Catégorie: FORZA ITALIA !

26.03.19

Permalink 22:09:41, Catégories: FORZA ITALIA !, CRUYFFEMENT  

King Ronaldo en soins pour être prêt contre l'Ajax

Que ses détracteurs ne se réjouissent pas trop tôt: Cristiano Ronaldo sorti sur blessure lors du match contre la Serbie (1-1), lors des qualifications à l’Euro 2020, fait tout pour être d’attaque en 1/4 de finale de C1 le 10 avril 2019 contre l’Ajax au Pays-Bas. En cas de forfait, il lui resterait la possibilité de jouer le match retour à Turin, six jours plus tard.
La Juventus Turin a publié un communiqué sur la blessure du mythique attaquant:
-"Cristiano Ronaldo a été soumis au Portugal à des examens montrant une blessure mineure apparente au muscle fléchisseur de la cuisse droite. L’évolution de la blessure sera surveillée et fera l’objet de nouveaux examens pour définir la reprise de l’activité sportive".
Il n’y a pas de raison de mettre en doute la parole de la Juve.
Pas question de tomber dans le cliché info ou intox.
Ronaldo est rarement blessé. Il a stoppé sa course, pour éviter d’aggraver le mal.
Il se connait par cœur.
La blessure résulte du poids des ans.
Il est loin d’être cuit.

23.03.19

Michels, Sir Ferguson et Sacchi, le trio de tête des 50 meilleurs entraîneurs classés par France Football au moment de la parution de la Pyramide inversée de Jonathan Wilson (Hachette)

Vous avez deux achats à faire.
France Football et La Pyramide inversée.
L’hebdomadaire a établi son classement des meilleurs entraîneurs que l’on retrouve dans La Pyramide inversée.

Voici le classement des 10 premiers d’après FF:

1 Rinus Michels, Ajax, Barcelone et Pays-Bas
2 Sir Alex Ferguson, Aberdeen et Manchester United
3 Arrigo Sacchi, AC Milan
4 Johan Cruyff, Ajax et Barcelone
5 Pep Guardiola, Barcelone, Bayern Munich, Man City
6 Valeri Lobanovski, Kiev
7 Helenio Herrera, Inter Milan
8 Carlo Ancelotti, AC Milan, Paris, Real Madrid, Naples
9 Ernst Happel, Feyenoord, Hambourg
10 Bill Shankly, Liverpool

Les deux premiers sont indiscutables. Rinus Michels a instauré le Football Total. Sir Ferguson est le plus titré. Pour la 3e place, cela se bouscule au portillon. On y trouve Sacchi. On pourrait en mettre d’autres. On note la forte présence du Barça (1er, 4 et 5) et de l’Ajax (1er et 4).
Dans les 10 premiers, aucune présence n’est surcotée. Rien que des cadors. Ils méritent tous d’y être.
Plus loin on retrouve des noms hélas ! oubliés: Nereo Rocco (AC Milan)et Bela Guttman (Benfica, deux maîtres du football. Aujourd’hui, ils seraient sur les tablettes des plus grands clubs comme ils l’ont été de leur vivant. Rocco jouait le catenaccio sans négliger l’offensif. Guttman fit triompher un Benfica dont la devise était qu’importe d’encaisser des buts si on en marque plus que les adversaires.
Dans le classement, on tombe sur des noms qui ne diront rien à beaucoup de monde: Viktor Maslov (23, Kiev) et Vic Buckingham (36, Ajax).
Et bien sûr, des noms inoubliables: Giovanni Trapattoni (12, AC Milan, Inter Milan, Juventus Turin), Brian Clough (15, Nottingham Forest), Herbert Chapman (24, Arsenal), Bob Paisley (26, Liverpool), Jock Stein (Celtic Glasgow).
Parmi les entraîneurs en activité: Mourinho (13), Klopp (27), Simeone (31), Conte (49)…
Côté français: outre Herrera, il y a Zinedine Zidane (22, Real Madrid), Albert Batteux (28, Reims, équipe de France), Arsène Wenger (32, Arsenal) et Jean-Claude Suaudeau (50, Nantes).
Le rédacteur en chef, Rémy Lacombe, souligne l’exploit de Zidane d’être aussi bien placé en si temps de temps. Lui, comme nous, on attend avec impatience la séquence “Zidane, le retour", surtout qu’il n’a plus C. Ronaldo. En France, j’entends dire de MBappé: “le génie français"… Si le gamin de 20 ans est un génie, CR7 est alors le Dieu des Dieux. Zidane sans CR7 c’est Marcel Proust sans stylo.
Wenger ? Il est bien placé pour un entraîneur sans C1. Nous ne sommes plus en 1950-1960. Un grand entraîneur de nos jours doit avoir au moins une C1.
Suaudeau ? J’aurais mis plutôt José Arribas, un autre entraîneur de Nantes, celui qui a donné l’identité au club. Deux grands noms de Saint Etienne n’ont pas été retenus: Herbin et Snella. Lucien Leduc, grand nom de Monaco, aurait pu être lui aussi être sélectionné.
Des absences sautent aux yeux: Luis Fernandez (il a pourtant donné un C2 au PSG) et Guy Roux (Auxerre), la référence des références françaises.
Tous les autres entraîneurs français sont portés disparus. A l’image de nos clubs en Europe.
A la fin des commentaires sur le classement des entraîneurs, FF citent aussi les grands sélectionneurs, sans jamais nommer Hidalgo, H. Michel, Jacquet et Deschamps. Trois vainqueurs !
Gérard Houllier livre ses confidences. Il n’a pas été fichu de remporter une Premier League. Pas plus que S. Gerrard. En Angleterre, si vous n’avez pas gagné le championnat, vous devez vous taire. A retenir sa phrase: “Au haut niveau, tu perds deux fois, tu fais nul et c’est la crise…” C’est pour cela que Wenger s’est enterré à Arsenal, club si loin de MU, du Real Madrid ou du Barça. Houllier nous dit que Ferguson prenait les “joueurs au bon moment". En fait, il faisait appel à de grands joueurs pas encore révélés mondialement. Aussi bien Cantona que Carrick. Ah ! ce n’est pas lui qui ferait signer Neymar ou Mbappé. Sir Ferguson a fait éclore C. Ronaldo. Voilà la différence entre un grand entraîneur et Mourinho qui n’a jamais formé personne.
Pour aller plus loin dans l’étude des grands entraîneurs, il faut vous procurer de toute urgence La Pyramide inversée, livre indispensable destiné à tous les vrais passionnés de football. Il y a tout, rien ne manque. A lire, à compulser, à conserver. Ici le football est traité comme la littérature, la peinture, la musique ou le cinéma. Un art. Un moyen d’expression. Avec ses maîtres et ces disciples. Qui a fait quoi ? Qui fait quoi ? Magnifique ouvrage.

-France Football, n°3800, mardi 19 mars 2019. 68 p., 3, 50 €_
-La Pyramide inversée, Jonathan Wilson. Hachette/ Sport, 742 p., 25 €

17.03.19

Permalink 14:52:35, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

La Juventus sans C. Ronaldo perd son invincibilité à Genoa

Dimanche 17 mars 2019
Genoa 2-0 Juventus Turin
Buts pour Genoa: Stefano Sturaro (72e), Goran Pandev (81e)

Un Ronaldo leur manque est tout est dépeuplé.
Sans CR7, la Juve a perdu son invincibilité en Serie A qu’elle conservait depuis août 2019.
Désormais, il n’y a plus de grands clubs invaincus en championnats européens.
Ce n’est pas grave car la Juve, leader, a encore 15 points d’avance sur Naples, son dauphin et qui le restera.
La Juve est tombée contre le 12e du scudetto.
CR7 a été laissé au repos, mais aussi Chiellini et Matuidi, les ogres de la défense turinoise.
Défaite anecdotique qui souligne quand même la dépendance Ronaldo de la Juve.
Il est rare de voir CR7 en repos forcé.
C’est avec Zidane qu’il a appris à lever le pied.
Le championnat est déjà joué:

Classement
1er Juventus 75 points 28 matchs + 40
2e Naples 60 pts 28 matchs + 29

Permalink 11:12:28, Catégories: FORZA ITALIA !, LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Journal secret (1941-1944), Curzio Malaparte (Quai Voltaire)

J’étais enthousiaste à l’idée de découvrir ce journal inédit de Curzio Malaparte (1898-1957) d’autant plus qu’il concerne les années de guerre. «Secret», en plus. Une fois lu, il n’a pas la dimension poignante du Récit secret de Drieu La Rochelle. A l’opposé du collaborateur de la NRF, à tous les sens du terme, Malaparte est un écrivain beaucoup plus fréquentable. Le capitaine incorporé à l’armée italienne fut un reporter et photographe de guerre qui a enrichi considérablement les pages du «Corriere della Sera». La lecture de son Journal secret m’a déçu parce que je lui préfère de beaucoup Journal d’un étranger à Paris (La petite vermillon, n°396) publié en 1967, dix ans après la mort de Malaparte. Autant son journal d’après-guerre dans la capitale française est captivant, autant celui en pleine guerre est décevant, bien que l’on ne perde jamais son temps en compagnie de Malaparte.
Il n’est pas urgent da savoir que l’écrivain se soit lever à 10 h le 15 août 1942 ou qu’il soit allé à midi à la banque, la veille. Finalement le plus émouvant sont les passages consacrées à la mort de ses deux chiens : Febo, le 16 janvier 194 - à peine évoquée- et Vieni, le 8 octobre 1944.
Tout le reste du livre est consacré à ses allées et venues, surtout en Scandinavie, disons des cartes postales pour afficionados. Je dois dire qu’à mes yeux, un journal doit avoir une rage d’expression de la dimension de Jules Renard ou de Paul Léautaud, sinon à quoi bon tenir le registre de ses commissions.
Cependant tout ce qui concerne Curzio Malaparte m’intéresse. L’auteur de Kaputt, au physique d’acteur genre Tyrone Power, a construit l’une des plus belles résidences du monde. A Capri, sa villa «Come Mi», sur la roche au-dessus de la Méditerranée, est d’une beauté à couper le souffle. Pas étonnant que Jean-Luc Godard l’ait choisie pour y tourner Le mépris, d’après le livre d’Alberto Moravia. Come Mi = Comme Moi. Le solarium, les marches qui donnent sur la mer, tout est fascinant. Une authentique œuvre d’art. Raymond Guérin l’a parfaitement racontée dans Du côté de chez Malaparte (Finitude, 2009), magnifique comme toute l’œuvre du grand supporter des Girondins qui a demandé le résultat de son équipe fétiche, avant de mourir.

-Journal secret (1941-1944), Curzio Malaparte. Edition et traduction de l’italien par Stéphanie Laporte. Quai Voltaire, 325 p., 23, 70 €

16.03.19

20 h Foot, CNews (15/3/2019): les clubs français tous éliminés des Coupes d'Europe, la vidéo pour ou contre, Rabiot...

Présenté par Julien Pasquet avec Eliot Deval

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Avril 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software