Catégorie: BRUITS DE VESTIAIRES

11.05.15

Permalien 16:48:36, Catégories: BRUITS DE VESTIAIRES, GRANDE DAME  

La superbe reine Victoria Ravva dépose sa couronne

La joueuse de volley-ball du RC Cannes, Victoria Ravva, 39 ans, vient de prendre sa retraite en remportant un 19e titre de championne de France. Des championnes de son rang il n’y en a qu’une poignée par siècle. Le talent, la volonté, l’intelligence, un immense professionnalisme, la passion, la sensibilité, sans parler de la beauté irrésistible, elle avait tout. Et elle a toujours tout. Merci championne !

Palmarès de Victoria Ravva joueuse française de volley-ball d’origine géorgienne née le 31 octobre 1975 à Tbilissi, Géorgie (ex-URSS):
Ligue des champions (2) Vainqueur : 2002, 2003
Finaliste : 2006, 2012

Championnat de France (19) Vainqueur : 1996, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015
Finaliste : 1997

Coupe de France (18) Vainqueur : 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014
Finaliste : 2002

Coupe de Turquie (1) Vainqueur : 1995

18.04.15

Man United, un journée pour rien contre Chelsea

Samedi 18 avril 2015
Chelsea 1-0 Manchester United

But: Hazard (38e)

Classement de la Premier League
1 Chelsea 76 points 32 matchs/ + 39
2 Arsenal 66 pts 32 m/ + 31
3 Manchester United 65 pts 33 m/ + 28
4 Manchester City 61 pts 32 m/ + 31

Les six dernières journées du calendrier d’Arsenal (3e), Manchester United (4e)
33e journée Sunderland (D) Chelsea (E)
34e journée Chelsea (D) Everton (E)
35e journée Hull City (E) West Brom (D)
36e journée Swansea (D) Crystal Palace (E)
37e journée Manchester United (E) Arsenal (D)
38e journée West Brom (D) Hull City (E) Stoke City (E)

Très mauvaise journée pour MU battu à Chelsea, ce qui n’a rien d’étonnant.
Carrick ne jouait pas et comme pas par hasard, MU a perdu.
A propos de Hazard c’est lui qui a marqué.
En début de match, Rooney avait le but au bout du pied mais il a raté la cage de manière inhabituelle.
A cet instant, j’ai cessé de regarder le match. Cela sentait le mauvais jour.
Falcao était titulaire: il a couru dans le vide, R.A.S.
Dans le résumé, j’ai vu qu’un penalty pour Herrera n’a pas été sifflé en fin de match. Penalty ou penalty. Les fans de MU disent oui, ceux de Chelsea, non !

18.12.14

La galaxie des "Saigneurs du sport" et autres bad boys panthéonisés par Pascal Paillardet

Il y a ceux qui ont servi le football comme Best et ceux qui s’en servent comme tant d’intermittents du talent.

Pascal Paillardet doit être remercié rien que pour avoir mis à l’honneur Claudio Gentile, le défenseur italien champion du monde 1982. L’auteur l’a rangé dans la catégorie: “Faucheurs, débroussailleurs et tondeuses à gazon". On voit que Pascal Paillardet ne manque pas d’humour. Et de connaissance car sans Gentile, le football n’aurait pas ses acteurs de l’ombre qui sont indispensables aux équipes qui veulent gagner quelque chose. Gentile c’est le soldat inconnu dans toute sa splendeur. Blessé, il pouvait se relever et dézinguer encore une compagnie d’artilleurs. Tout ça pour vous dire que c’était le genre de gars qui savait ce que veut dire professionnalisme et amour du maillot. Ce joueur me fascinait par son charisme: dur sur l’homme, fier, courageux, intelligent, grand lecteur de jeu, un mur en béton coulissant. Quand je le voyais j’étais fier d’avoir des origines italiennes alors que lui en avait des libyennes.
Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains met en lumière des seconds rôles du sport et d’anciennes gloires, de tous les sports, pas que du football, c’est ce qui fait sa grande originalité : Tonya Harding (la puncheuse du patinage), Gavin Henson (le “Beckham du rugby gallois), Jody Cundy ("cycliste amputé de la jambe droite à l’âge de trois ans"), Bodin Issara (champion de badminton)… Il y a aussi des stars comme Lance Armstrong que tout le monde a mis plus bas que terre alors qu’il s’est dopé comme Coppi et Anquetil. On sait que dans les autres sports ce n’est pas non plus très clean. Pourquoi Anquetil a pu dire “mes fesses sont des écumoires” tant il se piquait sans qu’on retire son nom du palmarès ? Parce qu’il était Français. Et la “bomba’ (amphétamines) de Coppi ? Armstrong a fait passer le dopage à l’ère moderne. Le dopage fait partie du cyclisme comme la mort de la vie.
Etes-vous prêt à vous doper pour gagner le Tour ? Moi, non. Les champions sont des êtres à part. Je respecte infiniment Armstrong qui est revenu de la mort: il avait des métastases dans le cerveau! Il avait le droit de prendre des médicaments. Quand il était en course, on le lui permettait. Il a été contrôlé tant de fois sur la route du Tour et on l’a toujours laissé repartir le lendemain matin. Pourquoi ne l’a-t-on pas pincé dès sa première victoire dans la Grande Boucle ? Dès qu’il a arrêté sa carrière, on l’a “assassiné". Je me demande comment cet orgueilleux fait-il pour vivre alors qu’on lui a tout retiré ? Lui, drogué ? Non, c’est Maradona qui se droguait. Armstrong a juste utilisé la médicalisation comme tous les grands cyclistes de l’Histoire. On n’a pas inventé l’expression “charger la mule” pour rien. Et les premiers règlements du Tour de France stipulaient que les apports médicaux étaient à la charge des coureurs. Lance Armstrong a un mental d’exception. Je ne suis pas dupe de l’hypocrisie: quand on a des cas de dopage positif en L1 et L2 on n’inquiète pas les joueurs, on dit qu’il s’agissait de “contrôles expérimentaux". Un champion du monde de football français s’est fait pincer mais on a parlé de “vice de forme” dans la procédure. Ainsi de suite.
Le très bel album de Pascal Paillardet est celui d’une passion. Le jeune Paillardet reste un blessé de Séville. Il n’a jamais oublié la charge de Schumacher (Harald) sur Battiston lors de la 1/2 finale de la Coupe du Monde 1982. Ce soir-là, la France de Platini-Giresse-Tigana était la plus belle équipe de la terre. Il ne suffit pas d’être bon pour gagner, la preuve en reste la défaite des Français aux tirs au but de France 3-3 RFA. Les Allemands étaient plus violents, c’est tout.
Pascal Paillardet propose une prose où il entremêle très bien les faits, le récit journalistique, les propos recueillis les plus significatifs et les annotations personnelles. Sa galaxie comporte Maradona, Best et Cantona, trois noms qui brillent encore dans le cerveau de ceux qui connaissent vraiment le jeu. Quand je vois jouer Ribéry et Nani, je pense à Magnusson et à Waddle tant je n’embête! Aujourd’hui on paie des Solex au prix d’une Ferrari. Les joueurs au football quelconque ont de la chance de vivre en 2014. Je préfère un tâcheron comme Stiles, ex MU. Là on était en présence d’un vrai footballeur, pas une invention médiatique. Il y a des joueurs au grand palmarès qui ne m’ont jamais fait vibrer, par exemple Henry. Sa retraite ne me fait ni chaud ni froid. C’est un grand homme d’affaires. Chapeau ! Il a gagné des titres en équipe de France grâce à Zidane et au Barça grâce à Messi. A Arsenal ? Deux championnats en 8 saisons. Cantona n’a pas établi de record de buts mais il a gagné 5 championnats anglais avec deux clubs différents entre 1992 et 1997. Henry est un joueur de football simple messieurs. Cantona était un vrai footballeur collectif, il faisait jouer les autres. Pour en revenir au livre de Pascal Paillardet, on remarque l’absence de “Titi". Même sa main contre l’Irlande ne l’a pas fait entrer dans les Bad Boys. On ne se rappelle même plus de sa présence dans le bus de la honte 2010 ni de sa visite en catimini chez Sarkozy. Ce n’est pas un hasard s’il devient consultant en Angleterre. Là-bas on lui donne beaucoup d’argent parce que le football anglais est diffusé dans le monde entier tandis que la L1 est du niveau du championnat albanais. Vous enlevez Ibrahimovic au PSG, il reste qui ? Berbatov à Monaco. Ces deux joueurs sont à la retraite. Ils sont en France pour ramasser encore un peu de monnaie dans un championnat sans pression. Vous croyiez qu’il y a de la pression à la Turbie à part celle des jets d’eau pour arroser la pelouse ? La pression de la Turbie c’est quoi pour Berbatov qui a joué à MU ?
Cet album anti langue de bois est un hymne au sport qui n’a rien à voir avec les commentaires insipides à 90 % des chroniqueurs habituels.
Un constat: tous les athlètes du livre de Pascal Paillardet déraillaient parfois mais on se souvient d’eux. Leur train finissait par arriver. Les autres se sont perdus en route. On les a oubliés.

-Les saigneurs du sport, bad boys et têtes brûlées des terrains, de Pascal Paillardet. Huginn & Muninn, 216 p., 39,95 €

04.03.14

Samir Nasri, le plus doué d'entre tous, n'est même pas sélectionné en équipe de France

Les quatre buts de la finale du 2 mars 2014 avec notamment les deux traits lumineux de Yaya Touré, frappe lointaine en pleine lucarne, et de Nasri, un divin extérieur du droit plein d’effet. Du très grand art. Du football exceptionnel.

Finale de la Coupe de la Ligue anglaise
Manchester City 3-1 Sunderland
Buts pour les Citizens: Yaya Touré (55e), Nasri (56e), Jesús Navas (90e)
But pour Sunderland: Borini (10e)

Vous vous souvenez du mot de Jacques Chirac à propos d’Alain Juppé: “C’est le plus doué d’entre nous".
Les joueurs français de la génération de Samir Nasri peuvent dire la même chose.
A 26 ans, l’ex Petit Prince du Vélodrome étoffe enfin son palmarès.
Grand espoir du football français, il n’avait rien gagné à Arsenal, en trois saisons.
Au bout de deux saisons, il a déjà remporté trois titres à Man City

Carrière de Nasri:

2004-2008: Olympique de Marseille
2008-2011: Arsenal
2011: Manchester City 115

Palmarès:
Marseille:
UEFA Intertoto Cup 2005
Arsenal: NEANT
Manchester City:
Premier League 2012
FA Community Shield 2012
Football League Cup: 2014

A Man City où il n’est pas toujours titulaire- mais qui l’est dans cet ensemble de vrais stars?- Nasri, le 2 mars 2014, a prouvé qu’il avait toujours du ballon.
C’est le meilleur technicien français de sa génération. Il sait conserver le ballon, c’est un passeur capable de marquer.
Ses points faibles: peu résistant dans les duels, ralentit souvent le jeu par sa trop forte temporisation. Inconstant.
Ses points forts: de la fluidité, son explosivité, sa technique.
On en a fait une sorte de voyou médiatique. Je n’en sais rien. Je ne le connais pas. Il ne me donne pas l’impression d’être un voyou. Je vois qu’il a joué dans toutes les sélections bleues au cours de sa jeune. Je vois aussi qu’il compte 41 sélections (5 buts) en équipe de France A. Si c’était un voyou pourquoi l’avoir convoqué autant de fois ? Il ne parlait pas à Gallas… dit-on souvent. Nasri, en fait c’est un problème d’entraîneur et de sélectionneur. En club ou en sélection, les dirigeants doivent mettre de l’ordre. Ses embrouilles avec la presse, ses gestes d’humeur ? Cela n’a rien à voir avec la pelouse. On dit que Nasri pourrait mettre du désordre dans le vestiaire de l’équipe de France. Je n’en sais rien.
Un fait certain: la France n’a pas un Nasri bis.
On dit qu’il revient de blessure… sauf qu’il vient de très bien jouer lors de la conquête de la finale de la Coupe de la Ligue anglaise où il a marqué un but hyper important - celui qui a donné l’avantage à City- alors que Ribéry(Bayern Munich) et Sakho (Liverpool) ont été appelé pour jouer en amical contre les Pays-Bas malgré qu’ils n’aient pas joué un match officiel depuis très longtemps.
Il y a deux poids deux mesures.
Samir Nasri a sa place en équipe de France.
Je n’écarterai jamais un joueur qui a autant de talent.
Il faut lui donner des responsabilités: il n’a que 26 ans. C’est l’âge de la dernière progression.
Il peut faire basculer un match en un seul geste.
En classe pure, il est très supérieur à Ribéry qui n’est qu’un joueur de couloir au jeu stéréotypé.
La France n’a pas assez de joueur de ballon pour se passer de Nasri.
Nasri serait le diable qui nuirait aux Bleus ? Je n’y crois pas une seconde.
Je ne retiens qu’une chose: il faut l’aider à s’exprimer le mieux possible.
Et c’est un supporter de Man United qui vous dit tout ça !
Le plus amusant c’est d’entendre que la France va gagner la Coupe du monde 2014.
Les radios qui bavassent du football 24 h sur 24 disent ça pour appâter les auditeurs.
Donc Nasri serait un boulet pour les tricolores, un boulet qui les empêcherait de briller en finale.
Grotesque. Et surtout faux.
La France jouera moins bien sans Nasri.

PS: le 5 mars 2014, la France a battu 2-0 les Pays-Bas au SDF. Je ne regarde jamais les matchs amicaux. J’ai regardé une très grande émission sur le Vatican (FRANCE 3).

01.12.12

Le marchand de slips de L.A. est en passe de jouer à Monaco

Les médias n’ont que Beckham à la bouche alors que tout le monde à Man United sait que Paul Scholes et Ryan Giggs lui sont supérieurs. La preuve ? Sir Ferguson ne s’est jamais séparé de Giggs et Scholes.

Le football moderne a dépassé le cadre des pages sportives.
Un footballeur comme David Beckham est depuis presque dix ans un produit commercial.
Sa carrière de football a surtout était accomplie à Man United.
A partir de 2003, il est devenu une icône de la publicité. Des gens ne savent même plus que c’est un joueur de football.
Au Real Madrid, il n’a presque rien gagné. Il a une Liga à son palmarès sans avoir été vraiment un titulaire à part entière.
Ne parlons pas de son passage aux Etats-Unis. Là les titres comme le football sont du Canada Dry.
Ni de ses séjours à l’AC Milan où il fait quelques représentations selon la nouvelle mode qui a vu aussi Henry revenir à Arsenal, épisodiquement. Dans le football moderne on peut porter plusieurs maillots à la fois.
A présent, on parle de sa venue à Monaco car il est en fin de contrat à Los Angeles.
Comme Monaco évolue en L2, plus personne ne parle de l’ASM.
Si le club princier le fait signer, la presse mondiale parlera de Monaco grâce à Beckham, taillé sur mesure pour le club du Rocher qui est si loin de l’époque Douis et Théo.
Enrôler le marchand de slips à un coût mais l’ex Red Devil serait un bel ambassadeur pour la principauté, favela pour milliardaires.

Parcours de David Beckham, 37 ans
1992-2003/ Manchester United
2003-2007/ Real Madrid
2007-2012/ Los Angeles Galaxy

Palmarès avec des clubs européens:
Manchester United
6 Championnats d’Angleterre 1996, 1997, 1999, 2000, 2001 et 2003
2 Coupes d’Angleterre 1996, 19992
2 Charity Shield 1996, 1997
Ligue des champions 1999
Coupe intercontinentale 1999

Real Madrid
Supercoupe d’Espagne 2004
Champion d’Espagne en 2007

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software