Catégorie: EN MARGE

29.05.15

Platter et Blatini ou l'amour vachement vache

Platini a dit que l’UEFA était le lieu du football important.
Heu… C’est oublier l’AMSUD avec les plus grandes étoiles du football: Pelé, Garrincha, Zico, Socrates, Ronaldo 1er, Ronaldinho, Neymar (Brésil), Di Stefano, Kempes, Maradona, Messi(Argentine), Mexique, Uruguay, Colombie, Chili, rien que des grands pays de football.
Blatter et Platini ou Blatini et Platter.

“Frappons d’abord, nous nous expliquerons après.” (Balzac, Les Journalistes)*
Le jeudi, ils se séparent.
Le vendredi, ils se réconcilient.
Platini a perdu le match, il a serré la main à Blatter comme à la fin d’une rencontre de football.
Balle au centre. Tout recommence.
Platini œuvre sur le long terme. Platini n’est pas Bayard et Blatter n’est pas un infréquentable.
Les Etats-Unis qui débarquent à la FIFA se prennent par Elliot Ness. C’est de l’ingérence. Qui peut mettre le nez dans le FBI ? Finalement le FBI à la FIFA c’est Obama contre Poutine qui a eu le droit d’organiser une Coupe du Monde à la place des … Etats-Unis !
Le football rend jaloux les acteurs, tous les gens de cinéma, ainsi de suite car il n’y a plus de nouveau James Deon ou Marlon Brando. Brad Pitt face à Ronaldo ce n’est pas grand chose.
Le football fait rêver les gens. Quelle pièce de théâtre peut convoquer 100 000 personnes dans un théâtre ?
Ce n’est pas à l’ONU de régenter le football.
Cela fait une semaine que le monde entier ne parle plus que de l’élection du pt de la FIFA. C’est comme si on venait d’élire le président du monde. Blatter a raison, la FIFA est plus importante que l’ONU.
Qui est le président de l’ONU ?
Il n’y en a pas. Tiens, tiens… Seulement un secrétaire général: Mr.Ban Ki-moon.
On dit que la FIFA est mal organisée. Cela reste à prouver. La dernière Coupe du Monde a été fantastique. Une manifestation mille fois plus captivante que le Festival de Cannes qui n’est plus qu’un défilé de bimbos sur le tapis rouge de la prétention. Tout ça pour finir par récompenser trois films sur le chômage, la maladie ou je ne sais quelles autres atrocités. Les gens de cinéma dorment au Carlton mais produisent des films sur l’ANPE !
Si on attaque la FIFA c’est juste pour la question de l’argent. Il y a des gens limitrophes qui veulent en croquer. Des gens veulent leur part dans la ponte de la poule aux œufs d’or.
L’ONU est-elle bien organisée ? Pourquoi ses membres sont-ils incapables de faire le ménage et de faire taire toutes les violences commises ici et là ?
D’un côté, la FIFA et l’argent.
De l’autre, l’ONU et la violence.
Comme dit l’autre: vive le football !
Le ballon n’a pas fini de rouler. Je n’ai pas dit la FIFA n’a pas fini de nous rouler.
Blatter c’est comme Armstrong et le dopage.
Il a fallu que l’Américain quitte le vélo pour qu’on le matraque.
La presse dit on savait tout mais on n’avait pas de preuves.
Idem pour Blatter.
Blatter dérange parce qu’il est puissant. Comme l’était J. Havelange qui aura 100 ans l’an prochain.
100 ans. La présidence de la FIFA conserve. M. Blatter peut très bien se représenter en 2019 car comme il l’a dit, il y a plein de jeunes qui sont déjà vieux !
Pourquoi reproche-t-on tant de choses à Blatter alors que personne n’attaque jamais les grands patrons du cosmétique qui s’en mettent plein les fouilles avec des fioles de parfum. Dans le milieu de la mode, on montre des fringues inachetables pour créer des marques afin de caser ensuite du parfum pour que les gens puissent avoir un peu de la marque sur eux. Pauvres consommateurs !
Mieux vaut voir jouer Messi que de se mettre trois gouttes de CHAtteNel derrière les oreilles.
On n’en fait plus sur l’éthique de Blatter que sur celle de la passagère des taxis qui voyageait gratos sur le compte de l’INA. J’en passe et des pires.
Blatter est sans cesse critiquer. Cela devient louche. Les Américains ont joué aux cow-boys pour le faire tomber. Ils ont échoué. Une chose est certaine, Blatter n’a pas reçu de pots-de-vin de la part des Etats-Unis !
Quand Blatter imite Ronaldo pour se moquer de lui, il est ridicule mais lors de ses prestations de sa réélection, il a été brillantissime. Un sacré orateur. Pas déstabilisé.
Ceux qui disent tant de mal de la FIFA devraient mettre leur nez dans d’autres institutions.
Pourquoi n’y a-t-il jamais d’enquête d’un journal sur un autre journal ?
L’omerta est plus forte dans la presse que dans le football.

*Chef d’œuvre. L’un de mes livres de chevet. A lire et relire.

21.09.14

En quatre minutes, le Red Devil Chicharito ouvre son compteur au Real Madrid par un doublé sous les yeux de Benzema sur le banc

Les 10 buts du match. Le premier but de la tête de CR7 est magnifique comme le premier de Chicharito, contrôle puis frappe en pleine lucarne. Benzema a joué une heure: le temps de donner une passe décisive et un bon ballon contré favorablement qui se transforma en seconde passe décisive.

Samedi 20 septembre 2014
Championnat d’Espagne
Deportivo de La Coruña 2-8 Real Madrid
Buts pour le Deportivo: H. Medunjanin (51e pen.), Toché (84e)
Buts pour le Real Madrid C. Ronaldo (29e, 41e, 78e), J. Rodríguez (36e), G. Bale (66e, 74e), Chicharito (88e, 90e+2)

Real Madrid : Casillas - Arbeloa, Varane, Ramos, Marcelo - Kroos, Modric puis (72e) Isco, James - Bale puis (77e) Chicharito, Ronaldo, Benzema puis (59e)Illaramendi
Sur le banc: Navas, Coentrao, Carvajal, Nacho
Manager: Carlo Ancelotti

Il n’aura fallu que 4 minutes à Chicharito pour marquer deux buts.
Il n’a joué qu’un quart d’heure. En quatre minutes, il a réalisé un doublé !
Le merveilleux Mexicain fait déjà le bonheur des Socios du Real Madrid, et il va peu à peu obliger Ancelotti à mettre Benzema sur le banc. Le Français est beaucoup trop désinvolte - pas assez impliqué- pour jouer dans un entourage aussi vif de celui de CR7, Bale. Certes Benzema a une très bonne qualité de transmission mais cela ne suffit pas.
Benzema stagne dans son jeu. J’ai vu Ronaldo franchir toutes les étapes de sa construction à Man United.
On ne devient pas l’un des deux meilleurs joueurs du monde par hasard.
Benzema, je le trouvais plus intéressant à Lyon, plus percutant, plus preneur d’initiatives à la Baggio.
A la Maison Blanche, étouffé par Ronaldo, il ramasse les miettes du Portugais.
Benzema a toujours dit qu’il aimait Ronaldo, le Brésilien. Alors pourquoi ne l’imite-t-il pas dans le un contre un où excellait le Brésilien ? Plus facile à dire qu’à faire.
Benzema est un bon joueur mais pas un grand joueur comme CR7. Chicharito, lui, maintenant doit prouver qu’il est capable de devenir un grand joueur, c’est-à-dire quelqu’un de constant.
Je maintiens: l’explosivité de Chicharito est un atout fantastique pour jouer avec Bale et CR7.
Précisons que J. Rodriguez a lui aussi marqué.
Soirée festive au Real Madrid, qui plus est à l’extérieur.

PS: à Aston Villa, le natif de Manchester Danny Welbeck a aussi marqué un but lors de la victoire des Gunners,0-3.

10.09.14

Décryptage. De "C'est tout pour le moment" (Secret Story) à "Merci pour le moment" de V.T

Tiré initialement à 200 000 exemplaires, Merci pour ce moment (Les Arènes, 320 p., 20 €) s’est vendu à 145 000 exemplaires, dont 131 000 pour l’édition papier. La version numérique a atteint 14 000 ebooks, soit grosso modo 10 % des ventes. Tout ça en moins d’une semaine. Les ventes vont se poursuivre. Les lecteurs les plus malins, eux, se procurent une édition pirate en PDF.

Nous sommes en présence d’un best-seller savamment orchestré comme quoi c’est possible de préméditer un succès commercial.

Dans ce cas, voici sa construction:
-le héros principal est le président de la République en exercice
-l’auteur est son ex compagne
-le sujet: le récit d’une femme trompée publiquement. La parallèle est évident: beaucoup de lecteurs ont eux aussi la sensation d’avoir été trompés par le président qui avait dit qu’on n’entendrait plus parler de sa vie privée et que son mandat se déroulerait avec d’honnêtes gens: on a vu le résultat avec deux ministres fraudeurs.
-le livre sort vendu sans campagne de promotion ni publicité
-l’auteur ne fait aucune émission. Cela crée une frustration chez les lecteurs qui sont pour beaucoup des lectrices
-Paris Match a réussi à battre internet: c’est la victoire du papier sur Internet d’habitude leader dans la course aux informations. Cette fois les extraits sont dans la presse écrite vendue en kiosques, qui est ni plus ni moins, le journal dans lequel signe régulièrement l’auteur journaliste maison
-le titre du livre rappelle une phrase de l’émission phare de TF1: “C’est tout pour le moment". L’ouvrage est bien dans la tendance Secret Story. Le président avait un secret- une liaison avec une autre femme
-dans le livre on suit les aventures de V.T. comme à la télé on peut suivre celles des Kardashian ou de Nabilla. Jadis, on avait Martine à la plage, Martine à la montagne

La maison d’éditions des Arènes a parfaitement réussi son coup éditorial en masquant la sortie de son produit jusqu’à quelques heures de sa parution. Au niveau commercial c’est parfait. Il y avait une grande attente, une forte demande. D’habitude c’est la presse, des gens extérieurs qui bavardent sur les gens du PAF, cette fois c’est l’un d’eux qui s’exprime. Du Closer sur 320 pages. D’un point de vue stratégique et économique, le livre est une opération fort bien menée. Chapeau !

Dernières péripéties du show élyséen: pendant que l’actuel locataire de l’Elysée tente d’étouffer le feu dans les médias, celle dont tout le monde parle a fait un passage remarqué dans le village d’Ambatomahamanina (Madagascar), pour y inaugurer six nouvelles bornes-fontaines financées par le Secours populaire. Un séjour pour faire aussi un reportage (voir le site de Paris Match)*. On en est à faire un reportage sur quelqu’un qui fait un reportage. C’est Lady Di transformée en Hemingway !

* http://www.parismatch.com/Actu/International/Valerie-Trierweiler-son-reportage-a-Madagascar-590754

04.08.14

Nasri et l'équipe de France: to be or not to be ?

Dans un entretien accordé à Sky Sports, Samir Nasri a évoqué son probable avenir chez les Bleus:
-"J’ai pris ma décision. Je l’ai prise il y a quelques temps déjà, mais je l’annoncerai quand ce sera le bon moment. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut annoncer comme ça sur Twitter. On doit s’asseoir, prendre le temps d’une longue interview (…) Je vis en Angleterre, et tout ce qui se dit en France ne me touche pas. Je suis habitué. Mais c’est très difficile pour mes parents. Je veux les rendre heureux, et la sélection nationale ne me rend pas heureux. Avec l’équipe nationale, je n’ai rien gagné. C’est plus facile de prendre cette décision comme ça, que si nous venions de gagner quelque chose. Quand vous jouez dans un grand club, et que vous disputez beaucoup de matches, il est facile de prendre à cette décision.”

Avec 41 sélections (5 buts), Nasri prend les devants.
Il vaut mieux dire adieu à la sélection plutôt que de ne pas être sélectionné.
Quand vous jouez dans un grand club, tous les joueurs sont internationaux. Lorsqu’il y a les séquences des équipes nationales il n’y a plus grand monde à Man City lors des entraînements.
Si vous n’êtes pas international, vos partenaires vous regardent comme si vous étiez un petit joueur.
Ne pas être international fait très mauvais effet au moment des contrats et des sponsors.
Quasi certain de ne plus être retenu par Deschamps, qui est sélectionneur au moins jusqu’après l’Euro 2016, Nasri préfère dire “je ne veux plus jouer en équipe nationale".
Le parcours des Bleus au Brésil, a prouvé que personne n’est irremplaçable, surtout qu’actuellement la France n’a pas de Kopa, pas de Platini, pas de Zidane.
Je suis convaincu que Nasri ferait un très bon organisateur chez les Bleus car il a une bonne vista et sait conserver le ballon, au besoin après trois dribbles.
Si j’étais sélectionneur, je prendrais Nasri pour le placer dans les meilleures conditions au sein d’un fort collectif.
Nasri a de la lumière dans les jambes. Il est moins un intermittent du spectacle qu’avant.
Chez les Gunners, il ne résistait pas beaucoup aux charges adverses. A Man City, il y a tant de bons joueurs à surveiller qu’il peut mieux s’exprimer. Bien sûr, il n’est pas déterminant comme Cantona à United- très loin de là- mais c’est un très bon technicien qui va toujours dans le sens du but adverse.
Je regrette qu’un joueur sélectionnable puisse dire non à la sélection.
La FIFA n’autorisait pas cela jadis.
Lié à Man City jusqu’en 2019, Nasri conduit très bien sa carrière en club. C’est déjà une très grande satisfaction.
Depuis qu’il a quitté Arsenal, il est devenu deux fois champions d’Angleterre. Donc bravo !
Nous ne sommes plus en 1950. La sélection n’est plus indispensable pour se faire remarquer.
En 2014, il est plus important de bien jouer en club.
D’ailleurs tous les grands clubs sont des sélections multinationales.

16.06.14

Permalien 23:59:33, Catégories: EN MARGE  

Je compte ma vie en fonction des Coupes du Monde

La Coupe du Monde 2014 démarre fort !
L’Espagne tenante du titre a été mise au tapis, d’emblée. Elle a encaissée cinq coups de massue de la part des Pays-Bas dans le pur esprit fantastique du Roi Cruyff.
L’Italie et l’Argentine ont su s’imposer, sans forcer leurs talents.
La France a un large sourire, celui de la jeunesse qui y croit.
Le Portugal a été mis K.O. par les Allemands toujours sans pitié. C. Ronaldo aurait voulu se cacher sous la pelouse tant le 4-0 au tableau d’affichage ternissait son Ballon d’Or 2013.
Le Brésil a fait le minimum syndical. Ses joueurs semblaient faire la grève du talent comme s’ils étaient solidaires des grévistes de la vie civile.
Il y a plein de buts. Les sélectionneurs veulent tous gagner et marquer des buts. Personne n’est frileux. Les équipes jouent pour gagner et non pas pour ne pas perdre.

Entre 1930 et 2014, il y a eu 20 Coupes du Monde.
Depuis ma naissance (1952), il s’en est déroulé 16.
La première que j’ai réellement suivie de manière conscience fut celle de 1966.
J’en ai donc apprécié 13.
Combien m’en reste-t-il à vivre ?
Si je deviens centenaire, je peux encore en voir 10 jusqu’en 2054 où j’aurai 102 ans.
Si je vis jusqu’à 90 ans, il m’en reste à suivre 7.
Sans être trop gourmand je peux attendre l’édition de 2030, celle du centenaire de la compétition. 78 ans c’est jeune de nos jours. Les joueurs qui auront 20 ans en 2030 n’ont que 4 ans en 2014.

Voici le découpage du reste de ma vie en fonction des Coupes du Monde:
2018/ 66 ans
2022/ 70 ans
2026/ 74 ans
2030/ 78 ans
2034/ 82 ans
2038/ 86 ans
2042/ 90 ans
2046/ 94 ans
2050/ 98 ans
2054/ 102 ans

Jusqu’où mon potentiel physique offert par mes parents et ce que j’en ai fait va-t-il me permettre d’aller ?

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software