Catégorie: BALLES NEUVES

11.06.17

Pogba et Griezmann sont à Ronaldo et Messi ce que Tsonga et Gasquet sont à Federer et Nadal

Tsonga voulait rester avec son bébé.
Griezmanne trouve “horrible” Clairefontaine.
On a vu les résultats.
C. Ronaldo, lui, joue et ne parle pas.
Messi vient de déclarer:
-"La rivalité entre Cristiano et moi n’existe pas. C’est une invention médiatique. C’est un joueur avec d’immenses qualités. Voilà pourquoi c’est l’un des meilleurs joueurs du monde".
Grande classe !
L’auteur meilleur, c’est lui, Messi.
Les autres sont à des années lumière. Neymar s’en approche par intermittence.
Tous les autres, non.
Aucun joueur français en activité n’arrive aux chevilles de Ronaldo et Messi.
Les internationaux français sont surtout bons dans les journaux.
La presse a besoin d’icônes pour vendre ses salades.
On a les icônes que l’on mérite.
Aujourd’hui plus besoin de gagner pour être starifié.
Sans vaincre dans de grands tournois, les sportifs actuels touchent une fortune. La victoire n’est plus nécessaire pour bien gagner sa vie.
Quand on voit Nadal, on saisit la différence avec les histrions.
Nadal a déjà gagné 9 Open de France. La France attend depuis 1983…
Le sport est plus grand que certains de ses représentants et c’est très bien ainsi.
Le terrain rend justice.

19.03.17

Permalien 19:10:27, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Me Roger Federer a plié la finale en deux sets contre Wawrinka

Dimanche 20 mars, 2017
Finale Indian Wells, messieurs
Federer - Wawrinka
1er set: 6-4
2e set: 7-5

APRES LE MATCH
Roger Federer a gagné le duel à 00 h 10.
La messe fut vite dite. Aucun vrai problème à résoudre.
Wawrinka a été amené à commettre des fautes suite au jeu offensif de Federer.
A 36 ans, le maître suisse a gagné à Indian Wells comme il avait gagné à Melbourne.
Chapeau l’artiste !
Ce qui est bien avec Federer c’est qu’on ne peut pas dire: c’était mieux avant !
Quand il est devenu père, tout le monde- sauf moi…- a dit: maintenant qu’il est père, il va baisser de niveau. Eh! bien, non: il fait durer le plaisir pour que ses enfants le voient jouer.

AVANT LE MATCH
Le duel entre les deux compatriotes souligne encore mieux la faiblesse des tennismen français surtout présents dans les spots publicitaires.
Aujourd’hui, gagner des tournois n’est plus obligatoire pour se faire un nom. On peut brillotter ici ou là dans des tournois de seconde zone.
Federer et Wawrinka, eux, ne jouent pas dans la même catégorie que les Français qui depuis Noah n’arrivent pas à remporter un tournoi mythique, l’un des quatre plus grands.
Federer est largement favori, vu les confrontations passées. La force peut-elle vaincre la grâce ?
Si Federer gagne, il sera 6e joueur mondial.
Qui dit mieux ? Les médias annonçaient le Suisse bon pour jouer en vétérans !
Pour accéder en finale, Federer n’a pas joué cinq heures en dix jours (en 1/4 son adversaire a déclaré forfait).

03.02.17

Permalien 00:43:28, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Roger Federer ou la catharsis du monde par la beauté gestuelle

Je n’arrive pas à m’en remettre. Et c’est tant mieux !
Dimanche 29 janvier 2017 fut un très grand jour mais personne n’en a vraiment parlé comme il le fallait.
La finale de l’Open d’Australie 2017 a été historique avec deux grands champions. Rafael Nadal a été digne dans la défaite. Quelle classe !
Les politiciens devraient prendre exemple sur Nadal et Federer.
Après Borg et McEnroe, je ne pensais pas revoir des champions d’un tel calibre. Et depuis leur baisse de forme, je pensais que leurs duels appartenaient au passé, plus visible que sur YouTube.
Ce match a eu un vainqueur: le tennis. Et plusieurs perdants: tous les absents.
Murray et Djokovic, eux, me laissent de marbre.
Federer parvient à me faire entrer dans sa tête comme autrefois Senna.
Quand Federer a été père, les observateurs ont dit : “C’est fini. Il est passé à autre chose…”
Non, Federer aime ses enfants mais aussi toujours s’entraîner et jouer au haut niveau.
C’est du jamais !
Lui, ne joue pas pour l’argent cela se voit.
Nadal, non plus.
Un vœu: les revoir encore et encore.

30.01.17

Roger Federer sait faire partager l'émotion sportive

Mes cinq sportifs de chevet:

PELE. Il a rendu populaire le football
COPPI. Il a sublimé l’effort physique
ALI. Il a démontré que le sportif était très intelligent
CRUYFF. Il a fait comprendre que le football était un art
FEDERER. Le doux mélange en apesanteur de l’élégance et de la force

En sport, il faut d’abord gagner, sinon cela n’a aucun intérêt.
Il y a sportif et sportif.
Par exemple, un milieu défensif je lui demande d’être efficace, rien de plus.
L’élégance est souvent dans la panoplie des créateurs.
Les footballeurs de grande classe ont une gestuelle synchronisée avec leur technique.
Dans mon top 5, tous étaient beaux à voir jouer.
Trois sont hélas! morts.
Le vélo de Fausto Coppi semblait être son prolongement.
Cruyff ressemblait à un pur sang sauvage.
Pelé avait le fameux centre de gravité très près du sol, comme Maradona et Messi.
Ali dansait sur le ring.
Tous diffusaient un esthétisme.
Cinq stylistes.
Seul, Federer est encore en activité.
Je ne suis pas du tout passéiste. La preuve, j’aime Federer.
Qu’on ne me demande pas d’aimer tous les sportifs interchangeables qu’on nous vend comme des champions.

29.01.17

Permalien 17:36:07, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

King Federer vainqueur en Australie devant un grand Nadal.

Pour voir un grand match, il faut deux grands champions. Voir ci-dessous des points fabuleux de leur nouveau duel historique.

Dimanche 29 janvier 2017
Finale de l’Open d’Australie
Roger Federer - Rafael Nadal
(6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3

Au cours du 5e set, de manière symbolique bien sûr, les graveurs des pompes funèbres commençaient à graver dans le marbre le nom de R.F., breaké d’entrée, puis mené 1-3 quand soudain, le Suisse a mis fin à la grande période de domination de Nadal qui venait de remporter le 4e set. Seul un immense champion du calibre de Federer peut laisser passer un long orage pour enfin renouer avec un temps fort quand beaucoup craquent et abandonnent le match. Ce que font sans cesse les tennismen français. A quoi cela sert de voir jouer Monfils, Gasquet et Tsonga, ces machines à perdre des matchs capitaux ?
Donc Federer, pour finir, a repris le leadership du match pour revenir 2-3, puis 3-3, 4-3, 5-3 afin de conclure 6-3.
Match absolument fabuleux avec deux cracks du tennis et du sport tout simplement.
Il ne fallait pas rater ce duel de toute beauté très mal vendu par les médias car quand un match n’est pas sur France 2 c’est silence radio ! Notre pays se passionne pour le handball, le nouvel hobby des oisifs.
Nadal et Federer ont profité que le tableau était dégagé de la double présence de Murray et de Djokovic. Les Français ne savent pas non plus saisir cette chance.
Pendant tout le match, Nadal a obligé Federer à faire des efforts inhabituels pour l’user. Cela a marché très bien dans le 4e set.
Premier set (6-4): Ce fut serré mais Federer a pris le dessus. La grâce contre la force.
Deuxième set (3-6): Nadal ne fut pas du genre à prêter le flanc à une correction et avec une belle riposte revint à égalité.
Troisième set (6-1): le premier jeu a été un combat de Titans qui tourna à l’avantage de Federer. Le Suisse donna soudain un récital. Le maestro is back !
Quatrième set (3-6): l’entame fut équilibrée, puis Federer accusa le coup physiquement et aussi mentalement. Le marathonien Nadal montra au sprinter Federer qu’il en avait encore sous le capot. Federer subit une punition et sembla perdre le match.
A 2 manches partout, Federer a demandé à aller au vestiaire. Cette fois c’est lui qui nous a fait une Wawrinka ! le cinéma en moins. Ce fut comme une mini mi-temps de football. Moi-même j’en avais besoin, j’étais 100 % pour Federer avec toute l’immense admiration que j’ai pour Nadal.
Cinquième set (6-3): C’est au septième jeu que le match a basculé comme c’est souvent le cas. Federer mena 4-3, pour ne plus rien lâcher et enchaîner 5-3, 6-3.
Lors des remerciements Roger Federer a dit:
-"J’aurais été content de perdre…”
Il faut quand même le dire.
Deux champions, deux amis. Rarissime.
Voir Federer c’est revoir Cruyff, Senna, Ali, Cerdan. La beauté n’est pas que dans les sculptures de Camille Claudel ou les vers de Molière.
Federer et Nadal ne sont pas des sportifs de pacotille bons qu’à exhiber des tatouages. Voir jouer Federer et Nadal c’est voir l’intelligence en action.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software