Catégorie: BRUITS DE VESTIAIRES

04.03.14

Samir Nasri, le plus doué d'entre tous, n'est même pas sélectionné en équipe de France

Les quatre buts de la finale du 2 mars 2014 avec notamment les deux traits lumineux de Yaya Touré, frappe lointaine en pleine lucarne, et de Nasri, un divin extérieur du droit plein d’effet. Du très grand art. Du football exceptionnel.

Finale de la Coupe de la Ligue anglaise
Manchester City 3-1 Sunderland
Buts pour les Citizens: Yaya Touré (55e), Nasri (56e), Jesús Navas (90e)
But pour Sunderland: Borini (10e)

Vous vous souvenez du mot de Jacques Chirac à propos d’Alain Juppé: “C’est le plus doué d’entre nous".
Les joueurs français de la génération de Samir Nasri peuvent dire la même chose.
A 26 ans, l’ex Petit Prince du Vélodrome étoffe enfin son palmarès.
Grand espoir du football français, il n’avait rien gagné à Arsenal, en trois saisons.
Au bout de deux saisons, il a déjà remporté trois titres à Man City

Carrière de Nasri:

2004-2008: Olympique de Marseille
2008-2011: Arsenal
2011: Manchester City 115

Palmarès:
Marseille:
UEFA Intertoto Cup 2005
Arsenal: NEANT
Manchester City:
Premier League 2012
FA Community Shield 2012
Football League Cup: 2014

A Man City où il n’est pas toujours titulaire- mais qui l’est dans cet ensemble de vrais stars?- Nasri, le 2 mars 2014, a prouvé qu’il avait toujours du ballon.
C’est le meilleur technicien français de sa génération. Il sait conserver le ballon, c’est un passeur capable de marquer.
Ses points faibles: peu résistant dans les duels, ralentit souvent le jeu par sa trop forte temporisation. Inconstant.
Ses points forts: de la fluidité, son explosivité, sa technique.
On en a fait une sorte de voyou médiatique. Je n’en sais rien. Je ne le connais pas. Il ne me donne pas l’impression d’être un voyou. Je vois qu’il a joué dans toutes les sélections bleues au cours de sa jeune. Je vois aussi qu’il compte 41 sélections (5 buts) en équipe de France A. Si c’était un voyou pourquoi l’avoir convoqué autant de fois ? Il ne parlait pas à Gallas… dit-on souvent. Nasri, en fait c’est un problème d’entraîneur et de sélectionneur. En club ou en sélection, les dirigeants doivent mettre de l’ordre. Ses embrouilles avec la presse, ses gestes d’humeur ? Cela n’a rien à voir avec la pelouse. On dit que Nasri pourrait mettre du désordre dans le vestiaire de l’équipe de France. Je n’en sais rien.
Un fait certain: la France n’a pas un Nasri bis.
On dit qu’il revient de blessure… sauf qu’il vient de très bien jouer lors de la conquête de la finale de la Coupe de la Ligue anglaise où il a marqué un but hyper important - celui qui a donné l’avantage à City- alors que Ribéry(Bayern Munich) et Sakho (Liverpool) ont été appelé pour jouer en amical contre les Pays-Bas malgré qu’ils n’aient pas joué un match officiel depuis très longtemps.
Il y a deux poids deux mesures.
Samir Nasri a sa place en équipe de France.
Je n’écarterai jamais un joueur qui a autant de talent.
Il faut lui donner des responsabilités: il n’a que 26 ans. C’est l’âge de la dernière progression.
Il peut faire basculer un match en un seul geste.
En classe pure, il est très supérieur à Ribéry qui n’est qu’un joueur de couloir au jeu stéréotypé.
La France n’a pas assez de joueur de ballon pour se passer de Nasri.
Nasri serait le diable qui nuirait aux Bleus ? Je n’y crois pas une seconde.
Je ne retiens qu’une chose: il faut l’aider à s’exprimer le mieux possible.
Et c’est un supporter de Man United qui vous dit tout ça !
Le plus amusant c’est d’entendre que la France va gagner la Coupe du monde 2014.
Les radios qui bavassent du football 24 h sur 24 disent ça pour appâter les auditeurs.
Donc Nasri serait un boulet pour les tricolores, un boulet qui les empêcherait de briller en finale.
Grotesque. Et surtout faux.
La France jouera moins bien sans Nasri.

PS: le 5 mars 2014, la France a battu 2-0 les Pays-Bas au SDF. Je ne regarde jamais les matchs amicaux. J’ai regardé une très grande émission sur le Vatican (FRANCE 3).

01.12.12

Le marchand de slips de L.A. est en passe de jouer à Monaco

Les médias n’ont que Beckham à la bouche alors que tout le monde à Man United sait que Paul Scholes et Ryan Giggs lui sont supérieurs. La preuve ? Sir Ferguson ne s’est jamais séparé de Giggs et Scholes.

Le football moderne a dépassé le cadre des pages sportives.
Un footballeur comme David Beckham est depuis presque dix ans un produit commercial.
Sa carrière de football a surtout était accomplie à Man United.
A partir de 2003, il est devenu une icône de la publicité. Des gens ne savent même plus que c’est un joueur de football.
Au Real Madrid, il n’a presque rien gagné. Il a une Liga à son palmarès sans avoir été vraiment un titulaire à part entière.
Ne parlons pas de son passage aux Etats-Unis. Là les titres comme le football sont du Canada Dry.
Ni de ses séjours à l’AC Milan où il fait quelques représentations selon la nouvelle mode qui a vu aussi Henry revenir à Arsenal, épisodiquement. Dans le football moderne on peut porter plusieurs maillots à la fois.
A présent, on parle de sa venue à Monaco car il est en fin de contrat à Los Angeles.
Comme Monaco évolue en L2, plus personne ne parle de l’ASM.
Si le club princier le fait signer, la presse mondiale parlera de Monaco grâce à Beckham, taillé sur mesure pour le club du Rocher qui est si loin de l’époque Douis et Théo.
Enrôler le marchand de slips à un coût mais l’ex Red Devil serait un bel ambassadeur pour la principauté, favela pour milliardaires.

Parcours de David Beckham, 37 ans
1992-2003/ Manchester United
2003-2007/ Real Madrid
2007-2012/ Los Angeles Galaxy

Palmarès avec des clubs européens:
Manchester United
6 Championnats d’Angleterre 1996, 1997, 1999, 2000, 2001 et 2003
2 Coupes d’Angleterre 1996, 19992
2 Charity Shield 1996, 1997
Ligue des champions 1999
Coupe intercontinentale 1999

Real Madrid
Supercoupe d’Espagne 2004
Champion d’Espagne en 2007

22.10.12

Chicharito pourrait signer à Madrid: au Real avec Ronaldo ou à l' Atletico ?

Sir Ferguson a des problèmes de riches: comment faire jouer Chicharito quand on a Rooney, van Persie et Welbeck ?

Barré pas van Persie, le Mexicain de Manchester United s’impatiente à Old Trafford et à Carrington.
Il ne voit plus son avenir parmi les Red Devils car il est dans le rôle du bouche-trou.
A MU, Sir Ferguson est passé du duo Rooney-Chicharito à van Persie-Rooney.
Et même Welbeck lui passe devant car le jeune mancunien est très défensif.
A moins de 24 ans, Chicharito trouve le temps long. Il a beaucoup à donner et ne peut pas s’exprimer comme il l’entend.
Est-ce que Ferguson va le laisser partir au mercato d’hiver ?
C’est probable à moins d’une grave blessure de Rooney et/ou van Persie.
MU souffre d’une abondance de joueurs! C’est dur à dire mais c’est la vérité.
Chicharito s’est très bien adapté à MU, parlant un anglais impeccable.
Il a vite marqué et s’attendait parfaitement avec Rooney. Son seul défaut c’est qu’il est trop souvent hors-jeu par manque d’attention, trop pressé par l’envie de marquer.
Il serait triste et dommage de le voir partir de MU qui a déjà dû se séparer de Dimitar Berbatov.
Il a beaucoup de qualités: rapide, intelligent, technique, adroit, courageux, volontaire, malin…
José Mourinho l’a depuis longtemps sur ses tablettes: si le Mexicain signe au Real Madrid, Karim Benzema a beaucoup de soucis à se faire. Je suis persuadé qu’une association C. Ronaldo-Hernandez serait fantastique. On peut voir Ronaldo-Hernandez d’ici peu, à défaut de voir Rooney-Hernandez car il existe un axe Real Madrid-Man United.
L’Atletico Madrid est aussi intéressé par la venue de Chicharito dans le but de remplacer Falcao au cas où.
On parle aussi de Lyon mais Chicharito a d’autres ambitions que d’échouer dans le championnat français qui n’est plus que la cours de récréation d’Ibrahimovic.

L’attaquant international Javier Hernandez dit Chicharito est né le 1er juin 1988 à Guadalajara (Mexique)
Nombre de matchs avec Man U: 88. Buts: 33
A signé à MU le 1er juillet 2010
Premier match sous le maillot de MU: 8 août 2010 contre Chelsea, finale du Community Shield

21.06.11

Il y a 25 ans, un France-Brésil d'anthologie

Je m’en rappelle comme si c’était demain… Coluche venait de mourir sur sa moto. Il n’aimait pas le football. Quand on aime le football, on fait attention de rester en vie pour ne pas rater un 1/4 de finale de la Coupe du monde entre la France-Brésil. On n’a pas été déçus, ce match reste un des plus grands de l’Histoire. Une finale avant l’heure. D’ailleurs la 1/2 finale France-Allemagne a été remporté par les Allemands devant des français démobilisés. Les Bleus avaient tout donné contre le Brésil: ils n’avaient plus rien dans les chausettes.

21 juin 1986
1/4 de finale de la Coupe du Monde 1986, Guadalajara (Mexique)
France - Brésil : 1-1 après prolongation, 4-3 aux tirs aux buts
Arbitre : Ioan Igna (Roumanie)
Buts : Careca (Brésil) 17e et Platini (France) 40e
Tirs aux buts :
Réussis : Stopyra, Amoros, Bellone, Fernandez (France)
Alemão, Zico, Branco (Brésil)
Manqués : Platini (France)
Sócrates et Júlio César (Brésil)

Équipe de France:
Bats/
Amoros, Bossis, Battiston, Tusseau/
Giresse (Puis Ferreri, 84e), Tigana, Fernandez, Platini/
Stopyra, Rocheteau (Puis Bellone, 99e)

Équipe du Brésil
Carlos/
Josimar, Júlio César, Edinho, Branco/
Alemão, Elzo, Júnior (Puis Silas, 91e), Sócrates/
Müller (Zico, 72′), Careca

Avant le match, Alain Giresse avait dit:
-"J’ai peur de m’arrêter de courir pour les regarder jouer….”
Au yeux de l’Histoire, France-Brésil 1998 reste important pour les Français puisque les Bleus sont devenus champions du monde (3-0). En France, faut-il le rappeler… Dans un contexte ultra douillet. Le SDF, fut construit spécialement pour eux.
Selon moi, France-Brésil 1986(1-1), victoire des Bleus au tirs au but, reste le plus grand choc entre les deux pays. Ce match se déroula, très loin de la France, au Mexique, à Guadalajara sous une chaleur torride. C’était un 1/4 de finale de Coupe du Monde. La France venait d’éliminer l’Italie (2-0): un succès net et sans bavure.
Au début de France-Brésil 1986, le Brésil a marqué un but éblouissant de Careca. Frappe tendue au terme d’une action collective divine. Cette équipe du Brésil était magnifique mais elle semblait conduite par une génération maudite: Zico, Socrates…
Après sa passe divine- extérieur fouetté pied droit- qui provoque le penalty, Zico et ses amis brésiliens se congratulent dans la surface de vérité avant même de tenter de se faire justice… Ils font comme si le score allait passer à 2-1 ! A Ce moment-là, j’ai crié: “Ils sont fous! Bats va le sortir…” Et c’est ce qui est arrivé ! Bats a eu la présence d’esprit de faire faute pour empêcher le but. Il aurait pu prendre un rouge en plus mais au lieu de la double peine, il arrête le tir de Zico, le Pelé blanc. A partir de là, les Brésiliens se sont mis à penser des trucs du genre : “Dieu est contre nous. Le ciel ne nous aime pas. On va encore perdre". Ils ne se sont pas révoltés. Et c’est ainsi que la génération Zico-Socrates n’a rien gagné. Ils sont les perdants magnifiques de leur pays. Dunga et Romario gagneront en 1994 mais sans génie car Socrates et Zico avait du génie. Romario, lui, du talent.

Joël Bats fut le grand héros du match de 1986. L’actuel entraîneur des gardiens de Lyon se souvient:

“J’ai brisé le mythe de Zico.”

-"Zico venait d’entrer en jeu, il fait une passe à Branco que je fauche dans la surface de réparation. Dans ma tête, cela va très vite : Zico utilise beaucoup l’intérieur du pied, je me suis dit qu’il allait certainement ouvrir son pied, j’ai attendu le dernier moment pour partir sur ma gauche et il s’est avéré que j’ai arrêté ce penalty-là. Je viens de répondre à une interview pour TV Globo, ils m’ont dit que j’avais brisé la légende de Zico. D’ailleurs, tous les joueurs brésiliens que j’ai côtoyé, Leonardo, Ricardo, Valdo, Caçapa, Juninho… m’en ont parlé. Sonny [Anderson] me dit souvent que j’ai fait pleurer le Brésil et que j’ai brisé un mythe ! Je me suis surpris à tomber sur ce match en regardant ESPN Classics, je me suis retrempé là-dedans en me disant que je n’étais pas si mauvais !”


“Lors de la séance des tirs au but Dieu est avec nous.”

-"Je le dis souvent : dans une séance de tirs au but, un gardien a cinq chances de réaliser un arrêt alors que le joueur n’a qu’une seule chance, le rapport de forces est donc favorable au gardien. J’avais vu Socrates marquer un penalty lors du premier tour contre la Pologne en s’arrêtant dans sa course d’élan puis en frappant croisée en hauteur. Avant qu’il ne s’élance pour le premier tir au but, je me suis dit : “Attends, ne bouge pas, ne lui donne pas de solution et pars comme s’il allait frapper de la même façon.” Et j’ai repoussé ce tir au but sur ma droite avec la main opposée, comme je l’avais imaginé. Cette série fut pleine de rebondissements… Il y a le penalty de Bellone qui tape le poteau puis le dos du gardien avant de rentrer dans les filets. Au départ, on ne sait pas si le but est bien valable, c’était marrant (sic). Il y a l’échec de Platini qui tire au-dessus. Ensuite, il y a le penalty de Julio César, qui utilisait beaucoup la force : je me suis dit qu’il allait frapper fort sur ma droite, je suis parti du bon côté et le ballon a heurté le poteau. Enfin, la délivrance arrive avec le tir de Luis [Fernandez] : quand il s’approche, je lui dis :"Tu vas marquer, Dieu est avec nous".

L’Argentine de Maradona remporta le trophée de 1986, ce qui ne laisse pas de regret aux Français.
On n’a pas eu droit au choc Maradona-Platini. Dommage, même si Platini, blessé, n’était pas à 100 % de son physique.
Lors du 1/4 de finale, Platini a mal tiré son tir au but qui a fini au-dessus de la cage. Grâce à Luis Fernandez le ratage n’a pas eu de conséquence. Heureusement, sinon Platini aurait eu une grosse casserole à traîner toute sa vie.

Voir l’intégralité de l’interview de Joël Bats sur:
http://fr.sports.yahoo.com/09022011/70/matches-amicaux-bats-j-ai-fait-pleurer-le-bresil.html

(1) Voir L’Equipe du 21 juin 2011, avec les 4 pages spéciales sur France-Brésil 1982. C’est plus beau que de commémorer les irresponsables du bus d’Afsud 2010…

16.06.11

Avec son pognon, Man City croit acheter l'Histoire de Man United mais Cristiano Ronaldo refuse l'offre de 25 M€ par an

Man City voulait donner 25 M€ par an à Cristiano Ronaldo pour qu’il quitte le Real Madrid au profit du club rival de Man U son ancien club. M City aurait fait un chèque de 170 M€ aux Madrilènes… Man City confond Ronaldo avec Paris Hilton.

Depuis 2008, Claude Puel touche 250 000 € par mois pour (dés)entraîner Lyon qui n’a rien gagné avec lui. Protégé par un contrat de 4 ans, Puel s’est “arsenalisé” à Lyon… Lyon ne gagne plus depuis 2008 et Arsenal ne décroche plus rien depuis 2005. Les anciens de Monaco (y compris Tigana) traversent une aussi mauvaise passe que l’ASM… sauf Didier Deschamps.

Arsenal aurait proposé 500 000 € par mois à Nasri pour qu’il reste dans l’équipe des Gunners, au même tarif que Fabregas, ou presque. Si le salaire de Nasri parvient à ce chiffre, il pourra dire à merci à Manchester United car cela fait des semaines que les médias annoncent le milieu de terrain en partance pour Old Trafford… MU ne conçoit pas d’offir plus de 11 M€ pour le Marseillais.

Maradona va toucher 12 M€ par an pour entraîner la club Al-Wasl de Dubaï.


Avec le contrat Nike, la FFF va empocher 320 M€ sur la période 2011-2018, soit 42,6 M€ par an, plus une dotation en équipements de 2,5 M€ annuels et des primes de résultats lors des grandes compétitions internationales.

Lyon a recruté Yoann Gourcuff contre 22 M€ quand MU n’a déboursé que 7 M€ pour recruter Chicharito.

Si le jeune défenseur central de Lens, Raphaël Varane (18 ans), signe à Man United pour 10 M€, son salaire passera de 12 000 € par mois à 120 000 euros mensuels.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software