils reculent.
Le meilleur c’est Fellaini… au secours !
Et qui est l’autre Red Devil le plus en vue: le gardien De Gea. C’est dire qu’il est bombardé.
Les gens se moquaient de P. Evra. Les gens c’est-à-dire les imbéciles. Evra a plus de grinta que tout le vestiaire actuel de MU qui n’est plus qu’une volière de danseuses. Où sont les hommes ?
Carlo Ancelotti ? Voilà un vrai coach.
Ce soir, je m’attends à voir un 5-1 pour le Real Madrid. Les Madrilènes d’Ancelotti ont un jeu vertical, ils ne passent pas leur temps à donner le ballon en retrait comme les joueurs de van Gaal.
J’espère que le Gerrard va jouer. J’adore les clowns.
Louis van Gaal a fait le mauvais choix: il fallait recruter James Rodriguez et non pas Di Maria qui est sans doute le Pastore de MU. L’Argentin ne fait de plus en plus l’effet d’un gringalet auquel on a donné le premier rôle alors que c’est un figurant. Maradona il en avait 100 dans chaque orteils des Di Maria.
Voir le Real c’est voir l’ami Cristiano Ronaldo, le Red Devil exilé à San Bernabeu comme moi.
Que fait Sir Ferguson ? Va-t-il longtemps accepter que l’on assassine MU ? Moi, je ne l’accepte pas !
Regarder un match de MU sous van Gaal c’est de la torture visuelle.
Quand on a le plus grand studio d’Hollywood on n’y tourne pas des navets.

(1) Le Real a gagné 1-0 grâce à un beau de Benzema. Liverpool a été très médiocre. Pendant la première mi-temps, les Reds n’ont pas tiré une seule fois au but. Le Real a joué vite, très vite. Avec un peu plus d’adresse, les Madrilènes l’auraient emporté sur un score large. Gerrard n’a joué que vers la fin. Un petit tour de piste. Quel clown ! Incapable de gagner un championnat depuis qu’il joue. Cela suffit à mon bonheur mancunien. MU ne gagne plus mais savoir que Liverpool est toujours aussi nul cela fait très plaisir. Plaisir sadique du fan adverse… On se console comme l’on peut. Jules Renard a dit qu’il ne suffisait pas d’être heureux: il fallait que l’autre ne le soit pas ! MU en 2014 s’est arsenalisé. Les Red Devils ne gagne plus rien, une équipe en bois. MU est devenu Nothing United. Et ce rien, je vous le laisse comme disait Léo Ferré.

28.10.14

Les 23 noms pour le Ballon d'Or 2014 avec Ronaldo en super favori

Mon podium: C. Ronaldo parce que c’est un superbe ambassadeur du football, bien plus charismatique que Messi qui n’a plus le rayonnement des années passées. Ensuite, je distingue Neuer et Robben.

La FIFA vient de rendre public sa liste des 23 prétendants au Ballon d’Or 2014.
On sait que désormais la FIFA a pris le relais de France Football ce qui donne encore plus de résonnance au trophée. Les votes ont changé. Ils sont plus ouverts alors qu’avant seuls les journalistes de FF et ses correspondants n’avaient droit au bulletin.
L’attribution aura lieu en direct de Zurich le 12 janvier 2015. Auparavant, on connaîtra le podium des trois premiers dans l’ordre alphabétique.
La question est simple. Qui doit-on récompenser ?
Un champion du monde 2014 ? Dans cas, je désigne le gardien Neuer ou Bastian Schweinsteiger, pour l’ensemble de sa carrière. Neuer serait le second goal récompensé après Yachine. Le capitaine Philipp Lahm peut aussi le recevoir pour tout ce qu’il a apporté au football.
Doit-on récompenser le plus régulier ?
Dans ce cas c’est Cristiano Ronaldo qui a été déterminant lors de la conquête de la 10e C1 par le Real Madrid.
Ronaldo est toujours passionné par le jeu. Il joue comme si c’était un mort de faim. Jamais blasé, et surtout on le sent pleinement réalisé alors que Messi ne respire pas la plénitude.
Autre joueur méritant ?
Arjen Robben. Super bon au Bayern Munich et avec les Pays-Bas.
Trois absents notables ?
Suarez: sa morsure d’un Italien l’a disqualifié.
Klose: le meilleur buteur de l’Histoire de la Coupe du Monde est outrageusement oublié.
Ribéry: disparu des radars.
Que vient faire Mascherano dans la liste ?
Benzema y a sa place. Il est beaucoup plus imposant qu’avant. Il a franchi un cap avec Ancelotti.

Voici la liste des 23 pré-sélectionnés :

Gareth Bale (Pays de Galles)

Karim Benzema (France)

Diego Costa (Espagne)

Thibaut Courtois (Belgique)

Cristiano Ronaldo (Portugal)

Angel Di Maria(Argentine)

Mario Goetze (Allemagne)

Eden Hazard (Belgique)

Zlatan Ibrahimovic (Suède)

Andres Iniesta (Espagne)

Toni Kroos (Allemagne)

Philipp Lahm (Allemagne)

Javier Mascherano (Argentine)

Lionel Messi (Argentine)

Thomas Mueller (Allemagne)

Manuel Neuer (Allemagne)

Neymar (Brésil)

Paul Pogba (France)

Sergio Ramos (Espagne)

Arjen Robben (Pays-Bas)

James Rodriguez (Colombie)

Bastian Schweinsteiger (Allemagne)

Yaya Toure (Côte d’Ivoire)

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Mars 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software